Votre recherche * a donné 1941 résultats

a-z index des titres
  • Financieel-economische pers

Filtres

Sujet

Rik Wouters

Rik Wouters was de belangrijkste Belgische vertegenwoordiger van het fauvisme, een kunststroming die bekend stond om haar felle kleuren en vormenspel. Bij het uitbreken van de oorlog diende Wouters in het Belgisch leger, waar hij de val van Luik en Antwerpen van nabij meemaakte. Eind 1914 belandde de kunstenaar in Nederland, waar hij twee jaar ...

Rik Wouters

Rik Wouters est le représentant belge le plus important du fauvisme, un courant de peinture célèbre pour ses couleurs vifs et ses formes simplifiées. Quand la guerre déclencha en août 1914, Wouters servait dans l’armée belge. Alors il fut témoin oculaire de la prise des villes de Liège et d’Anvers. À la fin de 1914 ...

Het Verdrag van Versailles

Vertegenwoordigers van 32 landen zakten in januari 1919 af naar Parijs om de naoorlogse wereldkaart te hertekenen en te bespreken wat moest gebeuren met de verliezers van de oorlog. Elk land schoof aan tafel met zijn eigen agenda. Uiteindelijk waren het vooral de visies van de ‘Grote Drie’ die de conferentie domineerden: de ...

The German invasion of Belgium

In the wake of the attack on Franz Ferdinand in June 1914, tensions between the European great powers escalated rapidly. However, the Belgians were not all that concerned: their country was neutral and so needn't be afraid of becoming involved in a potential conflict. But this was without taking account of the German Schlieffen Plan, a ...

L'invasion allemande de la Belgique

Après l’attentat visant le prince héritier autrichien en juin 1914, les tensions entre les puissances européennes s’intensifièrent rapidement. Les Belges ne s’en souciaient que peu : le pays étant neutre, il ne fallait donc pas craindre son implication dans un éventuel conflit. Mais c’était sans compter le plan ...

Le travail forcé

Au fur et à mesure que la guerre s’éternisait, l’économie allemande manquait de bras. Dans le même temps, l’économie en Belgique occupée était presque à l’arrêt et il y avait énormément de sans-emploi. Le haut commandement allemand jeta son dévolu sur ces sans-emploi belges pour continuer à faire fonctionner ...

Die Zwangsarbeit

In dem Maße in dem der Krieg andauerte, geriet die deutsche Wirtschaft unter Druck. Zur gleichen Zeit lag die Wirtschaft im besetzten Belgien so gut wie brach, wodurch hier enorm viele Menschen arbeitslos waren. Die deutschen Machthaber sahen in den belgischen Arbeitslosen eine Möglichkeit,  ihre Kriegswirtschaft am Laufen zu ...

Moniteur des intérêts matériels

Belgique. N° 15. BANQUE GENERALE BEIGE (Société anonyme) NAMUR VERVIERS Assamblée générale du 17 mars 1914 RAPPORT DU CONSEIL DfADMINISÏRÂTIOH iur.oou.uiv,j, Avant de vous rendre compte de nos opérations, permettez nous de vous exprimer les regrets que nous a causés la mor de M. Frédéric Bosquet, qui pendant près de vingt-cinq an n'a ...

Moniteur des intérêts matériels

1914. — Supplément au n° 14 du Moniteur des Intérêts Matériels.' Russie. K» 7. TRAMWAYS ET ENTREPRISES ELECTRIQUES DE LA BANLIEUE DE SAINT-PETERSBOURG (Société anonyme) Siège social : 48, place de Meir, à Anvers RAPPORT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION à l'assemblée générale des actionnaires du 26 janvier 1914 • /m 1 • i ...

Moniteur des intérêts matériels

1914. — Supplément au n° 30 du Moniteur des Intérêts Matériels. Belgique N° 25. PLANTATIONS HALLET (Société anonyme) 59, rue de Namur, à Bruxelles Constituée au capital de 600,000 francs par acte reçu par M0 Edouard BEAliTHIER, notaire n Grez-Doiceau, le 9 novembre 1910 et publié au Moniteur belge, annexe du 27 novembre, n° 6747. ...

Moniteur des intérêts matériels

MONITEUR DES INTÉRÊTS MATÉRIELS TABLE DES MATIERES Année 1914. — Premier semestre. NOTE. — Pour faciliter les recherches, le chiffre qui suit l'énonciation des matières est celui de la page où se trouve l'article répertorié. — Les rapports parus en suppléments ou publiés dans le corps du journal sont renseignés en chiffres gras. ...

Le Traité de Versailles

Des représentants des 32 pays se rendirent en janvier 1919 à Paris pour redessiner la carte du monde d'après-guerre et discuter du sort des perdants. Chaque pays s'assit à la table avec son propre agenda. Finalement ce furent surtout les visions des trois grandes puissances qui dominèrent la conférence. Le président américain ...

Pages