Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires

716 0
close

Waarom wilt u dit item rapporteren?

Opmerkingen

Verzenden
s.n. 1917, 08 Mei. Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires. Geraadpleegd op 29 september 2022, op https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/nl/pid/sx6445jg8r/
Toon tekst

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

ANVERS, Mardi 8 Mai 1917 Le numéro 10 centimes Soixantième Année No 17.911 DIRECTION & REDACTION : 14, RUE VLEMINCKX, 14 ANVERS ABONNEMENTS : Les abonnements pour la ville et les faubourgs sont acceptés au bureau du journal, 14, rue Vleminckx.— Pour l'intérieur et l'étranger on peut s'adresser à la poste. LL0YD ANVERSOIS Seul Journal Maritime quotidien émanant des Courtiers de Navires Annonces : 25 centimes la petite ligne. — 50 centimes la double ligne 1 franc !a ligne sur double colonne Adresses industrielles 50 centimes Émissions et Annonces financières : Prix à convenir Les annonces sont mesurées au lignomètre.— Les titres se paient d'après l'espace qu'ils occupent AVIS Toutes les heures renseignées dans notre journal sont indiquées d'après l'heure de la Tour. Observations météorologiques de M. F. Agtbe, opticien rue Léopold, 51 Auras, 8 mai 1917, 11 b- du matin. — Biromè'.re 757 -thermomètre cent |max) - 17. — Thermom. cent, (rainl. + 7. Pluviomètre: 18,2 m/m. Vent: Est.— Prévision : Variable Astronomie 9 mai (Communiqué par l'Observatoire Roval de Belgique à Uccle lez-Bruxellesi Lever du soleil 6 h 4m. Dern. quart.le 14 mai 3 h.48m, Coucher du soleil 21 15 „ Nouv. lune le 21 mai 2 „ 47 „ Lever de la lune 24 29 „ Prem. quart, le 29 mai 1 „ 33 „ Coucher de la lune... 7 „ Pleine lune le 5 juin 15 „ 7 „ Haute marée à Anvers Matin Soir 9 niai 6 b.49 m I 9 mai .. 19 h 10 m. 10 „ ... 7 .,33 „ 10 19 H 55 „ 11 „ ... 8„ 18 „ | 11 „ ... 20 42 „ Hauteur du Rhin Cologne 7 mai 2,69 m. Strasbourg 4 mai 3.28 m. Huningen 4 „ 2,33 „ Lauterbourg „ ~~ <• Kehl „ — „ Maxau .. 4.88 „ Mannheim „ 3.90 „ Germersheim „ 4.45 „ Caub 7 „ 2.73 „ Mayence „ 140 „ Rubrort „ 1.74 „ Bingen .• « Duisbourg 4 » 1 16 „ Coblence s .. 2.50 „ Waldsbùt „ 2.60 „ Diisseldorf „ 2.09 „ Lobilh „ 11.35 „ Hauteur du Main Hauteur du Neckar Francfort 4 mai 2.36 m. Heilbronn 4 mai 1.93 m. Hauteur de la Moselle Hauteur du Bodensee Trêves 4 mai 0.85 m. Constance 7 mai 2.51 m. Port d'Anvers ARRIVAGES DU 7 MAI Steamer Wilford III, de Tamise. » Telegraaf IV, de la Hollande. Remorqueur Jules, de Gand. » Mkrc.fdes, de Gand. Bateau-moteur Eclair 4, de Bruxelles. Allège Stanislas, de Calloo. Léon Edward, de Hoboken. Xijvkrhkid, de Bonihem. » Drie gebroeders, de Niel. » Hamme, de Waelhem. » Henri Robert, de Malines. » Drie gebroedf.rs, de Camperihout. » Maria, de Bruxelles. » Jeune Raymond, de Bruxelles. » Roza, die Bruxelles. » Macht, de Waiesmunster. » Welvaart, de Boortmeerbeek. » Sàmber, de Lokeren. >» Maria, de St-Amand. » Emile, de Baesrode. » Comète, de Gand. » Magon, de Gand. » Amata, de Gand. NlNi, de Gand. Jeune Irma, de Gand. La Lys, de Gand. » Renaissance, de Gand. » Galipet, de Gand. » Maximiliana de Gand. K. B. A., de Gand. » L'Atrato, de Gand. -» Elise, de Gand. .Julius, de Gand. Industrie, de Gai ni. Mon Idée, de Gand. » Boer, de Gand. » .I.aqueline, d.e Gand. » Prix Convent, de Gand. » La Sausez, de Gand. Rio Douro, de Gand. Frederik, de Gand. Près. V. I). Wijngaert, de Gand. Gole, de Merxem. » Marie, de Merxein. Louise 43, de Merxem. » Op Gods genade, de Looybroeck. Znvaan, de Oeleghern. ANGELIQUE, de Oelegbein. » Co-jo, de St-Léonard. » Hendrika, de St-Léonard. Antoine Joseph, de Ryckevorsel. » I.a Bonté, de Brecht. Leopold, de Beersse. » Malvina, de Lommel. >• Emma, de Moll. » Cronells, de BaeLenwezel. ». Arena, de Baelenwezel. » Commerce, de Liège. >. Luctor Emergo, de Liège. » Elisabeth, de Liège. » Bajamo, de la Hollande. >. God met ons 3, de l'Allemagne. » .St-Antoine, de l'Allemagne. DEPARTS DU 7 MAI steamer Wilford iii, pour Tamise. Amstel 3, pour la Hollande. Bateau-moteur Franco-Belge 6, pour Burght. Allège Auguste, pour Hoboken. » Marthe, pour Hoboken. » Dyle, pour Cruybeke. » Ourthe, pour Bornbein. » Pierre .Iosepii, pour Rupelnionde. » Marie, pour Boom. » Louise, pour Boom. » Scheepvaart, pour Duffel. » \ ictoria, pour Bruxelles. » Anna, pour St-Amand. » Jules, pour Gand. » Mercedes, pour Gand. >. FORTlJNA, pour Garni. » avenir, pour Gand. » Pauline, pour Gand. » Adolphe, pour Gand. » .Nénuphar, pour Gand. » Oscar, pour Gand. Antonia, pour Merxem. >• Betsiboka, pour Moll. ARNELLE, pour Moll. Liberté, pour MolJ. Allo, pour Hérentbals. La Jeannette, pour Hérentbals. » Coletta, pour Lommel. » Julia, pour Lommel. » Constance, pour Lommel. » Hollandia, pour la Hollande. » Rotterdam 95, pour la Hollande. » Melot, pour l'Allemagne. EXTERIEUR PAYS-BAS La pêche On mande de Rotterdam en date du 7 mai : Les armements d'IJmuideri ont cessé la pêche à raison du torpillage et de la capture de nombreux bateaux de "pêche : la pêche ne sera reprise qu? lovrs qu'on àura reçu, des garanties satisfaisantes. Les exportations On mande de La Haye, en date du 5 mai : L'exportation de toutes sortes de semences de ié-gurnes et de fleurs, et de toutes les espèces de gibier mort ou vivant, est interdite. CHRONIQUE INDUSTRIELLE Les verreries à bouteilles en Belgique On sait que la. fabrication des bouteilles était connue de la plus haute antiquité, les Egyptiens en faisaient usage, les Grecs et les Romains en fabriquaient également. Mais c'est seulement de nos jours que cette industrie, surtout en Belgique, a acquis une importance véritable. Pendant de nombreuses années la majeure partie des verrerie» employaient Je charbon de bois pour le chauffage des fours, on ne se sert plus guère de ce' combustible actuellement que pour la recuite du verre, ce qui donne au produit un brillant et un éclat qui n'existe pas quand, dans cette dernière opération, on fait usage de houille. A ces fours à charbons de bois ont succédé presque partout les fours continus Siemens qui suppriment complètement l'emploi des creusets ainsi que les fours rectangulaires à creusets et chauffage de houille et enfin les fours à gaz. Ces derniers dus à Radot s'emploient, principalement pour la fabrication des bouteilles et contiennent, un certain nombre de creusets. Ils se composent en principe d'un gazogène dont les produits combustibles arri- : vent jusque dans le four où ils s'enflamment après s'être mélangés, dans un appareil spécial, appel «brûleur» à un courant d'air chaud. Un secom système de four destiné comme le précédent à 1; fabrication des bouteilles et d'un usage courant, es celui de Yideau. Dans ce four les creusets son supprimés et remplacés par nue sorte de bassin Le chauffage se fait, aussi au gaz, produit par ni gazogène, et qui se mélange aussi à l'air chaud. Cette industrie prendra certainement un énorm développement dès que la paix sera conclue, vu le grands besoins existants dans tous les pays indis tinctement. La fabrication belge distingue les bouteilles fabrj qnées à la main et les bouteilles fabriquées à k machine. Au point de vue de la qualité, elles son équivalentes. La contenance, le profil, la couleur du venr» varient suivant l'usag>e auquel la bouteille est a-ffec tée. De plus, chaque région ;i des formes et de. teintes consacrées par l'usage et dont le fabrican doit tenir compte. Les teintes couramment adoptées sont les suiivan tes : I.e demi-blanc, employé surtout pour les boUteil les à liqueurs, pour certains vins blancs de France pour l'huile d'olive, Je lait, etc. I.e vert mixte et le brun foncé, couleurs généra lement adoptées pour les vins rouges, les vins di Rhin, les vins liqueurs, et aussi les bières étran gères. I.e rouge marron et le jaune, plus spécialemen affectés aux bouteilles renfermant, les bières indi gènes. I.es bouteilles courantes se vendent toujours pa 100 pièces. Les plus chères sont celles en verre demi blanc, et les meilleur marché celles eu vert mixt ou brun foncé. I.a firme peut être moulée dans le verre. Lor* qu'on la fait graver au sable,, ce travail revient ; environ fr. 1,50 suivant la complication du dessin remis par le client. L'expédition des bouteilles pour l'intérieur dt pays peut se faire en vrac-pour des envois attei gunnt au moins 5000 kilogrammes. On ajoute 4 p. < de bouteilles en plus, comme « garniture », jour 1; Cii sse. Pour de plus pethes parties, on remplit des tais ces a claire-vo e renfermant 100 bouteilles, avec un-gi-inltuir.e de 2 p c Lorsqu'il s'agit d'exportation, on place les bou teilles avec de la paille dans des sacs d'une conte n an ce de 100, 144, 288 pièces et plus ; chaque bou teille j>eut aussi être entourée d'un paillon,. Les bouteilles à bières indigènes se font dans le trois genres de teintes indiquées. Elles sont habi tuellement à fond plat, Je corps cylindrique reJ.i au coJ par une courbe arrondie. I.e goulot est pferc de deux côtés pour recevoir l'armature d'un bou chou mécanique en^ porcelaine avec rondelle ei caoutchouc. La série comprend les contenances suivantes : 1/ litre, 1/3 litre, l'2 litre, .3/4 litre, 80 centilitres ei lâtie ou 95 centilitres. Le poids varie de 450 à 70 grammes. I.es « canettes» sont des bouteilles cylindriques d I litre, étroites et hautes, à col très court ; leur v;i leur est la même. Lorsqu'il -s'agit de loger,des bières fortes et moiu seuses ou de cidres, on emploie de préférence 1 forme champenoise, caractérisée par le raccor conique entre le corps et le goulot. Ces bouteille sont un peu plus fortes et pèsent jusque 920 grau ■mes pour .H0 centilitres.' Pour loger des bières anglaises, on ne fait usa g que de bouteilles colorées, d'une contenance d'un pinte, 1/2 pinte ou 1/4 pinte, soit à peu près 22, 3 ou 60 centilitres Ces bouteilles sont à fond plat « généralement à corps étroit, plus rarement à corp large (pour la pinte entière seulement) ; le col es droit, parfois à mollet, comme dans les bouteille à Porto. Le goulot, peut être percé ou non. Ces bon teilles pèsent de 420 à 650 grammes. Concernant les bouteilles à vin, leur forme dépem du genre de vin auquel elles sont destinées. La plu part sont avec piqûre, c'est-à-dire à fond retroussé Les bouteilles à bordeaux véritables sont étroite et longues ; certains formats, comme les « pots » d Gand et d'Anvers, sont plus bas. Les bouteilles ; bourgogne usitées dans le pays (carafons de Liég et de Bruxelles), sont basses et à corps large. Va bouteille à Madère a le sol renflé, de même que 1 bouteille à Porto, mais celle-ci a le corps un pei plus large,et le fond plat. Les flûtes pour vins di Rhin et de Moselle sont hautes, étroites et à co conique. La bouteille à Champagne a un corps volt milieux et un col conique terminé par une parti droite. Tous ces types de bouteilles se fabriquent, en deu. capacités : la bouteille ent ière contenant 70 cent il très, et la demi-bouteille contenant 35 centilitres. L poids est compris entre 420 et 650 grammes. Les flC tes se font, en outre, à 75 centilitres. Pour les bouteilles à eau minérale, on emploi* d'abord les bouteilles en verre de. teinte vert-mi xl avec goulot taraudé et à bouchon à vis ou ave bouchages spéciaux (crown-cork, phénix, étoile) employés également pour les bouteilles à bières Contenances : 20 , 40 et 100 centilitres. Poids : 425 ; 800 grammes. Puis viennent les bouteilles à billes, en verr demi-blanc, pour soda, limonades gazeuses, etc Contenance : 20, 25 et. 30 centilitres. Poids : 470 à 57 grammes. I.es billes sont essayées à une pression d< 10 atmosphères. Quant aux bouteilles à liqueur, elles se font ei verre demi-blanc, sauf .les litres courants et 1 « pomponelle », qui se fabriquent dans les trois teir: tes, et les boules à élixir, qui se font en demi-blan et en vert. Les litres courants sont, de forme haute, à forn retroussé et à col droit. La bouteille à cognac es également à fond retroussé, mais un peu plus bass et avec une partie conique entre le col et le corps Les autres modèles sont, à fond plat. La « pompe nelle » est une bouteille à base étroite, le corps affec tant la forme d'un tronc de cône renversé ; le lit-r « camard » a le col renflé ; le litre « boule » a 1 corps sphérique et un col long et droit; le «mai teau » ou « cruchon » a également un corps trè arrondi, mais un col très court ; la boutille à élixi a une forme pyriforme ; la bouteille à bitter es carrée et à coins coupés. La « carafe » ordinaire rap pelle la forme d'une bouteille à bourgogne ; ell peut affecter la forme tronconique avec moulure horizontales, ou la forme de tonneau. La bouteill à cerise est droite, assez haute, mais à col plu large. Tous ces formats se font généralement ei deux capacités : 50 centilitres et 100 centilitres ; le poids sont respectivement de 400 à 500 grammes e 700 à 750 grammes. Les bouteilles pour droguistes s'appellent le dames-jeannes et touries. En premier lieu, se placent les petites dames jeannes, appelées « contenances ». Ce sont des réci pieuts cylindriques, assez larges, à courts goulots Filles sont en verre demi-blanc et spécialement desti nées à loger l'eau distillée, les huiles, les essences Quelquefois, on leur donne la forme d'un tonnelet muni d'un robinet. On fait ces bouteilles à parti d'une capacité de 2 litres jusque 10 et 12 litres. L poids est compris entre t kilo 250 grammes et 3 kilo 200 grammes. Puis viennent les dames-jeannes proprement dites à corps renflé, à base plus ou moins large, de fonn circulaire ou aplatie, fies récipients, en verre demi blanc, sont destinés, notamment, à loger l'alcoo pour l'exportation. Ils peuvent être ou non clissés c'est-à-dire garnis5 d'un tressage d'osi.er. La dame jeanne de forme étroite et haute, porte particulière ment le nom de bouteille clissée. Les dames-jeanne: ont habituellement une contenance de 16 à 17 litres Les touries, affectées au transport des acides, s< font dans les trois mêmes teintes que les bouteille: courantes, elles peuvent également être garnie: d'osier. On les fait en deux capacités : les petite: contiennent 30 à 35 litres; les grandes sont d'um capacité de 60 à 70 litres Les bonbonnes sont des récipients du même genre mais portent plusieurs tubulures, disposées en de: endroits déterminés. Ces pièces spéciales se fon plutôt sur commande, d'après les indications d( l'acheteur. Actes de Sociétés, déposés au Greffe du Tribunal de Commerce d'Anvers Il résulte d'un acte sous seing privé en date du I.' mars 1916, qu'entre MM. Nicolas Cazy, négociant, <"> Chokier ; Edouard Dreze, avocat, à Liège, et Alexis Coune, négociant, à Liège, il a été formé une Sociéti en commandite simple sous la raison sociale « Coune & C° », avec siège à Anvers, 70, place de Meir, ei ayant pour objet le commerce de tailleurs pour hom mes et dames et les branches accessoires de ce corn merce. Durée : 14 ans à partir du 15 mars 1916. M Coune est gérant responsable et. a seul la signature sociale. Les apports commanditaires sont : pour M. Cazy, fr. '«0.000 en espèces et marchandises ; pour Dreze, fr. 30.000 en espèces, et pour M. Coune, fr. iïo.ooo en espèces. Il résulte d'un acte sous seing privé en date du 25 avril 1917, que la Société en commandite simple « G. Schindhelm & C" », à Anvers, annulle le mandat qu'elle avait donné à M. Joseph Soeten, négociant, à Anvers, le 23 Octobre 191V, ce mandat n'ayant plus de raison d'être actuellement. Bilan. — Société anonyme « De Beukelaer's Fabrie-ken, Biscuits & Chocolade », (Usines De Beukelaer, Biscuits &• Chocolats) à Anvers. Bilan au 31 décembre 1916. Les administrateurs : MM. Ed. De Beukelaer, I\. Donnez, Ed. De Bie, Lod. Van Ossel, Fé.1. Van Ossel et Ed. De Beukelaer, tous industriels, à Anvers. Commissaires : Mad. Vve Jos. De Beukelaer et M. François 'l'huer, tous deux sans profession, à Con-ticli. Sont réélus : comme administrateurs : MM. Ed. De Bie et Lod. De Bie ; omme commissaires : Mad. Yve Jos. De Beukelaer et M. François Thuer. Il résulte d'un acte en date du 24 avril 1917, passé par devant Mtre Cols, notaire, à Anvers, que des modifications ont été apportées aux statuts de la Société anonyme, < De Leukekier's Fabrieken, Biscuits en Chocotlade, Antwerpen », (Usines I)e'Beukelaer, Biscuits et Chocolats, Anvers), à Anvers. M. Edouard Jacques De Beukelaer, industriel, à Anvers, est nommé président du. conseil d'administration. MM. Edouard Jacques De Beukelaer, Edouard De Bie, Louis De Bie et Edouard De Beukelaer, junior, industriels, à Anvers, sont nommés membres du comité de direction. M. Edouard Jacques De Beukelaer est nommé a d î ri i n i s t r a te u r-d r ! é g u c. Nominations. — Société Coopérative « Zuidnatie », à Anvers. Administrateurs : MM. Joseph Van Hekken, à Merxem; Léonard' Sine t., à Beveren ; Théophile Audenaert, Edouard Belloy et John Lauwers, à Anvers. Commissaires : MM. Louis Verschueren et Charles De Ruyck, à Anvers. MM. Joseph Van Hekken, Léonard Smet et Théophile Audenaert, auront la signature sociale. Signature Sociale. — .- c-iété Coopérative « Me>lk-voorziening van Brasst haet », à Brasschaet. Les actes qui engagent l;i société sont- signés par le président du conseil d'administration, Monsieur le comte de Baillet-Latoiu. assisté par M. .Jean del.la Faille de Leverghem, administrateur. La signature du président peut être remplacée en cas de nécessité,par celle de M. Guillaume Lauvrys, administrateur. Les actes du service journalier et de la correspondance sont signés par M. Louis De Win ter, administrateur. Bilan. — «Garde Maritime et Commerciale», Société anonyme à Anvers. Bilan au 31 décembre 1916. CHRONIQUE* JUDICIAIRE Le savon qui ne résiste pas Un procès à propos de la qualité de savon, devant le tribunal de commerce d'Anvers. Le vice allégué par l'acheteur est que le savon se désagrège peu après la livraison. Est-ce un vice apparent dont l'acheteur, en commerçant consciencieux, eût pu se rendre compte par un examen minutieux lors de la prise de livraison ? Le vendeur le prétend. Est-ce un vice caché, se manifestant sans aucune prévision possible ? Telle est la thèse de l'acheteur. Le tribunal adopte une troisième hypothèse, qu'il demande à un expert d'examiner. N'est-ce pas une suite naturelle de la qualité inférieure de la marchandise indiquée par le prix ? C'est là une opinion qui semble devoir faire jurisprudence par ce temps de camelotage. (Jugement du 3 mai 1917). INFORMATIONS" FINANCIERES BOURSE OFFICIEUSE D'ANVERS Ska.nce duj7 mai. — Il semble que réflection faite et après s'être rendu compte «lu chemin parcouru en huit jours de temps, ou ail cru bon de procéder a quelques prises de bénéfices dans le groupe des valeurs caoutchoutlères. Ces réalisations n'ont aucune prise sur le fond de fermeté qui domine dans ce marché et si, deci delà, il a été cédé quelques unités sur les plus hauts cours de la semaine dernière, l'allégement qui en résulte constitue un nouveau facteur favorable pour la tenue ultérieure des valeurs de ce groupe ; en attendant elles restent activement traitées. Les valeurs coloniales qui jusqu'ici étaient représentées par la Tanganyika, s'adjoignent une recrue qui n'est certes pas nouvelle pour notre public mais qui était restée, et pour cause, profondément négligée depuis la guerre, la fermeté de la Tanganyika fait, découvrir des qualités à la dividende Mi-nerkat qui se trouve tout à coup recherchée dans un marché pris au dépourvu. Le titre est léger et très à la portée de la petite spéculation, ce sont sans doute jusqu'à nouvel avis ses seuls avantages. Les pétrolifères sans être largement traitées ont cependant des échanges un peu plus nombreux que de coutume. Les fonds d'Etats sont soutenus sans grandes affaires. Les rentes belges et, les lot.; de villes ne varient que dans d'étroites limites. Belge 3 % mai gros litres 71-71 3/4, coupures 72 1/4-73 1/4, Emission' Anglaise grosses coupures 80 1/4 P., Bon du Trésor 4 % 1917 101,30-102,40, Annuités 3 % 79 1/8-80 1/8, Anvers 1887 84 1/4-85 1/4, Anvers 1903 70 3/4-71 3/4, Bruxelles 1905.71-72 1/4, Gand 1896 64-65 1/4, Liège 1897 65 1/4-66 1/4, lot du Congo 90-91. Il n'y a rien à redire à la tenue des valeurs internationales dont on ne peut que constater la fermetc. à défaut de transactions très suivies, l'attention se trouvant en ce moment un peu dispersée. Cédilles nouvelles 112 1 4-11*3 1/4, les L reprennent à 113 1/4-114 1/4, les H a 116 3/4-117 1/2. les K à 94 1/2-95 1/2, on recherche les <>r 5 à 103 éventuellement même à 103 1/4 A. L'amélioration en fédéraux se poursuit. Argentin intérieur 96-97, l'extérieur 94 3/4-95 3/4, le 4 1/2 1911 96 A., le 4 % 1897 79 3/8-80 3/8, le 4 % 1900 82 1/2 A., pavimentation nouveau 87-88, l'ancien 85 1/2 P., Buenos-Ayres 4 1/2 1888 93 1/2-94 1/2. Les dettes brésiliennes s'étaient de plus demandés. Funding 1914 104 1/2-105, le 4 1/2 1883 84 1/4 A., le 4 % 1910 74 1/2 A., le 1889 75 A., le Rescission 75 1/2- P., Chili 5 % 1911 94 1/4-95 1/4, le h 1/2 18X9 891/2-901/2, Uruguay 3.1/2 71,25-72,25, le 5% 1914 92 1/2 nominal, la Cédule en reprise à 103-104 1/4, Vénézuéla 66 a., Guatemala 54-55. Les asiatiques conservent leurs bonnes tendances. Japon Railw. 105,75-107, le 41/2 1905 104 à 106, suivant coupures, le 4 % 1905 93,50 A. Chinois 5 % 1 >96 95,50 nominal, le 4 1/2 1898 85,75-86,75. De petites améliorations de cours s'inscrivent également en dettes continentales. Russe 1859 66 A., le 4 % 1880 78,75-79,75, le Nicolas 88,50 A., le 5 % 1906 94,75-95,75, Roumyin 4 % 1890 85-86, le 4 % 1908 10 68-69,75, le 1894 70-71. le 4 1/2 1913 73,75-75, le 5% 85-86, Serbie 60,75-62, Bulgare 73,50-74,50. Hongrois or 66,50 A..- 67,50 P., Métalliques 59,75-61, Turc 82,83, le lot Turc 235 P. Le marché des actions diverses ne s'élargit pas sensiblement, ce ne sont cependant pas précisément les acheteurs qui font défaut. Les actions de Banques notamment ne manqueraient pas de transactions si plus de titres arrivaient au marché. On recherche toujours la Banque d'Anvers à 1500 A., Banque Centrale Ariversoise 450 A., Banque de Crédit Commercial libérée se tient aux environs de 540 ex-coupon, la non libérée aux environs de 555. Crédit Anversois 410 A. Une hausse d'une dizaine de points porte l'ordinaire Crédit National Industriel entre 295 et. 304 et la privilégiée entre 305 et. 314, capital Electrique Anversoise 327,50 A., 330 P., la jouissance 222,50 P. capital Escaut 134,50 A., Liebig 615,50-620,50, Fondateur Société Générale Egyptienne 17,50 A., capital Tram. d'Anvers 125-129, jouissance Crédit Foncier Sud Américain 1860-1870. il y a toujours acheteur à bons prix en titres hypothécaires leur niveau extrême ne tolère que de minimes oscilations dans les prix. En titres pétrolifères on traite l'Astra Romana entre 1120 et 1170, l'ordinaire Grosnyi entre 2835 et -2900, la privilégiée est 3275 P., capital Borysilaw 67,50 P., dividende Nafta 227.50 A. Dans le groupe des caoutchoucs on constate un peu d'irrégularité. Des réalisations d'une part, de nouveaux achats d'autre part rendent les tendances quelque peu indécises. La Federated, d'abosd offerte se raffermit ensuite, ses fluctuations restent comprises entre îles prix extrêmes de 785 et 805, Kuala Lumpur varie peu entre 156,50 et 162,50, Senriah 68,25-71,75, Kalitengah 45-47,50, Galang 6,30-6,70, Kuang Rubber 76,50-80,50, Financière 260 A., capital Tjisalak ferme à 82-85,50 pour la capital, 232,50-240 la part, Telok DaQam 442,50-457,50, Deli Moeda capital, 264,50-270, la dividende 74,50-80,50. Actions Tanganyika 96-99, oblig. 225,50 P., Miner-kat 47,50-55. BOURSE OFFICIEUSE DE BRUXELLES Séance ni' 7 mai. — La semaine s'ouvre au milieu d'une certaine animation ; les premiers cours font preuve, au surplus, de bonne fermeté. Dans la suite, les dispositions générales s'émeuvent un peu, du moins dans différents compartiments, à la suite de réalisations de bénéfices un peu hâtives. En rentes et lots fie villes, on ne voit rien de particulier. Voici les cours faits : Rente Belge 3 %, 71,75-72,50 ; Bbiis du Trésor 4 1917, loi ; Anvers 1903, 71 ; Bruxelles 1905, 71,50-71,75; Gand 1896, 64,50-64,75 ; Schaerbeek 1898, 60,25-60,50. Le cours de 102 donné le 4 courant en Bons du Trésor, se rapportait aux Bons de 1909. Les obligations industrielles restent généralement bien disposées. Il y a notamment acheteur en \ Auxiliaire de Chemins (le Fer au Brésil à 350 ; en 4 I.'2 % à 360 : en 5 % Tramways de Loinbardie et Romagnes à -472 1/2 ; en 5 Tramways Toscans à 460 ; en 5 Brugeoise à 485 ; en 5 % Carabinier à 487 1/2 ; en 5 Ciments de Konstantinowka à 480 ; en 4 1/2 % Huileries d'Odessa à 440, et on fait Î6C en Gaz Belge 4 '"mars-septembre, et 495 en 5 % Grosnyi série A. En valeurs bancaires, les cours se modifient peu. Dividende Outremer 101, 101 1/2; dividende Hypothécaire Belge-Américaine 2220, et dividende Travaux Publics du Caire 35 argent. Les valeurs de transports continuent à enregistrer de bonnes cotations. L'ordinaire Chemins -le fer du Congo B est à 760: les Grands-Lacs prer-vssent de 285 à 295, et les Tramways de Bangkok sont en bonne voie à 120 en cap., et à 46, 45 1/2, 46 1/2 en dividende. On retrouve, d'autre part, la div. Bruxellois à 945, 942 1/2, 940 ; la jouiss. Caire à 575, 580 : là cap, Tram-Car à :»7 L2 ; les Economiques à 457 1/2 argent l'Entreprise de Travaux à 133 3/4 argent; la cap. Espagne Electriques de 123 1/2 à 124 1/2; la div. à 53 3/4, 54, 54 1./2 ; la iouiss. lekaterinoslaw à 67 1/2, 68; la cap Centrale Industrie Electrique à 255; la cap. Intertrain à 67 I/2 ; la Kazan à 122 1/2 : l'ord Liégeois à 200; l'ord. Livourne à 114; la cap. Murcie à 38, 38 1/2 : la div. Païenne à 3 ; la fond. Secondaires a 1250, 1280 ; la prix. Belge de Tramways à 21 ; la Ténériffe cap. à II argent ; la div. à 1,25 argent ; l'ord. Tram et Electricité à 27, 27 1/2 ; la T u r i nai-se à 200: la prix. Vérone à 130, la cap. à 35 argent, la div. à 10 1/2, et l'ord. Vladicaucase de 27 à 31. Toujours peu d'affaires en valeurs sidérurgiques Atbus est a 370 acheteur ; l'Ougrée se demande à 925 ; l'ord. Taretzkoïe est recherchée à 545, et h jouiss. Konstantinowka est offerte à 2680. Au groupe charbonnier, les tendances restent satis faisantes, mais avec un peu moins de demandes La petite Biélaïa est bien à 15 7/8 ; la cap. Bois de Saint Ghislain est en bonne voie à 55, 57 1/2, 60 : i en est de même en Forte-Taille à 515 , 525. On est 11( argent en Gives ; 2250 argent en Gossbn : 345 en Grand-Conly : 1460 en Grande-Bacnure ; 755 papiei en Hasard ; 725, 730, 735 en Houillères-Unies ; 92f en div. Laura ; 525 en Marcinelle-Nord : 670 argen en Patience ; 830 argent en Part Varvaropol, et 1130 1.140, 1120 en Willem-Sophia. Les petites rubriques ne sont pas plus actives nui plus. La Bacarès est toujours en vue à 97,50, 95, 100 les Mines Réunies font 165, 168 ; la div. Nitrates -es: à 30 argent ; les Glaces de Moustier cotent 945 : le> Eaux de San Antonio se retrouvent à 72,50 en cap et à 23 en div. En Auxiliaire d'Entreprises Electriques ord., il v a 115 papier; en ord. Eclairage du Bassin de Mous 750 papier ; en pr. Eclairage Saint-Pétersbourg o cote 398, et en ord. 631, 632. On reste à 570, 575 en ord. Electricité de Sophia on est bien en ord. Saint-Léonard à 91 argent ; et: La Nô cap. à 112,50 argent ; en fond, à 160 argent, et en Ciments North à 245. Les valeurs coloniales ont débuté dans de bon nés conditions, mais elle finissent plus lourdes. Le? Plantations Lacourt, qui ont conduit le mouvein -m jusqu'ici, font d'abord 635, 640, pour revenir par ét.i pes successives à 612,50 ; la cap. à 500, 555, 552,50 finit plus lourde aussi. Les autres titres du compav timent se retrouvent dans des conditions à peu pn'-s identiques : Compagnie Congo Retlg" 85 : Kasaï 71 72 ; ord. Katanga 2690, 2695, 2700, 2680, 2695, 2690 2685, 2690; ord. Lomami 300, 310; cap. Simkat 95 div. 385 . 390; cap. Union Minière 1540, 1565, 1560 1555, 1550; dix . 1425, 1430, 1435, et Tanganyika 96,25 97, 96.75, 96,50, 96,25, 96,50, 96 et 95. En général, les valeurs caoutchoutières se tien lient bien : cap. Java 165, 167,50 : cap. Deli-Mord a 262,50, 267,50 : cap. Federated 790 argent ; Galang Besar 6,75, 6 7/8, 7 1/8, 6 7/8, 7: Hévéa 212,50, 215 cap. Huileries de Sumatra 90 : Kuala 157.50 argent Annamites cap. 127,50, 130; Plantations Mopoli cap 170, 171,25 : fond. 1265, 1270, 1280, 1285 ; Sélangor 395, 390 ; fond. Sema dam 490 ; Sennali 69,50, 69,25, el Zuid Préanger 165, 166,25. Aux diverses, relevons en tout premier lieu la reprise visible des Courroies Lechat de 550 à 572,50 eu cap., et de 465, 470 à -485 en jouiss., reprise inévitable et qui doit s'accentuer en présence des résultat? magnifiques obtenus par la société. L'ord. Cartoucheries Russo-Belges se tient à. 67,50 65, elle vaut mieux ; il en est ainsi d'ailleurs des Explosifs Favier à 105. Moulins des Trois-Fontaines jouiss. 635 papier Oxhydrique Internationale 130 à 137,50 ; div. Borys law 225; priv. Grosnyi 3260; ord. 2860, 2850, et des demandes discrètes en priv. Internationale des Pétroles à 127,50, 128,75. Ord. Soie Viscose 90; cap. Sucrière Européenne 95. 96 ; fond. 73,50 à 75 ; cap. Sucreries Saint-Jean 135 fond. 222,50, 225, 217,50. Aux valeurs étrangères, les égyptiennes font de nouveau preuve d'excellentes dispositions : Agricole d'Egypte cap. 260 à 270 ; div. 247,50 à 257,50 ; Angle Belgian 40, 42,50, 41,25 ; Allotment fond. 25, 24 ; Enîie prise cap. 182,50, 180,25: div. 145, 140, 142,50; oblig, Héliopolis 425; cap. 45 , 42,50: fond. Immobilière d'Egypte 187,50, 192,50, 195, 185, et cap. 105, 107,5C i vendredi, cette dernière a coté de 97,50 à 105 seuls cours). Jouiss. Kameroun 67,50, 70 ; Nitrate Rails 395 à 400 ; Barcelona 88,50 à 94,50 ; Mexico Tram 265, 270; Chinois 1912-, 440 argent ; Savigliona " 1075 ; Kolomna 62C papier, et Métallurigique Russo-Belge 2150, 216a, 2165. COURS DU CHANGE Anvkrs, 8 mai. — Cours du florin : 329 argent, papier. Rotterdam, 7 mai. — Londres, fi. 11,64. Berlin, fl, 37,55. Paris, 42,87 1/2. Amsterdam, ; mai. — Londres, 11,641/2. Berlin, IL 37,55. Paris, fl. 42,85. Suisse, fl. 47,45. Vienne, IL 23,621/2. Copenhague, fl. 69,85. Stockholm, fl. 73,30. Nieuw Tjisalak. Nous attirons particulièrem- nt l'attention de nos lecteurs sur cette valeur de premier ordre que nous estimons susceptible encore d'une plus value considérablç. Les trois premiers mois de l'exercice en cours accusent un rendement en caoutchouc de 50 à 60 % supérieur à ceux des; mois correspondants de l'exercice écoulé, déjà lui-même si brillant ; les perspectives pour les années à venir sont plus belles encore. En effet, la société Nieuw Tjisalak, air Capital de fl. 1.000.000 en 50.000 actions de 20 florins (dont 100.000 florins encore à la souche) à côté desquelles figurent 15.000 cinquièmes parts de dividende, possède dans l'une des plus fertiles parties de l'île de Java, une propriété de 1389 bouxvs, soit 2436 acres. La superficie plantée d arbres en caoutchouc n'est ehc-ae que de .820 bo iws dont 320 bouxvs seulement, étaient en rendement fin décembre 1915, de sorte qu'il restait à cette époque 500 bouxvs plantés niais non encore en sai-gnàge. Dans le courant de l'année 1916. on a étendu de 50 bouws la surface plantée. Fin 1915 il existait sur la plantation un total de 206.890 arbres dont 76.945 en rendement. L'importance de la réserve en arbres est un facteur auquel il y a lieu d'attacher un intérêt de grande valeur. Le prix de revient du caoutchouc à Nieuw Tjisalak n'est que de 10 pence à la livre, alors que dans plus d'une société similaire il atteint jusqu'à 15 pence. Les principales caractéristiques de cette. société sont donc : Possession d'une riche propriété de plantations dont 1/4 de la superficie en plein .rendement assure déjà des bénéfices considérables. Petit capital à rémunérer. Aussi, peut-on considérer les titres de cette société comme de beaux titres' de portefeuille dont la valeur actuelle doit logiquement doubler d'ici à peu d'années. U n'est pas négligeable non plus de signaler l'amélioration importante de la composition du portefeuille de Nieuw Tjisalak, lequel portefeuille se compose de valeurs d'excellentes sociétés de plantations, partie obligations 7 %, partie actions ayant subi depuis un an des plus values considérables. La participation dans Telok Dalam notamment doit attirer particulièrement l'attention. D'autre part, Nieuw Tjisalak a vendu au début de cette année les actions Kalitengah qu'elle détenait en portefeuille, opération qui lui a laissé un bénéfice de 210.000 francs. L'action de capital côtait le 7 mai dernier à la Bourse d'Anvers 82,50-85.; la part de dividende 235-244. D'après les statuts de la société, la part touche trois fois ce qui revient au capital. M a été payé pour l'exercice 1915 : FL 1,20 pour l'action de capital, fl. 3,60 pour le 1/5 de part, du dividende. \ La production pour 1916 ayant été d'un tiers supérieure à celle de 1915, on s'attend pour le dernier exercice au payement de IL 1,60 pour l'action de ca-I pital, et 11 4,80 pour le 1/5 fie part de dividende. Il ne serait pas étonnant toutefois que le dividende attendu dépasse ces prévisions, vu que le prix moyen de vente du caoutchouc a été supérieur en 1916 à 2/7 sh. qui fut le prix de vente moyen pour l'exercice 1915. Il y a lieu enfin de tenir compte également de l'augmentation vraisemblablement très grande qu'atteindra le prix du caoutchouc après ku guerre. Les actions Nieuw Tjisalak sont cotées à la bourse de Paris. Une côte renseignée par le marché de cette place et venue à notre connaissance le mois dernier donnait pour l'action de capital les cours de 140, 145, 150 francs. Astra Romana. — Cette société annonce qu'elle a été sommée le 19 mars par l'autorisé militaire occupante, à recommencer l'exploitation ; si la société ne s'exécute pas, l'autorité se réserve, après le délai d'un mois, de'prendre elle-même en mains l'exploitation, ou de confier celle-ci à d'autres exploitants. Kalitengah. — On prête au Conseil d'administration l'intention d'amortir largement l'immobilisation, nécessitée par l'agrandissement, de son domaine.Cela ne s'effectuerait malheureusement qu'au détriment momentané des actionnaires qui, paraît-il, ne recevraient pas de dividende. Crédit Communal de Belgique. — Cet important établissement se propose d'émettre prochainement un nouvel emprunt dont l'import a été fixé à 50 millions de francs, en titres de 10.000, 1000 500 et 100 francs, rapportant 4 % et remboursables en 66 ans, avec coupons semestriels lr mai-novembre, nets d'impôts. Ce nouvel emprunt a pour but de permettre à la Société du Crédit Communal de Belgique, de continuer son aide aux communes, ce qui est un programme' éminemment patriotique. Société Hypothécaire Belge-Américaine. — Les documents nécessaires à l'établissement du bilan n'étant pas parvenus au siège social en temps utile, l'assemblée est remise au 26 mai. Linière de Saint-Léonard. — En tenant compte du report de 1915, qui était de fr. 21.870,95, le bénéfice de l'exercice 1916 ressort à fr. 18.535,84, les deux sommes réunies forment le solde faxorable qui se chiffre donc par fr. 40,406,79. Charbonnages de Maurage. — L'assemblée du 19 mars 1917 a décidé de laisser le soilde disponible de fr. 333.097,57 à la disposition du Conseil pour être porté à un compte de prévision temporaire qui sera éventuellement, réparti ou porté à un amortissement extraordinaire, s'il y a lieu. Tramways d'Alexandrie. — Faute des documents nécessaires, l'assemblée a simplement établi un procès* verbal de carence et a procédé au tirage des obligations. Tramways de Saratov. — Les circonstances n'ayant pas permis l'envoi des pièces comptables^ indispensables à d'établissement du bilan et du compte ue profits et pertes, le Conseil n'a pu soumettre ceux-ci à l'assemblée ordinaire du 3 courant. Réouverture de la bourse à Constantinople. — La Bourse de Constantinopile sera réouverte le !-« mai Elle était fermée depuis !e début de la guerre. On ne pourra y traiter îles affaires de spéculation ni à terme. Ungarische Verkehrsbank A. G. — Bénéfice neî ('• 2.110.832. Dividende 14 % contre 12 1/2 en 1915. La ville de Turnhout a émis un emprunt en bons de caisse pour un montant, de 100.000 francs. Cohmische Industrialbank, à Prague. — Le dividende a été fixé à 5 %, soit C. 20 par action C. 157.809,27 sont reportés à nouveau. Aursig-Teplitzer Bahn. — La direction propose de fixer /le dividende à 3 % contre 51/2 % en 1915. Grand Trunk. — Le correspondant canadien du » Times» a nonce que dans les milieux financiers du Canada on est convaincu que le gouvernement reprendra le Grand Trunk, ainsi que le Grand Trunk Pacific et le Canadian Northern, indépendamment de la conclusion du rapport de la Commission. Allgemeine Verkehrsbank à Vienne. — Le dividende a été fixé à C. 22 contre C 18 en 1915. La Société française d'assurances contre les accidents « La Providence », à Paris, a fait un bénéfice net, en 1916, de fr. 1.986.813 et paie un dividende de fr. 100 contre fr. 87,50 en 1915. Bohmische Unionbank, à Prague. — U a été décidé de fixer le dividende à 81/2% soit C. 17 par action. The National Bank of South Africa Ltd. — Dividende 6 %. £ 49.000 ont été reportés à nouveau. Hauptstàdlische Bank und Wechselstuben A. G. Dividende C. 20,— par action. La Banque Suisse-Sud-Américaine a décide d'entrer en liquidation. La banque sera reprise par la Banque Française et Italienne pour (l'Amérique du Sud. Kreditinstitut Ungarischer Holzhàndler. — Dividende 10 1/2 %. MEMENTO DE L'ACTIONNAIRE ASSEMBLEES ANNONCEES 10 mai Société Anonyme d'Armement «Dender & Schelde», à 11 heures, au siège social, 28, rue Osy, à Anvers. Compagnie d'Electricité de la Dendre, société agto-iivme, à 12 heures, au siège social, 143, rue Roj^tie, à Bruxelles. 12 mai Société anonyme Belge de Navigation Fluviale, à 10 heures du matin, au siège social, 39, rue Nassau, à Anvers. «La Floridienne», J. Buttgenbach & Co, société anonyme, à 4 heures de relevée, au siège social, 22, avenue Marnix, à Bruxelles. 13 mai Samenwerkende Maatschappij « De Libérale Bak-kerij » van Antwerpen, à 8 heures, au local « De Gouden Leeuw », rue Haute, 50, à Anvers. 14 mai « Constantia », société anonyme d'assurances à Anvers, à 10 heures du matin, au siège social, 1, avenue Marie-Thérèse, à Anvers. « Constantia Capitalisation », société anonyme pour favoriser l'épargne par la constitution de capitaux, à Anvers, à 11 heures du matin, au siège .social, 1, avenue Marie-Thérèse, à Anvers. Bouwkunst, société anonyme, à 5 h. de relevée, au siège social, rue Montens, 78, à Anvers. Caisse des Valeurs Industrielles Société anonyme Siège social à Anvers Le Conseil d'Administration a l'honneur de convoquer MM. les actionnaires à l'assemblée générale ordinaire, qui se tiendra le SAMEDI 26 MAI, à 11 heures, au siège social, 10, rue Kipdorp, à Anvers. ORDBE DU JOUR : 1" Rapport du Conseil d'Administration ; 2° Rapport du Collège des Commissaires : 3° Examen et approbation du Bilan et du Compte de Profits et Pertes de l'exercice clôturé le 31 mars 1917 ; 4° Décharge à donner aux Administrateurs et Commissaires.MM. les actionnair.es, pour assister à cette assemblée, doivent se conformer à l'article 30 des Statuts. Le Conseil d'Administration. Banque Centrale Anversoise Société Anonyme à Anvers Messieurs les actionnaires sont informés de ce que le dividende pour l'exercice 1916 sera payable à partir du 14 mai prochain contre remise du coupon n° 39 par : Fr. 12,- à \NVERS : au siège social ; à BRUXELLES : à la Banque de Bruxelles,^savoir au siège social (Siège A), 62, rue Royale ; au siège (B), 27, avenue des Arts et à la Succursale C.), 42-52, nie du Lombard. Anvers, le 7 mai 1917.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dit item is een uitgave in de reeks Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires behorende tot de categorie Financieel-economische pers. Uitgegeven in Anvers van 1858 tot 1979.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Toevoegen aan collectie

Locatie

Periodes