Votre recherche * a donné 5679 résultats

a-z index des titres
  • Gecensureerde pers

Filtres

Sujet

Le 11 du 11 à 11 h, l’Armistice

Début novembre 1918, deux délégations, l’une des alliées et l’autre du nouveau gouvernement allemand se réunirent pour préparer un armistice. Les négociations eurent lieu dans une rame dans le bois de Compiègne, du côté allié du front. Les Allemands avaient toutefois peu de marge de manœuvre. Leurs soldats étaient ...

Le monde au front

La Première Guerre mondiale fut principalement menée en Europe, mais des soldats et des ouvriers arrivèrent ici du monde entier pour combattre et se mettre au service des différentes armées.   Dès les prémices de la guerre, les grandes puissances européennes utilisèrent leurs troupes coloniales pour compléter leur propre armée. ...

Flamenpolitik et activisme

L’Allemagne était une fervente adepte du principe de diviser pour mieux régner pendant la Première Guerre mondiale. En semant la discorde, on renforcerait la position allemande. La Flamenpolitik faisait partie intégrante de cette stratégie.   L’occupant allemand voulait réduire l’influence francophone. Notamment en ...

Le paysage journalistique belge pendant la Grande Guerre

À la veille de la guerre, la presse quotidienne vivait un âge d’or. Des centaines de journaux généraux et locaux paraissaient et étaient tirés à un million d’exemplaires par jour. Il s’agissait d’une presse d’opinion décomplexée et de nombreux journaux avaient une étiquette politique. En octobre 1914, la ...

Le chien au front

Il ne faut pas sous-estimer le rôle joué par les chiens, au même titre que d’autres animaux, dans la tactique de guerre. Eux aussi furent appelés sous les drapeaux en 1914 et aidèrent les soldats de différentes façons. Derrière le front, on les attelait à de petites charrettes pour leur faire transporter des mitrailleuses, des ...

La Société des Nations

Après le 11 novembre 1918, le slogan « Plus jamais la guerre » résonna plus fort que jamais. Les pays qui négocièrent l’accord de paix avaient convenu que le texte du traité devait contenir suffisamment de garanties pour éviter de futures guerres. Une de ces garanties était la création d’une association de nations, ...

Magasins américains

Pendant la Première Guerre mondiale, la population belge était dépendante de l’aide alimentaire étrangère. Le Comité de secours et d’alimentation national joua un rôle primordial dans la distribution des denrées alimentaires importées. Il ouvrit ses propres points de vente dans lesquels la population pouvait acheter du sucre, ...

Lecture critique des journaux historiques

Les journaux constituent une source accessible pour étudier les différents aspects de la Première Guerre mondiale. Mais à l’instar des autres sources historiques, les informations issues des journaux doivent être appréhendées de manière critique. Ceci vaut tant pour les textes que pour les photos et les ...

Une armée de sans-emploi? Le travail forcé

Au fur et à mesure que la guerre s’éternisait, l’économie allemande manquait de bras. Dans le même temps, l’économie en Belgique occupée était presque à l’arrêt et il y avait énormément de sans-emploi. Le haut commandement allemand jeta son dévolu sur ces sans-emploi belges pour continuer à faire fonctionner ...

Un nuage mortel, la première grande attaque au gaz en Belgique

Le 22 avril 1915, les troupes franco-britanniques prirent peur lorsqu’elles virent un nuage jaune s’approcher de leurs lignes entre Steenstrate et Langemark. Lorsque le nuage atteignit les soldats, ceux-ci furent pris de violentes et douloureuses quintes de toux et leurs yeux se mirent à brûler. Cette première attaque à grande ...

Attente à l’Yser ou grandes offensives?

L’armée belge enregistra beaucoup moins de pertes que l’armée britannique et l’armée française. Alors que près de 3,75 % des soldats mobilisés périrent dans l’armée belge, les pertes s’élevèrent respectivement à 10,3 % et 16,8 % chez leurs homologues britanniques et français. Une situation imputable, ...

Aide américaine pour les Belges

À la veille de la guerre, la Belgique dépendait en grande partie de l’importation pour s’alimenter. Celle-ci fut paralysée par le blocus maritime britannique. L’approvisionnement alimentaire devint rapidement problématique, surtout dans les villes. Pour nourrir la population, un gigantesque programme d’aide fut mis sur ...

Pages