Informations belges

129 0
close

Waarom wilt u dit item rapporteren?

Opmerkingen

Verzenden
s.n. 1918, 23 Mei. Informations belges. Geraadpleegd op 15 september 2019, op https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/nl/pid/4j09w09p6h/
Toon tekst

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

N° 701 23 Mai 1918 INFORMATIONS BELGES Otosorvation importante Les difficultés inhérentes à l'état de guerre rendent actuellement impraticable le contrôle régulier des nouvelles de presse concernant la Belgique occupée ; lorsqu'il s'agit de nouvelles indirectes, il est seulement possible, en certains cas, de s'assurer de l'exactitude de leur texte ou de leur substance, par un contrôle de leur source première de publication. On Aura donc égard aux classifications ci-après : (x) signifie : Information indirecte et qui, tout en présentant des caractères suffisants de vérité, n'a pu être contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xx) signifie : Information indirecte qui a pu être contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xxx) signifie : Information de source officieuse ou. officielle belçe Les notes d'information directe et personnelle ne sont précédées d'aucun signr. Adresser les oommunioations de aervioe : 39, rue Jacques-Louer, LE HAVRE (Setne-Inférleure) France. (xxx). — Les officiers et soldats belges des autos-canons, retour de Russie, sont arrivés aux Etats-Unis. Le Havre. 22 mai. Nous sommes heureux «d'informer les familles des intéressés que les officiers et les hommes dn corps dos autos-canons belges envoyés en Russie sont arrivés sains et saufs aux Etats-Unis. Les autorités et la population américaines leur ont réservé un accueil enthousiaste, amplementjustifié par le courage avec lequel ils ont lutté vaillamment dans maints combats. Ces braves reprendront bientôt leur place dans les rangs de l'armée belge. La presse allemande et le Congo belge. — La frontière de l'Uganda. — La presse allemande veut absolument que le Congo belge ail été donné en gage à l'Angleterre comme garantie des avances qui ont été faites à la Belgique par l'Entente. A plusieurs reprises, le Gouvernement belge a déjà démenti cette fable. A présent, les journaux allemands prennent argument du traité du 3 février 1915, entre la Belgique et l'Angleterre, au sujet de la frontière de l'Uganda et disent que la Belgique a dû livrer le district de l'Uganda à la France et à - l'Angleterre pour garantir les prêts qui lui ont été consentis.Le ministre belge des Colonies interrogé déclare qu'il n'y a jamais eu de district de l'Uganda dans le Congo belge. Quant au traité du 3 février 1915, en voici la portée : Des délégués de l'Allemagne, de la Grande-Bretagne et de la Belgique, réunis à Bruxelles au début de l'année 1910 pour régler les questions de frontières litigieuses entre les trois puissances, en Afrique, étaient arrivés à se mettre d'accord, le 14 mai de cette année, sur trois projets de conventions à soumettre à leurs gouvernements. Le projet germano-belge fut transformé, dès le 11 août suivant, en convention définitive. Le projet anglo-belge (dont copie existe à la Wilhelmstrasse, où on semble avoir la mémoire courte), laissait un secteur de la frontière entre l'Uganda et le Congo à une détermination ultérieure, qui devait être faite par des commissaires spéciaux envoyés sur place. Le traité du 3 février 1915, auquel il a été fait allusion à la Chambre dos Communes, est tout simplement la Convention formelle qui a approuvé le projet du 14 mai 1910 et les travaux des commissaires spéciaux sur le secteur le plus méridional de la frontière anglo-belge. Il comprend aussi un article qui règle la situation de l'ancienne « enclave » de Ma-hagi. La Belgique a obtenu en pleine souveraineté ce territoire jadis donné à bail au Boi Léopold II et à ses successeurs ; les limites précises en ont été fixées. La convention du 3 février 1915 ne contient aucune .autre disposition. Exposition de documents belges aux Etats-Unis. — Une exposition de photographies, de caricatures, dessins originaux de Raemaekers et des principaux artistes américains, de proclamations des Allemands en Belgique, de souvenirs de guerre, etc., s'est ouverte dans différentes villes des Etats-Unis. Les documents sont classés en sections dont voici l'énumération : I. — Wliat Ihe Huns liave made of happy Belgium. a) Collection de photos coloriées représentant des vues de la Belgique heureuse avant la guerre. b) Principaux clochers de la Belgique. c) Nombreuses photographies de monuments et immeubles avant et après les bombardements. II. — Près de 200 agrandissements de photographies militaires divisées en deux périodes : avant et après la bataille de TYsor. III. — V m récente bataille au front belge. Documents photographiques agrandis et pris en avion dans la région reconquise. IV. — Deux panneaux : Why ihe Belgians canot forget. représentant un ensemble de photagraphies agrandies de toutes les cruautés et abus commis par les Allemands en Belgique occupée. V. — Une collection des « Cartons » en couleur, concernant la Belgique, par Raemaekers. VI. — Collection de « 300 enrtoons » originaux de nombreux artistes américains. — Ces « cartoons » formant une magnifique collection ont presque tous été' offerts sous forme de cadeaux au Major Osterrieth, attaché militaire belge, qui les offrira à la Bibliothèque Royale de Bruxelles, après la guerre. VII. — Collection des journaux prohibés en Belgique occupée. Originaux, copies et traductions de La Libre Belgique. VIII. — Collection des numéros originaux de La Presse aux tranchées. IX. — Collection d'affiches et proclamations (originaux) placardées par les Allemands pendant l'occupation.X. — La campagne coloniale belge. Conquête do l'Afrique orientale allemande. XI. — La rééducation professionnelle de nos blessés (photographies). XII. — Les œuvres de l'enfance avec vente de la fleur « Souvenir ». XIII. — Vitrines avec objet fabriqués par nos soldats blessés et par les réfugiés et vendus au profit de S. A.R. la duchesse de Vendôme. XIV. — Objets fabriqués aux tranchées et par les soldats prisonniers en Hollande. XV. — Trophées de guerre. XVI. — Un panneau se composant de magnifiques agrandissements de la famille royale.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dit item is een uitgave in de reeks Informations belges behorende tot de categorie Oorlogspers. Uitgegeven in Le Havre van 1916 tot 1919.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Toevoegen aan collectie

Locatie

Onderwerpen

Periodes