Le bruxellois: journal quotidien indépendant

346003 0
10 november 1916
close

Waarom wilt u dit item rapporteren?

Opmerkingen

Verzenden
s.n. 1916, 10 November. Le bruxellois: journal quotidien indépendant. Geraadpleegd op 26 februari 2020, op https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/nl/pid/k93125s37k/
Toon tekst

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

3me Année - N. 762 - Ed. B tim CEilTSHiS Vendredi 10 Novembre 1916 ABONNEMENT POSTAL, ÉD. g Bruxelles - Province - Etranger 3.jnois : Fr. 4.50. - Mit. 3.60 "Les bureaux île poste en Belgique et à l'Etranger n'acceptent que des abonnements TRIMESTRIELS ; ceux-ci •prennent cours les 1 Janv. 1 Avril 1 Juillet 1 Octob. On peut s'abonner toutefois pour les deux derniers mois on même pour le dernier mois de chaque trimestre au prix de : 2 Mois 1 Mois Fr. 3.00 - Mk.2.40 Fr.1.50 - Mk.l .20 TIRAGE : 90.000 PAR JOUR Le Bruxellois ANNONCES — La ligne Faits divers et Echos . fr. 5.00 Nécrologie 2.00 Annonces commerciales . 1.50 > financières. . . 0.50 PETITES ANNONCES La petite ligne 0.40 La grande ligne 0.75 TIRAGE: 90.000 PAR JOUR r Rédacteur en Chef : JVTn »*o de SAïvM Journal asotidten Indépendant I Rédaction, Administration, Publicité, Vente : g BRUXELLES. 45. RUE HENRI MAIJS 1 DERNIERS COMMUNIQUÉS OFFICIELS allemands BERLIN, 9 noi embre. — Officiel de midi : riiéàU'c de la guerre a l'Ouest. Groupe d'année (îu prince héritier liupprocht de Baviere. Des tentedives d'attaques des Anglais et des Français entre Le Sais ei Bouchavesnes ainsi qu'au sud de la Somme près de Pressoire ont été étouffées presque généralement déjà dans notre feu de barrage. Théâtre de ia guerre à l'Est. Front du fcldmaréchal général prince Léopold de Bavière : Au front des deux côtés de la voie ferrée de Zloczow, le combat d artidehe s'est sensiblement ranimé.Front du général de cavalerie archiduc Charles : Dans les monts Çyergyo du nord-est, des attaques russes ont été repoussées. A Belbor et dans le secteur de Tolgy'es, des haidies attaques allemandes ont rejeté les Russes qui s'y étaient avancés. Au sud-est du défilé de la Tour Rouge, nous avons dans la suite de notre attaque franchi le secteur de Baiesti, et nous nous somme emparés de Sardoiu ainsi que des positions de hauteurs qui s'y iattachent des deux côtés. Nous avons fait environ 150 prisonniers et captuié deux canons. Des contre-attaques russes n'eurent pas plus de succès ici que dans le secteur de Prédca't et dans les monts du Vulkan. iiiéâire de la guerre dos Balkans. Groupe d'armée du felduiaréchal général von Mackenseï;. Dans la Dobroudja septentrionale, des détachements d'éclaireurs avancés suivant des ordres reçus ont évité les combats avec l'infanterie ennemie. Froni macédonien ; Pas d'événements d'importance particulière. AUÏKiCi-iiENS VIENNE, <J novembre. (Communiqué de hier mjf) : Théâtre de la guerre à l'Est. Front tiu général de. cavalerie archiduc Charles : Au sua ei au sud-est du défilé de Szurduk, des attaques roumaines ont été repoussées. Près de Spi-ni et au sud-ouest de Prédeal, nous avons encore refoulé l'ennemi plus loin. Des deux côtés de la route de Budza, nous avons, repris toutes ncs, an-, ciennes positions. Au nord-est de Toelgyes, les Russes ont pu de nouveau gagner un peu. de terrain. Près de Tataiow, des aviateurs austro-hongrois ont abattu un biplan Nieuport russe. Front du général feld-marôclial prince Léopold de Bavière : Rien de nouveau. Thcàlre de la guerre italien. Le calme continue à régner dans la région de Gorz. Au front de la vallée de Fleimst, les attaques de quelques bataillons italiens dans la région du Colbricon et à la position de Bocehi, ont été repoussées. 3 officiers, 50 hommes et 2 mitrailleuses sont tombés en nos mains à cette occasion. Théâtre de la guerre au Sud-Est : Pas d'événements particuliers. Evénement sur nier. Le 7 novembre, dans l'après-midi, des aviateurs ennemis ont jeté des bombes sur les villes de Rovi-gno, Parenzo et Cilta Nuova. Aucun dégât n'a été causé, ni personne n'a été blessé. Quelques aéroplanes se sont élevés pour les poursuivre. Un de ceux-ci, le pilote lieutenant de vaisseau Drakulio, a abattu un aviateur ennemi qui tomba près de destroyers ennemis en mer haute. Ceux-ci furent attaqués par nos aéroplanes au moyen de bombes et s'éloignèrent vers la côte ennemie. Le soir du même jour un aviateur ennemi a églement jeté, sans succès, des bombes près d'Umago. Quelques hy-droplanes ont jeté le soir, avec grand succès, des bombes sur les objectifs militaires de Vermigliano et Monfalcone et sont revenus indemnes. TURCS CONSTANT1NOPLE, 9 novembie. — Officiel du 8 novembre : Front du Caucase : Escarmouches favorables pour nous. La communication d'une patrouille d'éclaireurs, composée d'Arméniens, et qui cherchait à s'approcher de notre position, a été coupée ei son effectif a été anéanti à l'exception de 4 hommes, que nous avons pris vivants et fait prisonniers. Pas d'événement important sur les autres fronts. BULGARES SOFIA, 9 novembie. — Officiel du 8 novembre : Froni macédonien : Au sud du lac Malik, nous avons rejeté des cavaliers ennemis combattant à pied,lesquels cherchaient à s'avancer. A l'est du lue Prespa et dans la boucle de la Czerhu, canonnade -comme d'habitude. Au front de Moglena, canonnade et combat de mines. Une attaque ennemie dans la nuit du 7 au 8 novem-'bre a été rejetée par notre feu; en se repliant, l'ennemi V perdu une de ses tranchées. Des deux côtés du Wardar, échange de quelques coups de canon. Au front de la Belasitza Planina et de la Strama, canonnade ennemie inefficace sur des bourgades habitées devant notre position et engagements entre détachements d'éclaireurs ei de surveillance. Sur la côte de la mer Egée, calme. Front en Roumanie : Le long du Danube, canonnade et fusillade sur quelques secteurs seulement. Dans la Dobroudja, faibles engagements avec des détachements d'éclaireurs ennemis, qui cherchaient à s'avancer contre nos positions. Sur ia mer Ncire, calme. FRANÇAIS PARIS, S novembre. — Officiel, 3 h., p. m. : Au sud de la Somme la nuit a été relativement calme. L'ennemi s'est borné à bombarder nos nouvelles positions dans le secteur de la sucrerie d'A-blaincourt. Canonnade intermittente sur le reste du iront. Aviation : Au nord-est de Ponl-à-MousJon deux avions ennemis ont été abattus en combat aérien par un de nos pilotes. L'un est tombé près de Viéville-er.-Haye, l'autre vers Vilcey-sur-Troye. Dans la nuit du 6 au 7 huit de nos avions de bombardement ont lancé douze cents kilogrammes de projectiles sur l'aérodrome de Frescati et douze cents kilogrammes srr la gare militaire de Chambley. Les objectifs ont été atteints. PARIS, 8 novembre. — Officiel, 11 h., p. m. : Au nord de la Somme notre artillerie a dispersé des rassemblements ennemis à l'est de Saillisel.Au sud de la Somme l'ennemi a violemmnt bombardé les positions que nous avons conquises hier. Nos batteries ont efficacement contre-battu l'artillerie ennemie et ont pris sous leur feu des troupes en inarche à l'est et au sud-est de Chaulnes. Le nombre des prisonniers faits par nous hier s'élève actuellement à 659 dont onze officiers. Sur la rive droite de la Meuse, lutte d'aitillerie particulièrement active, dans la région de Damloup et de Douau-mont.PARIS, 8 novembre. — Officiel : Armée d'Orient. « Dans la boucle de la Czerna les Bulgares ont attaqué par trois fois les positions serbes. Repoussés sui toute la ligne par un feu violent d'artillerie et de mitrailleuses, le Bulgares sont rentrés dans leurs tranchées de départ, en laissant de nombreux morts sur le terrain. Sur le reste du front lutte d'artillerie sans action d'infanterie. Aviation : Les avions alliés ont bombardé les campements ennemis de la région au nord de Monastir. RUSSES PETROCRAD, 7 novembre. — Dans le secteur Golozkovitz-Dubeh (au sud-ouest de Brody) des détachements ennemis de 50 à 200 hommes ont effectué dans la nuit des poussées de reconnaissance, î.'ous avons empêché par noire feu des tentatives se l'adversaire de prendre à proximité du village de Soisîelniki des tranchées. Dans la région à l'est de Kirlibâba un de nos bataillons a attaqué l'ennemi, qui se tenait devant nos positions. L'ennemi a tenté d'arrêter notre poussée et fil mettre en position découverte deux canons, qui toutefois ont été bientôt •'réduits au silence par notre feu. Nos valeureux soldats ont poursuivi l'ennemi battu, ont pénétré rlnns ses tranchées, ont jait plus de 100 prisonniers, dont un officier et ont capturé 2 mitrailleuses et un lance-bombe. Au sud de Dorna Watra, dans les vallées des ;!euves Borsek et Pulnas nous avons continué nos entreprises avec succès. Nous avons capturé ici en 2 jours sept mitrailleuses et fait prisonniers 15 officiers et plus de 800 soldats. ROUMAIN BUCAREST, 7 novembre : Front nord et nord-ouest : /I la frontière occidentale de la Moldave, la situation est inchangée. Dans la vallée de la Bodza, nous avons attaqué et nous avons progressé un peu. Nous avons fait 88 prisonniers et capturé une mitrailleuse. A Tablabutzi, feu intense. Dans la région de Dra-goslavel\i, nous avons repoussé une attaque nocturne de l'ennemi. Sur la rive gauche de l'Ait, un violent combat est en cours. Dans la vallée du Schiu, de faibles combats favorables pour nous. A Orschova, lu situation est sans changement. Front méridional : L'ennemi a bombai dé Dschurdschewo. Front de la Dobruscha. Nous avons réalisé des progrès sur tout le front. ITALIENS ROME, 8 novembre. — Au front du Trenlin canonnade de l'artillerie ennemie à Casubio et à la source du ruisseau de Vanoi. Dans la vallée du Tra-vignolo la position d'observation sur les versants de la Cima di Bocchia, déjà complètement démolie par le feu de l'adversaire, a été évacuée, afin d'éviter des pertes inutiles à sa garnison. Sur le Karst le feu ue ïadversaire a été partieulièrement intense contre nos lignes dans la zone du Mont Faiti et dans la direction de Boscomalo (Hudi Logo). Nous avons efficacement riposté. Le dénombrement du butin, abandonné par l'ennemi sur le champ de bataille continue. Hier on a trbuvé dans un abri une bat-ictie de quatre canons de montagne et un canon de 37 mm. Des avions ennemis ont lancé des bombes sur les localités connues situées sur l'Isonzo inférieure. Il y a eu 2 morts et quelques blessés. Quelques-uns de nos hydro-avions ont jeté des bombes sur des ouvrages ennemis au Cap Salvore à l'entrée de la laie de Pirauv. Dernières Dépêchas La confirmation officielle de l'évacuation de Bucarest. Zurich, 9 novembre. — On mande de Pétrograd au « Zuricher Tageszeitung » : L'évacuation de Bucarest est maintenant officiellement confirmée. Le gouvernement roumain déclare qu'il a décidé, comptant avec toutes ies éventualités, à évacuer la capitale. Le transfert des archives des ministères et dgs ambassades étrangères est en plein cours. Londres, 9 novembre. — « Daily Mail » annonce de Bucarest : Dans les derniers jours de nouvelles attaques aériennes contre les ouvrages de la forteresse de Bucarest ont eu lieu. Qui sera président ? Berlin, 9 novembie. — D'après un télégramme arrivé au représentant de l'Associated Press, hier soir à 9 h., sont comptées jusqu'à présent : pour Wilson 248, pour Hughes 243 voix. 40 voix sont douteuses. Les députatïons électorales des deux partis prétendent à la victoire de leur protagoniste. Wilson aurait gagné du terrain dans les Etats du Centre oriental. Dégradation d'officiers supérieurs roumains. La situation. Stockholm, 9 nov. — Le ministre de la guerre roumain publie officiellement qu'il a été nécessaire de rayer une série d'officiers roumains du cadre, pour leur conduite lâche devant l'ennemi. Le général Dmitricu Dragoiescu, les majors Che-bach et Valschenscu ont été rayés de l'armée et dégradés.Les journaux roumains publient officiellement : Comme en raison des progrès de l'armée ennemie dans la Dobrudscha, l'éventualité du passage du Danube par l'ennemi se manifeste de plus en plus, l'état-major général a donné l'ordre de rompre les digues du fleuve qui conduisent les bras du Danube à travers le ierritoire marécageux. L'élargissement considérable du fleuve rendra le passage difficile, quoique non impossible, et réduit le danger qui menace le pays de la direction du Sud. Le bureau de la presse du ministère de la guerre donne les commentaires" officiels suivants au sujet de la situation au front transylvanien : Les communiqués de l'état-major donnent l'impression que les combats au front transylvanien semblent s'affaiblir. Cela est toutefois complètement inexact. Les combats continuent avec la nrome violence, mais restent indécis en attendant. La situation dans la Moldavie s'est améliorée. La poussée des Allemands et des Autrichiens n'a toutefois cessé sur aucune partie du front. La période hivernale imminente ne peut exercer aucune influence sur les opérations. Le « Russkoje Wjedomosti » fait même l'éloge de Mac-kensen. Celui-ci ne devait au début que se tenir sur la défensive pour protéger la Bulgarie contre une invasion russo-roumaine. Mais il parvint à remporter de grands avantages, avec des forces équivalentes, par des manœuvres rapides et habiles. La si'.uaiion dans la Doliriuîscha. Carlsruhe, 8 nov. — D'après des nouvelles de Milan, on annonce de la frontière roumaine : L'activité combattive réciproque a recommencé dans la Dobrudscha septentrionale au sud de la ligne Ostrowo-Babadag. Depuis deux jours, des combats ont lieu entre les infanteries roumaine et bulgare, notamment dans le territoire accidenté d'Ostrov.o. La situation ne s'est pas visiblement modifiée jusqu'ici. Les deux groupes acveiappïiit r<r>4?ruÇ=i«M»»*. -w-fe d'éclaireurs très vive. Un complot anarchiste avorté à Barcelone. Berlin, 8 novembre. — On mande de Madrid à plusieurs journaux, qu'un groupe d'anarchistes de Barcelone avaient formé le projet de faire sauter le Parlement, mais la police eut vent de l'affaire et réduisit le plan à néant. La rareté des pommes do terre en Irlande. Rotterdam, 8 novembre. — Le « Nieuwe Rotter-damsche Courant » mande de Londres : Le parti nationaliste s'est réuni hier sous la présidence de Redmond et a voté une motion par laquelle, en présence de la mauvaise récoite des pommes de terre et de la hausse gigantesque de cet article et d'autres vivres qui a provoqué une crise grave et sérieuse, des mesures immédiates soient prises pour que la défense d exportation de l'Irlande soit décrétée. Le nouveau ministre des affaires étrangères en Chine. Pékin, 8 novembre (Havas). — L'ancien ambassadeur de Chine aux Etats-Unis et en Espagne, Wo-Ting-Fang a été nommé ministre des affaires étrangères.Le renouveau polonais fêté à Craeovie. Cracovie, 8 novembre. — Une grande fête nationale a eu lieu ici, hier, à propos de la proclamation d uroyaume de Pologne. Le Conseil communal a décidé d'envoyer un télégramme d'hommages à l'Empereur François-Joseph, et de donner à l'une des rues principales de Csacovie, le nom de « rue du 5 Novembre », en l'honneur du jour où fut proclamé le très haut manifeste. Les élections présidentielles en Amérique. Berlin, 8 novembre. — La colonie américaine à Berlin a commenté au cours de sa réunion, la nouvelle de l'élection de Hughes, sans qu'on pût y remarquer de la surprise ou de 1 agitation. En général on a la conviction que l'élection d Hughes n'apportera aucun changement dans les relations germano-américaines.Le « Vorwarts » dit : Après ie 7 novembre 1916, aucun leader politique américain ne risquera encore d'écarter les desiderata germano-irlandais, comme ne présentant point d'intérêt. Le « Kreuz-Zeltung » écrit, sous la signature d'un connaisseur exact des événements américains : « Telle la situation était sous Wilson, telle, elle restera sous Hugues ». Divers journaux sont de l'avis de la « Kolnische Zeitung » d'après laquelle « aucune amélioration réelle ne surviendra dans ies relations des deux pays », mais ils espèrent que la personnalité de Hughes contribuera à enlever à ces relations, leur caractère d'amertume et d'âpreté. Londres, 8 novembre. — On mande de New-York au « Daily Chronicle » : Il se peut (comme il est toujours possible lors d'une élection), que des difficultés soient survenues dans l'Etat de New-York, par suite de la participation au vote de la milice. Les voix des soldats de la milice de service à la frontière furent recueillies sur place et envoyées cachetées aux divers districts, où se trouvaient les électeurs, ce qui retarda le résultat final. Vu l'illégalité de ce fait, il y eut déjà dès à présent des obstacles. New-York étant un des Etats de résultat, au cas où Its deux candidats différaient peu en nombre de voix obtenues, les U,0C0 voix de la milice auraient pu amener un résultat décisif. Ford a déclaré au correspondant du « Daily Chronicle » que tout en étant lui-même républicain, il a usé de toute son j influence en faveur de Wilson, à cause de sa polique j internationale et ouvrière. Edison a également sou-I tenu Wilson. New-York, 8 novembre (Reuter). — Le Comité national républicain reçoit le message suivant : La victoire est plus grande, que nous ne l'espérions, elle démontre qu'on peut se fier en tout repos, au peuple américain pour trouver la vraie solution dans une élection présidentielle. Il apparaît, en ce moment, que non seulement Hughes a été élu président, mais que les deux Chambres du Congrès sont également républicaines. On mande de New-York qu'alors que la nouvelle d'hier, au sujet de l'élection de Hughes, était si positive qu'elle avait même été 'reconnue par M. Wilson, les récentes nouvelles des élections du Far West et d'autres Etats font apparaître la situation, comme passablement obscure. Les deux partis revendiquent la victoire. D'autre part, l'agence Reu-ter annonce d'après des journaux new-yorkais, que le président du parti démocratique aurait télégraphié aux présidents des sections locales du parti démocratique : M. Wilson a été réélu. Vous devez personnellement veiller à ce que les urnes électorales soient surveillées, parce que nos adversaires ragent ! L'agence Havas apprend de Washington que le nombre de suffrages émis a dépassé celui de 1912; cela résuite d'ailleurs de l'extension du suffrage des femmes, de 6 à 12 Etats, ce qui a fait monter le chiffres des électeurs d-un million. Dans l'IUinois Hughes a réuni 500,000 voix ; sa victoire dans l'Etat de New-York et dans l'IUinois a été assurée par les villes de New-York et de Chicago. Dans l'Ohio Wilson a remporté la majorité. Déraillement de train en Hollande. Amsterdam, 9 novembre. — Sur le trajet Amster-dam-Haarlam ,les deux dernières voitures d'un train rapide ont déraillé mercredi à la hauteur de la station Halfweg. Quatre personnes ont été blessées. La situation en Grèce. Amsterdam, 8 novembre. — On mande d'Athènes au « Times » : Le gouvernement grec a demandé à l'Allemagne des explications au sujet des conditions à remplir par des vapeurs grecs afin d'être épargnés par les sous-marins alïemafids. Berne, 8 novembre. — On mande d'Athènes au « Corriere délia Sera » : Les ambassadeurs de France et d'Angleterre ont entrepris hier une nouvelle démarche importante près du aj> proquërnent a garder provisoirement le silence le plus absolu. Entretemps on a appris que le gouvernement grec a remis une longue note à l'amiral Fournet, où sont exposés les motifs pour lesquels la demande de remettre la flotte de torpilleurs aux alliés a été rejetée; quant au bruit d'après lequel quelques torpileurs saisis auraient été utilisés sous pavillon et équipages français, il manque de confirmation. Le même journal annonce : Les bruits d'après lesquels 1' « Angeliki » aurait sombré et que 150 Grecs se seraient noyés, ne se confirment pas davantage. Il y eut 5 noyés ; quant à 1' « Angeliki » même, elle eut tout simplement l'extrémité de la proue détruite. Le navire se trouve au Pirée, où a lieu le débarquement. Au Sobranié. Sofia, 8 novembre — (Agence télégr. bulgare.) — Le Sobranié a approuvé le budget trimestriel provisoire pour 1916 et s'est ensuite ajourné au 22 novembre, jour où commencera la discussion du budget pour 1917. Mort du prince Henri de Bavière. Munich, 8 novembre. — Le prince Henri de Bavière est mort en héros. Le 7 novembre, le prince se trouvant en reconnaissance, fut grièvement blessé et mourut durant la nuit du 8 novembre. Industriels danois à Berlin. Deux représentants des grossistes et du Comité des Sociétés partiront jeudi pour Berlin aux fins de représenter le Comité au cours des négociations à Berlin, concernant l'exportation de fer et d'acier vers le Danemark. La guerre maritime. Christiania, 8 novembre. — Comme plusieurs journaux norvégiens et surtout ie « Tidens Tegn » ont affirmé à plusieurs reprises que le torpillage du vapeur norvégien « Dag » aurait eu lieu par suite de la déclaration maritime, en territoire norvégien, et que c'est pour ce motif que le gouvernement norvégien a protesté en violation de neutralité près de l'Allemagne, le représentant de l'agence télégraphique Woiff a demandé au département de la défense norvégienne de ^fournir une explication officielle. Celui-ci l'a autorisé à déclarer officiellement que les explications reçues jusqu'à présent des autorités militaires, partent de ce point-ci : que le torpillage a eu lieu en dehors des eaux territoriales. La même communication parviendra aujourd'hui à la presse norvégienne. Berne, 8 novembre. — On mande de Marseille au « Matin » : Le vapeur français « Mogador » a été coulé .L'équipage est sauf. Rotterdam, 8 novembre. — D'après un message de Londres, !e vapeur postal « Arabie » jaugeant 7,933 tonnes, a été coulé le 6 novembre dans la Méditerranée. Tous les passagers, au nombre de 437 ont pu être amenés en lieu sur. Londres, 8 novembre. — On mande de source athénienne autorisée, au « Daily Mail » que les alliés ont exigé la remise des pièces des pièces de fermeture des'eanons de la flottille de torpilleurs grecs. DEPECHES (Reproduites de Véaition précédente.) La réponse norvégienne à l'Allemagne. Christiania, 9 nov. — La note-rcponse de la Norvège a été remise hier à l'ambassaaeur allemand. I.es élections aux Eiais-Unis. Amsterdam, 9 nov. — Des chiffres au sujet du résultat électoral aux Etats-Unis ne sont pas encore connus, mais le «Times» annonce, d'accord avec plusieurs télégrammes de l'Agence Reuter. que les 1 11,000 voix de la milice ne iàtient absolument pas de rôle dans le grand déluge républicain des Etats-Unis. Des paris ont été conclus comme jamais auparavant. Pas moins de 60 millions de francs ont été pariés pendant la dernière nuit et au cours de la matinée. Les pronostics allèrent à la fin vers Hughes. M. Wilson a toutefois trouvé pas mal de partisans. M. Hughes a voté le matin aans son arrondissement électoral. M. Wilson a donn» également sa voix. New-York, 9 nov. — Tandis que ies dernières nouvelles d'avant-hier au sujet de l'élection de M. Hughes sont conçues dans aes termes tellement positifs que M. Wilson lui-même l'a reconnu, les dernières nouvelles électorales arrivées du Far West et d'autres Etats laissent apparaître la situation assez obscure. Les deux partis prétendent à la victoire. Londres, 9 nov. — L'Agence Reuter annonce, d'après les journaux de New-York, que le premier président du parti démocratique aurait teiegraphié aux présidents du parti démocratique dans tous les Etats et arrondissements : « Wilson est réélu i Vous devez vous soucier personnellement de la surveillance des urnes, car nos adversaires se démènent. » La situation politique en Australie. Londres, 8 novembre. — Le « Times » apprend de Sydney (Australie), que le président du Conseil, M. Hughes, n'a pas fait encore une seule tentative pour mettre fin à ia crise ministérielle. Il peut compter sur trois ministres, MM. Pearce, Webster et Jensen, ainsi que sur 13 représentants du parti ouvrier à la Chambre, et sur 13 membres libéraux. Il devait former un nouveau cabinet en faisant appel à ses amis du parti ouvrier : dans ce cas il s'assurerait l'appui de 9 membres ouvriers du Sénat. D'un autre côté, il pourrait inviter les libéraux à coopérer avec lui, mais cela rendrait plus difficile sa situation vis^ à-vis du Sénat. Tout semble indiquer que l'échec que M. Hughes a subi avec son r&ferendum déter.j minera sa chute. Un accord entre l'Argentine et l'Uruguay. L'Agencia Americana de Milan annonce qu'un accord est intervenu entre ies gouvernements de l'Ar- plusîeurs-î!es~sintées dans l'Uruguay. L'Argentine recevra les îles situées à l'ouest de la passe navigable, tandis que l'Uruguay prendra celles situées à l'est. La situation au Portugal. D après les journaux suisses, le gouvernement portugais a décidé au cours d'une séance extraordinaire du Conseil, d'ajourner les élections communales et de suspendre, le cas échéant,les garanties constitutionnelles. Le gouvernement craindrait un mouvement révolutionnaire. Grève de mineurs en Australie. Amsterdam, 8 novembre. — Une grève générale des mineurs a éclaté dans la Nouvelle-Galle du Sud (Australie). La grève des gens de mer en Grèce. Londres, 8 novembre. — Le « Morning Post » apprend d'Athènes que la grève continue dans la marine marchande. Aucun navire ne bouge au Pirée. La grève s'est étendue aux ports de Volo, Chio et La Canée. • Exode de Houiu.iins. D'après le « Rousskia Wjedomosti » de grandei masses de fuyards roumains de la Dobroudja, de 11 Transylvanie 'et des districts du Nord de la Roumanie ont traversé ia Bessarabie. La plus grande partit de ces réfugiés se rendent à Odessa, tandis que d'autres iront à Cherson, Nicolaïeff et Kieff. Le « Rjetch » annonce que 1e gouverneur de Bessarabie s'est rendu à Reni en compagnie de délégués des Zemstvos de guerre, afin d"y organiser le mouvement continu des réfugiés. Dans les villes de la Bessarabie on organise des centres d'évacuation. La situation en Russie. Copenhague, 8 novembre. — Le « Novoie Wrem-ja » apprend que le gouvernement russe a l'intention de ne convoquer la Douma d'Empire que pour une très courte session et à 'l'encontre de l'article 87, de mettre en vigueur les différents et importants projets de loi par la voie administrative. Pendant que les cercles gouvernementaux sont impuissants à prévenir la famine menaçante, la situation dans laquelle àe déoat ia population,et plus particulièrement les classes ouvrières, devient de plus en plus précaire. A la commission budgétairë plusieurs représentants ont dépeint l'état d'esprit parmi les ouvriers, comme étant extraordinairedent grave. M. Milioukoff a exprimé ses regrets de ce que les vùfes révolutionnaires de certaine minorité socialiste se fussent répandues dans les grandes masses des ouvriers. Mort d'un officier de marine allemand. Trieste, 7 nov. — Le lieutenant de vaisseau d» ligne Gustave Klasing, un des officiers aviateurs austro-hongrois les plus en vue, a trouvé hier une mort héroïque. Le 8 mars 1915, Klasing, montant l'hydro-avion «L. 48 », avait incendié et anéanti la dirigeable italien «Citta di Ferrara». Les Bacliliares déclarent la guerre à la Russie. Berlin, 8 nov. — On annonce, au sujet de la lutte pour la 'iberté persane, que la puissante tribu des Bachtiares et le chef suprême du clergé à Ispahan, ont fait cause commune avec les Turcs et déclaré la guerre à la Russie. Berlin, 8 nov. — On mande de Lugano au «Ber-liner Lokal Anzeiger» que tes Polonais séjournant à Rome, Paris et Londres, ont tenu ces "jours-ci des réunions, afin d'échanger leur manière de voir ao sujet de l'événement du jour et de s'entendre en vue de savoir si un congrès électoral serait tenu àr Paris.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dit item is een uitgave in de reeks Le bruxellois: journal quotidien indépendant behorende tot de categorie Gecensureerde pers. Uitgegeven in Bruxelles van 1914 tot 1918.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Toevoegen aan collectie