Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires

662 0
20 augustus 1915
close

Waarom wilt u dit item rapporteren?

Opmerkingen

Verzenden
s.n. 1915, 20 Augustus. Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires. Geraadpleegd op 23 juli 2021, op https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/nl/pid/hx15m6360w/
Toon tekst

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

ANVERS, Vendredi 20 Août 1915 Le numéro 10 centimes Cinquante-huitième Année - No 17.389 DIRECTION & RÉDACTION : ^^RUE VLEMINCKX, 14 'A ANVERS .-'çjfiléphone 3761 kT-a?V LLOYD ANVERSOIS Annonces : 25 centimes la petite ligne. — 50 centimes la double ligne 1 franc la ligne sur double colonne Adresses industrielles 50 centimes Émissions et Annonces financières : Prix à convenir Les annonces sont mesurées au li^nomètre. — Les titres se paient d'après l'espace qu'ils occupent. Seul Journal Maritime quotidien émanant des Courtiers de Navires Observations météorologiques de M. F. Agthe, opticien, rue Léopold, 51. Anvers, 20 août 1915, 9 1/2 h. du matin. — Baromètre 767 -rherœomètre cent (max) -h 20— Thermom cent, (min.) -f 12. -Pluviomètre 1.9 m/m.—Vent. N.-O,—Prévision : Pluie probable. Astronomie 21 août Lever du soleil 4 b. 38 ra. matiu — ! 4,38 Coucher du soleil 6 „ 54 „ soir = ' !3 54i Lever de la lune 5 . 23 „ soir -- (17 23. C«uclier de la lune soir = Pleine lune le 24 août ... 9 „ 40 „ soir = (21.40 Dernier quartier le 1 sept. . . 2 „ 57 „ soir = (14.d7^ Nouvelle lune le 9 sept.. . . 12 „ 53 „ matin = '12.53 Premier quartier le 16 sept. . . 7 „ 21 „ matin = ( 7.21. Haute marée à Anvers Matin Soir 21 août — h. — m. = '—h.—) I 12 h. 22 m.- '12 h. 22 22 août 1 h. 4 m. ~ : 1 h. 4) I th. 42 m. 13 h. 42 23 août? 2 h. 12 m. = ( 2 h. 12) | 2 h. 37 m. — -'14 h. 37 (Heure belge). Hauteur du Rhin Cologne 17 août 2,36 m Strasbourg 16 août 3,40 m Huningen 14 „ 2,60 „ Lauterbourg „ 5,10 .. Kehl 16 „ 3,40 „ Maxau „ 5.06 „ Mannheiir 17 ,. 4,40 „ Germersheim „ 4,80 „ Caub 19 „ 2,66 „ Mayence 17 „ 1.50 „ Kuhrort „ 1,52 „ Bingen „ 2,25 „ Duisbourg 16 „ 1,49 Coblence 2,50 „ Waldshiit . 3,40 „ Diisseldorf „ 2,10 „ Lobith 18 „ 11.06 „ Hauteur du Main Hauteur du Neckar 1 Francfort 17 août 2,06 m. Heilbronn 17 août 0,25 m Hauteur de la Moselle Hauteur du Bodensee frèves 17 août 0,26 m. Constance 19 août 4,12 m. Port d'Anvers ARRIVAGES DU 19 AOUT Steamer Wilford IV, de Tamise. Union II, de la Hollande. » Telegraaf IV, de la Hollande. Bateau-moteur Charles Philomène, de St. Amand. Scheldestroom I, de St. Amand. « Anna, de Boom. » MéLanie, de Bruxelles. » Artois I, de Louvain. » De Hoop, de la Hollande. [ Allège Doel VII, de Doel. » Albertus, de liurght. » Roeiboot XVII, de Bornhem. » Marie, de Wintham. » Ulysse, de Beirendrecht. » Antoon Van Dyck, de Moll. » Rien sans Dieu, de Moll. » Fontenas II, de Moll. » Kassaï, de Charleroi. >» Angélique, de Charleroi. » Magasin flottant, de Charleroi. » Axa I, de. St. Ghislain. » . Gymnote, de Bruxelles. » Bonasse, de Mons. •Iacomina Catharina, de la Hollande. » Hoop op zegen, de la Hollande. « Twee Gebroeders, de la Hollande. » Vîjf Gebroeders, de la Hollande. » Grinthandel I, de la Hollande. » Catharina Pieternella, de la Hollande. » Elisabeth, de la Hollande. DEPARTS DU 19 AOUT I Steamer Union VI, pour Bruxelles. » Union II, pour Bruxelles. - Telegraai- II, pour la Hollande. ■ Bateau-moteur De Hoop, pour Bruxelles. " Eclair III, pouir Bruxelles. Koophandel II, pour Louvain. ■ Allège Doel VII, pour Doel. « Vigilance, pour Doel. » Ristelhueber II, pour Iloboken. » Jeanne, pour Brecht. » Félix, pour Ryckevorsel. » .Iohanna, pour Boom. » Paris, pour Boom. » De Toekomst, pour Termonde. » Pêcherie, pour Alost. » Emma, pour Malines. » Rosalie II, pour Malines. » Brugge, pour Bruxelles. » Rubens, pour Bruxelles. » SchaLdis, pour Bruxelles. » Anvers, pour Bruxelles. »> Progrès, pour Liège. » Etienne, pour Liège. » Voyageur, pour Liège. » Hector, pour Liège. » Au, right, pour Liège. » Avenir, pour Liège. » Gobi, pour Mons. » Hortense, pour la Hollande. » Wilhelmina, pour la Hollande. » Westland, pour la Hollande. » Onderneming, pour la Hollande. » Zeeuvv, pour la Hollande. Twee Gezusters, pour la Hollande. ^rie Gezusters, pour la Hollande. r " Drif. Gebroeders, pour la Hollande. " Nieuwe Zorg, pour la Hollande. " Niet ai.tlid voor den wind, pour la Hollande Vertrouwen, pour la Hollande. » Dankbaarheid, pour la Hollande. » Ebknhaezer, pour la Hollande. •Ionge Zacharïas, pouir la Hollande. Vrouw Johann a, pour ,1a Hollande. » Aoknes, pour l'Allemagne. » Charitas, pour l'Allemagne. ! Actes de Sociétés, déposés au Greffe du Tribunal de Commerce d'Anvers ■ Dépôt de statuts. — La société par actions « Ham ■ burg - Sùdaraerikanische Dampfschifffnliits - Gesell ■ schaft», établie à Hambourg, a déposé ses statuts H au greffe du tribunal de commerce d'Anvers. Cette H société a pour but l'exploitation d'une ligne régu | lier© de navigation à vapeur entre Hambourg el Il'Amérique du Sud, en premier lieu vers le Brési: et La Plata ; la conclusion de toutes affaires gêné ralement quelconques se rapportant à cet objet, ains I qu'à l'exploitation d'un armement ou au service de I voyages. Le capital social est de 7.500.000 marks, di H visé en 5000 actions de première émission de 75( H marks (250 thalers) et de 2500 actions de seconde ■ émission de 1500 marks. I 11 résulte d'un acte sous seing privé en date di août 1915, que la société coopérative « Amberes » ■ établie à Anvers, est dissoute. MM. Alphonse Van ■ Gool, arrimeur, à Anvers, et René Kersse, adrrii ■ l'istvateur, à Anvers, sont nommés en qualité de ■ liquidateurs. n M résulte d'un acte sous seing privé en date du ■14 août 1915, que par jugement du 2 juillet 1915, la HSm*'1 en commanc,ite simple « Ballintijn & C° », ■etaWie à Anvers, a été déclarée dissoute et que le ■^eur Henri Hoeben, expert-comptable, à Anvers, a ■ 6té nommé liquidateur. I par acte sous seing privé en date du 16 août 1915, ■ ,Jr w; Blaess, agent d'assurances et commissaire ■ 9 avaries, à Anvers, déclare que de commun accord, I l.a mis fin aux procurations données à Mr Alfred lourholz, le ir juillet 1903, et à Mr Hans Ulbricht le I <9'décembre 1909. Notes de jurisprudence rAU TRIBUNAL DE COMMERCE D'ANVERS > audiences de vacations du mardi sont bien •lies. On rend un assez joli- nombre de juge-€. On nous assure qu'à la rentrée, en octobre, les bureaux seront ouverts pendant les heures ordinaires d'avant la guerre, et le tribunal reprendra, lui aussi, ses audiences journalières. C'est du moins ce que l'on se propose. Les événements disposeront. A PROPOS DU MORATOIRE Question. — Les traites dont le moratoire permet de différer le payement, sont-elles productives d'intérêts depuis la date de leur échéance, sans avoir à remplir des formalités ? Réponse.- — L'arrêté royal qui a décrété le moratoire dit (art. I) que le porteur est dispensé de l'obligation d'exiger le payement le jour de l'échéance. Il e-st tenu de prévenir le débiteur ou le principal obligé de ce que l'effet peut être payé au domicile du porteur. Les intérêts seront dus depuis l'échéance jusqu'au payement. Il faut en déduire que l'avertissement prescrit tient lieu, pour faire courir l'intérêt, du profit ou de la sommation exigée par la loi. PETITES AFFAIRES COMMERCIALES CONCILIATION Des audiences spéciales sont fixées au tribunal de commerce le samedi à deux heures et demie de relevée, en vue d'amener à se concilier les parties dans des litiges qui ne dépassent pas le chiffre de 200 francs. Les personnes désireuses de recourir à cette juridiction, qui n'entraîne aucun frais, le greffier se chargeant de convoquer la partie adverse, doivent adresser une demande « ad hoc » trois ou quatre jours avant la date des audiences. Evénements de Mer SINISTRES, AVARIES, ETQ. Bonny, Isidoro, Minerai, Romulus, George. — Londres, 18 août. — Suivant une communication du Lloyd's, les navirés suivants ont été coulés par des sous-marins : le steamer anglais Bonny, le steamer espagnol Isidoro, les steamers norv. Minéral et Romulus, le chalutier anglais George. Les équipages sont sauvés. Dama, Samui. — Christiania, 17 août. — On a lieu d'espoir de sauver les steamers Dania et Samui, échoués près des lies Orkney. (Samui, voir Lloyd Anversois du 19 juillet et Dania 16 courant). George Baker. — Londres, 18 août. — Le chalutier George Baker a été coulé près de Yarmouth. Grodno. — Londres, 19 août. — Le vapeur Grodno, de la Wilson Line, a été coulé. L'équipage est sauvé. Thornfield. — Londres, 19 août. — Le steamer angl. Thornfield a été coulé. L'équipage a été sauvé. Réassurances londres, 17 août. — Baron Dbiesen (s.), ou gns ; Hendonhall (s.), 80 gns ; Jeanara (s.), 55 gns ; Penrhyn Castle (v.), 90 gns ; Samui (s.), 80 gns. Navire arrêté Christiania, 18 août. — Un sous-marin allemand a arrêté le vapeur postal norvégien Haakon VII qui a dû jeter tous les colis postaux destinés pour l'Angleterre, la France, l'Italie et toutes les colonies ennemies de l'Allemagne. Les lettres ordinaires et recommandées ont été prises à bord du sous-marin. Outre le courrier norvégien, le navire avait à bord 7 sacs postaux du Danemark destinés pour Londres. Navire vendu Londres, 17 août. — Le vapeur norvégien Admira-len, construit il y a deux ans à Eagle Harbour, u été vendu à la Pacific Sea Products Company. Le navire ira charger à Vancouver B. C. pour l'Europe. EXTÉRIEUR PAYS-BAS Défense d'exportation La Haye, 17 août. — La frontière hollandaise sera fermée pour l'exportation de viande de porc du 19 août au 18 septembre. Seule, la viande prête à être exportée ou en préparation peut encore sortir du pays. • ITALIE Commission italienne de la flotte marchande Une commission de la flotte marchande italienne sera adjointe au ministère de la marine. Des questions importantes seront, débattues au sein de cette commission, notamment, la navigabilité du Tibre, le trafic des magasins de blé à Naples, et l'autorisation de naviguer à accorder, par les autorités consulaires, aux navires d'émigration ETATS-UNIS Un traité commercial russo-américain Les journaux américains annoncent la conclusion d un traité entre les Etats-Unis et la Russie permettant l'exportation de certaines marchandises qui était interdite jusqu'ici. La Suède a autorisé le transit de ces marchandises. La récolte du blé Une récente statistique estime cette récolte à 9GG millions de bushels, dont un tiers sera destiné à l'exportation. Si cette évaluation est exacte, la récolte dépasserait celle de l'année dernière d'environ 75 millions de bushels, Les récoltes des autres céréales sont en rapport avec ces chiffres et celles de 1915 constitueront assurément un record. BRESIL Le caoutchouc brésilien en 1915 Pendant le premier trimestre 1915, les exportations de caoutchouc du Brésil ont diminué d'environ 1.000.000 de kilogr. par rapport à la période correspondante de 1914. Pendant le premier trimestre 1915 les exportations ont été de 12.434 tonnes (année préc. 13.276). La baisse extraordinaire que montrent les chiffres de janvier, ne s'est pas répétée dans les mois suivants de 1915 ; en février les exportations ont même dépassé celles du mois correspondant de 1914 tandds que celles du mois de mars 1915 étaient légèrement inférieures à celles de mars 1914. Quant à la destination des exportations, celle-ci était la suivante pour les' 3 premiers mois des années 1915 et 1914 : E.U. de l'Amèr. Vers l'Europe du Nord (Tonnes) 1914 1915 1914 1915 Janvier 1.569 387 1.682 1.343 Février 3.359 2.837 1.848 3.532 Mars 2.844 1.963 1.974 2.372 Total .... 7.772 5.187 5.504 7.247 Pour l'Amérique surtout les exportations ont augmenté en 1915 tandis que celles pour l'Europe ont diminué, vu les difficultés éprouvées par la guerre. Malgré que les prix, au marché de New-York, étaient en général plus bas en 1915 qu'en 1914, ceux pour le mois de mars 1915 étaient mieux que ceux des mois précédents et cette amélioration a continué pour les autres mois de 1915. Le marché à Londres se caractérisait par une tendance à la baisse pour le Para-rubber. Les géants de la mer La visite d'un grand paquebot est chose des plus intéressantes ; elle est, pour le profane, fertile en surprises de toutes sortes. Les personnes, en effet, qui ignorent les choses de la mer et ne connaissent que par ouï-dire nos grandes villes flottantes, ne se doutent pas de ce qu'il y a de curieux à voir dans ces colossales constructions navales, grâce auxquelles l'homme est arrivé à vaincre de réels obstacles, ■ii maîtriser la nature et à dominer les éléments en furie. Les distances ne comptent plus sur mer aujourd'hui ; la science et les progrès industriels, en créant de puissants moteurs, ont mis au pouvoir de l'homme les moyens de vaincre les tempêtes, de lutter contre les plus fortes mers et de traverser, avec un très grande rapidité, presque sans danger, les océans d'un continent à l'autre. Les vitesses qu'on atteint depuis quelques années sont surprenantes ; on est arrivé à voyager sur mer deux fois plus rapidement qu'il y a trente ans et dans des conditions de confort et de sécurité presque complètes. Si nos grands-pères voyaient ce qui a été fait, ils n'eu croiraient pas leurs yeux. Si les grands navigateurs du siècle dernier se trouvaient, tout à coup, mis en présence des progrès réalisés, ils se figureraient être le jouet de quelque rêve merveilleux. C'est merveilleux, en effet ; mais de rêve il n'est point question, la réalité ast bien là et il s'agit de faits acquis, tangibles, palpables. Nous sommes en face de progrès réalisés, qui laissent bien loin en arrière tous ceux qui avaient été antérieurement accomplis. Lorsque Christophe Co'lomb, allant aux Indes, en sens inverse de la voie 'ordinaire, découvrit, au quinzième siècle, le continent américain, il commandait une caravelle à voiles latines, qui constituait un progrès sérieux sur les navires des époques antérieures. On était déjà bien loin des trirèmes, ces galères chantées par les poètes de l'antiquité. Les navires de l'époque de Colomb, sont bien peu de chose auprès des vaisseaux des dix-septième et dix-huitième siècles ; ils ont un bien médiocre aspect, si on les compare aux beaux trois-mâts et aux quatre-mâts, clippers, bricks et goélettes, que la" marine marchande met encore au service du commerce international et que détrônent, tous les jours de plus en plus, les grands cargo-boats à vapeur. L'application de la vapeur à la navigation a donné aux transports maritimes leur véritable essor. Les navires mixtes faisant usage, suivant les circonstances, tantôt de la voile, tantôt de la vapeur, ont apporté une transformation très grande dans les rapports commerciaux entre les divers continents. L'hélice, employée comme propulseur des navires, jeta enfin une perturbation totale dans l'art des constructions navales. Les steamers marchands et les paquebots de voyageurs purent alors commencer à franchir les mers dans des conditions de vitesse qui, d'année en année, ont établi des progrès nouveaux. De progrès en progrès, de découverte en découverte, d'application nouvelle en application nouvelle, on est arrivé à construire, suivant l'expression de Iules Verne, de vraies villes flottantes, et les navires qui circulent sur les mers sont devenus de véritables géants maritimes. * * * L'application du fer à la fabrication des steamers et la collaboration que l'industrie métallurgique a apportée à l'architecture navale ont été les facteurs principaux de l'essor gigantesque donné aux constructions maritimes. C'est en 1750 que John Wilkinson, un industriel anglais, fabricant de fers à repasser et d'objets en fonte, de Cartmel, dans le comté de Lancastre. eut l'idée de construire des bateaux en fer, ce qui faisait hausser les épaules du populaire et sourire ingénieurs et savants. "Un bateau en fer, quelle utopie! Est-ce que le fer flotte sur l'eau ? Son premier bateau en fer — The Trial, c'est-à-dire I'Essai — ne coula pas au fond ; au contraire, il nagea fort bien et, « l'essai » ayant réussi, l'inventeur fut chargé de construire toute une série de bateaux semblables. Le premier bateau en fer fut une petite péniche, quelque chose dans le genre des chalands qui naviguent sur nos rivières et canaux ; il servit au transport de la tourbe, du charbon et des minerais que Wilkinson employait dans son industrie. Quel chemin a été parcouru depuis cette première expérience ! Combien loin nous sommes de la petite péniche de Cartmel, quand nous regardons ces immenses colosses métalliques, tout de fer, d'acier et de fonte, dont nous admirons, non sans un étonne-ment mêlé de vanité, les formes ventrues ou les coques élancées sur les chantiers maritimes des grands ateliers de constructions navales. L'Essai de Wilkinson, et les Baltic, Majestic. Titanic! Deutschland, Vaterland, etc., ces gigantesques vapeurs des grandes Compagnies de navigation, inarquent deux points éloignés d'une grande industrie la naissance et l'âge mûr d'une science qui n'a pas encore dit son dernier mot. La télégraphie sans fil On sait de quelle importance est l'usage de la télégraphie sans fil. De nouvelles constructions très intéressantes ont été fa.ites depuis le commencement de la guerre; On savait que les communications étaient plus faciles et plus claires la nuit que le jour; on a pu constater aussi que l'hiver était plus favorable fl la transmission des ondes que l'été. On a pu constater aussi récemment que le temps sombre favorisait aussi les communications et que celles-ci devenaient de moins en moins nettes au fur et a mesure que les nuages se dissipaient et que le soleil réapparaissait. EXPLOITATION DE BREVETS .M1' K.-I. Lindstrôm, à Nykvarn (Suède), propriétaire du brevet belge n° 247157 du 28 juin 1912, désire s'entendre avec des industriels belges pour la vente de ce privilège ou la concession de licences d'exploitation.— Mr A. Lernet, Vienne, titulaire du brevet belge u" 223243 du 17 février 1910, pour mine submersible eu mer ou en rivière, cherche à entrer en relation avec des personnes compétentes pour la vente de tous ses droits sur ce brevet, ou la concession de licences d'exploitation. — N° 194340 du 29 août 1906 et perfectionnement il» 229252 : procodé et dispositif pour augmenter la densité d'explosifs nitrés fusibles. Mr C.-E. Bichel, Hambourg, titulaire (les brevets belges ci-dessus! cherche à confier l'exploitation industrielle de ses inventions à l'industrie belge. — La société commerciale Port Saint-Louis du Rhône, propriétaire du brevet belge n» 178719 du 1"- août 1904, pour « Appareil transbordeur » et des brevets de perfectionnement n» 185996 du 28 juillet 1905, n° 198731 du 21 mars 1907 et n° 205932 du 17 février 1908, désirerait s'entendre avec des industriels belges pour la vente de ces brevets ou la concession de licences d'exploitation. INFORMATIONS FINANCIERES COURS DU CHANCE Rotterdam, 19 août. — Londres, fl. 11.69 1/2. Berlin fl. 50.55. Paris, f). 41.90. Amsterdam, 19 août. — Londres, f], 11.671/2 à fl. 11:771/2. Berlin et Hambourg, fl. 50.32 1/2 à fl. 50.82 1/2. Paris, fl. 41.80 à fl. 42.30. Suisse, fl. 46.20 à fl. 46.70. COURS DU CHANGE A LONDRES Vend. Achet. Vend Achet Belgique, à 3 mois. Paris, à 3 mois .28 05 28 |5 ld. court, id. court. . .28 45 28 65 Pays-Bas, à 3 mois, 11 19 12 • Pélrograde,à 3 mois - — Id. court . 1174 11 77 id, court , 131 1,3 '33 ':•> Italie, a 3 mois — Scandinavie,à3mois — — 4 id. court. , . 3050 3060 id. court . 18!ft 18 25 Portugal, à 3 mois. Espagne(Banq.)à3m — id. court. .35 36 — id. court . . 25 25 25 3} New-York,cab.transf. <1,64 i/a 4 65 î/2 Suisse, à 3 mois . : id. cou t . . 4,65V2 4,653/4 id. court, . 25 25! 25 35 BOURSE DE LONDRES Londres, 17 Août 17 août !6 août 17 août f 6 août Consoli. . . 65— 65 — South. Railway. . 65/8 — — " RépuDiiq Argentine. — Union A . . .139 1/4 138 3/4 4% 8résil ... - Wab., préf. . . - — — — 4% Japon ... 66 - U.S. Steel A. .8! 78 - Japon 1 esc. . . 85 1/8 85 — Amalg. C. ... - - —— Mexique inter. . . Great Cobar. . . - — Pérou, ord. ... — Columbia ... — Pérou, pref. — — | - Va t. Dip!. ... - Portugal. ... _ Mexic. pr. . . . — - Russie 1889 . . — — - Rock Isl. ... — — Marc, of A. . .18 5/8 18 1/2 Randmine ... — - Turquie- Marine, pr. . . — 3i,2% Uruguay. .82— 6:— Shell .... - 5 % Uruguay . . - Rio Tinto ... - — Acht. Top . . . 109— 107 7/8 Anaconda . . . — Préf. d° A . 103 1/2 103 1/4 Schib., préf. , . - Oenver,6Rio Grande Schib., ord. . . ~ — Erie, orvl. . . . 30! M 29 1 / Kon. Petr. . . - - — Missouri . . . 8 1/4 8 1/' Escompte . . . 5—p 5-p Ontario A. . . . — Argent . . . . 231:1,n;ci 227/8d South. Pacific. . 95 — 94 3/8 BOURSE DE PARIS Paris '7 Août i 17 août : 13 août 117 août 13 août % rente française 63 50 8 50 Banque ottomane . 438 — 430 - - i/2%rentefrançaise 90 90 90 90 Suez Canal, parts . 394^ — 3^50 — 4% Egyptien unifié . 88 75 88 75 Créd. Fonc. Egyptien . _ f553 — Rente italienne. 75 90 Turquie 4%, unifié. 57 90 4% Japon 1905 . <— 76 1 Rio Tinto, parts .1512 — 1496 — 5% Japon 1907 . — — Shansi Mines . . 13— 18 75 Portugal 3% . . —, 57 — Cape Copper . . 75 — 77 — Russiel889, Con.4% ! ~2 90 De Beers, déf. sh. . '74— 269 50 3% Russie 1896 . — - 57 50 De Beers, préf. . 310— 312 50 5% Russie 1906 . S8 05 88 10 Chartered B.S.A. . 14— 13 50 41/2 % Russie 1909 l-\ — 7- 5G Con. G. Fields,ord. 35 — 34 75 Serbie 4% '895 . 60 50 60 25 Crown Mines . . 111 -- 109 50] Espagne 4%, Etr. , 87 10 87 50 East Rand ... 36 36 50 Banque de France. 449") 45?t — Randfontein, . . — Banque de Paris . 860 F54 — Ran'j Mines. . . 121 50 118 50 Crédit Lyonnais. . 1 Cl2 — ,KO/ .ïobinson Deep . . BOURSE DE PARIS Paris, 17 août 1/ août ;13 août ; 17 août 13 août 3% rente française. 68 50 68 50 Est français. Russie 1^89,Con.4% — - - Rio Tinto, parts .1512— 1436 — 41/2% Russie 1909 78 — 77 50 Mexique Int. 5% ' — Serbie 4% 1895 . 60 50 I Lots uroi;,!; . ' — — — — Espagne 4%, Etr. 87 10, 87 50 Chan'^ Et!;;.-!, court Portugal 3% . . — 57 Chges.Afnsteid..court 235 5 234 — Turquie 4% unifié . - — Chee s. Londres,court 27 87',2 27.62 Banque ottomane . 438 430 — I Escompte ... p. Tendance ferme. BOURSE DE NEW-YORK New York. 17 août. 17 août 16 août j'7 août 16 août Hypothéqués 13/4-2 i'V.i-2 Ontario&Western.or. 26 1/8 26 :,4 Changfls.Londr. C.T 1.6575 4.66 50 Normern Paci."., ord. T07 3/4 108 1/4 Ch8e s. Londr.60d. v 4 59 4,61- 0 Norfolk^Western,ord 107' 1/2 \>1 - Changes. Paris vue. 6,01- 6 - NorUWest.4%c.obl 107 - 107 Change s. Berlin . 811/8 811/8 Pennsy'.vania, ord. 108 3/4 108 3'4 Argent .... 463/4 47 - Philao. À Read., ord. '49 1/2 1481/4 • Philad.«feRead.,1 epréf 80 — 80 — FONDS GreatNorthern,|eprél 118 7/8 118 3'4 Amérique 2 p. c.obl. 97 1/4; 9 1-2 TexisA Pacific, ord. 9 3/4 11-- Atch. r. & S. F. % 102 1 /4 102 1/2 Southern Pacif., ord. 89 3/4 89 5/8 Aich.T.&S. F. a.ôrd. 102 wf> 1023/4 Southern Rail//., ord. 153/8 16 1/8 Atc.T.itS.F.Mgb.4% 9'3/4 911/4 SouthernRailw.,préf. 47 — 48 — Atch.T.&S.F. a.p éf. 99 - 98 !/2 Union Pacific, préf. '3! 7/8 131 1 n Am.CarâFoundryor. 713/4 72 3,8 UnionPacif.4%, obi. 93 3/8 94 — Baltim. & Ohio, ord. 83 1,8 Ri 3/4 Wab.S»Louis<fePac.,o. 1/'. 1/4 Canad. Pacific, ord. '53 1/4 ;54 Wab.S'Louis<£Pac„pr :/4 1/4 Chesap <6. Ohio, ord. 45 3/1 46 Amalgamat.Copper,0 — — Chic. iNorth West. 0. 126 — 1 6— AnacondaGopper,ord 69 1/2 68 3/4 Chic.Milw.<6St.Paul0 83 83— U.S.SteelCorp..ord. 76 7/8 761/2 Rock Island ord. . 18 1/2 17 7/8 U.S. Steel Corp.,préf. 112 3/4 112 7/8 Am.Smelt<£Ref.C°,o- 811/2 60 1/2 U.S. Steel Corp.5% Bethl. Steel Corp.,ord 232 | 285 - 2e H. Obi. 102 3 8 102 3/S Denv.A Rio Grande,0. 6— 5 1/2 lntern.Merc.Mar.,ord — Erie Railway, ord. . 28 1/2 28 1/8 Intern.Merc.Mar., pr. — Erie Railw., le préf. 44 3/8 44 Americ.Be'etSug.,ord 613/4 61 — Erie Railw., 2« préf. 34 1/2 34 1 2 American.Can. ord. 617/8 63 1/8 Erie Railw. Gen. Lien 66 -- 66 — Unit. SugarCo, ord. 431/2 43'/2 Illinois Central, ord. :00'/2 '02- Amer.Hi<MLeath.,pr 35 1/2 34 3/* Kans. City South., ord 27 3/8 27 1/2 Amer. reî.ATel., ord, 123 1/2 123 112 Kan .CitySouth., pr. 58 1/4 57 ^/4 Am.Tel.4%conv.obl, 9d 1 /2 97 — Louisv.Nashv.,ord. 114 M2 7'8 Intern.Cont.Rubber,0 1- 7- Nat. Rlw. of Mex.,1 pr. 14— 14- Int. Merc. Marine I Nat.Rlw. of Mex.,2pr. 5 5 41/2 %. obi. 70 — 68 1/4 iViss.Kans.<£Tex.,ord 7 3/4 7 1/2 Piltsbuïg Coal. ord 28 1/8 26 1/8 Miss.Kansas&Texas CentralLeather,ord. 43 7/8 43 - 2e h.g.-obl. 5! 511/4 lnterbor.Metrop.,préf 73 — 73 1/2 Missouri Pacific.,ord 2 3/8 ! 3/4 lnterbor.Metrop.,ord. 20 '9 3/4 N.-Y.Centr.<£Huds.,o 90 3 4 90'/2 Studebaker Cor., ord. 113 1/2 115- Mont.Dom.S'.Corp. -— 45 — Constructie Werkplaatsen van Mortsel, société anonyme, à Mortsel. — Bilan au 28 février 1915. Créditeurs divers, frs 33.388,84. Société anonyme horticole de Calmpthout, à Calmpthout. — Bilan au 31 décembre 1914. Solde créditeur, 142 francs. Etablissements Fetu-Defize, société anonyme, à Liège. — Bilan au 30 juin 1914 (avant les amortissements). Excédent de l'actif sur le passif, francs 173.568,83. Forges et Tôleries liégeoises, société anonyme, à Jupille lez-Liége. — Bilan et compte profits et. pertes de l'exercice 1914-1915, clôturé le 30 avril 1915. Perte de l'exercice 1914-1915, frs 161.645,79. Pigments minéraux société anonyme, à Ladeuze (Hainaut). — Bilan au 31 décembre 1914. Bénéfice de fabrication, frs 28.676,01. Fabriques de cigarettes S.-J. Moldavan, société anonyme, à Bruxelles. — Bilan du 10 décembre 1913 au 9 décembre 1914. Solde en bénéfices, frs 10.506,46. « Agricola », société anonyme, à Wilsele lez-Lou-vain. — Bilan au 15 mai 1914. Bénéfice brut, francs 173.158,22. Tramways et Electricité de Bangkok, société ano nyme, établie à Bruxelles. — Bilan au 31 mai 1915. Bénéfices de l'exercice, frs 1.169.105,65. Savonnerie de Baulet, société anonyme, à Wan-fercée-Baulet. — Bilan au 31 décembre 1914. Bénéfices sur ventes, frs 10.620,82. Charbonnages de l'Espérance et Bonne Fortune, société anonyme, à Montegnée lez-T.iége. — Bilan au 3] mai 1915. Reliquat de l'exercice 1913-1914, frs 9.965,08. Brasserie de la Madeleine, société anonyme, à Ju-met (Heigne). — Bilan exercice 1913/1914. Créditeurs, frs 38.033,60. Sablières de Saliermont à Grand-Reng, société anonyme, à Erquelinnés. — Bilan.au 31 mai 1915. Hauts fourneaux et mines de Halanzy, société anonyme, à Halanzy. — Bilan au 31 mai 1915. Solde bénéficiaire, frs 82.033,95. Dampskibselskabet, à Copenhague. — Le dividende pour 1914 payable par la Dampskibselskabet s'élève à 8 % soit Kr. 80. Dispense de publication de bilan de compagnies allemandes de navigation. — Les compagnies allemandes de navigation suivantes sont dispensées jusqu'à présent de publier leur bilan pour l'exercice 1914 : Norddeutscher Lloyd, Ilamburg Amerika Linie, Deutsche Ost-Afrika Linie, Dampfschifffalirts Gesell-schnft « Argo », Deutsche Levante Linie. Missouri Pacific Railway Cy. — On s'oeçupe activement à Amsterdam de la formation d'un comité de défense des détenteurs des .bons 4 1/2 p. c. de la dite société. Les compagnies de navigation suivantes ne paient pas de dividende pour 1914 : Oldenburg Portug, Dampfschiffs Rhederei, Dampfschifffalirts Gesell-schaft « Neptun ». y Celles qui paient un dividende pour 1914 sont les suivantes : Deutsche Dampfschifffahrts Ges. «Hansa» 6 p. c. ; Deutsch Australische Dampfschifffahrts Gesellschaft 5 p. c. ; Hamburg Sud-Amerikanische Dampfschifffahrts Gesellschaft 4 p. c. ; Roland Linie 4 p. c. Fonderie nationale des bronzes (ancienne firme J. 1 Petermann), à Saint-Gilles-Bruxelles. — Bilan 1914-1915. Actif : Réalisable : débiteurs divers, caisse et portefeuille, frs 151.5%,27 ; produits fabriqués, frs 11.912,31 ; produits en fabrication, frs 24.120,84 ; matières premières, frs 3.320,94, soit frs 190.950,36. Immobilisé : immeubles, frs 114.338,67 ; mobilier, fr. 1 ; modèles, fr. 1 ; machines et outillages, fr. 1, soit frs 114.341,67 ; profits et pertes, frs 21.398,76. Total, frs 326.690,79. Passif : Dettes de la société envers elle-même : capital actions, 200.000 francs ; réserve légale, frs 6.739,84, soit frs 206.739,84 ; dettes envers des tiers : créditeurs divers, frs 119.545,95 ; dividendes arriérés, 405 francs, soit frs 119.950,95. Total : frs 326.690,79. — Comptes des profits et pertes au 31 mars 1915 : Doit : frais d'administration et généraux, frs 11.904,80; frais de banque et intérêts divers, frs 4.914,57 ; perte sur production, frs 5.528,10, soit frs 22.347,47. Avoir : solde à nouveau au 1er avril 1914, frs 351,71 ; loyers, 597 francs ; solde, francs 21.398,76, soit frs 22.347,47. ASSEMBLEES DE SOCIETES Société anonyme des carrières et scieries de Res-taumont, à Ecaussinnes-d'Enghien. — L'assemblée statutaire du mardi 27 octobre 1914 n'ayant pu avoir lieu, les actionnaires sont convoqués à l'assemblée générale ordinaire, qui se tiendra à Bruxelles, Taverne de Londres, 21, rue de l'Ecuyer, le mardi 31 août 1915, à 11 heures du matin. Société anonyme Aug. Eymael et C°. — Les actionnaires sont priés d'assister à l'assemblée générale, qui se tiendra le lundi 30 août, au siège social, à Bruxelles. Avenue de la To.ison-d'Or, 53, à 2 heures, pour ratifier les décisions prises à l'assemblée générale du 25 mai dernier. Hollandia (société néerlandaise pour la fabrication de produits lactés), société anonyme, à Laeken-Bruxelles. — Les actionnaires sont convoqués en assemblée générale annuelle, le 30 août 19J5, à 4 heures de l'après-midi, au siège social. N. V. Soengei-Lipoet Cuituur Maatschappij. — Assemblée générale ordinaire et extraordinaire le mardi 31 août 1915, à 2 heures de relevée, au siège social, 4, Zwarteweg, à La Haye (Pays-Bas). Société en commandite par actions Edmond Ras-quin et C°. — L'assemblée générale ordinaire des actionnaires aura lieu mercredi 1er- septembre 1915, à 4 heures de relevée, au siège social, 8, Avenue Livingstone, à Bruxelles. Société anonyme des ateliers de construction de la Meuse, à Sclessin. — Les actionnaires sont informés que le solde du coupon n° 20 (exercice 1913-1914), sera payable par 30 francs, contre remise de ce coupon, à partir du 1er septembre prochain. Société anonyme Immobilière de La Préalle (Herstal), siège social à Liège. — Assemblée générale extraordinaire le 3 septembre 1915, à 10 heures du matin. Verreries de Jumet, société anonyme, à Jumet.. — L'assemblée générale ordinaire n'ayant, pu avoir lieu en 1914, elle se tiendra le samedi 4 septembre 1915, a 12 heures (heure allemande), au siège social, ù Jumet. AUG. BULCKE & Co Service de groupage entre: 1° ANVERS et les principales villes de la Belgique. 2° et la SUISSE. EXPÉDITIONS PROMPTES L. DENS & Co Beurt AN VERS-GAND & vicà-versa Le bateau moteur STAD ROESSELAERE, en charge au No 7 des bassins. Le service se fera régulièrement le Samedi de chaque semaine. Pour frets et renseignements s'adresser à ANVERS : L. DENS & Co, Meir, 52. GAND : L. DENS & Co, Quai du Pont Neuf, 5 KARL SCHROERS - VOSS & LANGEN (ARMEMENTS RHENANS) Forfaits pour toutes quantités et toutes destiiati«ns. En charge « VOSS & LANGEN 8 » » « VOSS & LANGEN 2 » Pour DUISBURG - RUHRORT - DUESSELDORF-NEUSS-UERDINGEN-CREFELDEn charge « VOSS & LANGEN 5 » pour AMSTERDAM Pour frets s'adresser 35, QUAI VAN DYCK, (Entrée rue Sanders,2) SCHELDE LIJN Directie C. LANDMAN Geregelde directe schroefbootdienst ROTTERDAM ANJ™EN AMSTERDAM ANB™EN en VICE-VERSA Voor vrachten en inlichtingen zich te wenden tôt de Agenten : J. F. 8f F. SCHELLEN Nationale straat, 32, Antwerpen

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dit item is een uitgave in de reeks Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires behorende tot de categorie Financieel-economische pers. Uitgegeven in Anvers van 1858 tot 1979.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Toevoegen aan collectie

Locatie

Periodes