La Belgique: journal des réfugiés

228 0
close

Warum möchten Sie diesen Inhalt melden?

Bemerkungen

senden
s.n. 1917, 26 Juni. La Belgique: journal des réfugiés. Konsultiert 12 August 2020, https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/de/pid/5x2599zr8n/
Text zeigen

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

ABONNEMENTS: 1 .mois ,-îI. 125; 8 mois fl. 8.50. (Etc. 78 cta. p&r.mols «c phi»). ANNONCES: U llgn» 20 cents. (Pour Contrats é'adressor a l'Administration) Adresser TOUTE la correspondre» a .La Belgique", NoordeindS-jlOî!", LE2DEN. v m ' Wk *11 v * ri tt n 1 i& Mf 1 le<l II I! F ËJLmm ' S Mim m H U U Directeur»; G. LANDOY et 3. WAÏPERS. LEIDKN Administration et I(4d«4lion h oordeindsploiQ—Téléphone No. 175 E0TTB1ÎDAH, 8t?lger, 1 Ob — Tél. 7065. Adresser touto la corrospondanco a LEIDEif. I.os manusciits non !r.s4rfei r.t sor.t- pas rendus. L'impuissance allemande £n France, les allemands ne parviennent pas à reprendre les positions perdues. - Inertie totale sur les autres fronts. En Franc© Communiqué de 3 heures r PARIS, 24 juin. Communiqué officiel de ' feeiires: ^ Dans la région d'Hurtebise-Craonne, l'artillerie se montre assez active, de part ot d'autre Au sud de Juvincourt, les batteries françaises ont ouvert un feu si violent sur les positima ennemies, que les allemands, après s'être préparés à l'attaque, n'ont pas été en mesure Se sortir de leurs tranchées. En Champagne, nous avons aisément repoussé une attaque au nord-est du Cornillet. x Vers Auberive, nous avons entrepris une at-jtaque brusquée et fait dc3 prisonniers. Communiqué «le 11 heures PARIS, 24 juin. Communiqué officiel de il heures: A l'est d» Vaushaillon, par une vigoureuse Contre-attaque, noua avons réussi à reprendre la plus grande partie du saillant que l'ennemi tenait au nord-est de la ferme de Moisy. Dans le secteur d'Hurtebise et sur la rire franche de la Meuse, violenta combats d'artil-.terie.ComueuBtq.ié aiiglali du matin LONDRES, 24 juin. Communiqué du Quartier général anglais on France: Au cours d'une patrouille de nuit au sud d( k Scarpe, nous avons fait quelques prisonniers L'artillerie ennemie s'est montrée active au eud de Croisilles et dans la région de Messines Communiqué anglais du soir LONDRES 24 juin. Communiqué du Quartier général anglais ën France: Au sud-est de Gavrelle et au sud-est d'Ar-mentières, l'ennemi a entrepris des raids miis en ces deux points, il a été pris'sous notre feu et n'est pas parvenu à atteindre nos tranchées Hier nous avons abattu deux avions allemands. Un autre avion ennemi est tombé sans que nous ayons pu contrôler sa chute. Un. quatrième avion a été abattu par notre artillerie. Nous avons perdu un appareil. Commentaire Haras du 33 PARIS, 23 juin. L'ennemi fait montre d'une activité ininterrompue en Champagne. Depuis plusieurs semaines il no se passe plus do jour sans qu'il n'attaque las positions conquises par lea Français. Aprfa (quoi il lance nombre de projectiles lourd' feur les positions per-tuea. Quelque différentes que soient les solfions, leur issua montre toujours l'impuia-Banco do l'ennemi do briser l'énergiquo résistance dea Français. En oe moment les attaques do l'ennemi fee produisent en plus grand nombre. Le communique d'hier en mentionne deux d une Certaine îaipor anoe. Dans la première; l'en-Itérai lança au feu un régiment tout entier eur «n front de 400 mètres, notamment près du Téton. Etant donné qu'un violent bombardement avait endommagé «es tran-jphéos, les Français les abandonnèrent temporairement à l'adversaire, pour l'eu déloger aussitôt par une contre-attaque. Après une'violent? préparation d'artillerie dirigée contre un front de 15 kilomètres, quatre régiments d'i fan -cri; al rnands passèrent .à l'attaque sur un froirt de 2 kilo-gnè iros. L'ennemi ne réussit . occuper qu'un gvotifc saillant dans le bois do Chevrigny. Cette position, d'ailleurs, n'a pas la moin-moinSre valeur pour lui et ne vaut pas^ en tous cas les pertes terribles qu'elle coûta. Commentaire Kavas PARIS, 24 juin. (Havas). Les allemands poursuivent d'une frçon inin crrom;.ue Iours efforts pour reprendre la ligne de hauteurs qu'ils ont perdue, mais leurs eflor'.s redoublés ont eu pour seul résultat, jusqu'à présent, de leur causer, des sacrifices d'hommes effrayants. La nuit dernière et hier matin des combats d'une importance relative ont eu lieu #n divers points. La lutter a été_ violente Burtout près de Braye, où 15 bataillons ennemis ont entrepris de violents assauts contre nos positions. Mais à chaque reprisai les vagues d'assaut ont dû céder, brisées par le feu de nos canons et de* nos mitrailleuses. Les pertes de l'ennemi sont terribles e1i l'on estime qu'en ces seuls qom-J>ats une division entière a été décimée. Toutes les autres attaques des. allemand* fini également été vaines. ; . ... . ,i Kn Communiqué officiel r PETROGRAD, 23 juin. Communiqué du gê jttéral Broussiloff; Sur la Stoehod, et dans la région do Powegl nos éclaireurs ont tendu un piège à l'ennemi •t, après "avoir cerné les allemands qui s'é taiant approchés, nous les avons bombardés vi goureusement à coups de grenades à main. Ui jtombat s'est engagé à la suite de cotte embu3-«ado et nous avons infligé, dans un duel à li Jjaïomiette, do lourdes pertes à l'ennemi. Comme d08 renforts arrivaient alors, noi Jclaireurs rentrèrent dans leurs tranchées. Sur le reste du front; on signale, des fusitla iUes ot, plus spécialement, dans la région d< IfefU®*. "»>- ~r* -—<* ' *** PETROGRAD, 24 juin. Commaniqué du général Broussiloff: Près de Grabkovhe, en Galicie, un de nos détachements d'éclaireurs a échappé à nn ' mouvement d'enveloppement de l'ennemi. Près de Presovtze, un de nos détachements d'éclaireurs, qui était encerclé par les autrichiens, est parvenu à se dégager, dans un "combat à la baïonnette, sans perdre un seftl tomme. Sur le re3te du front, l'action est restreinte. Le 22, six hydravions allemands ont entrepris une attaque, sur le quai et.les batteries de côte do Ousel, où ils ont jeté trois bombes. Ils n'ont pas causé de dégâts et ont été chassés par notre feu. Communiqué ennemi Le communiqué autrichien du 24 dit: En Galicie le bombardement est moins intense.Le 22 juin, à l'est do Brzsz.mi, et de Zborof, six ballons captifs ennemis ont été abattus. Kn Italie Communiqué officiel du 33 ROME, 23 juin. Communiqué du général Gadorna: Au col Tonale nous avons repoussé des déti. chements do reconnaissance ennemis. Hier l'*nnemi bombarda vivement nos nouvelles positions sur le mont Ortigara (plateau d'Asifcgo). Nos batteries rispostèrent efficacement.Le butin capturé sur la dite position, le 19 juin, est considérable. On a ramené jusqu'ici à l'arriére 4 canons, Î4 mitrailleuses, un millier de fusils et une grande quantité de munitions et de matériel. Sur le front des Alpes juliennes nos batteries ont atteint à plusieurs reprises les convois et les voies ferrées dans la gare de Santa Lucia di Tolmino. L'artillerie de l'ennemi s'acharna à détruire à Gorizia des bâtiments d'aucune uti- ! lité militaire; Sur le Carso nos batteries dispersèrent des troupes ennemies et appuyèrent l'action do nos patrouilles. L'é 1D, prés tl'Arsovizïa, nos avluteuj-s forcèrent un appai A ennemi à atterrir. Hier soir un autre avion ennemi fut abattu à l'arriére du front sur le mont San Marco. . Comiuniiiqné officiel ROME, 24 juin. Communiqué du général Ca-dorna:Dans la nuit du 23, un de nos détachements d'éclaireurs à rencontré à l'est de Lagtii (Po-sina) près de Balassi un fort détachement ennemi qui a été contraint de se retirer. Hier, l'artillerie ennemie s'est montrée particulièrement active sur le plateau d'Asiago. Sur le Monte Ortigara, nous avons encore pris un canon. Près de Rio di Andruzza, (Cordevole) l'ennemi, aux premières heures du matin, après une vigoureuse préparation d'artillerie, a attaqué nos positions avancées en face du Monte Letl-sas.. Il a été immédiatement arrêté par une contre-attaque qui lui a causé de grandes pertes.Dans un combat aérien, un. avion ennemi a été contraint d'atterrir dans ses lignes près du Monte Armcntara (val Sujjana) DANS LES BALKANS Un cabinet Veni-elos.^ PAF5ÎS 25 juin. (Reutsr) — Un télégramme d'Athènes mande que MM. Jcnnart, et Zaïmis se ?ont. rendus au palais où ils eurent un long entretien avec le roi. On annonce que le cabinet a démissionné et que M. Venizeios sera chargé d'en constituer un nouveau. Aveu naïf. Dans une interview accordée à' un collaborateur de la ,,Neue Fre e Press©', le premier ministre bulgare, Radoaïavoff a dit que, en expulsant la roi Constant.n, les ÀDics n'avaient pas augmenté leur puissance militaire, ,,car les Bulgares étaient, préparés à ce coup". On n'avoué pas plus maïvement quo Constantin, à Athènes, était un pui sant; allié dé.s „Centraux". Communiqués ennemis - Les derniers communiqués bulgares (23 et 24) signale une activité croissante des Anglais dans la région d'Ormauli, de Novojon, Cnikonoy et Semilie. Hôte du Freiherr von Zedwitz, officier prussien Les „Basler Nachrichten" apprennetit que l'ex-roi Constantin de Grèce s'établira à la „Chartreuse" de Thun. i Cette propriété appartient à un officier prus-, sien en campagne, le Freiherr von Zedwitz. * L'invité ! ' ' i Du ..Temps" ce billet sur le retour de Constantin, qui vient confirmer ce que chacun pou-i vait prévoir:. On a lu la lettre furibonde du kaiser de Ber-i lin à l'ancien „basileus" d'Athènes. Sur un ton qui n'admet pas do réplique, Guillaume, Im-perator et Rex, déclare à son beau-frère qu'il ! l'attend A son quartier général. Constantin, ou, plus familièrement, Tino, est invité non seule- JVSeddens ê Zoon (fi COSïUl-BS WyT MESUB.E iji j depuis û. 32,50 flL Hofweg, 11 LA HAYE | imiMiB i—iii. min m Mi w i«Mta^aoaaacaaBgay.. ~ im i ini 11 ni mhi £ebr. CerzGn il, I Mîse eiî Vente d'Eté 'vm , % , Lire en deuxième p^ge : Hatalifé et Siortalilé par le Dr VERITAS ment à reprendre dans le grand tat-major de l'armée allemande son bâton de 'Id-maréchal prussien, mais aussi sans doute à : apporter au général Ludendorff, chef de cet état-major, Ge qu'il sait de l'emplacement et de l'effectif des troupes de notre armée d'Orient e' tout ce qu'il a pu voir et Observer, en ce qui concerne nos forces militaires et navales, au cet s de la mission de confiance qu'il vient do .emplir pendant troii an3 avec la collaboration du baron Schenck. Ainsi renseigné sur nos r -sources matérielles et morales, sur les raouve nents de notre flotte, sur les bases commode.- pour le ravitaillement des * sous-marins, sur nos hôpitaux et nos dépôts de munitions, l'empereur al- , lemand se ferait fort do rétablir Constantin sur le trôno d'Othon, avec l'aide de ses alliés, c'est-à-dire des Bulgares, et des Turcs, ennemis héréditaires de l'hellénisme. L'homma qui a fait massacrer nos marins et l'élite de ses propres sujets dans la sinistre journée du 2 décembre 191G rentrerait au palais do la ru > Hérode-At-ticus, escorté d'un côté par Ferdii >nd qui est la bourreau de la Macédoine Vque, et de l'autre uar Mehrm't, nailisohafi ■'/' O»«*rro«<> chef des ravageurs et des massacreurs do l'Asie hellénique.... Quelle que soit l'originalité de cette conception, il y a intérêt, pour les. puissances protectrices do la Grèce, à surveiller les intrigues de Guillaume et do son beau-frère, qui d'ailleurs retrouverait en Allemagne -les régimonts de la garnison de Cavalla, qu'il a livrés avec leura armes et leurs drapeaux. Constantin disait naguère à un Français, stupéfait de tant (Tauda;e et d'insolence: — Les puissances sont faiblottes.... Puisque, véritable Allemand, il ne s'ineliac quo devant la force, il devra comprendre que la longanimité qu'il prenait pour de la faiblesse a fait place à des résolutions fondées sur une exacte connaissance de tous nos droits et de tous nos devoirs. G. D. La nouvelle Russie Les déclarations du ministre Thomas PARIS, 24 juin. (Havas.) Le ministre Albert Thomas dit qu'en Russie l'opinion que la défense du pays ne peut être bien réorganisée que par une vigoureurse offensive gag-no saus cesse du terrain.... „Ainsi que j'ai pu m'en rendre compte, a dit le ministre, une offensive russe est parfaitement possible, aussi bien matériellement que moralement. Mais je ne puis, naturellement, pas en déterminer le moment.' „Un fait est Indéniable et c'est que la situation générale en Russie s'est améliorée. C'est pourquoi j'envisage l'avenir avec confiance. ' „Nous n'avons plus à craindre de paix séparée: il ne saurait plus en être question." Sur ce point, le gouvernement russe s fait des déclarations au ministre Thomas, qui lui ont laissé la meilleure impression. L'affaire Grimm-Hoffmann " r PETROGRAD, 24 juin. (Havas). — le congrès des délégués paysans a approuvé à l'unanimité l'attitude du gouvernement provisoire vis-à-vis de l'agent provocateur Grimm qui a été expulsé du territoire russe. ' ! Les élections communales j PETROGRAD, 23 juin. (A. T. P.) Les résultats dos élections communales montrent que seul à Viborg les extrémistes obtinrent une victoire, 'tandis que partout ailleurs le bloc des socialistes medérés triompha. Voici le. résultat du scrutin: Arrondissements Bloc Cadets Extrémistes Alexijndrenefski 50 sièges 9 9 .Vostiliostrof -»-i 42 16 82 Kazan - 22 25 5 Litiuny ; | 32 , 24 R Mosoou "■$: ) 89 21 7 Narva î" C2 11 15 Rodj.esvinski 40 I. 19 3 Pétrograd E>5 22 23 Amviat 25 10 7 ( Viborg f U 4 89 En Êmérinue ' H • Les manoeuvres allemandes NEW-YORK* 24 juin. (Reuter). Un télégramme de#La Havane dit qu'un magasin du fort Cobana a sauté. Le choo a été ressenti dans la ville entière. Il y a un mort et plusieurs blessés. On croit qu'une bombe qui es trouvait dans le voisinage immédiat du magasin a été la cause de l'explosion. x Le toatrôle des vivre?: WASHINGTON, 24 juin. (Reuter). Par 285 voix contre 5, la Chambre a accepté le projet de loi par lequel le président Wilson est aukn risé à exercer un contrôle sur la distribution des vivres et des combustibles; pour 63 service 152.500.000 de dollars sont mis à sa, disposition. La Chambre a églament voté les amendements interdisant l'emploi des vivres pour la fabrication d eliqueurs fortes. La souscription pour la Croix-Rouge WASHINGTON 25 juin, Reuter. — La campagne ouverte par la Croix-R&uge à l'effet, do recueillir cent millions de dollars, est un grand succès. Dès à présent 80 millions de dollars ont été rassemblés. Dépêches diverses La Guerre eu Asie Communiqué runse PETROGRAD, 23 juin. Communiqué officiel russe: Sur le front du Caucase, dans la région de Ragat, les turcs, sous la pression do uos troupes, ont dû reculer leur front sur unp profondeur de 4 verstes. Dans la région de Sakkiz, nos éeîaircnrs se sont portés en avant jusqu'à la rivière Abls-Hiruni et ont échangé des coups de feu aveo l'ennemi qui occupe les hauteurs de la région de Bistar. En Pologne occupée Opposition des étudiants de Varsovie TJn mouvement d'opposition s'est manifesté parmi lea étudiants de Varsovie. lia ont r efusé de payer le miflerval du trimestre en eours. Les allemands caeheat, bien entendu, la véritable raison do ce mouvement. Hs disent que les étudiants sont méconi nte du couve! horaire do l'université. P; ut S'ro^ oe nctrféfc horaire compte-^ il plusieurs heures d'allemand par jour et supprime-t il les heures de Russe et de Polonais. C'est de ce côté,, croyons-hous, qu'il faut rechercher Ja raison de l'attitude courageuse des étudiants (Je Ja capitale de la Pologne. Le gouverneur-général provispire von Be-seler a aussitôt pria une mesure^ énergique* Il a fermé les deux universités. Il est bon de rappeler que l'indépendanca de la Pologne a récemment été proclamée, en grande pompe par les allemands. , Fife 1» Bologne liprelll t : i>nns l'Empire Britannique L'aide canadienne LONDRES, 24 juin._ (Reuter). L\,Observer" publie une interview de Borden, premier ministre du Canada sur la part des Dominions dans la guerre. Borden a dit notamment:,,Le Canada dépense 500 millions dé dollars par an pour la guerre. Il a envoyé déjà 325.000 hommes et les inscriptions dépassent les 400.000. Les pertes des Canadiens atteignent à ce jour 90.000 hommes. Plus de 300.000 hommes travaillent en outre dans nos fabriques de munitions. „Outre les troupes de combat, le Canada a envoyé du personnel technique pour les chemins de fer, les forêts, etc. qui est hautement apprécié. „Pendant ces trois années, le Canada s'est servi de ses seules ressources, celles du Royaume-Un? demeurant réservées à l'Angleterre et aux Alliés. C'est pourquoi la Dominion a créé ses propres emprunts, qui ont rapporté 300.000.000 de dollars. Lea souscriptions volontaires des oeuvres de charité dépassent eu outre 60 millions de dollars."Borden a terminé en se montrant heureux du rapprochement, causé par Ja guerre, d'une façon si étroite entre lea Etats-Unis et la Canada. i ». ^ i.. u . i Manifestation à Cork CORK, 25 juin. (Reuter). Une manifestation de Sinn Feiners a attaqué les bureaux du recrutement; et s'est heurtée aux familles des soldats irlandais au front Do violenta combats de r uo se sont produits et Iji police dut intervenir en livrant plusieurs chargés et en mettant une mitrailleuse en position. La police dut faire usage de ses armes. H y a un mort, l'ne douzaine d'hommes ont reçu des coups de baïonnette. j , i_, A minuit, l'ordre était rétabli. jj'2§~ Xi Dans la marine anglaise ^ QUEENSTOWN' 24 juin.' (Reuter). Le vice-amiral Bayîy devant prendre un repos, par suite de surmenage, il est remplacé par la vice-amiral américain Sims. C'est la première fois dans l'histoire de la marine britannique que le drapeau américain flotte sur lès bâtiments de l'état-major général eu Irlande. En Hollande Les exportations des pays rieulres LONDRES, 25 juin. (Bouter.) — le „Daily i Mail" rapporte le saa d'un navire chargà de pommes cTo terre, à Rcttardm. m imtkmttîon de l'Angleterre, c-t qni a ôti enfcfcrannnt Titië par la populace. U semblait bien, d'après le „Daiif Malt" que les autorités néerlandaise*" aimaient mieux laisser croire à la population que c'est l'Angleterre qui prive la Hollande, de ses provisions ordinaires, plutôt que l'Allé magne. Los Hollandais continueront de suivre leur politique qui consiste à demander trop e à donne rtrop peu à leurs propres risque* surtout d"puis que les Etats-Unis participent è la guerre, qu'ils renforcent l'arme que constitue pour eux l'embargo et qu'ils en feront très certainement usage contre tout pays neutre qui se comporerait envers les alliés d'une ma l DERNIERE HEURE La guerre aérienne sur le Iront italien ROME, 24 juin (Ste"ani). — L'appareil ennemi dont parle le communiqué a été descendu par Gaston Novelli; l'autre a été abattu par l'aspirant Barachini. Pour le lieutenant Novelli, c'est ga deuxième vie* toire et c'est la huitième victoire -de Bai rachini. Celui-ci a encore abattu un neu* vième avion qui est tombé derrière Sait Marco. Hier, le lieutenant Ranza a abattu un albatros qui est tombé près 3u M-nt Ar-mentera. C'est sa cinquième victoire. | ] Déserteurs repentants PETROGRAD, 25 juin. (A'. T. P.) Le nonï' bre des déserteurs rr-ii réintègrent les rangs de l'armée augmente d-3. jour en jour. A' Minsk seulement le 28 mai il est rentré prè de 5000 hommes. Il se trouvait parmi eu', un grand nombre de militaires qui avaien# déserté lors de la mobilisation en 1914. f ' If arrive de plus en plus fréquemment que les* assoc'ations agrico'es livrent: d 9 déxrtcurp PETROGRAD. L'assemblée constituai] te PETROGRAD, 25 juin (Part.) — La oonï mission spéciale qui élabore la loi sur leS élections à la constituante a iixé a 800f le nombre des députés à la constituante, soit 1 par 200.000 habitants. Chaque province constituera un arrondis sement électoral ayant un minimum de S députés.. Pétrograd et Moscou constitueront des Le loyalisme des Cosaques PETROGRAD. 25 juin. (Part) — A* congrès de3 Cosaque» lea délégués du district de l'Amour ont déclaré que six millions de leurs frères sont prêts à donnetf leur vie pour la défense de la causa de la révolution. Les délégués de la région du Kouban, dans le Caucase, ont donné le mêm» avis ajoutant qu'ils soutiendront au besoin par la force des - arme3 la gouvernement provisoire. , , •- ~»i ZIÎBICP L'agitation slave ZURICH, 25-juin. (Serv. part) On manda de Vienne à. l'Information télégraphique suis* se que la situation politique reste très tendue dans le pays. Les Tchèques ont rejeta toutes les offres qui leur ont été faites et 13 gouvernement a refusé de s'occuper de dé putés tchèques emprisonnés. D'autre part' les partis allemands poursuivent contre le^ ; Slaves en général et les Tchèqu .s en parti-* culier une campagne d'excitation saris pré-: cèdent. Plusieurs députés allemands dont les sieurs von Langhan et von Muhlwerk onfi demandé au gouvernement qu'il agisse avec} la dernière énergie contre les Tchèques don* la propagande criminelle a sur l'armée lea effets les plus néfastes. Le ministre de lai guerre von Georgi a fait de son coté un ex* posé de l'attitude do certains régiments tchè-. ques pendant la guerre qu'il -a accusés d'avoir trahi l'état et s'est offert à fournin des preuves de ses allégations. L'effervescence et générale et intense. L'auimosité, n qui existait en Autriche entre les allemands vet les Slaves n'a fait que grandir au cours des dernières semaines. , ' . i Réparation en territoire délivré V '• gWartff, 2® Jaifn !0Y?. . '( ar Cents _ 3m* ^nnée ITô. 2T2

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dieses Dokument ist eine Ausgabe mit dem Titel La Belgique: journal des réfugiés gehört zu der Kategorie Oorlogspers, veröffentlicht in Leyde von 1914 bis 1918.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Zufügen an Sammlung

Ort

Themen

Zeiträume