Informations belges

183 0
23 oktober 1918
close

Waarom wilt u dit item rapporteren?

Opmerkingen

Verzenden
s.n. 1918, 23 Oktober. Informations belges. Geraadpleegd op 14 oktober 2019, op https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/nl/pid/319s17wx3j/
Toon tekst

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

N° 850 ; 23 Octobre 1918 Informations Belges Observation importante Les difficultés inhérentes à l'état de guerre rendent actuellement impraticable le contrôle régulier des nouvelles de presse concernant la Belgique occupée ; lorsqu'il s'agit de nouvelles indirectes, il est seulement possible, en certains cas, de s'assurer de l'exactitude de leur teste ou de leur substance, par un contrôle de leur source première de publicatioa. O* aura donc égard aux classifications ci-après : (x) signifie : Information indirecte et qui, tout en présentant des caractères suffisants de vérité, n'a pu être contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xx) signifie : Information indirecte qui a pu être contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xxx) signifie : Information de source officieuse ou officielle belge. Les notes à!information directe et personnelle ne sont précédées d'aucun signe. Adresser les communications de service : 2#, rue Jacques-Louer, HA.VRE (Seine-Inférieure) France. (xxx). — Les relations postales avec les régions libérées de la Belgique. —L'administration des Postes belges s'occupe d'assurer,dans un très court délai, l'échange de correspondances avec les régions libérées. Le public sera avisé parla voie de la presse du rétablissement du service postal dans les localités reconquises. La Victoire belge. Télégramme de M. Chapuisat, directeur du « Journal de Genève », à M. Paul Hymans, ministre belge des Affaires étrangères. Genève (Suisse), le 19 octobre 1918. Paul Hymans, ministre des Affaires étrangères de Belgique. Après avoir sympathisé aux douleurs du peuple belge, je me permets de vous adresser félicitations émues pour victoire des Flandres, qui assure résurrection intégrale à brève échéance de la vie de la Belgique. (s) Chapuisat, député, Directeur « Journal de Genève ». * * * Réponse de M. Paul Hymans. Le Havre, le 21 octobre 1918. M. Chapuisat, député, directeur du Journal de Genève, Genève (Suisse). Je vous remercie cordialement des félicitations que vous avez bien voulu m'adresser à l'occasion de la victoire des Flandres, qui légitime les plus brillants espoirs. Durant ces quatre annéés de misères et d'épreuves, les témoignages d'affectueuse sympathie du « Journal de Genève » et sa foi en la victoire de notre cause ont été, pour le peuple belge, un précieux réconfort. (s) Hymans. Le dernier tribunal civil belge détruit, à La Panne, par les Allemands. — Deux magistrats belges et le concierge du tribunal sont tués par un obus.— On mande de La Panne : Un incident émouvant a marqué les derniers jours de la lutte sur le front de Flandre, occupé pendant quatre ans par l'armée belge. Deux magistrats : MM. A. Rutsaert, juge des enfants au Tribunal de première instance de Furnes, et M. Van der Ghote, avocat, juge suppléant au même tribunal et juge civil près des Conseils de guerre en campagne, ont été tués dans l'exercice de leurs fonetions, par un obus allemand qui a détruit le Tribunal de première instance de Furnes, siégeant à La Panne et les a ensevelis sous les décombres, ainsi que le concierge du Tribunal. Le tribunal de Furnes était le dernier tribunal qui subsista en territoire libre, depuis la fin d'octobre 1914, de toute l'organisation judiciaire belge. Le bombardement continu de Furnes l'avait obligé à se transporter, dès 1914, à La Panne, où il n'a pas cessé do siéger depuis lors comme tribunal civil, tribunal correctionnel et tribunal consulaire. Les magistrats qui le composent ont donné, chaque jour, avec le plus tranquille courage, un exemple de dévouement civique qui peut être comparé à l'exemple d'un autre ordre et également noble donné par la magistrature belge en pays occupé, en face de l'oppression étrangère. La mort tragique des deux juges et de l'humble fonctionnaire frappés dans l'exercice de leur charge, comme des soldats victimes du devoir accompli sur le champ de . bataille, ajoute une auréole nouvelle à la réputation du corps judiciaire belge. Il n'est pas douteux que tout ce que les pays alliés et neutres comptent d'esprits attachés au culte du droit, ne ressente une émotion admirative en apprenant la perte douloureuse et glorieuse tout ensemble que vient de faire la magistrature belge des Flandres. Le roi Albert a signé, sur la proposition du ministre de la justice, des arrêtés conférant à titre posthume à MM. Rutsaert et Van der Ghote la croix de chevalier de l'ordre de Léopold et au concierge la croix de chevalier de l'ordre de Léopold II, avec cette mention : « Morts pour le pays dans l'exercice de leurs fonctions. » Dans Bruges reconquis. — La visite des Souverains belges. — (Front belge, 22 octobre, 1 h. matin : D'un témoin oculaire). — Il y a longtemps que Bruges n'a plus connu l'animation qui règne actuellement dans ses rues, réputées mortes jadis, et où des drapeaux alliés flottent maintenant à toutes les façades, tandis que des portraits du roi Albert et de la reine Elisabeth ornent toutes les vitrines. Lss trottoirs sont envahis par un triple rang de curieux portant des cocardes tricolores et acclamant sans fin nos soldats. La ville n'a, pour ainsi dire, pas souffert. Des dégâts seulement ont été commis dans les quartiers de la gare et de la porte Maréchale. Extérieurement l'aspect du célèbre beffroi aujourd'hui tout pavoisé, n'est pas changé. Il en est hélas, tout autrement à l'intérieur de ce mo-

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dit item is een uitgave in de reeks Informations belges behorende tot de categorie Oorlogspers. Uitgegeven in Le Havre van 1916 tot 1919.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Toevoegen aan collectie

Locatie

Onderwerpen

Periodes