Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires

656 0
close

Waarom wilt u dit item rapporteren?

Opmerkingen

Verzenden
s.n. 1915, 22 April. Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires. Geraadpleegd op 15 november 2019, op https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/nl/pid/v40js9j93f/
Toon tekst

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

ANVERS, Jeudi 22 Avril 1915 Cinquante-huitième Année No 17.289 JJ^CTIQ^ RÉDACTION : i ^ '< 14, RUE V'ttMINCKX, 14 Ç.,Noj . ENVERS '— Téléphone 3761 LLOYD ANVERSOIS Seul Journal Maritime quotidien émanant des Courtiers de Navires Annonces : 25 centimes la petite ligne. — 50 centimes la double Uf«* 1 franc la ligne sur double colonie Adresses industrielles 50 centimes Émissions et Annonces financières : Prix à conveak Les annonces sont mesurées au li^noraètre. — Le« titres se paient d'après l'espace qu'ils occupent Observations météorologiques de M. F. Agthe, opticien, rue Léopold, 49. Àavers 22 avril 1915. 9 1/2 h. du matin. - Baromètre 768. — TWrmomètre cent (maxj -f- 14. — Thermom. cent, (min.) + 4. -ptvioroètre — m/m—Vent E.-N.-E. — Prévision : Beau. Astronomie 23 Avril j ... 4 h. 34 m. matin — ( 4.34) reV1 riil' ' 6 „ 48 „ soir =(18.48) Coucher du soleil tl „ 5 „ matin = (11. 5) ilitae • 2„ 4 „ matin = ! 2. 4) Coucher de U hne 2 „ 19 „ soir = (14.19) Pleme lune le t? avru t Dernier quartier le 6 mai 5 .. 23 „ matin — 5.23 Nouvelle luue le '.4 mai , . ■ 3 „ 34 „ matin = 3.34 Premier quartier le 22 mai . 4 , 50 „ matin - ( 4.50) Haute marée à Anvers Matin So,r • _>rl, o k 14 m. = ' 9 h. 14) I 9 h. 46 m. = '21 h. 46) 74 , J! 20 m. 10 ». 20; 10 h. 56 m. = (22 h. 56) 25 avril 11 î 32,11. (UH 32) | - h. - m. - h. -) (Heure belge). Hauteur du Rhin Coioene 20 avril 3.39 m Strasbourg 20 avril — m Huningen .. 2.20 „ Lauterbourg „ - . Kehl .. 3.14 „ Maxau .. - « Manuheim .. 4.30 .. Uermersheim „ Canb 3 05 .. Mayence 1.78 Huhrort „ 2.76 Bingen „ 260 ., Duisbourg „ 2 76 Colblence ■ » Waldshut - ■ Dusseldort „ ■■ Lobith .. 12 54 v. . Hauteur du Main Hauteur du Neckar f Francfort 20 avril 2.37 m. Heilbronn 20 avril 1.32 m Hauteur de la Moselle Hauteur du o e°see Trêves 20 avril 1.17 m Constance 20 avril 3.30 m Port d'Anvers ARRIVAGES DU 21 AVRIL Steamer Union V, de Bruxelles. » KROMHOUT XII, de la Hollande. Telegraaf II, de la Hollande. I Bateau-moteur Ringrose III, de Bruxelles. F Allège Prudence, de Hemixem. » Stéphanie, de Hemixein. Maas, de Lokeren. Eendracht, de Moerbeek. » ' Kempenaar, de Muyzen. » Maria, de Wintham. Vier Gezusters, de Beirendrecht. >, Trois Frères, de Herbières. » st-Antoine, de Boom. » Marie, de Puers. » Mathilde, de Looybroeck. Rien sans Dieu, de Looybroeck. » Rupel, de Schooten. » Franco-Belge, de Schooten. » Cadix, de Moll. » Vlijt, de Hofstade. » Constantia, de 'Louvain. » Escaut, de Bruxelles. » De Vlaming, de Bruxelles. » Julienne, de Liège. » antoine-.Toseph, de Liège. Licht tevreden, de Liège. K » Sambre, de Liège. » Réussite, de Charleroi. Hermina, de St-Ghislain. « Niet altijd voor den Wind, de la Hollande. » Vier Gebroeders, de la Hollande. DEPARTS DU 21 AVRIL 1 Steamer WtLFORD IV, pour Tamise. » Stad Amsterdam IV, pour Bruxelles. » Telegraaf III, jjour la Hollande. i H&lYêtrcrr, pozn—la- Hollande. | Bateau-moteur Rosalie, pour Lierre. Vier Gebroeders, pour la Hollande. ■ Allège Catherine, pour Merxem. » Port de Mer, pour Merxem. » Ostar.v, pour Looybroeck. Julienne, pour Merxem. » Marguerite, pour Schooten. » Brugge, pour Tamise. » Gabrielle 3, pour Denderleeuw. » Joseph 2, pour Malines. » Api, pour Termonde. » Eugénie, pour Termonde. » Grand Porteur, pour Bruxelles. » La Pucelle, pour Bruxelles. » Ibis, pour Bruxelles. » Hélène-Pierre, pour Bruxelles. » Anastasie, pour Bruxelles. » Deux Frères, pour Hasselt. Deutsche Dampfschifffahrts-Gesellschaft HANSA-BRÈME avis MM. les Chargeurs par ■ steamer WARTBURG, pour Montevideo, Buenos- Ayres, Rosario ; steamer HUBERFEI.S, pour Karachi, Bombay, Co- chin, Caiicut, etc. ; steamer SCHILDTURM, pour Rangoon ; sont informés de ce que la Compagnie « Hansa » a décidé le déchargement des susdits vapeurs à partir du 3 mai. Les ayants droit sont priés de remplir les conditions prescrites par l'armement, conformément à la circulaire spéciale de la Compagnie « Hansa » datée du 8 avril, afin de pouvoir prendre réception de leurs marchandises au moment du déchargement, faute de quoi celles-ci seraient mises à l'entrepôt ou en magasin à, leurs frais, risques et périls. Pour tous renseignements supplémentaires s'adres-K ser à : Bureau Maritime J. H- Wackerbarth Société anonyme. La Croix Rouge f Le Gouverneur-général, s'est vu obligé de relever de ses fonctions le Comité directeur de la Croix rouge de Belgique et de confier l'administration de cette organisation au Comte de Hatzfeld-Trachen-berg.Le motif de cette décision est le refus du Comité de coopérer méthodiquement selon les instructions du Gouverneur-général aux œuvres de bienfaisance d'un caractère urgent. Toute personne qui éprouve une sincère compassion pour les malheureux, doit comprendre que, dans les circonstances présentes, la Croix rouge, ne doit pas s'occuper exclusivement des blessés, des invalides de guerre et de quelques autres œuvres d'une ■ action plus ou moins restreinte. La Croix rouge ■étant, en temps de guerre, l'organisation centrale pde bienfaisance de tout le pays, doit considérer comme son devoir d'aider à soulager toutes les misères dont le peuple entier souffre par suite de la guerre. [Le Gouverneur-général désirait arriver à ce but d'après un plan méthodiquement conçu et avait chargé plusieurs personnalités compétentes d'utiliser en faveur du pays belge, les résultats pratiques des Conférences internationales de la Croix rouge, spécialement des Conférences de Vienne, Saint-Pétersbourg et Londres. La nouvelle administration centrale de la Croix gouge s'efforcera, avec la coopération des organisations provinciales de bienfaisance, de réaliser cette noble idée. Ligue des petits commerçants et détaillants d'Anvers Lu Ligue des petits commerçants et détaillants ja Anvers, vient d'envoyer la circulaire suivante aux a ^res c*u Conseil communal d'Anvers. [ Messieurs les membres du Conseil communal d'Anvers. Messieurs, fvôvnno fUile des tristes circonstances, nous nous BUiet ri forcés de faire un appel à votre équité au mu 1 quelques points concernant les taxes corn-'Â réfiexinS 6t ûous esP^rons Qu'après examen et mûre agences d V0US déciderez de donner suite aux exils vés. nos Petits commerçants tellement éprou- BteinteV<ia6 (i'Anvers. quoique malheureusement at-I anniimi 8 ses revenus comme dans ses dépenses, aîrs 2ft a6' ?/?ur 1,année 1914, une taxe spéciale de le débit d 1' suivant importance de l'affaire, sur Comme vous le savez, Messieurs, peu après le commencement de la guerre, le débit de l'alcool a été défendu, par suite de quoi, il n'a été possible que 7 mois sur 12 de regagner cette taxe supplémentaire par la vente des boissons alcooliques. L'heure avancée de fermeture, les nombreux absents, la rareté de l'argent, la hausse des comestibles, du combustible, des bières, des allumettes, du : verre, les payements arriérés des sous-locataires, sont autant de causes pour restreindre le bénéfice des aubergistes, si bénéfice il y a. Nous nous posons donc la question comment il sera possible d'assembler cette somme. D'un autre côté, dans ce que nous avons pu obtenir de sociétés privées, telle que la société des droits d'auteurs, la ville ne pourrait pas rester en arrière. Pour la société, un système de prorata est entré en vigueur. Nous vous prions donc, Messieurs, de bien vouloir appuyer notre demande dans la première séance du Conseil Communal et de prier la ville de traiter la question de l'alcool, connue celle de la taxe sur les pianos, par le système de prorata. De ce fait vous obligeriez beaucoup, quelques aubergistes, tenanciers de cafés, restaurateurs et hôteliers, avec lesquels nous sommes fédérés, et le oas échéant, vous pourrez compter sur leur reconnaissance.Dans cet espoir, nous vous présentons, Messieurs, nos salutations bien respectueuses. Au nom de la Ligue des Petits Commerçants et Détaillants : Le Président, Le Secrétaire, s) L. Van den Eynden. (s) A. Roger. AVIS SOUS SEQUESTRE Avec l'approbation de Mr le gouverneur-général en Belgique, j'ai mis, conformément, à l'arrêté du 1? février 1914 (Bulletin officiel des Lois et Arrêtés pour le territoire belge occupé, n* 41 du 20 février 1915), les entreprises ci-après nommées sous séquestre : Compagnie Continentale du Gaz, Bruxelles ; Ant-werp Water Works Co Ltd., Anvers ; Compagnie du Gaz, Anvers ; Compagnie fermière de l'Etablissement thermal de Vichy, S. A., Bruxelles ; North British Rubber Co Ltd., Bruxelles ; Dunlop Pneuniatic Tyre & Rubber Co, Bruxelles ; Le Grand Hôtel, S. A., Bruxelles ; La Grande Distillerie Belge, S. A., Bruxelles ; Savonnerie Lever frères, s. A., Forest. J'ai nommé séquestres : MM. Hans Drappë pour la Compagnie Continentale du Gaz, Bruxelles ; Hans Drappe pour l'Antwerp Water Works Co Ltd., Anvers; Hans Drappe pour la Compagnie du Gaz d'Anvers, Anvers ; August Dubbers pour la Compagnie fermière de l'Etablissement thermal de Vichy, S. A., Bruxelles ; August Dubbers pour la North British Rubber Co Ltd., Bruxelles ; August Dubbers pour la Dunlop Pneumatic l'yre & Rubber Co, Bruxelles : Theodor Rix pour le Grand Hôtel, S. A., Bruxelles ; Theodor Rix pour la Grande Distillerie Belge, S. A., Bruxelles ; Joseph Wolker pour la Savonnerie Lever frères, S. A., Forest. Bruxelles, le 6 avril. Le commissaire général près des Banques en Belgique. Ont encore été mis sous séquestre les établissements suivants : Le Dépôt Général de la Cie Liebig, à Anvers ; la Société d'Electricité et de Gaz du Nord, à Maubeuge ; la Cie Nationale d'éclairage, à Anvers et la Société de Gaz et d'Electricité du Hai-naut, à Bruxelles. Service postal BRUXELLES Au bureau de poste Bruxelles I, les boites postales particulières sont à nouveau utilisées, depuis le 1er avril, par un certain nombre de personnes qui s'en servaient antérieurement. On peut obtenir l'utilisation fia pareilles boites sur demande verbale ou par écrit. Le cas échéant, on exigera des pièces d'identité. L'utilisation d'une de ces boîtes est soumise à une taxe de 2 francs par mois, payable mensuellement par anticipation. On peut en tous temps renoncer pour le premier du mois, la boîte sera fermée.HASSELT Dès à présent, l'échange de correspondances entre Hasselt et les Pays-Bas est autorisé. L'échange de correspondances et de télégrammes est également autorisé entre Hasselt, d'une part, et l'Allemagne et le Grand-Duché de Luxembourg, d'autre part. Cet échange est soumis aux règles qui le régissent à Bruxelles. Evénements de Mer SINISTRES, AVARIES, ETC. Eliispontos. — Londres, 20 avril. — Le st. grec Ellispontos torpillé, représente une valeur de £ 31.000. (Voir Lloyd Anversois du 19 courant). Glenroy. — Singapore, 19 avril. — Toutes les cales du st. angl. Glenroy sont pleines d'eau. La cargaison avariée sera vendue. Parisian. — New Orléans, 18 avril. — Le steamer Parisian est arrivé ici. Iî entrera probablement jeudi en cale sèche. Les glaces PORT D'ARCHANGEL Londres, 20 avril. — Suivant un télégramme reçu d'Archangel un brise-glace a fait une passe navi-guable vers le port d'Archangel. Le moratorium belge Vu les circonstances actuelles, le moratorium est de nouveau prolongé d'un mois en Belgique. Grèce Athenes, 18 avril. — Le ministre des voies et communications a décidé de commander trois ponts tournants en Amérique pour les stations du Pirée, de Larissa et de Salonique. Le transafricain achevé Un événement qui, par ce temps de guerre, a passé presque inaperçu, et qui est cependant d'une importance capitale pour l'avenir économique du Continent non-, est l'achèvement du chemin de fer de Lukuga, qui relie le Congo supérieur (Lualaba) à la rive ouest du lac Tanganyika Ce nouveau chemin de fer assure,en effet,la traversée complète de l'Afrique : de l'océan Indien à l'océan Atlantique. Le chemin de fer. de Lukuga est le dernier tronçon du réseau des chemins de fer et des cours d'eau navigables permettant de traverser l'Afrique tout entière. Dès le lr février 1914, le chemin de fer central africain, partant de Dar-es-Salam, a atteint le lac Tanganyika, près de Kigoma. Treize mois et demi plus tard, les ingénieurs belges ont atteint la rive opposée à Albertville. La nouvelle voie de transports, qui constitue en quelque sorte la contre-partie du chemin de fer toujours inachevé du Cap au Caire, a, de Dar-es-Salam jusqu'à Borna, une longueur de 4700 kilomètres en chiffre rond. Le rail sur territoire allemand de Dar-es-Salam jusqu'au lac Tanganyika a une longueur de 1250 kilomètres. Du point terminus allemand Kigoma, des vapeurs assurent la traversée du lac jusqu'à Albertville, située à l'autre rive. Dans la vallée de la Lukuga, affluent ouest du lac Tanganyika, le chemin de fer belge, aujourd'hui terminé, d'une longueur de 267 kilomètres conduit à Kabalo sur le Haut-Congo (Lualaba). De là, le fleuve du Congo forme en aval une voie utilisable dont les chutes non navigables sont flanquées de lignes de chemins de fer déjà en exploitation depuis quelque temps. Le premier, le chemin de fer des Cataractes, long de 355 kilomètres, se dirige de Ivongola en aval jusqu'à Kindu ; le second, qui a 127 kilomètres, va de Pon-thierville à Stanleyville. A cet endroit, le Congo est de nouveau navigable sur une longueur d'environ 1800 kilomètres pour des vapeurs de 500 tonnes. Ce n'est qu'à proximité de son embouchure que des nouvelles chutes ont rendu nécessaire la construction d'un troisième chemin de fer allant de Léopold-ville (Stanleypool) à Matadi. Matadi, qui est encore distant d'environ 140 kilomètres de l'océan Atlantique, peut être atteint par les grands navires de l'océan. (Voir Lloyd Anversois du 13 mars). Le moratorium et le commerce Le moratorium ne s'applique en Belgique qu'aux valeurs négociables, lettres de change, billets à ordre.Toutes les autres créances civiles ou commerciales ne peuvent, en vertu de la loi 5 août 1914, que donner lieu à l'application de l'article 1244 du Code civil qui permet au juge d'accorder au débiteur malheureux et de bonne foi des délais pour le paiement et surseoir à l'exécution des poursuites, toutes choses demeurant en état. La très grande majorité des créances restent donc exigibles à leur échéance. Cette idée qu'aucune dette n'est exigible en temps de guerre a nui énormément aux transactions commerciales au début des hostilités. Des négociants ne veulent plus faire de crédit et ne vendent plus qu'au comptant strict parce qu'ils s'imaginent que leurs acheteurs peuvent ajourner le paiement de leurs factures, leur opposer par conséquent le moratorium jusqu'à la fin des hostilités. D'autre part, le paiement des anciennes factures est différé jusqu'après la guerre. Or, seuls les débiteurs et garants solidaires en vertu d'une valeur négociable peuvent se dispenser de payer à l'échéance primitivement fixée. L-e débiteur en état de payer et refusant de s'exécuter manque a son honneur commercial et commet, de plus, dans les circonstances actuelles, un acte de mauvais gré, dont tout le inonde pâtit à raison de la solidarité qui unit tout le corps social. L'intérêt fixé par l'arrêté du 3 août ne s'applique qu'aux valeurs négociables. Pour le détaillant atteint déjà par la pénurie des affaires, devenir en outre le banquier de ses clients, le met dans une situation vraiment critique. 11 n'osera pas à la fin de la guerre leur réclamer les intérêts moratoires sur le montant des factures arriérées. 11 est à désirer qu'une convention intervienne à ce sujet. Celui-ci ne doit plus assigner pour pouvoir réclamer les intérêts sur le montant îles factures arriérées. En effet, la loi du lr mai 1913 sur le crédit des petits commerçants et artisans et sur les intérêts moratoires dit en son article 2 que les créances des marchands et artisans du ciief de marchandises vendues ou de travaux fournis à des particuliers non marchands porteront intérêt de plein droit 3 mois après l'expiration de l'année civile dans le cours de laquelle les marchandises ont été vendues ou les travaux fournis. Mais cette loi n'a pu prévaloir contre des usages qui paraissent indestructibles parce que les particuliers comptent sur la timidité de leurs fournisseurs, ordinairement de petits détaillants. Ceux-ci pourront donc difficilement obtenir le paiement des intérêts sans devoir lancer une assignation. Cette mesure entraînant fatalement la perte du débiteur comme client, ils préféreront y renoncer. Les détaillants acceptent rarement une traite. La loi. n'a pu prévaloir contre cet usage. Us refuseront a leur tour de payer les intérêts sur le montant des anciennes factures échues depuis le 3 août. Les négociants en gros ne pouvant obtenir de leurs clients le paiement des intérêts moratoires refuseront de payer ceux-ci à leurs fabricants ou industriels, si ces derniers ne leur ont pas fait accepter des traites antérieurement au 3 août, ils seront forcés, s'ils ne peuvent obtenir volontairement le paiement des intérêts moratoires de les assigner ou de faire protester les traites échues et impayées .Beaucoup préféreront y renoncer. Ainsi tout s'enchaîne dans l'ordre social et la mauvaise volonté de quelques-uns retentit sur la situation de tous. Les commerçants réunis en Chambre de commerce devraient prendre rengagement d'honneur d'exiger le paiement des intérêts moratoires sur les factures échues depuis le 3 août, quelles qu'elles soient ; qu'ils imitent les banques qui appliquent le moratorium à ; leurs clients de façon absolument identique. S'ils sont unis, ils pourront se .retrancher derrière une décision collective et obligatoire à laquelle il leur sera impossible de déroger même pour conserver un | bon client, puisque ce sera pour eux une question d'honneur professionnel. Beaucoup de débiteurs convaincus désormais qu'il y va de leur intérêt de payer rapidement leurs factures arriérées s'exécu teront. En général, ces arrêts royaux ont les inconvénients des dispositions législatives votées hâtivement. Mais il ne pouvait en être autrement. On ne peut en faire un grief au gouvernement. Certaines mesures, notamment celles concernant les retraits de fonds sur les dépôts en banque, étaient trop rigoureuses. Elles ont dû être atténuées! Les arrêts que nous avons spécialement examinés à ce sujet sont encore incomplets. « Ainsi, les exceptions admises par le dernier arrêté du 22 août concernant les retraits de fonds sur les dépôts en banque auraient dû, nous semble-t-il, être plus nombreuses, comprendre notamment le paiement, moyennant certaines conditions, de travaux exécutés ou de marchandises livrées antérieurement au 3 août. Cette mesure aurait permis aux détaillants et négociants d'être plus exigeants pour le paiement de leurs anciennes factures. Elle aurait enlevé à certaines personnes un prétexte pour ne pas payer S leurs fournisseurs. Les rentrées de fonds auraient, peut-être, été moins brutalement arrêtées. D'autre part, des industriels, des négociants n'ont pu conclure des marchés importants parce qu'ils ne pouvaient disposer des fonds qu'ils avaient en banque. « L'arrêté du 9 août concernant la prorogation des délais en faveur des valeurs négociables eût pu également être plus complet. « Il est à souhaiter que le législateur intervienne pour l'interpréter, notamment en ce qui concerne la débition des intérêts moratoires. Cependant celle-ci, à notre avis, ne fait pas de doute. « Le taux de l'intérêt est trop élevé. Il devrait être réduit. L'escompte est, en effet, actuellement, de 4 % Le moratorium ne peut constituer une affaire. Cet arrêté aurait peut-être, utilement défini ce qu'il entendait par valeurs négociables et étendre pour la circonstance le sens.de cette expression. La loi française du 5 août 1914 comprend parmi les valeurs négociables les chèques, reçus ou tous autres instruments établis en vue de constater soit la délivrance de dépôts espèces ou de soldes créditeurs des comptes-courants dans les banques et établissements de crédit ou de dépôts. Actuellement, par suite de l'arrêté du 4 août limitant les retraits de fonds en banque, les chèques émis la veille n'étant plus payables, les négociants ou industriels pouvaient être pour- 1 suivis en paiement alors qu'ils avaient les fonds nécessaires. Ces commerçants auraient dû pouvoir donner en paiement un chèque constatant le dépôt en banque de la somme qu'il indique. « Il est à espérer que les arrêtés concernant la prorogation des délais des valeurs négociables et les retraits de fonds en banque ne soient pas actuellement brusquement abrogés. Le commerce et l'industrie : ne pourraient faire face à cette formidable échéance. Même quand les hostilités auront cessé, les disponibilités seront réduites et sollicitées par les affaires : nouvelles. Il importe de ne pas arrêter l'essor de celles-ci Les échéances des traites échues en vertu du moratorium devront être espacées sur un an au moins. Les délais donnés au tiers-porteur pour dres- ; ser le protêt et intenter ses recours devront être allongés. La loi française du 10 mars 1871 nous en fournit un exemple intéressant. » INFORMATIONS FINANCIERES COURS DU CHANGE Rotterdam, 21 avril. — Londres, fl. 12.171/4. Berlin, -fl. 51.771/2. Paris, fl. 47.67 1/2. Amsterdam, 21 avril. — Londres, fl. 12.J4 1/2 à fl. 47.65 à fl. 47.85. Suisse, fl. 47.50 à fl. 47.70. BOURSE DE LONDRES Londres, 19 Avril |19 avril |17 avril ! 119 avril 17 avril ; Consoh . . . 669/16; 66 9/16 South. Rdilway. .1 • 9 9.16i / Répuoiiq Argentine. 72 1/4 Union A . . . : 137 136 1/4 4% Brésil . . . 47 14 Wab., préf. . . 3 3/4 3 11/16 4% Japon . . . 69 1/?! 69 3/8 U.S. Steel A. . 62 - 59 1/2 ' Japon 1 esc. . . 87 — 86 5/8 Amalg. C. . . . — Mexique inter. . . Great Cobar. . . - — Pérou, ord. ... 3 7/8 3 '3/4 Columbia . . . Pérou, pref. . . 22 1/8 2i 1/8 Dip'.. ... — ; Portugal. ... — Mexic. pr. . . . ! — -- Russie 1889 . . 80 1/4 801/4 Rock Isl. . . . -- Marc, of A. . . 10 5/8 101/1 Randmine . . . — Turquie.... — Marine, pr. . . — . 3V2% Uruguay. . Shell .... — - _ ' 5 % Uruguay . . Rio Tinto ... Acht. Top . . .108 3/8 ; : 06 1/8 Anaconda ... 1 Préf. d° A . . — Schib., préf. . . - j — - DenveriRio Grande; - — | 8 7/16 Schib., ord. . Erie, or<1. . . . 29 7/8 29 1/4 Kon. Petr. . . — — Missouri . . .: 14 7/8 Escompte . . .|2l»/i,d. 3—p. Ontario A. . . .29— | Argent . . . . 23 3/4p. 239 !6d. : South, ratifie . ., 96 3/4 1 95 5/8 BOURSE DE PARIS f Paris, 19 avril ;19 avril |17 avril | 19 avril ;17 av il 3% rente française 72 — i 72— Banque ottomane .| 490 — 485 — 31/2% rente française. 9155; 9155 Suez Canal, parts . ;4378 — i4379 — 4% Egyptien unifié .! 91 95 | 91 85 Créd. Fonc. Egyptien' 595 _ Rente italienne. . 77 75 77 Turquie 4%, unifié.' 64 — 64 — I 4% Japon 1905 . 74 — Rio Tinto, parts. .'1616 — 1620 — 5% Japon 1907 . Shansi Mines . J 21 50 25 — 1 Portugal 3% . . 54 50 Cape Copper . , 81 — 81 — Russiel889, Con.4% 77 50 77 50 De Beers, déf. sh. . 308 — 309 — 3% Russie 1896 . 61 25 61 — De Beers, préf. . 362 — 360 — I 5% Russie 1906 . 94 85 94 90 Chartered 8.S.A. . 17 50 17 — 41/2 % Russie 1909 84 65 84 50 Con. G. Fields, ord. 42 25 44— . Serbie 4% '895 . 66 50 | 66 50 Crown Mines . .125 — 124 50 Espagne 4%, Etr. . 86 50 86 9J East Rand ... 42 — 41 75 ' Banque de France. 4585 - 4585 — Randfontein. , . Banque de Paris . 918 — 940 — Rand Mines. . . 129 5u 127 50 1 Crédit Lyonnais. .1035 — 1024 — Robinson Deep . . BOURSE DE PARIS Paris, 19 avril '9 avril i7 avril i9 avril 17 avril 3% rente française., 72-; 11- Est français. . . Russiel 89,ùon.4% 77 50 77 50 Rio Tinto, parts . 1616 —1620 — 41,2% Russie 1909: 84 65 — Mexique Int. 5% ' — — Serbie 4% 1895 . 66 50 65 50 Lots urquie . * — — —— Espagne 4%, Etr. 86 60 ; 86 90 Change Berlin, court! Portugal 3% . . — Chees.Amsterd..court 210 210 — Turquie 4% unifié . 64 — 1 64 — Chse s. Londres,court1 25.50 25.50 — Banque ottomane . 490 — ! 485 — Escompte . . . — p. Tendance soutenue Compagnie du chemin de fer du Congo. — Pour l'exercice clos le 30 juin 1914, il n'a été distribué aucun dividende aux actions ni aux parts de fondateur. Des amortissements très importants ont été effectués. Le bilan et le compte de profits et pertes ont dû être établis, d'une part au moyen des éléments dont disposait la direction, d'autre part au moyen des chiffres approximativement calculés, l'interruption des communications avec le Congo ayant empêché l'arrivée à Bruxelles d'une partie des documents comptables. La compagnie a naturellement réduit ses dépenses d'exploitation, en raison de la diminution de trafic ; elle a interrompu tous les travaux de premier établissement, eu égard à la situation politique, et suspendu, depuis octobre dernier, le service de ces emprunts. D'après les derniers renseignements reçus, les recettes continuent leur mouvement de progression constaté, dés le mois de novembre. Banque L'Union du Crédit de Gand, société anon., à Gand. — Bilan au 31 décembre 1914. Solde favorable à nouveau, frs 45.657,83. Fonderie Albert Peters et Cie, société anon., à Tongres. — Bilan au 30 avr\l 1914. Solde en perte, frs 1860,53. Ancien Etablissement Boucher-Feyerick, société anonyme, à Tournai. — Bilan au 31 décembre 1914. Bénéfice de l'exercice 1914, frs 186.631,38. Ciments de Grand-Fontaine, société anonyme, à Antoing. — Bilan au 31 décembre 1914. Bénéfices sur exploitation, frs 27.554,97. Carrières de Vaulx et de Gaurain-Ramecroix, société anonyme, à Vaulx lez-Tournai. — Bilan au 3! décembre 1914. Bénéfice de l'exercice, frs 159.728,08. Carrières du Clypot, société anonyme, à Neufvilles lez-Soiguies. — Bilan au 31 décembre 1914. Solde créditeur, frs 88.286,01. Compagnie générale des Ciments Portland de l'Escaut, société anonyme, à Tournai. — Bilan au 31 décembre 1914 23e exercice). Solde créditeur, frs 31.104,63. Banque centrale toumaisienne, société anonyme, à Tournai. — Bilan au 31 décembre 1914. Solde en bénéfice, frs 164.119.15. Le Foyer forestois, Société anonyme d'Habitations ouvrières, à Forest. — Bilan au 31 décembre 1914. Solde créditeur, frs 9.167,96. Exploitation agricole de Beerenbroeck, société anonyme, établie à Bruxelles. — Bilan au 31 décembre 1914. Solde débiteur, frs 33.289.09. Moteurs à Gaz A. Bollinckx, société anonyme, à Huyssinghen lez-Hal. — Bilan à fin décembre 1914. Bénéfices répartis de l'exercice, frs 85.712,36. Hauts Fourneaux et Aciéries de Rumelange-Saint-Ingbert, société anonyme, à Rumelange. — Bilan arrêté au 30 juin 1914. Bénéfice d'exploitation, frs 2.680.474,08. Société anonyme Jutière des Anciens Etablissements Vyt et Cie, à Lokeren. — Bilan arrêté au 3i décembre 1914. Débiteurs divers, frs 579.248,81. Charbonnages du Bois de Saint-Ghislain, société anonyme, à Dour. — Bilan au 31 décembre 1914. Pertes sur exploitation, frs 170.576,24. Crédit limbourgeois. société anonyme, à Hasselt. — Bilan au 30 juin 1914. Solde créditeur, frs 6.397.09. L'Economie, société anonyme, à Hasselt. — Bilan de l'exercice 1914. Solde créditeur, frs 79.979,83. Comptoir liégeois de Change et d'Emission, société anonyme, à Liège. — Bilan au 31 décembre 1914. Bénéfice réalisé sur opérations, frs 79.979,83. Union des Commerçants, Compagnie d'Assurance contre le Bris des Glaces, société anonyme, à Bruxelles. — Bilan au 31 décembre 1914. Solde créditeur, frs 15,57. Société bruxelloise d'Electricité, société anonyme, à Bruxelles. — Bilan au 31 décembre 1914. Solde cré-diteur, frs 66.235,80. Nouvelles de mer MOUVEMENT DES STEAMERS ET DES VOILIERS Holland-Amerika-Lijn Le st. Richard, allant de Rotterdam à New-York, i passé Scilly le 19 courant. Le st. Helena, est arrivé à New-York le 19 courant, venant de Rotterdam. Rotterdamsche Lloyd Le st.. Palembang, allant de Rotterdam à Norfolk, a passé Lizard le 20 courant. Le st. Kawi, allant de Java à Rotterdam, a quitté N'aples le* 19 courant. Koninklijke Hollandsche Lloyd Le st. Tubantia, allant d'Amsterdam à Buenos--\yres, a quitté Santos le 20 courant. Stoomvaart Maatschappij Nederland Le st. Calcutta, allant de Java à Amsterdam, a quitté Port-Saïd le 19 courant. Le st. Karimata, allant de Java à Amsterdam, a juitté Port-Saïd le 20 courant. Le st. Karimoen, allant d'Amsterdam à Java, est irrivé à Singapore le 19 courant. Le st. Rembrandt, allant de Java à Amsterdam, a quitté Sabang le 20 courant. Le st. Vondel est arrivé à Batavia le 19 courant, /enant d'Amsterdam. Le st. Rotti, allant d'Amsterdam à Java, est arri\é i Sabang le 21 courant. *Jieuwe Waterweg 21 avril. Van HogenJorp (s) Arrivés de Rotterdam à Newport News 19 P.mdion (s). Manchester Falmouth, 19 avril. Arr. de Kortenaer (s). Hueivii 18 Panaghi Vagliano (s). Murjek isj. Narvik bavannah à Rotterdam Delfinus (si Stavaniier 19 Sarmatia (s), Import (si. Grimsby Baltimore à aarhus reparti e2 ) p. Newcast «. Immingham 19 avril Arr.de 50 Ousel (si. Manchester Bengalen (s), Rotterdam Westlatid 's). Leith Leith, 19 avril. Arr.de Lectus s). l iverpool 18 Amsterdam (si. Il Seguranca (s) New-York Amsterdam Paitis pour 19 Quentin (s), Rotterdam 9 Zuid Holland (si Shields, 15 avril. Arr. de Newcastle 11 Modena (s), Rotterdam !0 Ary Scheffer (s). Havre Nordstjernen is), Nome (s). » San-Nicolas Caledonia (s), Hu11 12 Sandefjord (s), R'dam Bard (s). Goole Robert M Thompson (s), Duiveland (s), Newcastle Rotterdam Dowgate (s), Glasgow 15 Nordboen (s), Baltimore Rotterdam (si, Leith Partis pour Katendrecht 'si, 9 Drammensfjord ss). Newcastle New-York !1 Jervaulx Abbey (s). Hull 10 Laura Maersk (st t'muiclen, 20 avril. Arr. de Bermudes Zeusis), Méditerranse 12 0vidiais), B.-Ayres Parti pour 13 Kaupanger (s), New-York Constance Catharina (s , Uid (s), Blyth Delaware Breakwater Rotterdam. 21 avril Arr.de 1' Hulsum si Las Palmas !0Potsdam(s) New-York Manchester.13avril.Arr.de !1 Blotberg (s , » Gloria de Larrinaga (s), ^m8te;dam, 21 avril. Arr. de Galveston Hercules ts), Santos St. Bede (s), N.-Orléans .ondres 19 avili. Arr.de Queen8town.19avril.Arr.de Hitfhland Pride (s), Crown of India, la Plata Portland (Or.) Sagamore (s), Siam, B.-Ayres St-John (N-B.) Ouessant 19 avril. Passé de Varild s), Rotterdam Oldambt (s . Wakasa Maru s» japon „ R'dam à Palembang lungeness 20 avril. St f.al°-17 de Pacc^c rip Theodora (s), Rotterdam o A^momnAnfci ' Carlskrona. 18avril.Arr.de 9 Amsterdam à Cadix Ni"be 1 Amstoda™ P.,.n.l> Bilbao 17avril- Parti pour Amsterdam à Swansea ppJiïhp31«'' i p3n J.u^n ,n Vp„a Peniche, 18 avrd. Passe de Valence S Amsterdam ,nt "avrogordatos ■rawle Puint, .9 avri,^ Cap Carvoetiro;!y,r8Savrn.dam Luxembourg (s), ' ^Swansea Tsarcelone' Rotterdam à Newport Pantel|arTa 19 av.M Mymouth, 19 avril. Passé de Passés de Rijsbergen (s), 8 Hilveisum (s), Swansea à Soe'abaya Glasgow à Boulogne Valence 18 avril Parti pour 9 Pluto (s), Diana ts). Amsterdam Amsterdam a Lisbonne Barcelone, 20 avril. Arr. de .izard, 19 avril. Passés de Uranus (s , Carthagène 8 Cliarlois (s). Iviza, 20 avril. Parti pour Rotterdam à New-York Lunais), Castellon 9 Juno (si Algestori, 18 avril. Arr. de Amsterdam à Swansea Orion (s;, Patras Las Palmas, 17 avril.Arr. de Yokohama 13 avril.Partis pr 13 Ethelbrytha (s). Rosario Helenus(s), Londres reparti. Sado Maru (s).Hongkong Hans Tavsen (s), Kobe. 14 avril Arr.de Buenos-Ayres Kitano Maru 's). Londres reparti p. le Danemark. Nagasaki, 15 avril. Parti pr 14 Falloden (s), Rosario Jasaka Maru (s) Londres Nautic(s). » Adelaïde, 14 avril Arr.de Phocbe (s) - 13 Natal (s), Fredrikstad Ardandearg (s), » Parti pour Navarino (s\Bahia Blanca 14 Nestor (s), Londres Monsaldale is . B-Ayres Sydney, 15 avril. Arr de Parti pour Maloja (s), Londres 17 Saturnus (sj. A'dam Melbourne. 14 avril Parti pr Ténériffe, W avril. Arr.de Orontes (s) Londres John H Barry (s\ Nouv Zelande, Il avril. San Nicolas h Hull Partis pour St-Vincent (C.V.), 14 avril. 8 Rotorua (s Londres Arrivés de 11 Star of Australie (s), » 13 Alfalfa (s). Buenos-Ayres Valparaiso 13 Partis pour Tredegar Hull.(s) » Sainui's . Copenhague reparti. Elm Branch (s;,Liverpool Yeddo (s), » Philadelphie, 17 avril. Arr.de reparti le 14 p. Falmouth. Vasco de Gama (s). Efstathios (s). Santa Fé Christiania reparti. Parti pour Weardale (s , La Plata 15 St. Kentigern (s), R'dam 14 Azul <s>. Buenos-Ayres Baltimore, 14 avril. Arr.de Kelvinbank (s), » Elfland (s)'. Rotterdam reparti pour Glasgow. Rffiani (s), » Fariey s,. Rosario Paitispour reparti pour Hull 8 Lord Roberts(s), Belfast Delta (s), B.-Ayres 9 Troutpool (s). St-Nazaire Port Natal, 14 avril. Arr.de 10 Mississippi (si, Londres Miltiades >s). Brisbane 13 Mariner (s, La Pallice Singapore. 15 avril. Arr, de Bahia Blanca 12 avril 14 Agapanor :s). Parti pour Yokohama à Liverpool W E. Radcliffe (s). Nerais1, Marseille Bordeaux reparti pour le Japon. Para 13 avril. Parti pour 15 Laomedon (s). Liverpool Antony (s). Madère Phemius (s!, IVIanaos. 14 avril. Arr.de Japon à Liverpool Lanfranc (si, Para Parti pour ———: ; j 14 Eumaeus (s),. Honkong Navigation sur le Khin ven nt de Londres. ubilh 2Q „ pas3és pour BanakoK. U avril A-r. de 0ian)e Nassau. Ruboni.i .s),Gothembourg Belgique via Hansweert Bassein, 10 avril. Parti pr Chaibonnière 4 Benvenue (s), Marseille Belgique viâ Hansweert Shanghaï. 12 avril. Partis pr Charbonnière I. Kitano Maru is>, Kobe Belgique viâ Hansweert venant de Londres. Alert Atreus (s,1, Liveipool Belgique viâ Sas van Gent tirage CREDIT FONCIER DE FRANCE 3 p. C. à 500 francs de 1880 Tirage du 6 avril. — Payement le lr mai Les principaux prix sont gagnés par les numéro* suivants : N° 193082 frs 100.000 N° 349578 frs 25.000 Les numéros suivants sont remboursables par 5000 francs : 126995 324004 395602 503398 582774 632600 Les numéros suivants sont remboursables par 1000 francs : 44329 44498 48812 67754 99324 100050 103148 105444 112338 120675 121815 157973 193168 203324 215985 22755» 233298 265626 270249 298401 308093 313056 346005 365600 403078 450785 493492 524449 575276 601817 650719 665958 718664 720047 748769 809122 838205 852799 858327 865752 874905 885439 886632 922282 931984 LIGNE HOLLAND 0- AMÉRICAINE Service direct de Rotterdam-Amsterdam et Anvers aux ETATS-UNIS Prochains départs de ROTTERDAM pour New-York Steamer POTSDAM, 24 avril » NOORDAM, 1 mai » RIJNDAM, 8 » Boston & Philadelphie Steamer SOMMELSDIJK, 27 avril Baltimore Steamer OOSTERDIJK, 27 avril Frets à forfait pour l'intérieur des Etats-Unis et du Canada Pour renseignements s'adresser à la Ligne Hollando-Américaine, Rotterdam ou aux Agents : Ruys (ê Co., à Anvers Eugène Bovy à Bruxelles L. DENS & Co Beurt ANVERS-GAND & vice-versa Le bateau moteur FRANCO BELGE VI, en charge au N" 7 des bassius. Le service se fera régulièrement le Samedi de cha»/ue semaine. Pour frets et renseignements s'adresser à ANVERS : L. DENS & Co, Meir, 52. GAND : L. DENS & Co, Quai du Pont Neuf, 5 C. G. MAIER geseixschaft fur Schifffahrt, Spedition & Commission Bureaux : 14, rue de l'Empereur, ANVERS Allèges en charge pour les divers ports du bas et haut-Rhin Frets extrêmement réduits pour toutes les destinations rhénanes. Mannheimer Lagerhaus-Gesellschalt (Agence Générale) En charge pour DUISBURG-COELN le bateau MANNHEIM 22 A suivre par des départs réguliers Pour frets avantageux pour TOUTES LES DESTINATIONS RHÉNANES s'adresser aux bureaux Canal au Sucre, 5, Hansa Huis. Transports pour toute la Belgique de marchandises par service accéléré et à prix réduits S'adresser : 65, RUE SANDERUS, ANVERS. La maison s'occupe des formalités de sortie.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dit item is een uitgave in de reeks Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires behorende tot de categorie Financieel-economische pers. Uitgegeven in Anvers van 1858 tot 1979.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Toevoegen aan collectie

Locatie

Periodes