Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires

154 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1916, 04 Octobre. Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires. Accès à 16 octobre 2019, à https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/fr/pid/3r0pr7nj27/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

ANVERS. Mercredi 4 Octobre 1916 Le numéro 10 centimes Cinquante-neuvième Année - N° 17.731 DIRECTION & REDACTION : 14. RUE VLEMINCKX, 14 ANVERS Téléphone 3761 ABONNEMENTS : Les abonnements pour la ville et les faubourgs sont acceptés au bureau du journal, 14, rue Vleminckx.— Pour l'intérieur et l'étranger on peut s'adresser à la poste. LLOYD ANVERSOIS Seul Journal Maritime quotidien émanant des Courtiers de Navires Annonces : 25 centimes la petite ligne. — 50 centimes la double ligne 1 franc la. ligne sur double colonne Adresses industrielles. 50 centimes Émissions et Annonces financières : Prix à convenir Les annonces sont mesurées au lignomètre.—Les titres se paient d'après l'espace qu'ils occupent. AVIS Toutes les heures renseignées dans notre journal sont indiquées d'après l'heure de la Tour. Observations météorologiques de M. F. Agthe, opticien, rue Léopold, 51. Anvers, 4 oct 1916, 11 h. du matin. — Baromètre 765, — Thermomètre cent (max) -h 18 — Thermom. cent. 1min.) + 11 — Pluviomètre : 2,1 m/m.—Vent. S.-O.—Prévision : Pluie. Astronomie 5 octobre (Communiqué par l'Observatoire Royal de Belgique à Uccle lez-Bruxelles) Lever du soleil 6 h.49m, Pleine lune le 11 oct. 18 h. 1 m. Coucher du soleil... .18 . 13 Dern. quart.le 19 oct. 2 „ 8 „ Lever de la lune 15 36 „ Nouv. lune le 26 oct 21 „ 37 „ Coucher de la iune.. .24 20 „ Prem. quart, le 2 nov. 18 „ 50 „ Haute marée à Anvers Matin Solr 5 oct. ...10 h. 8 m I 5 oct. ... .22 h 46 m. 6 ... 11 „ 26 „ I 6 „ ... 24 ., 7 „ 7 „ ... 12., 48 „ | 7 Hauteur du Rhin Cologne 2 oct. 1.91 m-. Strasbourg 2 oct. 2.97 m Huningen - 1-05 „ Lauterbourg „ — „ Kehl - 2.97 „ Maxau ,. -r- „ Mannheim „ 3.53 „ Germersheim „ — „ Caub ,, 2,09 „ Mayence „ 0 93 „ Ruhrort „ 0 97 „ Bingen „ 1.76 „ Duisbourg „ 0.97 „ Coblence „ 2.11 „ Waldshiit „ — „ Diisseldorf . 1.66 . Lobith „ 106l „ Hauteur du Main Hauteur du Neckar Francfort 2 oct. 2.30 m. Heilbronn 2 oct. 0.50 m Hauteur de la Moselle Hauteur du Bodensee Trêves 2 oct. 421. m Constance 2 oct. 3,98 m. PLUS GRANDES MAREES DE L'ANNEE 1916 Coefficient Fort de hauteur Philippe Anvers de la marée Hauteur Hauteur 13 octobre o 0,99 2,48 2,49 28 octobre * 0,94 2,36 2,37 11 novembre o 0,85 2,13 2,14 27 novembre * 0,92 2,31 2,32 11 décembre o 0,76 1,91 1,92 26 décembre * 0,94 2,36 2,37 o Pleine lune. * Nouvelle lune. Port d'Anvers STATISTIQUE DE LA NAVIGATION INTERIEURE PENDANT LE MOIS DE SEPTEMBRE Entrés : Navires Tonnes Ecluse Bonaparte 494 293.445 » Kattendyk — — Royers ' 232 67.873 Canal de la Campine 100 26.124 Bassin des Bateliers 348 30.414 Quais de l'Escaut 103 36.330 Installations pétrolifères — — Totaux 1.277 454.186 Sortis : Navires Tonnes Ecluse Bonaparte 219 209.749 » Kattendyk — — Royers 308 153.788 Canal de la Campine 92 24.863 Bassin des Bateliers 331 28.123 Quais de l'Escaut 104 67.325 Installations pétrolifères — — Totaux 1.054 483.848 ARRIVAGES DU 3 OCTOBRE Steamer Wilford III, de Tamise. Remorqueur Parcifal, de Gand. » Franco-Furtia, de Gand. Bateau-moteur René I, de Boom. » Artois 1, de Louvain. Allège Çornelia, de Burght. » Arica, de Gand. » Polaeres, de Gand. » Frère et Sœur, de Gand. » hezanna. de Gand. » Edgard, de Gand. » Ange-Gabriël, de Gand. » Pisalère, de Gand. » Maracaxao, de Gand. » Simon Smïts I, de Gand. » Bonasse, d'Aerendonck. » Axa 1, d'Aerendonck. » De jonge Octaaf, de Moll. » Rosalie, de Moll. » Jeune Adrien, de Moll. » Octavie, de Turnhout. » St-Antoine, de Liège. » Charles, de Liège. » La mère Constance, de Liège. » Atlante, de Liège. » Le jeune Raymond, de Liège. » Niets Volmaakt, de la Hollande. » Drie Gebroeders, de la Hollande. » . Anna, de la Hollande. » De Verandering, de la Hollande. » Andries, de la Hollande. » Mossel, de la Hollande. » Drie Gezusters, de la Hollande. » VijF Gebroeders, de la Hollande. ' » Twee Gebroeders, de la Hollande. » Nieuwe Zorg, de la Hollande. » Jacomina-Catharina, de la Hollande. DEPARTS DU 3 OCTOBRE Steamer Wilford III. pour Tamise. » Telegraaf III, pour la Hollande. Remorqueur Zar I, pour Burglit. » Greif, pour Hoboken. » Mercedes, pour Gand. » Friederike, pour Gand. Bateau-moteur Rosalie, pour Boom. » Frango-Belge VI, pour Willebroeck. » Stad Lier, pour Bruxelles. Allège Twee Gebroeders, pour Hoboken. » Auguste, pour Hoboken. » Victoria, pour Steendorp. » Emile, pour Niel. » Drie Gebroeders, pour Niel. » Marguerite, pour Boom. » St-Antonius, pour Puers. » Emma, pour Lierre. » Gounod, pour Bruxelles. » Ramir, pour Louvain. » Germaine, pour Louvain. » Walter, jjour Gand. » Marie-Louise, pour Gand. » Le Voila, pour Gand. » Hirondelle, pour Gand. » Torpille, pour Gand. » Orgades, pour Gand. » Horeb, pour Gand. » Spa, pour Merxem. » St-Antoine, pour Merxem. » Knaps I, pour Wyneghem. » Tirlemont, pour Hérenthals. » Vereinigung 62, pour Hérenthals. » Laïs, pour Aerendonck. » Eugène, pour Vorsselaere. » Révision, pour Moll. » Marie-Louls, pour Moll. » Esperanzà, pour la Hollande. » Drie Gebroeders, pour la Hollande. » Op Gods Vertrouwen, pour la Hollande. » Dorothée, pour la Hollande. » Marcelle, pour l'Allemagne. » Laiineck, pour l'Allemagne. AVIS J'attire l'attention du public sur l'arrêté du 27 août 1915 du Gouvernement général (Bulletin officiel des lois et arrêtés, année 1915, n. 110, p. 922) concernant les perturbations causées au service des fils télégraphiques, téléphoniques, etc. Voici le texte de cet arrêté : Article premier. — Il est défendu de faire monter des cerfs-volants ou de se livrer à toute action du même genre pouvant causer des perturbations au service des fils télégraphiques, téléphoniqeus, etc. Les contrevenants sont passibles d'une amende de 300 marks au plus ou d'une peine d'emprisonnement, soit des deux peines réunies, à moins que les lois et arrêtés en vigueur ne prescrivent l'application d'une peine plus élevée. Article 2. — Si les coupables ne sont pas en âge d'être punis, les personnes chargées de leur éducation seront rendues responsables à leur place. Article 3. — Les contraventions seront jugées par les tribunaux àt autorités militaires. Article 4. — Le présent arrêté entrera en vigueur le jour de sa publication. Bruxelles, le 29 septembre 1916. Der Gouverneur von Brussel u. Brabant, Hurt, Generalleutnant. AVIS Le Gouvernement de la position d'Anvers a décrété qu'un échevin de la ville devra passer la nuit au quartier de l'Etat-major du Gouvernement et de l'Etat-major de la Kommandantur. Les échevins serviront d'otages pour le cas où des habitants d'Anvers prêteraient assistance par n'importe quelle entreprise ou mesure à des aviateurs ennemis. Conseil Communal d'Anvers A la séance de lundi 2 octobre, dont nous avons rendu compte dans notre numéro d'hier, Mr le Bourgmestre J. de Vos a fait la déclaration suivante au sujet de la manifestation du 23 septembre à l'hôtel de ville. La situation est pénible pour la population, surtout à cause du manque de pommes de terre, par suite d'une mauvaise récolte. Mais les mesures de police que j'ai prises depuis le début de la guerre sont restées en vigueur. Les rassemblements, cortèges, manifestations de toutes sortes sont et restent interdits. Je ne puis permettre d'exceptions à cette .règle et l'autorité allemande ne m'a laissé aucun doute qu'elle rendra la Ville responsable, si des manifestations se répétaient. Le Conseil peut être persuadé que l'ordre sera maintenu et que l'interdiction existante sera respectée.D'ailleurs des manifestations à l'hôtel de ville en matière de ravitaillement sont entièrement inutiles. Certaines personnes semblent vraiment croire que l'administration communale a le pouvoir de régler le ravitaillement, et peut-soigner pour plus de i.ouïmes de terre ou de pain, pour du beurre ou de la viande à meilleur marché. Ceci est une erreur complète. L'administration communale est impuissante en cette occurence. Notre alimentation provient de l'étranger ou de notre propre sol. Pour autant qu'elle vienne de l'étranger, donc principalement pour le froment, la farine, le riz, le lard, le saindoux, les haricots, les pois et le maïs, — les denrées dites du Comité — l'importation et la distribution est entre les mains du Comité National et de la Commission for Relief. La Ville est très reconnaissante pour l'œuvre grandiose exécutée par ces institutions. Mais le Comité National ne peut importer un kilo de plus qu'il ne le fait, parce que la totalité de l'importation est limitée par des arrangements internationaux et le tonnage disponible. Les réclamations à l'hôtel de ville ou contre celui-ci ne sont donc pas justifiées en ce cas. En ce qui concerne les produits indigènes en général, et les pommes de terre en particulier, la Ville ne peut partager parmi la population que ce qu'elle ; reçoit ellê-mênie de la. Kartoffelzentrale allemande qui a réquisitionné la récolte de pommes de terre à la campagne, et les adjuge aux différentes villes et communes. Tout ce que nous recevons est distribué, et aussitôt que nous le recevons. Et nous faisons ...■•ri SfrtîS au. iiii profit pour la caisse communal/. Ici aussi des manifestations à l'hôtel de ville s< ni sans utilité. La population peut être persuadée que nous n'épargnons pas les démarches et les demandes, les requêtes ou les protestations qui peuvent être de quelque utilité. Je puis ajouter à ceci que le pain a été reporté à partir de ce jour, par le Comité National à la grande ration de 400 grammes par jour ; j'espère qu'elle restera ainsi et qu'elle sera même augmentée encore, vu la détresse causée par le manque de pommes de terre. Le pain hollandais est également revenu en petites quantités. Mais je tiens à faire observer expressément que ces deux améliorations n'ont rien de commun avec la manifestation du 23 septembre dernier. La décision du Comité National date de dix jours avant, il en est de même de la décision concernant le pain hollandais. .T'espère que dans ces conditions la population se rendra compte que le bon sens et le devoir civique doivent inciter tout le monde en ces temps difficiles, à ne pas rendre plus difficile encore la. tâche de l'autorité communale, par des manifestations qui ne peuvent aboutir qu'à nuire à notre ville bien-aimée. (Très bien sur.tous les bancs). Evénements de Mer SINISTRES, AVARIES, ETC. Sinsen, Ravn. Christiania, 20 octobre. — (-n mande de Vadsô que les vapeurs norvégiens Sinsen et Ravn ont été coulés à la hauteur de la côte de Miirman. Les équipages ont été débarqués. BELGIQUE Une nouvelle route vers Genval Un groupe de spécialistes a visité les importants travaux de voirie exécutés dans le sud-est du Brabant, grâce à l'initiative des communes. Afin d'utiliser les nombreux chômeurs de la région tombés à charge du budget, les administrateurs communaux ont décidé l'amélioration de la voirie. Le premier travail entrepris est l'établissement d'une grand'route entre La Hulpe et Ottignies, en passant par Genval et Rixensart. Près d'un millier de chômeurs y sont à l'ouvrage et d'importantes parties sont déjà achevées, ainsi que la plupart des1 travaux d'arponts, etc. La route est établie sur une largeur de 14 mètres. Elle a en plus une voie cyclable. De chaque côté, rue zone de recul de 6 mètres est établie, avec servitude pour les constructions futures à front de cette oie de communication, qui est appelée à rendre les plus grands services. Les travaux avancent normalement. Une école nationale des chemins de fer Une première école nationale des chemins de fer sera ouverte à Saint-Josse-ten-Noode le 7 octobre courant dans les locaux sis 94a,rue des Plantes. Cette institution est due à l'initiative de fonctionnaires techniques- des chemins de. fer de l'Etat, elle est patronnée par la Fédération des Constructeurs de Belgique, par l'Union professionnelle des Entrepreneurs de Travaux publics et par de nombreuses personnalités de l'Industrie belge et des administrations publiques. Le programme de cette école donnera aux élèves les connaissances spéciales nécessaires : a) dans l'exploitation des chemins de fer de l'Etat, des chemins de fer vicinaux et des tram- i ways, à tous les agents indistinctement qui exer- | ■ cent leurs fonctions dans les services techniques, i < C'est ainsi que les cours formeront dans les sections < élémentaires les candidats aux emplois subalternes et, dans les sections spéciales, les agents de tous grades et de tous services, selon les programmes , imposés par les administrations. Un cours d'exploitation technique sera spécialement organisé à l'intention des candidats sous-chefs et sous-chefs de sta- î tion ; b) Dans l'industrie à tous les artisans employés dans les usines de construction du matériel fixe et du matériel roulant des chemins de fer et dans celles dont les spécialités ont trait à ce genre de construction. Les cours supérieurs prépareront des chefs-monteurs, des chefs d'équipes, des brigadiers, des contre-maîtres, des chefs de fabrication et des chefs d'atelier pour ces usines ; c) Dans les entreprises de travaux publics et dans les administrations publiques aux chefs de chantiers, contre-maîtres, opérateurs, surveillants et conducteurs ; d) Dans tous les domaines spécifiés ci-dessus, aux agents réceptionnaires. Des brevets d'aptitude seront délivrés pour les différentes sections aux élèves qui subiront les examens de fin d'études avec succès. Les cours se donnent le dimanche matin de 9 à 1 heure et en semaine de S à 10 heures. Les inscriptions sont reçues 94a, rue des Plantes, le lundi 2, mardi 3 et mercredi 4 octobre, de 6 à 8 heures du soir. g CHRONIQUE INDUSTRIELLE Nos charbonnages limbourgeois. Verreries. Cité ouvrière : 1300 maisons La « Chronique des Travaux Publics », en publiant récemment les sièges des concessions des charbonnages limbourgeois, a annoncé que les travaux de mattage, du cuvelage et l'extraction des terres pour les poussiers étaient en bonne voie d'achèvement. Disons que, la semaine dernière, au Charbonnage du. .Wintérslag sous Genck, la direction a vendu aux ouvriers les premiers charbons à raison de 2 fr. 60 les 100 kilogrammes. D'autre part, considérant l'existence, à proximité de cet important charbonnage, des carrières de sable blanc rude employé dans les verreries du Jiai-naut, des ingénieurs étudient le projet d'établir des verreries aux environs de Asch et Genck. La création d'agglomérations nouvelles dans le nouveau bassin houiller belge préoccupe à nouveau les autorités compétentes. M. Léo Jaminet, l'architecte provincial, a lait, sur cette question des logements des ouvriers campi.uis, un travail fort curieux accompagné de plan à grande échelle. Il préconise la création ( 'une cité ouvrière excessivement vaste, vu qu'un siège d'extraction amènerait au moins 2000 ouvriers, sans compter un grand nombre de personnes vivant de la mine d'une f: çun indirecte. Cette cité serait située à l'ouest ou au sud uïëst du siège d'extraction et eu serait éloignée d'une distance d'un peu plus d'un quart d'heure de marche. Le tracé des rues droites, d'une largeur d ; u moins 15 mètres, -répondrait" à toutes les exigences de la ventilation ; elles aboutiraient toutes .i des plaines, des places publiques. Pour donner de l'eau potable à la population, il faudrait procéder ; ar adduction d'eau captée. L'établissement d'usines d'une certaine inipf y-tance, des magasins de matières inflammables, des dépôts de déchets ou toute autre industrie ma,saine et incommode serait interdit à l'entour de la cité. EXTERIEUR PAYS-BAS La navigation entre la Hollande et l'Angleterre Le service de la « Batavierlijn » entre Rotterdam et Londres, est suspendu provisoirement. La direction n'est pas en mesure de dire quand ce service sera repris. FRANCE L'impôt sur le revenu La Commission sénatoriale chargée d'étudier la question de l'impôt sur le revenu a terminé l'élaboration du projet de loi qui sera appliqué dès le début de l'année prochaine. Il y a sept ans qu'il était déjà question d'établir cet impôt. Avant la guerre, un projet avait été,adopté, mais il ne donnait pas entière satisfaction à la volonté nationale. Au . début de la guerre, mode d'imposition fut abrogé et M1' Ribot reprit, en mai 1916, le projet d'un impôt social absolument équitable : son projet ne fut approuvé ni par la droite, qui y voyait doublé l'impôt sur le revenu, ni par la gauche, qui voulait voir revivre le projet de 1909. Le ministre se remit à la tâche et sur son initiative, un .projet a été conçu qui prévoit un impôt sur le revenu eu 6 catégories. Trois d'entre elles remplaceront les anciennes patentes : 1° sous la forme d'un impôt de 3 1/2 p. c. sur les recettes commerciales qui seront évaluées selon le désir des contribuables, sur le bénéfice net ou sur l'importance du débit ; 2° sous la forme d'un impôt commercial de 0,1 à 0,3 p. c. calculé, sur l'importance du débit, et 3° sous celle d'un impôt sur la location d'immeubles de commerce, prenant le caractère d'un impôt communal et-comportant de 6 > 25 p. c. du montant du loyer. La quatrième catégorie ta.xe la propriété foncière à la campagne de 3 p. c. de son revenu ; la cinquième frappe les appointements, pensions, etc., d'un impôt de 3 p. c., et enfin la sixième catégorie atteint les professions libérales qui sont soumises à un impôt de 3 p. c. du produit net. Mesures financières Le ministre des Finances a présenté à la Chambre un projet de loi donnant à l'Etat le monopole d'importation et de commerce du pétrole. Un nouveau décret prolonge la durée du morato-rium en ce qui concerne le paiement des loyers. DANEMARK Agrandissement d'un port On mande de Copenhague que l'on projette Ta construction à Fridiricia de nouvelles installations maritimes dont la superficie dépasserait de moitié celle du port libre de Copenhague. Le coût de ces travaux est évalué à 5 millions de couronnes. On peut voir, dans ce projet une nouvelle preuve du développement gigantesque de la navigation danoise.SUEDE Défense d'exporter Le gouvernement suédois a interdit l'exportation de certains articles, notamment de minerais de cuivre et de nickel. Le ravitaillement Le gouvernèment suédois a fondé une commission d'économie sociale, chargée de prendre les mesures nécessaires pour la répartition des vivres. Le bois suédois On mande de Copenhague, que la commission industrielle suédoise vient d'introduire auprès du gouvernement, une demande tendant à interdire l'exportation du bois. ITALIE Au port de Voghera On mande de Gênes : Un incendie a éclaté dans le port de Voghera. Entre autres marchandises de prix, 2150 balles de coton sont devenues la proie des flammes.RUSSIE Un monopole des céréales On mande'de Rétrograde que le ministre de l'agriculture poursuit l'établissement d'un monopole d'Etat pour le commerce des céréales. ETATS-UNIS Le commerce américain La valeur .des exportations aux Etats-Unis s'élève pour le mois d'août à 510 millions de dollars et selle des importations à 199 millions ; Je boni est ionc de 311 millions contre 119 millions en août 1915. Le pi'ix de la navigation avec la vapeur et avec le gaz Une société américaine a essayé de comparer le prix de revient de la propulsion d'un navire suivant :jue 'l'on emploie le moteur à gaz ou le moteur à /apeur: On a pris pour base des calculs un steamer i marchandises de construction toute, récente-mesurant 93 mètres de longueur sur 13 m. 70 de largeur, H mû par une machine développant 1500 chevaux. Le poids total des machines, des chaudières et du combustible logé dans les soutes atteint 313 tonnes, ît l'appareil moteur encombre le navire sur une ongueur de 15 m. 90. Avec le moteur à gaz, ces chiffres seraient respectivement réduits à 168 tonnes ît à 10 m. 50. Il y aurait donc à la fois économie de combustible et augmentation de la charge utile. Statistique américaine D'après le recensement de 1910, la population des Ltats-Unis était de 92 millions d'habitants, dont 32 nillions sont étrangers. 13 millions de ces derniers iont nés hors du territoire américain, les autres 19 nillions sont issus de parents immigrés, de père mmigré ou de mère immigrée. INFORMATIONS FINANCIERES BOURSE OFFICIEUSE D'ANVERS Séance nu 3 octobre. — Les préférences du marché îe s'étendant à aucune aùtre espèce de valeurs en leliors des fonds d'Etats, nos séances officieuses ne evêtent pas l'intérêt spécial que procurent les va-eurs à grosses fluctuations. Rénfermé dans les ii-nites habituelles, le marché présente toutefois une ertaine activité qu'on ne peut que désirer veir se naintenir et dont, faute de mieux, il faut se oonten-er pour le moment. Notons comme caractéristique 'aujourd'hui des tendances assez fermes et quelles affaires un peu plus nombreuses en valeurs aoutchoutières. Les rentes belges manquent un peu de soutien, les »ts de villes par contre progressent plutôt. Belge % mai, 71-71,75 ; le 3 % émission anglaise, 80,25-0,75 ; le Bon du trésor 4 ,% 1917, 101-101,75 ; Annui tés 3 % 78-79; Anvers 1887. 80,25-81,25; Anvers 1903, 68,75-69,75 ; Bruxelles 1905, 68-69,25 ; Gand 1896, 62,25-63,25; Liège 1897, 62,75-63,75; Ostende, 56 57; lot du Congo, 78,75-79,75. De l'ensemble des cours en valeurs internationales se dégage une note de fermeté à laquelle participent également cette fois les fonds roumains. Nous pou-pouvons signaler une nouvelle avance en Cédules argentines dont la nouvelle est traitée de 108 à 109, la série L est demandée à 11,50 et on dit les H 115,50 A., les K sont encore 94 demandées et en 5 % or on ferait 107-108. Les fédéraux argentins n'ont pas varié, l'intérieur 4 1/2 à 93,25-94,25, l'extérieur à 93-94, le 4 1/2 1911 à 93 A., le 5 % 1905 en pesos papier a acheteur à 93, -Buenos-Ayres 4 1/2 ville 90,50-91,50. Les dettes brésiliennes se consolident à leur niveau précédent. Brésil fûnding 1914 102,75-103,75, 5 % 1895 85,50-86,50, le 4 % 1910 72 A., le 4 % 1889 71,50-72,50 ex-coupon, Rescission 78 P. Rien en Uruguay, le 3 1/2 se présente à 71,50, le 5 % 1914 à 88,25, les Cédules uruguayennes 98,98,75, Chili 5 % 1911 91-92, le 4 1/2 1889 85 À., le 5 % 1896 8G-87. Les dettes asiatiques conservent des tendances très satisfaisantes. Japon Railway 5 % 105,75-106,75, le 4 1/2 1905 98,25-99,25, le 4 % 1905 88 P. Parmi les dettes continentales les fonds roumains se réjouissent d'une reprise assez accentuée, les russes oscillent en sens divers. Roumain 4 % 1890 77,75-79;25, le 4 % 1894 68-69,50, le 4 % 1908/10 63-64,50, le 4 % 1905 62,75 64,25, le 4 1/2-1913 71-72,50, le 5 % 1903 83,75-85,25, Russe 3 % 1859 62 A-, le 4 % 1880 73-74, le 5 % 1906 93,25 A., le 4 % Nicolas un peu moins bien à 81-82, Lisbonne 4 % 50-51, Portugais lro 47-48, Métalliques 59 P. Aux rubriques diverses les offres en obligations hypothécaires ont trouvé moyen de se placer ; unè petite amélioration des prix suivra sans doute. On est 1065-1075 environ en privilégiée Banque Belge de Prêts Fonciers et en Crédit Foncier Sud-Ameri-cain ; les obligations Banque Be'ge font 478-482 et les obligations Crédit Foncier Sud Américain 481-485,' privilégiée Hypothécaire du Canada 1087,50-1097,50 traité tel quel, l'obligation 470-474. capital Escaut 117 A., capital Tramways de Rotterdam 100-104, capital Saratow 31 A., dividende Saratow 21 A., privilégiées Crédit National Industriel 270-275, l'ordinaire 265-270. L'action Kemmerich demandée jusqu'ici à 720 rencontre acheteur à 745 ; ce prix provoquera peut-être quelque réalisation. On ne fait rien en pétrolifères. L'Astra Romana se tiendrait aux environs de 1165 A., 1175 P., la privilégiée Grosnyi 2990, l'ordinaire 2745, tous deux nomi-' naux. dividende Nafta 290 P. Au groupe des caoutchoucs les prix n'ont pas sensiblement varié, mais la marchandise offerte trouve généralement un écoulement facile. La Sennah a été couramment traitée entre 49 et 51, la Kuala Lumpur vaut 130-134. Federated 595-605, Galang Besar 3 3/4-4. Actions Tanganyika 70-71, obligat. 191,50 P. BOURSE OFFICIEUSE DE BRUXELLES Séance du 3 octobre. — Les transactions n'ont pas gardé la belle activité d'hier ; d'autre part, le nombre d'affaires traitées a quelque peu diminué, ce qui déteint légèrement sur certaines catégories de valeurs.Le groupe Fichefet fait notamment preuve d'une légère hésitation, mais il faut reconnaître que le fond de ce marché reste satisfaisant au possible. La capital Sucrière Européenne débute à 62 pour se redresser ensuite à 63 et 64 ; le fondateur ouvre à 56 pour faire successivement après 55-54,50-54 et 55. La capital Sucreries St-Jean reste bien tenue à 85-82,50, alors que la fondateur se tasse à 88,75-90-91,25-87,50 et 90. Nos rentes et lots de villes gardent leur calme habituel. Voici les cours : Rente belge 3 %, 69,75-70,75 ; Congo lots, 79-79.25 ; Crédit Comm. 4 % 1916, 94,25 ; Anvers "1903, 68,25-63,75 ; Anvers 1887, 80,75 ; Jîruxel les 1905, 68,75-69 ; Bruxelles Maritime, 63,50 ; Intercommunale des Eaux, 460 ; Liège 1897, 63,50-64 ; Liège 1905, 66 3/8-66 1/2. Les obligations industrielles n'ont pas un marché bien actif pour le moment. A noter en passant des demandes en 4 % Intercommunale des Eaux à 460, en 4 1/2 Houillères Unies à 447,50, en 4 1/2 Electricité d'Odessa à 425, en 5 % Electricité de Rosario à 4?0, en Chemins de fer et Tramways en Perse à 15. Les valeurs bancaires font preuve d'un peu plus d'activité. La capital Outre-Mer est à 485, la dividende se recherche à 96, la Caisse de Reports s'offre à 1335, le Crédit Anversois est à 395 A., le Crédit Liégeois à 435 A. et la Société Générale est, à 5950 P. Le compartiment des valeurs de transports est bien négligé encore. Il y a vendeur en capital Barcelone à 230, en fondateur Central Electrique du Nord à 6, en fondateur Tientsin à 1200 et en capital Vérone à 25. Bien peu de chose à dire aussi des métallurgiques. La capital Estampage du Dorietz à 215-216,25 est discutée et la dividende est offerte à 460 ; en Métallurgique du Hainaut, on est plus lourd à 107,50-108,75-110, la jouissance Tôleries de Konstantinowka n'est pas mieux à 2375 et la capital Trust Métallurgique cote 37. En valeurs charbonnières, on rencontré quelques offres. Ainsi il y a papier à 8500 en Hornu et Was-mes, à 1850 on Maurage, à 4460 en Produits au Flénu et à 470 en Rieu-du-Cœur. D'autre part, on cote 16 1/8-16 1/4 en Biélaïa, 657,50-660-662,50 en dividende Laura. Aux petites rubriques, on note de bons prix en Cotonnière du Rouvray à 385, les Carrières Wincqz s'inscrivent à 48, les Ciments de Visé sont à 140 papier et les fond. Ciments de Cronfestu à 18 papier. Au compartiment colonial, les transactions manquent toujours d'intérêt. Il y a acheteur en Federated à 590, en Soengei Lipoet à 282,50 on est bien en Hévéa à 160-162,50 et en Sennah à 49,75-50, mais on est indécis en Katanga ordinaire à 2190-2185. En dehors des titres sucriers, le marché des valeurs diverses est sans: signification. On rencontre vendeur en Courroies Lechat à 140, en capital Fourrure à 11, en Internationale de Grands Bazars à 37, en dividende Nafta à 285 et en privilégiée Tustano-wice à 160. Notons les cours faits de 66-67,50 en Explosifs Favier et de 45-46-47 en capital Boryslaw. Les valeurs étrangères n'enregistrent, aucune tendance bien déterminée. La Rand-Mines est offerte à 132,50, la Tanganyika cherche sa voie à 69,75-70-69,50-69,25, la Barcelona est plutôt lourde à 80-79,75-79,50-79,50-79,25, la Brazilian TracTïon a coté hier 330-332,50 et non 330-335, le Mexico-Tram est offert à 225,.la Lujar est ferme à 685-690. Les Tramways de La Haye sont à 625 papier, Kolomna est bien à 600. ainsi que la Métall. Russo-Belge à 2035-2040-2050. La privilégiée Nicolaïeff se soutient de son côté à 550 560, le Portugais 3 % lrc série est offert à 250, la Ville de Lisbonne 4 % 1886 fait 265-270 et. le Serbe 1895 est à 295 papier. COURS DU CHANGE Rotterdam, 2 octobre. — Londres, fl. 11,66. Berlin, fl. 42,47 1/2, Paris, fl. 41,95. Amsterdam, 2 octobre. — Londres, fl. 11,66 1/4. Berlin, fl. 42,52 1/2. Paris,, fl. 42,—. Suisse, fl. 46,05. Vienne, fl. 28,90. Copenhague, fl. 66,42 1/2. Stockholm, fl. 69,15. BOURSE DE NEW-YORK New York. 2 oct, 2 Oct I 30 sept. 2 Oct 30 sept. Hypothèques 7 21/2-2% nomin. Ontar o<£Western,or 26 !/2 :6 i/g Changes.Londr. C.T 4.76 45 4.76.45 Nortnern Paci.'., ord. '131/2 M3 — Cheo s. Londr.60 d. v 4./1.50 4,7150 Norfo.K£Western,ord 139 136 7/8 Change s. Paris vue. 5.831/2 5.83— Norf.<£West.4 % c. obi '33 - 137 - Change s. Berl n . 7G 1/2 70 1.2 Pennsylvania, ord. 5H 1/8 58 Argent , . , .69 1/8 69 1/8 Philao. Read., ord. 1!1 3/4 112 1/2' Philad.<feRead.,l spréf 45— 41- F0NDS GreatNortherr,l0préi 1191/4 119 V4 Amérique 2 p. c. obi 99 — 90 — Texas & Pacific, ord. 10 !0 - Atch. r. & S. F. 4% 105 3/4 106 1/4 Southern Pacif., ord. 101 5/8 101 % Atch.T.&S. F. a ord 106 1 '8 1065/8 Southern Rail//., ord. 25 1/4 25 1/4 Atc.T.<£S.F.Mgb.4% 93 1/4 93 1/4 Southern Railw.,prét. 68 — 68 - Atch.T.&S.F. a.prét. 100 — 1.00 '/4 Union Pacific, prêt. 149 ^'4 150 — Am.Car&Foundryor, 71 3/4 71— Union Pacif.4%, obi. 971/2 97 1/4 Baitim. <fe Ohio, ord. 88 3 4 888/4 Wab.S'LouisiPâc ,0 14 5/8 14 1/2 Canad. Pacific, ord. 1791/2 178 1/4 Wab.S'LouisAPac, pr 52 5/8 51 — Chesap & Ohio, ord. 66 — 66 5,'8 Amalgamai.Copper,o — — Chic.ÀNorth West.0. '29 — 12d— AnacondaGopper, n, 96 3/8 97 — Chic.Milw.&St.Paulo 96 — 96 — U.S.Steel Corp,.ord- ! 17 5/8 1:7 7/8 Reck Island ord. . 18;% 18:V4 U,S. Steel Corp.,préf. 121 — 1211/4 Am.SmeltARef.CûjO. 1121/2 1 ; J 3/8 U.S. Steel Corp. 5% Bethl. Steel Corp.,ord 555 - 560— 2e H. Obi. '06 :/8 106 — Denv.£RioGrande,o. 13 % 131/2 Americ.BeetSug.,ord 96 1 lb 96 5/8 ErieRailway, ord. . 39 7/8 40 — American.Can. ord. 65 1/8 65 — Erie Railw., 1° préf. 54— 54— Unit. SugarC»,ord. 47 — 47 1/2 Erie Railw., 2a préf. 45 — 45— Amer.Hiae^Leath.,pr 60 14 60 1/2 Erie Railw. Gen.Lien 73 - 72 i/g Amer, fei (feïel.foid, 133 — 133 1/2 Illinois Central,ord. 106 1/4 Uô-i'.i Am.Tel.4%conv.obl, '04— :04 Kans City South., ord 25 — 26 1/4 intern.Cont.Rubb^o 15 1/4 151/2 Kans. City South., pr. 6)— 53 1/2 |nterr.Merc.Mar.,ord 46 I'8 44 3/4 Louisv.&Nashv.,ord. 133 — 133 1/2 ntern.Merc.Mar., pr. 121 3/4 i20I — Nat.Rlw.ofMex.,1 pr. 13— 13— |nt. Merc. Marine Nat.Rlw.ofMex.,2pr. 7 1/2 7 1/2 41/2%, obi. 110 1/4 MO 1/4 Miss.Kans.<ÊTex.,oio 3 3/4 4— Pittsburg Coal, ord, 32 — 32 — Miss.Kansas&Texas CentralLeather,ord. 72 - 12 3/4 2° h.g.-ob!. 46 — 45 1/8 lnterbor,Metrop.,préf 73 — 73 1/2 Missouri Pacific.,ord 4 5/8 4 3/4 lnterbor.Metrop.,ord. 17 3/8 17 3/8 N.-Y.Centr.(6Huds.,o 109 7,8 109 5/8 StudebakerCor.,ora 132— — 1/2 Mont.Dom.Si.Cord 65 5/8 BOURSE DE PARIS Paris, 2 Oct. 2 Oct 29 sept. 2 Oct 29 sept. 3% rente française. 62 - 62 15 Est français. — Russie 1889,Con.4% Rio Tinto, parts . 1756 — 41/2% Russie 1909 77 - — - Mexique Int. 5% ' — Serbie 4% 1895 Lots lurquie . — — —— Espagne 4%. Etr 99 — 98 75 Chane» Berlin, court Portugal 3% . . 62 60 62 10 ChK«s.Amsterd..court 239 — 239 — Turquie 4% unifié . 61 — 6) - Che»s.Londres,court 27 8o1/2 27 86',2 Banoue otlomane . 460 — 461 — Escompte • • — — BOURSE DE LONDRES Londres 2 Oct 2 Oct. '29 sept 2 Oct. 29 sept. Consols. . . 59 — 59 5/8 South. Railway. , 27 1/8 27 3/8 Répuoiiq Argentine. 70 Union A . . . '57 1/2 158 3/8 4% Brésil . . 54 1/2 Wab., pré . . . - - — — — 4% Japon . . 70% 70 1/2 U.S. Stee A. . 123 3/4 124 1/2 Japon 1905, , . 95 1,8 95 — Amalg. C. . . . — — Mexique inter. . . Great Cobar. . . Pérou, ord. ... 5 — Columbia1 ... 48 — 48 — Pérou, préf. . . 25 3/4 25 3 4 Ver.. D;pJ.. . . .55 3 8 Portugal. . . . 56 — 55 s/4 Mexic. pr. . . . — — Russie 1889 . . 68 3/8 — — Rock Isl. ... Marc, of A . . . 18— 18 1/4 Randmine . . . — — Turquie.... 54 — Marine, or. . -= 3i,S % Uruguay, . 63 - 62 8/4 Shell 5% Uruguay . . -- - — — Rio Tinto ... —- Acht. Top . . . 1117,8 111 3/4 Anaconda . . . — Préf. d° A . . Schib., préf. . . — — OenverlRiO Grande 147/8 15 1/2 Schib., ord. . . —— Erie, ord. ... 421/2 — -- Kon. Petr. . . Missouri . . , 55 7/8 Escompte . . 5 5/8 d 5 5/8 Ontario A. . . . 27 5/8 27 3/4 Argent . . . . 32 7/3 d 32ls/i«d South. Pacific . . 106 7/8 107 — L'emprunt 4 p. c. du Crédit communal. — Le Crédit communal de Belgique, dont nous avons eu plusieurs fois l'occasion de parler d'epuis le commencement de la guerre, procède en ce moment à l'émission d'un nouvel emprunt de 60 millions en obligations 4 p. c. de 100, 500, 1000 et 10.000 francs, émises au taux de 94,25 pour cent. On sait que ce puissant organisme fut créé en 1860 à l'initiative du gouvernement, dans le but de faciliter les emprunts aux communes et aux provinces. Pendant plus d'un demi-siècle, les services qu'il rendit à notre pays furent incalculablès, mais son rôle s'affirmait plus patriotique encore lorsque, la guerre survenant, il permit de faire face aux nouveaux besoins qu'elle avait créés. D'epuis l'ouverture dtes' hostilités; Je Crédit communal de Belgique a avancé aux communes 110 millions de francs. Cette somme peut se décomposer comme suit : Tout au début de la guerre, il émettait la dernière tranche d'un emprunt antérieur et ce à concurrence de 20 millions. Plus tard, ce fut l'emprunt de 31 millions 4 1/2 émis à 98, dont les titres cotent actuellement 102, puis un nouvel emprunt de 30 millions 4 p. c. à 93 d'obligations cotées maintenant 97 1/2. Le surplus, soit 31 millions, fut trouvé dans ses réserves et grâce aux dépôts par inscriptions au Grand Livre ou aux Bons de Caisse producteurs d'un intérêt annuel de 3 1/2 p. c. Ces différents emprunts furent couverts par notre épargne avec la plus grande facilité, non seulement parce qu'ils présentaient des garanties de premier ordre et de très sérieux avantages, mais encore parce que le public se rendait parfaitement compte de l'aide vraiment patriotique apportée à nos communes par ce grand établissement. A n'en pas douter, les nouvelles obligations 4 p. c. émises en ce moment jouiront de la même faveur auprès de nos capitalistes. Le canal de Panama. — Le coût total du canal de Panama était estimé à 375 mill. doll., mais le 2 août 1916, le Trésor américain avait déjà déboursé 402 -millions doll., et il reste à exécuter pour 100 millions doll. de travaux pressants et inévitables pour la sécurité du canal. On parle, en outre, d'une dépense de 200 millions doll. nécessitée par lés éboulements sans fin. "En définitive, il s'agirait donc d'un décaissement de 700 millions doll. Jusqu'à présent, les recettes du canal sont une amère déception, puisqu'elles ne s'élèvent depuis le jour de l'inauguration jusqu'au Ir août 1916, qu'à la somme modique de 5 millions doll. Railways argentins. — Les recettes de l'Argentine Railway ont été meilleures cette année que l'année passée. Ainsi Buenos-Ayres Great Southern clôture avec une augmentation brute de 589.621 livres sterling (année antérieure, diminution de 552.961 livres sterling) ; le Western donne un accroissement de 203.000 livres sterling (année antérieure, diminution 376.722 livres sterling), niais la Central Argentin accuse une diminution de recettes brutes de 61.500 livres sterling (année antérieure diminution de 342.722 livres sterling). A cet égard, il faut tenir compte de l'énorme accroissement du prix du combustible, qui comporte bien 200 pour cent. Il paraît bien probable que le Great Southern porte le dividende de 4 à 5 %, par suite de la forte diminution du solde reporté à nouveau (57.952 livres sterling contre 316.056). On s'attend pour le' Western à un dividende de 5 %, tandis que l'on compte que le Central Argentin répartira 2 1/2 % au lieu de 3 %. Les prévisions sont plus favorables pour l'exercice courant. Glaceries et charbonnages de Bohême. — Le Bulletin officiel des lois et arrêtés du 28 septembre nous apprend que cette société a créé 4000 Bons de Caisse de 500 francs, rapportant 5 p. c. d'intérêt par an. Ces bons seront remboursables au plus tard lé 30 septembre 1921. La société se réserve le droit de rembourser anticipativement au pair, une partie ou totalité des bons en circulation. MEMENTO DE L'ACTIONNAIRE ASSEMBLEES ANNONCEES 5 octobre Compagnies Réunies des Glaces et Verres Spéciaux du Nord de la France, à 2 h. 1/2 de relevée, à l'Hôtel de. la Paix, à Jeumont. Compagnie Electrique Anversolse, société anonyme, à 4 heures, au local de la Banque Centraile Anversoise, Longue rue de l'Hôpital, 20, à Anvers. Société anonyme des Charbonnages du Centre de Jumet, à 3 h. 1/2 de l'après-midi, au siège social, à Jumet. Société anonyme des Charbonnages du Pays de Liège, aux Awirs, à 10 heures, au siège social, à Montigny-sur-Sambre (place Communale, 4). Société anonyme des Glaces Nationales Belges, à 1 heure, au siège social, à Sàint-Roch-Auvelais Société anonyme La Dentelle, à Bruxelles, a. 11 heures, à la Banque Industrielle et Commerciale, 71, rue Royale, à Bruxelles. Papeteries DelCroix, société anonyme, à Nivelles, à 3 heures, au Crédit Général Liégeois, 64, rue Royale, à Bruxelles. Société anonyme de la Fabrique de Boulons de la Blanchisserie, à 10 heures du matin, au siège social, à Marcmelle. Compagnie de Tramways et d'Eclairage de Tientsin, société anonyme, à midi, au siège social, 13, Bréderode, à Bruxelles. Société anonyme des Tôleries Delloye-Matthieu, à 3 heures, au siège social, 4, rue Gravière, à Huy. Société anonyme des Charbonnages de Masses-Diarbois, à 11 heures du matin, au siège social, à Ra.nsart (Masses-Diarbois). 6 octobre Verreries Réunies, société anonyme, à 12 heures du matin, au siège social, à FamilOeuireux. 7 octobre Société Générale de Construction et d'Exploitation d'Usines à Gaz et Electricité, société anonyme, à 11 heures du matin, ad siège social, 60, rue de l'Ensei-gnement, à Bruxelles. Société anonyme dès Moulins de T rois-Fontaines, à Vilvorde, à 3 heures de relevée, au Grand Hôtel, boulevard Anspach, à Bruxelles. Compagnie Royale Bel go-Argentine, société anonyme, à Anvers, à 3 heures, dans les bureaux de l'Armement Adolf Deppe, rue de Bordeaux, 8, à Anvers. ROTTERDAMSCHE LLOYD Prochains départs de ROTTERDAM vers les ports habituels des INDES NÉERLANDAISES S/S " SINDORO " .... 20 oct. (s. i.) Pour frets et tous autres renseignements, tels que ceux con* cernant l'EXPÉDITION D ANVERS, s'adresser aux Agents RUYS & Co„ 9, Quai Van Dyck, Anvers. On désire acheter ou louer fabrique avec ou sans étage. Superficie 1500 à 2000 M3. Ecrire W. S. B. bureau "Lloyd Anversois",

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Ajouter à la collection

Périodes