La Belgique: journal publié pendant l'occupation sous la censure ennemie

2136 0
close

Warum möchten Sie diesen Inhalt melden?

Bemerkungen

senden
s.n. 1916, 13 Mai. La Belgique: journal publié pendant l'occupation sous la censure ennemie. Konsultiert 17 Juli 2024, https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/de/pid/599z030h0b/
Text zeigen

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

samedi 13 Mai 1916 A B C D JOURNAL QUOTIDIEN" — JLe Itïiméro : lO Centimes 3m> An né LA BELGIQUE PRIX DES ABONNEMENTS 2 mois (mai, juin), fr. 4.63 | | m3js (mai), fr, 2.3.1 Les l'cuiaiuIcs cl'aiioiiucmciit sont reçues EXCLUSIVEMENT aux Riiieiieîs «les liurcmx de foslc. ADMINISTRATION ET RÉDACTION 31, Monta&ne-auic-IIer'bes-F'otagèrGS, 23 Fi XJXIîjL, T .7^3 BUREAUX . DE 9 à 17 HEURES Joa MORESSEE, Directeur ! Petites annonces la Hgn#, fr. O.-iO Réclame avant 'es annonces . — 1 00 Corps du journal - 4.00 Faits divers — 8 00 Nécrologie — 2'00 LA GUERRE 649' jour de qusîto Le secteur hauteur 304-Mort Homme co; inné à âfcrc le théâtre de très vin oon bats. Toutefois, Je» contre-attaques risxm fréquemment renouvelées par les Frauda aux abords du iMorb-Hommq n'y oint p; modifié la situation. Les belligérants rc>vai ogalemont sur leurs nouvelles positions c a hauïèair 3t>i, où les Allemands cherc".: e, Burtout à consolider leurs progrès réco-ite. ►Sur las fronts russe et austro-italien, i< opérations ne gvagnent toujours pas eu in portance; Aucune indication n'est veni osqix'ici confirmer le dél,»ub des hostiiit sigraulâ autour do VaJcna par la cfco'p^cî d Athènes que nous avons reproduits hie A ni Caucase, une nou/velle situation é dessine lentement. L'armée turque renforcé semble parvenue à enrayer sur tout le froi 'offensive russe : elle a même prccSda des contre-attaques sérieuses sur plusieui sections étendues dû ce front. En perse, e evanche, les Russes conservent l'avantage ils se sont établis à Kasr I Schirin, vil! située, sur la frontière do la Perse e& de 1 Mésopotamie, à 160 kilomètres à vol d'o seau die Bagdad. sur'mer Copenhague, 10 mai : Le vapeur danois „Willamoes", qui s remettait d'Angleterre à Esbjergi et quii ava été amen/J à Cuxhaven, a été libéré j il e attendu ce soir à Esbjerg. . Copenhague, 10 mai : Les chnfaitiers danois ,,Viking" et „Vcra ont été retenus à Cuxhaven; ils ont d payer djQ9 amendes pour avoir péché dan lots eaux allemandes. Christiania-., 11 mai : D'après l„Afte}i Post", urne partie d l'équipage de la barque norvégienne „Cai manian" est arrivée à CBergen. On sa que ce'.t3 barque, qui se rendait de Buetnof AyrcU en Angleterre, avait été amiée ,70 milles d'o la côte irlandaise par um sou* marin allemand' qui", après avoir eixaimin les conmaissomen1 ts et avoir donné cinq m iiutes de temps aux marins pour qjnii utr le buteaiu, avait coulé celui-ci à eoups d canon. L'équipage norvégien, mionté sur dieu canots, s'est dirigé, après la disparition d sous-marin, vers la côte irlandaise. Un ce canots a chiavirô, entraînant avec lui dan les flOi's dlcmx de5 hommes de l'éq!uipOg<e. La révolte irlandaise avait. retarda ju£ qu'à présent Le départ dçs maf.elo^s noi-vt g*iens. Christiania, 12 mai : Lorsqu'il était ancré à Deal, l'équd^ag tfu vapeur ,,Venus'' a été le témoin cl'iï combat aérien livré entre un hydlro-avioi allemand el cinq aéroplanes anglais. I/avia teutr allemand' a jeté une grOle de bombe a échappé à ses poursuivants ea diispa raissant rapidement dans les (nuages. Devant Douvres, l'équipage duj ,, Venus' a vu un zeprpef'in au-dessus de la ville les habitants se sont réfugiés dfcins le cave». Pendant que le dirigeable jetait des fcom bes sur Douvres, les h omîmes du> „ Venus' ont reçu ordre de quitter le pont. Ils n-'on donc rien pu voir. LoivJres, 12 mai v Lttoyds annonce que îo chaluiiàer à vapen: jjllôrn", do Grimsby, qui était parti d Londtree le 23 avril et dont on n'a plu eu de nouvelles, a probablement été coul par des) navires do guerre allemands. DANS LES BALKANS Athènes, 11 mai : Le 4 mai, amvs un1 vif combat d'ar'.illc rie et d'infanterie enttro des troupes ito lionnes et grecque#, une division grcoquç été envoyée au nord de l'Epine. (Sous r-î serves.) Pétrograd, Il mai r Le Buràau: de la Presse publie le corn mutaiqué Suivant, daté (kv 5 mai : — Le gouvernement gT0o n'a pas con senti au passage des troupes serbes su: territoire grec ; il motive son refus -par 1; erainte d'épidémie et. par le fait que 1 transport des troupes par le chemin d'e fe: à voie étroite Patras-Larissa prendîrait troi de temps. Il est clair cependant que le mo tif principal qui a g"uidé le gouveraemen gteo est la crainte qu'il a de l'Aile magne* Les Alliés ont décidé do forcer h Grèce à faire droit à leur demande. L'at titudle énergique des Alliés dans cette ques tion est dictée par le désir de savoir i quoi s'en tenir exactement sur les projet réels do la Grèce. Les représentants de Alliés à Athènes ont reçu ordle db mar cher d'accord avec l'état-major dtes lro\;jpe: de PBn'tente. Athènes, 10 mai : Dès que les occupants du« zOppclii tombé devant SaloniquC, ont cdns taté que le dirigeable était perdu, il» l'on incsad'ié, de sorto que les Alliés so son trouvés en présence d'une épave. , Athènes, 11 mai : Uue escadrille d'avions ' alliés, venant d; Mylilîjae, a survolé les environs' de Smyrne Athènes, 12 mai : Un Conseil de la Couronne s'est réuni ; Athènes sous la présidence du Eo.i;lo che de P état-major y a as.sisté. A 1 L<suo di Conseil, le président du Cabinet- s'est) en Menu, pendant une heure, avec le mi ni s'ri de Iioumanie. Paris, 12 mai : On mande d'Athènes au „TeInl)sî, — Lo Eoi a reçu, en audience, le mi. nistre de France. Athènes, 12 mai : Lesi journaux grecs prétendent que la famine régnerait dans le Dodecanèse depuis quo l'Angleterre a interdit à la Grèce de ravitailler ces ilesu Soîia, 11 mai : D'après la „Kambajna", un vapeur rus chargé de inuuii'ions allant de bébastopol I^e.ii aurait sombré. Lo bateau aurait fco ché iui(3 mine et aurait été cngloui'.i av son équipage. Bucarest, 10 mai : 1_ Le minist re roumain de la g^ierre a i noncé à dloter l'armée de nouveaux v.| formes en raison de la nénurin d'éUv.'fes. is Un peuple cruellemenl frappi , La ,,Tîusskija Wiedomosti"', joirnal ru? très cous itéré, a publié, de l' écrivain spf Po3sicsr*J-o.stuschki, un artiWe sensationu ^ sur l'écroulement de la ScrUe et son av ^ nir. Nous y trouvons un tableau saisissa des partes subies par ce malheureux \& ® au courant do la guerre actuelle. Lors la conflagration balkanique de 1912, Serbie, qui comprenait alors 2,900,000 bal "x tants, avait mis ea campagne 400,000 hoi ^ uies en chiffres ronds. Un Serbe sur se se trouvait ainsi sous les drapeaux. L'a-u teur dépeint les ravages exercés par cet première guerre parmi la population ma ^ do son pays, ravages qui, malgré leur bo rcur, ne sont rien en comparaison de ce e de maintenant. a — Cetre fois, toulte la Serbie a été etnv " hic par l'ennemi. La moitié des Serbes v liùes périrent dans les combats. Ceux q cchapj^ront à la mort ou aux maladi s'enfuirent en Albanie où les attendait sort le plus lamentable. Dans leur retrai' ils ciitrailnèrent avec eux 38,000 jeunes X 0 crues qui allaient ctre appelées au servie [t De ce nombre, 10,000 hommes seuleme sont arrivés) à Corfou; les autres ont ,pé dans les champs de neige de l'Albanie ( devant lo camp retranché de Valona, do les Italiens1, par Crainte du choléra, dure " défendre l'accès à ces jeune? bataillons. 1 ti fleur de la jeunes-e s>3rbe fut ainsi lame tj tablement fauchée avec les vétérans d deux guerres précédentes, atrocement sai glanteg. Los troupes serbes qui purent) fit recueillies à Cor fou et à Yiterbe nn 0 maienfc plus que des épaves humaines d charnées, dépenaillées, démoralistes. ^ Il n'est pas exagéré de dire, ajoute l'a " leur serbe, que l'on 93 trouvo en présoni ll d'un peuple affreusement blessé, m util exsangue et. mourant. Au début do " guerre contre la Turquie, il y a trois an " lo pays CQUiptait près d3 3 millions d h r bitants. Depuis lors, des oentn.incs do mil 0 ont succombé par lo feu, le fer eh 1 s é|; démies. I^a population scxbo est détruite ç ruinée; lo nombre des victimes ne peut i 1 calculer. Désormais on ne verra plus < "J Serbie que dos femmes et des enfants dai s des champs incultes. On se demande a\ i effroi comment ce peu])le pourra se r%én - i-er- Eivanoui le rC-vo d'uno Grande-Sarbîe A quoi bon une Grande-Serbie puLSqu; n'y a plus de Serbes V' Noos reproduisons cas lig*no>, qui font < Q co moment lo tour de la presse, à simp titre documentaire, tout en nous étuinai 1 que 'la censura russe les ait) laissées para ire dans un organe aussi important que I „Bii*sskija Wiedomosti" et sous la sign ^ turé d'un écrivain aussi réputé que Pc sics-Gostnschki'. i dépêches' diverses Paris, 12 mai-: î A la suite d'articles publiés ré Gemme t dans divers journaux, on fait à la près la communication officielle suivante : — A aucun moment do la bataille devaj Verdun, le commandement supérieur n - donné à l'armée l'ordre de so retiror sur ' ï rive gaucho de la Meuse. Au contraire, s matin du 23 mars, il a ordlonné aulx troi j pes so trouvant sur la rive droite dq s maintenir à tout prix, môme si leurs po: tions venaient à (tre contournées, voire e » cerclée?. Leur consigne ét'-ût exclusivemea > dé s'y maintenir. Le soir du 24, le con mandornent supérieur Icau1 a donné l'ordi do maintenir, en employant tous les moyer - a leur disposition, le front entre ta "Meuf - et la Woëvre, et il a dépCché lo général é i Castolnau à Verdun. Le lendemain mntij - 25 mars, le général dp Castelnau a fait Si voir par téléphone que, conformément aujx o; dirais d'à commandant Supérieur, les poisitior d'o la rive dfcoite de la Meusa devaienît» êti " maintenues à tout prix. Enfin, lo soir* d même jour le général Petain a repris! ' u commandement et publié l'ordro du jou suivant : ,,Hier, 24 mars, j'ai donné i'o] 1 dre de maintsnir les positions de la ri\ 3 droite de la Meuse au nord do Venlun.Toi commandant qui donnera l'ordre de bat, ' en retraita sera renvoyé devant le Couse " do guerre.-' b * * « Paris, 11 ma,a : La ,,Temps" affirme qu'a Paris il e impossible do so procurer du sucro da: l'après-midi, mémo ea petites quantités, par* que les stocks très réduits des oomnierçam sont régulièrement épuisés chaque matin. 1-disette de sucre qui sévit en .France s'o: pliquo par le fait que beaucoup de raffini ries ont dû ce;ser le travail, depuis plusieui semaines, faute de sucre brut. Le suci que le gouvernement a acheté à Cui'ia, Jav t eti aiLx Etats-Unis n'a pu encore être en . barqué, pour la plus grande ixirûe, à caus ; du manque de tonnage. * * * ParSï, 11 mai : Les députés iBenaset et Aubriot ont cL< posé à la Chambre leur rapport sur le pre 5 jet de loi instituant des ivrimes aux nais ■ saiices. 1x3 projet de loi accorde! à la înèi mariée ou non 500 francs pour chacun de ( deux .premiers enfants, 1,000 francs pour 1 p troisième, 2",000 francs pour le quatrième< 1,000 francs pour tout autre enfant au-del do ce nombre. [ Lo père qui a élevé quatre caifants jnc ' qu'à l'âge de 15 ans, recevra une primo d 2,$0û francs. Les primes doivent) être payées par un Caisse nationale do naissances, qui serai alimeiitéej par des impôts à charge des pet sonnes qui n'ont qu'un enfant ou qui n'ej ont aucun. * „ • * •Berlin, 11 mai : T>a prasso publie aujourd'hui la, tra&ic tion officielle de la noJe de M. W'isoa ; i n'y sera pas répond,u:. En effet, les deup gouvernements ont précisé leur manière c so voir, et un nouvel échange de notes» & à actuellement superflu. u- * * * oc Berlin, 10 mai : M. G-refw, conseiller do légation à l'an bejssad)3 dies Etats-Unis à Berlin, se rondï prociiiaineunemti à New-York, où il aui °* sans nul doute l'occasion1 des faro ^Lpp» li" sut les derniers événe.neii'ts provoqués ,p.c la guerre des sous-inarins. ♦ * * Berlin, Il mai : Sur 1er?. souscriptiona' au quatrième |n prunt de gruçrre allemand1, 276 an'Ulioms ,( s3 mark ont étté versés d'u 1er au 6 mai. X-< ® avances faites j)ar les DarCchenskassen vov l'emprunt de gi:orro ont diminué, ea mên c temps, do 3ô mulions. ''s A l'heure actuelle, 8 m il lards 704 mi lions de mark ont été versés, soit 81.3 p. < j'a Q\\ montant total souscrit. 'Sur cette sommi 354 millicns de mark seadeanent ont éi ^ avano'ls par les Darlei/easkasisen, soit u .jfe pou plus de 4 p. o. Ll— * * * to Berlin, 11 mai : 10 l-o 1.1 mai, ea séance plénière, lo Reicl r. stag a rejet-û. conformémeiit à l'avis de 1 LX commission compétente, la proposition c sui'Jpsndto les poursuites dirigées contre ! a_ député Liebknccht. * a- * ♦ u Hambourg, 11 mai : Les députés bulgares, venant de Kie f0 sont arrivés hier -soir à 10 h. 50. * o, * * c. . Londres, 12 mai : e. On signale officiellement de Dublin qi les instructions judiciaires en cours o- L-i vertes contre les rebelles devant les tîrib •u naux militaires de Dublin sont terminée -it On instruit actuellement contre les po it sonnes arrêtées en province, /a * * ♦ a- Copenhague, 12 mai : 35 On niante do Londres à la ,,T3erlings:h u- Tideoide" qu'à la caserne de Porto-Bo'L ;o à Dublin, trois personnes ont étS fusi.l q r sans quo le commandant supérieur militdi 2- aib eu connaissance do ces exécutions. » * * i- Tyondre'3, 12 mai : le A la Chambre des commune-', M AsquU é, a déclaré qie le journaliste Skefi'ington la éitô fuisilié. Il a ajouté qu'il avait ét)3 fi s, sillé sans que les autorités militaires e aient eu connaissance; l'otficier qui a oi h donné l'exécution a été air;"té 1-3 6 mai c i- sera tuaidulb devant un tribunal miliwir( ot Le, disputé îîealy a proposé do d^Dérer c< jq offieier à la juridiction civile sous 111 in cuîpation d'assassinat. M. Asquith a a> finn is à la Chambre des communes que la justic ic suivrait rigoureusement son cours. - » * 4 ! I^ondte-, 10 mai : 11 Le sous-socrétaira d'Etat au War Offic a déclaré à ha Chainbre des communes qi; m les autorités militair3j n-'ont pas 1 interntio 10 de souimetlra à un nouvel examen médicj it les hommes nantis d'un certificat constater îh leur complète incapacité à servir. a * * « Londres, Il mai : 5- L'idée d'instaurer eu Angleterre des joui d'abstinence de viande, à r instar de ce qu' fait l'Allemagne*, gagne du terrain dajis 1 Royaume-Uni. Le ,,Timos'' a, en efi'e*, ja blié dernièrement un-o lettre .signée par de IXïrsonnaliiés ea vue — telles que les évi ques de Londres, de Birmingham et d at Burnhaim, le ministre Mac Kenna,-M. Wollt se l'écrivain bien connu, d'autres encore —o l'instauration d'un jour sans vianda pa it semaine, et d'un autre jour sans alcool, es a réclamée dans l'intérêfi do la nation. X a ,,Times'' ne commente pas cette lettre;- i le déclare simplement quo l'on parle uni po partout, comme d'une vieille coutume, de ? jeudis sans viande et des lundis sans alooo i- On devrait en conclure que les jours san L viande et sans alcool ne tarderont pas ; être impos-s au peuple anglais, i' * e Txmdres1, .11 mai : vS Deuix socialiste? arrêtées derxiièrement i j® Glaseow onrt été reCanaaus coupab'.eU' d avoi. e entra<vé la fabrication des niunitdoi s pa: '' leurs excitations à la grève. ï!s ont ét ^ oondlamnér^ à uja an do prison chacumi. Ui autre socialise s'est vu attribuer dix-liui s mois db prison. o « 11 Copenhaguio, 11 mai : 0 Les Anglais a it inscrit sur la liste noir» r treize firmes danoises dont une partie dk " capital social est d"origine allemiuide, e * f * * il Londres, 11 mai : Les commerçants de Cuba et cb La Ha * vano ont protesté contre la saisie opérée pa les autorités anglaises, des marchandises ox péd'iéos par oux en Allemagne et dont 1< . transit n'avait subi, jusqu'à présent^ aucun entrave. s * • i .* » Capetowni, 12 mai : f Mercredi, vingt-six rebellca ont été remis a en libéré sous certaines conditibnsi. Parmi cos rebelles se trouvent le général Muller MM. Pi j Grobler, van Brockhui^en et var "s Rensberg. Vtingt-deux rebelles se trouveni 0 encore en prison», notamment le généra a Kemp et M. Wessol-Wessels. i- # * * 3 Londre?, 11 mai : On vi[jn.t! do c-ilébrer à Fiïrnborvmgh (An gleterre), lo quatro-v anniveesain do rimpératrico Eugénie, liais, à c.iufso di i- l'état d'o sajité de l'imjOratrice, la côrAmouic garda le, caractère tout intime d'une fîte d, ■- famille. J-e princo Vîctor-NapoMgm s'csi e rendu à Farnliorouglij auprès de sa tm!o s Lo princo réside «ti Angletcrro dopuiis l'a» e tomno de 1014, éponue où il r[ui;t» BiU * xelles avec -la princesse Clénicaitinei, sa 1 teuime, et ses deux enfants. * * * Eome, 11 mai : 3 Le voyage cTo M. Salandra, président /Ta Conseil, et do M. -Sonnino, ministre dev 3. affaires étrangères, qui • avaient .l'intenifion t de read're à M. Asquith la visite faite à -, Rome, a tl'té' ajourné à la Suite des insur-î rections d'Irlande. * * * Genève, 11 mai : Lès journaux suisses annoncent qu'une ■ nouvelle œuvre philanthropique va être fon-l dée dians la République helvétique. Les : témni<c£ qui soignent les malades dans les o années d'es belligérante seront invitées < été .à venir en Suisse pour s'y reposer. I e^sai de ce genre, entrepris l'année pass par dies parti cuit ers, a eu un succès lo'.l mené satisfaisant que l'eeuvre va Otro org i- nis>e sur de» loses plus larges avec l'a a pui db l'Association ces hôteliers suisse * * * * rfc Pétrograd, 11 mai : r Dans 1 instruction judiciaire ouverte co tre M- Soucliomlinof, ancien ministre do guerre, M. Kokovzcf, ancien minist.e à finahctssv, s -r.a Otitendu comme t'éanoin, dib journal „Utro Rossii'.'. c ■s Pétrograd, 11 mai : r Le „Rosskoje Slovo" annonce que ? 15 Bark, ministre des finances, partira prcçhf nomenb pour l'Angleterre, la France et 1 Etats Unis, afin; de discuter les mesuiosde i* tinées à relever les finances russes. * > * # ,L Pétrograd, 11 mai : a D'après le „Rietsch", on ouvrira pr chainemert au trafic la voie ferrée rus qui doit] relier le Caucase à la provin persane d'Azorbeidjan. i- _ * *l Stockholm, il mai : 0 Le gouverneur général de Finlande a fa 0 savoir que le trafic des voyageurs ne 5 faisait provisoirement quo par la Tornea Par contre, la trafic des marchandise continu o de et pour tous les ports c Bothnie. * ♦ Hs Pétrograd, 11 mai : Toute la presse publie une déclaratif 10 d'allure semi-oifacieuise démontant que h l_ ralations en^ro la Suèt'o, d'une parb, Oi ] l- ,lt.i:issjo et l'Angleterre, d'auft-e pari, soiei 3- tondues. Ces bruits ont leur origine cîaj r- ca fait que, par suite ée la débiâc'e Sur . Tornéa, le trafic a du Oire (provi'so'»1reimo: suspendu eatra La Suède et la Russie, vi T o rno.b-I Laparanda. 6 Pétrograd, 11 mai : 9 Les mineurs du bassin du Donetz o: commencé un mouvement en faveur du r lèvomenb des salaires. * * * Christiania-, 12, mai : 1 Six hommes do l'équipage ,,L. 20" oi 1 été remis en liberté. A défaut do stipuk taons spéciales du Droit des gens, les ai 1 toriDjs norvégiennes ont considéré de lor " devoir de suivre les règles en vigueur pov les naufragés'de navires de guerre d'os Et ' belligérants. ,{i Confoiinément aux principes qu'elles o l; appliqué^ pour trancher d'autres cas sim lai,ras, nctiTmment celui relatif à la lituj 3 tion dos Anganis1 diss vapeurs ,,Weimar" < ,,India", ces autorités ont libéré les bon uses qui avaient été sauvés et amenés terro sur des embarcations privées. 0 * * 0 Christiania, 11 mai : 1 L'Odeteding. a ajourné son vote sur ' * projet die loi relatif à l'admission tO l'h< ^ mira d'été ea Norvège. Ce sont primeip; Semant lai députés dos campagnes qui oi fait opposition à la mesure. Il a été d< cidô d'attenvira la décision que prendront 1 s suède et lo Diinemark. 0 Madrid, 11 mai : Environ 000 Allemands venant du Cann « roun, sont arrivés à Madrid. Cinq millo indigènes et un certain non lue d'Européens resteront dans la Guiné 5» espagnole. à * * * l* Madrid, 11 mai : 1 D'après un télégramme do Grenade, un 3 révolta aurait éclaté à LisboTitno. L'arsenic i serai i incendié. Une partie des u-oujpes au 1 rait pris part à la révjodte. 5 ^ * Madrid, 10 mai : ^ A la suite des troubles qui se sont pre 1 dui'.s au Portugal, l'échange de lettres ( da télégrammes, ainsi que lo trafic de voyageurs entre l''Espagno et lo Portugf sont momentanément interrompus. . * * Londres', ' 11 mai : | Le ,,N!icuwe Courant" annonce quie de mutiner ici; auraient éclaté sur les trois na » vires de g'uerre hollandais stationnés au| t fades néerlandaises : le „Zerven ÎVovin çiën", le „Koning.iin Régentes" et 1 „Tromp", Trois cents hommes auraient) dO serté; soixante ont été repris. 3 Le ^'lV>legraaf'', de son côté, apprend] d b Wo.ievro'Jen que les équipages des trois na vires ont déserté parca qu'ils avaient oi prétendaient avoir des griefs diveps. Su le ,yZevoa Provinciën", le premier officie ■ a fait un discours aux gens de l'équipag. : qui n'avaient pas déseL'.é et les a invité • a rester cannes. Afin de récompenser le zèle déployé pa , i^n grand nombre d'élèves des écoles lerli | noises à apporter do l'or à la Reiclisbm* un certain nombre d'entre eux ont ét3 ad mis à visiter les caves où sont gardée®, le ! réserves métalliques de cet établissement'. [ On leur a montré les petits comparaient où les sacs d'or monnayé, d'une valeur d lOjCGO mark chacun, sont rangés ni tholi quement sur des rayons courant le long de . mûrs. Chaque com^iartimont porte à l'exté ; riesur un écrit-aau sur lequel est inscrit l y mouvement du précieux contenu. Les pe'.it' i visiteurs ont pu prendre quelques sjics ci . mains, afin de sa faire une idée do lou: , poids. Ils sont passés ensaite dans une oavi où est] gardé l'or en barres; il y avait l ZI millions de mark en or, soit 600 barre valant la bagatelle de 35,000 mark chacune ces barres Ont environ !!5 cethUmètrcs d< longueur, 7 centimètres do largeur o^ 2 i 3. centimètres d'épaisseur. Après avoir-vi ■ sïté ensuite les, cayos d'argent, de nickel o ; do cuivre, on leur, a montré l'or rarnèné ; de son rakl par le fameux oi-o^ui • ,,Mowo''. Avant de quiùér là banque, les visiteur? ont été rei^us1 par le vice-président ^ du côru se il d'administra tion, qiîd" a retracé dovani eux l'historiquo do l'argent depuis los Ro mains jusqu'à nos jours. C'est La première fois, depuis la fonda tion de l'Empire, que les portes des cave? fie la Reichsb&nk se sont ouvertes à de' écoliers* COMMUNIQUÉS OFFICIELS a,- Communiqués des Puissances centrale 0- — s. Berlin, 12 mai. — Officiel de ce midi Théâtre do la guerre à l'Ouest. Au sud! est da 1 ouvrage ,,IIohenzoU :ru 1" pçès do lIùlLuch, d,:s bataillons ofu'ighiiairi <(a Palatinat ont pris d'assaut ] lusieurs 1 p gnos de la position anglaise. Kous avon jusqir'io!, amené 127 prisoniricrs non Lie s\s et capturé plusieurs mitrailleuses. "L'ei nemi a, en outre, essuyé de graves ] ert" sanglantes, surtoi.it dans une contre-atiaqi !" avortée: En Argonne, les Français ont écho s dans une atta<jue tentée, - avec l'aide de pr s" jecteuis de flammes, contre nos positi'p; de la .,FiilerMorte?'. Dans la région de la Meuse, les d'ci artil\eries so montrent très actives. Il n ^ a toi aucune action notable do la part i l'infanterie, sauf une afynque assez failj tenteo par les [Français dans le beis Thiaumont. Théâtre do la guerre à l'Est, •jj. Des escadrilles d'avions allemanOls o jq intensivement Iwmbnrdé la gare do Horo zieja, sur la ligne de Kraschin à Minsk, is 'Dans les Balkans» ta Pas d'événements particuliers. * * W vienne, 12 mai. — Of-.iciel d îner : Fronts russa et du Sud-Est. T> ■ -, ,g Lien do nouveau. Front italien. ^ Sur la majeure partie du front, l'arùil' s rie cont'rnuo à so montrer très active. 1 ^ canonnade a été particulièrement inteiu \ dans le secteur dis Dolomites, entre Peute stein et Puchcnstein. D:tns la matinée, un aviateur italien lancé d'eux bombes sur le marché et la pla< ^ de la cathédrale de Gèrz. Doux civils) o; été tuée, 33 blessés. * * >> Constantinople, 12 mai. —i Oificiel c grandi quartier général : Sur lo front de l'Irak, pas de modifie; lions. Un avion ennemi a été touché p; nos canons et est tombé en flamme© de rière les tranchées ennemies. Sur lo front du Cauicase, l'ennemi, reje hors de sas positions par les combats d S mai et refoulé vers l'est, tente l'impo lt sibla pour so maintenir dans ses nouvelli [. positions. Lo nombre do mite':wlieuses) qi ^ nous avons capturées au couis de cos cou ^ bats s'est élevé à cinq. r Un navire de garde ennemi a teaité ( à s'approcher do TekoBurun, mais a été r poussa par 1e feu de notre artillerie. Dans les eaux de Smyrne, un monf.torei nemi a ouvert le feu devant l'île do Keiv e ten. Nos batteries ont répondu et ont tnucl )- (e moïiibor, dont la cheminée et un mât oi iy- été détruits'. Lo monitor a cessé le feu < it s'est retiré dans la direction do Mvtilène, e j- donnant fortement d>3 la bande. a • /a j - iï* - Paria, 11 mai. — Ofiiciel da 3 heures 5 En Ghamgagne, nos tirs do deslructio ont détrufi ur.e tranchée ennemie sur un l" longuenir do cent mètres environ au sudrCï G de Tahure. Sur la rive gauche do la Meuse, lut; d'artillerie assez active dans la région d bois d'Avocourt. . Sur la rive droite, une attaque ennemie lancâa vers 2 heures du matin sur nos pc ait ions à l'ouest de l'étang de Vaux, a éi repdussée à la baïonnette et à la grenade Nuit relativement calme sur le reste d front. '* Aviation. — Dans la nuit du 10 au l mai, quafiro do nos avions do bonabardemer ^ ont lancé vingt-six obus sur les gares d 1 Damviilers et d'Etain et sur un parc prè do Foirnieix, où un incendie s'est dicclarf » « * Paris, 11 mai. — Officiel da 11 heures 5 Dans la région de Verdun, lutte d'artille " rie assaz active dans le secteur d'Avooourt v Bombardement violent do nos positions d: bois de la Caillette et de nos deuxièmes li 3 gnes sur la rive droite. Quelques rafales d'artillerie en Woéyre-Aucun événement important à signaler s» 3 lo reste du front), en dehors de la canon uado habituelle. ' * ♦ r Londres, 11 mai. —• Officiel d'à quartie r général britannique : J Dans la nuit d'hier, l'ennemi a tlcj ti 3 isans saccèsi d'attaquer nos tranchées prè; d'Ovi 11ers. Aujourd'hui, près de Beaumont et d' Frieourt, combats de mines qui nous on été favorables. r Ao:ivi;é do 1'artl'erio priis dl'Angres dPYpras et de la redoute Ilohenztoillepa. * * * l Rome, 11 mai. — Officiel du granc . grand quartier général : Tivo activité de l'artillerie au débouclu , de la vallée do Lassa et sur le 'But supé 3 rieur, où, par un tir efficace, noua avon; détruit des ouvrages de défense de l'ennemi , Hier après-midi, dis batteries ennemies ou . ouvert le feu contre des localités située-3 dans la vallée de la Dre:enca, sur l'Isonzc ; supérieur. t Notre artillerie a recommencé à bombar , der Tolmino. Dans la vallée de Ple>îzo, nos Alpins [ après une préparation efficace par l'artilo - rie, ont pris d'assaut une ligne de tranchées . très foi-.ifiées, ainsi quo les jjointv d'a-ppu j, établis sur lo sommet du mont Cukla etsm k les versants sud du Rombon. Nous avonh . fait) 123 prisonniers, parmi lesquels t ficierv, et nous nous sommes emparés d( quatre mitrailleuses, d'un nonibro apprécia-' b!o da fusils, d'uno quantité. a.sse^ grande do mmiiitions et d;autre matériel de guerre, : De pe'.ites attaques de l'infanterie autri . chienne, 'dirigées contre nos positions aui , la crête de Podgora, sur lo versant norJ du monte San Michèle eti au sud-ouest de Martino del Carso, ont été rapidement repoussées par nos troupes. ; Un avion ennemi a Lancé des bombes près , de la gare d'Ospedaletto, dans la vallée de ^ySu-gojia j qujelques chevaux oait été tués1. y lbB U L3 ^7 Q Bfeaa feso Nos aviateurs ont bombardé la gaie cl Saint-Pierre, près de G«rz, et les vuies d( . commuuioiition d'Arsovizza. * } Pétrograd, 10 mai. — Officiel du grand ' étati-maxr général : Au/ s ad do Sm'orgon, après une fe-rjo ca-fionnade ob une vivo fusillade dirigées oon-5» tra les environs du village de Para) ]lv^aai.;a, f" un groupe df Allemands a commaicj à so 1_ rassembler devant nos obstacles en fil de fer barbelé. Le feu de notre artillerie et Lti '.'a notre infanterie les a toutefois ewp^ch s de ^âboiyeher. ié Jjar.i? lo courant de la nuit) du 71 an 3- S mai, les Allemands ont faix siut.er une is miï.o dans les environs du village die No-wosjolki, an sud de Krewo ; appuyés par ix leur artillerie, ils ont ensuite passé à 1 as-'y saut dans le but de s'emparer de l entonw le noir, mais nous avons rejpotssé lecr atteiq«e le eî» 'iious avons occupé le reste de l'excava-io tion. Au sudi-ouost de Pinsk, l'artillerie enr.e-mie a dirigé un violent feu contre nos po-. sitions du seiteur situé à l'ouest du village l\ do Pljeschtschizo. Près do Czfirtorysk, nous avons touché un avion ennemi ; nous l'avons forcé à atterrir et nous avons fait prisonniers l'observa- loua ou w |juuio. npnprl-sps nivp»'5#*<î Mairidl, 11 mai ; Ait cours d'in\o réunion tenue hier par la majori':é des membres do l'a Chambre, -a lo [résident du Conseil des ministi-es a ué^ se i-lara : i_ — La Chambra aura à s'occuper tout d'abord do l'aîntuide do l'iEspagne vis-à-vis a ses autres Efcits européens; de la solution «3 de ceita question dépendra l'avenir dui pays. it ♦ * * Copenhague, 11 mai : Ur.o commission présidée par le prince u Axel vient cfétre crééa. Elle a pour but d'aider à l'extensioa de la défense aérienne ^ du Danemark. r La commission fera tm appel au public, •_ et) 1e mimstre do la guerre a déclaré que. le produit des souscriptions servirait uui-15 quene.it à l'achat d'aéroplaues de fabrica-u tion danoise. * 5- * ;s Rotterdam, 11 mai : c Les journaux, do Dordîrecht publient la x no-te Suivante : Ijc vice-consul britannique fait savoir rc aux int'ïressés que s'ils réparent dos no-^ vires appartonjamt à une puissance eiimiomie do l'Angleterre, nrôme si ces navires se trouvent dans le port, ils seront, inscrits ~ sur la liste noire." I Ciommeaitunt cote annonça, le con-espon.-(î dant du ,,Nieuwo Rotterdamsche Cousant" l, dit qup pareille chosa ne peut provoquer : quo des haussements d'épaules. 1 * 4 * New-York, 11 mai : Sous le titre ,Uno excellente occasion pour Wilson", les journaux du groupa llears!; publient des éditoriaux dans lestiuela : ils font ressortir qu'en acquiesçant à la note a allemande, M. Wilson a ouvert la voie à 0 une intervention cfticaco auprès des puisât sances belligérantes. — Nous sommes certains, déclarent ces c journaux, quo lo peuple américain a le vif a désir devoir le gouvernement faire tout au moins une tentative loyale pour mettre fia 1 à cette horrible guerre, avant que los foroes - do nos peuples frères d'au delà de l'océan ■é Atlantique soient épuisées ou mêiùio dé- • truites.". i * * * Paris", 11 mnî : 1 On mande de New-York au ,,Journal" t que le colonel Ilouse a l'intention de faire e un nouveau voyage en Europe. 3 Londres, 11 mai : D'aprèsi les rapports des correspondants : anglais au Mexique, des événements impor- • tants se prépareraient à la frontière des • Etats-Unis. Des détachements de troupes de 1 Viila ont pénétré en plusieurs endroits dans " lo territoire des Etats-Unis et ont chassé les postes-frontière américains. Villa aurait l'intention de détruire les communications : par chemin do fer avec les Etats-Unis, pour pouvoir attaquer avec plus de chance de succès les troupes américaines qui se trouvent encore sur lo territoire mexicain. • * * j Rio-do-Janeiro, 11 mai : i En réponse à la note du Brésil eu date du 4 mai, concernant lo torpillage du vapeur i „Bio Branco", le ministre d'Allemagne a i; exprimé sa satisfaction de ce quo les dépêches annoncent unanimement que l'équipage , a été sauvé. Le ministro a déclaré qu'api\ s la fin de l'enquête, le gouvernement râiipé. rial examinera avec bienveillance les réoîa* l mations du Brésil. * * m ] Pétrogra/d1, 11 mai : On mande de Pékin que lo ministère de ; la guerre évalue les pertes des rebelles, jusqu'au 29 mars, à environ 4,300 morts [ autant) de blessés. Les troupes gouverne-; mentales ontJ perdu environ 2,800 mort» eti , ont eu près de 4,000 blessés. Si cette statistique est exacte, la révolution actuelle aurait été moins sanglante que la première. ♦ .* * Pétrograd-, 11 mai : On mande do Pékin au ,,Rietsoh" qu'.o, par srnile du refus des' armateurs chinois de reconnaître la nouvelle Fédération! des raa-■ rins, tous les officiers et tous les hommes do ja flotta marchande chiuoise se sont mis eu grève- * * . Pétrograd, 12 mai : L'Agence télégraphique russe apprend da Téhéran que lo Sujet turo Djemal Bep a commis un attentat contre le oomto lx>go-thetti,--ministre tfjV!utricho-Kongrie, qpi n'a pas été blessé. ♦ * . Pétrograd, 11 mai Le „Iîictseh" annonça qu'une société russo-belge a obtenu la concossion d'u,* chemin* do fer électrique desservant Téhérai? et ses environ». ■1

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dieses Dokument ist eine Ausgabe mit dem Titel La Belgique: journal publié pendant l'occupation sous la censure ennemie gehört zu der Kategorie Gecensureerde pers, veröffentlicht in Bruxelles von 1914 bis 1918.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Zufügen an Sammlung

Ort

Zeiträume