Informations belges

484 0
02 oktober 1918
close

Waarom wilt u dit item rapporteren?

Opmerkingen

Verzenden
s.n. 1918, 02 Oktober. Informations belges. Geraadpleegd op 16 oktober 2019, op https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/nl/pid/jq0sq8rb99/
Toon tekst

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Informations Belges Observation importante Les difficulté» inhérentes à l'état de guerre rendent actuellement impraticable 1« contrôlé régulier 4m ■•urelles de pressa concernant la Belgique occupée ; lorsqu'il s'agit de nourelles indirectes, il est seulement possible, «n certains «as, ée s'assurer de l'exactitude de leur text» ou de leur substance, par un contrôle de leur source première «1* publicatio». Om aura donc égard aux classifications ci-après : (x) signifie : Information indirecte et qui, tout en présentant des caractères suffisants de vérité, n'a pu être contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xx) signifie : Information indirecte qui a pu être contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xxx) signifie : Information de source officieuse ou officielle belge. Lea notes d'information directe et personnelle ne sont précédées d'aucun signe. Adresser les communication» de service : -9, rue Jacques-Loner, LE HAVRE (Seine-Inférieure) Fra«ce. L'offensive belge des Flandres. — L'impression aux Etats-Unis. — On mande de New-York que l'annonce victorieuse de l'offensive belge, en Flandre, est accueillie partout, aux Etats-Unis, avec grand enthousiasme. Les journaux consacrent en première page au compte-rendu des opérations-une place importante, mettant en relief le fait que les troupes belges et alliées à qui a été confiée la tâche de la libération de la Belgique opèrent sous le commandement direct et personnel du roi Albert. (xx) — La victoire belge. — Télégramme du maréchal Douglas Haig au roi Albert. — Le maréchal sir Douglas Haig a envoyé, au roi Albert, le télégramme suivant : « La fin de la journée a été des plus heureuses pour les armées alliées sur le front occidental. « Je me permets de présenter à Votre Majesté et à l'armée belge mes félicitations les plus chaleureuses, en mon nom et en celui de toutes les troupes sous mon commandement, pour les résultats splendides obtenus aujourd'hui sous le commandement suprême de Votre Majesté. » Nouveau succès de l'armée belge. — La journée de lundi. — Front belge, 1er octobre 1918, 1 h. matin. — (D'un témoin oculaire). — Malgré le temps affreux et la pluie torrentielle qui a transformé en un véritable cloaque le terrain spongieux,littéralement cribléfde trous d'obus, et en rivières de boue toutes les voies de communication, les troupes belges, dont aucun obstacle ne peut faire fléchir l'ardeur magnifique, ont continué de progresser dans la journée de lundi et ont obtenu des succès importants. Elles ont atteint puis dépassé la route de Zarren, Staden et enlevé à l'Est de la route le village de Amers-velde. Le gros bourg de Staden a été emporté de haute • lutte ainsi que le hameau de Sleyhaege, sur la route de Staden à Roulers. Plus au Sud, Oostnieuw kerke, qui est situé à 4 kilomètres environ à l'Ouest de Roulers, tombait également en notre pouvoir. La ligne belge passait ensuite, à la fin de l'après-midi, à l'Est de Moorslede, qui avait été conquis la veille de haute lutte, et rejoignait la ligne anglaise aux environs de Dadizeele. En même temps que se poursuivaient ces opérations victorieuses dans la région .située au Sud du chemin de fer de Dixmude à Thourout, une action locale était entreprise au Nord de Dixmude. Elle fut couronnée d'un bril lant succès. Les importants postes fortifiés des fermes Terstille et Violette, situés à plus de deux kilomètres au Nord-Est de Ramscappelle, furent enlevés de vive force, par nos troupes, après un bref et violent bombardement. Des prisonniers et du matériel furent capturés. Situées en pleine zone inondée, les fermes Violette et Terstille avaient été transformées par les Allemands en de véritables forteresses et constituaient pour eux, dans cette région, des points d'appui de premier ordre depuis la fin de 1914. De nombreux et sanglants combats furent livrés à plusieurs reprises pour leur possession. Il avait été impossible d'en déloger l'ennemi, Nos vaillants soldats sont maîtres aujourd'hui de ces postes fameux dont l'attaque présentait des difficultés inouïes. Ajoutons que le butin conquis par nos troupes dans la journée de lundi est considérable. Des dépôts importants de toute nature et du matériel de chemin de fer sont tombés entre nos mains. Le chiffre des prisonniers s'est notablement accru, mais le total n'en est pas encore dénombré.(xx) — A propos de l'escadrille belge d'hydravions citée à l'ordre du jour de la marine française. — L'Agence Paria-Télégramme a signalé récemment qu'une escadrille belge d'hydravions avait été citée à l'ordre du jour de la marine française.Le sous-lieutenaut aviateur V. Boin, mentionné dans le rapport, est celui qui, lors du passage mémorable des souverains belges en Angleterre, par la voie des airs, fut le pilote dç l'avion portant la reine Elisabeth, tandis que le roi Albert était conduit par le sous-lieutenant aviateur Tony Orta, honoré également par les autorités françaises pour services rendus dans la lutte contre les sous-marins. (xx) — La Belgique saignée à blanc par l'Allemagne — Un témoin oculaire américain. — Sous le titre Business in Belgium under German rule, M. C.-C. Clayton, représentant, à Anvers, d'une société américaine très importante et en contact avec les autorités allemandes pendant cinq mois encore après l'entrée en guerre des Etats-Unis d'Amérique, a publié une plaquette du plus haut intérêt. Elle expose en un puissant raccourci, la « manière » des pillards teutons qui, non satisfaits de violer froidement la neutralité de la Belgique, garantie par eux, saignent celle-ci à blanc, daus tous les domaines. 2 Octobre 1918 N« 829

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dit item is een uitgave in de reeks Informations belges behorende tot de categorie Oorlogspers. Uitgegeven in Le Havre van 1916 tot 1919.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Toevoegen aan collectie

Locatie

Onderwerpen

Periodes