La fédération artistique: organe hebdomadaire des intérêts artistiques, littéraires, scientifiques et industriels

1855 0
close

Waarom wilt u dit item rapporteren?

Opmerkingen

Verzenden
s.n. 1914, 15 Juni. La fédération artistique: organe hebdomadaire des intérêts artistiques, littéraires, scientifiques et industriels. Geraadpleegd op 26 september 2021, op https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/nl/pid/rx9377774g/
Toon tekst

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

N° 2168. XL1« ANNÉE. N° 36 LE NUMÉRO FR. 0 50 DIMANCHE 15 JUIN 1914. FédérationArtistique JOURMAL HEBDOMADAIRE FONDE EN 1873 BELGIQUE : 15 francs par an. BRUXELLES RUE DE LA'VICTOIRE, 56. TÉLÉPHONE A 6162 Directeurs-Propriétaires : Edm.-L. DE TAEYE, VURGEY, VAN CLEEF ETRANGER: 18 flancs par an. Dépôts du journal : 7, galerie du Roi et maisou Beethoven, 17, rue de la Régence et à Garni, à la Librairie Van Goetbem. — Les abonnements prennent cours à toute date. —U est interdit de reproduire nos articles sans eu indiquer la provenance et l'auteur. — Les manuscrits ne sont pas rendus. — Les auteurs sont seuls responsables de leurs articles. SOMMAIRE. — Le Salon triennal: Ed.-L. de Taéye. — Figures littéraires belges : Charles Conrardy. — Gymnastique rythmique : Ch. Delgouffre. — L'Art en Justice: F. H. — Lettre cVOstende : Dom Pedro. — Memento musical. — Courrier théâtral. — Notes et Paroles. ■— Bulletin des Expositions. LE SALON TRIENNAL ' - Il Salle 4 Exposants: MM. Laudy, Théo Haunon, M. Sterckmans, A. Crahay, F. Smeers, R. Baeseleer, I. Opsomer, Auto Carte (Mo'ns), Edg. Wiethase, G. Haustrate, Franz Heuz, A, Pinot, F. Vau Holder, Pli. Swyncop, G. Ficliefet, Emmanuel Yiérin, H. Broeckaert (Termonde), V. Thonet (Calmpthout), Pierre Paulus, René De Groux, Modeste Huys (Waeregliem), C. Lambert, M. Guilbert, Martea Yander Loo et M"0 Berthe Art. La Salle 4 est une des plus importantes du Salon. Cependant, dans l'ensemble, et ici comme un peu partout d'ailleurs, dominent les tous atténués ou assombris, les bleus et les gris, les masses à peine indiquées, les silhouettes et la recherche des impressions raffiuées ou personnelles mais rapides et trop sommaires. Nos artistes ont perdu le culte de la belle technique nationale qui fit la gloire de l'École flamande depuis l'époque des frères van Eyck et, sous lesStevens, les Verwée, Artan, Boulenger, De Braekeleer, W'illems et bien d'autres, contribua tant à imposer nos maîtres à Paris, où, aujourd'hui, on en parle très rarement. Mais ne faisons point de morale ! Nous avons des tableaux à examiner, beaucoup de tableaux! A certains égards, bon nombre de ces œuvres sont d'ailleurs remarquables. Nous nous hâtons de le dire et nous le disons avec plaisir. Théo Haunon n'a envoyé qu'une seule toile, des Bavots d'Orient, mais cette page est d'une belle richesse de coloris et d'une facture aisée, large et amusante. Elle voisine avec un grand Portrait féminin exposé par Laudy. De ce dernier travail se dégage une incontestable attirance. 11 a de la ligue, et si les vêtements du modèle ne sont pas, partout, suffisamment étudiés au point de vue de la forme, le visage du modèle a du caractère. Ce portrait n'est pas le meilleur du Salon, loiu de là, mais c'est un de ceux dont ou peut parler. D'ailleurs, est-ce un portrait ? Ce tableau donne plutôt l'impression d'une étude iutéressaute. Mais voici une peinture impressionnante : les Bêcheurs de crevettes, par Albert Crahay. Il s'agit ici des caractéristiques pêcheurs à cheval que l'on ne voit qu'à partir de Nieuport et jusqu'à La Panne et ce beau thème qui a si souvent inspiré Edgard Farasyn, a permis aussi à Crahay (qui a également fait ses études à Auvers) de produire une œuvre de premier ordre. Largement traitée, elle a un accent d'une réelle grandeur synthétique et sévère. De là son style; de là sajuste relation des valeurs. Voici encore un portrait, celui de M. Elslander. L'auteur, François Smeers, n'a produit, en somme, qu'une bonne ébauche, mais, par les qualités du dessiu, du coloris et du naturel, cette ébauche a la valeur d'un tableau plus définitif. On admire la vérité de la pose et la ressemblance du modèle paraît exacte. Le même artiste nous montre aussi une Fillette au jardin. Ce thème basé sur l'étude délicate de la figure en plein air, se particularise par une technique un peu superficielle, mais cette enfant, coiflée d'un grand chapeau de paille et vêtue d'une robe bleue, constitue néanmoins ce que l'on peut appeler un bon morceau de peinture. Richard Baeseleer, l'un des meilleurs représentants de la jeune école auversoise de peinture, est représenté au Salon par deux grandes pages d'un impressionnisme puissant et personnel. Les Voiliers sont d'une composition un peu confuse et ne constituent, eu somme, qu'un beau décors mais, dans La neige auport, il y a des accords fermes d'une grande beauté. Anto Carte, de Mous, a envoyé le Portrait du graveur De-

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Toevoegen aan collectie

Locatie

Onderwerpen

Periodes