La Belgique: journal publié pendant l'occupation sous la censure ennemie

367 0
close

Why do you want to report this item?

Remarks

Send
s.n. 1917, 22 June. La Belgique: journal publié pendant l'occupation sous la censure ennemie. Seen on 22 September 2019, on https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/en/pid/1z41r6pb4c/
Show text

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Vendredi 22 Juîn 191T JOURNAL QUOTIDIEN — L,e Numéro : ÎO Centimes A' Année. — n9 y ^ PRIX DES ABONNEMENTS 8 mois (juillet, août, septembre), fr. 7.85; 2 moi3 (juillet, août), lr. 6.10; 1 mois (juillet), (r. 2.55. Les demandes d'abonnement sont reçues exclusivement par les bureaux et les facteurs des posUs. -tes réclamations oonce>-nani les abonnements doi vent tire adressées exclusivement aux bureaux de poste, MIKISTRATION ET RÈDACTICn : BS, WontBons-aux-IJprbaS'Potagèreai Brasolle». LA BELGIQUE PRIX DES AWWUNOtSj Petites annonces, la ligue, fr. 0.50. — RiclctiMt avant les annonces, la ligne, fr. 1.25. — Corps às& journal, la lipne, fr. 5.00.— Faits divers, I* Ù<jrB$, 'fr 3.75. — Nécrologie, la ligne, fr. 2.50. — Coin des Eleveurs, la ligne, fr. 1.00. Bureaux de 9 à 17 heures. Direction et Mialnisttatioa : « <!° iVVRb-rst ma!>c«cpc niopr.TPMB LA GUERRE 1,054° jour de guerre Les Italiens viennent d'entreprendre une forte attaque contre la section du front autrichien comprise entre le nord dP Asiago et, la crête frontière qui s'étend au sud du rai Sugana. Sur les autres fronts, les opérations n Ont pas changé dfalluie. La guerre sous-marins Christiania, 20 juin : Du „Morgenbladet;; et „Tidiens Tegn" : — Les pécheurs de Mandan racontent) que, devant le Skagerrak, la mer du Nord o-st devenue déserte. Au cours d'une campagne do pecho de trois semaines, un chaLutier n'a pas vu un seul navire marchand dans celte zone, par contre, en un seul jour, il u;a pas rencontré moins do sept sous-marins. ♦ * 9 Rotterdam, 20 juin : Le ,,Maasbod'a,; annonce que le vapeur norvégien ,, Ara'' (1,124 tonnes) a été incendié. | * * a Paris, 20 juin : Une section pour la guerre sou3-marine a été créée au ministère de la marine. La direction on a été confiée au contre-amiral Merveilleux du Vigan. ^ f i . * * \ La Haye, 21 juin :• On mande de Madrid à l',,Indiépendianc3 Belge" : — En présence du grand nombre de navires perdus an large êtes côtes espagnoles, la France a demandé au gouvernement espagnol die prendre des mesures de surveillance plus rigoureuses. Le gouvernement espagnol a répondu que pareilles mesures avaient été prises cBjà avant la, réception de la note et qu'elles seraient encore renforcées. Pour le reste, l'Espagne repousse énorgiquement- toute immixtion étrangère dans ses eaux territoriales. L'Allemagne et tes Etats-Unis N Londres, 20 juin : Le Trésor américain a accordé une nouvelle avance die 35 millions de dollars à l'Angleterre. * * Pétrograd!, 19 juin : La ,,Gazette do la Bourse" d'ît que lar presse japonaise suit avec la plus grande attention la marche des événements eu Chine -Le journal ,,Nid^idzi" conseille de r'soiidre la crise en proclamant la république dans le sud et la monarchie dans le nord de la Chine. * * Pétrograd, 19 juin : D'après l'Agence Tel -grapliiquei, la presse japonaise commente sur un ton hostile l'attitude de l'ambassadeur des Efc't-s-Unis à Pékin, qu'elle accuse d'avoir conseillé à li Chine d'ajourner jusque après le rétablisse* ment de l'ordre à l'intérieur la question de sa participation à la guerre. Elle estime que ' l'attitude de l'Amérique est préjudiciable au prestige du Japon et aux privilège* dont il jouit en Chine. La situation en Grèce Berna, 20 juin : Hier soir le roi de Grèce a été à Lugano l'objet de manifestations au Qours d: s quelles on s'est livré, parait-il, à des voie* de faits sur sa personne. Il a été obligé de se réfugier dan% un café, où le préfet & la ville est venu le prendre pour 10 coaduire au Palace-HôteQ. sous la protection d'une escorte de soldats et d'agents de police. Un Italien a été arrêté; urne enquête est ouverte.=» ^ * * iBernn, 21 juin : On mande de .Lugano à la ,,Gazette de Voss^, en date du 20, au sujet <3es manifestations qm se soiit produites contre le roi Constantin : — Ce soir, pendant un concert sur la t,P'azjza Eiforma'J, quelques gamins re°on. nurent le Roi, qui était accompagné de deux, messieurs. La nouvelle s'étant répandue rapidement. lo Eoi se vit bientôt entouré par la foule. Comme il se dirigeait en toute hâte vers le Palace Hôtel, une foule de plusieurs centaines do _ personnes l'accompagna en sifflant et en l'injuriant. Le ,Lokal Anzeiger" annonce que le commandant militaire do Lugano, le lieutenant Magg, averti pa.r téléphone, arriva en hâte et parvint à libérer le Roi. Devant l'hôtel, la foule continua ses manifestations hostiles. A 10 heures, le calme étant rétabli, le colo-ael Audeoud se rendit à l'hôtel pour expri -raer au Roi ses regrets de ces incidents. L'hôtel est garde militairement. * Bâle, 21 juin : L'Agence Télégraphique de-fei presse suisse apprend de source autorisée que le roi Constantin, malgré -les incidents survenus hier, restera jusque vendredi à Lugano; Il se rendra ensuite dans une autre localité ®e la Suisse. Ce matin, la police a convoqué une femme accusée de s'être livrée à des voies ne fait sur le roi de Grèce. Berlin, 21 mai : * * On mande de Lugano au „Berline<r Lokal Anzeiger" : . ,/ja. Qu'a laissée an roi Constantin 1 opération qu'il a subie n'est pas encore fermé©. L^s médecins ont cons^llé au souverain de séjourner dans les montagnes è. un millier de mètres d'altitude au moins! _ . _ * * Pans, 19 juin : Lo ,,Matin" annonce que les ports grecs de Fatras, de Corinthe et du Pirée qui sont occupés, Tiennent d'être déclarés ports do guerre auxiliaires de l'Entente. ♦ ♦ $ Athènes, 20 juin : On assure que le général Populas, qui commande dans le Péloponèse, refuse de reconnaître le nouveau g^vernement et qu'il songe à établir dans la province placée sous ses ordres un gouvernement séparé au Péloponèse. Cette nouvelle toutefois n'est pas confirmée. Les événements de Russie Potrograd, 20 juin : L'Agence Télégraphique annonce que M. Teretscjhenko, ministre des affaires étrangères, a reçu lefe représentants & la presse et leur a déclaré entre autres qwa las Alliés appréciaient à leur juste valeur las efforts que fait le gouvernement provisoire pour remettre l'armée russe en éfeU cfe (XxrafoattiB. M. l^ureinsiii, minisuo uu ia gu^ri-e, arriver à organiser l'armée sur des bases uéunocratiques. En ce qui concerne pimpor- i tanto question de l'entrée en lice des Etats-Unis, M. Teretsohenko a dit Ojtue cette dernière puissance n'avait conclu aucune espèce ôio traité avec les Alliée. Les pourparlers avec le sénateur Root, chef de la délégation américaine, se poursuivent ouvertement- Pour se rendre un compte exact die la situation en Russie, les Américains ont envoyé une délégation militairo au fron't; certains de ses membres ont d-jà visité divers centres de la Russie pour* apprécier la situation intérieure du pays. Plus tard, on discutera la manière de collaborer. Personne n'a tenté d'exercar une pression sur la Russie et, dans cet ordre d'idées, il est inexact, par exemple, qu'un accord aurait été conclu avec le Japon. D'autre part, le ministre a déclaré que l'Entente préparait une conférence. Le gouvernement a répondu à la franche déclaration de l'Angleterre est de la Françe, qui se sont déclarées prêtes à discuter la révision des traites. « * * Budapest, 19 "tiuin : M. Paul Hollerg, membre du Conseil des ouvriers et soldats et rédacteur de la ,,Ra-hotscha.ja Gaseta", a déclaré au correspondant à Stockholm du ,,Pesti Naplo" : — Les impérialistes de l'Entente continuent à se méprendre au sujet des buts de guerre de la Russie. Nous ne désirons aucune espèce d'annexion et il n'exis'.e plus un Russe qui songe' encore à Constan'.i io-ple. Le Conseil des ouvriers et soldats es', intimement convaincu que la continuation de la guerre mettrait en question les succès de la révolution. La Russie ne prononcera pas de nouvelle offensive. Nous estimons que la paix ne peut être amenée que par une pression des démocrates de l'Angleterre et de la France sur leurs gouvernements, pression qui se fait du reste d;j sentir dès à présent. Il ne saurait être question que la Russie se sépare de l'En- ente, mais de graves divergences do vue existent cependant entre elles au sujet des buts de guerre. Le nouveau programme de guerre de l'Angleterre, de la France et des Etats-Unis, élaboré uniquement pour favoriser une nouvelle offensive, ne saurait nous donner satisfaction. En conséquence, le Conseil des ouvriers et soldats a publié une nouvelle note affirmant nettement que l'on doit tenir compte des désirs die paix qui se font jour partout et _ que les gouver. nements impérialistes ne doivent pas élever d'obstacles à un congrès international. La Contérenc© convoqué « par le Conseil des ouvriers et solda ta se ré-uni ra le 10 juillet à Stockholm. * * * Stockholm, 20 juin : Les journaux russes disent que la pénurie de vivres est devenue très grande sur le front. Les armées du nord et- celle des Car.-.athes surtout soutirent du manque do ravitaillement. Les expéditions de vivres sont devenues quasi impossibles, des dégâts aaus'Js aux voies et aux ponts ayant obligé nombre de chemins de fer à suspendre lejr trafic. * Hambourg, 21 juin : On mande de la fro^t '-re russe a.u ,,IIam. burger Fremdénblatt" : — A Pétrograd, des mutineries se sont produites le 14 et le i5 juin. Trois rôgi-monis d'infanterie ont refusé d'obéir à l or-dre du ministre de la guerre qui les envoyait à Oranienbaum. Serrant leurs rangs, ils ont. manifesté dans les rues de la capitale, demandant la retraite du gouvernement provisoire et la constitution d'un Cabinet purement socialiste. Lorsque la cavalerie et les automobiles blindées sont arrivées pour réduire les rebelles, quatre com. paginas de mitrailleurs ont. pris leurs dis-positions de combat; toutefois, la lutte ne" s'est pas engagée. Les régiments ont finalement quitté Pétrograd et se sont établis daus les environs do Gatschina; ils ont occupé la voie ferrée conduisant à Péterhof et à Gatschina. D'autre part, huit compagnies d'un régiment de mitrailleurs, bien équipées et largement pourvues de munitions et de vivres, se sont rendues à Kronstadt sans qu'il ait été possible de s'opposer à leur départ. Parmi les troupes de Pétrograd, le nombre des partisans d'u gouvernement provisoire diminue de jour en jour. ♦ M'ian, 21 juin : Le ,jOorriere délia Sera" annonce que le ,,Djen'\ ancien organe de M. Kerenski, demande, dans son dernier numéro, qu'une manifestration en faveur de la paix soit organisée le 24 juin. * * » Pétrograd, 20 juin : Un Congrès des délégués des Cosaques «'est réuni à Potrograd pour délibérer sur l'attitude à prendre vis-à^vis du gouvernement provisoire, de l'Assemblée constituante et de la question d'o la guerre. La Conférence des ouvriers mineurs et des propriétaires dé mines a abouti : tous ont consenti à se faire à des concessions mutuelles et une commission spéciale a été nommée pour f'xer les conditions de leur accord. A Tiflis, au cours d'une séanQe du comité exécutif, les commandants de seipt districts ont donn4 lecture d'un rapport dans lequel ils affirment que les actes de violence et les crimes ont presque complète-mont cessé et que les paysans sont très satisfaits du nouveau gouvernement. Us attendent la réglementation de la question agraire et la réorganisation des écoles sur de nouvelles bases. « * ^ Pétrograd,' 19. juin ; Drs troupes ont pénétré dans les bureaux du_ journal ,,R*msskaja Volga". Les anar- ! chistes ont été cernés et faits prisonniers. * * * Amsterdam, 20 juin : L'organe dti parti ouvrier hollandais ,,Het Volk'' annonce qu'un télégramme signé par M. Tcheidze est arrivé à Stockholm. Il y est dit que 1c Conseil des ouvriers et des soldats a décidé, dans sa &5ance <2u 2 juin, de convoquer, du 2-8 j un au 8 juillet, une Conférence socialiste internationale, sous la présidence de M. i Tcheidze. » * ♦ Pétrograd, 19 juin : L'Agence Télégraphique annonce que le gouvernement a interdit l'envoi de chèque:, à l'étranger et le paiement on roubles en comptes courants à des établissement ou à des sujets russes établis à l'étranger. Le ministre des finances a été autorisé à créer une section spéciale pour fonds publics étrangers. Les négociation» de titrç» ne peuvent se faire que par l'intermédiaire d'établissements de orédit désignés par le ministère des finances. Berlin. 20 juin : * ( Divers! jourrmax annoncent q^'un con- i grée âx& oitoyaœg russes (Je nationalité aile- ] raanoB, rAmi à Ooes«ft, à yoC§ un© pMn- 1UI1 -liliV 'Haut IAJUO iVUOOOO-rtWCmcvuAM >béir au gouvernement provisoire et à lui ïonnér leur appui. Des adresses de sympa, hie ont été envoyées au gouvernement et iu!x organismes socialistes. * 9 * Pétrograds 19 juin : iy,,Utro Rossji" annonce qu'au Caucase de nouveaux comlmts ont été livrés entre musulmans, ouvriers et soldais. Une effroyable anarchie règne à Tiflis et à Bakou. Le gouverneur du Caucase a donné sa démission. Les affaires chôment presque partout dans le Caucase. La majeure partie des sociétés pétrolières ont été forcées d'interrompro leur exploitation. A Bakou, neuf Anglais et deux Français ont été assassinés. De nombreuix étrangers quittent le Caucase. * ♦ . * Copenhague, 21 juin : D'après un télégramme de Pétrograd, le générai Przevalski a été nommé provisoirement commandant en chef des troupes du Claucase. Le général Lukamsli a été nomme o'aef de 1"état-major du général Brussilaf. * Pétrograd, 2o juin : On mande de Tomsk au ,,Russ,okoié Slo-vo" que le nouveau comité de l'indépendance de la Sibérie proclamera prochainement l'indépendance de ce pays. V'anarchie y règne dlans de nombreuses villes et y triomphe, grâce aux efforts des émigrants. Le comité do 1 indépendance a_ interdit l'exportation des vivres en Russie d'Europe.L'„Utro Rossiji" dit que le cabinet actuel va systématiquement à la banqueroute de l'Etat. C'est dans ce sens qu'il faut interpréter les déclarations de M. Skobclef disant qu'une réorganisation radicale des finances publiques s''mpose. En cas dé bau. queroute de l'Etat, il est quasi ce . tain que le Japon nous prendra en Sibérie de quoi se dédommager des créances qu il a sur nous au montant de 180 millions de rou-I les. f * Stockholm, 20 juin : L'équipage du cuirassé russe „Gangur' et celui du croiseur russe ,,Diana" se sont miutinés. L'équipage du ,,Gangul'' a envoyé un ultimatum au gouvernement do Pétrograd.* ^ «s Berne. 2-1 juin : Le „Bund ' annonce que le gOavernemcat russe a interdit à M. Odier, ministre de Suisse à Pétrograd, de se servir à 1 avenir de tolgrammes ch;ffrt^s. La correspondance diplomatique échangée entre le gouvernement suisse et ses représentants en Russie e^t contrôlée. .* * * tockholm, 21 juin : La section des relations int€mnÇo»aal«s du Conseil des ouvi-ers et des soldats fait publier à Stockholm, à partir d aujouiii'hus, eu allemand, en français et en anglais, lés informations que lui transmet un télégramme authentique du Conseil. DÉPÊCHES DIVERSES Berlin, 20 ;-uin : Comme suite au décret du gouverneur général en Belgique, en date du 2f mars 1917, divisant la Belgique en deux districts administratifs, flamand et wallon, dont le i>re-mier comprend les provinces d'Anvers, du Limbourg, de la Flandre orienta o et de la Flandre - occidentale, ainsi que les arrondissements de Bruxelles et de Louvain; et l'au-tre, les provinces du Iiainaut., de Liège, c.e Luxembourg, de Namur et l'arrondissement de Nivelles, un décret impérial daté du 14 ;uin 3917, nomme M. Schaibelc, ,,Obcr;!mt-mann" du -grand-duché de Bâle, chef du district administratif flamand, dont le siège est Bruxelles, et M. Haniel, conseiller d'arrondissement prussien, actuellement président de la province du Iiainaut, chcf de l'administration du district wallon, dont le siège est Namur. M. Pochhanner, conseiller supérieur des finances et conseiller rapporteur au ministère des finances de Prusse, a été nommé directeur de la section des finances auprès ' du gouvernement général en Belgique. Le gouverneur général a créé une chancellerie civile, dont la direction a été confiée à M. Wiimowski,' conseiller d'arrondissement prussien à Merseburg. Son Excellence von Sandt, promu au titre de che£ de l'administration jwur tout le territoire du gouvernement' général en Belgique, continuera «à remplir le poste qu'il occupe, depuis septembre 1914, jusqu'à la réalisation complète de la séparation administrative du pays. * * * Paris, 20 juin : Eu vertu d'une convention conclue avec les gouvernements de l'Entente, le gouvernement vient de saisir le Parlement d'un projet de loi qui perme'tra d'incorporer dans l'armée française les sujets des pays alliés résidant en France et. soumis au service militaire .suivant les ljis de leur pays. * * * Paris, 2l juin : T.e ,.,New-York Herald" annonce que le chef _ de la première escadrille américaine d'avions de chasse a fait vendredi'une chute mortelle avec son observateur. * * Berne, 2o juin : _ Le journal socialiste ,,Berner Tagwaeht" dit qu'au cours de la dernière séance secrète de la- Chambre française, M. Ri bot a déolaré ce qui suit : — Dans une qoî.6 que AT. Dcumergue, ministre des colonies dans le cabinet- Brianrl, avait transmise en janvier 19.17 à l'itro-grad, après .qu'elle eût été préalablement portée à la connaissance du gouvernement anglais, les buts de guerre do la France ont été communiqués au gouvernement russe. ?ur la base do cette note, un accord secret i ensuite été conclu en février dernier entre tes gouvernements russe en français. Suivant cet accord, la France a re;n 1?« as-snrazacws suivantes r 1° Elle obtient l'Alsace-Lorraine avec les frontières de 1790i; 2° Elle re;oit la région de I^a Ssrre; 3° Au sujet de la- Prusse rhénane, elle obtient un droit de préférence suivant lequel elle peut disposer de certaines panie3 îo cette province qui lui sont nécessai es; !o territoire restant constituera, sous une orme quelconque, un Etat tampon.; 4° Elle obtient la Syrie: Paris, 20 juin : M. René Renoult, député, a été élu} par ^5 yodx conti-e 17, président de la Com-nissioni de F armée en remplacement de \f. Noulens, nommé ambassadeur de France i Pétrograd. * * * Paris1, 19 juin : Du uTemps" : < — L'attention du minisire du ravitaille- -nent a été appelée sur certaines opérations le spéculation qui rte pratiqueraient dans me partie de la Bretagne au sujet Ktfnmea de terre dite» „pr,imeur',. Des eour-icw étranger» à oette ocwitr-Se viendrai < pour accaparer leur récolte. Le ministre a donné les instructions nécessaires pour demander que les parquets soient saisis de ces manœuvres et il a été antend'u, avec le sous-secrétaire d'Etat des transports, que, dans lee zones où les faits signalés auraient été constatés, aucune expédition do pommes de terre dites ,xKrimeur" \ destination du ravitaillement civil ne pourrait- être faite par les gares qu'avec des permis d'autorisation vis-s par la préfecture ou 6es délégués." *** Paris, 20 juin : Près d'Bpinal, deux trains sont entrés en collision. Seipt militaires ont été tués et quarante blessés. * % > — Berne, 20 juin : Le Conseil fôiiéral procédera mardi prochain à l'élection d'un nouveau membre de l'assemblée, en remplacement de M. Hoffmann, démissionnaire. * ♦ * Bâle, 30 juin : Les ,,Bas'er Nacliriohton" annoncent que M. Acbr, conseiller national, s'est dCcïiri disposé à outrer au Conseil f xi'îral. le parti progressiste a accept0 celte solution; M. Scliultbess, pxfe.dcint d!u Confceil fédié-ral, se chargerait du département politique; 11. Decapijct du département ioononùque, e! M. Ador du département militaire. U * ^ Berlin, 21 juin : Le correspondant du ,,Vorwarts'' à- Cox>sn-hague a vu le conseiller national suisse M. Grimm, arrivé de Pétrograd, qui lui a dit son intention de publier aujourd'hui jeudi une déclaration concernant l'objet de sa mission en Russie. Il ajoute que les socialistes allemands ne sont en aucune manière mêlés à l'incident. * * « Berne, 20 juin : De 1 Agence Télégraphique Sri:Se —• Mardi soir à Genève, une i^'union po-puliire, à laquelLe assistaient environ 15,000 personnes, a réclamé la convocation du Conseil fédéral qui devrait nommer des commissaires chargés d'établir les responsabilités dans l'affaire Hoffmann. Le plus grand calme a régné. A l'issue de la réunion, des groupes de manifestants se sont rendius devant le consulat général d'Allemagne et ont tenté d'arraché.' 1 cusson. La x)0^ce est intervenue et a enlevé l'écusson pour le mettre en sûreté au poste de police. Les manifestants sè sont diriges ensuite vers le consulat d-'Autriche-Hongrie et ont brisé des vitres de l'immeuble. Des policiers et- des agents, amenés en automobi-e sur les lieux, ont- dispersé les manifestants. Plusieurs arrestations ont été opérées. D'autres manifestations s© sont prodlui'es devant- le consulat de Turquie. Les gendarmes ont- fait usage de leur su' .re et ont tiré des coups de feu à blanc. Plusieurs poli-ci r-s et des manircstuits ont été rarement :i\ss's. Di>;-liuit jaunes gens, âgés 'de 10 à 18 ans, ont été arrêtés. $ ' « ' Cologne, 21 juin : Au sujet des manifestations germanophobes qui se sont produites dans la Suis e française, la ,,Gazette de Cologne" écrit : — Nous retiendrons que, dans c - t e partie de la Suisse, la propriété étrangère est s peu protég'c, qu'une populace excitée par des agents politiques peut commettre des actes graves contre d-çs étrangers sa.ns que la police intervienne. Jusqu'à présent, nous avions, sans autre réflexion, englobé cette partie de la Suisse dans la bienveillance que nous montrons à nocre voisin du Sud^, ie pays de Guillaume Tell e. de ses mon-fagnes. Mais les scandales de Genève nous mettront, une fois de plus en garéfe contre une tendance qui nous fait montrer de la bienveillance à des gens qui se conduisent envers nous comme des ennemis, et ce, dans des formes qui ne sauraient exciter notre colère, mais uniquement notre mépris." * * * Paris, 2o juin : Le ,,-Journal'' apprend de Madrid que le nouveau Cabinet, a autoiisâ le président du Conseil à s-us-pendre lec garanties constitutionnelles dans les provinces où des révoltes et des d'soidres se sont produits. * * $ Londres, 20 jum : On mande de Madrid au ,,Central News'1' que le ministre des affaires étrangères a prié télégraphiq.uement les représentants espagnols à l'étranger de démentir les nouvelles alarmantes parues dans la presse européenne et améric.ii:.e et d'après lesquelles une révolution aurait éclaté en Espagne. Le ,,DaiLvr Çhronicie" apprend, dfautre part, des milieux financiers de la City, que :e commerce avec l'Espagne continue normalement, ce qui dément aussi les bruits alarmants. o * * Bâle, 21 juin : On mande de Rotterdam aux journaux suisses : — M. Bonar Law, en réponse à une question posée à la Chambre des communes., a déclaré que lo gouvernement britannique espère que cette année verra la fin de la guerre, mais qu'il négligerait tous ses devoirs s'il ne prenait, dès à présent, des mesures en vue d'unie durée plus longue des hostilités. En conséquence, il sollicitera-, au de-but du prochain mois, de nouvoaus crédits de guerre pour la campagne d'hiver. . * * » Londres, 20 3um : On annonce de source officiella que le Roi, vu les circonstances et estimant désirable que les princes de sa famille qui portent :les noms et- des titres allemands renoncent a ces titres et prennent à partir de maintenant des noms anglais, a octroyié des titres anglais au duc et au prince Alezan-ire de Teck et aux princes Louis et Alexandre ce Baltenberg. Les princesses Victoria et Marie-Louise de Schieswig-Holsîeih seront désormais dénommées princesse Victoria et Marie-Loniso, tout court. Sur le désir Exprimé par le Roi, les princcsscs de la famille royale qui port lient, le titre de du-ihesse de Saxe, ont renoncé à ce titre. t * * Paris, 19 juin : On mande de Londres aus ,,Journal" : — Le nombre des victimes do l'attaque des zeppelins, prononcée dimanche matin est de trois morts et neuf blessas. * * # Londres 20 juin : La Chambre des Communes a voté le principe de l'octroi du droit do vole aux "emmes par 385 voix contre 55. » _ < ♦ * Pans, 20 juin : On mande de Londres au ,,Matin" qu'à Dublin de nouvelles rencontres ont eu lieu ;ntre la police et. les Sinnfeiner, dont les réunions ont été de nouveau interdites. Londres, 20 juin : Pour éviter les spéculations, la Bourse ies cotons de ifiverpool lient d'ôtre ferm 'e. COMMUNIQUÉS OFFICIELS Communiqués des Puissances Centrales. Berlin, 21 juin. — Officiel de ce midi : Théâtre de la guerre à l'Ouest. Armées du feld-maréchal prince héritier Ruppreclit de Bavière : En Flandre et en Artois, le duel d'artillerie n'est devenu plus violent sur un front plus large que le soir seulement, grâce à une atmosphère particulièrement limpide. Même après le crépuscule, il a continué à certains endroits. Près de la côte, nous avons capturé un certain nombre d'Anglais au cours d'une attaque exécutée pendiant la nuit-. Près de Hoogo, à l'est d'Ypres, de fortes attaques de reconnaissance anglaises ont été repoussées Mer et aujourd'hui au matin. Prés de Vermelles et de Loos, lets opérations de l'ennemi ont échoué. Armées du prince héritier allemand : Près de V&uxaillon, au nordki&t de Sois-sons, après une courte, mais forte préparation de lance-mines, des compagnies appartenant à des régiments de la Prusse rhénane, du Hanovre et du Brunswick ont pris assaut la position française sur un front de 1,500 mètres. L'irruption dans les lignes ennemies, excellemment appuyées par des troupes d'assaut éprouvées, par l'artillerie et par les aviateurs, a constitué une surprise complète pour l'ennemi. Quelque® dè-rachemeiuts d'assaut ont pénétré, à travers les voies de communication, jusqu'aux réserves ennemies et y ont aussi fait des prisonniers. Les Français ont 6Ubi de fortes-pertes sanglantes. Nbs troupes ont ramené plus de 100 prisonniers et 16 mitrailleuses et ont l'ait sauter quelques lance-mines. Dans les tranchées conquises, de violentes contre-attaques françaises ont été repoussées dans le courant de la journée. Au nordf-ouest de la ferme d'Hurtebise, un violent feu ennemi a préparé une opération qui n'a pu se développer sous notre feu destructeur. Sur la rive occidentale de la Suippe, l'artillerie a été très active le soir. Dans l'est do la Champagne et sur le versant occidental de l'Argonne, nos troupes d'attaque of.it pénétré dans les lignes françaises et en ont ramené plusieurs prisonniers.Armées du feld-maréchal duc Albrecht de Wurtemberg : Pas d'événement essentiel à signaler. Théâtre de la guerre à l'Est. Près de Luok, sur la Zlota-Lipa, sur la Na-rajovka et au sud du Dniester, l'ar ii-leric russe et la nôtre naturellement aussi ont été plus actives que ces derniers temps. Des détachements russes de reconnaissance ont été mis en fuitie à plusieurs endroits. Froiut macédonien. Dans la- vallée de la Strouma, des engagements entre postes bulgares d'une part et des compagnies et des escadrons anglais d'autre part se sont terminés par la retraite de l'ennemi. * * 0 Berlin, 21 juin. — Officiel d'hier soir : Dans 1:Ouest, l'activité n'a été qucdque peu intense qu'aux environs de Vauxaiilon, au nord-est de Soissons. De l'Est, rien de nouveau. Le long de la Strouma, escarmouches entre postes avancés * * * Berlin, 20 juin. — Officiel :• 1. Dans les zones interdites sep,entrions les, 26/JOO tonnes de jaugeage ont été nou-veUemepit détruites par l'activité de nos sous-marins. 2. Un de nos sous-marins, opérant dans la Médiierranee sous le commandement du iieuteuajit de vaisseau K^itz, a coulé, dans la nuit du 13 juin, au sud du détroit de Messine, un vapeur armé de nom inconnu et jaugeant 4,000 tonnes. Ce bateau a encore astiqué, dans la- nuit du 15 juin,dans les mêmes parages, deux convois ennemis fortement protégiés. En une heure et demie de temps, de l'un de ses convois, qui se composait do trois vapeurs, les deux plus grands, jaugeant G,000 toni es et 4,000 tonnes respectivement, et de l'autre convoi, qui réunissait deuix vapeûrs, le plus grand, ja-u-gjeant 5,000 tonnes, ont été torpillés. Tous ces navires coulés se faisaient remarquer par leur chargement exceptionnellement profond*.* * » Berlin, 21 juin. — Officiel : Nouveaux succès de nos sous-marins dans la Manche : 31,500 tonnes de jaugeage. Au nombre des navires coulés, il y avait le vapeur anglais (autrefois allemand) ,,Ve?a", lourdement chargé; un vapeur anglais, chargé, de la. capacité et du type du „Kmght Companion" (7,2,11 t-) ; un vapeur armé italien, chargé de 4,000 tonnes de charbon; la voilier français „Vigoureuse", allant On Angleterre avec une cargaison de minerai do fer; en outre, un grand vapeur armé de nom inconnu, un vapeur pétrolier de 5,000 tonnes au moins et deux grands vapeurs lourdement chargés, en route pour le Havre etf torpillés au milieu dô leurs convois. $ * * Berlin, 21 juin. — Officiel : Le 19 juin au matin, trois avions ennemis ont été abattus par nos aviateurs de la marine devant la oôte de Flandre. En outre, un autoeanot-torpilleur anglais a été coulé, au nord' dte Dunkorque, par nos ba» îoauix éclaiieurs; l'équipage a été lait prisonnier.♦ « * Va'enne, 21 juin. — Officiel d'o oe midi : "Théâtre de la guerre à l'Est. Dans certains secteurs du front en Gali-cie et en V'olhynie, l'activité de l'artillerie ennemie est devenue plus importante ; les Russes ont mis des canons de gros calibre en action. L'activité aérienne a aussi été plus violente à ces endroits. Théâtre de la guerre italien. Sur 1e haut plateau dos Selte Oommuni,la ; journée d'hier a été' plus calme. Dans cette région, les combats nous ont permis de faire prisonniers, depuis le 10 juin, 16 officiers et 650 hommes; nous nous sommes emparés, en outre, de 7 mitrailleuses. Dans les environs du col Bricon, il y a eu des combats de grenades à main fructueux pour nous. Dans le terrain qui s'étend devant la position de Lagazuoi, nos détachements d'assaut ont empoché l'ennemi d'occuper un entonnoir creusé par une explosion. Sur le haut plateau du Karst, plusieurs opérations ennemies ont échoué. Théâtre de la gnerre au Sud-Est-Combats de grenades à main à certains endroits. Sofia, 2flj juin. — Officiel : Sur tout le front en Macédoine, faible canonnade, qui a augmenté d'intensité à cer tains moments dans le secteur de Dofcm*« polje et sur diverses positions avancé» dg Doiran. Sur la rive gaucho de la Strouma., le lac de Butkovo et Tahino, engagement» entre détachements de reconnaissance. Sur le front en Roumanie, près d'Isaccga et près de Tulcoa-, fusillades. , , _ j Berlin, 20 juin. — Oificioux : Tandis que le 19 juin aucun co-mbat cî'taïfti*-terio no livrait Sur le front, en Flandre, bzt Ajnglais, on4 tenté) unie nouivélite aiWiatqu>3 cwnrçrti la bonclo d® L/ens. A 3 heurea de l'aprèe-iHidi, aprè3 une courte mais violente préparation d'a-r-Ul'leria, d'impo-j-tant^e vagues» d'attaque lancées à l'assaut. Immédiatement au nord d'à ruisseau de SoucJicz sieujlcmenl; elles ont rèut^i à pôné-.'rer, sur uue minime largeur, dans nouw irajncliée la plus avancCe. Malgré une mise et ligne sans ceg3e renouvelle, jusque dans la nu&, do très importantes loroes, et un emploi torurçi» dable de munitions, J©3 Anglais n'ont pas rv<uR3i à éiejidro le lorrain dans lequel3 ils avait®! péxvétrô. A l'est de Croisillos, noue avons- encore fait 13 prisonniers. Sur le Hoekbcrg, ou le 18 juin, nous avion» perdu un petit élément do notre tranchée lt± plus avancée, les Français n'ont pu sa maintenir longtemps. Les deux violentes attaqué qw* l'ennemi a prononcées dans le but d'éten«ire la terrain qufil avait réussi à occuper, ayant i£4 repou.ssfc'es, un» contra-ai taquo d» nos Uroup^a l'eu a rejeté. Des 400 mènros de tranché* ca«r quis primitivement, il ne reste aux Français qna 33 mètres de 8ape, formant saillant. Sur le front à l'Est, le 19 juin, au piaiio, 3 avialouirs de l'Entente ont lancé de£ bomJ^sïi ©ur une aonJmlaïucja établie àj S^vqja, au nor^ est de Kozdirasarhely, qui portai^, cependant net. ternent les signes diStinctifs stipuKs par la Coa-vention de Genève. Après un long Congé, le capitaine von Rickt-hofen est revenu au front ; le jour min-e renir'e en service, il a descendu son Diio sairo. » ■ ■ ■ Communiqués des ax*mées aliiéea Paris, 20 juin. — Officiel de 3 heures : Vers la fin de la nuit, lemoaii a dirigé un fort bombardement si;r nos position# comprises eiître l'Ailette et le Moulin-tte-iLafiaus. Actions d'artillerie intermittentes à l'est du bois de .Chevreux et au nord-ouesl de Reims. En Champagne, la mrt a é»to marquée par une granne activité des dieux aa.*tLllo ries, d"une i>art au Mont-TCt-u, oà un coup de main ennemi sur nos poîlits p«sres a échoué, d'autre part dans la région chiMon'l Gornillet. A l'ouest de ce mont, 13 l*>m« bardement a été saivi d-'une attaque enai^-mie qui a été dispersée par nos fenjx et r^. jetée dans ses tranchées de départ. Rencontres de patrouillos en Lorraine. ♦ * * Paris, 20 juin. — Officiel de 11 heure3 ! A la suite du bombardement signalé dSaus le communiqué de ce matin entre l'Ailetfcï et le Moulin-do-Laffau-x, l'ennemi a attaquv nos positions sur un front de plus d-'uî kilomètre. L'attaque, très violente et men^ à gros effeciifsv a réussi à prendre pies! dans une partie de notre tranchée de pro mièro ligne à l'est de VauxaiUon. A P«pi de Fila-in, une autre tentative ennemie au? un saillant do notre ligne à l'est de k. ferme de la Royère n'a obtenu aucun ré snltat. La lutte d'artillerie a été vive ent*^ llurtebise et Chevr.eux et, sur le front è; Verdun, dans le s3cteur de Vacherauvill* et des Chambrettes. * * * Paris, 19 juin. — Officiel de l'armé d'Orient : Activité de l'aviation britannique, qui s 'bombardé avec succès les campements bal-garo-allemands dans la val Le de la Strouma., au nord' de Pétrie. L'artillerie a été active dans la r gion de Ma^yadiag, dans h boucle do la Cerna et au nord de Mon:** tir. Quelques reconnaissances bulgares osd éfi repoussCes à Lumnica, dans la zones îa Cerna et entre les lacs de Pi^sx». d'Ochrida. !'• Ivondues, 20 jain. — Of-"iciel : I^a nuit dernière, à l'est do Monchy-le-PreuLY, après un violent lwinbardemeasi nous avons rétabli les postes que nos détachements d'avant-garde avaient été forc& d'abandonner le 18 courant. L'ennemi a dirigé U'ois contre-attaqi» contre les éléments de tranchées que avons occupés hier a.u noid du ruisseau touchez. Deux de ces contre-attaques •ât.é complètement repç>ussées. * * ♦ Londres, 19 jain. — Officiel de l'armé d'Orient : Comme nous entrons dans la période es la malaria commence à s-vir, nos tro^iprï se sont retirées légèrement à l'est tfe 1: Strouma. * # * Rome, 20 juin. Officiel : Sur lo haut plateau d'Asiago, grâce à ^ attaqué impétueuse, nous avons gravem.eo endommagé les ouvrages de défense ena® mis sur plusieurs points. Nous arc*-avancé sur certaines parties du front c avons infligé des pertes importantes as^ Autrichiens. Les vaillantes troupes la 52e division ont brisé une très forte r3sea tance do l'ennemi; elles ont vaincu mes difficultés de terrain et ont rejeté ea suite l'ennemi hors de positions important dans 1q secteur du mont Oitigara, y co&v pris le sommet. Nous avons fait 936 p?»= sonniers, parmi lesquels 74 officiers. De nombreuses escadrilles aériennes (fo^ taque ont collaboré avec l'artillerie et onj lancé une quantité de bombes sur lee vo^fe-ferrées établies à proximité immédiate fe. l'arriéra des lignes ennemies. Nos avè-teurs sont rentrés indemnes à leur p<srj d'atiacho. Sur le reste du front, canonnade intermittente et peu violente. * Pétrograd, 19 juin. — Officiel : irur le front du Caucase, au sud-ou€g4 do Kalkit-, nos détachements ont feraversi la rivière de Kalitusjai, et après avoir pénétre à travers les obstacles en fil d© fei barlxilé, ils ont attaqué les Turcs à la baïonnette l'ennemi a pris la fuite abandoiiruanfc des morts et des blessés sœr le terrain. Dépêches Diverses Vienne, 20 jnin : Le comte Cla-m Martinitz a continué eg matin à s'entretenir aveo le6 chefs des divers partis, conformément à l'ordre que Îc3 a donné l'Empereur de reconstituer le Ca* binet. On oroit qu'il réussira à aplanir tes divergences de vues snrgies entre les Polonais et le gouvernement. On s'attend iwa pas à une transformation provisoire ds ministère, mais à la constitution d'un goi> vernement cQifinitif qui n'aura pas seulement à liquider l'ordre du jour de la eessioa dPétA, niais qui dressera le ixrogTamme dfij travaux de la prochaine session.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
This item is a publication of the title La Belgique: journal publié pendant l'occupation sous la censure ennemie belonging to the category Gecensureerde pers, published in Bruxelles from 1914 to 1918.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Add to collection

Location

Periods