Le bruxellois: journal quotidien indépendant

320 0
27 oktober 1916
close

Waarom wilt u dit item rapporteren?

Opmerkingen

Verzenden
s.n. 1916, 27 Oktober. Le bruxellois: journal quotidien indépendant. Geraadpleegd op 15 december 2019, op https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/nl/pid/jd4pk07x3j/
Toon tekst

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

3— Année - N. 749 - Ed. 1 CINQ CENTIMES Vendredi 27 Octobre 1916 ABONNEMENT POSTAL, ÉD. g Brïaxjdtes - Province - Etranger 3 mois : Fr. 4-50. - Mfc 3,60 Les bureaux ân j*>sie cîi Belgique et à l'Etranger n'acceptent qr.e des jibomue^iciilsi TRÎMESTRiSiLS; ceux-ci prennent coars les 1 Janv. 1 Avril 1 Juillet 1 Octob. On peut s'abonner toutefois pour les deux derniers mois ou jnênic pour le dernier mois de chaque trimestre au prix de : 2'.Mois ! Mois Fr.3J00-Mk2.4O Frl.50-MU.20 TIRAGE: 90.000 PAR JOUR Le Bruxellois ANNONCES — La ligne Faits divers et Echos . fr. 5.00 Nécrologie 2.00 Annonces commerciales . 1.50 » financières. . . 0.50 PETITES ANNONCES La petite ligne 0.16 La- grande ligne. . .. . • 0.75 TIRAGE :ÔC>jb00 PAR JOUR Rédacteur en Chef : Maro rl o SALM Jeufltal Quotidien Indépendant I Rédaction, Administration, Publicité, Vente : BRUXELLES, 45, RUE HENRI MAUS Derniers Communiqués Officiels ALLEMAND» BERLIN, 2S octobre. — Officiel de midi ; liiéâire de la guerre à l'Ouest. Groupe d'armée du prince héritier Kupprecht de. fiUiv iure. Noire artillerie de combat a tenu efficacement sous son feu des tranchées, batteries et installations de l'ennemi des deux côtés de la Somme. Nos positions sur la rive septentrionale ont été bombardées par l'adversaire par de vigoureuses vagues de feu, qui servaient de prélude à des poussées partielles des • Anglais, prononcées au nord de Coujcelelle-Le Sars-Gueudccourt-Lesbu,ufs. Aucune des attaques n'a réussi; elles ont coûté seulement de nouveaux sacrifices à l'adversaire. Armée ci» Kronprinz allemand. L'attaque française d'avant-hier, prononcée au nord-est de Verdun,favorisée par un temps de brouillard, s'est avancée à travers les tranchées bouleversées par le feu, jusqu'au foi t et village de Douau-mont. Le fort en flammes était évacué par la garnison. Nous ne sommes pas parvenus à réoccuper l'ouvrage avant l'ennemi. Nos troupes ont en grande partie seulement, sur ordre formel et avec répugnance, occupé des positions préparées d'avance immédiatement an nord. Dans celles-ci toutes les autres attaqués françaises ont été repovssécs hier, ainsi que des attaques particulièrement violentes contre le fort de Vaux. Théâtre de la guerre à l'Es!. Armée du feidmarcebat générai prince Léopold do Bavière. Au nord du lac de Miadziol les Russes ont vainement projeté des gaz. Le même moyen a prépari une aitàque au sud-esi de Gorociischtsc'ie qui a échoué avec de lourdes pâtes. Dans le secteur Zubilno-Za-turcy, à Vouesi de Luzk, des bataillons russes ont prononcé à la tombée du jour, une poussée sans préparation iyartillerie. Dans notre feu de barrage, déclanché immédiatement, les vagues d'assaut .••j sont écroulées. Front du général de cavalerie archiduc Charles : Entre la rivière Goldene Bistritz et les pentes orientales de la montagne de Kelemen, des attaques ennemies ont été rejet tes. Sur le front oriental de Transylvanie, des troupes austro-hongroises dans la. vallée de Trotusul, et des troupes bavaroises sur les lïhufèurs au sud du Pàroitùz ont battu l'adversaire roumain. Sur les rouies de Sinaïa et de Campolung, nous avons gagné du terrain au cours d'une attaque. ihcàtre de la guerre des Balkaus. Groupe d'armée du fëttfinaréchai général von Maefeeuseii. Les opérations dans la Dobrudscha se poursuivent. Quelle importance les Roumains attachent à leur défaite, ressort de ce qu'ils ont fait sauter le grand pont de Czernaivoda sur le Danube. Nos dirigeables ont bombardé avec succès au ccurs de la nuit du 25 octobre des installations de chemin de fer à Fetesti (à l'ouest de Czernawoda). Front en Slaeedoine. Au sud du lac de Prespa, la cavalerie bulgare a pris contact avec des détachements ennemis. A Krapa (sur la Czerna) et au nord de Gruniste des poussées serbes ont (lé repoussé es. AUi'KtCHISNS VIENNE, 25 octobre : Armée du général de cavalerie archiduc Charles. Des troupes austro-hongroises et allemandes ont arraché à l'ennemi le défilé de Vulkan. Les forces de combat coalisées combattant au nord de Campo-lung fut également gagné du leirain. A la frontière orientale hongroise le combat continue. Le régiment d infanterie Szekler n. 32 a conquis, après des corps a corps acharnés, dans les montagnes de Beresh, une hauteur nontière vigoureusement fortifiée. La garnison fut en partie jaiie prisonnier, le reste fut abattu; personne n'a échappé, A l'angle des tiois pays nous avons repoussé des attaques russes conte nos nouvelles positions. Une pénétration locale de l'ennemi fut immédiatement endiguée. Armée du général feidmaréchal prince Léupoîd de Bavière. A pari des combats d'avant-poste couronnés de succes au sud de Zborow, rien d'intéressant chez les troupes impériales et royales. Théâtre de la guerre italien. La partie noni du haut plateau du Karst a été exposée à un violent jeu de canons et de mines. Théâtre de la guerre au Sud-Est : ^ En Albanie, rien de nouveau, TURCS CONSTANTIN O! LE, 23 oct. (Officiel du 24). — Au front du ligie il n'y a aucun événement important à signaler éi part le feu réciproque habituel et deo escarmouches qui se sont terminées en notre faveur. Front du Caucase. — A l'aile droite itou s avons repoussé une attaque ex'culée par plusieursmcornpa-gnies, avec de lourdes pertes pour l'ennemi. A l'aile gauche, escarmouches couronn'es de succès, au cours desquelles nous avons fait bon nombre de prisonniers. Sur les autres fronts, pas d événements importants.Dans la Dobrudscha, nos troupes, d'accord arec nos alliés, poursuivent wee succès l'ennemi battu. BULGARES SOFIA, 26 octobre. Communiqué du 25 octobre: Fii.iU macédonien : l.a situation n'a pas subi de changement. Au sud du lue de Prespa sur le chemin entre la localité de Zrezda et la localité de Bikliska, il y a eu des rencontres entre notre caxaleric et des détachements de reconnaissance ennemis. Sur tout le front, du lac de Prespa jusqu'il la mer Egée, faible canonnade et combats entre détachements d éclaireurs. Sur le littoral de la mer Egée, un torpilleur ennemi a bombardé stérilement la côte à l'est de Maronica. Front roumain : Dans la Dobrudscha, les troupes coalisées poursuivent l'ennemi. Le soir du 24 courant, elle ont at-temt la ligne lac de Taschavlu jusqu'à la hauteur 177 (à l'ouest <ie la localité d'Ester)-Dobaramtu-Toktofialc-côte 126, à Tojas ; hauteur 114 et hauteur lOJ-Movila-Mossu-Oersa-Kokurlani. Ce matin, la première division d'infanterie (Sofia) a pris Czernawoda. Le butin fait à Conslanza est considérable. Il consiste en 500 wagons, plusieurs locomotives (la gare est restée indemne); en oiWe de nombreux réservoirs de pétrole, presque tous■ complètement remplis; des hangars au pori et des magasins également . remplis de marchandises et dans le port même une flotte composée de 70 navires turcs qui avaient été retenus par les Roumains. Le long nu Danube, calme. FRANÇAIS PARIS, 25 octobre. — 3 h., p. m. : Au nord de Verdun l'ennemi a lancé deux contre-attaques sur les ailes de notre nouveau front. L'une dirigée" hier en fin de soirée sur les carrières d'Hau-diomont a été repoussée; l'autre prononcée vers 5 heures ce matin contre Ja batte/ie de Darnlonp a également échoué. Tout le terrain conquis a été intégralement maintenu. Le nettoyage du fort de Douau-mont a été achevé pendant la nuit. Le commandant du fort a été fait prisonnier par nous. PARIS, 25 octobre. — 11 h., p. m. ; Au nord de Verdun l'ennemi a déclanché successivement irois contre-attaques sur la région Haudro-mout-Douanmoni. Aucune de ces tentatives n'a réussi et notre front a été intégralement mainien.il. 4 Test du bois Furain et au nord du Chenois nous avons continué à progresser au cours de la journée. Le chiffre des prisonniergyvalides actuellement dé-r.ombré-dépasse quatre mille cinq cents. Aucun événement important à signaler sur le reste clu front. Aviation : Dans la journée du 23 octobre de 11 à I heures, onze avions de bombardement anglais, accompagnés de cinq avions de protection, ont bombardé les hauts-fourneaux d'Hagemlingen sur les■ quels ils ont jeté 1,300 kilogrammes de projectiles. A la suite de,cette opération il s'est produit plusieurs incendies. Les aviateurs ont pu constater que le bomba'rdemefit efjeciue la nuit prée&teate ~àu même endroit par nos aiions avait donné de bons résultats, Tobjebtif paraissant très abîmé. PARIS, 25 octobre : Armée d'Orient. Canonnade intermittente sur l'ensemble du front. Auctme action d'infanterie sauf au centre où deux contre-attaques ennemies dans la zone de Madulco-vo ont été brisées par les feux des alliés. Deux avions ennemis ont été contraints d'atterrir avec des avaries à la suite de combats avec les-pilotes alliés. Dans la région de Koratza-Premeti (Albanie du sud) la cavalerie de l'armée de Salonique s'est mise en liaison avec la cavalerie au détachement italien de Valona. RUSSES PETROGRAD, 24 octobre. — Il n'y a rien d'important à annoncer du front occidental. Front de la Dobruscha. Sous la pression de l'adversaire, les troupes roumaines et les nôtres se sont repliées vers les hauteurs au nora de Conslanza et Mcdschidijeh, en gênant toute/ois l'attaque ennemie. L ennemi a occupé les deux localités susnommées. ROUMAIN BUCAREST, 24 octobre : Aux fronts nord et nord-ouest : La situation ne s'est guère modifiée à Toclgyes et Bêlas, ainsi que dans la vallée du Trotus. Dans la ■"allée de l'Uzul, l'ennemi a été repoussé. A l'ouest d'Uzul, le combat continue avec acharnement. A Ol-tus nous avons attaqué sur le front entier, ramenant 10 officiers et 302 soldais prisonniers et capturant 10 mitrailleuses. A Vrancea, faible combat au cours duquel nous avons pris une mitrailleuse. Canonnade dans la vallée du Buseu. A Tablabutzi, calme; à Braiccea et à Pré dé al, la canonnade se ralentit. A Prédéal, l'ennemi a attaqué à irois reprises. La lutte se poursuii au nord du village. Dans la région de Dragosvele, violentes aliaques de l'ennemi. Nos troupes ont maintenu leurs positions. Dans la vallée ne l'Ait, nous avons rejeté l'adversaire sur la rive gauche de l'Ait. Dans la vallée du Schiu, faible progrès de l'adversaire. A Orschowa, nous avons repoussé une attaque ennemie. Front méridional. Echange de jeu sur le Danube. Front de la Dobrmlscha. Les attaques de l'ennemi perdurent sur notre aile gauche, qui a été forcée à se replier jusqu'à Cara-mnrad. Conslanza a été occupée par l ennemi. ITALIENS ROME, 25 octobre : Activité d'artillerie sut tout le front; elle fut très violente sur le haut plateau d'Asiago, dans la vallée de la Su g/ma, au passage du ruisseau de Vano'i (Cis-mon)~et ét la rivière Felizon (Boîte), dans la région de Plavo (Isonzo moyen) et sur le Carfi. La température plus clémente a favorisé l'activité aérienne. Un avion ennemi a été atteint par un de nos aviateurs et s'est abattu en flammes près de Biglia au sud-est de Gorizia. Des hydro-avions ennemis ont jeté des bombes sur la lagune de Caorte à l'embouchure du Tagiiamento. Un aviateur français appartenant à l'une de nos escadrilles d'avions, s'est i levé éi leur poursuite et a abattu un hydro-avion ennemi. ANGLAIS LONDRES, 25 oct. Officiel du 24 (après-midi): Le terrain conquis hier dans la région de Gueu-decourt et de Lesbœufs a été complètement fortifié. Des' troupes qui avaient fait samedi 1000 prisonniers ont perdu 1200 hommes. Officiel du 24 octobre, au soir. — Au sud de l'Ancre, rien à signaler à part une canonnade ennemie »intermittente. En ce se-cteur du combat, nous avons fait hier et aujourd'hui 90 prisonniers. LONDRES, 25 oct. — Tél. Reuter (officiel). — Hier après-midi, un de mx hydro-avions a attaqué 4 hydro-avions ennemis près d'Ostende, a détruit complètement un appareil et a mis les antres en fuite. (Comme on nous imronce de source autorisée, aucun hydro-ayiou allemand n'a été détruit au cours du combat aérien devant Ostende, le 23 octobre dans l'après-midi, au sitjel duquel le communiqué officiel de l'amirauté allemande a donné hier des détails. Au contraire, un avion anglais a été abattu par les appareils allemands.) ■ ' ■MiH'*; i PVhiea.'iAi—-.. Dernières Oepëches Les conséquences de la campagne en Roumanie. Berne, 26 octobre. — Dans un article intitulé « L'entrée cie la guerre lians sa phase décisie » «L'Intelligenz Blatt» de Berne commente les grands progrès des troupes coalisées réalisés dans la Dobrudscha et continue, en faisant ressortir que l'offensive russ; ainsi que l oflensive à la Somme sont restées en panne : Ainsi est résultée la nécessité de rétablir aussi rapidement que possible la situation de guerre qui se penche 'lentement en faveur des puissances centrales. Ceci vient d'être tenté par des poussées des Français menant de Verdun. Ces attaques constituent un ave§, de l'échec des projets élaborés sur la Somme. Lt*s prochains jours vont montrer si l'élan tenté à Verdun apportera aux Alliés la décharge si impérieusement nécessaire. On devrait presque en douter si on compare le front long de 7 kilomètres qui a été avancé de 3 km. avec les centaines de km. de fronts qui -attendent la décharge. En tous cas il se décidera également .sous peu si ce fait est capable ce déranger le. maréchal Hmdenburg dans ses projets. ïout ûépend de ceci. DiseUe de charbons en iîalie. Berne, 25 octobre. — Par suite de .la disette de charbons 124 trains de;: cher.lns de fer de l'Etat italien sont journeliement supprimés. * Ui tL <• ).ns irçues à i;> as; ..<<»» aiif.maiide. Consiàntwople, 26 octobre. — Lé "Prince >$aldé-mar de Prusse a été décoré par le Sultan de la grand-croix de l'Ordre de l'Osmanié en brillants et l'aide-de-camp von Chenus a reçu l'Ordre de l'Osmanié de Ire classe; quant au général de division Ziki Pacha, plénipotentiaire militaire près de S. M. l'Empereur d'Allemagne, il a été élevé au grade d'aide-de-camp généra! du Sultan. \ la Chambre des Communes. Rotterdam, 5 octobre. — Le « Nieuwe Rotterdam-sc'he Couraut » mande de Londres qu'une violente discussion a eu lieu à la Chambre des Communes^ lcrsque Lloyd George exposa sa nouvelle attitude dans la question de 1 incorporation des hommes de plus de 41 ans. M. Snowdon du parti ouvrier, ainsi que d'autres membres ont violemment attaqué le ministre auquel ils ont reproché d'agir à l'enpon-tres des assurances données par le sous-s<crétaire d'Etat Tennant çn mars et en mai. Le « Daily News » publie un article sur la façon légère dont ont été faites ces promesses et d'autres. Le « ESaily Mail » n'est pas plus satisfait et écrit : Le rappel de ces hommes es! une fourberie. On ne peut incorporer h l'armée un homme de 41 ans, avant que la 'limite d'âge n'ait été élevée par le Parlement; or, le Parlement n'élèvera pas la limite d'âge, aussi longtemps qu'il y a encore des centaines de milliers de jeunes gens forts. Londres, 25 octobre. — Dans un article de fond, le « Morning Post » se moque du discours de Grey. Il lui oppose Wiison et Hughes, qui à l'instar du pacifiste Norman Angell avaient rêvé d'une union de tous les peuples. Le journal objecte en outre à Grey de rêver encore et toujours de conférence de la paix et de convention de La Haye. Londres, 23 octobre. — Le collaborateur parlementaire du « Daily Chronicle » annonce que le « Man Power Distribution Board » proposera des mesures très radicales. La méthode employée jusqu'ici pour se procurer plus d'hommes n'a pas donné le résultat attendu. Le Bureau du Board proposera donc de choisir tous les hommes âgés de moins de 25 ans et ayant des situations militaires. Si ce plan réussit, ceci aurait une grande répercussion sur l'agriculture et sur le trafic des chemins de fer, vu qu'actuellement déjà il y a un grand déficit en forces de travail : on pourra à peine retirer des fabriques de munitions et des mines tes ouvriers de moins de 2p ans. L'activité des aviateurs à la Somme. Du « Belgischer Kurier » du 26 octobre : Berlin, 25 octobre. — L'activité du feu à la Somme av'ait atteint le 22 octobre une extrême intensité, grâce au ternes clair. Rien qu'en ce secteur du front les avions allemands ont exécuté 500 vois. L'ennemi a été attaqué en 209 combats aériens pendant ces derniers jours et dans le seul secteur de la Somme 16 avions ont été abattus, ainsi qu'il a été établi sans objection. Un nombre plus élevé d'avions ennemis a été forcé d'atterrir derrière notre front. Des 22 avions abattus îe 22 octobre au front de l'ouest, Il sont au pouvoir des Allemands. Des aviateurs allemands ont a taqué à coups de bombes et de mitrailleuses Jes eamps et des colonnes de troupes, et ont pris d'une hauteur modeste les tranchées ennemies sous le feu de leurs mitrailleuses. Pendant la nuit du 21 octobre des avions allemands ont jeté plusieurs milliers de kilogrammes de bombes sur la .gai e de Longneau-lez-Amicns, sur les dépôts de munitions près de Cerisy et de Marcelea-vy. ainsi que sur les camps de Bray-sur-Somme. La gare de Longneau fut incendiée. Une série d'explosions provenant apparemment de trains de munitions s'ensuivit. Longtemps encore après l'attaque un colossal reflet d'incendie fut visible. Durant la nuit du 22 des escadrilles allemandes jetèrent plusieurs milliers de kilogrammes de bombes avec effet violent sur la gare de Montdidier et sur des camps de troupes et des magasins de munitions près de Viencourt, Chaugnolles; Carbonnières et Prôyart, ainsi que sur des colonnes se renc^nt au frônt. <• Guerre à l'est. — L'importance do Prédéal. Berne, 26 octobre. — Efe correspondant à Londres du « Corriere deila Sera » télégraphie, qu'une personne compétente lui a déclaré que le succès remporté par les Allemands à Ccnstantza a, sans doute, une valeur morale. Les dernières années de guerre ont toutefois démontré que la chute d'une ville n'a souvent que peu d'influence sur la situation militaire. Le défilé de Prédéal est le seul accès qui, s'il élait aux mains de l'ennemi, serait pour U Roumanie un danger grave et immédiat. La victoire dans la Dobrudscha. L'importance du succès. Vienne, 26 octobre. — On annonce de Sofia : Reconnaissant l'importance des positions Rasova-Koba-dten-Tuzla, les Roumains les avaient retranchées l'hiver dernier par tous les moyens de l'art moderne de fortifies.ion. 120 bataillons avaient été concentrés pour la défense, notamment £0,000 Roumains, 20,000 Serbes, le restant étant composé de Russes. Les positions furent prises dans des combats des plus violents qui ont duré trois jours et cela mal-' gré une vigoureuse défense. La bataille a commencé ie 19 octobre avec un feu d'artillerie très efficace qui prépara d'une façon brillante les assauts de l'infanterie. Nos bataiiions parvinrent d'abord à culbuter l'aile gauche roumaine, tandis que la position de clef près de Koba-din, fortement retranchée, fut prise le 21 octobre au soir. Après la chute du pilier principal de la position roumaine, les autres positions dans lesquelles l'ennemi essayait de résister encore, devinrent intenables. Les Russes et les Roumains durent commencer la retraite sur loute ia ligne ; elle se transforma partiellement en une fuite éperdue, les troupes victorieuses commençant la poursuite. La victoire des coalisés est complète. Le nombre de prisonniers accroît constamment. De grandes provisions en matériel de guerre, doublement précieuses aux Russes et Roumains en raison de l'interruption prochaine aes arrivages de la France et de l'Angle-jj ;crrc,' sont entre 1er, mains Ués-vainqueyrs, Les per-~' tes sanglantes de l'adversaire "sont également très4 considérables. La crise des transports ai l'emprunt français. Le « Petit Journal » est d avis que la crise des transports a une influence défavorable sur la signature de l'emprunt français. Les paysans n'ayant pas su expédier leurs céréales, ils n'ont pu amasser des revenus considérables. Ceci ne concernerait pas seulement les paysans : vu le manque de chemins de fer, aucun producteur ne peut échanger ses produits contre de l'argent, à moins d être fournisseur de l'aimée. {"ne opinion française sur les Bulgares. Berne, 25 octobre, --- L' « Echo de Paris » écrit : La conquête de la Dobroudscha est une grosse satisfaction pour la fierté des Bulgares. Depuis pius de 30 ans, ils songent à incorporer cette province. Le roi Ferdinand doit leur apparaître plus que jamais comme le créateur de l'unité nationale ; plus que jamais ils doivent être décidés à seconder sa politique.Si nous croyons qu'ils sont fatigués de la guerre, nous commettons une faute des plus graves et des plus irréparables. La situation en Grèce. Berne, 25 octobre. — Le « Journal » mande d'Athènes : Le fait sensationnel du jour est la tournure qu'a prise l'opinion publique aujourd'hui, et qui a été occasionnée par l'intention qu'on prête aux Alliés d'exiger le transfert des troupes thessaliennes dans le Pélopoivèse. D'après la presse gouvernementale cette mesure est inadmissible, car elle aurait cette conséquence de paralyser le gouvernement vis-à-vis du mouvement des paysans suscité il y a quelque temps en Thessalie par Vénizélos. Berne, 25 octobre. — Le « Corriere délia Sera » mande d'Athènes : L'armbassadettr français a été reçu hier par le Roi. Dans les milieux ministériels et favorables à 1 Entente, l'audience est commentée favorablement. Le gouvernement grec a résolu de licencier environ 60,000 hommes, de façon qu environ 30,000 hommes restent sous les drapeaux. Un décret en ce sens, sera publié incessamment et d'autres mesures suivront. Les troupes se trouvant en Epire seront réduites aux effectifs de paix. La guerre maritime. Londres, 25 oct. — O'aprèb un avis du Lloyd, le vapeur suédois «Emilie» a sombré. Cristiauia, 25 o<.i. — L'ambassade norvégienne à Paris annonce que le vapeur «Venus II», de Bergen, a été coulé au large de Brest ; 14 hommes de 1 équipage ont été sauvés. Christiania, 25 oct. — Le capitaine du vapeur marchand «Edam» a télégraphié à sa compagnie d'armement que le vapeur n'a pas été amené à Em-den, mais a été coulé dans la mer du Nord. Par contre, l'équipage a probablement été ramené à Emden. Londres, 25. — Lloyds annonce : Le vapeur anglais «Tramfield» a été coule; 6 hommes de l'équipage manquent à I'appsi. Vardô, 25 oct. — L' «Ostfinmarken Folksbiad» annonce : «Bag van Trondjhem», chargé de bois et faisant route d'Arkhangel pour l'Angleterre, a été coulé vers 11 heures du matin.par un sous-marin allemand au large de Berlevaag. L'équipage a été sauvé. Christiania, 25"oct. — Le constrl norvégien à Alger a télégraphié que le vapeur «Ravn» a été coulé le 23 octobre près de Tunis. L'équipage a été sauvé et fait route vers ses pénates. Le vapeur «Ravn» appartenait au port de Christiania. Amsterdam, 25 oct. — Les compagnies de navigation «Nederland» et «Rotterdammer Lloyd» autoriseront dc'S la mi-février, leurs navires à naviguer dans le canal de Suez, vu <[ue la rente par le CaD est trop longue pour qu'il soit possible d'assurer 19 gios transit de passagers avec les navires de correspondance.Eu outre, la fourniture en charbon à Port--Saïd et Suez est mieux assurée qu'avant. - Copenhague, 25 oct. (Ritzau.) — Sous la rubrique « Compagnie commerciale norvégienne d'outremer », on vient de fonder ici, sous les auspices des plus grandes banques danoises, une compagnie au capital-actions de 15 millions de couronnes. La tâche de la nouvelle compagnie consiste notamment dans la reprise ou le contrôle du commerce entre la Scandinavie et les autres pays. La compagnie ne s'attachera pas à utiliser les circonstances présentes, mais poursuivra le développement des relations commerciales avec les pays belligérants après la guerre . DEPECHES ^Reproduites de i édition précédente.) Les conséquences des combats en Roumanie. Milan, 26 oct. — Les journaux de Milan auorue-re», «Secolo» et «Union*» sont unanimes à déclarer de Bucarest que des télégrammes annoncent la possibilité de l'évacuation de toute la Dobrudscha roumaine. Londres, 26 oct. — Le «Daily Chronicle» annonce de Bucarest : Les consulats d'Angieterre et de Russie ont été transférés à Braila. Les dépôts des grandes banques à Campolung et à Sinaia ont été transférés depuis samedi à Bucarest. Berne, 26 oct. — Différents journaux suisses du soir annoncent que les Allemands, Bulgares et Turcs occupent jusqu'à présent au total 20,000 km. carrés de territoire roumain. Des nouvelles arrivées de Bucarest à Genève mandent que le général russe Boliwarioff a reçu le titra de « premier conseiller militaire du Roi ». D'après des nouvelles de journaux de Paris, Bo-liwanoff comme commandant suprême de l'état-ma* jor de l'armée roumaine, porte à l'avenir la responsabilité pour toutes les opérations des forces combattives russo-roumaines. La situation critique dans la Dobrudscha. Vienne, 26 oct. — D'une nouvelle de Sofia au «Neuen \fieser TageJ>latt» il appert que l'armée rossô-rcunwlus 12 traira corfce! ? ie i-enaitei ijui a pris en partie le caractère d une déroute. Le butin en matériel est énorme. D'immenses provisions de farine sont tombées entre les mains des vainqueurs. L'i poursuite sans égard de l'ennemi caractérise le commandement, qui poursuit son but avec énergie, rendant possible de faire dégénérer la défaite de l'ennemi en un écroulement complet. Par le fait que notre 3fle droite a effectué une conversion de 45°, il a déroulé le flanc gauche de l'adversaire et jeté les troupes battues de cette aile contre le centre. L'armée russo-roumaine est maintenant comprimée à Czernawdda et mise dans une position qui l'expose aux plus grands dangers^ Les empiétements anglais. New-York, 25 octobre. — (Radiotélégramme de W'olff) : Des nouvelles arrivées ici, disent que le vaeur hollandais « Arakan », eu route du port de Bornéo à Manille, a été arrêté le 30 aoxît en haute mer par un navire de guerre anglais qui a saisi tout le courrier. On dit que le gouvernement hollandais protestera auprès du gouvernement anglais contre le procédé du commandant du navire de guerre anglais. Les Eîats-Unis et les sous-marins. New-York; 25 oct. (Radiotéiégramme de Wolff). — Les affirmations au sujet de l'activité des sous-marins à la côte américaine sont niées par ia déclaration faite par le ff. de secrétaire de la marine, Franklin Rooscveit. D'après un télégramme du service international des renseignements, il y est dit : Il peut être établi décisivement que les destroyers de la flotte des Etats-Unis qui se sont rendus dans le voisinage du bateau-phare du Martinet, sur les appels pressants du 8 octobre, n'ont en aucune façon violé leur devoir de neutralité vis-à-vis des navires coulés ou de leurs passagers et équipages. L'activité de la flotte a été plutôt entièrement conforme avec les droits mternationuax et les commandements dî l'humanité. Le télégramme fait ressortir que les officiers de la flotte des Etats-Unis ont tous pris de mauvaise part les renseignements donnés à la Chambre Haute. lis sont particulièrement indignés au sujet de l'affirmation suivante de Grey : « Il ne sait pas non plus si les navires de guerre américains, n'ont pas facilité les opérations des sous-marins ». Ils ont également exprimé leur indignation au sujet des tentatives anglaises de comparer les courtes opérations de l'« U 53 à environ 70 milles de la côte sméricaine, avec le séjour des navires de guerre des alliés immédiatement devant les ports américains, ce qui a eu pour conséquence les représentations vigoureuses de la part des Etats-Unis. La fermeture des magasins à Londres. Londres, 25 octobre. — Le ministère de l'intérieur a ordonné que tous les magasins devront être fermés les samedis à 9 h., les vendredis à 6 II. et les autres' jours à 7 h., à l'exception des hôtels, boucheries et débits de journaux. \u grand état-major roumain. Lyon, 25 octobre. — Les journaux lyonnais annoncent que l'ancien secrétaire général du département de la guerre, à Bucarest, le générai de brigade Landowescu, vient d'être nommé chef du grand état-major de l'année roumaine. L'expansion japonaise. Le « Financial Times » annonce que les gros fa. bricants japonais ont formé un groupe dans le but de prendre toutes les mesures désirables, pour arri. ver à faire passer la majeure partie du commerct 1 usse entre les mains des japonais, après la guerre, Toutes les organisations commerciales du Japon oni indiqué à cet effet des personnes compétentes au/ devront étudier le commerce rusîe

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dit item is een uitgave in de reeks Le bruxellois: journal quotidien indépendant behorende tot de categorie Gecensureerde pers. Uitgegeven in Bruxelles van 1914 tot 1918.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Toevoegen aan collectie

Locatie

Periodes