La libre Belgique: bulletin de propagande patriotique

1556 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1917, 01 Decembre. La libre Belgique: bulletin de propagande patriotique. Accès à 22 juillet 2024, à https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/fr/pid/0v89g5hb0m/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

N° 139 __ . _ TROISIÈME ANNÉE DÉCEMBRE 1917 PRIX BB NUMERO — Élastique, de zéro à l'Infini (prière aux revendeurs de ne pu dipmer cette jimite) , LA LIBRE BELGIQUE J'ai foi dans nos destinées, au Pays qyi se détend 5ln^ûM au tespect de tous ce pays ne périt pas! Dieu sera ayef aous dans celte tfause juste. ALBERT, R«i Des Bkloks f4 août 19*4). ■Acceptons protfÈsolrement les sacriÉUes «jai aous sont imposé*,. «t attendons patiemment l'h«ure de la réparation A. In^JC FOHDÈS ft* 1" FÉVRIER »I6 Zjfrvors tes per9#»oes qui dominant paj la larce rpili taire notre p^ys, ayaas Jes égards guti commande l'iptérêl général Res-pâeftons les jfrpkecnôAte i^uJelles ilous imposent aussi longtemps qn'iis ne portent »lteiflte af i la liberté de nos consciences <%o&rçanes qi à notre Qjgnlté Patriotique Mgr MERCIER. BULLETIN DE PROPAGANDE PATRIOTIQUE — RÉGULIÈREMENT IR RÉGULIER NE SE SOUMETTANT A AUCUNE CENSURE ADRESSE TÉLÉGRAPHIQUE KOMMANDANTUR - BRUXELLES BUREAUX ET ADMfNfSTRATIGN ne ponvaut être un emplacement de tout repos, ils soirt installés dans une «ave automobile ANNONC1S : Les affaires étaaft sertas sons la deminahen allemande,.nous avons supprimé la page d'annonces et seitlens à nos clients de réserver l&ur argent pour des Uimps meilleurs LA RÉPONSE DU CHANCELIER. Dédié à Leurs Excellences le Nonce du Pape et les Ministres d'Espagne et des Pays-Bas. Vous n'ignorez pas que ce n'est que tout récemment que je fus appelé à la tête du gouvernement de l'Empire. Toutefois, dans ma situation antérieûre j'étais particulièrement bien placé pour suivre la politique étrangère de mes prédécesseurs et des hommes d'Etat de nos Alliés. Eh bien, comme homme d'Etat et comme historien, qui toute une vie durant s'est dévoué à la recherche de la vérité historique, je vous déclare que LA CONSCIENCE DE L'ALLEMAGNE EST PURE. CLe Comte von Hertling au Dr Mantler, directeur de l'agence Wolff Interviens du 17 décembre 1917J von Bethmann-Hollweg, le 4 août 1914, avait reconnu publiquement du haut de la tribune du Reichstag l'injustice eeimnUs, Michaëlis s'était tu prudemment, et voilà que, plu* cyniqu» que ce6 deux Prussiens, le Bavarois von Hertling ne eraiat pas lui is proclamer à la face du monde que l'Allemagne n'a ries à se reprocher! Et dire que le Tape réprouva un jeur solennellemeit la violation de la neutralité belge, dire que l'Univers entier frémit d'indignation à la nouvelle des déportations en masse, dire que depuis plus de trois ans on nous vole, on nous pille, on nous affame, on nous tue, et q\ie malgré tout cela un homme d'Etat, ua vieillard auquel un long passe scientifique et politique, qu'on aimait à croire intègre, faisait comme une auréole, o»e affirmer que la «atioa parjure, le peuple bourreau, le pays des von Bissing et des von Falkenhausen a LA CONSCIENCE PURE! Patisnce, Belges, patience et courage! L'heure de la justice sonnera un jour, et le jugement de l'HIsioire, it eette Histoire h laquelle von Hertling prétend avoir sacrifié sa vie et qu'il finit cependant par trahir misérablement en lâche st vil courtisa* qu'il est, le jugement de l'Histoire sera terrible. La Li»re Bilg.'Que. Pour l'Unité Nationale. Discours du Baron de Broqueville. (Extrait du discours que l'honorable chef du Cabinet comptait prononcer le 15 novembre, à Paris, à la solemnité belge du Trccadéro. Une indisposition vint l'en empêcher J ... L'Allemagne s'efforce de ruiner notre avenir. Son pillage est scientifique; elle ne cherche pas seulement à ravitailler a bon compte ses armées et ses usines à munitions, elle veut ruiner un concurrent. De là des enlèvements de machines inexplicables autrement, des destructions de fours, des vols de secrets de fabrications. L'année dernière, à la Conférence de Paris, les Alliés ont affirmé leur ferme résolution de déjouer cet abominable calcul en prenant toutes les mesures nécessaires peur assurer, pendant la période de renaissance, la protection de nos industries. La Belgique ne sera pas livrée au bon plaisir de ses détrousseurs. De la situation économiqué qui lui sera faite dans l'Europe nouvelle dépendra la possibilité pour elle de continuer le rôle de fidele gardien de la Meuse et des côU-s de Flandre qui lui échoit selon la natur» et l'histoire. En 1831, ce fut dans un esprit de défiance envers ce vieux peuple, qui venait de s'affirmer comme une jeune nation, que l'on régla la question belge, si grosse de conséquences lointaines. Ces défiances ne se reproduiront pas. Si nous avons découvert à l'est un faux ami, nous avons trouvé ailleurs des amis 5 PRIÈRE DE FAIRE OIR véritables qui ont pu voir qu'une Belgique indépendante et forte, complètement maîtresse de ses destinées, est un élément 'nécessaire dans les combinaisons qui doivent assurer avec l'équilibre eurepét* la sécurité générale. La restauratio* des dommages commis, u*e juste indemnité, des garanties contre l'annexion déguisée sous le manteau du Zollverein et contre le renoavellement de l'agression de 1914 constituent un des éléments essentiels de cette force do»t nous avons besoin pour nous et pour les autres. LA SÉPARATION ADMINISTRATIVE. Mais notre ruine économique na suffit pas à l'Allemagne. Sentant la vanité d* ses rêves de conquête, elle cherche en ce momeat à inculquer des germes morbides dans la structure même de l'Etat; la séparation administrative réalisée entre la partie f a nande et la partie wallonne du royaume est t*ut simplement un instrument de division qui, dans l'esprit de ses inventeurs, doit fissurer le bloc sur lequel s'est brisé dès l'attaque de Liège l'offensive foudroyant» de 1914. C'est comme un»; servitude de passage pour frapper plus facilement nu cœur la France et l'Angleterre. La protestation que le gouvernement belge a élevée contre cette odieuse mutilation de la patrie a été précédée des protestation* «te tout ce que la Belgique envahie et particulièrement les Flandres comptent de plus distingué. Jamais la Belgique une et indivisible ne s'aftirme plus unanime. Pendant que la soldatesque continuait le long de la côte les déportations et le travail forcé, le pouvoir CULER CE BULLETIN

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.
Cet article est une édition du titre La libre Belgique: bulletin de propagande patriotique appartenant à la catégorie Clandestiene pers, parue à S.l. du 1915 au 1918.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Ajouter à la collection

Emplacement

Périodes