Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires

831 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1915, 22 Septembre. Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires. Accès à 28 novembre 2020, à https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/fr/pid/bz6154fm14/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

ANVERS, Mercredi 22 Septembre 1915 Le numéro 10 centimes Cinquante-huitième Année No 17.417 direction & rédaction î/j^lrue vleminckx, 14 anvers s v4 — raj ^ / ç? Téléphone 3761 — LLOYD ANVERSOIS Seul Journal Maritime quotidien émanant des Courtiers de Navires Annonces : 25 centimes la petite ligne. — 50 centimes la double ligne 1 franc la ligne sur double colonne Adresses industrielles 50 centimes Émissions et Annonces financières : Prix à convenir Les annonces sont mesurées au li^nomètre. — Les titres se paient d'après l'espace qu'ils occupent. Observations météorologiques de M. F. Agthe, opticien, rue Léopold, 51. Anvers, 22 sept. 1915, 10 h. du matin. — Baromètre 769,5 — rherroomètre cent (max) f 16. — Thermom cent. (min.I -I- 7. — Pluviomètre — m/m.—Vent. S.-O. (très faible).— Prévision: Nuageux Astronomie 23 septembre Le-.cr du soleil 5 h. 29 m. matin — 5,29/ Coucher du soleil .... 5 „ 42 „ soir = '17.42) Lever de la lune 5 22 „ soir = (17.22) Coucher de la lune .... 5 30 „ matin - ' 530) Pleine lune le 23 sept. ... 9 „ 35 „ matin — ( 9.35) Dernier quartier le 1 oct. 9 .. 44 „ matin = ( 9 44) Nouvelle lune le 8 oct. ... 9 „ 42 „ soir ==■ (21.42 Premier quartier le 15 oct . . 1 „ 51 „ soir - (13.51) Haute marée à Anvers Matin Soir 23 sept. 3 h. 10 m. ' 3 h. 10) 3 h. 29 m. '15 h. 29j 24 sept. 3 h. 4t> m. = ! 3 h. 46) 4 h. 2 m. - '16 h. 2) 25 sept. 4 h. 19 m. ( 4 h. 19) 4 h. 35 m. — '16 h. 35) (Heure belge). Hauteur du Rhin Cologne" 20 sept. 1,57 m Strasbourg 20 sept. 2,48 m Huningen 13 . 2,05 „ Lauterbourg „ 4,11 . Kehl 15 2 76 Maxau .. 3 98 „ Mannheitr 20 „ 3,10 ,. Germersheim „ 3,58 „ Caub 21 „ 1.74 „ Mayence ., 0.74 „ Rulirort „ 0,:>8 ,, Bingen K 1,60 Duisbourg 20 „ 0,64 .. Coblence .. 1,84 „ Waldshiit 2,46 ., Diisseldorf „ 1,36 Lobith h 10.25 „ Hauteur du Main Hauteur du Neckar Francfort 20 sept 2,24 m. lleilbronn 20 sept. 0.32 m Hauteur de la Moselle Hauteur du Bodensee Trêves 20 sept. 0,08 m- Constance 21 sept. 3,59 m. Port d'Anvers ARRIVAGES DU 21 SEPTEMBRE steamer Union III, de Bruxelles. Stad Amsterdam VI, de la Hollande. Bateau-moteur Pierre-Joseph, de Rupelmonde. Koophandel II, de Louvain. Stad Roesselaere, de Gand. Allège Doel 7, de Doel. Joseph 2, de Boom. La Mathilde, de Louvain. » Louise et Jeanne, de Gand. » Simon Smits, de Gand. Johanna, de Bruges. » LÉONIE, de Merxem. Marguerite, de Scliooten. » Léon, de Moll. Antoinette, de Moll. JONGE OCTAAF, de Moll. » Catherine, de Turnhout. » Vamos, de Liège. » Mariette, de Charleroi. » Charlotte, de Charleroi. L'Union, de Charleroi. Danube, de St-Ghislain. François-Alexandre, de St-Ghislain. Ai.béric, de St-Ghislain. Marie, de Mons. Dankbaarheid, de la Hollande. Nieijwe Zorg, de la Hollande. De Mossel, de la Hollande. Twee Gezusters, de la Hollande. Drie Gezusters, de la Hollande. Twee Gebroeders, de la Hollande. Drie Gebroeders, de la Hollande. Zes Gebroeders, de la Hollande. Ristelhueber's 2,'de'l'Allemagne. DEPARTS DU 21 SEPTEMBRE .Steamer Ristelhueber V, pour Hoboken. Helvetia VII, pour Bruxelles. « Stad Amsterdam VI, pour Bruxelles. Tëlegraaf II, pour la Hollande. Allège Stanislas, pour Calloo. Doel 7, pour Doel. » John, pour Burght. Rijnvaart, pour Hoboken. Twee gebroeders, pour Rupelmonde. Jonge Octaaf, pour Steendorp. » De Morgenster, pour Tamise. Roeiboot 17, pour Bornliem. .ïonge Marie, pour Boom. » Emile, pour Boom. » Mascotte, pour Termonde. Barnum, pour Termonde. » L'Oiseau, pour Termonde. Hélène, pour Lokeren. » St-A.ntoine, pour Malines. » Constantia, pour Louvain. » Bertha, pour Merxem. L'Ami de Dieu, pour Merxem. » Elisabeth, pour Merxem. » Gymnote, pour Moll. Convention, pour Moll. Alexander, pour Hérenthals. Flora, pour Neeroeteren. » Antoon, pour Hasselt. Robert, pour Mons. Irma, pour Mons. Taxandria, pour la Hollande. » Philomena, pour la Hollande. Bayern 6, pour l'Allemagne. » Charbonnière 5, pour l'Allemagne. Actes de Sociétés, déposés au Greffe du Tribunal de Commerce d'Anvers Avis. — « Société anonyme pour l'Exploitation du I bec « Olso » en Belgique », établie à La Haye. — [ Par suite des circonstances du moment et par dé faut des éléments nécessaires, il est impossible de dresser le bilan et le compte de profits et pertes pour l'année 1914. Bilan. — Société anonyme « Groenenborger Tuin stede », à Anvers. — Bilan au 30 juin 1915. — Conseil d'administration : MM. Jules Van Beylen, échevin delà commune de Borgerhout, président; Aloïs Van Roxelaer, courtier de navires, à Anvers ; Jean C. Romeo, directeur, à Borgerhout, et Adollon Pollet, ! avocat, à Anvers. Conseil des commissaires : MM. Victor Dur]et, expert-architecte, à Borgerhout, et Jean Eelen, littérateur, à Anvers. Nominations. — Société coopérative « De Vereenig-de Koolhandelaars », à Anvers. — Sont nommés : • président : Mr F. C. de Buysscher ; vice-président : ! \|r Fréd. Vermeulen ; secrétaire-trésorier : Mr Ch. i Verlinden; secrétaire-adjoint : Mr Jos. Vets; membres du Conseil d'administration : MM. Ferd. Rombouts, I Van Hauwaert et P. Rosiers. MM. F. C. de Buys-I scher et Ch. Verlinden ont la signature sociale. Notes de jurisprudence PATRONS ET EMPLOYES I e Conseil des Prud'hommes a décidé que, en rom I r>ant un contrat de louage de services avant qu'il n'ait reçu un commencement d'exécution, le patron | doit à l'employé refusé avant la lettre l'équivalent de deux mois d'appointements à titre d'indemnité. PROPRIETAIRE, LOCATAIRE ET SOUS-LOCATAIRES j Jurisprudence' généralement admise par les tribu I naux arbitraux: il doit être sursis à toutes demandes d'expulsion jusqu'après la guerre. II y a lieu généralement à approuver. Or, voici un cas curieux : Un bail est venu échéance. Le preneur a quitté 'es lieux loués en vertu du dit bail. Mais il y avait dans la maison des sous-locataires. Ceux-ci n'enten dent pas déménager. Eux aussi réclament le bénéfice de la jurisprudence en question. Qui pourrait leur donner tort ? Aussi, à la demande d'expulsion formulée par le propriétaire le tribunal arbitral où le fait se produit, a opposé un refus. Le propriétaire avait soutenu l'absence de tout lien de droit entre les sous-locataires et lui. Les juges n'ont pas tenu compte de cet argument. MORATOIRE Une ordonnance de référé rendue par le président du tribunal de première instance de Mons décide que la loi du 4 août 1914, étendant l'application de l'art. 1244 § 2 du Code civil, consacre des principes nouveaux réclamés par les circonstances extraordinaires où nous nous trouvons et donne notamment au juge le pouvoir, en raison de ces circonstances, de suspendre le payement de toutes dettes et de surseoir à l'exécution de toutes poursuites, même celles qui sont autorisées par des jugements antérieurs à la guerre. Evénements de Mer SINISTRES, AVARIES, ETC. Horden. — Lowestoft, 20 septembre. — Le vapeur Horden a été coulé. L'équipage est sauvé. (Le Horden, construit en 1906, jaugeait 1434 tonnes et appartenait à la Burnett S. S. Co, à Newcastle). Karl Schroers. — Londres, 18 septembre. — On mande de Bahia que le feu s'est déclaré à bord du vapeur néerlandais Karl Schroers, en route de San Nicolas pour Rotterdam. Natal Transport. — Amsterdam, 17 septembre. — Le vapeur anglais Natal Transport a été torpillé par un sous-marin allemand. L'équipage a été sauvé. Le steamer était assuré pour 59.000 £. Belgique—Pays-Bas L'ouverture de la frontière belge-néerlandaise pour le transport de marchandises- par chemin de fer par Baarle-Nassau-Weelde, a été remise au lr octobre. Port de Rotterdam Pendant la semaine écoulée, il est entré au Nieuwe Waterweg invires dont 69 pour Rotterdam. Pendant la période correspondante de 1914, le Nieuwe Waterweg a reçu la visite de 53, navires dont 51 pour Rotterdam. Depuis le lr janvier il est- entré : Nav. Ton. net reg. \iouwe Waterweg 1915 2889 3.138.379 1914 7282 8.982.779 Rotterdam 1915 2813 3.107.689 1914 6687 8.462.066 Aperçu historique de l'Etat indépendant du Congo et du Congo belge C'est au XVe siècle que remonte la découverte du Congo. Elle est due aux Portugais, qui se distinguèrent, principalement sous leurs rois Henri le Navigateur et Jean II, par la hardiesse de leurs explorations maritimes. Les premières découvertes, qui se limitèrent d'abord aux terres situées dans le voisinage immédiat de l'estuaire du fleuve, s'étendirent dans la suite, et une expédition, organisée en 1484, par le navigateur portugais Diégo Cam, érigea, sur les bords du Congo, une colonne en pierre dédiée à Saint-Georges (pedrào), ce qui valut à ce fleuve la désignation de Rio-do-Pedrâo. Plus tard, le Rio-do-Pedrâo prit, chez les Portugais, le nom de Eaïre et, dans les autres pays, le nom de Congo, qu'il porte encore aujourd'hui. Les établissements des Portugais, pendant les deux siècles qui suivirent la découverte dn Congo, se .limitèrent à la baie de Sari-Antonio. Ils disparurent dans une révolte des chefs nègres de la contrée, en 1627, après une occupation de 137 ans. A partir de ce moment, le pays retomba dans la barbarie. Une nouvelle ère d'explorations s'ouvrit en 1798, époque où le voyageur portugais, I)1' Lacerda, pénétra dans la région du Zambèze. Deux de ses compatriotes suivirent la même route en 1832. Enfin, un quatrième voyageur de même nationalité, Graça, s'aventura, en 1843, dans le'Haut-Kassaï. Mais c'est surtout aux explorateurs anglais que revient le mérite des premières découvertes, vraiment scientifiques, qui ont été accomplies. Le capitaine Tuckey explora le cours inférieur du Congo et la région des chutes en 1816. Burton et Speke, qui avaient choisi comme point de départ la côte orientale de l'Afrique, découvrirent, en 1858, le lac Tanganyika, Livingstone qui le premier traversa tout le continent noir, en 1854, explora le Haut-Ka-saï et découvrit les lacs Moero (1867) et Bangwelo (1868),ainsi que la partie méridionale du Tanganyika 1869). Enfin, il reconnut le cours du Congo à Nyangwé (1871). Cameron, reprenant la route qu'avait suivie Livingstone, explora le I-Iaut-Lomami, l'Urua et le Lunda. Ces explorations furent complétées par celles du Dr Pogge et du lieutenant Lux, qui, en 1875 et 1876, parcourrurent à leur tour le Lunda et le Haiit-Oubanghi ; du D1' Junker, qui atteignit, en 1877, les sources du Kibali, et enfin du D1' Schweinfurth, qui reconnut une partie du cours de l'Ouellé. Telle était la situation, lorsque le roi Léopold II réunit, dans le cours du mois de septembre 1876, à Bruxelles, une conférence géographique, qui fut en réalité- le berceau de l'Etat Indépendant. Dans le discours d'ouverture, le Roi exposa, avec une grande hauteur de vues et une lucidité chaleureuse, la grandeur et le but de l'œuvre congolaise. L'assemblée se constitua en Association interna tionale africaine ; la Commission internationale tint sa première séance au Palais de Rruxelles, les 20 et 21 juin 1877. L'entreprise hardie du roi des Belges devait bientôt attirer l'attention de l'Europe diplomatique. La souveraineté de l'Association internationale africaine fut reconnue successivement, le 22 avril 1884, par les Etats-Unis ; le 14 décembre 1884, par la Grande-Bretagne ; par l'Italie, le 19 ; par l'Autriche-Hongrie, le 24 ; par les Pays-Bas, le 27 ; par l'Espagne, le 7 janvier 1885 par la Russie et la France, le 5 février ; par la Suède et la Norvège, le 10 ; par le Portugal, le 14 ; par le Danemark et la Belgique, le 23. Ce même jour, la Conférence de Berlin, réunie sous la présidence du prince de Bismarck, reconnaissait dans l'Association internationale un Etat souverain en créant l'Etat Indépendant du Congo, dont Léopold II devint le Souverain le lr août 1885. L'Association-internationale africaine fonctionna de 1876 à 1884 sous le pavillon bleu étoilé d'or, qui est resté le drapeau du Congo Belge. Le comité belge organisa six expéditions : celle de Cambier, qui établit la station de Karéma <1879),de Popelin, en 1880; de Carter et de Cadenhead; de. Ramaekers et de Becker, en 1881 ; de D'hanis et Becker, en 1884 ; de Storms, marquée par la fondation de Mpala (1885). Les expéditions organisées par le comité français, et notamment celles de' 1880. de Bloyet, fondateur de la station de Kondoa, et de Brazza, eurent pour conséquence la fondation du Congo français et de la colonie du Gabon ; de même que les expéditions entreprises par Kaizer, par Bôhm et par Rei-chard, à l'initiative du comité allemand, furent l'origine de l'occupation de l'Est africain par l'Allemagne.L'histoire de l'organisation du Congo est tout entière dans la vie des hardis pionniers, qui mirent leur intrépide dévouement au service de l'œuvre conçue par le roi des Belges. Nous ne pouvons ici qu'indiquer, en quelques esquisses rapides, la suite des expéditions et des en treprises qui ont acquis a la Belgique militaire, scientifique et commerciale, un renom qui peut être envié de plus d'une grande nation. La première expédition est dirigée par MM. Cres-pel, Cambier, D1' Maes et Marno. Elle quitte Ostende le 15 octobre 1877, arrive à Zanzibar le 12 décembre de la même année. Le capitaine Crespel (du 2e de ligne) et le D1- Maes ne devaient pas revenir. Le dernier meurt le 14 janvier 1878, des suites d'une insolation ; le capitaine Crespel, pris d'une fièvre violente, expire Le 25 du même mois. Il avait laissé le commandement de l'expédition au lieutenant Cambier (du 8° de ligne), qui s'était embarqué pour Sadahai, le 18 janvier, avec Mr Marno, explorateur autrichien. L'expédition, après une marche de huit, jours à travers des jungles épaisses et des prairies submergées, arrive à Ou-Cogo, que le lieutenant Cambier quitte, pour prendre la route de Mpwapwa, en se dirigeant vers le Sud. A Kiora, l'expédition, qui avait perdu toutes ses bêtes de somme, fut obligée de rebrousser chemin. La caravane rentra à Zanzibar le 5 mars. Bientôt le lieutenant Cambier, à qui le comité avait adjoint le lieutenant Wauthier, des carabiniers, et le Dr Dutrieux, organise une nouvelle expédition, qui a comme point de départ Bagamoyo. Le 12 juillet le lieutenant Wauthier, qui avait pris les devants, est rejoint par ses deux compagnons dans l'Ousagara. Le lieutenant Cambier, au prix des plus grandes fatigues, traversé successivement l'Ou-gogo et le désert ou pori de Mgonda-Mkali. Le 18 septembre, il arrive dans rOu-Nyamoulzi ou royaume de Mirambo, le Bonaparte noir. Ils séjournent, pendant quelques temps, dans la capitale, avant de se remettre en marche vers le désert de Mgonda-Mkali, qu'ils évitent à la nouvelle qu'une caravane anglaise a manœuvré pour se diriger vers le Nord et traverser l'Ou-Tatarou. Le lieutenant Wauthier, à bout de forces, expire le 19, malgré les soins du Dr Dutrieux. Le 29 novembre, la caravane arrivait à Ouyouy, où elle fut rejointe par Cambier, le 6 janvier. Après un séjour de quelques semaines à Ta-tara, le Dr Dutrieux reprenait la direction de la côte, tandis que le lieutenant Cambier, allant vers l'Ouest, cherchait à s'approcher du Tanganyika. Sur les bords de ce fleuve, il devait fonder une station. . Les fatigues déjà subies et les difficultés rencontrées ne sont rien ù, côté de celles qui attendent nos héros. Les porteurs refusent de continuer leur service. Le 19 juillet, le lieutenant Cambier, dont l'énergie est indomptable, arrive à Pimba, où il fait un court séjour ; enfin, le 12 août, il atteint le but de sa mission et décide, sur les indications que Stanley avait fournies au comité, l'établissement d'une station à Karéma. Le 10 décembre 1880, Cambier remet le commandement de la nouvelle station au capitaine du génie Ramaeckers, et rentre en Belgique. Le lieutenant Cambier, est le premier Belge qui ait atteint le lac Tanganyika. La deuxième expédition se compose du capitaine d'état-major Popelin, du lieutenant Dutalis, du Dr Van den Heuvel. Popelin rejoint Cambier à Karéma le 5 décembre 1879. Il prend une part active aux combats livrés par une mission anglaise contre les peuplades de Mirambo, et se trouve en grand danger à Kamda-gouka, tandis que Cambier était menacé à Karéma. Le 6 avril, Popelin allait reconnaître la rive occidentale du lac, il devait choisir un emplacement favorable à la création d'une station sur la partie supérieure du Congo. Au cours de ce voyage, le ca pitaine Popelin est repris de la fièvre et expire le 24 mai 1882, à peu de distance de Loutoukou. 'Rappelons que des essais d'acclimatation de l'éléphant d'Asie en Afrique, tentés au cours de cette expédition par Carter et Cadenhead, eurent un insuccès complet). La troisième expédition a comme chef Je capitaine Ramaeckers, à qui on avait adjoint les lieutenants d'artillerie Becker et Deleu. Le 8 août 1881, Ramaeckers qui se trouvait à Miassi, marche rapidement sur Karéma, dont il prend le commandement. Il avait laissé le 17 sej)tembre, à Taborah, le lieutenant Deleu qui ne devait plus revoir la Belgique. Son chef devait le suivre bientôt. Après avoir organisé la défense au port de Léopoldville, le capitaine Ra-. maeckers meurt le 25 février 1881, à Karéma, où il avait remplacé le lieutenant Cambier. Le capitaine Ramaeckers était un officier d'une rare intelligence ; il alliait une énergie peu commune à une grande douceur qui lui avait concilié les sympathies des noirs. Le lieutenant Becker, reprenant la mission du brillant officier, rétablit bientôt l'ordre à Karéma, où les noirs s'étaient relAchés, après la mort du capitaine Ramaeckers, de leurs habitudes de travail régulier et de discipline. Après avoir châtié le sultan de Karéma, qui manifestait des intentions hostiles, le lieutenant Becker reprit, le 17 novembre 1881, le chemin de la Belgique. Il laissait le major Storms, du régiment des grenadiers, lieutenant à ce moment, à la tête de l'entreprise. Le lieutenant Storms complète les aménagements de la station de Karéma. En avril 1883, s'étant rapproché de la côte occidentale, il se trouvait à Mpala, où il fonda une importante station dont l'installation l'Occupa sans relâche pendant près de deux ans et demi. En juillet 1885, il quittait Karéma pour rentrer en Belgique. Le capitaine Harou, des grenadiers, le lieutenant du génie Valcke et le lieutenant de cavalerie Braconnier avaient rejoint, à Isanghila, Stanley, qui confie l'organisation de ce poste à Valcke, tandis ([ne Harou prend, le 1r mai 1881, le commandement de la station de Manyanga et que le lieutenant Braconnier le charge de la construction de la route qui devait réunir Manyanga au Pool. Plus tard, il contribua puissamment à la création de la station de Léopoldville. De son côté, le lieuténant Harou avait établi la station de Massabé et des postes à Nboko et à Mukombi. Valcke avait fondé entretemps un poste de ravitaillement à Sabuka. Le lieutenant d'infanterie Janssen part le 1.9 avril 1882 avec Stanley et fait avec lui la première reconnaissance du Haut-Congo. Tls traversent le Pool et, le 26 avril, ils arrivent au village de Msuala. Janssen prend le commandement de ce poste. Quelque temps après, le vaillant officier, qui était très aimé des nègres,.était englouti dansées flots du Congo. (A suivre). PARTIE COMMERCIALE COTON Liverpool, 18 septembre. — Statistique de la. sem. : Cette sem. Sem. préc. (balles) Ventes pendant la semaine 72.170 75.690 desquelles sur spéculation 6.660 8.160 desquelles pour exportation 1.970 1.970 L'importation s'élevait à 12.657 30.306 Stock 1.087.650 1.153.980 Exportation réelle 11.276 1.666 Bombay, l(i septembre. — Coton. — Fin M. G. Ben gai pour déc./janv. transbord Rs 273, soit Rs 25 en hausse contre la semaine précédente. Statistique de la semaine 1915 1914 (balles) Arrivages de cette semaine 31.000 2.000 Arrivages depuis le 1 janvier 2.530.000 2.856.00(1 Exp. vers l'Angleterre cette sent. Ex p. vers l'Angl.. depuis le 1 janv. 65.000 64.000 Exp. vers le Continent cette sem. 6.000 Exp. vers le Cont. depuis 1 janv. 252.000 976.000 Exp. Chine/Japon cette semaine.. 41.000 Exp. Chine/Japon depuis 1 janv. 1.312.000 1.064.000 Chargé mais pas encore expédié Stock • 544.000 601.000 GRAINES OLEAGINEUSES Duluth, 18 septembre. — Graines de lin. On cote : sept., auj., 1,66 c. ; préc., 1,67 c. ; oct., auj., 1,66 c. ; préc., 1,67 c. informations financieres COURS DU CHANGE Rotterdam, 21 septembre. — Londres, IL 11,60. Berlin, fi. 51,12 1/2. Paris, II. 42,70. Amsterdam, 21 septembre. — Londres, fi. 11,55 à fl. 11,65. Berlin, 11. 50,85 à II. 51,35. Paris, fl. 42,50 à fl. BOURSE DE LONDRES Londres 20 Sept. 20 sept 18 sept. 20sept 118 sept. Consols, 65 — 65 — South. ■ R :ilway. . RépuDiiq Argentine. —— Union A . . . L81/4 1363/8 4% Brésil . . . 45 3/4 45 ,4 Wab., prél. . . — 4%'Japon . . . 66 5 8 663/4 U. S. Steel A. . 80 1/4 78 3/4 Japon 1905. . . 877/8 87 3/4 /malg. C. . . . - -- Mexique inter. . . Gréai Cobar. . . - — —, — Pérou, ord. . . . 3 3/4 - Columbia . . .49 1/8 Pérou, prél. . . 221/8 - - Ysr.. 2;p:, ... Portugal. . . . 53 1/4 53 - Mexic. pr. . . . — Russie 1889 . . - — - - Rock isl. ... — — Marc, of A . . 1 ô !/4 — Randmine ... — - Turquie- — Marine, Dr. . . — 3Vs % Uruguay. . 62 — Shell _ 5% Uruguay . . — — Rio Tinto . . . - - — Acht. Top . . . 107 3/4 10Ô1/2 Anaconda ... Prél, d® A . .103 1/2 -- Schib.. préf. . . - Oenver.4Rio Grande — Schib., ord. . . Erie, ord. ... 32 1/4 — Kon. Petr. . . _ Missouri . . . 7 3/1 Escompte . . . 4 5/8 p 4 5/8p Ontario A. . . . -- ; Argeni . . . . 23 •' ,16 d 231/2d Souih. Pacific . 94 3 4 | Bruxelles, 21 septembre. — La semaine s'ouvre dans des conditions plus ou moins satisfaisantes. Si les offtres sont encore, nombreuses, les demandes, par contre, sont d.'venues plus abondantes, de sorte-que les prix se raffermissenl insensiblement. Nous assistons! aujourd'hui à. quelques échanges importants de Rente Belge 3 p. c. mai-novembre vers 69.. Nos Bons du Trésor ont bonne contenance à 98 1/1 pour l'échéance de 1917, et à 97 pour l'échéance de 1919. Les Lois de villes-ont un mouvement d'affai-res plus important'-aussi ; les Bruxelles 1905 font encore 64 l'ï. les Bruxelles 19i2 restent dans les environs de 75, les Anvers 1903 s ,î nien vers 64 3/4, et on cherche à nouer des transactions en Lots d'Osten-de et Gand. Le Crédit Communal :i p. c. et le 3 p. c. Vicinal n'offrent guère de changement. L'obligation Burbach vaut, de '*75 à 480 et l'action, est offerte à 1250. Rien de bien particulier en actions de tramways ou de charbonnages. En ordinaire (irosnyi, les échanges se font plus rares. L'ordinaire Katanga est peu active et vnut de 1350 à 1375. L'Union Minière, a fait 720 récemment,et la Bethle-hemsteel est très demandée à 340. Le dividende des sociétés s.s. Ryswyck et s.s. Rand-wyck de Rotterdam1 est fixé à 30% ou fl. 300 par action pour chaque compagnie. Chemin de fer d'intérêt local Kaschau-Torna. La dite Société paierait prochainement aux actionnaires belges le coupon qui était payable fin juillet 1915. Charbonnages du Centre de Jumet. — L'exercice clos le 30 juin 1915, dont, il a été rendu compte à l'assemblée générale du 13 courant, n'accuse ni pertes ni profits. La même assemblée, qui avait à se prononcer sur la répartition du solde disponible de l'exercice clos le 30 juin 1914, a décidé de distribuer pour le dit exercice, un dividende de frs 42,50 par action contre remise du coupon n° 15 et ce à partir du lr octobre prochain. Mutualité Coloniale. — Voici le bilan au 30 juin 1915 : — Actif : Réalisable : portefeuille et participations, frs- 6.922.128,09 ; débiteurs divers, 22.500 ; compte d'ordre, cautionnements statutaires, 100.000. Total : frs 7.044.628,09. — Passif : De la Société envers elle-même : capital, frs -2.000.000 ; réserve légale, 10.527,50 ; créditeur avec garantie, 4-100.000 • compte courant, 834.100,59 ; compte d'ordre, cautionnements statutaires, 100.000. Total : 7.044.628 frs 09 c. Compte de profits et pertes. —Débit: frais généraux, frs 12.260 ; amortissements, 68.737 frs 75 c. ; soil fis 80.997,75. — Crédit : bénéfice brut de l'exercice, frs 80.997,75. Fonderies et distributions d'eau à Ciney. — L'assemblée générale du 7 septembre 1915 a approuvé les comptes de l'exercice 1914-15, au 31 mai dernier. L'année sociale en question accuse un bénéfice de frs 11.756,28, soit avec le solde reporté de l'exercice 1913-14, frs 14:303,92, ensemble frs 26.060,20. Les dé-'J penses diverses s'élevant à frs 26.020,63, il re^te un boni de frs 39,57, reporté à l'exercice 1915-16. Ce résultat insignifiant ne surprendra pas, si l'on veut bien se rappeler que l'usine n'a travaillé que deux mois au cours de l'exercice en revue ; elle a fermé ses portes le 5 août 1914 et, depuis lors, il n'a pas été possible au conseil de la remettre en marche. La société a occupé un certain nombre d'ouvriers à l'entretien du matériel, au déblaiement d'un terrain nécessaire aux extensions projetées et partiellement réalisées avant la guerre, comme aussi- à certains travaux d'aménagement en vue de ces extensions.Le conseil étudie la possibilité de profiter du chômage imposé à la société pour poursuivre les installations susdites et notamment pour faire construire et monter le hall qui abritera la nouvelle usine, et édifier l'atelier de parachèvement prévu dans le projet d'agrandissement. Le conseil'envisage de pouvoir disposer de sa nouvelle usine, dès la reprise des affaires. De plus .comme en temps normal ces travaux devaient entraîner pour l'usine un certain temps d'arrêt, il y a avantage à les exécuter dans un moment de chômage forcé. Les nouvelles installations,' qui exigeront un décaissement de 255.000 francs environ, seront achevées dans quelques mois. Les installations pour la fabrication des pièces spéciales sont en état. MM. le baron de Villenfagne, administrateur, et V. Henry, commissaire, sortants, ont été réélus dans leurs fonctions respectives. Société anonyme Alfred Nobel & Cie, à Hambourg. — Cette société clôture son exercice 1914 par < un bénéfice net de MU 4.613.370 (contre Mk 2.602.316). Le dividende total s'élève à 24 % (contre 20 % l'année précédente). Les Raffineries Brabançonnes anciennes Usines Henri Halkett & Cie). — Voici le bilan de l'exercice 1913-14, au 30 septembre 1914 (achèvement de l'usine): — Actif: Immobilisé: frais de premier établissement, immeubles, constructions nouvelles, matériel, mobilier, frs 1.239.132,45 ; Réalisable : marchandises générales, 98.399,66 ; espèces en caisse, 19.316,72 ; comptes courants, banquiers et dépôts, 20.076 frs 13 c ; caution pour accises, 25.000; solde capital non appelé, 22.500 ; débiteurs divers du moratorium, frs -27.912,36 ; compte d'ordre, 455.000 ; solde débiteur, 57.823,88. Total: frs 1.965.161,20. — Passif: Capital : 2.000 actions de 500 francs, LOOO.OOO frs; 2.000 parts de fondateur sans désignation de valeur (mémoire) ; Obligations : 400 actions nouvelles de 500 francs, 200.000 ; 400 obligations de 500 frs, 200.000 frs, moins actions à la souche, 24.000 frs, soit 176.000 frs; créditeurs divers, 133.821 frs 90 c. ; coupons restant à payer, 22,50 ; compte d'ordre, 455.000 ; prévision fiscale, 316,80. Total : frs 1.965.161,20. Compte de profits et pertes. — Débit : frais généraux, frs 27.415,69 ; compte de fabrique, 49.675,13 ; intérêts des obligations, 7.897,50 ; prévision fiscale, 316,80 intérêts sur comptes courants divers, 1.898,43 ; créances litigieuses, 58.603,29, soit frs 145.806,84. — j Crédit : intérêts comptes courants divers, frs 1.838,15; ! bénéfices bruts, 86.144,81 ; solde débiteur, 57.823,88, j soit frs 145.806,84. Voici, d'autre part, la situation du compte profits ! et pertes au 31 mars 1915 : — Doit : solde exercice j 1913-14, frs 57.823,88 ; intérêts des obligations, 3.960; ! taxes prévues sur coupons obligations, 475 ; compte de fabrique, 48.206,43 ; frais généraux, 14.231,84 ; ex i cèdent bénéficiaire, 81.945,45, soit frs 206.642,60. — ! Avoir : menus profits, 500,35 ; bénéfices bruts sur | marchandises. 200.142,25 ; soit 206.642,60 francs. Norfolk and Western Railway. — Le dividende de i septembre des actions ordinaires de la Compagnie i est annoncé sur le pied de 6 p. c. Pour l'exercice écoulé, les recettes brutes ont di- i minué de 3,72 p. c. sur celles de 'l'année sociale pré- j cédente ; les recettes de transport ont diminué de 3,90 p. c. ; les frais d'exploitation sont également en diminution. Pour le premier semestre, les recettes générales étaient en recul de D. 2.053.000 sur celles du premier semestre de l'exercice précédent ; mais au cours du second semestre, une amélioration importante s'est produite, par suite de l'activité déployée dans l'industrie du fer et de l'acier, activité amenant naturellement des transports plus considérables de charbons. Voici quelques chiffres qui nous paraissent intéressants : Recettes brutes D. 42.987.044 —1.663.266 Frais d'exploitation 27.831.816 —2.303.591 Charges ^ 1.878.000 + 258.000 • Recettes nettes 13.277.228 + 382.325 Divers 1.874.094 — 75.056 Recettes totales 15.151.322 + 307.269 Frais 4.740.462 + 176.327 Disponible 10.410.860 + 130.942 Divid. act. priv 919.668 Divid. act. ord. 6.475.000 + 234.850 Solde D. 3.016.192 — 103.908 Coeffic. d'exploitation 64,74 — 2,99 brevets Procédé de concentration d'acide sulfurique. — La firme propriétaire du brevet belge d'invention n° 237785, du lr août 1911, désire céder des licences ou s'entendre-avec des industriels du pays pour l'exploitation de son invention. Procédé et dispositif pour la production d'acide sulfurique libre d'arsenic et de fer, d'après le procédé aux chambres "de plomb. — La firme propriétaire du brevet belge d'invention nf 237786 du lr août 1911, désire céder des licences ou s'entendre avec des industriels du pays pour l'exploitation de son invention. Société Anonyme Industrielle et Pastorale Belge Sud-Américaine MM. les actionnaires sont priés d'assister à RASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE qui se tiendra au siège social, place de Meir, 23, à Anvers, le vendredi 1' octobre 1915, à 3 heures de relevée (H. B.). ORDRE DU JOUR : 1° Remise à une date ultérieure à fixer par le Conseil d'administration, de l'examen et approbation du bilan et du compte de profits et pertes de l'exercice 1914 ; 2° Renouvellements de mandats. Pour prendre part à l'assemblée MM. les actionnaires devront se conformer aux articles 37 et 41 des statuts. LA MUTUALITÉ ANVERSOISE SOCIETE ANONYME PLACE DE MEIR, 23, A ANVERS MM. les actionnaires sont priés d'assister à l'AS-SEMBLEE GENERALE ORDINAIRE qui se tiendra le vendredi 1r octobre 1915, à 11 heures du matin (II. B.), au siège social, 23, place de Meir, à Anvers. ORDRE DU JOUR : 1° Rapport des Administrateurs et du Commissaire sur le bilan au 30 juin 1915 ; 2° Adoption du Bilan et du Compte de Profits et Pertes ; 3° Décharge aux Administrateurs et au Commissaire ; 4° Nominations statutaires. Pour prendre part à cette assemblée MM. les actionnaires devront se conformer aux articles 24 et 25 des statuts. Balata Compagnie " Suriname " Rotterdam Le Conseil d'administration a l'honneur de porter à la connaissance de Messieurs les actionnaires que l'ASSEMBLEE GENERALE ANNUELLE des actionnaires aura lieu à Rotterdam, le jeudi, 30 septembre 1915, à 2 h. 15, au local Notarishuis, Geldersche Kade, 24 b. L'ordre du jour de l'assemblée, ainsi que le bilan et le compte de profits et pertes, sont déposés, à. partir d'aujourd'hui, aux bureaux de la Société, Boompjes, 58, où les actionnaires peuvent en prendre connaissance le matin entre 10 heures et midi. Afin de pouvoir prendre part aux délibérations, Messieurs les actionnaires devront avoir déposé leurs actions contre reçu au moins cinq jours avant l'assemblée : à ROTTERDAM : à la Rotterdamsche Bankvereeni-gi"g ; à AMSTERDAM : à la Rotterdamsche Bankvereeni-ging et la firme Determeyer, Weslingh & Zoon ; à ANVERS : à la Société Financière des Caoutchoucs.Beurt Charles Opdebeeck & Co ANVERS BREE, MAASTRICHT, LIÈGE REMISE ET PRISE A DOMICILE En charge bateau moteur " FRANÇOIS „ Dartant mercredi prochain 29 courant (s. i. ). Pour conditions et frets s'adresser à CHARLES OPDEBEECK & Co, 36, Grande Montagne aux Corneilles, ANVERS. ROTTERDAMSCHE LLOYD Prochains départs de ROTTERDAM vers les ports habituels des INDES NÉERLANDAISES S/S « MALANG » le 29 sept. (s. i.) S/S BANDOENG » le 13 oct. (S. i.) Pour frets et tous autres renseignements, tels que eux con cernant l'EXPÉDITION D'ANVERS, s'adresser aux Agents RUYS & Co,, 9, Quai Van Dyck, Anvers. Export & Import Trading Co S. A. 15, LONGUE RUE DE L'HOPITAL, A ANVERS STEIGER, 10B, A ROTTERDAM Exécute tous ordres sur marchandises hollandaises, règlement par crédit de Banque confirmé à Amsterdam ou Rotterdam,

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.

Ajouter à la collection

Périodes