Informations belges

128 0
23 november 1918
close

Waarom wilt u dit item rapporteren?

Opmerkingen

Verzenden
s.n. 1918, 23 November. Informations belges. Geraadpleegd op 23 oktober 2020, op https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/nl/pid/cn6xw4c403/
Toon tekst

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

N° 872 23 Novembre 1918 Informations Belges Observation importante Les difficultés inhérentes à l'état de guerre rendent actuellement impraticable le contrôle régulier des nouvelles de presse concernant la Belgique occupée ; lorsqu'il s'agit de nouvelles indirectes, il est seulement possible, en certains cas, de s'assurer de l'exactitude de leur texte ou de leur substance, par un contrôle de leur source première de publicatioa. On aura donc égard aux classifications ci-après (x) signifie : Information indirecte et qui, tout en présentant des caractères suffisants de vérité, n'a pu être contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xx) signifie : Information indirecte qui a pu être contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xxx) signifie : Information de source officieuse ou officielle belge. Les notes d'information directe et personnelle ne sont précédées d'aucun signe. Adresser les communications de servioe : 39, rue Jacques-Louer. LE HA.VHE (Seine-Inférieure) France. Le transfert à Bruxelles de l'administration et de la rédaction des "Informations belges" étant différé, ces dernières reparaîtront, jusqu'à nouvel ordre, à intervalles irréguliers. (xx). — Télégramme du président Wilson au roi Albert Le président Wilson a envoyé le câblogramme suivant au roi Albert à l'occasion de son entrée à Gand : « La Belgique, menacée de destruction, a conquis pour elle-même, en se sacrifiant, une place d'honneur parmi les nations et une couronne de gloire impérissable, même si tout le reste eût été perdu. Les dangers ont été surmontés, l'heure de la victoire est arrivée, et, avec elle, la promesse d'une vie nouvelle plus remplie, plus grande, plus noble encore que celle du passé. Le sang des fils héroïques de la Belgique n'a pas été versé en vain ». (xx) — Echange de télégrammes entre le président de la République française et le Roi des Belges. — Le président de la Bépublique française a fait parvenir le télégramme suivant au roi des Belges : « En adressant à Votre Majesté mes meilleurs vœux de fête, je tiens à lui dire la très grande joie que j'éprouve à la pensée qu'Elle va, dans quelques jours, rentrer triomphalement, avec Sa Majesté la reine et avec les troupes belges victorieuses, dans les rues pavoisées de Bruxelles. « Je remercie de nouveau Votre Majesté d'avoir bien voulu, la semaine dernière, me laisser espérer une prochaine visite à Paris, dont la population fera au roi et à la reine des Belges un accueil enthousiaste. « (s) Raymond Poincaré. » Le roi Albert a répondu : « Vivement touché de votre télégramme, je vous prie d'agréer mes plus sincères remerciements. Ce sera pour la reine et pour moi un grand plaisir de nous rendre à l'aimable invitation que vous nous avez faite. « (s) Albert. » — i_e presiaeni aeiauonieaerauon suisse félicite le roi Albert. Le président de la Confédération suisse a adressé au Roi des Belges, à l'occasion de son entrée à Bruxelles, le télégramme suivant : Le peuple suisse,représentéparleConseilFédéral,tient à unir sa voix à la voix de tous les peuples de la terre qui saluent aujourd'hui, dans un frémissement d'admiration et d'allégresse, la rentrée du Roi des Belges dans sa capitale. Pendant les premiers jours de juillet 1914, vous aviez bien voulu donner à la Suisse et à son gouvernement une preuve nouvelle et particulière de votre amitié en nous honorant de votre auguste visite. Trois semaines plus tard, la loyale Belgique était violée. Depuis lors, vous avez personnifié, par une épreuve acceptée jusqu'au martyre, l'idée de l'honneur et du droit do tous les Etats neutres. Vous personnifiez aujourd'hui dans l'éclat de la gloire, la justice réparée. Notre cœur bat à l'unisson du vôtre et la joie de tous les Belges est la joie de tous les Suisses. Lettre de M. Cooreman, chef du Cabinet ministériel belge, à MM. les Maires du Havre et de Sainte-Adresse. — M. Cooreman, chef du cabinet ministériel belge, a envoyé la lettre ci-après aux maires du Havre et de Sainte-Adresse : « Bruges, le 16 novembre 1918. « Messieurs les Maires, « Eloignés de leur pays par les tragiques exigences de la guerre, le gouvernement belge et plusieurs milliers de sas compatriotes reçurent dans vos cités accueillantes une hospitalité dont le souvenir ne s'effacera ni de leur mémoire ni de leur cœur. « Pendant les quatre années que dura l'horrible lutte, le gouvernement a pu, grâce à cette hospitalité, maintenir intacte, sur la terre d'exil, la souveraineté nationale et en exercer sans entraves les prérogatives. « L'histoire ne cite pas d'exemple d'un fait analogue : pour le rendre possible, il a fallu, avec votre courtoisie un tact et une délicatesse qui jamais ne connurent la moindre altération. « Grâce à l'asile que vous leur avez réservé, les réfugiés belges ont pu, sans oublier la patrie lointaine, goûter au sein d'une atmosphère de sympathie, un puissant réconfort dans les longues épreuves de la séparation. Chez vous ils ont connu les joies et les tristesses de la vie ; ils y ont fondé des foyers ; ils y ont établi

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dit item is een uitgave in de reeks Informations belges behorende tot de categorie Oorlogspers. Uitgegeven in Le Havre van 1916 tot 1919.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Toevoegen aan collectie

Locatie

Onderwerpen

Periodes