L'ami de l'ordre: journal politique, commercial et littéraire

78527 0
close

Why do you want to report this item?

Remarks

Send
s.n. 1915, 09 July. L'ami de l'ordre: journal politique, commercial et littéraire. Seen on 13 July 2020, on https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/en/pid/vd6nz8200w/
Show text

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

■HHHHHHHEHIMniHB TeaWl él saisdï, S et 10 juillet 'im IB UBSEW: 5 CENTIMES AMNEE, Ko 162 FüMié sens le esstr&fc fe rastorité mifflafrt zmmmût WZSEZ&S* 77e Tarif des annonces fc*m. 2* P^e. la hg. i -30 »_ iwi4Mr««, tveués, htriwten.tti're^ur ée vente, la liC- e.30 *Anmrno«« flnanc. » 'Nécrologie» Fuit* divers fin » Faite d+vers corps • Chronique locale » Réparations judic.» Des remises s«nt accordées preporUonaellenaentau nombre dis insertions demandées. 0n traite h ferfatt pour les annonces périodiques* S'adr. bur. du journal. 0.40 1.09 1.25 1.50 2. Of) 2.00 JOURNAL QUOTIDIEN ABONNEMENT ANNUEL , , 9■ . . . «r «•* Pour Namur. »■-----,. 1A pour U Belgique «■■■•••?• "^ RECULTES . café Nerbert Brnk requête de M. Nicolas ""bliquement en masse ises) ©reksaaat snr la 'Yvoir, comprenant hectare de froment de 7657 et solvabilité proamohas avant la vente. les miiit. 1/2 prix, ibain. Na naar. 7Î54 BME et CIRAGES, hoix, jaune et noir, malin. Pilo. Frida, Prix spéciaux nour , 35. Naniur.5599 eouio 68. NâMDît ET COUVERTS lea lours 7051 Cigares Cigarettes on fondée en 1890) CADOR jelle (oroîon#rment Servais (NAM OR) EPIGES REN WART, 7410 ns Fuser îseile et pavements avon réunis fatigue rogutstes et peintres adresser à7107 UDERIER *a Plante-Namur Entrepreneurs* mson, occupant sps ônrnir dans de tros de cboix : , bordwés de route utes et concnslées es à maçonner. t -et eaa. 5921 strat. communale. crÂccp onom i quo ere garanti et environs : ménagements. reDemoy, NaMUR. 7139 bn il lu - caveau fourrage â ËTS fourragera anélaoges foui ragera. » pour prairie! A GÈRES* 7386 O^ cafés"" ROUUVB 'e, 2. NAMUH sur deuj 6838 TÂTIFS. briques fe^rac« G. 9, 7-151 r cuire 4, kilos. S & UTILES bon marché Mis©! fa 79. G08SSBLÏES pour revendeurs briqua* de Tiges ds Gtfâtres REMY-DHTOY DUM&NT 77-79, NAMUR 3ns blaoc3 et liases, . Cuirs prbourreliers, ires et jaunes. 7441 pi/.r chaussures. rie & fert. ds voyage UILERtE LLET emboîtement eYnias) dinaires cfcesnonées à œuvre KA YON. Bd.Tanson, e. à MBLI.ET. 5"Û6 aonn^U l'usage du peau, sont égolemGÖI CADOL, préparau :>mer>««ction, DiE£, 133,. 7511 a grande bpîte. 1,75. GOURMETS îve et arachide, depuis* estagnons. Huile épn- îes à terres plastiquée. . 35. NAMUR 7"v-3 jm. A, UiH pour routa et cL do ftis roulages. Agtiie m doiunû- i mQn nmm 13 Passerene) BBSOINS iaux de couverturer voua à £ lÉG0C'ft*T EH £üi3 E-AU-PONT Mtités •©Bfeid4r*blvro et de Slarosreby (an Nord-Est et à l'Est de Raoione) n'ont eu aucun succès. L'enuemi a en vain tenté de reprendre la hauteur 95 que nous loi avons enlevée hier à l'Est de Dolowstka. Au Sud Est. — Entre le Dniester et la Vistnle supérieure, la situation des troupes allemandes n'a pas changé. A l'Ouest de la Vistuîe supérieure, non» avons cris d'assaut plusieurs position» ennemies. Communiqué autrichien - Vienne, 8. — Front rnsse. — Sur le front de l'armée de l'archiduo Joseph Ferdinand, le& combats continuent. De nouveaux renforts russes, qui ont pria l'offensive à plusieurs endroits, ont été repoussé» avec de forte» pertes. Le nombre des prisonniers a encore augmenté. Sur le Buç et e*n Galicie orientale, la situation n'a pas changer Vienne, 8. — Front du Sud-Est. — Sur le» hauteurs à l'Est de"frebinje,les jours derniers, nous avons livré un combat victorieux. Après nne lutte de courte durée, mais violente, «raclques-usa de no8 détacbement8 ont pris d'assaut la position avancée des Monténégrins, qui ont été rejetés sur les hauteara voisines. 3Le jour saivant, une brigade ennemie environ a contre attaqué aprèa avoir préparéson offeneiv« par une caBonaade intense.Nous lai avons inâigé de telles pertes qu'elle s'eat retirée pea après sur la position principale d'où elle avait débouché. Plusieurs de nos aviateur», armés de bombes et de mitrailleuses, ont pria part an combat. Les combats à l'Est Vienne, 7. •— La victoire de l'archiduc Joseph-Ferdinand prè$ de Krasnik peut être comparée à juste titre aveo celle remportée par Dankl en août dernier. Mais lea conséquences de cette aeeonde victoire aont plus importantes. En eff^t, Dankl ne pat profiter *éb son snogès. Les pénibles combats qn'earent 'à supporter les troupes austro-hongroisee devant Lereberg coBtre an oenemi supérieur en nombre forcèrent Dankl à se retirer au SudOuest, ver» Le?oberg, p»ur ne paa être ooupé des forces principales. Maintenant la situation tst plus favorable. J Sur tout le front, les alliés austro-allemands 'varchent ea avant et les Russes n'ont plus de réserves pour les en empêcher. L'archiduc ?o«eoh-Ferdinand peut donc, dan» cee oirconstaboes, poursuivre écergiaonment l'ennemi. Il S réussi à refouler les Russe» de» hauteur» fiotr-nant h W^snica, prèj de K.rasnik. "Le, xseieue de la W»wwa ne çsut dono plus offrir | de résistance aux alliés. Lea Russes ont dû se retirer vers Lublin. A l'Est de Krasnik. scr la roate conduisant de Zswock vers Lublin par Turobin, les troupes austrohongroises ont déjà occupé le villaga de Gielchew, à 15 km. an Nord de Tarobin. li'lles »'approoh«nt,par le fait même, do Lublio, qui ne se trouve plu» qu'à nne distance de 35 km. Les Rosses ont battu également en retraite au secteur da Wieprz, vers Tarnogora, petit village situé aor la roate de Zamosk i Krasnostaw. Après nn long arrêt deseombata an territoirede Suwalki, lea communiqué» offloiela de l'état-major annoncent de nouveau une grandeoffensive allemande, qui a conduit i un «nocesappréciable. L'cffeasive fut dirigée contre lesfortes positions russes dans la forêt de BialeBloto, qui furent emportées d'aesaat. Le village de Biale-Bloto se trouve à l'Ouest de laroute qui relie Kalwarja à Suwalki.^ Vienne, 7. — Au Nord de Krasnik, le combat continue et se prolonge par suite de l'arrivée de renforts aux Russe?. Des contre-attaques qui eurent lieu en différents endroits furent toutes repoussées. Communiqué turc • Constantinople, 8. — Sur le front du Gf aoase, la cavalerie ennemie, reponsaée par notre aile droite, a essayé de contre attaquer pour pouvoir maintenir se» positions. Ses tentatives ont échoué. Sur le front des Dardanelles,le ö jaillet.près d'Ari-Burnu, notre artillerie a canonné effîoaeement lea pointions ennemies et elle a causé des dégâts considérable!. Par auite d'an tir mal dirigé, l'artillerie ennemie, qui combat notre aile gauche, a canonné ses propre» tranchées et a infligé des pertea considérables aux soldats qui les occupaient. Près de Sedd-ul-Bahr, noua avons repon»»é les attaques entreprises par des détachements ennemis envoyés en reconnaissance et tour avons fait subir de fortes pertes. Nos batteries d'Aoatolie ont ouvert subitement le feu sur les position» de Tekke-Burnu, où l'ennemi procédait à des débarquements eti des embarquements. Un obus, tombant au milien d'ao bataillon ennemi, y a causé du désarroi et dee pertes. Non loin de là. les mêmes batteries ont fait sauter un dépôt ennemi de munitions. Sur les autres fronts, rien d'important. Guerre ausMIiepii Communiqués autrichiens Vienne, 8. — Front italien. ^- Un calme relatif a d'abord régné sur le front de bataille. Après leur victoire u'avant-hier, noa troupea ont encore reneïis&é qoelquea faibles attaquea nocturnes ûirigées contre la tête de pont de Cër2 et nos positions do plateau. Hier, l'ennemi a de nouveau canonné violemment nos positions,'pais il a entrepria,la naît,plusieurs attaques peu énergiques qui ont échoué. Des aviateurs italiens ont jeté des bombes sar Trieste, sans causer de dégâts important». Dans la ré gion do Kra, l'ennemi a attaqué an groupe de rochers qu'il avait, plusieurs fois déjà, essayé de prendre. Les braves défenseurs ont,une fois de plus, repoussé ces attaque». Devant notre position, le sol est couvert de tués. Dans la région frontière de la Carinthie et do Tyrol, le duel d'artillerie continue à quelques endroits. Los combats dd Doberdo • Vienne, 7. — Au territoire do Comme les jours nré'eédents, le but de ces combats était le plateau de Doberdo. Les com bats se poursuivirent jusque bien tard dana la nuit. C'est nn peu après minuit qu'eut lieu le dernier assaut. Dans one attaque, les bersaglieri marchèrent sans armes à la tête de l'in fanterie, en lançant des grenades à main. Les pertes ennemies sont très grandes. Nos troupes se conduisirent d'une façon digne de louange. Elle supportèrent héroïquement le feu de la lourde artillerie. Il était plus difficile de trouver un abri sur cette partie da front,car le terrain rocailleux ne permettait pas de construire des tranchées en plusieurs endroits. No?» troupes supportèrent done les attaquea ennemies avec sang-froid et opérèrent des contreattaques hardies contre des forces supérieure» Nos pertes sont très grandes, mais elles ne peuvent être comparées à celles subies par l'ennemi. Communiqué italien Rome, 8 juillet. — Au Val Daone, l'ennemi entreprit une attaque contre notre position de Pesso-di-Caraoo. Il fut repoussé. A Cadore,notre artillerie lourde ouvrit le f*u sur les travaux fortifiés > de Lacorte/ dans la vallée supérieure de Cardevole, et sur le secteur de Tre Sassi jusqu'au passage de Valparela. Elle causa de grands dommages. En Carinthie, on reponssa, outre l'attaque habituelle et vaine an Grand Pal, des attaques ennemies contre nos positions an dénié de Pramosio et près da Mont Skarnitx. Nous continuons lentement, mai» constamment,à avancer sur le haut plateau deCarsies. Nous y avons fait au total quatone cent! prisonniers do 4 au 7 juillet. La nuit du 5 au 6, un de noa dirigeables bombarda efficacement? l'important point de croisement dechemins de fer au Nord d'Opczina. Dan» la matinée du 6 juillet, une de nosescadrea d'aéropl«ne» réusait i jeter de nombreuses bombes sur lo camp d'aviation autrichien d'Ai8oviwa,à l'Est de-Görc.Des incendie»éclatèrent. Ün autre aéroolane couvrit debombes la gare de Nabresina. Bien que lesavionî n feu d«s mitrailleuse» Liôrent intact!. LÀ GUERRE MARITIME. Un croiseur-cuirassé italien torpillé Vienne, 8. — Un de nos sous-marins a torpillé et coulé, le 7 juillet au matin, le eroiaeur-cuiraasé italien « Amalfi », dans l'Adriatique septentrionale. Les sous-marins allemands dans ia mer Egée D'après une information d'Athènes,il y avait sept sous-marins allemands dans la mer Egée. La perte du « Carthage » Paris, 7. — Un communiqué officiel français de la marine confirme que le navire de tranaport français, ie^« Carthage •, a été tor, pillé par un sous-marin à hauteur du cap Hellès. De l'équipage, 66 hommes ont été sauvés, 6, manquent. Le navire transportait an moins 1,500 soldats,qui ont péri. Le «Carthage » était un navire de laSoeiété transatlantique française, de 5,600 tonnas, construit à Newcastle en 1910. Sfpus-marins bombardés Berlin, 7. — Le ministre da la^arine française annonce que deux soas-marins allemands ont été bombardés par des torpilleurs français, le 4 juillet, dans la Manche. Les pertes anglaises Londres, 7. ~~ Le « Standard annonce que le» perte» de la marine marchande anglaise dorant le mois de juin s'élèvent i 98 narires> savoir 35 voiliers et 63 vapeurs. 111 matelots forent victimes de la destruction de ces navires par l'ennemi. LÀ GUERRE AERIENNE Des aérosà Harwich Londres/6. — L'Amirauté communique : Le communiqué allemand du 4 juillet a annoncé que des aéroa allemand» ont lancé des bombes sur le front de Landguard.prèa d'Harwich. Eo réalité, voici ce qui s'est passé : Samedi matin, un hydroaeroplane et un aéro ordinaire parèrent aux environ! d'Harwioh, à une trèa grande hauteur. Nos aéros s'élevèrent immédiatement, pour les poarseivre et les chasser. Les bombes qu'ils lancèrent tombèrent es mer. La question des Dardanelles Le • Seeolo • publie des importantes déclarations de'MM. Sasonow et Miljokow concernant la question des Dardanelles. La Mer Noire doit êtrsAune mer russe; par eonséqngsft, l'accès doit être également russe, jj^a Russie veut ouvrir les portes de sa n^aipoti. ta Bon* manie et la Bulgarie n'es fteàffriront pas, car la possession dea Dardanelles assurera la liberté et l'ordre dans la navigation. Pour assure» xe passage, la Russie doit oocnper les MS'è de Ténôdos et d'Iœbro», tout le territoire situé à l'Est de la ligne Enos-Midia et le territoire situé en Asie-Mineure entre l'embouchure du neu»e Lakaria jusqu'au golfe situé visà-vis de l'île de Mytilène. Le combat en Albanie St«Pétersbourg,7.— Le •Rjetseh» annonce: Les diplomates qui ont la responsabilité n'attendent aucun changement dans la politique des Etats balkanique» dans un courtespace de temps. Les négociations de l'Entente avec la Roumanie et la Bulgarie ne se continuent pas. fin Grèce, il n'y a pas de négociations à l'heure actuelle, car on attend la convocation du Parlement. L'oecapation de Scutari par les troupea monténégrines n'aurait aucune importance décisive, de l'avis des cercles diplomatiques. Le soft de Scutari dépendra de la décision du congrès de la paix, qui ne se souciera pas de la nation qui occupe le territoire. Par conséquent, h décision de la Conférence de Londres au sujet de l'Albanie a encore sa valeur. L'occupation d'une partie de l'Albanie par las Grecs et de Valona par les Italiens aurait eu lien a vee le consentement des grandes puissances. Elles n'auraient cependant pa» donné leur consentnment au sujet de l'occupation ée Scatari par les Monténégrins. En Grec») Athènes, 7. —- On annonce d^Athènes qoe le roi Constantin a convoqua le conseil ée la Couronne pour le 15 juillet. M. Venizelos y assistera. La presse grecqoe ofucîeuse ajoote que ee conseil fera une nouvelle déclaration'de neutralité. Les rapports entre l'Italie et laTurqute . Copenhague, 7. — On mande de Rome an - Daily Telegraph » : L'ambassadeur turc se trouve toujours à Rome. La question d'une déclaration de guerre de l'Italie n'est pas encore résolue. Quand l'Italie aura rempli ses devoirs nationaux, elle pourra soutenir directement le» puissances de l'Entente. Le premier pas de l'Italiesera alors une déclaration de guerre à la Turquie. En résumé, le» rapport» entre l'Italie et la Turquie ne sont pas tree clairs. e> Soldats tripolitains en Turquie Paris, 6. — On manda d'Athènes : Dsb vovageors, arrivés de Constantinople, racontent que plusieurs milliers de soldats des Iribucdes Seouosis en Tripolitaine seraient arrivés a Constantinople et auraient' été envoyée aafront de la presqu'île de Gallipoli. —*- »m» Les ministres des finances allemands délibèrent Berlin, 7 juillet. — Les ministres des finances des Etats confédérés se réuniront en conférence a Berlin,le 10 juillet, sur invitation du secrétaire u'Eiat de l'Office du Trésor de l'Empire. Berlin, 7, — La « Norddeotsche Algemeine Zeitung • écrit, à propos de la prochaine réunion d«» ministre» des finances des Etats confédérés : D'aorès ce que nous apprenons, cette conférence n'aura pas pour objet la délibération sur de» proposition» déterminées. Le but de la réunion est plutôt une dt cession générale sur la situation financière de l'Empire et les questions qui se rattachent aux finances de la guerre. lie chef de l'administration des finances La fabrication des munitions en Amérique . Rotterdam, 7. — Les nouvelles usines pour la fabrication de matériel de guerre de toute sorte, que Ton a construites ces derniers temps aux EtatsUnis, sont presque tontes fondées, d'après des informations publiées par les journaux américains, avec des oapitaux anglais. John Pierpont Morgan fait aux industries qui ont reçu de fortes commandea de guerre et qui ne disposent pas d'installations suffisantes, de fortes avances en argent liquide, qui se chi2rent,pour certaines firmes, à plusieurs millions. Le nombre des obus et des shrapnells commandés par les Alliés aux Etats-Unis s'élève à 35 millions, qai représentent une Valeur de près de 2 milliard». («Düss. Gen. Anz.», S.) —» BNCQIIB UN HAUT FONCTWNNAIRB ENVOYE EN SIBEME On apprend de Pôtrograd que le directeur des chemins de fer d«tat Pétrograd-Wilna-Varsovie et PétrogradRiga, M. Kn-ipper, a été exilé et» Sibérie sur l'ordre du commandant en chef de Péirograd. M. Knipper avait remis au ministre des chemina de fer un mémoire qui, dit-on, aurait dénonoé les détournements qui se produisent régulièrement dans l'administration de ces deux lignes de voies ferrée». De hautes personnalités auraient été compro» mises par ce mémoire.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
This item is a publication of the title L'ami de l'ordre: journal politique, commercial et littéraire belonging to the category Gecensureerde pers, published in Namur from 1839 to 1918.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Add to collection

Location

Periods

Collections

de ardennen