Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires

197 0
close

Waarom wilt u dit item rapporteren?

Opmerkingen

Verzenden
s.n. 1916, 07 Juni. Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires. Geraadpleegd op 05 april 2020, op https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/nl/pid/930ns0mq63/
Toon tekst

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

ANVERS, Mercredi i 7 Juin 1916 Le numéro 10 centimes Cinquante-neuvième Année No 17.634 DIRECTION & REDACTION : 14, RUE VLEMINCKX, 14 ANVERS Téléphone 3761 LLOYD ANVERSOIS Annonces : 25 centimes la petite ligne. — 50 centimes la double ligne 1 franc la ligne sur double colonne Adresses industrielles 50 centimes Émissions et Annonces financières : Prix à convenir Les annonces sont mesurées au li^nomètre. — Le» litres se paient d'après l'espace qu'ils occupeit. Seul Journal Maritime quotidien émanant des Courtiers de Navires un ———.——nrTiriirrmrn «—wmmmiii inii^Tnr-in~T-nirriin iiiw h m irT-~~"—-irr»-Trn wawnhfv, jriiw.pgTTr--w.rr ■w.ant -rm i m n tiiii—»"-"'"'"-"'«mmm AVIS -fontes les heures renseignées dans notre journal sont indiquées d'après l'heure de la Tour. Observations météorologiques de M. F. Agthe, opticien, rue Léopold, 51. Anvers, 7 juin 1916, 11 h. du matin. — Baromètre 758. — Thermomètre cent (max) -r 17. — Thermom. cent, (min.) + 9. — Pluviomètre : 2,4 m/m.—Vent. S.-O. — Prévision : Pluie. Astronomie 8 juin i Lever du soleil 5 h.30 m. Prem. quart. le 9 juin.. 1 h.58 m' Coucher du soleil.... 9 „ 52 s. Pleine lune le 15 juin. 1! „ 41 s. Lever de la lune 12 3 m. Dern. quart.le 22 juin. 3 „ 16 s Coucher de la lune... 12 „ 48 s. Nouv. lune le 30 juin 10 „ 23 m' Haute marée à Anvers Matin Soir g ;uin ... 9 h.58 m, I 8 juin ... 10 h. 11 m. 9 ... 10 „ 28 „ 9 10 ., 54 „ 10 " ••• 11., 24 „ I 10 juin ... Il .56., Hauteur du Rhin 1 Cologne 5 juin 2.63 m Strasbourg 5 juin — m Huoingen - 3.02 „ Lauterbourg „ — „ Kehl « 3.67 „ Maxau „ — „ Manuheim „ 4.34 „ Germersheim „ — „ Caub m 2,72 „ Mayence „ 1.58 „ Kuhrort „ 1.72 „ Bingen „ 2.34 „ Uuis'boure „ 1-38 Coblence „ 2.64 „ Waldshùt — « Diis6eldorf „ 1.38 „ LobttU „ H-38 „ Hauteur du Main Hauteur du Neckar Fraacfort 5 juin 2.37 m. Heilbronn 5 jiiin 1.28 m. Hauteur de la Moselle Hauteur du Bodensee Trêves 5 juin 0 65 m. Constance 5 juin 4,42 m. Port d'Anvers ARRIVAGES DU 6 JUIN Steamer Wili-ord III, de Tamise Telegraaf 111, de la Hollande. ,) Telegraaf V, de la Hollande. \ Bateau-moteur Anna, de Niel. : Allège Ostara, de Hoboken. » Egmont & Hoorn, de Hemixem. » Rosalie, de Merxiem. » Louis Meeus 2, de Looybroeck. » Jeanne, de Ryckevorael. » Industria, de Héren tlials. » BertHA, de Liège. » Ceylan, de Liège. » Anna Maria, de Charleroi. » NooiT gedacht, de la Hollande, » Twee gebroeders, de la Hollande. » Salve Mater Regina, de la Hollande. » Drie gebroeders (A 26), de la Hollande. » Léopoldus (A 24), de la Hollande. DEPARTS DU 6 JUIN Steamer Wilford III, pour Tamise. » Stad Amsterdam VII, pour Bruxelles. » Telegraaf V, pour Bruxelles. » Telegraaf II, pour la Hollande. » Zuid Beveland, pour la Hollande. » Ristelhueber IV, pour l'Allemagne. . Bateau-moteur Factor I, pour la Hollande. | Allège Twee gebroeders, pour Hoboken. » Merwede, pour Hemixem. » Mervva, pour Hemixem. » Marguerite, pour Merxem » Georges & Marie, pour Merxem. » Octavie, pour Schooten. » Jeannette, pour Scliooten. » Thérèse, pour Ryckevorsel. » Jeannette, pour Moll. c » Empile, pour Willlebroeck. i » Union, pour Bruxelles. » François, pour l3ruxeiles. ; » Gaston, pour Bruxelles. » Jeune Charles, pour Charleroi. » Progressif, pour Charleroi. » Cecile, pour Charleroi. » Antoinette, pour Charleroi. » Sinai, pour Mons. » Johann a Angelina, pour la Hollande. » PhilôwjÈiVE, pour la Hollande. « Vischiiasdel, pour la Hollande. » Ristelhueber 3, pour l'Allemagne. » Wilhelmina, pour l'Allemagne. » Borusia, pour l'Allemagne. » Apollinarius, pour l'Allemagne. POSITIONNE VAPEURS I AMERICAN, pour Rotterdam, parti de New-Orleans le 2 juin. ANVERSVILLE, pour Falmouth, parti du Congo le 12 mai. De Dakar le 23 mai. ATSUTA MARU, de Londres au Japon, arrivé à Cape Town le 29 mai. BARON BAEYENS, pour Rotterdam, parti de Norfolk le 1 juin. | BENALDER, de Saigon, arrivé à Suez le 31 mai. ; BENAVON, de Londres, arrivé à Yokohama le 5 mai. f BENDORAN, pour le Japon, parti de Gravesend le 21 mai. ■ BENLAWERS, pour Hûll, parti de Bombay le 25 mai. [ BENLEDl, de Londres-, arrivé à Yokohama le 26 mai. i BENVENTJE, de Bombay, arrivé à Middlesbro le 14 mai. ELISABETHVILLE, de TIull, arrivé au Congo le 26 mai. ESCAUT, pour le Havre, parti de New-York le 30 mai. FINLAND, pour New-York, parti de Liverpool le 31 mai. FLANDRES, de Bahia Blanca, expédié le 27 avril. Arrivé à Nieuwe Waterweg le 5 juin. FUSHIMI MARU, de Yokohama à Londres, parti de [ Cape Town le 24 mai. f GANTOISE, de Rotterdam,arrivé à Norfolk le 31 mai. 'GOTHLAND, pour Montréal, parti de Newport le 27 mai. tHAINAUT, de Bahia Blanca, parti de St-Vincent (C. V.) le 20 mai. I HAKATA MARU, dù Japon à Londres, passé Gibraltar le 31 mai. HIRano MARU, pour-Londres, arrivé à Colombo le 21 mai. KAGA MARU, de Moji, parti le 17 mai. De Singapore i le, 31 mai. | KAMO MARU, de Moji, parti le 31 mai. f KANAWAGA MARU, du Japon à Londres, passé Gibraltar le 31 mai. KASBEK, pour Rouen, parti de Philadelphie le 14 mai. 1KASHIMA MARU, de Londres à Yokohama, arrivé à Singapore le 26 mai. KATORI MARu, de Kobe, parti le 25 mai. |KA\VAOHI MARU. pour Londres, passé Gibraltar le 18 mai. KIIANO MARU, du Japon, arrivé à Londres le .28 mai. : KOHINA MARU, de Saigon à Marseille, passé Gi- 7 braltar le 1 juin. KROONLAND, de New-York, arrivé à Liverpool le 28 mai. LA CAMPINE, pour Rotterdam, parti de Philadelphie le 2 juin. ^ Pl'ata' P^rti de Las Palmas le 26 mai. MINISTRE DE SME1 DE NAEYER, pour Boston, passé Wight le 30 mai. MISHIMA MARU, pour le Japon, parti de Durban le 21 mai. MIYAZAKI MARU, du Japon à Londres, parti de Dakar le 10 mai. MOARAZAN, de Calcutta, arrivé à Dundee le 31 mai. NAMUR, de Kobe à Londres, arrivé à Aden le 2 iu.in! PRESIDENT BUNGE,- pour Sharpness, parti de New-York le 1 juin. REPUBLICA ARGENTINA, de Bahia Blanca, parti le 27 avril. De Las Palmas le 27 mai. SAMLAND, de New-York, arrivé à Nieuwe Water-ci weo le 5 j,lin- ûUEDRECHT, pour Rotterdam, parti de Rosario le 30 avril. De Las Palmas le 29 mai. àUVVA MARU, de Londres au Japon, arrivé à Port Natal le 26 mai. TAJIMA MARU, de Moji, parti le 4 mai. De Singa-. pore le 16 mai. 'ANSAN MARU, de Boston, arrivé à Manchester le 29 mai. 1 OKU Y A MA* MARU, de Londres, arrivé à Philadel-, phie le 29 mai. J0TTORI MARU, pour Londres, parti de Moji le v 14 mai. De Singapore le 26 mai. iushima MARU, du -Japon à Londres, parti de Colombo le 7 mal. AVIS Avis de la Commission provinciale des grains pour la province de Brabant en date du 1er juin 1916 : En vertu de l'article 6 de l'arrêté du 23 juillet 1915 de Son Excellence le Gouverneur général, j'ordonne ce qui suit, en vue d'assurer l'exécution de l'arrêté du 16 mai 1916 concernant l'achat des stocks de céréales servant à la panification et des stocks de farine de la récolte de 1915 et des récoltes précédentes : 1. Tous les agriculteurs, tous les propriétaires ou dépositaires de farine et de céréales mélangées ou non et pouvant servir à la panification, sont tenus de livrer, le 15 juin 1916 au plus tard, la totalité de leurs stocks de céréales et de farine au bourgmestre de leur commune, à l'exception des quantités qui, conformément à leur carte d'information, leur sont réservées en vue de leur consommation personnelle.2. Selon mes instructions, les céréales et la farine seront conservées, par les soins des bourgmestres, dans un dépôt bien gardé, et y resteront jusqu'à ce que le Bureau provincial des récoltes en prenne réception. Dans ces dépôts, les céréales et la farine seront conservées séparément avec indication du jîoni de chaque propriétaire et du poids, de façon qu'il soit toujours possible d'en déterminer, la provenance. Si la chose est nécessaire- les bourgmestres sont tenus de se procurer des sacs. 3. Afin d'assurer l'application des dispositions prises par moi et le contrôle exact des quantités qui restent à livrer, j'ai, jusqu'à nouvel ordre, donné le droit et, en même temps, imposé l'obligation aux bourgmestres de pénétrer dans tous les locaux servant de dépôts, dans les granges et les moulins. 4. Le Bureau provincial de's récoltes est tenu d'acheter, jusqu'au 1er juillet 1916, les quantités de céréales et de farine ainsi rassemblées et de faire en sorte qu'elles soient prompteme.vt payées. 5. Quiconque n'observe pas les dispositions précédentes sera sévèrement puni conformément aux dispositions pénales en vigueur* ; en outre les quantités non délivrées pourront être confisquées. Bruxelles, le lr juin 1916. Le Président de la Commission provinciale des Grains pour la province -de Brabant. EXTERIEUR PAYS-BAS LE PRIX DU HARENG Le prix du hareng à l'exportation vient de subir une nouvelle diminution. Le ministre de l'agriculture vient, en effet,de prendre un arrêté fixant les prix rnaxima à 6,25 florins par 18 kilogrammes ou par tonne de 200 pièces. ' L'EXPORTATION DE LA VIANDE DE BŒUF On mande de La Haye que le ministère hollandais de l'Agriculture a interdit, pendant les mois à venir, l'exportation de toute espèce de viande de bœuf. ANGLETERRE LA LIGNE P. AND O. La direction générale des postes annonce qu'à partir du 2 juin les paquebots de la ligne Penhisular-Oriental n'emprunteront plus la route du canal de Suez, mais doubleront le Cap de Bonne-Espérance pour se rendre en Australie. L'EXPEDITION SHACKLETON Le Gouvernement anglais a Chargé les autorités des Iles Falkland d'équiper une baleinière, pour l'envoyer à l'Ile des Eléphants -dans le but de sauver l'Expédition Shackleton. FERMETURE DU PORT DE YARMOUTH L'Amirauté a décidé de fermer jusqu'à nouvel ordre le port de Yarmouth à la navigation neutre. NOUVELLES RESTRICTIONS AUX IMPORTATIONS On mande de Londres qu'une ordonnance royale interdit, à partir du 8 juin, l'importation de la bière, des allumettes, de baignoires en métal, d'articles en cuir, à l'exception des chaussures et des gants, de machines à coudre, de poêles et de quelques autres marchandises. AUTRICHE LA REGIE AUTRICHIENNE DES TABACS Un nouveau tarif vient iTêtre mis en vigueur par la régie des tabacs en Autriche ; ce tarif accuse une . assez forte majoration des prix : 30 à 10 p. c. pour les cigares fins, 20 à 30 p. c. pour la qualité moyenne et 9 à 16 p. c. pour la qualité inférieure. GREGE LE CHEMIN DE FER ATHENES-LARISSA Le vice-consul grec Aravandinos publie un rapport sur la construction du chemin de 1er Athènes-Larissa. En 1890, les premiers rails furent posés, mais la Turquie s'opposa formellement à ce que cette'ligne fût adjointe à la grande voie ferrée Constantin ople-Vienne. L'achèvement de ce plan se heurtait à de grandes difficultés techniques et financières. Mené cependant à bonne fin, il améliorera le transport des voyageurs et rendra sensiblement plus rapide le service des postes. L'exportation des légumes qui se faisait uniquement par mer, empruntera aussi la nouvelle ligne. Les relations internationales seront aussi beaucoup améliorées. Le voyage vers Port-Saïd, qui était de 1237 milles, est réduit à 511 milles. Le voyage de Berlin au Pirée est diminué de 20 heures ; de Vienne au Pirée, de 24 heures et de Budapest au Pirée," de 33 heures. La malle des Indes passera probablement aussi, dans l'avenir, par le Pirée. Ce voyage, qui durait bO heures, serait réduit à 50 heures. RUSSIE NOUVELLE CHAMBRE DE COMMERCE Une nouvelle Chambre de commerce russo-américaine vient de se fonder à Kiew. UNE EXPOSITION AMBULANTE Depuis quelques jours circule, sur la voie ferée Moscou-Nijni-Novgorod, un train spécial qui sert d'exposition d'agriculture. Ce train compte cinq wagons, dont quatre de différents modèles servent à l'exposition ; le cinquième sert de salle de lecture. ESPAGNE LE BUDGET ESPAGNOL On apprend de Madrid que le ministre des finances a déposé samedi à la Chambre le budget ordinaire pour 1917. Les recettes se montent à 1.303.612.000 pesetas, les dépenses à 1.447.652.000 pesetas, d'où un déficit de 144.040.000 pesetas. Le ministre a encore déposé un projet de loi portant la création d'un impôt de 25 à 40 p. c. sur les bénéfices extraordinaires depuis 1915. ITALIE L'IMPORTATION DES ARTICLES DE LUXE La « Gazetta Offiziale » publie un arrêté interdisant l'importation des articles de luxe en Italie pendant la guerre. ETATS-UNIS LA RECOLTE DU FROMENT M. Snow, expert du département de l'agriculture aux Etats-Unis, vient de publier son rapport sur le rendement probable de la récolte de froment. Il estime pour 1916 cette récolte à 489 millions de boisseaux alors que l'an dernier elle ne s'élevait qu'à 346 millions. REPUBLIQUE ARGENTINE LE CONGRES ARGENTIN Le président de la République Argentine a ouvert, le 30 mai, la session du Congrès. Dans son allocution, il a déploré les suites de la grande guerre européenne sur l'émigration en Argentine. Concernant le développement du commerce et de l'industrie, il a donné des aperçus très rassurants sur l'avenir de la République. Il a déclaré en outre que la partie cultivée s'élevait en ce moment à plus de 24.362.000 hectares et que les nouveaux champs pétrolifères de Comodoro Rivadaviâ donnaient annuellement 500.000 tonnes. INFORMATIONS FINANCIERES BOURSE OFFICIEUSE D'ANVERS Séance du 6 juin. — Notre petit marché officieux continue à montrer une réelle fermeté pour les valeurs comprises dans le cadre évidemment assez étroit des valeurs de placement. Son activité ne s'étend pas au-delà et il affecte même une complète indifférence pour les valeurs quelque peu spéculatives qui naguère étaient grandes favorites. Rentes belges et lots de ville sont toujours 1 objet de bonnes demandes. Nous relevons dans ce département les cours suivants tels qu'ils résultent de l'offre et de la demande et sans que nous garantissions évidemment, en Tabsence d'une cote officielle, que les cours que nous énumérons soient ceux auxquels toutes les affaires ont été réellement traitées. Cette remarque s'applique également bien entendu aux cours que nous avons pu relever dans les autres départements au courant de la séance. Belge 3 % mai-novembre, 71-72 ; Belge 3 % émission anglaise, 78 P. ; Bons du Trésor 4 % 1917, 100,25-101 ; Annuités 3 %, 75,25-76,25 ; Anvers 1887, 81,50-82,50; Anvers 1903, 72,25-73,25 ; Bruxelles 1905, 67',75-68,75 ; G and 1896, 62,50-63,50 ; Liège 1897, 63-64 ; lots du Congo, 74-75. Les valeurs internationales sont presque sans exception toutes également bien tenues. Les acheteurs qui se présentent, forcés de s'adresser toujours aux mêmes, titres, c'est-à-dire ceux qui dans les circonstances présentes paraissent présenter le moins de risques, portent petit à petit les prix à un niveau qu'il sera bientôt difficile de dépasser. Les Sud-Ainéricains se tiennent à l'avant plan au point de vue de la fermeté des cours. En dettes fédérales argentines le 4 1/2 intérieur 1887 atteint 95,50-96,50 et l'extérieur 95,50-96 ;l'un et Tr utre conservent des acheteurs non servis.. L'Argentin 4 1/2 1911 progresse rapidement entre 91 et 92,50. Des acheteurs se présentent en Argentin 5 % I<s86 pour lequel on offre vainement 99,50, le 4 % 1897 trouve également des amateurs entre 78-79. Le Buenos-Ayres 4* 1/2 1888 n'est cédé qu'au-delà de 93, vers 93,50. Les Cédules voient leur mouvement de reprise enrayé, elles se maintiennent toutefois approximativement au prix de la veille. Les Nouvelles entre 102,50-103,50, les L à 105,50 A, les K à 91,25 A. L'emprunt Pavimentation aurait preneur à 80,50. Les dettes brésiliennes sont en faveur, le funding 1914 atteint 91,50-92,50, le 4 1/2 1888 se payerait 71, les 4 % atteignent 64,25-65,25. L'Uruguay 3,50 s'établit entre 72,25-73,25, et le 5 % entre 88-89. Cédules uruguayennes sans affaires faites mais 96,75 A. Chili 5 % 1911, 92,75-93,75 ; Chili 4 1/2 1889, 85-86 ; Chinois 4 1/2, 84,50-85,25 ; Japon Railway, 101,50-102,50; Japon 4 1/2 1905, 96-97,50; le 4 % vaut 88-89 ; Russe 1880, 77-78 ; Russe 5 % 1906, 89,75-90,75 ; le Roumain 1894 varie entre 8i,25 et 85,50 ; 4 1/2 1913, 89,50-90,50 ; 5 % 1903, 87-98. On demande le Portugais 3 % à 54,50-55,50, et le Hongrois 4 % or a acheteur à 63,50. Allemand 3 %, 63,50-64,50. Turc Unifié 64 A. Quelques cours se présentent en actions de Banques. L'action Banque d'Anvers se rapproche de 1400 et l'action Banque Centrale n'est offerte que vers 450. Crédit Anversois est demandé à 3C0 et obtiendrait probablement' mieux. Dividende Banque Belge de Prêts Fonciers, 450-469. Jouissance Crédit Foncier Sud-Américain en hausse à 1530-1560. Aucun changement en valeurs de caoutchoucs. Dans le groupe des pétrolifères l'Astra Romana est à peu près seule traitée aux environs de 1420-1460 ; privilégiée Grosnyi 2775 P., Sennah 47-48, Kuala Lumpur 136 P., parts Tjisalak 114-118, capital 57 P. Action Tanganyika 72 A., 73 P. ; obligation 185 nominal. BOURSE OFFICIEUSE DE BRUXELLES Séance du 6. juin. — L'allure de la présente séance ressemble fort à celle de la veille, en ce sens que le nombre d'affaires traitées reste limité. Quelques cotations pourtant enregistrent des tendances légèrè-ment meilleures. En rentes et lots de villes, c'est toujours la fermeté qui domine. Voici les cours : Rente belge 3 %, 69,50-71,25; Bons du Trésor 4% 1917, 100,62 1/2 ; Bons du Trésor 4 % 1919, 100,50 ; Crédit Connu. 1868 lots, 99,50-10U ; Vicinaux 2 1/2 % 1885 lots, 96,75-97 ; Anvers 1887, 81,25-81,50 ; Bruxelles 1905, 68,25 ; Bruxelles 1902, 82,75-83 ; Bruxelles Maritime, 62,50-62,75 ; Gand 1896, 62,50-62,75 ; Liège 1897 , 62,50-62,75 ; Liège 1905, 66,25 ; Ostende 189S, 55,50-56 ; Scliaerbeek 1897, 59-59,25. Aux obligations industrielles, les échanges sont un peu moins suivis que précédemment. Au compartiment bancaire, on relève de bons cours en Caisse de Reports à J340 et en cap. Banque Outre-Mer à 480. La 10e fond. Crédit National Industriel se retrouve à 450, 452,50, 455, 457,50 et la part fondateur entière est offerte à 4500. D'un autre côté, on demande la Banque de Bruxelles à 925. Les titres de tramways ont un courant d'affaires peu important encore. La fermeté, pour ne pas dire plus, prévaut pourtant en cap. Barcelone à 232,50, en Espagne Electriques à 118,50 en cap., à 45 en divid., à 1110 en fondateur et en privil. Madrid-Espagne à 235-237,50. La dividende Rosario à 34 est même en avance assez marquée. Au compartiment sidérurgique, l'attention est surtout retenue par la Thy-le-Château, qui parvient à coter 2175 et 2200. L'Alliance se retrouve à 715,T'An-"gleur est discutée à 810, Clabecq se maintient à 825, Cockerill ancienne est plus lourde à 1150 et la Providence Russe B est bien à 495 et la C se modifie peu à 195-192,50. A noter d'autre part des offres en cap. Usines de Châtelineau à 345, des demandes en cap. Estampage du Donetz à 147,50 ; en cap. et fond. Wat-telar à 55 et 25. Il y a aussi vendeur en Taretzkoïe priv. à 670, ordin. à 420 et fond, à 750. Le groupe charbonnier manque plutôt d'activité pour le moment. La Biélaïa reste à 14,50, l'Est de Liège fait encore 940 et la dividende Laura se retrouve à 560. En Willem Sophia, on se montre fort actif, ce qui permet aux cours de se relever à 480 'fc75, 485, 490, 494. On rencontre des demandes en Chevalières à 1250, en Centre de Jumet à 1720 et en cap. Laura à 1110 ; cette dernière est offerte, d'autre part, à 1120. Aux petites rubriques, l'inactivité est presque complète. Il y a vendeur en cap. Overpelt à 740 et en ord. Electricité d'Odessa à 90 et preneur en ordin. St-Léonard à 70 et en fond. Huileries d'Odessa à 17,50r Au compartiment colonial, il y a lieu de relever de la fermeté en cap. Union Minière à 1260, 1262,50 et 1255. La divid. Belgo-Katanga est demandée à 72 et offerte à 75, la Kasaï est recherchée à 68,75 et trouverait amateur à 69 et l'ordinaire Ka.tanga est demandée à 2250. En Simkat cap., on rencontre acheteur à 89 et vendeur à 90. La Tanganyika est soutenue à 73,50, 73,75 et 73,50; hier on a fait 73 , 73,50, seuls cours. En titres de plantations, il y a toujours acheteur en Fauconnier au cours de 280, en cap. et 230 en fond., mais il y a vendeur en Soengei Lipoet à 280 et en Selangor à 220. Aux diverses, les changements de cours sont bien peu intéressants. La privil. Cartoucheries Russo-Belges reste à 115-117,50, l'ordin. Grosnyi se tient à 2625-2630, la cap. Sucrière Européenne se retrouve à 42, la cap. St-.T'ean est hésitante à 44 et la fond, .est mieux à 51-52. En ordinaire Canadian Pulp on est argent à 850 et papier à 900, en Explosifs Favier il y a acheteur à 51 et à 82,50 en Oxhydrique. Il y a par contre vendeur en privil. Grosnyi à 2780. On recherche les Tustanowice à 175 en v privil., à 41 en cap. et à 27,50 en fond. Les titres étrangers se comportent assez bien. Kaï-ping est soutenu à 51,75-52 ; Barcelona reprend à * 64, 64,50, 65 ; la Dniéprovienne est ferme à 2900, ainsi que la Ligure Toscana à 253-254. Enfin la Nicôlaïeff (2e catégorie) est offerte à 205. COURS DU CHANGE Rotterdam, 6 juin.' — Londres, 11. 11,44. Berlin fl 44,40. Paris, fl. 40,70. Amsterdam, 6 juin. — Londres, fl. 11,44 3/4. Berlin, fl. 44,40. Paris, fl. 40,70. Suisse, fl. 45,721/2. Vienne, fl. 30,95. Copenhague, fl. 72,10. Stockholm, fl. 72,25. BOURSE DE LONDRES Londres 5 juin 5 juin 3 juin 5 juin 3 juin Consols. . 57 1/2 57 3/8 Soulh. Railway. , 23 7/8 Répuoliq Argentine. 70 Vé Union A , . . 143 3/4 143 3/4 4% Brésil ... 53 — — — Wab.,pré. , . — — 4% Japon , . 70— U. S. Stee A, , 87 1/2 37 1/4 Japon 1905. , . 92 3/8 9? 1/8 Amalg. C. ... _ - Mexique inter. . . Great Cobar. . . Pérou, ord. ... Columbia ... — — Pérou, préf. . . 26 5/16 Ven. DipI. ... 5: 1/8 Portugal. ... Mexic. pr. . . , — Russie 1889 . . 701/4 63 1/2 Rock Isl. ... Marc, of A. . . Randmine . . , — Turquie.... Marine, or. . 3Vs % Uruguay. . — Shell .... _ 5% Uruguay . . — — Rio Tinlo . . . — Acht. Top . . , '09 7/8 1 !0 — Anaconda ... Préf. d° A . , Schib., préf. , . — Denver.tRiO Grande — - 13 7/8 Schib., ord. . , — Erie, ord. . . . 40 i/4 40 :/8 Kon. Petr. . . _ Missouri , . , Escompte . , . 4 9/16tJ 49<'16d Ontario A. . . Argent . . , .313/4 p 31—p South. Pacific . . 1023/4 102 3/4 BOURSE DE PARIS Paris, 5 juin 5juin 2 juin 5 juin 2 juin 3% rente française. 62 75 62 75 Est français. Russie 1889,Con.4% 68 65 Rio Tinto, parts .1775 — 1760 41/2 % Russie 1909 78 10 78 20 Mexique Int. 5% ' Serbie 4% 1895 Lots Turquie , — — _ — Espagne 4%, Etr 96 80 Change Berlin, court Portugal 3% . . Chges.Amsterd..court 246 - 245 50 Turquie 4% unifié . 6!— 60 40 Chgas. Londres,court 28 151/2 28 17 Banoue ottomane . Escompte ... BOURSE DE NEW-YORK New York 5 juin. I 5 juin ; 3 juin j 5 juin i 3 juin Hypothèques . 21/2-3— ; nomin.: Onlar oiWestern,or 7 S/4 ; 27 !/4 Chang«s. Londr. C.T 4.76.50 ; J. 76 50] Nortnern Pacii., ord. 114 3/8 114 1/8 Chg«s. Lundr.60d.v | -1,72 75 4 2.7ô! Norfo.K<feWe3tern,ord '34 — 134 ;/4 Changes. Paris vue. 1 6.91'/2 5.91 V4 ; Norf.àWest.4%c.obl %il — |129 - Change s. Berl n . 7C '/2 77 Pennsylvanie, ord, 58 ! Mi 58 1/8 Aigent .... 66'/2 643/4 Philad. Read., ord. '00 3/4100 5/8 Philad.tfeRead.jepréf 42% 42 V2 FONDS GreatNortherr, 1 apréf '22 - 121 1/2 Amérique 2 p. c. obi 99 1/2 i 99 1/2 Texas & Pacific, ord. H'ig 1!— Atch. r.<ts. F. <% 105 3/8 j 1 Oo — Southern Pacif., ord. 98 1/2 98 3/8 Aich.T.iS. F. a ord 10*1/4 105 1/8 Southern Rail/v., ord. 23 !/4 22 7/8 Atc.T.4S.F.Mgb.4% 93 3/8 93 1/8 Southern Railw.,préf. 67 3/4 66 1/2 Mch.T.ÀS.F. a.piél. 100 7'8 i00 7/8 Union Pacific, préf, '37 1/^137 3/4 Am.CardÊFoundryor. 59 — 58 3/+ UnionPacif.4%, obi 97 — 97 1/8 Baltim. & Ohio, ord. 915/8 9' 5/8 Wab.S'Louis&Pac ,o '4 1/2 '.4 5,3 Canad. Pacific, ord. 176 3/8 >74— Wab.S'LouiS(SPac„pr 19 5'8 49 1/2 Chesap & Ohio, ord. 64 63 1/2 Amalgamai.Copper,o Chic.dtNorth West. 0. I2ô 1/4 :29 — AnacondaGopper, n. 83 3/4 83 1/4 Chic.Milw.&St.Paulo 98 1,2 99 - U.S.SteelCorp..ord. 8^ - 83 1/2 Rock Island ord. . 205/8 201/7 U,S. Steel Corp.,préf. '17 1/8 117 1/8 Am.Smelt(£Ref,C°,o. 98 - y6ô>8 U.S. Steel Corp. 5% Bethl.SleeiCorp.,ord 450 - 4)5 2» n, Obi. 105 1/8 105 — Denv.à Rio Grande,0. 13 — 13 — Americ.8eetSug.,ord 82 1/4 77 1/2 Erie Railway, ord, . 38 5/8 '38 5 8 American.Can. ord. 55'/c1 55^2 Erie Railw., préf. 63 1/4 53 1/2 Unit. Sugar Co,ord, 58 5/8 59 - Erie Railw., 2a préf. 45 1/8 , 45 3/4 Amer.Hide<£Leaih.,pr 50 1/8 48 1/4 Erie Railw. Gen. Lien /fi 74 3/4 Amer. re;.ÀTel.,oid, 129 7/8 129 1/2 Illinois Central,ord. 103 5/8 103 1,2 Am.Tel.4%conv.obl, IL'O - 100 - Kans. City South., ord 26 - 26 1'8 |ntern.Cont.Rubber,o '2 1/2 '3— Kan-.CitySouth., pr. 60 — 60 1,2 |nterr.Merc.Mar.,ord 2o 3/8 25 1/4 Louisv.àNa6hv.,ord. U9 1/2 'i29 1,2 ntern.Merc.Mar.,pr. 99 3/8 96 7/8 Nat. Rlw. of Mex.,1 pr. 23 — : 23 - |nt. Merc. Marine Nat.Rlw.ofMex.,2pr. 7% 7 3 4 41/2%, obi. 102 3/4 102 3-4 Miss,Kans.&Tex.,ord 4 1,4 4— Pittsburg Coal, ord, 26 - 26 - Miss. Kansas & Texas , Central Leather, ord. 54 1/4 54- 2a h.g.-obl. 44 — 43 1/2 lnterbor.Metrop.,préf 75-% 741/2 Missouri Pacific., ord Si8| 6 1/8 lnterljor.Metrop.,ord. '.8- 171/2 \.-Y.Centr.<£Huds.,o. 1053/4 1 f6 1/6 StudebakèrCor.,ord. 1411/4 1415/8 .1ù;u. Jj.n.S'.CorO 5H — - — Société du Canal de Suez. — Les recettes des 5 premiers mois (le 1916 ont été (le 33,61 millions de francs contre 36,55 millions en 1915. St-Louis and San Franscisco Railroad Company. — Les chefs de la réorganisation de cette société MM. J. & W. Seligman & C°, et speyer & C° ont publié un plan de' réorganisation. Le louds de garantie se compose de S 2.000.000 actions normales New-Orleans, Texas and Mexico Railroad Co. & 4.229.185,09 notes de la New-Orleans, Texas and Mexico Railroad Co ; & 1.400.000,00 actions nominales privilégiées Kirhy Lumber Company ; $ 625.495.000 Ire hypothèque 6 % obi. or San Benito & Rio Grande Valley Railway Co ; $ 70.000,00 act. nominales Sari Benito & Rio Grande Valle Railway Co. Pour chaque i£ote présentée au comité il sera payé : a) lie & 95 à S 100 en argent; h) S 51,23 « voting trust certifiâtes » nominal pour des actions privilégiées de la nouvelle Société San Francisco ; c) $ 538,46 actions priv. 110111. de la Kirhy Lumber Company ou des « voting trust certificates » pour ces actions ; ou le produit de la vente de ces actions, si elles seraient vendues. Le change chinois et la Compagnie du Kaïping. — Les événements politiques dont la Chine est actuellement le théâtre ont rappelé l'attention des capitalistes sur quelques entreprises établies là-bas, et dans lesquelles de gros capitaux belges sont engagés, entre autre la Compagnie du Kaïping. Rappelons en quelques- mots son origine. C'est une société anglaise au capital d'un million de livres exploitant en commun avec la Société Langchow, également au capital de £ 1.000.000, un des gisements de charbon des plus riches du monde. Ce gisement est situé dans la province du Petchili, au chemin de fer de Moukden-Pékin, non loin de la mer. Avant d'entrer en communauté d'intérêts, les deux sociétés se faisaient concurrence ; c'est pourquoi elles ont décidé en 1912 d'exploiter ' en commun. A cette fin, 011 créa un organisme appelé Kaïlan Mining Administration. Les deux sociétés y ont voix égales avec prépondérance, toutefois, pour la société qui aura émis le plus grand nombre d'obli-gâtions. O11 décida que la Société Kaïping seule émettrait des obligations -et ce pour un montant de £ 1.200.000. C'est ainsi que Kaïping dirige virtuellement seule la Kaïlan administration. Les obligations qui y ont été émises sont garanties par les propriétés des deux sociétés, et intérêts et service d'amortissement sont payés, sur les bénéfices de la Kaïlan Administration. Le solde du bénéfice est réparti à raison de 60 p. c. pour Kaïping.et de 40 p. c. pour Langchow ; pour les premiers 300 mille livres et moitié Kaïping, moitié Langchow pour le restant. Toutes les recettes de la Kaïlan administration se font en Shangaï taëls et doivent donc être converties en livres. On voit ainsi le rôle important que les cours du Shangaï taël jouent au point de vue du résultat bénéficiaire de 1c Compagnie du Kaïping. Examinons plus ,en détail cette question du change chinois. Comme tous les changes, le change , chinois, notamment le cours du Shanghaï taël, a subi le contrecoup des événements politiques depuis août 1914. Pendant les premiers jours de la guerre; les cours du Shanghaï taël tombèrent fort bas (jusqu'à 1 sli. 6 1/2 au plus bas) pour se relever dans la suite. Vers fin 1914, nous le retrouvons à 2 sli. environ pour s'améliorer jusqu'à 2 sli. 3 pendant le premier semestre 1915. Il se maintient à ce niveau pendant juillet et août 1915. Depuis, une amélioration constante a lieu. En septembre, il est à 2 sh. 3 1/2, en octobre à 2 sh. 41/2, en novembre à 2 sli. 4 11/16. En décembre, il progresse de 2 sh. 5 1/4 jusqu'à 2 sh. 7 1/8 en fin d'année. Pendant janvier et février 1916, le cours est de 2 sh. 7 à 2 sh. 7 1/2 pour progresser à nouveau dès le commencement de mars. Nous le trouvons à 2 sh. 7 7/8 le 15 mars, à 2 sh. 9 1/2 le lr avril, à 2 sh. 10 1/2 le 15 avril et à 3 sh. 7 1/2 le lr mai. On sait que le Shangaï taël n'est qu'une monnaie de compte et qu'il représente un certain poids d'argent métal,à un titre déterminé.Son cours ne dépend donc pas exclusivement, mais principalement, du prix du métal. Celui-ci valait par once (1 once = • 31.10 gr.), en 1915-, au plus haut, 27 1/4 d. (pence), au plus bas 22 1/2 d. ; en 1915, au plus haut 27 9/16 d., au plus bas 22 d. Actuellement, l'argent vaut 38, prix qu'on n'a plus vu depuis 1893, année pendant laquelle on atteignit 38 3/4 au plus haut. A quoi attribuer la hausse des derniers six mois de l'argent-métaï qui a porté son prix à un niveau aussi élevé ? Ces prix pourront-ils se maintenir dans une certaine mesure après la guerre ? Voilà deux questions qui se posent. Contrairement à des mouvements de hausse d'autrefois, la spéculation n'y semble pas être mêlée cette fois-ci. C'est uniquement l'augmentation de la consommation qui en serait cause d'après les milieux en mesure de juger la situation. Le payement de la solde aux soldats exige une quantité énorme de numéraire et il paraît qu'en Orient notamment, Les dépenses de toute nature ayant trait à la guerre doivent être entièrement réglées en monnaie d'argent. D'un autre côté, l'introduction de la roupie comme monnaie légale en Egypte, mesure qui date d'il y a quatre mois environ, a fait de l'Inde un grand acheteur de l'argent métal. Tous ces facteurs semblent devoir s'accentuer encore à mesure que la guerre se prolonge, mais la demande croissante n'est pas suivie d'une augmentation parallèle dans la production, et il est fort probable que cette situation persistera encore pendant longtemps. On sait, en effet, qu'un 'des principaux producteurs, le Mexique, ne contribue que peu en ce moment à la production mondiale. Cette situation ne changera évidemment pas de si tôt, vu la situation intérieure de ce pays. D'un autre côté, d'après des avis 'de sources compétentes, il est certain qu'une fois la paLx rétablie, les différents pays actuellement en guerre ne mettront pas de sitôt de nouveau en circulation leur monnaie d'or. Pour cette raison et pour d'autres sur lesquelles il serait trop long d'insister ici, on estime généralement que l'argent métal, la paix une fois rétablie, jouera dans la circulation monétaire .des différents pays un rôle bien plus important qu'il ne l'a fait autrefois. Il faut tenir compte aussi de ce que les puissances centrales ont été complètement empêchées de s'approvisionner pendant la guerre et que les besoins de ces pays pour la frappe se feront sentir seulement plus tard, et ce pendant longtemps. Qu'on songe donc à la grande quantité de petits billets en circulation. La réforme monétaire, qui vient d'être décrétée en Turquie, ajoute pour plus tard encore un nouvel acheteur d'argent métal au marché mondial. D'autre part, de grands besoins industriels de tous pays complètement mis à l'écart maintenant, devront être satisfaits lorsque la paix sera rétablie. On peut donc dire que si les plus hauts cours atteints pendant la guerre ne seront peut-être pas maintenus après celle-ci, il en restera néanmoins une grande partie acquise, pendant de longues années.Ceci posé, on devinera quelle importance la hausse de l'argent et du Sliangaï taël doit avoir sur les îeallllclLb ojt/iicii-iaiica ^icocuis et «i pagnie du Kaïping. Citons à ce sujet quelques chiffres. La statistique nous apprend que le cours moyen du Shanghaï taël a été de 1 sh. 9 1/2 environ pour la période du 1er juillet 1914 au 30 juin 1915 (exercice de Kaïping). Pour l'année en cours (1915-1916), une moyenne de 2 sh. 6 d. semble plutôt en dessous de la realité. D'un autre côté, l'extraction .a été en 1914-1915, selon le rapport, de 2.692.382 T., ceci bien que les premiers mois de l'exercice aient été défavorablement influencés par la guerre. On sait, d'autre part, que la Kaïlan Administration gagnait ces dernières années $ 2 à la tonne. Le bénéfice brut de la Kaïlan Administration a donc dû être pour l'exercice écoulé $ 5.400.000 environ (amortissement et service d'obligations à déduire). Le dollar valant en moyenne 2 sh. 6 d. au moins, au lieu de 1 sh. 9 1/2, soit 45 p. c. en plus, on peut se faire une idée de l'importance que l'augmentation des bénéfices atteindra cette année de ce seul chef. D'autre part, l'exercice en cours étant un exercice de pleine activité, on peut s'attendre à ce que le chiffre de l'extraction dépassera sensiblement celui de l'année passée, qui était de 2 millions 692.382 T., ; d'où augmentation proportionnelle du bénéfice industriel. Celui-ci se verra d'ailleurs aussi renforcé, nous avons tout lieu de le croire, par mie augmentation des prix de vente, car la clieirté du charbon dans le monde entier doit avoir produit ses effets en Extrême-Orient également. Le Conseil vient de déclarer sur les bénéfices du premier semestre un acompte de 1 sh. par titre, et tout fait prévoir que les résultats totaux pour l'exercice qui va se clôturer le 30 juin prochain,seront fort brillants. Glacet ies et charbonnages de Bohême. — Alors que le bilan de 1915 publié aux annexes du « Bulletin Officiel » accuse un solde en bénéfice de frs. 367.732,19, nous trouvons au compte de profits et pertes le bénéfice figurant pour frs. 372.127,88. Le reliquat de 1914 s'élevant à 99.351,81, s'ajoutant à cette somme de 372.127,88, porte le compte créditeur à 471.479,69. Le débit se décompose de la façon suivante.Intérêts des obligations, 103.747,50 ; remboursement de 312 obligations, 156.000 ; amortissements, 94.000 ; prévisions spéciales, 43.018,12 ; report à nouveau, 74.714,07. Electrizitàts A. G. auparavant W. Lahmeyer & Cy à Francfort-s/M. — La société a fait un bénéfice net de 2-.072.818 M. (contre 2.070.925 M.), ce qui permet de distribuer de nouveau 7 pour cent de dividende. Le conseil d'administration a décidé d'appeler pour le 30 juin les 75 pour cent qui restent à verser sur actions émises récemment. Compagnie des eaux d'Utrecht. — Le bilan pour l'exercice de 1915 fait ressortir un résultat bénéficiaire de fr. I million 14b.905,57. Cette somme est répartie de la façon suivante : En amortissements sur mobilier et matériel divers, frs. 971.06 ; tantièmes, frs. 122.598,30 ; dividende de 50 frs. à 20.000 actions, 1.000.000. Un solde de frs, 23.336,21 est reporté à nouveau.Le Conseil d'administration aura à fixer ultérieurement la date dn -paiement du coupon de dividende. Hauts-fourneaux du Sud de Châtelineau. — L'examen du bilan de 1915 fait ressortir une perte de fr. 148.726,24 dont 83.066,19 représentent la perte reportée de l'exercice antérieur et fr. 65.660,05 les frais d'entretien charges financières et frais généraux de 1915. Wiener Gasindustrie Gesellschaft, à Vienne. — Le dividende est fixé à 60 C. par action, comme l'année précédente, 1.409.449 C. sont reportés à nouveau. Deli Spoorweg Maatschappij, à Amsterdam. — Le dividende pour 1915 est fixé à 10 % comme l'année précédente. Holland-Washington Hypotheekbank, à Amsterdam. — Dividende 6 %. Crédit foncier Argentin, à Paris. — Le dividende est fixé à 25 frs. contre 221/2 frs. en 1914. Le Crédit ouvrier des Cantons de Seneffe et F011-taine-l'Evêque, société anonyme, à Luttre. — Bilan au 31 décembre 1915. Créditeurs divers, frs. 4.962,18. Compagnie des Glaces du Midi de la Russie, société anonyme, établie à Charleroi. — Bilan au 30 juin 1915. Bénéfices nets reportés à nouveau, fr. 811.671,69. Produits réfractaires et Grès cérame de Bourlers, société anonyme, à Bourlers. — Bilan au 31 décembre 1915. Bénéfices nets exercice 1915, frs. 744,74. Charbonnages de Gosson-Lagasse, société anonyme, à Jemeppe lez-Liège. — Bilan au 31 décembre 1915. Bénéfice brut de l'exercice, "frs. 505.020,—. Brasserie Saint-Pierre, société anonyme, à Vaulx lez-Tournai. — Bilan arrêté au 31 décembre 1915. Bénéfices, frs. 69.081,81. Anciens Etablissements Léon Lobet, société anonyme, à Verviers. — Bilan et compte de pertes et profits au 31 décembre 1915. Solde créditeur, fr. 19.757,27. Blanchisserie et Frigorifères, société anonyme, à Charleroi. — Bilan au 31 décembre 1915. 'Solde débiteur, frs. 3.409,49. Charbonnages Réunis de Bonne-Espérance à Mon-tigny-sur-Sambre et du Bois Communal de Fleurus, société anonyme, en liquidation, à Fleurus. — Bilan arrêté au 31 décembre 1915. Solde créditeur, frs. 1.819.117,30. Lainière de Sclessin, société anonyme, à Sclessin-Ougrée. — Bilan au 31 décembre 1915. Bénéfice net à répartir, Trs. 21.972,—. Tramways vicinaux, société anonyme, à Namur. — Bilan au 31 décembre 1915. Perte de l'exercice, frs. 116,17. « Antwerpsche Maatschappij voor den Dienst van Buurtspoorwegen », société anonyme, -à Anvers. — Bilan au 31 décembre 1915, approuvé en assemblée générale du 22 avril 1916. Bénéfice, frs. 26.638,37. Gaz de Neerpeit et Extensions, société anonyme, à Anvers. — Bilan au 31 décembre 1915. Perte s/exercice 1915, frs. 3.071,75. Habitations ouvrières dans l'Agglomération bruxelloise, société anonyme, à Bruxelles. — Bilan arrêté au 31 décembre 1915. Bénéfices à répartir, francs 77.237,73. Compagnie d'Electricité de Sofia et de Bulgarie, société anonyme, établie à Bruxelles. — Bilan au 31 décembre 1915/13 janvier 1916. Solde bénéficiaire de l'exercice à répartir, frs. 346.692,78. Les Tramways de Barcelone, société anonyme, établie à Ixelles-Bruxelles. — Bilan arrêté au 31 décembre 1915. Solde en bénéfices, frs. 2.674.940,—. Téléphonie privée société anonyme, à Bruxelles. — Bilan au 31 décembre 1915. Solde créditeur, frs. 810,05. Chemins de Fer liégeois-namurois, société-anonyme, en liquidation, à Bruxelles. — Bilan arrêté au 31 décembre 1915. Solde créditeur, frs. 906,38. LE SERVICE REGULIER ET DIRECT est encore toujours assuré entre Anvers, St-Nicolas, Lokeren, Gand, Bruges, Ostenae Blankenberghe, Heyst et tout le littoral BRUGF^, GAND. ALOST ET BRUXELLES pour marchandises et petits colis J. SÀEYS - DE CALUWÉ A BRUGES Pour ANVERS s'aaresser 45, rue Nationale, 45, DEPARTS TOUS LES MERCREDIS, A MIDI ROTTERDAMS CHE LLOYD Prochains départs de ROTTERDAM vers les ports habituels des INDES NÉERLANDAISES S/S " X. " 10 juin (s. i.) S/S " X. " 17 „ (s. i.) Pour frets et tous autres renseignements, tels que ceux concernant l'EXPÉDITION D'ANVERS, s'adresser aux Agents RUYS & Co„ 9, Quai Van Dyck, Anvers.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dit item is een uitgave in de reeks Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires behorende tot de categorie Financieel-economische pers. Uitgegeven in Anvers van 1858 tot 1979.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Toevoegen aan collectie

Locatie

Periodes