Le bruxellois: journal quotidien indépendant

374 0
close

Waarom wilt u dit item rapporteren?

Opmerkingen

Verzenden
s.n. 1916, 23 Maart. Le bruxellois: journal quotidien indépendant. Geraadpleegd op 25 januari 2021, op https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/nl/pid/9882j6904c/
Toon tekst

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

ABONNEMENT POSTA»., ÉD. B Bruxelles - Province - Etrange? 3 mois : Fr. 4.51V. - Aik. 3.60 X.es bureaux de poste en Belgique à i'Etrafcger ti'scceptetit que des uçDonnements '{BIMESTRIELS; ceuîr-ci »?ennent €dure les ^ Jakv. 1 Avril 1 jvh.lut î Octûb. _ ^On peut s'abonner toutefois pour les Jùtux derniers mois ou même pour le | fierai** ée chique trîmeatre au prix, de : 2 Mois 3 .Mois *> 3.00-^2.40 Frl.50 Mk1.20 -—0 TIRAGE : 75.000 -f par-Jour s-.-t * rf- rt - -x ■: . I.. !. . * 1 Le Bruxellois ANNONCES — , La ligne Faits divers et Echos fr. 2.00 - Nécrologie . ....... 1.00 Annonces cnnimerciales,. 1.00 " » ~ financières. . . 0.50 PETITES ANNONCES La petite ligne 0.20 La jMide ligne O.iO - a TÏRAGE : 75.000 par jour I Rédacteur en Chef : Mare de S A I^M Journal Quctfdlen Indépendant Rédaction, Administration, Publicité, Vente : BRUXELLES, 45, RUE HENRI MAUS Mesures anglaises en Egypte Derniers Communiques Officiels ALLEMANOS Théâtre de la guerre de l'Ouest Berlin, 22 mars (comm. de midi).—Après $iotre attaque du 20 mars en déblayant le çhamp de bataille ait nord-est d'Avocolvrt et ç/n nous emparant encore d'autres tranchées ! çnnemies situées hors du terrain_ boisé, nous (kvoHS de nouveau capturé des prisonniers lion blessés; leur nombre s'élève maintenant g 58 officiers et 2,914 soldats. Le duel d'ar-t-illerie se poursuit avec violence sur les (l&u.v bords de la Meuse, après un ralentisse-', ment qui ne fut que passager. Près d'Obcr-Sept, les Français ont, encore une fois, tenté de prendre leur revanche de l'échec du i-j février, mais leur attaque a été repousjée et leur a causé des pertes sanglantes considérables. Dans line rencontre aérienne, au nord de Verdun, trois avions ennemis ont été mis hors de combat. Deux sont tombés derrière nos lignes, au nord-est de Sa-meyneux, le troisième, entourt de flammes, pst tombé derrière les lignes ennemies. A cette occasion, le lieutenant Bôlke a abattu son treizième avion ennemi, tandis que h lieutenant Parich.au en eut arrivé à son quatrième.Thiâtre de la guerre de l'Est La grande offensive russe .i encore gagne de l'extension. Les points d'attaque sont devenus plus nombreux, 'et les assauts se sont succédé, en différents endroits sans ifiter-fuption, nuit et jour. Le choc le plus violent est, encore venu frapner notre front au nord-ouest de Postawy, où les pertes de l'ennemi ont atteint une importance tout à fait exceptionnelle, même par rapport aux masses sacrifiées habituellement par la /hisses. .1 ta suite cTiilie oontrcraitoçtfc efficace-.qiu nous fîmes, dans une petite brèche, 11 officiers russes et 573 hommes ont été faits prisonniers. C'est également avec les plus lourdes pertes que l'ennemi s'est vu nettement repoussé pur nos braves troupes dans de nombreuses autres rencontres au sud et au sud-est de Iiiga (Friedrichst<idt),à l'ouest et siul-ouest de Jakobstadt, au sud de Diina-bourg, au nord de Widsy et entre le.; W'.s Narocz et Wiczniew. Dans les contre-attaques, auxquelles ces combats donnèrent lieu, nous avons fait plus de 600 prisonniers. Pas en, un seul endroit, les Russes n'ont réuss à emporter un succès quelconque, .\ os pertes ont été minimes, partout. Dan~ les Balkans La situation n'a pas changé. AUTRICHIENS Théâtre de la guerre russe Vienne, 22 mars (d'hier). — L'activité de combat a gagné par endroits d'intensité, notamment à l'armée du général Pflanzcr-Baltin. * Théâtre de la guerre italien La situation est en général inchangée.Des attaques ennemies, dirigées contre les positions conquises par nous au Rombon et au Mrzli Vrh ont été repoussées. Une nouvelh action au Rombon nous a amené SI prisonniers italiens. Théâtre de là guerre Sud-Est Au cours de la nuit nos aviateurs ont apparu. au-dessus de Viora (Valloua) et ont lancé avec succès des bombes sur le port et les campements de troupes.Quoi que bombardés avec violenre, ils sont tous revenus indemnes.La situation en Monténégro et en Albanie J'este invariablement calme. ITALIENS Borne, 22 mars (comm. ojf. du 20 mars). — Sur tout le jronl, une activité croissante de L'artillerie continue à -régner, particulièrement violente 'dans ta vallée ae la Sugana et à l'isonzo moyen. On annonce de ces secteurs l'arrivée de renforts pour l'ennemi, composés d'infanterie et d'artillerie.Au cours du 1S mars, l'adversaire a prononcé de faibles tentatives d'attaque contre nos positions ni;- la montagne Ollo, dans la vallée de la Sugana lui ont été nettement repoussées.Des combats plui, violents se sont développé» à l'isonzo moyen un vours de la, nuit du lt> au 10 mars et au jour suivant. ISfos troupes ont repris à l'eénemi une par-tic des tranchées qu'il avait occupées sur les hauteurs de Santa Maria et ont, repoussé ses nouvelles attaches dirigées contre no» positions au sud de Cigini et contre Selo. lorsque tout avancement. de l'adversaire eut été arrêté nettement. nous avons -replié une partie de notre position avancée, en connexion avec la hauteur de Senta Ma ria sur une étendue d'environ 000 mètre s afin jfle nous soustraira de lu sphère d'activité des nouvelles batteries ennemies. Le changement de position s'est, passé dans un calme complet et sans aucune pression du côté de l'adversaire. Sur le Sabotino, l'ennemi a tent• d'assaillir nos positions à Cresta, de la même façon, rirais il a étc de suite refoulé.Sur le Karst, la -journée fut calme. TRANÇAIS Paris, 20 mars. — (15 heures.) — En Belgique, , une reconnaissance ennemie qui avait fait irruption dans nos lignes au nord du pont de Boesin-ghe en a été chassée aussitôt par notre contre-at-t laque. s En Argonnes, l'artillerie s'est, montrée active * sur les lisières sud du bois de Cheppy. s A l'ouest de- la Meuse, à plusieurs reprises au t cours de la nuit, l'ennemi a renouvelé ses atta- - queé sur le front Avocourt-Malancourt où le boin-s bardement à obus de gros calibres a continué sans interruption. Les attaques ont été accompagnées de jets de liquides enflammés, laneés par des soldats porteurs d'appareils spéciaux. Malgré ses lourdes pertes infligées à l'ennemi pin nos feux, 1 il a pu s'emparer, après une lutte pied à pied, de - la partie sud-ept du bois de Malancourt que nous ' occupions et qui porte le nom de bois d'Avocourt. l Tous les efforts de l'ennemi pour déboucher du l bois ont échoué. Suit calme sur les uuties secteurs de la région le Verdun. Paris, 20 mars. — (23 heures). — En Argon-^ nés, lutte à coups de grenades à la Haute-Che-caueliée. Notre artillerie a exercé des tirs de des-1 truetion sur les ouvrages ennemis aux abords de la route de Vienne-le-Château à liinarville. Sur la rive gauche de lu Meuse, le bombardement a continué, violent dans la région de Malancourt sur le village d'Esnes et la cote 304, contre-é battu avec la plus grande énergie par notre artillerie. L'ennemi n'a fait aucune tentative d'atta-j que au cours de la journée. Bombardement intermittent sur quelques points , du front, à l'est de la Meuse et en Wœvré. En Lorraine, activité de notre artillerie sur les organisations ennemies au nord et à l'est d Em-L berménih En Haute-Alsace, notre artillerié a 2)Ws sous son " feu des troupes enn-q/nies qui débouchaient de Nie-\ :li tiavn. au .«./if-est de >Si.pt —; Ban* la journée, un de nos pilotes o abattu un . avion ennemi qui est tombé en flammes dans la région de Douaumont. Dans la nuit du 20 au 21, nos avions ont bombardé les gares de Dvn-sur-( .Veuse, Audun-le-Eoman < des bivouacs dans la région de Vignculles. ANGLAIS j , Evénements aériens Londres, 22 mars. (Télégr, Renier.) — A L,'Amirauté annonce : Hier matin, 15 avions britanniques, français et belges, escortés par 15 aéroplanes de combat, ont attaqué la sta-s lion allemande des hydroplanes à Zeebrvgge et le champ d'aviation de Houltade. Il pa-, raît que de graves dégâts ont été occasionnés. Chaque avion était -porteur d'environ 100 livres de bombes. Tous les appareils sont rentrés indemnes. Un officier belge a été grièvement blessé. Londres, 22 mars (comm. off. du quart, génér. britann. en France, sous la date du 20 mars). — Des deux côtés, activité considérable d'artillerie dans la région de Loos, de la redoute Hohenzol- - le m et au nord d'Yprcs. .1 proximité de Boesin-jlie, l'enr.emi a pris aujourd'hui, après une. violente canonnade, un poste de lance-bombes qui a s toutefvii t te reconquis par nous de suite. Evénements sur mei „ Londres, 22 mars. — L'Amirauté annon-f 6-J : Lundi matin 4 contre-torpilleurs britanniques ont aperçu, à proximité de la côte belge, 3 contre-torpilleurs allemands. L'ennemi partit de suite pour Zecbrugge, pour-suivi par nos navires. Pendant la course des f coups de canon ont été échangés. Comme on .( a pu constater 2 navires ennemis ont été touchés. A ou s avons eu 4 blessés. (Voir le communiqué officiel allemand, de nos éditions d'hier.) e RUSSES Pétrogrmte, 3% mars (comm. off. du 80 mars, 7 h. .10 soir.) — Dans la région du lac de Jauger, un détachement allemand a tente de pénétrer dan s nos lignes; il a été dispersé par noire feu. Dans la région au sud de Dunabou-rg, en quelques sec-f teins, de violents combats d'artillerie et d'infante. rie eurent lieu. Des attaques ennemies au sud du iiic de Dysu-jaty ont été rf poussées. Dans la région ti l'est de ï'ueretsch (ô km.), , nous avons pris d'assaut le village de Neltkoje-j Selo; plus au sud, nous ai&ns repoussé des atia { ques ennemies et avons capture ~ mitiaillcusfs. , 'D'autr* paît, nos troupes ont occupé, après evm-( bat, ie village de Zamarocze, au sud du lac de Xa-( roc.:, ainsi qu'une partie des tranché«s enne-mn* ( pii du ri.hige d'OstroivImuj, <m no-rd du lue de W'isznicw. En Gal'icic. au Dniester, nos troupes ont pr's, tprès une préparation d'artillerie, pur nne vigou-,j_ reuse poussée, les tranchées et ta têt# du pont à f l'est, du village de Michabke km. ù l'ouest d'l\»-l() eiee-.ko). !a * l Dernières Dépêches ' Mesuras anglaises en Egypte 3s Constantin opte) 22 mars. — Los journaux an-'c' non-eent de source autorisée : Après les échacs e- !incrl,3.is »nr tous les fronts, notamment Dar danelles, les Aiifr'ais sont très anxieux on Kgyple , à cause do l'attitude des indigènes. Les patrouil-)- tes anglaises dans les rues ont été renforcées, i- Le conseil égypj en des ministres a repoussé un !- projet tendant à ^décréter qu'un accord serait intervenu entre le ministre de la guerre égyptien e et le commandement suprême anglais au sujet de l'incorporation clos réservistes. Les Anglais ont il envoyé des renforts à la frontière occ'denta'c fif'ti i- de remédier efficacement aux attaques des Sénus-*- sis. Tous le> <?liar.i?aux ont été réquisitionnés à jet s effet. Lo mécontentement de la population s'.vt 's encore accru par suite de l'ordre qui a été donné l- d'évacuer les villes de Port-Saïd, lsmaïla et Buea. La navigatirci hollandaise interrompue e Rotterdam, 22 mars. — Pas un seul na-s vire a quitté hier soii le port d ; Rotterdam. Rotterdam, 22 mars. — Le Massbode an-w nonce, que le capitaine du bateau-moteur Sigrim L, arrivé lundi soir, a déclaré que ie " phare dp Gailloper n'a pas sombré, mais qu'il a été remorqué dans la Tamise. A la , place du bateau-phare,on a placé une bouée. Deux mats qui surgissent au-dessus de l'eau e proviennent d''in vapeur sombré. Le capitaine du vapeur Serula confirme - que le bateau-phare a été amené dans la Ta-i- mi&e. Il déclara également qu'il a vu à sa - place une bouée, cependant, «ans s'aperc-e-■' voir des mats qui émergeaient de l'eau. t- ° Le cardinal Mercier fautif ■s Bruxelles', 22 mars. — Lors dte l'arrestation d'une bande d'espions, il a été constaté 3 que le cardinal Mercier a été en rapport l" avec quelques-uns des membres. La ban le a transmis par des moyens interdits au cardinal des letirf s de l'étranger, y compris . ■ Jiy on1 1' V- n au Havre, un .ieâ membres a formellement a avoué qu'il avait été présenté personnelle-!, ment au cardinal, et lui avait expliqué l'or-ganisation du trafic illégal des correspon-a dances. Parmi les lettres confisquées se trouvait un© missive signée de la propre main du cardinal Gasparri, secrétaire pontifical, ne contenant que des affaires pure- - nient religieuses. De telles lettres du Vati-s can, ainsi que toute correspondance de l'Epis-r copat belge avec le Saint-Siège peuvent, ■- sans aucun doute, être expédiées par les e voies permises. Pour cette raison,on ne com- prend pas comment le cardinal a pu confier d,e telles missives à une bande de contreban-n diea's et d'espions. Quoique n'ayant pas lui-■i même, dans ce cas, expédié des lettres, il a e quand même prêté la main à ces affaires indignes en se faisant remettre des missives '. par des voio,s noii-permises. Le fait de mêler ; d«s affaires purement religieuses aux intri-!P gues malpropres de l'espionnage constitue ( une compromission du cardinal, secrétaire 3_ pontifical, en outre, les correspondances offi-cielles du Vatican s'exposent au danger de ne pas arriver à leur lieu de destination ou de n'y parvenir qu'avec de grands retards, t- Troubles au Portugal '- Lisbonne, 2'3. — D'après des nouvelles envoyées e en Angleterre, des troub e> très sérieux ont éclaté l- dans tout ie pays ces jours-ci. Les monrachistes et les associations ouvrières cÀibattent violemment , le gouvernement. Lorsque les autor'tés militaires n mtei'd't les réunions d'ouvriers, des combats dans les rues s'en sont suivis. Les soldats se sont ' à la fin refusés à faire usage de Jours armes. Les nouveaux régiments destinés à remplacer les mu-tins ont refusé do marcher. L'importation des vivres est arrêtée dans tout le pays, de sorte que la cherté est montée à l'extrême. La censure de Lon. s, dros ne laisse pas passer les nouvelles du Portu-r, ga.l. Bombardement de Reims c- l3&!e, -- mars. — I>es journaux de Paris annon-e cent que mercredi et jeudi, 20 bombes sont encore ,u tombées dans la v'.llci Une d'elles tomba dans une grande maison de commerce. '' L'Italie ne peut plus intervenir dans d'autres entreprises rt i V enne, 22 mars. - Comme l'annonce de Zu-n rieh la 11 ieif) .lUginieine Zeitung, on dit dans a l'entourage du roi V r tor-EmmanueJ III que ce-c» n'"('i a répondu foi ine loment, an désir du parti des interventionuistes.têndant à déclarer la gtien'e à 1 Allemagne, et ce, à la demande dn ministre-, président, que la situation de l'Italie est telle u- ^tu uu affaiblissement du Iront italien 110 peut () avoir Jàcu eu aucune circonstanco ; dans le cas •j. d'une déclaration de guerre à l'Allemagne, l'Italie serait forcée de jeter des troupes au front français, ce qui ost absolument exclu de sa volonté, attendu que 1 Ita'ie 11e peut pas perdre de vue jue son bn- unique est de vaincre i'Aotriche-Hoii-grie et d.> dél'vrcr le^ territoirps habités par des ItaVieibs <le la dont nalion étrangère. Un mot acerbe à l'adresse n- des pirates ccurritrs anglais es Une Améi'oaine, vo.vai:,' sa correspondante 1 r- évidemment, voloe jm Je® Anglais 11'arrivait pas à destination, a joint à un second ©nvo" une cari ' , postale sur laquelle elle avait écrit : ' t « Tho tlie British in case they ^teal tli s icttsr : | Remcmber, steaJing letters and 1511111);/ <léTen~c iess prisoners (Ha-ratonjj-Case) don', w in any bat- :" tlc-s nor wars! You ,v:M get jour .sbarè, ' e uiueh a- you got here in th's country and even ( - more to it ! — M>s P... » (Aux Anglais, dans se cas où ils voleraient cette 11 lettre : Réfléchissez qu'on ne gagne pas de ba- ; tailles et de guerre en volant des lettres et en as- 1 n sass'liant de? prisonniers .'noffensifs (cas du Ba- ; 0 ralong). Vous aurez votre part comme vous l'avez | ' eu ici dans ce pays et encore un peu plus, -s- ICp. 1 11 P...). C fie fois la lettre est arrivée à destination. Les Etats-Unis profitent, de la guerre - New-York, 22 mars. — Comme l'apprend l'.ls-sociatcd Press do Washington, la Compagnie des " bateaux à vapeur Inckenbach a l'intention d'01- c ganiser un trafic de vapeurs marchands entre t New-York, Ilio de Janeiro, Montevideo, Buenos- [ Ayres et La P.'ata. La guerre commerciale La Haye, 22 mars. — On annonce de Londres au . N'teuwc Courant : Le Daily Chrouiele écrit dans ( un article <le tond, au sujet de la guerre commer- 3 ciale, qu'il ne serait pas utile pour l'Angleterre 1 1 de s'appauvrir rien que pour contrecarrer l'Allé- l • magne. On 11e doit pas perdre do vue le danger k 1 que l'Allemagne peut organiser une nouvelle eam- c pagne commerciale avec des points de vue po'iti- t e ques,- [ Le « Tubantia » 1 La Haye, 22 mars. — Relativement aux nou- ve:Hes inexactes parues dans la presse hollandaise, t au sujet de démarches qui auraient été faites par lo gouvernement allemand en raison de la perte 1 du Tubantia, le ministère des Affaires étrangères ' - publie que l'exécution des instructions parvenues r é le 19 mars au soir à l'ambassadeur hollandais à 1 Berlin, d'après lesquelles il devait prier lo gou- c u versement al.'emand d'introduire une enquête-à la ] suite des déclarations faites par les personnes qui £ -:o trouvaient à bord du Tubantia, n'aura pasj eu, ] 3 en raison des déclarations faites entretemps par ^ ^ n m l'a n r ai'emaïul à Tïsye au lioril <Te son I gouvernement. La Haye, 22 mars. — Le Nieuwe Courant écrit - que le gouvernement hollandais, après avoir reçu - une récusation formelle de toute re.span-.ab lité l e du côté allemand dans la perte du Tubantia,peut j 0 avoir des raisons de s'adresser au gouvernement l anglais pour le prier de commencer une enquête plus minutieuse au sujet de l'incident. Si cette demande obtenait une réponse négative, les difficultés au sujet de l'attitude à preu- ( ~ dre par le gouvernement dans cet incident seraient ' > relativement amoindries attendu qu'il serait en £ S possession de doux déclarations équivalentes. Le 1 - Vaderland croit le moment- favorable pour eom- I r mencer une démarche collective des puissances in- 1 téressées qui voient leur navigation menacée. ] Rotterdam, 22 mars. — Des plongeurs | a hollandais commencent à essayer d'établir la - provenance de la torpille qui aurait touché s le Tubantia. Le navire est échoué sur le côté r et comme le coup a porté dans un réduit au ; - charbon et a occasionné de grands dégâts, t e les recherches seront très difficiles. ( e Epidémie à Corfou 1 D'après des nouvelles de Corfou, 22 mars, j e 1? Petit Parisien annonce que les soldats < II serbes malades sont transportés des hôpi- < • taux de l'île Vudo en Tunisie. TJne grave « épidémie a, en effet, sévi à Corfou. L'île a 1 >s été déclarée infectée et 011 ne peut la quitter 1 é qu'après une longue quarantaine. 1 Amélioration des relations ( 't entre la Roumanie et la Bulgarie 1 s Bucarest, 22 mars.— Le Dimineaia, jour- t liai russophil© de Bucarest annonce, que les ,s relations entre la Roumanie et la Bulgarie < *2 sont sensiblement améliorées depuis quel- < i- ques jours. Les négociations sont entamées a entre les deux gouvernements, en vue de r;-1- soudre certaines questions de commerce et 1- de transport, La s tuation à Reims Londres, 22 mars. — Lord Northcliff'e • 1- écrit clans le Times au sujet de sa visite ù 1 "e Reims : la ville est continuellement bom- 1 1(3 bardée. Plusieurs rues sont barrées. Presque tous les habitants sont pourvus de masques protecteurs contre les gaz. Les femmes sont iccupées dans les grandes caves de champa-t gne, car les vendanges d'à 1915 peuvent être ls considérées «mime les meilleures qu'on ait ^ vues depuis 1900. lia cathédrale est fermée, ti Des habitants de Verdun i'e transportés à la frontière suisse e" On mande aux journaux suisses, que le gouvernement français a transporté à la ' frontière suisse 22,000 h-'jitants renvoyés de la région de Verdun. Ces gens sont très n. pauvres pour la plupart et 'souffrent de la é, misère. Un comité s'est constitué à Zurich, ''' pour les secourir. La politique économique de l'Allemagne jugée par un journal anglais Londres, 22 mars. La Mo-ming Post,dans un art cle de fond, consacré au discours de M. ïïelfferich, dit que la politique ccono-ci inique suivie par l'Allemagne, qui depuis orifl n rlpvp1nrm.p la i-ita. ' duclion du pays et qui a créé uu lien étr. :t entre l'Etat et les producteurs, a produit ce ; résultat, que l'Alléma^ - a obtenu dans la guerre 1 équivalent de ses dépenses, tandis „ qu'une folle dilapidation règne 011 maître-,se r, en Angleterre. Aviation 0 Rotterdam, 22 mais. — Le Daily A'ews - annonce la mort du lieutenant anglais Grn- . O - ham Price dans un combat aérien avec un - aviateur allemand. 11 a été tué à une hau-15 teur de 8,000 pieds. C'était son 16me com-' bat. Au Mexique New-York, 22 mais. — On annonce de Nogales-Arizona, que de nombreuses mines * s américaines, dans la province do Sonora, ont - cessé leur exploitation, de crainte d'hestili-b tés de la part des indigènes, en raison de la - poursuite de Villa par les Etats-Unis. La crise italienne continue Genève, 22 mars. — On annonce de Rome 1 au Matin : Comme les socialistes officiels ^ ont annoncé leur intention de profiter de la 3 discussion du budget de l'intérieur pour re-. nouveler leurs attaques contre le Ministère, r Salandra remettra son voyage à la fin de la . semaine prochaine, c'est-à-dire après le vote - de ce budget. Le voyage de Sonnino sera probablement retardé également. Pression de l'Entente sur la Roam.anie Hambourg, 22 mars. — O11 annonce de 'v Sofia aux Hamburger Nachricîite» : D'après 3 une communication de la Bail-anslta Posch-s ta de Bucarest, une nouvelle note collective s adressée par l'Entente à la Roumanie, fait i l'objet des délibération., approfondies des - cercles ministériels. Les ambassadeurs' des » Puissances Centrales alliées ont adressé alors 1 au ministre-président* une note, réclamant > le désarmement de l'armée roumaine. Bra-' tianu a" accepté la note sans y avoir répondu jusqu'à ce jour. t Le phare de « Galopp >, disparu 1 Ymuiden, 21 mars. — Le vapeur Amstel-é long, qui vient d'arriver, annonce qu'il a'a t plus aperçu e pha de Galopp ; à sa placé, un mat émergeait seulement de l'eau. Où est ls bateau phare « Galloper »? Rotterdam, 21 mars. — Les cireonstan-. ces dans lesquelles le Palemhang a coulé ne t deviennent pas plus claires par les nouvelles x encore contradictoires de la disparition énig-e matique du bateau-phare Galloper à l'em- - bouehure de la Tamise. D' après quelques - versions, le bateau-phare aurait été coulé lui-même, d'après d'autres il aurait été dé- s placé intentionnellement ou aurait dérivé. i On annonce télégraphiquement : 3 Amsterdam, 21 mars. — La nouvelle que é le bateau-phare Galloper a dérivé et qu'on 1 a aperçu à l'endroit réglementaire du ba- , teau un varec, mérite l'attention, attendu que le Palemhang, dont la perte a provoqué en Hollande une grande effervescence, a , justement été torpillé, d'après Lloyd, près s du' bateau-phare Galloper. Il est probable - que le vapeur hollandais ait été induit en e erreur par le bateau-phare dérivant et se s£-t rait empêtré dans un des nombreux champs r de mines qui se trouvent dans ces parages. Le bateau-phare près du Galloper est le plus oriental de l'Angleterre et se trouve au loin devant l'embouchure de la Tamise. Les Russes à Ispahan s Copenhague, 22 mars. — D'après l'Agen-e ce Télégraphique de Rétrograde les Ru s,-es _ auraient occupé le 19 mars 1-pahan. s Les nouvelles positions à Avocourt Berlin, 22 mars. — La prise d'assaut de la t position française près d'Avocourt fait reconnaître, d'après ce qu'annonce le Berliner Lolcal Anzeiger, une nouvelle poussée éiier-e gique en avant des troupes allemandes afin à d'atteindre la ligne droite avec la position - de hauteur « Mort-Homme », déjà atteinte e plus à l'est et le bois de Cumières. La ioca-•s lité qui porte le nom d'Avocourt est nahirel-t lement aussi menacée, elle se trouve encore - à 7 km. de distance au nord de la ligne f'er-e rée importante Verdun-Paris. t Guerre sous-marine Christiania, 22 mars. — Le 10 février, nn -ous-marin anglais a hélé plusieurs navires près do PAeklceri, dans le territoire norvégien. Sur réc'o-^ mation du gouvernement norvégien, le département des Affaires étrangères anglais a exprimé ses regrets au sujet de l'incident et a fait connaî. tre que les sous-marins ont reçu l'ordi na-58 viguer à la s-urfaee de la mer, dans le, .. nor-a végiennes, en arborant le pavillon national. '' Copenhague, 22 mais. — L'Extrablatt est d'avis que les Allemands ont non seulement étendu considérablement leur guerre sous-marine,maio qu'ils seront à même main-13 tenant d'échapper aux filets éparpillés par le l'Angleterre, par des moyens nouvellement 0- appliqués; ceci est prouvé par la perte de is 19 navires au cours de 17 journées. Le nom-o- lire n, encore ario^menté «ntret-emna. 3* Année. • N" 535. Edition B CINQ CENTIMES JEUDI 23 MARS 19IC

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dit item is een uitgave in de reeks Le bruxellois: journal quotidien indépendant behorende tot de categorie Gecensureerde pers. Uitgegeven in Bruxelles van 1914 tot 1918.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Toevoegen aan collectie

Locatie

Periodes