Informations belges

554749 0
close

Why do you want to report this item?

Remarks

Send
s.n. 1918, 25 June. Informations belges. Seen on 27 September 2021, on https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/en/pid/1r6n012x9q/
Show text

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

N° 734 25 Juin 1918 INFORMATIONS BELGES Observation importante Les difficultés inhérentes à l'état de guerre rendent actuellement impraticable le contrôle régulier des nouvelles de presse concernant la Belgique occupée ; lorsqu'il s'agit de nouvelles indirectes, il est seulement possible, en certains cas, de s'assurer de l'exactitude de leur texte ou de leur substance, par un contrôle de leur source première de publication. On aura donc égard aux classifications ci-après : (x) signifie : Information indirecte et qui, tout en présentant des caractères suffisants de vérité, n'a pu être contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xx) signifie : Information indirecte qui a pu être contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xxx) signifie : Information de source officieuse ou officielle belge. Les notes d'information directe et personnelle ne sont précédées d'aucun signe. Adresser les communications de service : 29, rue Jacques-Louer. LE HAVRE (Seine-Inférieure) France. Rectification.— Une erreur de transmission télégraphique a fait dire, dans l'information : « La remise d'un drapeau au front belge » (I.B.: n° 730, 21 juin 1918), que le 2e chasseurs à cheval avait reçu un étendard des mains du Roi et de la Reine. C'est 1er régiment de chasseurs a cheval qu'il faut lire, et c'est ce dernier régiment qui s'est brillamment distingué au combat de Reigérsvliet. L'exploit d'un as belge.— Une double victoire du sous-lieutenant aviateur Willy Coppens — (Front belge, 24 juin 1918). — Lundi matin, le sous-lieutenant Willy Coppens, qui s'est fait une spécialité de descendre les « saucisses » allemandes, prenait l'air pour une nouvelle expédition, Vers 7 heures, alors qu'il se trouvait au-dessus des bois do Ploegsteert, il aperçut un ballon ennemi s'élevant progressivement. Il pique droit dessus et, en quelques coups de mitrailleuse, abattit le « drachen » en flammes. Comme le vainqueur s'apprêtait à rentrer dans nos lignes, il fut subitement attaqué par un biplan allemand. Le lieutenant Coppens, hardiment, accepta le combat. La lutte fut brève. Des la première rafale, le biplan ennemi s'effondra comme une masse près du bois de Ploegsteert. Coppens venait de remporter ses 9e et 10e victoires en l'espace de quelques minutes. 11 avail abattu son premier avion le 25 avril 1918. Le 8 mai, il débutait dans sa spécialité de chasseur de « saucisses »'• et en incendiait huit en moins de six semaines. Une action hardie de patrouilleurs belges. (Front belge, 24 juin 1918 . — Dans la nuit du 22 au 23 juin, un nouveau coup de main a été .exécuté par un détachement belge, avec une hardiesse remarquable. Cela s'est passé à l'Ouest de St-Julien, où notre ligne est constituée par une série de trous d'obus organisés et où nos hommes ne cessent de repousser des incursions ennemies . A l'issue d'une courte mais violente préparation d'artillerie, les patrouilleurs d'un de nos plus valeureux régiments de ligne se sont portés à l'attaque d'un blockhaus bétonné. Après avoir traversé, en rampant, une étendue de plus de 200 mètres et franchi un triple réseau de fils barbelés, les patrouilleurs, commandes par le lieutenant Derousseaux, assaillirent brusquement la garnison allemande, qui leur opposa une résistance opiniâtre.Après un corps à corps violent, où l'on se battit à la baïonnette, au poignard, au pistolet; les Belges ramenèrent huit prisonniers d'un régiment actif et une mitrailleuse. Le reste de la garnison avait été massacré. Au cours de cette action, menée avec autant de rapidité que de \ igueur, les patrouilleurs ont fait preuve d'une décision et d'un courage extraordinaires. (xx) — L'aviation belge et Dunkerque.— M. Gérard Hari'j, le distingué journaliste belge, publie, dans La Revue Belge, un très intéressant article sur la genèse et les fastes de l'aviation belge. A la fin de son article, l'auteur rappelle le beau travail du commandant belge Jeanmotte qui photographia, à diverses distances, le gros canon'bombardant Dunkerque et permit ainsi à l'aviation française de détruire la pieco allemande. (xx)— Mort du bourgmestre d'Ixelles. — On annonce, de Bruxelles, la mort de M. Emile Duray, bourgmestre d'Ixelles-lez-Bruxellcs. Le défunt faisait partie du Conseil communal depuis trente ans. Il était également président du Conseil provincial du Brabant. (xx)— Mort de M. Henri Francotte.— M. Henri Francotte, professeur à l'Université de Liège, est décédé, au début du mois de juin, dans sa 60e année. (xx) — Les Liégeois font le vide devant le roi de Bavière. — Les Belges du territoire envahi n'ont pas toutes les facilités d'exprimer leurs sentiments patriotiques. Cependant les manifestations do ceux-ci ne laissent pas d'être fréquentes. On peut signaler, à ce sujet, ce qui eut lieu à Liège, le 20 mai 1918 : les habitants de la Cité Ardente ont fait le vide devant le roi de Bavière. En 1917, les Bruxellois eurent la même attitude à l'égard du kaiser, traversant la capitale belge. (xx) —Un « Tehuis » (Maison du soldat belge) à Utrecht-Zuilen (Hollande). — Par les soins du Comité hollando-beTge « uitspanning voor geinterneer-den » (délassement aux internés) une Maison du soldat belge, « Tehuis voor Belgis'che geinterneerden », vient de s'ouvrir à Utrecht, t>3, Oude Gracht. W. Z. Les internés ont répondu en grand nombre à l'appel du Comité organisateur. Ils trouveront dans les locaux de leur maison des consommations hygiéniques, des aliments à prix réduits, des jeux, des livres,du papier pour leurs correspondances ou leurs travaux, sans compter l'accueil fraternel et les bons conseils de leurs dévoués protecteurs. M. Francis Kramer, président du Comité, a prononcé le discours inaugural, souhaitant le prompt retour dans la patrie libérée et restaurée.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
This item is a publication of the title Informations belges belonging to the category Oorlogspers, published in Le Havre from 1916 to 1919.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Add to collection

Location

Subjects

Periods