Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires

1417 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1918, 20 Janvrier. Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires. Accès à 16 juin 2024, à https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/fr/pid/gt5fb4xj2j/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

ANVERS, Dimanche 20 et Lundi 21 Janvier 1918 Le numéro 10 centimes Soixantième Année - N° 18.124 DIRECTION & REDACTION : 14 RUE VLEMINCKX, 14 ANVERS ABONNEMENTS : S'adresser au bureau du journal, ru Vleminckx, 14, à Anvers. Seul Journal Maritime quotidien émanant des Courtiers de Navires Annonces : 25 centimes la petite ligne. — 50 centimes la double Iign« 1 fianc !a ligne sur double colonne Service d'affichage : vitrines et galeries des bureaux fr. 1,50 par semaiae et par 3 lignes. Emissions et Annonces financières : Prix à convenir Les annonces sont mesurées au lignomètre.— Lei titres se paient d'après l'espace qu'ils occupent Toutes les heures renseignées dans notre journal sont indiquées d'après l'heure de la Tour. AVIS A OBTENIR EN NOS BUREAUX : L'arrêté concernant la déclaration et la saisie des tissus, de la bonneterie (articles en tricot etc.) et des articles do rubanerie (10 novembre 1917) ; l'arrêté concernant la déclaration et le commerce du linge de lit, de ménage ou de table (22 novembre 1917). Prix : 10 centimes. L'avis concernant la saisie et la livraison obligatoire des objets d'installation en cuivre, en laiton et bronze, se trouvant dans les ménages, ainsi qu'à l'intérieur et l'extérieur des bâtiments (1' décembre 1917). — Prix : 10 centimes. Observations météorologiques de M. F. Agthe, opticien rue Léopold, 51. Anvers, 21 janv. 1918, >1 h. du matin. — Baromètre ?57. — Thermomètre cent (max)-f-lt,5. —Thermom. cent. (mini. •!- 8,5. — Pluviomètre :—. m/m.— Vent: S.-S.-.O.— Prévision : Pluie. Astronomie 22 janvier Communiqué par l'Observatoire Roval de Belgique à Uccle lez-Bruxelles) Lever dusoleil 8 h.33 m. Pleine lune le 27 janv. 4 h.14m. Coucher du soleil 17 * 16 „ Dern. quart, le 4 févr. 8 „ 52 a Lever de la lune 12 ffl „ Nouv. lune le 11 févr. 11.5. Coucher de la lune... 4 49 „ Prem.quart.le 18 févr. t , j7 . Haute marée à Anvers matin tolr 22 janv. .. 12 h.13 m. J 22 janv. ... 24 S 57 ta. 23 „ .. — „ — N 23 „ ... 13 .37 „ 24 . .. 2 , !5 „ | ?4 „ ... 14 . 48 . Hauteur du Rhin Cologne 16 janv 2,55 m. Strasbourg 16 janv. 2.12 m. Huningen * — „ Lauterbourg m — m Kehl . = „ Maxau „ 4.— . Mannheim « 2 80 „ Germersheim „ 3.5- „ Caub ■ 2.— m Mayence « 0 83 w Rubrort . 1.50 „ Bingen „ 1.96 » Duisbourg , 1 34 w Coblence M 2.67 „ Waldshiit „ 2.35 „ Diisseldorf „ 2 21 u Lobith , 9.82 , Hauteur du Main Hauteur du Neckar Francfort 14 janv, 2,31 m. Heilbronn 16 janv. 140 m. Hauteur de la Moselle Hauteur du Bodensee Trêves 14 janv. 2.1.4 m. Constance lô janv. 2.75 m. _ PLUS GRANDES MAREES DE L'ANNEE 191S Coefficient Fort Anvers de hauteur Philippe Hauteur de la marée Hauteur 29 janvier- ? O 0,84 2,10 2,11 13 février * 1,11 2,77 2,79 27 » O 0,87 2,17 2,19 14 mars * 1,17 2,92 2,94 29 » O 0,86 2,15 2,16 • Nouvel]# lune. G Pleine lune Port d'Anvers ARRIVAGES DU 19 JANVIER Stetamier W'ilford 3, de Tamise. benwqu.enir Sif.gi-ried, d<e_ Gain cl. » Sc.huder, de Merxem. Bateau-moteur Rosalie, de Duffefl. » Hingro.se 3, de Bru .vieillies. KoopHàNdel 3, de Lonvain. AllLège L'Etre, d'Henni xtem. » Gymnotte, de Bmipeilmond-o. » A.ntoon, de Boom. » Armand, die Malines. » Badenia 47, de Bruxeliles. » Henriette, de Bruxelles. « Torpilleur, de BruxelJes. » François-Ei.ise, de Btruxeililes. » Marnix, de BruxelOes. » Joseph, de Bruxelles. « Agio, de BruxeMes. » c. g. Maier 6, de Bruxelilefi. » De Gins, de Lonvain. » Marie, de Mariékèrke. » Sans Repos, de ZeLe. » Dinard, oe Gand. » Moissonneur, de Gainid. « Têtu, de Gand. » Solange, de Gand. » Galicia, de Gand. » Maria 3, de Gand. » Gaulois, de Gand. » Louis, de Gand. » Indépendance, de Gand. » Marie, de Gand. » Am'oon Van Dyck, >de Gand. » iC.oi.etta, de Gand. » Arthur, de Gand. » Vier Gebroedf.rs, cle Merxem. » Oscar, de Merxem. » Gouverneur, de Merxem. » De Ster, de Merxem. « Santa Maria, de Merxem. » Volonté de Dif.u, de Meirxem. » Drie Gebroeders, d'Hétrenthals. » Jeanne, de Moll. » Charbonnière 28, de Modl. » Vije Gebroedf.rs, de la I-Iollandie. » De Vrouw Ida, de da HoManidie. » De Janna Maria, de la Hollande. DEPARTS DU 19 JANVIER Steamer Wilford 3, pour Tamiise. Remorqueur Julia, pour Gand. » • H. C. W. Schûder, po.ur Gand. » Venus, .pour lia Hollande. Bateau-moteur Drie Gebroeders, pour Bornhem. » Stad Ninove, pour Boom. » Pierre Joseph, pour Rupedimonde. » Charles Philomène, pr Hupe'Jmonde. » Léonard, pour Wintham. » Mélanie, pour Bruxelles. » Eclair 4, pour Bruxelles. .Vlilège Doel 7, pour Doel. » Odila, pour Boom. » Drie Gebroeders, pour Duffel. » Vereinigung 64, pour Bruxeliles. » Vereinigung 59, pour Bruxelles. » Gent, pour Bruxelles. , » Nageur, pour Lonvain. » Edouard, pour Loorvain. » Joubert, pour LoaiivaMi. » Josephine, pour Louvaim. » st. Joseph, pour Lokeren. » Keredy, pour Gand. » Escaut, poiur Gand. » Lucie, pour Gand. » De Verduldigiieid, poiur Gand. » ' Joseph,.pour Gand. » Emile 5, pour Gand. » Royers 16, pour Gaind. » Julie, pour Gand. » Mon Idée 4, pour Gamid. » Kursal, pour Gand. » Marie Antoine, pour Gand. ' » Virginie 4, poun' Gand. » Ami de Dieu, poiur Gand. » La Lys, pour Gand. , ' » Cumulus, ;pour Gand. » Magon, pour Gand. » Cleophila, pour Gand. ( » Année 25, pour Gaind. » Bayern 46, pour Gaind. ' » St. Antoine, pour Merxém. » Oscar, pour Merxem. 1 » Gouverneur, pour Merxem. ' » Jakon, pour Turnhout. » » Vamos, pour Moll. s » Jeannette, pour Moll. 1 » A. B. C. 1, pour Moll. 1 » A. B. C. 4, pour Rrée. t. » Caroline, pour Hasse.lt. 1 » Aventurier, pour la Hollande. \ >. Yrede, pour la Hollande. r >. Kaba 2, pour -la Hollande. c » . Rhenania 10, pour la Hollande. g » Mei boot, pour Ha Hollande. s ,, Rotterdam 34, pour lia Holilamde. t. » Richard 5, .pour la Holilamde. o • » Nihil Sine Labore, pour la Holilamde. u » De Vrouw Lena, pour la Hollande. ,i ARRÊTÉ*** concernant la saisie des locomotives routières (Voir : « Militai"-Ver.oaidmuingsblatt » N° 78 du 7 octobre 1916, ainsi que le « Bulletin des Lois et Arrêtes » .N" 265 du 15 octobre 1916.j a) Modification à l'arrêté du 25 septembre 1916, concernant le relevé de machines et de leurs accessoires.L'art. 3, ineunbre 1, est complété comme suit : Les machines, qui n'ont pas encore été déclarées et qui sont énuimérées Sous la classe 2 (*) doivent être déclarées par écrit au plus tard le 25 ja.nviei 1918 à la. « Leitung des Kitaftfa.hr\veseus », rue de la Science, 35, à Bruxelles. L'art. 3, membre 2, est. modifié comme suit : Toute changement de possesseur et tout transport des objets désignés sous lés classes 1, 3, 4, 5, 6, 7, 8 et 9 sans l'autorisation du « Stabsoffizier der Pioniere N° 164 beim Generailgouvemement » est interdit. L'art. 4 est comiplété. comiine suit : La déclaration doit se faire pour les objets énu mérés : sous l'es '(liasses 1, 3, 4, 5, 6, 7, 8 et 9, au « S'taibsoffizier der Rioniere N° 164 j>eim Generalgou-verneniieait », so.us la classe 2 (*) à la « Leitung des Kra'ftfahrwesens beim General gouvernement ». L'art. 6 est modifié comme suit : Quiconque aura omis de faine la déclaration, prescrite on l'aura, effectuée d'unie manière soit incomplète soit inexacte, ainsi que celui qui aura opéré un changement de possession ou un transport sans en avoir reçu l'autorisation respective du «< Stabsoffizier der Pioniere N° 164 » ou de la « Leitung des Km.ftfaihrwesenis » sera puni d'une peine d'emprisonnement de 6 mois ou plus ou d'une amende pouvant atteindre 20.000 marcs. Les deux peines pourront aussi être appliquées simulltanément. Les objets dédia rallies qui ne seront pas déclarés pourront être confisqués au profit de ^administration miii ta iie allemande. L'amt. 8 sera conçu comme suit : Le «« Sta'bsoffizier der Pioniere N° 164 beim Gene-railgouveiwement » et La « Leitung dés Kraftfa.hr-wesens » ont le droit de publier ides dispositions ré glei lien ta ires au présent arrêté. b) Extension de 1' « Arrêté du 25 septembre 1916, concernant Ile relevé de certaines machines et de leurs accessoires ». 1. Saisie Les objets de la Classe 2 : toutes les locomotives routières et aiutomoblfles de charge, à vapeur ou à force électrique, entre autres les rouleaux compresseurs à vapeur, îles machines motrices pour charrues à vapeur et autres machines motrices similaires sont saisis par la présent arrêté. Il ne peut en être disposé sous aucun prétexte sans l'autorisation de la « Leitung des Kraftfaihrwesens » : ils ne peuvent, donc être ni loués, ni vendus, ni modifiés. L'emploi des objets en question, est uniquement au torisé, quand le Gouverneur Général en aura donné l'autorisation conformément au § 3 de l'arrêté du 26 mai. 1915, concernaint le trafic d'automobiles privées en Belgique. 2. Obligation de livrer Les possesseurs des objets en question sont obligés de les céder le cas échéant à la. direction de l'armée. 3. Autorité chargée de la saisie La « Leitung des Ivraîtfahrwesens beim General gouvernement » est chargée de l'exécution de ceL arrêté complémentaire. Ce service publiera les dis posi tions nécessaires. 4. Peines appliclables Les infractions à cet arrêté seront punies d'une peine d'emprisonnement de '2 ans au plus et d'une amende pouvant atteindra 20.000 marcs, ou d'une de tes peines, à moins qu'un autre arrêté ne prévoie une peine plus-sévère. En plus de ces peine-an. confiscation des objets, qui font l'objet de l'infraction. est en tous cas autorisée : en cas d'infrac tion ^préméditée la confiscation doit être prononcée en tout cas. En outre les dispositions de l'arrêté du 17 juin ,1917 au sujet, de l'extension des peines des arrêtés rélatifs ;i l'économie de guerre, sont applicablles. Les tiribunaux et Qes commandan.ts militaires aile mands sont compétents. Bruxellles, le 8 janvier 1918. Der Generalgouverneur in Beflgien. Freiherr von Falkenhausen, Généra lober st. G G VI 1207/M. ' ^ (*/ La classe 2 contient : toutes les locomoti\ e> routières et automobiles de charge, à vapeur ou à force électrique, entre auitires les rouleaux .com presseurs à vaipeur, les machines motrices pour charrues à vapeur et autres -machines motrices si ml flaires. Evénements de Mer SINOSTRES, AVARIES, ETC. Hilda Lea. — Rotterdam, 18 janvier. — iLe steamer 1 Iilda Lea, jaugeant 1328 tonnes et construit en 1917 ii Rotterdam, a. été torpillé le 25 décembre dans la Manche. Jeannette. — Ijnmiden, 18 janvier. — Le lougre Apollo '(V L 155) a amené k i un «canot avarié mar-<111 • • Jeannette-Rotterdam . Saint-Louis. — Amsterdam, 18 janvier. — On annonce que le steamer Saint-Louis, de Nantes, esi entré en coMision avec un vaipeur nonégien et a coulé. Port de Louvain l .ou va in, 18 janvier. — Marché assez bien fourni, tendance indécise, sans affaires. Aux bassins, aucun mouvement. Les beurts ont i largement complet. Importations de cette semaine: 446.450 kil. froment pour les usines Rerny, 412.000 kil. froment pour les Usines Peeters, 31 wagons (378.000 kil.) riz pelé, 36.800 kil. lard et 45.645 kil. saindoux. BELGIQUE L'industrie charbonnière Les grands centres continuent à demander de nouveaux approvisionnements de combustibles que Les diarbonmages peuvent fournir difficilement vu Fabien oe de stocks. — Les magasins sont dégarnis dans a pLupart de nos grandes villes et ce sont les chair Dons de consommation courante qui font le plus léfaut. Les prix restent fermes avec un légère tendance . ers la hausse. La Fédération des Mineurs du Centre a décidé : " D'engager les délégations de charbonnages à aire de iiouveLles démarches auprès des patrons, lui n'accordent pas à .Leurs ouvriers un salaire mi iimum de 10 francs par jour; 2° D'adresser aux )atrons une requête en faveur des ouvriers qui n'ont jas été augmentés au taux promis. Les bassins de Charleroi et de Liège fournissent surtout en ce moment des charbons maigres et am-hraciteux et des demi-grfis, ainsi que subsidiaire-neut des trois-quarts gras et des gras bitumineux. Le bassin du Centre produit, en outre, des quart-?ras et des gras bitumineux et à longue flamme. Le bassin du Borinage se spécialise surtout par a production de charbons trois-quarts gras compilant ceux dit « FI énu » à très longue flamme. Quant au bassin de la Basse-Sambre; sa produc-ion consiste surtout eu charbons antiiraciteux et [u<irt-gras. Pour le nouveau bassin de la. Campine, il s'agit ci spécialement de la fourniture des charbons gras. Dans la très grande généralité des cas, la majeure lartie dies différentes catégories d:es combustibles est coulée comme charbons industriels et Le solde couine charbons domestiques. Les premiers se vendent ou-s forme de poussier de 0 8 à 0/10 m/m., de menu ri aigre de 0/50 à 0/80 m/m., et de gras de 8/10 à 0/20 m/m. Les charbons industriels maigres et an-firaciteux qui, mélangés avec des gras, servent à alimentation des chaudières quelconques, con-i en n eut aussi spécialement pour les moteurs à gaz auvre, les fours à chaux et les briqueteries, ainsi ne les usines à zinc ; les quart-gras et Les demi-ras également employés à chauffer les chaudières, p transformeat aussi en briquettes, tandis que les [•ois-quart gros (charbons à coke) et les gras, en utre des mélanges auxquels ils donnent, lieu, sont artieulièffement consommés par la métallurgie, irisi que spécialement par les glaceries et verreries'. Quant aux charbons domestiques, spécialement intéressants aujourd'hui, ils se classent surtout en braisettes de 20 à 30 m/m., tètes de moineaux de 30 à 50 m/m., gailletins de 50 à 80 m/m., et de 80 à 120 m/m., et s'écoulent sous forme de tout-venant et de gailletteries diverses. Les chaTbons domestiques inaigres et antiiraciteux qui, dans ces dernières années, ont trouvé des débouchés énormes dans les poêles à feu continu et les installations de c'iauffage éentral ont conservé une clientèle fidèle pendant la guerre. La proportion de l'extraction qui s'écoule comme charbons domestiques étant très variable de l'un à l'autre de nos charbonnages, il. n'est évidemment pas possible de déterminer par un raisonnement, général l'influence probable sur Leurs résultats d'exploitation, des ordres considérables qui leur parviennent dans ce genre de combustible. Tout en considérant cette proportion comme très approximative, suivant que les exploitations en cause sont plus ou moins favorisées comme rendement, en gros, on peut néanmoins estimer de 20 à 25 % de leur extraction, la, quantum de charbons domestiques livrés à la consommation par la généralité de no's charbonnages et il va de soi que les ordres dépassent, la. productio:: journalière. La situation radicalement modifiée du marché des charbons pour foyers domestiques a une répercussion très favorable en permettant à nos sociétés charbonnières d'écouler un pourcentage appréciable de Leur production, destinée à l'industrie, sous forme de charbons domestiques ; Ta clientèle, surtout désireuse d'être rapidement servie, est, en effet, la première à ne pas insister sur une classification trop rigoureuse des expéditions. Disons en passant quelques mots des caisses de prévoyance de nos charbonnages. Ces caisses de prévoyance, établies en application de la loi du 5 juin 1911 sur les pensions de vieillesse, existent dans chaque bassin houiller et sont établies à Mons pour de Borinage, h La Louvière pour le Centre, à Charleroi pour lia. Basse-Sambre, le 'Bassin de Charleroi et Namur, à Liège pour la province de Liège, et à Haisseflt pour la. Campine. le nombre des exploitations affiliées aux Caisses de prévoyance du pays s'élève à 118. Le nombre des ouvriers normalement occupés dans Les établissements se chiffre à 149.433, se décomposant comme suit : 33-336 pour le Borinage, 24.612 pour lie Centre, 47.582 pour le pays de Charleroi, 5.440 pour la Basse-Sambre et 38.763 pour la province de Liège. Les caisses puisent Leurs ressources dans l'affectation, d'une cotisation de chacun des exploitants aiffi/liés, proportionnellement au montant total des salaires alloués durant, l'année. Le taux en est variable, mais ne peut être inférieur, en régime normal, à 1,5 p. c., ni supérieur à 2,5 p. c. des salaires payés. Les caisses soint alimentées, en outre, par une cotisation1 imdiiivnduelle de fr. 0,50 par mois. Cette cotisation est imposée exiciDusiveanent aux ouvriers âgés au lr janvier 1912 d'au moins 30 ans. L'intervention pécuniaire des ouvriers s'éteindra après 30 ans, donc à 60 ans. 10 est à remarquer que les ouv-riers des nationalités étrangères jouissent des mêmes avantages qui sont accordés aux -ouvriers bélges par la loi du. 5 jiuin 1911. La culture du maïs en Amérique (Suite et fin. — Voir Lloyd ànversois du 18 courant) Quand les grains sont parfaitement durs et que les gaines devienuent blanches, Le moment de récolter est venu. On détache alors Les épis et on Les laisse un peu sécher au soleil, ou bien on coupe la tige au ra's de terre, mécaniquement, ou à la faucille. La récolte se fait en général manuellement. Le grain est rentré, ou bien les tiges sont amoncelées en meule pour attendre 1e moment favorable à l'égnenage. Dans la plaine de la Rivière Rouge (Red River) à la. fin de septembre, il y a des milliers de meules. Dans les Etats du Sud, les tiges restent sur pied, parce qu'on cueille les épis à la main. Les grains fixés sur le cône se conservent dans de bonnes conditions pendant une longue période. Mais pour les livrer au commerce, il faut les en séparer, les égrener. Il y a pour cela de t rès simples j appareils, qui, par des frottements répétés, isolent les grains de Leur support naturel, et en même temps, au moyen d'une sorte de vannage, Les débarrassent des impuretés, les rendant ainsi aptes à ' être mis en circulation. Les cônes forment un excellent combustible une fois les grains enlevés, et les spathes ou «balles» sont employées en Amérique pour gairnir les paillasses ; cela tient à ce qu'elles j sont- beaucoup plus moelleuses que la paille ordinairement usitée dans ce but, et à ce qu'elles ne se réduisent pas en poussière. Le maïs, pour être conservé et supporter — s'il est destiné à l'exportation — un voyage sur mer, quelquefois très long, doit être soigneusement séché. Sa facilité à fermenter sous l'influence de l'humidité, même atmosphérique, est prouvée par ce fait que des milliers de quintaux de maïs « échauffé » sont livrés annueLlement à l'industrie, notamment aux distilleries ; celles-ci provoquent alors la fer mentation alcoolique, et en retirent de l'alcool. Aux Etats-Unis, les grand'es exploitations ngrieo Les préservent le maïs par un séchage scientifiquement opéré dans des fours construits spécialement dans oe but. Par ce moyen, le germe est détruit et l'eau d'hydratation élimenée. Quand la graine est totalement sèche, elle sert à la consommation privée, ou elLe est vendue pour l'exportation. Chicago est le point de concentration de la récolte américaine. Afin de pouvoir emmaganiser sans perte de temps les arrivages continuels, on a construit des magasins couverts, appelés « elevators », qui j sont de. vastes entrepôts, mais avec un aménagement. spécial. Voici l'aspect qu'ils offrent : Au rez-de-chaussée, ~une avenue munie de deux voies fer ; rées, donne accès aux wagons qui y pénètrent librement. Deux hommes seulement, maniant avec des cordes die grandes pelles, vident en 6 à 8 minutes un wagon contenant 25 mètres cubes de grain. Geilui-ci tombe dans une des deux fosses qui bordent chaque côté de l'avenue ; de là, des chaînes sans fin, munies de godets et. animées d'un mouvement rapide, le montent aux étages supérieurs. Là, il est nettoyé, trié, aéré, classé par qualités nettement définies, et enfermé dans de grands coffres de bois, alignés en file, et suivant les soupapes que l'on ouvre, il se distribue à volonté sans que les ouvriers aient pour ainsi dire à faire le moindre effort musculaire..Les.-.iifeol'às de bois qui tombent sur la rivière tous 1(T» elevators sont situés sur ses rives), permettent ^remplir plusieurs bateaux à la. fois. Une vanne s'ouvre, et les grains, coulant en longues nappes, chargent un wagon en une minute eit demie, ou un bateau contenant 100.000 boisseaux en moins de deux heures. Il est d'ailleurs à remarquer que cette industrie est. secondée par la nature. La pluie étant très peu abondante dans la saison de la récolte, le grain est généralement, sec et se prête • à la conservation. XXX Les Etats-Unis produisent à eux seuls les trois quarts de la production mondiale en maïs. Il n'est, pour ainsi dire, pas un seul Etat qui n'en produise. Le nombre d'acres qui lui est consacré a rapidement et constamment augmenté de 1867 à 1880, période pendant laquelfle il a doublé, puisqu'il est passé de 33 millions à 76 millions. En 1901, suivant Le bulletin publié par lie Boa-rd of Trade de Chicago, la. superficie cultivée a atteint 83.320.872 acres. (L'acre vaut environ 40 ares). La récolte qui est. cependant plus '.sujette à varier sous l'influence dû climat, a suivi la même progression. En 1892. la valeur en était de trois milliards trois cents millions. En 1901, elle était de près de quatre milliards. C'est dans le bassin moyen du Mlssissipi que la production est l'a plus abondante. Dans las huit Etats d'Iowa, Minois, Indiana, Oh.io, Kentucky, Tennessée, Missouri, Kansas, auxquels on peut ajouter le Nebraska, la superflrie cultivée en maïs varie du dixième au cinquième de la superficie totale du territoire. La récolte de ces huit Etats forme lés deux tiers environ de la production du maïs aux Etats-Unis. Les Etats du Sud, depuis l'Alabama jusqu'au Ma ryland et au Delaware, ont aussi une grande partie de leur territoire cultivée en maïs (de 7,5 à 17,50. Le rendement par acre est en moyenne de 8 hectolitres 7. Mais il faut dire que tandis que les Etats du Sud n'ont qu'un faible rendement, ceux du bassin moyen du Mississipi compensent amplement cette infériorité. A en croire un auteur compétent, un rendement de 36 hectolitres à l'acre n'est pas rare dans quelques parties des Etats-Unis: En 1901, la récolte — toujours suivant les chiffres .officiels du Board of Trade de Chica;go — a. été de 53 millions de'tonnes, et l'exportation totale a atteint un chiffre de deux millions et demi de tonnes. Et depuis lors, les chiffres n'ont fait que croître I. INFORMATIONS FINANCIÈRES REVUE HEBDOMADAIRE DE LA BOURSE DE BRUXELLES Bruxelles, 19 janvier. — Le mardié a été en général très lourd, La seule activité qui s'est manifestée a été du côté des coloniales et des charbon-diaiges. Au sujet de ces derniers on annonce une heureuse initiative de lia port de leurs dirigeants, ils ont ouvert une enquête auprès des portons et ouvriers d'élite sur les conclusions de Laquelle ils se baseront pour entreprendre l'amélioration maté-riele et morale du sort des mineurs. Les difficultés sont grandes mais les directions des charbonnages se sont mis résolument à la tâche et sont décidés à Jes vaincre. Les actionnaires de nos charbonnages ne pourront que se féliciter de cette résolution. Les lots de villes et les dettes communales restent bien achalandés. Le Conseil communal de Liège a approuvé, la semaine dernière, lés conditions du nouvel emprunt i 1/2. % Ville de Liège dont nous avons récemment annoncé rémission. Les tramways sont abandonnés et se bornent en général à répéter les cotations jantérieures, sauf toutefois la dividende Bruxellois qui perd encore 25 fr. et reste offerte à 830 sans que des acheteurs se présentent.Aux chemins de fer, la, Maritime du Congo pour-. suit, iniperturbableni:emt sa marche ascensionnelle et finit, la semaine en avance de 150 francs sur son cours de la semaine précédente. En obligations industrielles et autres onJa traité principalement la Banque Belge de Chemins de fer à 435, la 4 % Chemins de 1er du Congo à 450, la M % Naurur-Liége à 390, la 4 % Tramways Bruxellois à 480, la 4 1/2 Tramways die Catane à 250, l'obligation Est-Ouest de Liège à 497 1/2. L'obligation Mons-Hautmont est cotée à 915, la 5 % Transports et Force Motrice à 327 1/2. On a négocié Ateliers de Wililebroeck à 375, la 4 % Ateliers de Hal à 425, la 5 1/2 % Ans-Rocour à 492 1/2 et la 4 % Ressaix à 440. Les obligations Eclair, du Centre se sont échangées à 180 pour la 3,60 %, à 202 1/2 pour la 4 % et a 65 pour la variable. L'obligation Eclairage ei Chauffage est cotée à 482 1/2 ; la 4 1/2 % Electricité du Brabant à 225, la 4 % Electricité et Hydraulique à 210, la 4~% Electricité du Pays de Liège à 410 et la 5 % Chaleur et Lumière à 205. La 4 % Abattoirs d'Anderiecht s'est négociée dé 417,-1/2 à 410 et la 5- % Ffloridiénne à 495. La Braziil Rails s'est traitée de 200 à 205 ; la Kaïping à 510, le Gaz de Porto à 402 1/2 ; Le Nord-Ouest Brésil à 300, Le Nord du Parana) à 235, la Port of Para à 305, la. Porto-Rico à 155 et la Para Improvnient à 135. La. 5 % Rio Light. p* série est cotée à 490 et la 5 % même société 1908 à 415. La 6 % Sud-Ouest Baliia s'inscrit à 255, la Tanganrog à 350 et. l'obligation Tabacs Portugais 1891 à 5-46. La capital Allot.rne.nit ets cotée de 91 1/4 à 95 et la .fondateur de 28 à 30 ; l'action Airglo-Relgian à 52 et Ha privilégiée Basse-Egypte à 486. Les actions Entreprise sont 'en hausse (te 155 à 161 1/4 en capital ei die 130 à 136 1/4 en d'ividiendie. La capital Immobilière d'Egypte est à 92 et la fondateur de 170 à 175. On a traité la fondateur Société Générale Egyptienne de .165 à 170 et les Tramways dlu Ca ire à 165. Il y a eu des cotations intéressantes à relevei parmi les valeurs étrangères. La privilégiée Port of Paaia a été cotée à 100 fr. et l'ordinaire à 60. L'ordinaire Port de la Havane est bien traitée à 152,50. Aubrives-Vililerupt à 465 : l'action Espérance-Dumont à 950 ; le Matériel Franco-Belge à 610 ; la Lorraine Industrielle à 675 et l'actiioir SauOnes à 45(M). On a négocié SeneilQe-Mau-l>emge à 900 et Viiilderupt-La val-Dieu à 505. La Liguire-Tascana à 277 : le Gaz de Porto en hausse de 23 à 26. On a traité l'action Burbach à 2010. Savigliano a varié de 1260 à 1275. On annonce que cette société vient de porter son capital de 6 à 10 .millions de francs pan- rémission de 8000 nouveaux 't.itres die 500 francs, et dont la souscription est ex-tilusivetmeait réservée au.x actionnaires à raison de 3 actions anciennes pour 2 nouvelles et au prix de fr. 529,75. .Les porteurs belges auront la faculté de souscrire après les événements. Les .actions charbonnières ont eu un bon. oouran.t d'affaires. „ Nains, citerons îles principaux titres négociés : Amercœur à 2150 ; le Bois de iMicheroux à 1225 ; la capital Bols de Salnt-Ghisiain- à 90 et Bonnie-Espé-ranoe-Batterie à 4750 ; l'ordinaire Bonne-Espérance à Lambusart à 1900 et l'action Carabinier 915. La Capital Charbonnages Belges à 580 et le Couchant du' FI énu à 45 ; Fontaiine-TEvèque 3975 ; Gives 230 : la' capital Grand-Buisson à 2300 .et le GrandOtlam-bourg à 125 ; Grand-Cont.y à 705 ; Ham-sur-Samtore à 580 et La Louvière-Sars 305 ; L'action Houillères-Unies à 950 ; Maroinel'le-Nord à 635 ; Marie mom.it. à 2805 et Noël-Sart à 3600. L'action Masses-Diarbois a été demandée à 2850, mais Le titre est introuvable au marché. Miiinerie à 575 ; l'ordinaire Nord du. Flénu s'échange à 80 et le Nord dé Gillly à 3475. Poirier à 810 ; Ressaix à 3250 ; Strépy-ïBrae q.uegnies à ,2327,50 et Le TrieurKaisin à 1475. On note un cours eu Wé.rister à 3710. Pour la mine de l'Etat, Wilhelm.ina, Je bénéfice Ixrut s'est élevé à 11. 1.754.164,celui de la mine Emma a, .fl. 1.358.050, et de bénéfice général à fil. 34.675, soit a u total "3.146.889 florins.. Après amortissement de 1.046.889 florins, lie gouvernement néerlandais a "pu .réaliser un bénéfice net de 1 1/2 million' de florins. On prévoit une réglementation, pour l'emploi de ligniitle dams l'industrie hollandaise. En verreries, c'est le statu, q.uo ; on ne peut envisager aucune amélioration avant, que Oa situation normale ne -soit rétablie. Les magasins s'épuisent lentement. » Les porteurs de valeurs industrielles russes éprouvent ien ce moment une grande déconvenue. La Métallurgique Russo-BeLge est tombée à 12/0, la Dmiéprovienne est. cotée à Paris 1400, la Tagan-rog 200, le Briansk 250 et îles autres tiitoôs a W\venant.Les égyptiennes ont été activement, travaillées les deux dernières séaiiioes. Ijes asiati([iies se sont amélâorées. Chinois 4 1/2 1898 , 87 3/4, 88 3/4 ; id. 5 %, 98 1/2 P. : Japon Rails 5 %, 105 7/8, 106 7/8; id. 4 1/2 1905, 110 A. : id. 4 % 1905, 97 1/4, 98 1/4 ; id. 4 % 1889, 91 1/4 P. Par contré, les contiirienifcaDes ont eu un marché empreint de lourdeur. Bulgarie 4 1/2 1909, 83 P. ; Hongrois 4 % or, 74 1/2, 75 1/2; id. 4 % cour., 63 1/2 P. : Métalliques, 63 1/2, 64 1/2 ; Portugais 3 % I, 5IÎ 3/4, 54 3/4 ; Roumain 4 % -1890, 82, 83 : id. 4 % 1905 , 66 3/4 , 67 3/4 ; id. 4 1/2 1913, 75,50 ; id. 5 % 1903 , 85,50 A. ; line bar est, 4 1/2 1898, 79 P. ; Russie 4 % 1880, 53, 54 1/2; id. 4 % Nicolas, 63 1/2, 65 ; id. 5 % 1906, 73 3/4, 74 3/4. Les cours se sont bien maintenus pour mos valeurs bancaires. La Banque Belge pour l'Etranger à 745 ; l'a. Banque de Charleroi, à 695 ; la Caisse de Reports à 1475: le Crédit Anversois à 425 et la fondateur Crédit Général de Belgique à 210. On travaille assez bien le 'Crédit Général. Liégeois de 510 à 520 et la capital Crédit Foncier d'Extrême-Orient de 315 à 320. Les actions ordin. Crédit National Industriel 283. Cet établissement se trouve dams l'impossibilité de dresser son bilan par suite de l'interruption des com-mnnricatdons avec Da Russie, où il possède irai' gros intérêt en Pétroles de Gonsnyl. Aux coilomiaies. les \ a leurs «5omgolaiises finissent la semaine en excellentes tendances : fla Tanga ny ika à 133," la Katanga. à 3560 et l'Umiiom Minière à 1900. On note aussi une réapparition à la cote de la Commerce Congo à 4300. COURS DU CHANGE Amsterdam, 18 janvier. — Londres, 11. 10,95; Berlin., fl. 41,65 ; Paris, fl. 40,— ; Suisse,fl. 51,55 ; Vienne, IL 25,85 ; Copenbague, fl. 70,75 ; Stockholm, fl. 76,75. La production du caoutchouc. La. Société Financière des Caoutchoucs nous communique les récoltes du mois de novembre 1917 : Lbs de Total Nombre Esymat. caoutchouc au 30 nov. de pour ennev. 1917 1917 mois l'année. Fied, Mal. S.,R. Cy.... 161.000 991.000 6 1.900.000 Kuala Lumpur R. Cy.. 154.440 774.180 5 1.680.000 Tanjong Mafliim R. Cy 120.780 619.740 5 1.546.000 Sennah Rubl>er Cy— 170.237 725.770 5 1.720.00O Telok Dalafln 59.074 559.757 11 600.000 Tjikadoe R. Plantage.. (•) (•) 397.5W Cuit. Mij « Waringin .».. (•) (•) 485.00. Kuang R. Plantations 30.000 261.300 11 300.000 Bungsar Est. & I>ev. Cy 30.000 153.800 8 230.000 Oie des Caout. Padang 93.711 798.S27 12 640.000 Pia.ssa Oéloe 'R. Cy 19.918 149,924 11 180.000 (*) Pas avisé. Banque Nationale Néerlandaise. On annonce d'Am;ste,rdam que le Gouvernement propose d'accorder une prolongation de privilège à la Banque Nationale pour une durée de quinze ans à partir du P avril 1919. La part de l'Etat dans les bénéfices sera portée, après un dividende de 3 1/2 %, des 2/3 au 3/4 du • surplus bénéflciaiie et .après un dividende de 7 % au 7/8 du surplus. British America Tobacco Cy. Le dividende a été de 30 % comme l'exercice .précédent- La Thomson Houston Cy, à Paris, augmentera considérablement son capita l et reprendra la Sociétû id 'éclaira ge électri que. Pester Ungarische Kommerzialbank, a Biwlapest. — Cet.be banque augmentera son capital de 20 à 100 ■ millions de couronnes. La Compagnie des produits chimiques d'Alais et la Camargue, à Lyon, portera son capital de fr. 40 millions à fr. 80 millions. BOURSE DE NEW-YORK New York, 15 Janvier. 15 Janv. |!4 Janv. 15 Janv. !4 Janv. Hypothèques — - 1 Ontar o£Wesiern,or ',8 1,2 19 — Cnan2«s.Londr. C.T L72.— ! 4.72.— .Nortnern Pacii.,ord. j 81 82 1,2 Che3 s. Londr.60d. v i.76.45 4.76.45 .NorfolkàWestern.ord 103 — 102 Change s. Paris vue, 5.73 — 1 5.73.— ;Norf.4West.4%c.obi — - Change s. Berlin , - — Pennsylvania, ord. 45 3/4 45 5/8 Argent . . . 89 3'9 90 1. R Philao. «£ Road., ord.1 70 3/4 71 — |Philad.<tRead,,1»prél FONDS GreatNortherr, 1 *préf 85 % 86 — Amérique 2 p. c. obi! : Texas A Pacific, ord., — Atch. T. JLS F. 4% — - - Southern Pacif., ord. 81 — 81 1/4 Aich.T.&S. F, a ord T3 - - 83 3 8 Southern Rai!//., ord. 22 1/2 22 1/2 Atc.T.AS.F.Mgb.4% SouthernRailw.,prêt.! 58 7/8 56 7/8 Atch.T.iS.F. a.préf. Union Pacific, préf. UO'/g 110 5/8 Am.Car<£Foundryor. - - Union Pacif.4%, obi.\ Baltiift. & Ohio, ord. 50 "tyj 51 3 ^ VVab.S'LouiscêPac ,0 Canad. Pacific, ord. 13? — '37 1/2 Wab.S'LouisAPac, pr 39 — 39 % ChcsaD iS. Oh.io, ord. 49 7/8 50 3/8 Amalgamat.Copper.o — — Chic. £North West. 0. 18 3/8 18 12 AnacondaGopper, n. 60 7/8 60 3/4 Chic.Milw,<£St.Pai:io 42 1/2 42 s/4 U.S.Steei Corp..ord. 90 - 90 1/8 Rock Island ord. - — U.8. Steel Corp.,préf 108 1(4 108 3/4 Am.Smelt&Ref.C°,o. 7R 1/4 78 1/4 U.S. Steel Corp. 5% j Bethl.Steel Corp.,or. 73 - 74 — 2* H. Obi. -— 0env.<5RioGrande,or 3 - 3 - Americ.BeetSug.,ord ErieRailv.av, ord. . '41/4 '.4 3/8 Arnerican.Can. ord. En» Pa 'V/, 11 prêt. 23 7/S 24— Unit. Sugar C°, ord, Erie Railw., 2e prêt. — Amer.HidediLeath.,pr — Erie Railw. Gen.Lien - - — Amer. fei.ATel.,ord, Illinois Central,ord. 93 92 '■# Am.Tel.4%conv.obi. Kans. City South., ord — |ntern.Cont.Rubb,f,o — Kans. City South., pr. in!err.Merc.Mar.,ord' Louisv.£Nashv.,o,-d. '19— i >2 Intern.Merc.Mar., pr. -Nat.Rlw.ofMex.,1pr — 1 Int. M8rc. Marine Nat.Rlw.ofMex.,2j)f. 4 - — 1 4Va5»,obl. — — Miss.Kans.iTex.,orc! 4 5/8 Pittsburg Coal, ord. Miss. Kansas ATexas Central Ceather, ord. 2* h.g.-obl. Interbcr Metrop.,pré — — Missouri Pacific.,ord! — 20 V* !ntorbor.Metrop,,ord. 714 7 Vt ^ -Y.Centr.AMuris..-'1 67-% 68 '.â StudetiakerCor^orc. Mont.DoTi.fi'.Ooro MEMENTO DE L'ACTIONNAIRE ASSEMBLEES ANNONCEES 25 janvier Compagnie Immobilière d'Egypte, société anoH., à. 11 heures du matin, au siège social, au Caire. 26 janvier Comptoir die Change et d'Epargne, à Huy, à 11 heures, au siège -social. Société anonyme du, Gaz de Leuze, à 11 heures, rue Royaâe, 143, à Bruxelles. 28 janvier Produits Elastiques « Pneumelasticum », société anonyme, à 16 heures, au siège social, rue du Jardin des Arbalétriers, 11-17, à Anvers. 29 janvier N. V. Cultuur Maatschappij « Waringin », à 11 b., aux bureaux de la société, Vijgendam, 4-ft, Amsterdam31 janvier Winkeliersvereeniging, société anonyme, à 3 heures, aux bureaux de la société, rue Vcke, n° 9, à Anvers. 5 février Briqueterie Mécanique St-Pierae, société anonyme, à Hoboiken, à 3 b. de relevée, à l'Hôtel du Midi, March é-au-Œufs, à Anvers. Ville d'Anvers BIBLIOTHEQUE POPULAIRE DE LA VILLE Rue des Aveugles A -partir du lr février prochain, la sa&le de lecture sera accessible au public les jours de la semaine de 1 à 5 heures.et de 7 à 9 heures (H. T.) ; •le dimanche, de 10 à 12 heures (H. T.). LES RESTAURANTS ECONOMIQUES AVIS Le puiblic est informé que les cartes pour la fréquentation des restaurants du. mois de février, doivent !tre retirées les jours suivants, de 9 à 4 1/2 b., (H. T.), 19, rue Kipdorp : de 1 à 50.000, numéro du carnet d'identité, mercredi 23 et jeudi 24 janvier ; Vendredi 25 et samedi 26 janvier pour les numéros de 50.001 jusqu'à la fin. Pour Borgerhout, lundi 28. et Berchem, mardi 29 janvier. Se munir de son carnet d'identité. DISTRIBUTION DE CHARBONS POUR LA FLANDRE Bureau de paiement, rue Loos, n° 33, ouvert de 9 à 3 h. (H. T.), sans interruption. Seconde distribution Mardi 22 janvier, les .numéros de 1 à La fin inscrits chez les marchands de charbons suivants . 1). Vermoesen, rue de Merxem, 6. J. Van Hauwaert, rue de la Pépinière, 80, Borgerhout.F. Vermeulen, me Montens, 103, Borgerhout. K. Fenueil,.rue de Deurne, 134. J. Borremans, Place Giliis, 7. Wouters-Broeckx, rue de Deunie, 89. F. C. I>e Buyscher, rue des Brasseurs, 17, Borgerhout.C. Delarue, Chaussée de Boom, 275. C. Visser, .rue Breughel, 58. J. Mortelmans, rue du Trèfle, 36. Mercredi 23 janvier .lies numéros de 501 à la fin inscrits chez les marchands de charbons suivants : H. Robyns, rue du Couvent, 20 ; Slootmaeckers, Longue rue Looybroeck, 149 ; F. Grard, r. de Saxe, 26, (mag. r. d. 1. Brèche, 26} ; B. D'Houwer, rue des Otages, 16 ; A. Fraricken, rue de la Province, 17 ; F. Lenaerts, Courte rue des Chevaliers, 8 ; Le prix de la pleine ration de 120 kil. est de fr. 10. Le prix de la demi-ration de 60 kil. est de fr. 5. COMITÉ NATIONAL AVIS IMPORTANT Nous attirons spécialement l'attention du public sur le fait que les distributions de vivres du Comité National se font par quinzaine. Chacun est donc tenu à venir prendre ses rations au jour indiqué par la première lettre de son nom. Les retardataires peuvent obtenir leurs rations aux deux jours libres, les seconds vendredis et samedis de chaque quinzaine). Au cours d'une distribution on ne servira donc plus, sous aucun prétexte, les rations vendues pendant la distribution de la quinzaine précédente. RATION SUPPLEMENTAIRE DE PAIN Le contrôle des cartes de ration supplémentaire de pain pour les habitants de la lro section (ceux qui doivent venir prendre le pain dans le local de distribution de la rue des Aveugles) aura lieu dans le bureau d'identification, rue des Douze Mois, 2, de 9 1/2 à 4 1/2 (H. T.), dans l'ordre suivant : Mardi 22 janvier, pour les numéros des cartes de ménage de 37001 » 44000 Mercredi 23 janvier, pour les numéros des cartes de ménage de 44001 » 53000 Jeudi 24 janvier, pour les numéros des cartes de ménage de 55001 » 6200# Vendredi 25 janvier, pour les numéros des cartes de ménage de 62001 à la fi■ Les intéressés doivent apporter leur carte de ration supplémentaire de pain, Je carnet d'identité et. la carte jaune de ménage. Les personnes dont les cartes ne sont pas pourvues de l'estampille A. K. v. H. ne recevront plus de pain dans le local de distribution après le 26 janvier. Les personnes dont les cartes sont déjà pourvues de l'estampille A. K. v. H. ne doivent plus se présenter au bureau d'identification pour le contrôle.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.
Cet article est une édition du titre Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires appartenant à la catégorie Financieel-economische pers, parue à Anvers du 1858 au 1979.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Ajouter à la collection

Emplacement

Périodes