La Belgique maritime et coloniale

891 0
close

Waarom wilt u dit item rapporteren?

Opmerkingen

Verzenden
s.n. 1914, 25 April. La Belgique maritime et coloniale. Geraadpleegd op 12 augustus 2022, op https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/nl/pid/sq8qb9zk3x/
Toon tekst

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

LA BELGIQUE MARITIME ET COLONIALE REVUE HEBDOMADAIRE (20™e année) RE Prix : 25 centimes (3S centimes pour l'étranger) N° 17. — 25=26 avril 1914 ABONNEMENTS : BELGIQUE : Un an . . . 12 francs ÉTRANGER : Un an . . . 18 » Comité de rédaction : Paul Mus8clie, directeur; H. Biiels, secrétaire-adjoint du Conseil supérieur, de la Marine; R. de Kerchove d'Exaerde, officier de Marine; Ch. lJezuttere, secrétaire de la Commission de pêche marit.de la Flandre occ.;Eug. Gillon, ing. naval,membre du Conseil supérieur de la Marine; L. Hennebicq, président de la Ligue Maritime ; Ch. llervv-CouHin, membre du Conseil sup. i de la Marine Ch. Maroy, secrétaire de la S. B. de la L.M. B. ; J. Rousseau*, C. Smeesters, j membre du Conseil sup. de la Marine, à Anvers ; L. Teugels-Devos, membre de la Commission interprovinciale des Canaux bi'Hbançons ; Van Bladel, secrétaire de la L. M. B. R. Vauthier, conseiller colonial. Seerétaire-Administrateur : E. de BURBURE de WESEMBEEK. RÉDACTION-ADMINISTRATION 8, rue de la Tribune, BRUXELLES Téléphone : B. 1807 BUREAUX A ANVERS : 22, RUE DES RÉCOLLETS SOMMAIRE : Colonne* Réformes maritimes 089 La police maritime 598 Nouvelles et informations 6o3 Les pêcheurs et les accidents du travail. . 607 Pour l'achèvement du canal de Charleroi . 6i3 Navigation de plaisance 614 Bulletin commercial 616 Notes financières 620 Avis divers 623 Réformes maritimes Le Aloniteur doi 22 avril publie deux arrêtés royaux, des 25 et 26 février, relatifs à la réforme des écoles de navigation! et à la collation des grades dans la marine marchande et la pêche maritime. Nous les publions ci-après. Ils sont précédés d'un rapport au Roi dont voici le texte : Sire, Depuis longtemps 'une réorganisation de l'enseignement maritime s'impose dans le pays. Basés sur un régime qui datei de 1868, les programmes de nos écoles de navigation sont devenus surannés. Pour leurs navires et les madiines modernes, les armements réclament des états-majors plus savants et mieux entraînés. La pêche, enfin, à laquelle Votre Majesté a donné tant de témoignages spéciaux de Sa Ha'ute sollicitude, a besoin, pour se développer, de patrons exercés et instruits. Ces considérations ont conduit le gouvernement à faire étudier par les organismes compétents, le cons,eil supérieur et l'administration de la marine, les mesures propres à porter remède à la situation. Deux projets d'arrêtés royaux et un projet d'arrêté ministériel sont l.e fruit d!e ces études. Actuellement, aucune condition ni d'âge ni d'instruction n'est imposée au candidat officier qui désire suivre les cours des écoles de navigation : il suffit qu'il ait navigué pendant un certain laps de temps et l'instruction théorique lui est départie en tenant compte de ce qui lui manque. Ce régime, qui s 'oppose à l'institution de cours uniformes, applicables à tous, est néfaste pour l'enseignement. Il convient que l'admission aux écoles soit subordonnée à un examen d'entrée et que le? élèves soient divisés en classes selon le degré du brevet auquel ils aspirent. 1 58g L'enseignement destiné aux élèves mécaniciens doit être complété par la création de cours nouveaux en vue d'une disposition prochaine relative à l'obligation du diplôme pour cette catégorie de marins. Les cours spéciaux donnés pendant la morte-saison de la pêche doivent être organisés à Ostende pour le personnel mécanicien et le personnel marin que cette industrie em-. ploie. Enfin, en même temps que la modernisation des cours dans toutes les branches de l'enseignement maritime, la réforme des jurys d'examens s'impose. A l'avenir, des professeurs, choisis tant dans l'enseignement libre que dans 1,'enseignement officiel, devraient être appelés à ïaire partie de ces institutions. Il est désirable que les candidats mécaniciens et les candidats patrons-pêcheurs puissent bénéficier désormais de bourses d'étude au Thème titre que les candidats officiers de pont auxquels seuls elles étaient réservées jusqu'à présent. Un nouveau grade, celui de machiniste, est jugé indispensable pour les agents techniques responsables des machines des petits navires à propulsion mécanique. Enfin, il est utile qûe, dans un avenir prochain, le patron-pêcheur soit titulaire d'un brevet de ire classe pour commander des vapeurs de pêche de haute mer, un brevet de 2e classe pouvant suffire à son second, ainsi qu'au patron du bateau de moindre importance. La durée d,u temps de navigation exigé pour l'obtention des différents diplômes Siérait sensiblement augmenté^ ; elle serait notamment portée de deux ans à quatre pour les candidats seconds lieutenants, de cjuatre à cinq pour les candidats premiers lieutenants et die six à sept pour les candidats capitaines au long cojurs, respectivement de trois à quatre, et de six à sept pour les candidats lieutenants et capitaines au cabotage, et de trois à six ans pour les patrons-"pêcheurs.Une disposition particulière viserait les marins et les mécaniciens au service de la colonie, ainsi que les candidats officiers qui ont embrassé1 leur carrière sous Vempire du régime actuel. Telles sont, Sire, les dispositions principales qui font l'objet des deux projets d'arrêtés royaux que j'ai l'honneur de soumettrp à l'approbation du Roi. Quant aux programmes des connaissances, que les progrès de la technique moderne appellent à de fréquentjes variations, il m'a paru désirable djen faire l'objet d'une dis- 590 position ministérielle plutôt que d'un arrêté royal. Je suis, Sire,... ALBERT, Roi des Belges, A tous présents et à venir, Salut ! Revu les arrêtés royaux du 15 février 1868 et suivants, formant notamment règlement des écoles de navigation ; Vu- les arrêtés royaux du 9 octobre 1883, créant Je diplôme de patron-pêcheur et des 12 novembre 1888 et 19 octobre 1908 réglementant les cours de machines à vapeur marines institués aux éco'.es de navigation ; Vu les avis émis par les conseils d'administration des susdites écoles ; Le conseil supérieur de la marine entendu ; Sur la proposition de Notre ministre de la Marine, des Postes et des Télégraphes, Nous avons arrêté1 et arrêtons : Les arrêtés royaux du 15 février 1868 et suivants, portant notamment règlement organique des écoles de navigation, seront abrogés et remplacés, à partir du 15 septembre 1914, par les dispositions ci-après : CHAPITRE 1er. — Constitution des écoles. Article premier. — Les écoles de navigation établies à Anvers et à Ostende comprennent deux sections d'enseignement : la section de navigation et la section de machines- marines. L'école d'Ostende comprend, en outre, une section de la pêche maritime. Art. 2. — L'enseignement comprend des cours préparatoires aux examens pour l'obtention des brevets conférant les grades suivants : i° Dans la section de navigation: A. Long cours : Second lieutenant, premier lieutenant et capitaine ; B. Cabotage : Lieutenant et capitaine. 20 Dans la section des machines marines: A. Mécanicien de marine de 2<= classe et mécanicien de marine de lrc classe. B. Machiniste. 30 Dans la section, de la pêche maritime à l'école d'Ostende: Patron-pêcheur de 2e classe et patron-pêcheur de ire classe. Art. 3. — La répartition, entre les écoles d'Anvers et d'Ostende, des élèves se destinant aux divers g'rades sera réglée par Notre ministre de la Marine, des Postes et des Télégraphes- Art. 4. — Il pourra être créé, dans une des écoles de navigation, des- cours spéciaux de perfectionnement maritime dont l'organisation et le programme seront réglés par disposition ministérielle.CHAPITRE II. — Dispositions générales, § 1. Des conseils d'administration. Art. 5. — Chacune des écoles est administrée par un conseil de six membres composé : Du gouverneur de la province, président ; du bourgmestre, vice-président ; d'un armateur ou ancien annateur ; d'un ancien capitaine de navire ; de deux personnes versées danis les sciences exactes ou commerciales ou dans la connaissance des machines. Le conseil d'administration de chaque école peut, s'il y a utilité, être augmenté d'un ou de 591

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dit item is een uitgave in de reeks La Belgique maritime et coloniale behorende tot de categorie Financieel-economische pers. Uitgegeven in Bruxelles van 1905 tot 1921.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Toevoegen aan collectie

Locatie

Periodes