Informations belges

1448 0
close

Warum möchten Sie diesen Inhalt melden?

Bemerkungen

senden
s.n. 1918, 01 März. Informations belges. Konsultiert 23 Juni 2024, https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/de/pid/3x83j3d810/
Text zeigen

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

N° 620 1er Mars 1918 INFORMATIONS BELGES Observation importante Les difficultés inhérentes à l'état de guerre rendent actuellement impraticable le contrôle régulier des nouvelle! de presse concernant la Belgique occupée ; lorsqu'il s'agit de nouvelles indirectes, il est seulement possible, ei certains cas, de s'assurer de l'exactitude de leur texte ou de leur substance, par un contrôle de leur source premièri de publication. On aura donc égard aux classifications ci-après : (x) signifie : Information indirecte et qui, tout en présentant des caractères suffisants de vérité n'a pu être contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xx) signifie : Information indirecte qui a pu être contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xxx) signifie : Information de source officieuse ou officielle belge. Les notes d'information directe et personnelle ne sont précédées d'aucun signe Adresser les communications de servioe : 29, rue Jacqnes-Louer. LE HAVKE (Selne-lnférleur«> franco Comment les Allemands traitent les femmes déportées au camp de Holzminden. — Au camp de Holzminden sont enfermées des femmes et des jeunes filles françaises et belges, arrachées à leurs foyers, soit comme otages, soit comme déportées en vue de travail forcé. Le régime auquel ces malheureuses sont soumises est terrible. Un témoin oculaire rapporte le fait suivant : Une trentaine de femmes ayant refusé de fabriquer des sacs devant servir à l'armée allemande furent enfermées dans la baraque 13, sorte de réduit malpropre et sans jour. Laissées sans nourriture « avouable », elles sont restées emprisonnées du 13 août au 19 septembre 1917 et elles y seraient peut-être mortes de faim si des mains charitables ne leur avaient passé, en fraude, quelques aliments préparés en secret. De quatre heures du soir à minuit, les malheureuses devaient se passer de tout récipient de toilette. On leur proposa de capituler. Elles s'indignèrent. Leurs matelas et jusqu'à leurs couvertures leur furent enlevées et même les vêtements de laine qu'elles avaient sur elles. Heureusement, le 1? septembre, arriva au camp d'Holzminden un délégué de la Légation d'Espagne à Bruxelles. Une heure avant l'arrivée de ce visiteur de marque, les recluses furent délivrées..., mais le délégué fut mis au courant de leurs misères. Voici le document probant qui réglait le sort de ces malheureuses : « Le 14-9-17. « Ordre du jour pour le camp des femmes. « Les mesures prises contre les habitants de la baraque 13 qui refusent de travailler n'ont produit jusqu'à présent aucun résultat. « J'ordonne, par le présent accord avec M. le Com~ mandant du camp, ce qui suit : « A partir de vendredi 14 septembre entrera de nouveau en vigueur la défense de recevoir lettres, cartes et paquets. Ln même temps, continueront à être enlevées couvertures et paillasses. J'attire tout particulièrement l'attention sur ce que je punirai sans pitié tout essai de passer, à celles qui refusent le travail, les objets qu'il leur est défendu d'avoir : couvertures, paillasses, surtout produits alimentaires. « (Signé) Letule. » Le signataire de cet ordre est le lieutenant adjoint à l'officier du camp, ce dernier est le colonel Gallus. Le fait ci-dessus signalé ne s'est pas présenté une fois, mais fort souvent si l'on en croit cet autre ordre du jour, daté du 5 décembre 1917 : « 5-12-17. « Ordre du jour 75. « Il est sévèrement interdit de préparer à manger dans les autres baraques pour les femmes revenues de Bretel et mises à la baraque 4 et de leur passer à manger. Si les femmes en question ne veulent pas manger les aliments préparés dans la cuisine du eamp, elles devront préparer elles-mêmes leurs aliments à la baraque 4. « (Signé) WYNBKEN. » Enfin, pour donner un aperçu de la façon dont sont généralement traités les prisonniers et prisonnières de Holzminden, voici un relevé de punitions rigoureuses appliquées pour des peccadilles par les autorités du camp : Punitions encourues du 3 au 15 septembre 1917. Adelgonde Wanakens : 3 jours pour avoir, malgré la défense, préparé des aliments pour les habitants de la baraque 13 ; Augustine BmzAnn : 3 jours d'arrêt de rigueur pour avoir perdu sa plaque matricule ; Ed. Gebauer, Polonais, 3 jours pour s'être entretenu avec des femmes à travers le grillage. Nouvelles déportations en Belgique. — Les preuves s'accumulent de jour en jour du fait que, en dépit de la décision impériale, au sujet de la déportation de civils belges, rendue publique en février 1917, les réquisitions d'hommes ne cessent pas dans la zone des étapes de la l'iandre. Diverses relations détaillées et indiscutables par leur concordance, prouvent que les Allemands continuent à réquisitionner en masse, dans la région flamande, les hommes âgés de 17 à 45 ans, pour les déporter dans le Nord de la France, près du front, sous le feu des avions et des canons alliés. Le régime auquel ils sont soumis est un régime systématique d'épuisement. Ils sont soumis à des travaux d'intérêt militaire, véritables travaux de force, qu'il leur faut exécuter sans considération de l'état de la température. On peut imaginer quel peut être le régime d'organisation et de direction par les soldats ennemis de ces malheureux arrachés à leur famille et à leur profession.Le logement est établi dans des baraquements laissant passer le vent, la pluie et le froid.Il n'existe

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dieses Dokument ist eine Ausgabe mit dem Titel Informations belges gehört zu der Kategorie Oorlogspers, veröffentlicht in Le Havre von 1916 bis 1919.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Zufügen an Sammlung

Ort

Themen

Zeiträume