Le bruxellois: journal quotidien indépendant

415085 0
close

Waarom wilt u dit item rapporteren?

Opmerkingen

Verzenden
s.n. 1916, 29 April. Le bruxellois: journal quotidien indépendant. Geraadpleegd op 08 april 2020, op https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/nl/pid/k93125s10v/
Toon tekst

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

V* Année - N° 571. - Ed. B CINQ CENTIMES Samedi 29 Avril 1916 ABONNEMENT POSTAL, ÉD. fi Bruxelles - Province - Etranger 3 mois : Fr. 4.50. - Mk. 3.60 Les bureaux de poste en Belgique et à l'Etranger n'acceptent que des abonnements TRIMESTRIELS; ceus-cl prennent cours les 1 Janv. î Avril 1 Juillet 1 Octgb Ou peut s'abonner toutefois pour les deux derniers mois ou même pour le dernier mois de chaque trimestre au prix de ; 2 Mois I Mois fr.3.00-Mk.2.40 Fr l.50-Mk l.20 o TIRAGE : 75.000 par jour Le Bruxellois # ANNONCES — La ligne Faits divers et Echos . fr. 2.0© Nécrologie 2.00 Annonces commerciales . 1.00 » financières. . . 0.50 PETITES ANNONCES La petite ligne 0.20 La grande ligne 0.50 TSRÂGE : 75.000 PAR JOUR Ï"5" r ■ < M n IMimUl M m m Rédacteur en Chef : I Mayo ae SAlyM Journal QuetUlea kH^wntaat Rédaction, Administration, Publicité, Vente : | BRUXELLES, 45, RUE HENRI MAUS LA SI TU À TI ON EN IRLANDE Derniers Communiqués Officiels ALLEMANDS ThéAtrc de la jjuerre . l'Ouest. Berlin, 28 avril. — Communiqué de midi A la suite de combats livrés dans la région < l'est de Vcrmclles, nous avons capturé Jft Anglais, dont un capitaine, 2 mitrailleuses e, 1 lance-bombes. Dans la région de la Meuse la situation n'a subi aucun changement. Li semaine dernière encore l'ennemi a iystémati quement canonné certaines localités située; derrière nos lignes, en particulier la ville dt Lens et ses faubourgs, ainsi que plusieurs vil loges au sud de la Somme et la ville deRoye augmentant ainsi le nombre des victimes faitei parmi la population, des femmes et enfanti surtout. Les noms de ces tués et blessés seront publiés par la a Gazette des Ardennes », com me cela s'est déjà fait jusqu'ici.A la suite de combats aériens, deux avions ennemis sont tombés à l'ouest de la Meuse, l'un au-dessvi de Béthelainville, l'autre près de Véry; in, troisième a été descendu par le feu de no tri défense spéciale à Frapclle, à l'est de Saint-Dié. Une escadrille allemande a lancé un grand nombre de bombes sur les casernes et la gcirt de Saint-Ménéhould. # Théàlrc de la guerre à l'Est. Sut le front, la situation générale n'a pat changé. Les installations du chemin de fer el les dépôts de Rjezyca ont été bomba/rdés par nos dirigeables ; quelques-unes d-e nos escadrilles d'avions ont attaqué plusieurs stations d'aviation russes. Dans les Balkans. Rien de nouveau. Berlin, 28 avril. — Officiel ; Le 27 avril, dans le golfe de Riga, trois avions allemands ont lancé SI bombes sur le cuirassé russe uJSlawa ». Nos observateurs ont constaté avec certitude que plusieurs projectiles avaient atteint leur biît, provoquant un incendie à bord du vaisseau. En dépit du tir r lient (nrqv'l ils furant r -, ^ tous noa ap çsnreils sont rentres indemnes. Evénements aériens Berlin, 28 avril. — Officiel : Le 27 avril trois avions allemands ont lancé SI bombes contre le vaisseau de ligne russe « Slaua » dans la baie de Riga. Plusieurs portée3 avec effet incendiaire ont été indéniablement constatées. Malgré un bombardement des plus violent les avions sont rentrés indemnes. Combat nava! près de « Doggerbank » Bc/lin, 28 avril. — Officiel ; Au cours de la nuit du 26 au 27 avril des éléments de nos navtres-éclaircurs ont détruit un grand navire de surveillance anglais pret de la Doggerbank ; un vapeur de pêche anglais a été capturé et emmené connue prise. TURCS Constant in ople., 28 avril. -— Le quartier général annonce : Pas de changement sur le front de l'Irak. Sur le front du Caucase des troupes ennemies fortes d'environ d'une brigade et composées de trois unités ont attaqué le 25 avril n-os positions sur l'aile droite dans la région de la localité de Sitrcrn, immédiatement au sud de BiMis. L'attaque a persévéré pendant 8 heures. Lors de sa marche en avant l'ennemi fut attaqué par nous lorsqu'il se trouvait à une distance de 300 m. de nos positions. Son attaque a échoué et il fut refoulé 2 km. plus loin vers le nwd, en subissant de grosses pertes. Dans le centre le calme a régné. Sur l'aile gauche l'ennemi tenta dans la nuit au 26 avril d'assaillir par surprise nos positions dans le secteur de Dschemslick, il fut toutefois repoussé avec pertes. Des rencontres dans le voisinage de Polathane testèrent sans résultat. 7/6 23 courant un de nos hydroplanes a survolé Imbros et attaqua les installations et les hangars aériens ennemis du port à coups dt bombes. Celles-ci ont toutes fait explosion, et on a pu constater un incendie dans les hangars. Des mitrailleuses et une batterie ennemie ont ouvert un feu inefficace, sans obtenir le moindre résultat; notre avion est rentré sain et sauf. Au cours d'une rencontre entre l'ennemi et un de nos détachements mixtes dans la région d-e Katia,à l'est du canal de Suezqui- eut lieu le 23 courant, les h escadrons de cavalerie ennemie ont été complètement exterminés,et les survivants ont été chassés en déroute vers Katia. Plus lard, notre détachement a prononcé un assaut contre l'ennemi, renforcé de tous côtés, dons ses positions retranchées à Katia, a dé truit la plus grande partie de cette position et a tué un grand nombre d'ennemis. Un petit nombre de soldats ennemis qui ont pu, échapper à la mort furent forcés de se sauver en déroute vers le canal. Un colonel, un major, ainsi que 21 capitaines et lieutenants, au total 23 officiers,qui n'ont pu fuir,257 soldats non blessés et 2b blessés ont été faits prisonniers. SLes troupes de notre détachement, ainsi que nos chameliers et particulièrement nos volon taires de Médina se sont distingués par leur bravoure éminente au cours de ce combat c Katia. Au malin du 25 avril l'ennemi a exécuté, mniir vrn.ner la défaite subie: un raid aérien L'escadrille était composée de 9 appareils qui malgré la marque de la croix rouge et le pavillon de la « demi-lune rouge » lança environ i 70 bombes sur l'ambulance de Katia. 2 de no3 t blessés furent tués un autre blessé. Un de > nos avions qui a survolé ensuite El Ariseh a , jeté des bombes avec succès sur un navire de t, guerre ennemi. Un avion d'ataque et bombardé des vapeurs ennemis qui étaient ancrés ; dans la rade de Port-Saïd, et des installations : militaires dans ce jwrt, ainsi que tous les campements de. l'ennemi entre Port-Saïd et El Kantara. L'appareil est rentré indemne. FRANÇAIS Paris, 27 avril. — Officiel, 15 heures : Au nord de l'Aisne, plusieurs patrouilles ennemies ont été repoussées à coups de grenades. Dans l/i région de Verdun, bombardement intense du réduit d'Avocourt et des organisations de la côte du Poivre. Une attaque ennemie dirigée sur un élément de tranchée au nord du fe.rt de Vaux, a été arrêtée immédiatement par nos tirs de barrage. En Lorraine, nous avons dispersé une reconnaissance ennemie qui tentait d'aborder nos positions à l'est de Dcsmcsnils. Sur le reste du front aucun événement important, sinon la canonnade habituelle. Aviation : Un de n-os pilotes a abattu un avion ennemi qui est tombé en vrille dans la forêt de Spincourt. Paris, 27 avril. — 23 heures : Sur la rive gauche de la- Meuse, intense activité de Vartillerie dans les régions d'Avocourt, Esncs et Cumtires. Sur la rive droite l'ennemi a fait deux simulacres d'attaque accompagnés de bombardements violents : l'un sur le front Ilaudro-mont-Ferme Thiaumont, l'autre entre D&uau-mont et Vaux. Arrêté par nos tirs de barrage, l'ennemi n'est pas sorti de ses tranchées. Sur le reste du front journée relativement cal-rit sauf, dons la région de lioye 11, dans les secteurs à l'est ete /'uwMMtftewowr, ...... batteries se sont montrées actives. Dans la journée d'hier un avion■ ennemi abattu, par le tir de nos auto-canon-s est tombé en avant du fort de Vaux. Dans la nuit du 26 au 27 trois de nos dirigeables ont effectué des opérations de bombardement. De nombreux projectiles de gros calibre ont été lancés par eux sur les gares cl' E tain et de Bcv-sdcrf et sur la voie ferrée d'Amaville. La même nuit nos avions ont lancé trente-sept obus de 120 sur différentes gares de la vallée de l'Oire, et vingt-cinq obus cle 120 sur des bivouacs de la vallée de l'Orne, six obus de 120 et deux bombes in:'tndiaires sur hj gare de Thionville, huit obus de 120 sur la gare de Gonflons. ANGLAIS Londres, 28 avril. — Comm. off. du 26 avril : L'activité des aviateurs allemands a été plus faible au cours de la journée d'hier. Un avion ■ ennemi a été forcé à l'atterrissage dans la sphère de notre front. Le pilote ainsi que l'observateur sont morts. Un dirigeable ennemi a lancé des bombes vers 12 h. 30 m. du matin à proximité de la côte derrière nos lignes; des dégâts ne furent pas occasionnés. Nous avons prononcé hier pendant la nuit deux attaques par surprise au sud de la Bassée el fait 3 prisonneirs dans un corps à corps. L'ennemi fit exploser une mine au sud-est de Souciiez et a pénétré ensuite dans nos tranchées. Activité d'artillerie en différents endroits du front. Les attaques aériennes contre l'Angleterre Londres, 28 avril. — Le ministère de la guerre annonce : ' Avant-hier on a annoncé la visite d un Zeppelin à la côte orientale de Kent. Il paraît qu'il ne s'est pas avancé profondément dans le pays, mais qu'il a rebroussé chemin à cause du brouillard. D'après les rapports arrivés, une bombe a été jetée; elle est tombée à la mer. ITALIENS Rome 28 avril. — Comm. off. du 27 avril : Activité d'artillerie et des aviateurs à la frontière du Trentino du, lac de Garda jusqu'à la, Bre-nta. Dajis le Haut-Garde vole notre artillerie a pris sous feu les installations de défense ennemies au Monte Sief. Dans la vallée du Dran la gare d'Innichen a été bombardée à plusieurs reprises de nos gros calibres par un tir précis. A l'Isonzo et sur le Karst activité habituelle d'artillerie. Un convoi ennemi sur la route d'Oppachiasella à Rubbùi a été canonné par nos batteries. Quelques wagons ont fait explosion avec grand bruit. Dans le secteur à l'est de Selz, l'ennemi a persévéré, en prodiguant des munitions et en sacrifiant nombre de vies humaines, dans ses tentatives opiniâtres mais vaines, de reprendre le retranchement conquis par nous au sud de la vallée. Au cours de la dernière nuit il déclancha après un violent bombardement, qui a duré plusieurs heures, lh attaques acharnées contre nos imitions. Les masses compactes de son infanterie ont été fauchées par notre feu et obligées chaque fois de se retirer hâtivement. Nous avons pris à l'ennemi 20 prisonniers. Dernières Dépêches La sitaation en Irlande La Haye, 28 avril. — Les voyageurs hollandais, revenus d'Angleterre, rapportent qu'une grande émotion rogxte à Londres, à la suite du mouvement révolutionnaire d'Irlande. Elle est d'autant plus vive qu'il semble ressortir des dernières nouvelles, qu'un transport de plusieurs milliers de fusils venant d'Amérique aurait été débarqué sur la côte occidentale de l'Irlande. Le gouvernement a envoyé eu Irlande 16,000 hommes de troupes anglaisas, pour surveiller toutes les lignes de chemins de fer. Od a aussi l'intention d'installer près de Bel fort et do Dublin deux grands camps militaires; dans chacun de «s camps, on instruirait 10,000 recrues, qui pourraient être utilisées le cas échéant pour renforcer les troupes anglaises d'Irlande. La rébellion en Irlande s'étend aux milieux les plus en vue de l'industrie et du commerce. Les troubles en Irlande Copenhague, 28 avril. — Le journal danois « Politiken > écrit : Poux les Anglais c'est pénible et difficile de devoir garder en plane guerre une force armée en Irlande afin d'empêcher de nouveaux troubles. Ces soulèvements auront des conséquences considérables pour les Irlandais après la guerre. Les conservateurs politiques anglais se souviendront de Dublin, quand la question de l'autonomie de l'Irlande sera de nouveau posée. L'Irlande et le service obligatoire Londres, 28 avril. — Le bureau de la presse amnonce que Carson a déclaré au cours de la séance secrète de la Chambre des Communes, que la proposition concernant le service obligatoire ne conceir.f; .ftjrtwnrift L'attaque des lavirss aletnands contre la côte anglaise Londres, 28 avril. — Le « Daily Times » paraissant à Ipswich écrit que l'escadre de croiseurs rapides et de contre-torpilleurs, qui ont pris part au combat naval de Lcwestoît, sont heureusement rentrés au port. Deux des croiseurs rapides semblent avoir été touchés. L'un des couitre-torpi-Ileurs fut touché à la chambre des machines. Il y a à peu près 25 personnes tuées ou blessées. L'ennemi a bombardé Lo-westoft pendant 20 minutes. (D'après le communiqué allemand, tous les navires allemands sont rentrés au port d'attache.) Sur la côte anglaise Le « Corriere délia Sera » annonce que le bc*mbardesnen.fc allemand de Yarmoutih et <3® Lowestoîfc a détruit 240 maisons. XXX La crise germano-américaine Berlin, 28 avril — L'atniraJ von Capeile, le secrétaire d'état du mini stère de la marine, s'est rendu au quartier général allemand. Nouvelles exigences du département du blocus anglais On assure à Londres, que 1e département anglais du blocus prépare actuellement une nouvelle note aatx Etats-Unis, dans laquelle il demande l'établissement d'un contrôle anglais sur tous les chargements de navires, destinés à l'Europe. La note ne devrait cependant partir qu'après le dénouement de la crise germano-américaine. Des négociations sont déjà entamées avec plusieurs étals de l'Amérique du Sud à propos de ce contrôle. Au Brésil, l'Angleterre rencontre beaucoup de difficultés chez les exportateurs de tabac et de café. Sur l'ordre du département du blocus, les navires destinés à l'Espagne sont, eux aussi, arrêtés en mer et obligés de débarquer leurs courriers.La Hollande veut rester nesire Berlin, 28 avriL — Le « Beainer Tageblatt » apprend de Zurich : D'après un télégramme du correspondant d'Amsterdam du «N^eî^Zu-richer Zeiiunq .» un conseil des minastre^^Ta de la demande anglaise, que la HoKande prenne part au blocus de t*Allemagne. La Hollande se refusera à tout prix de prendre une telle aSitude et ne prêtera aucun navire de la marine marchande hollandaise à l'Angleterre. Vers le service obligatoire Amsterdam, 28 avril. — « Het Nieuws van den Dag » écrit : Les communicaSons faites par le ministre-président anglais, au cours de la séance secrète de la Chambre des Communes, confirment l'impression que la décision en faveur du service obligatoire général a été remise et que celui-ci ne pourra être introduit que petit à petit et non brusqtiement, car sinon des troubles d'ouvriers seraient à craindre.Les victimes des mines Ymuiden, €8 avril. — Les membres du vapeur « Venus » qui est arrivé hier soir è Ymuiden, annoncent que, mercredi matin près du bateau-phare « Galopper », trois navire; ont touché des mines. Ce sont les vapeur: « Dubbe », « Maashaven » et le remorquer,: « Noordzee », celui-ci remorquait le » Maashaven ». L'équipage du « Dubbe » était d'abord descendu dans les chaloupes, mais retour-na ensuite sur le navire qui se maintint au-dessus de l'eau. Deux hommes du « Noordzee a sont noyés. Les autres furent sauvés par 1< vapeur « Oostzee », lequel remorquait h « Maashaveai » avec le « Noordzee ». L« , « Maashaven » également flotte encore. Sur mer La Haye, 28 avril. — Le département de la mariné, à la suite de la nouvelle que trois vapeurs néerlandais, dont deux chargés de grain) ont heurté hier matin à la même heure des mines, au nord du bateau phare « GaJlcpç«r », appelle l'attention des intéressés sur ce fait., que le « Columbia » et le « Ledewijk van Nassau » ont heurté des mimes au même endroit. Le département de la marine publie, qu'il n'y avait pas de trace de sous-marins sur oes lieux. 27 vapeurs auglais en ratard Londres, 28 avril. — Lloyd publie des noms de 27 vapeurs marchands et navires côtiers anglais en retard. La publication des pertes est interdite à la bourse maritime de Londres. Berlin, 28 avriL — On annonce de Lugano : Comme l'annonce de Tripoli le « Corriere délia Sera » le vapeur « Nilo » 2758 tonnes, de la « Societa Ita.iana dei MariUmi » s'est échoué près de Tagiura à environ quatre milles marins de Tripolls. Le navire est perdu, mais on espère sauver le chargement. Les sous-marins allemands dans la m?r noire Frontière russe, 28 avril. — Le « Rusakoje Slowo » apprend d'Odessa qu'au cours des 14 derniers jours l'activité des sous-marins allemands dans la mer Noire, a été extraordinaire. A peu près en même temps des sous-marins ont ébé aperçus devant Batouin, Sé-bastopol et Trébizcnde. A la hauteur de Tré-bizonde un sous-marin ennemi a coulé un va- qui battait avant le pavillon italien. U n "autre sous-marin chercha, également à la hauteur de Trébizonde, à mettre le feu à un voilier russe, mais il en fut empêché par deux contre-torpilleurs russes. Un combat s'engagea entre un destroyer et un sous-marin, mais qui fut saris résultat, car le sous-marin plongea subitement à l'arrivée d'un navire de secours russe. Des avions de marine ennemis ont, au cours de ces derniers joura, attaqué différents navires cle guerre russes et des navires de transport. Il y eut particulièrement un combat entre un avion turc et un sous-marin russe au cours duquel le sous-marin fut sérieusement endommagé par par des bombes. Fermeture de la Mer Blanche Pétrograd, 28 avril. — Le gouvernement russe a informé les gouvernements neutres que la navigation dans la Mer Blanche, à compter du feu de Khariof, dans l'archipel des Sept-Iles (Semi-Ostrof), sur la côte mourmane (68° 49' de latitude nord et 37° 21' de longitude est de Greenwich), demeure interdite à tout navire de commerce et de pêche, à moins qu'il n'en ait reçu l'autorisation au préalable. . Pareillement, la navigation se trouve interdite dans les mêmes conditions sur les côtes de l'Océan Glacial appartenant à l'empire russe, sur une distance de 12 milles anglais marins comptée à partir de la balise ou de l'îlot le plus éloigné de la terre. Cette interdiction sera durement ressentie par les pêcheurs norvégiens et hollandais qui trouvaient là- b& des réserves inépuisables de poissons plats. Reprise de l'échange des invalides Berne, 28 avril. — D'après ce que le « Bund » apprend, l'échange des prisonniers gravement blessés sera repris le 1 mai. 10,000 français gravement blessés et 3,000 allemands seront renvoyés dans leur patrie. La conférence économique de Paris Paris, 28 avril. Au cours de la réception à l'Elysée des membres de la conférence écono-9 mique internationale, le président M. Poincaré a déclaré que cette réunion n'a pas de caractère officiel et est destinée à discuter des questions commerciales, mais sans prendre de décisions. . La Sussie n'est pas représentée à la conférence économique de Paris D'après des correspondances de Paris adressées aux journaux de Lyon, la Russie ne sera pas représentée à la conférence économique internationale, qui vient de se réunir. On donne comme motif de cette abstention, que la délégation russe n'aurait pu quitter à temps la Russie. Agrandissement de la ville de Varsovie Un certain nombre de communes suburbaines ayant été incorporées à la ville de V arso-vie, le nombre de ses habitants est monté de SOO.OOO à 950,000. Bien ne va plus ! Paris, 27 avril. — Les journaux publient uin télégramme du Prince de Monaco au présider! Wilsori, dans lequel le Prince exprime son ap- ; probation de la protestafion américaine contré i la guerre sous-marine allemande. L'opinion aux Etals-Uais New-York, 28 avril. — Les états du Mas-sachussets et du New-jersey se sont prononcés contre toute candidature à la présidence de M. Rooseve't, qui, jusqu'ici a été battu dans tous les états, oit l'on a voté sur cette question. Cet ; échec de M. Roosevelt joint au fait que des milliers de télégrammes réclament le maintien : de la paix, produit une certainq impression dans les milieux officiels de Washington. Dépêches diverses La révolution en Irlande Londres, 28 avril. — (Télégr. de l'agence. Reuter). —>- M. Asquitii a déclaré à la Chambre des Communes, que la situation est toujours grave en Irlande. Les révoltés tiennent encore toujours quelques importants bâtiments publics à Dublin en leur pouvoir, et les combats dans les rues ne sont pas encore terminés. U parait qu'un mouvement révolutionnaire étendu est mis en œuvre, particulièrement dans l'ouest du pays, et il est nécessaire de prendre des sévères mesures de précaution. Les troupes envoyées dans la région révoltée sont assez nombreuses pour dominer la situât-ion. L'état de siège sera imméiiatament proclamé sur toute l'Irlande et le général Sir John Maxwell recevra les pouvoirs nécessaire^ afin de réprimer la révolte. Le gouvernement mènera une enquête minutieuse au sujet des raisons du mouvement et cherchera à établir lea responsabilités. DnbEin en état de sièg? Rotterdam, 28* avril. — La révolution en Irlande continue, quoiqu'on assure du côté officiel qu'elle a été étouffée. Il ressort olu fait qu'on y envoie constamment de nouvelles troupes, que la situation a beaucoup ein^ pirée en Irlande; en dehors de cela on y a déclaré l'état de siège. Un fort cordon militaire a été Ja ville de Dublin n.' aux mams des rebelles.'" " "" Comme on l'apprend maintenant, les révolutionnaires s'étaient emparés le 24 avril déjà du palais du vice-roi, de telle sorte qu'il était impossible aux troupes d'en approcher. Les révolutionnaires s'étaient nichés sur le toit et da là tiraient sur les soldats, qui cherchèrent rapidement abri derrière les barricades élevées Il paraît que les troupes anglaises ont réussi à occuper le quartier général des révolutionnaires et à le détruire. Au cours des combats de rues a Dublin 25 révolutionnaires ont été tués et 22 blessés. Lea insurgés firent même usage de mitrailleuses contre les troupes, d'où il ressort avec quels soins la révolution était organisée. Selon tous les avis le soulèvement perdure en Irlande. A Londres il règne de ce fait, ainsi que par suite des récentes attaques des Allemands contre la côte anglaise, un grand abattement.D'après ce que Reuter mande, le champion bien connu de la liberté de l'Irlande, air Roger Case-^nentjjj^té arrêté par les -fflgTSIST" 1 1 "" "" Mutineries de la garnison de Dnblin Copenhague, 28 avril. — Les télégrammes arrivés ici montrent combien graves ont été les combats de nie en Irlande. Les communications télégraphiques sont suspendues sur de grandes étendues du pays. Les câbles sont coupés et les poteaux sont tombés. Le nombre de blessés est, d'après des communications privées des hôpitaux réellement important. Grâce à une trahison le gouvernement anglais est entré en possession d'une liste do membres, dont il ressort qu'une conspiration répandue dans toute l'Irlande poursuit la tentative de délivrance du pays. Plusieurs conspirateurs purent être arrêtés. Les arrestations furent suivies do nouveaux saulèvemeoits, qui en dehors de dégâts matériels eurent leurs victimes humaines. Les détachements de troupes anglaises transportés en Irlande rencontrèrent également des difficultés, de telle sorte que les autorités militaires durent prendra les mesures les plus sévères. Tandis qu'officiellement on attribuait les troubles à Dublin à l'activité des partisans de Sinn-Pein, on annonçait d une autre coté que la mutinerie s'était étendue à une partie de la garnison, qui était à peine revenue du camp de Curragh. La société « Sinn-Fein » La société. Sinn-Pein si souvent nommée est une société secrète qui possède en Irlande beaucoup moins de partisans qu'aux Etats-Unis. Comme Irlandais implacables ils se tiennent pour les uniques et vrais descendants de ceux qui ont versé leur sang dans les combats pour l'indépendance ' de l'Irlande, et veulent de oc fait une indépendance complète de l'Angleterre. Les partisans de Sinn-Fein vont 6i loin dans leur haine contre l'Angleterre qu'ils ne pre-iTKsnt jamais part aux élections du Parlement à Londres, parce qu'ils prétendent que la dissolution du Parlement irlandais et le fusionnement des représentants du peuple irlandais avec le Parlement de Londres n'ont été obtenus que par dol. Le mot Sinn-Fein est d'origine gaélique et signifie en français «nous-mêmes». Ce mot renferme dono toute la signification du but auquel tend le mouvement, à

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dit item is een uitgave in de reeks Le bruxellois: journal quotidien indépendant behorende tot de categorie Gecensureerde pers. Uitgegeven in Bruxelles van 1914 tot 1918.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Toevoegen aan collectie