La Belgique maritime et coloniale

742 0
01 augustus 1914
close

Waarom wilt u dit item rapporteren?

Opmerkingen

Verzenden
s.n. 1914, 01 Augustus. La Belgique maritime et coloniale. Geraadpleegd op 22 mei 2022, op https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/nl/pid/j09w090r2m/
Toon tekst

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

LA BELGIQUE MARITIME ET COLONIALE REVUE HEBDOMADAIRE (20"" année) KC Prix : 25 centimes (35 centimes pour l'étranger) N° 31. - 1er =2 août 1914 ABONNEMENTS : BELGIQUE : Un an ..." 12 francs ÉTRANGER : Un an . . . 18 » Comité de rédaction : Paul Mussche, directeur; II. Baels, secrétaire-adjoint du Conseil supérieur de la Marine; H. de Kerchove d'Exaerde, officier de Marine; Ch. Dezuttere, secrétaire de la Commission de pêche marit. de la Flandre occ.;Eug. Gillon, ing. naval,membre du Conseil supérieur de la Marine; L. Hennebicq, président de la Ligue Maritime; Ch. Hervy-Cousin, membre du Conseil sup. de la Marine Ch. Maroy, secrétaire de la S. B. de la L. M. B. ; J. Rousseaux, C. Smeestcrs, membre du Conseil sup. de la Marine, à Anvers ; L. Teugels-Devos, membre de la Commission interprovinciale des Canaux brabançons; Van Bladel, secrétaire de la L. M. B. R. Vauthier, conseiller colonial. Seerétaire-Administrateur : E. de BURBURE de WESEMBEEK. RÉDACTION-ADMINISTRATION 8, rue de la Tribune, BRUXELLES Téléphone : B. 1807 BUREAUX A ANVERS ; 22, RUE DES RÉCOLLETS SOMMAIRE : Colonnes Le broblème des cales sèches d'Anvers . i33 Au Comité Meuse-Escaut-Rhin .... 138 Nouvelles et informations 143 Panama 149 Mon voyage à bord du brick-goélette de 12 canons « Marie-Louise » en 1845. . 1S2 Yachting 157 Bulletin commercial 159 Notes financières i65 Avis divers 167 Le problème des cales sèches D'ANVERS « II faut creuser les nouvelles cales sèches 1au n° du ba,ssw Kattendyk... » « Nous mettrons la> nouvelle, grande cale sèche en communication directe avec l'Escaut en la\ plaçant entre l'écluse Royers et l'écluse du Kattendyk... » «Il est évident que la place des nouvelles installations est et ne peut être qu'à proximité des nouvelles écluses du Kru'fsschans... » Autant de têtes autant d'avis, autant de projets que leurs auteurs défendent avec acharnement sinon avec d'excellents arguments. Et cependant, il semble bien qu'il doive se trouver dans l'ensemble des installations du port d'Anvers un endroit idéal, celui où, pour donner le maximum de rendement utile, il faille creuser les nouveaux dry-docks, et que tous les autres doivent être rejetés comme insuffisants. Comment déterminer les règles qui doivent être observées dans le choix des emplacements pour lès chantiers de réparations des villes flottantes qui fréquentent le port d'Anvers. Car il y a incontestablement des lois — et il doit y en avoir — qui président à l'organisation et à l'exploitation de ces puissants instruments d'échange qui sont les ports modernes. Chose curieuse, alors que des esprits distingués et réfléchis ont dégagé des faits et des événements les règles économiques qui s'appliquent rigoureusement et inéluctablement à la plupart des phénomènes et des fonctions sociales, jamais i33 jusqu'ici on n'a, de façon complète du moins, cherché à les dégager des appréciations empiriques et du chaos des intérêts privés et immédiats, et à établir la théorie de l'administration d'un port moderne.Chaque fois que, chez nous, les événements ont imposé à l'attention publique et officielle la charge, la nécessité de créer à Anvers ou dans les autres ports belges, une installation nouvelle, on a laissé discuter la chose par les intéressés paraissant les plus directs et puis l'administration a pris une décision au hasard des influences qui se sont fait jour et... l'on a abouti- à la création d'un organe plus ou moins, suffisant, middelmatiqm, donnant satisfaction immédiate à la majorité des intérêts ou des personnes, mais appelé nécessairement à devenir, dans un avenir plus ou moins rapproché, un empêchement sérieux pour le développement régulier du trafic maritime. Il serait désirable que bientôt l'on puisse apprendre la publication d'une étude complète des phénomènes économiques et sociaux qui sont fonctions de la vie du port d'Anvers et la concentration en quelques principes nettement formulés des lois fondamentales qui régissent son organisation et son exploitation. Ce travail, bien fait pour tenter nos plus réputés économistes, viendrait à son heure au moment où va se décider la transformation complète d'Anvers, où l'on discute les possibilités de Zeebrugge et de Bruges. 5t où il faut prévoir, pour Bruxelles et pour Gand, une extension des moyens l'exploitation. Jusqu'ici, en Belgique, on a toujours pu se payer le triste luxe de ne jamais prévoir l'avenir et de se laisser dépasser Dar les événements. On n'a jamais rien fait en temps utile et il a toujours fallu }ue les plaintes contre l'insuffisance et l'incommodité des installations vinssent :ontraindre les pouvoirs de sortir de leur :orpeur. Nous n'avons jamais dû faire lucun effort pour attirer la clientèle, nous ivons même peu, très peu, sinon rien tenté 30ur garder nos clients : nous sommes partout en retard de trente ans au moins ! Dartout dans l'outillage et la direction les ports et dans leurs méthodes d'exploi tation, dans le régime des canaux et rivières, dans notre législation douanière et dans nos méthodes d'administration. Actuellement, pour notre malheur, la concurrence, celle de Rotterdam, terrible dans le passé, dans le présent et dans l'avenir, celle de Dunkerque et d'Emden, qui surgissent menaçantes, ont complètement modifié la situation. Nous devons non plus 'donner plus ou moins satisfaction aux usagers actuels de notre port (on sait combien ils sont satisfaits !), mais faire tout ce que nous pouvons pour les retenir et pour en attirer d'autres chez nous. Dès lors, nous aurons à prévoir les événements et les besoins futurs et nous ne pourrons le faire qu'à condition de connaître les règles inflexibles qui régissent le trafic maritime. Bienvenue sera donc l'étude détaillée et concluante qui nous permettra d'agir en pleine connaissance de cause et avec une certitude suffisante pour imposer une volonté consciente aux esprits timorés et aux énergies endormies ou paralysées ! Comment déterminer l'emplacement idéal pour les nouvelles cales sèches ? Faut-il consulter les réparateurs de navires comme on l'a principalement fait jusqu'à ce jour ? Il est évident que l'on peut leur demander d'exprimer leurs desiderata, mais il est tout aussi certain que leur avis sera principalement inspiré par leur intérêt direct et qu'ils chercheront à situer les nouvelles installations là où elles apparaîtront comme les plus faciles pour eux, c'est-à-dire à proximité de leurs établissements actuels, de leurs ateliers et de leurs bureaux. C'est, du reste, ce qu'ils ont fait et c'est, paraît-il, à eux que l'on doit la lamentable erreur que la ville d'Anvers a faite en plaçant la cale qui est actuellement en voie d'achèvement dans le polder Ferdinand, là où elle entrave le développement normal des installations d'exploitation du port et le trafic par route et par rail. Elle sera placée là, en plein trafic, comme serait encombrant l'atelier de réparations à l'entrée principale d'un grand magasin de vente ! Laisser le choix des emplacements aux ingénieurs n'est pas efficace non plus, ces i34 i35

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dit item is een uitgave in de reeks La Belgique maritime et coloniale behorende tot de categorie Financieel-economische pers. Uitgegeven in Bruxelles van 1905 tot 1921.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Toevoegen aan collectie

Locatie

Periodes