Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires

365 0
close

Why do you want to report this item?

Remarks

Send
s.n. 1916, 09 June. Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires. Seen on 04 August 2020, on https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/en/pid/1j9765b633/
Show text

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

ANVERS. Vendre 9 Juin 1916 Le numéro 10 centimes Cinquante-neuvième Anné ■ No 17.636 DIRECTION & REDACTION : 14, RUE VLEMINCKX, 14 ANVERS Téléphone 3761 LLOYD ANVERSOIS Annonces : 25 centimcs la petite ligne. — 50 centimes la doublé liga 1 franc la ligne sur doublé colonne Adresses industrielies 50 centimes Émission6 et Annonces financières : Prix i convenir Les annonces sont mesurées au li^nomètre.—Lei litres se paient d'après 1'espace qu'ils occuptit. Seul Journal Maritime quotidien émanant des Courtiers de Navires AVIS Tnntas les heures renseignées dans notre journa sont mdiquées d'après 1'hBuro de la Tour. , Observations météorologiques de M. F. Agthe, opticien, rue Léopold, 51. * q inin 1916 11 b. du matin. — Baromètre 759.5. — Astronomie 10 juin 1 a„ c.löil 5 h 29 m, Pleine lune le 15 juin. 11 h.4l s. Coucher dusolêi'l.''.21 ,.'54 s. Dern. quart.le 22Jura. 3 ., 16 s. Lever de la lune 15 30 s. Nouv. lune le 30 un 10 „ 23 m Coucher de la lune... 2 .. 1 m. Prem.quart.le8 juill. 12 „ 55 m Haute marée a Anvers Matin Soir 10 juin ... nb.24 m. j 10 juin ... 23 li.dó nu 1! ... 12 „20 „ 11 .. ... 1 7 „ 12 " ... 13 „ 47 „ | 12 |uin ... — - ~ Hautcur du Rhin Cologne 8 juin 2.83 m. Strasbourg 6 juin -ra. ïluningen 5 . 3.02 „ Lauterbourg „ - „ Kehl . 3.67 „ Maxau . Mannh.im 6 . 4.60 „ Germenheim „ - „ Caub 8 „ 3,08 „ Mayence „ 1-60 „ Ruhrorl . 1.77 ,, B'nsp" « » Duisboure 6 „ 1.33 „ Coblence „ 2.65 „ Waldsbüt ,. — . Dusseldorf , » Lobtth 7 „ 11-33 „ Hauteur du Main Hautcur du Ncckar Francforl 6 juin 2.36 ra. Heilbronu 6 juin 112 ra. Hauteur de la Moseile Hauteur du Bodensee Tréves 6 juin 0 62 m. Constance 8 juin 4,50 m. PLUS GRANDES MAREES DE L'ANNEE 1916 Cffifficient Fort de hauteur Philippe Anvers de la marée Hauteur Hauteur L7 mm O 0,83 2,08 2,09 2 juillet * 0,71 1,78 1,7® 17 juillet O 0,99 fc,4S 2,49 1 aoüt # 0,78 1,96 1,97 15 aoüt o 1,07 2,69 2,70 30 aoüt * 0,88 2,21 2,22 13 septembre 0 1,08 2,71 2,72 19 septembre * 0,94 2,36 2,37 13 octobre 0 0,99 2,48 2,49 28 octobre * 0,94 2,36 2,37 11 novembre o0,85 2,13 8,14 57 novembra * 0,92 2,31 2,32 LI décembre o0,76 1,91 1,92 16 décembre * 0,94 2,36 2,37 o Pleine lune. * Nouvelle lune. Port d'Anvers ARRIVAGES DU 8 JUIN iteam er Wilfoud 111, de Tami.se. » Telegram- IV, de la Hollttnde. iateau-moteur Noord-Natie 1, de Burglit. » Noord-Natie ii, de Burght. ,, Charles-Philomène, de St-Amand. Mlège Doei- 7, de Doel. » Maria, de Lillo. » Jeune Pierre; de Hoboken. » Intrépide, de Hoboken. » Twee gehroeders, de Hoboken. » gabrielle, de Ni el. » Victoria, £e Willebroeck. » Halevy, de' Bruxelles. » P. P. Rubens, de Gand. » Franco-Belge, de Merxem. » Georges & Maurice, de Merxem. » José, de Beersse. » Jordaens, de Liége. » Ai.ine, de Liége. » Otto Venius, de Liége. » Flora, de Charleroi. » Franciscus (A 28), de la HoHande. » Antonia, de la Hollande. » WERNER, de l'Allemagne. » Marcei.le, de rAllemagne. >. Bayern 26, de 1'Allemagne. » Karl SchroeRs 32, de 1'Al.lemagne. » Epperanza, de J'Atlemagne. DÉPARTS DU 8 JUIN Steamer Wilforó iii, pour Tamise. » Eugénie pour la Hollande. Sateau-moteiïr Anna, pour Niel. » Rosai.ie, pour Hemixem. ^lilège Vier gezusters, pour Calloo. » De Morgenster, pour Calloo. » Gustave, pour Lillo. » Ostara, pour Hoboken. » Louise 3, pour St-Amand. » Marie-Louis, pour Boom. » Rosalie 2, pour Malines. » Gymnote, pour Bruxelles. » Twee gezusters, pour Bruxelles. (t rand Maurice. doui* Bruxeliles. » Jeune Celine, pour Bruxelles. » hortensej pour HruxeMes. » Demandeur, pour Bruxelles. » Ji:une Pierre, pour Merxem. » PÉLAGiE. pour Meld. » Rien sans argent, pour Moto. » Virginie, pour Liége. v Train Bloc, pour Mons. » INFATIGABLE, poill' MonS. » Maria, pour la Hollande. » Twee gebroeders, pour la HoüJïinde. » Jan, pour la Holton de. » Bayern 6, pour 1'Allemagne. Bayern 27, pour 1'Allemagne, » Duiveland, pour 1'Ailemagne. » Cord Heinrich, pour rAllemagne. » Leopold Marianne 4, pour rAllemagne. » Herminne, pour i'Alttemagne. ARRÊTÉ Le commerce des bêtes de boucherie nArJ; *r- T Pourront seules pratiquer le commerce es betes de boucherie, les personnes qui : 1° avant 11 se so,lt og'cupées, a titr.e profession- ei, de lacnat et, de la vente des bêtes de bouche-et ont ohtenu un lermis les autorisant k con-nuer ce commerce. Ce pernus sera délivré par le commissaire civil de ^ ^pn dans lequel se trouve Tétablisse- lent du marehand. perin's donne le droit au marehand de pra> _c°!^n^e|'ce de.s hètes de boucherie de tont r Ü nt territótre du gouvernement géné-WriPr iQiftnniS d(3livrés eri vertu de 1'arrèté du 22 nm-pc v0et°Qn(ievuiint le commerce des bceufs et dans tout >e ,lA?n nrtót?1''0!""1'"' Ve,"d "eS bêtes boüChertë . irnnnnp / marclumds de bestlaux ou Wen uiconque, conu.ie commissionnaire vend des etes de boucherie pour compte de tels marrhands it tem, .le s'assurer si coux-c, Ï1- le commerce des bêtes de boucherie et dolt so ure montrer le permis reqnis (art. 2e alinéa? Ce srmis devra être présenté sur demande. ! Art. 3. — Les infractions aux dispositions prccé-ntes seront pnriies d mie peine d'emprlsoniiemeS e police ou correctionnel) d'uu an au plus ou d'iine nende pouvant atteindre 10.000 mark 'les deux ■ines pourront aussi être appliquées' simultané- Rn outre, la marchandise formant ï'obiet de Fin-iction pourra être conflsquée. \rt. 4. — Les tribunaux et commandants militaires iemands sont compétents pour juger les dites in-ictions. ■ \rt. 5. — L'arrêté du 22 février 1916, concernant commerce des boeufs et des pores, est abrogé. bruxelles, le 30 inai 1916. Le Gouverneur général en Be'gique Baron von Bissing, Colonel-généra1 Actes de Sociétés, déposés au Greffe du Tribunal de Commerce d'Anvers I résulte d'un acte sous seing privé en date du 29 i 1916, que la Société coopérative « De Vereenigde olhandelaaiis » (La Réunioai des Charbonniers) est soute et que Mr Henri Iloeben, expert comptable, j invers, est nommé liquidateur. netjieuiiorib. —^ « öuciuxe L-oinuierciaie et rinancier< Beige», Société aiionyine a Anvers. Sont réélus MM. Albert de Bary junior et Théodore lvieglinger administrateurs. Bilans. — Société anonyme « Compagnie des Ma gasJns Généraux et Entrepots li bres d'Anvers», ; Anvers. Sont réélus : MM. Eug. Van Nes, adminis trateur, et Albert Lynen, commissaire. Bilan au 3 déceml>re 1915. Administrateurs: MM. Willy Fri ILng, administrateur de sociétés, a Anvers, prési deut; Ferdiinand Carlier, ingénieur, a Anvers ; Aug de Lantsheei-e, administrateur de sociétés, a BriLxel les ; Jos. Kuhnen, administrateur de sociétés, a Bru xelles, et Eug. Van Nes, adaninistrateur de sociétés a Anvers. — Coinmissaires : MM. Emile Clavier comptable, a Anvea-s, et Albert Lynen, négocia.nt, i Ca pp ellen. 7^ Société anonyme « Caisse des VaJeurs Industriel les», a Anvers. Bilan au 31 mars 1916. Le consei d'administration : MM. Joseph M. Waterkeyn, ad ministrateur de sociéiés, a Anvers, président; Loui; Adriaensen, agent de change ; John Aulit; Ray mond de 1'Arbre, saais profession ; WiJly de 1'Arbre administrateur de sociétés, è, Anvers; Kervyn dt iMeerendré, sans profession, & St-Gilles; Josepl: Marien ; Arthur Moes, agents de change a Bruxelles Henri Vercecken.banqmer, a Paris,et Paul Vereecken agent de change, a Anvers. — Contmissaires : MM Edmond Duysters, avocat a Berchem-Anvers, ét Paul Waterkeyn, sa.ns profession, a Paris. — Société anonyme beige « L'Auxiliaire Immobi llèr-e d'Egypte», a Anvers.Bilan au 31 décembre 1915 Conseil d'administration : MM. Jean Cousiin, indus triel, a Bruxelles, président; Robert De Decker, agent de change, a Anvers ; Théodore M. liegen er. docteur en droit, a Bruxelles ; Léopold Ranscelot, banquier, a Liége ; Alexis van Danune, banquier, ;i Bruxelles, et Léon Van den Bosch, banquier, n Anvers. — Commissaire : Mr Frédéric Sohr, docteui en droit, a Anvers. CHRONIQUE* JUDICIAIRE L'ARRETE DU lt> FEVRIER Nous avons ma i n tenant sous les yeux 1'arrêt de cassation, annoncé il y a quelques juurs, sur la fa-meuse question de rinstitution des tribunaux arbi-traux. Nos Lecteui's nous sauront gré de Le repro-duii'e : Attendu que rarrét de cour d'aijpei attaqué, sta-tuant sur une demande en payeuient de loyers qui était pendante devant une juridiction beige au moment de la publication de l'arrêté du gouverneur générail en Belgique du 10 février 1915, a renvoyé la cause et les parties devant le tribmial d'ai'bitrage compétent; Attendu que eet arrét de dessaisissenient est moti-vé sur ce que le dit arrêté vaut provisoirement loi paree qu'il est pris eai vertu des articles 42 et xo du reglement annexé a la ti'oisième convention de La Haye et qu'il est une mesure nécessaire au maintieii de 1'ordre et de la \ ie pubiics dont les différentes prescriptions sont plemement justiflées par lies cir-constancés ; Attendu que la loi, formule générale de droit a qui 1'obéissance s'inipose conune un devoir civique et sous la sanction de la contrainte sociale, est essen-tielliemeiit et ne peut être qu'un acte du pouvoir sou-verain ; v Attendu que la souveraineté beige émanée de la Nation n'est pa.s, par le fait de 1'occupation d'une partie du territoire par les a'rmées aUiemandes, pas-sée au chef de ces armées, la. force ne créant pas le droit; Attendu que c'est ce que porte expressénient 1'arti-cle 43 du reglement annexé ó, la convention du 18 octobre 1907, lequel dispose que par Teffet de -1'occupation 1'autorité du pouvoir légal passé « de fait» entre les mains de 1'occupant; Attendu que les arrêtés de 1'occupant ne sont pas des lois et ne valent pas comme loiS' si 1'on entend par la qu'ils auraieiit, en eux-mêmes et par leur " vertu propre, le même caractère et la mênie autorité que la législation nationale interne de 1'Etat occupé dans laquelle ils viendraient s'incorporer sans avoir reQ.ii la sanction de 1'autorité légitime; qu'ils ne sauraient être autre chose que des ordres de 1'autorité militaire de 1'occupant; Mais attendu qu'en soumettant aux Chambres 1'ceuvre de la deuxième Conférence internationale de la paix, le gouvernement beige déclöra qu'il avait pour but « d'assurer ainsi a cette oeuvre une pleine et entière efficacité ». Que 1'article' unique de la loi du 25 mai 1910_ap-prouvant les conventions et déolarations annexées a 1'acte fliial de la susdite Conférence ordonne « que ces conventions et déclaa'ations sortiront leurs pleins et entiers effets » ; Attendu que le traité diplomatique de 1907 revêtu de Passentinient des Chambres et promulgué en Belgique, y a donc force de lei et doit, a ce titre, être appliqué pair les tribunaux ; Attendu que 1'airtiGle 43 du règlement concernant les lois et coutumes de la guei-re sur terre, obligatoire pour 1'occupant et le territoire. occupé, est ledige comme suilt: « L'autoaité dn pouvoir légal ayant passé de fait entre les mains de 1'occupant, celui-ci prendra tou-tes les rnesures qui dépendent de lui eai vue de ré-tablir et d'assurer, autant qu'il est possible, 1'ordre et la vie pubiics en respectant, sauf empêchement absolu, les lois en viguemr dans le pays» ; Attendu que eet article contient, d'une part, la for-melile réserve des droits souverains de 1'Etat occupé, donnant ainsi une satisfaction partielle a des observations présentées par M. Beeriiaert lors des tra-vaux préparatoires de la Conférence, mais qu'il pré-voit aussi que, en réalité, et. dans cette matière spéciale qui est de rétablir et d'assurer la vie publique dans les territoires troublés par les évéiieinents militaires et tombés aux mains de roccupant — comme dans cette autre matière qui est de rétablir et d'assurer 1'ordre public, — les rnesures prises par celui-ci pour remédier aux premiers rnaux de la guerre, pourront, s'il le faut, ne poiint cadrer avec la législation de ce territoire ; Attendu que, d'une part, les traités internationaux lient les juges de chacune des parties contractantes comme tous les ressoi-tissants de ces parties et doi-vent, comme tout contrat, être exécutés de bonne foi et quelles que soient les conséquences de leur exé-cution ; que, d'autre part, ces juges doivent pleine obéissance a toutes les lois du pays dont ils tien-nent leur mandat aussi longtemps qu'ils croient devoir exercer celui-ci pour le service de 1'avantage de leur pays ; Attendu que le règlement annexé ii la troisième convention de La Haye fait partie intégrante de cette convention ; que Partiele 43 de ce règlement im-pose a 1'autorité militaire de 1'occupant 1'obligation de prendre des rnesures pour eet objet limitative-ment désigné qui est d'assurer et de rétablir la vie publique dans le teiritoire occupé de 1'Etat. eainemi ; qu'a moins de supposer que les hautes parties contractantes — chose inadinissible — aient entendu faire ceuvre vaine et sans résultat pratique, il faut reconnaitre qu'a cette obl.igation imposée a 1'occupant, correspond celle pour les ressortissants de 1'Etat occupé de se conforiner a semblables rnesures ;" Attendu que les autorités du pays ocoupé et no-tamment les autorités judiciaires ne.sont pas exc'ep-tées de cette obligation générale et que la convention prévoit donc qu'elles se conformeront a celles des mesurés prises qui consisteraient dans une in-jonetion ou une interdiction qui leur serait directe-irient et expressément adressée par 1'occupant en vue de robjet susdit et dans les limites de eet objet; Attendu que la loi beige des 25 mai-8 aoüt 1910, en même temps qu'elle constitue 1'assentiment des Chambres donné au traité, contient 1'ordre formel que cette convention sortira en Belgique ses pleins et entiers effets ; Que les rnesures prévues par Partiele 43 doivent donc être observées, non que 1'occupant tienne de sa force le pouvoir législatif en pays occupé, non que ces rnesures cessen 1 d'être autre chose que des or- j dres d'une autorité militaire étrangère ou qu'elles aient la vertu de produire par elïe-même et sans la sanction du pouvoir légal quelque feffet en droit, mais uniquement paree qu'une loi be.lge le prescrit ; Attendu que Partiele 10 de l'arrêté de 1'occupant du 10 février 1915, lequel seul doit être considéré dans 1'espèce, et qui enjoint aux juridictions beiges de se dessaisir dans le cas qu'il prévoit, est une mesure prise pour rétablir et assurer la vie publique dans le territoire occupé ; At.tend'U que la convention ci-dessus spéciflée ne sortirait pas ses effets si ces juridictions refusaient de se'-dessaiisir ; qu'elles doivent donc le faire, ce par respect pour la foi des traités et par obéissance ii leur loi nationale, sans apprécier ces rnesures et sans assumer en les appréciant aucune responsabi-lité quant a leur nécessité ou leur efficacité ; Attendu que, il est vrai, Partiele 43 qui impose a 1'occupant 1'obligation rigoureuse de prendre les rnesures préindiquées signale diverses modalités sui-van-t lesquelles 1'occupant s'acquittera de sa tache : 1° il fera ce qui dépend de luti ; 2° il agira dans mesure du possible ; 3° il respectera, en édictant s mesuies, les lois du pays et s'en écartera seuleme en cas Tle nécessité absolue ; Ma.is attendu que les difflcüTtés relatives a 1'i observation prétendue de quelqu'une de ces iriod lités, £i la manière dont 1'occupant s'est acquitté i sa mission concernent les rapports entre nations que leur éolution ne peut conduiie qu'a 1'applic tion de la sanction prévue par Partiele 3 de la co vention ; Qu'en résolvant ces difficuLtés, le pouvoir jut ciaire du pays occupé empïèterait sur les attrib tions du pouvoir natio'nal compétent; qu'il dc donc s'en abstenir - .s peine de commettre un exc de pouvoir ; Attendu que k ju geinen t sur lequel est in ter vei: 1'arrêt attaqué violait la loi des 25 mai-8 aoüt 1*)1 qui est une loi beige d'ordre public ; que le proc reu.r du roi prés le tribunal qui avait rendu eet décision pulsait donc dans Partiele 46 de la loi c 20 avril 1810 le pouvoii*"M'intervenir par la. voie c •Pappel pour la faire réformer ; Attendu qu'il résulte de ces diverses considér ti'ons que le dispositif dé l'^rrêt eaitrepris est jusi fié en droit; Par ces motifs déi?iare le pourvoi non recevab en taait qu'il est dirigé conire le procureur du ro. le rejette pour le surplus. Evénements de Mer SINISTRES, AVARIES, ETC. Oddvin. — Christianssand, 5 juin. — Le loug, Adriana Jacoba, de \iaardingen, est arrivé ici hie ayant a bord 1'équipage, se eomposant de 13 homrni du vapeur norvégien Oddvin. C.e vapeur, qui était e route de Goole pour Skiën était parti mercredi c Huil. II avait contracté une voie d'eau et a cou. peu après que l'équipage eut quitté le bord. INFORMATIONS FINANCIERES BOURSE OFFICIEUSE D'ANVERS Séance du 8 juin. — Les fonds d'Etats fraités a noti mareiïé conservent la faveur du public et montrei en gonéral d'excellenles tendances. Les actions c Banques, par des transactions un peu jjlus non hreuses, contribuent a alimenter le courant d'a fa ires. A noter égaleinent aujourd'lmi dans le groui des pétrolifères une hausse notable de 1'Astra Rt ma na en corrélation avec les nouvelles concernai e dividende qui sera proposé a la prochaine assen blee generale de cette société. Aux rentes heiges et lots de ville de nouvelle fractions viennent sJajouter aux prix avantageu dêja ji.ntérieurement établis. Beige 3 % niai-hoven bie, 71-72 ; le 3 % tranche anglaise progresse a 77 5i 78,50 ; le Bon du Trésor 4 % 1917. 100,50-101 ; Anriu ti»s 3 %, 75,50-76,50; Vicinaux 3 %, 75,75-74 75- Ai vers 1887 , 81,25-82,25; Anvers 1903, 72,50-73,50 ;'Brt xelles 1905, 68,25-69,25 ; Bruxelles 1902, 83-84 ; Gan 1896, 63 environ ; l.iége 1897, 63-64 ; Liége 1905, 66-67 lot du Congo, 74-75. Les prix auxquels se traitent couramment la. pli part des valeurs internationales familières ó. notr place doivent contenter les détenteurs les plus ex geants. Fonds Sud-Américains et dettes continer tales ne perdent rien de leur fermeté antérieur( L'Argentin 4 1/2 % intérieur 1887 a acheteur ;l 96,25 e ne trouve pas de contrepartie a ce prix ; 1'extérieu sejrouve a peu pres dans les mêmes conditions 95,75-96,25. Le \ 1/2 1911 tache de ï'attraper le temp perdu en s'établissant a 92-93. Les Cédules ne mod flent pas leurs prix mais 'conservent de la demand a 102,50-103,50 pour les nouvelles, a 105,50-106,50 pon les L. les H se prendraient a 110,50 ! 11, les Iv 92-92,50 et les or n 105 environ. Les dettes brésiliennes sont voulues. Le Fundin 1914 se pi end a 92-93 : .les 4 li2 v.ilent 70-71 et les 4 • cotent 64,50-65,50: 1.'Uruguay 3 1/2 est demande a 7 offert a 74 et le 5 % 1914 est. fixé a 88-88,50. Les Cc dules iiruguayennes cotent 97-97,50. II existe un demande constante en Chili 5 % 1911 a 93-94. I. Chili 4 1/2- 1889 est offert a 88,50. Cuba 5 % 101,50-105 Chinois 1898 , 86 P. Japon Railway, 101,50-102,50 4 1/2 1905, 96,75 97,75 ; 4 % 1905, 89 environ. Le Poi^ugais lro se retrouve a 54,50-55,50. Les dette Roumalnes cotent des cours en progrès notable, 3 4 °ó 1894 n'est pas obtenable a 95 ; le 4 1/2 J913 fai 89,50-90,50, et le 5 1903 dépasse 98. Buclïarest 4 1/ 1898, 88,50 A. Hongrois 4 % or, 65 A. Russe 1880, 7.s 79 ; le 5 % 1906, 90-91. En titres bancairés, 1'action Banque d'Anvers es 1'ecli.erchée au-dela de 1400 : 1'action Banque Cei; trale Anversoise est demandée a. 440 et s'ohtiendrai ;'i 450. L'action C-rédit, Anversois s'est traitée, mai hors boürse a 377,50. La privilégiée Crédit Nation a cote 264-268. Les valeurs caoutchout.ières restent trés négligées on ne traite que quelque.s Sennah a 46,75-47,75, e Kuala Lumpur ;i 132-136. Dans le groupe <les valeurs pétrolifères 1'attentioi se porte sur 1'Astïa Romana qui franchit le cour de 1500 pour atteindre successivement les cours d 1525-1550 a 1600. D'un avis reru par la Geconsolideei de Hollandsche Petroleum Cie il résulte que la Di rection dc 1'Astra proposera la distribution d'un di vidende de 25 % plus d'un bonus sous forme d-ün action nouvelle pour 8 actions anciennes détenue? Les' actionnaires de 1'Astra seront sans doute agréa blement surpris d'une telle largesse qui dépasse pro bablement leurs espérances. La-fermeté de 1'Astra reste sans influence sur le antres valeurs de re groupe, il a néanmoins éti traité des privilégiées Grosnyi dont un certain nom bre pesaient quelque peu sur le marché a 2740-2760 Actions Tanganyika 72-76 ; oblig. 185-189 BOURSE OFFICIEUSE DE BRUXELLES Séance du 8 juin. — La présente réunion ressemb1) fort, dans son ensemble, aux séances précédentes avec cette différence pourtant, que les acheteurs, sur tout dans les groupes industriels, montrent. plus d< décision et même plus d'empressement. Ce légei changement dans les tendances provoque quelque; bonnes cotations. La même activité règne toujours au compartimen de nos rentes et lots de villes. Voic.i les cours : Rente beige 3 %, 69,75-71,50 ; Bons du Trésor 4 % 1917,100,50 100,75 ; Anvers 1903, ex coup., 72,75-73 ; Anvers 1887 81,50-81,75 ; Bruxelles 1905, 68,50; Bruxelles 1902 82,75-83 ; Bruxelles Maritime,-62,50-62,75 ; Gand 1896 62,50-62,75 ; Liége 1897, 62,50-62,75 ; Schaerbeek 1897 59-59,25. II existe aussi des demandes sérieuses en obliga tions industriélles et notamment en Sucrerie de St Jean a 375,en ir-in.w 'oscans 5 ■ a 460, en Tramw de Livourne 4 % fi 412,50 et en 6 % Métall. du Hai naut h 440. Les actions bancairés ne présentent toujours qu'un maigre intérèl. II y a vendeur en'cap. Outre-Mer n 480 et la se bornent toutes les indications qu-'on a pu rel ever dans cé compartiment. Les valeurs de transports se montrent un peu plu? animées aujourd'hui. Ainsi on relève les cours faits de 2425 en fond. Chemin Congo et le cours ar gent de 2400 ; il y a argent aussi en 6° fond. a 420, en Ans-Oreye a 151 et en cap. Braïla ;i 110. On esi un peu plus lourd en dividende Bruxellois a 860, en Economiques a 480, mais on est ferme en cap. Buenos-Ayres a 94,50, en fond. Espagne Electriques a 1125-1130 et en fond. Financière de Transports a 965. Au groupe métallurgique, on a aussi quelques bonnes cotations a relever. Clabecq est mieux a 840, Cockerill (nouv.) se soutient a 1130-1125, la privil. Estampage du Donetz reste a 300, la Méthll. du Hai-naut fait encore 95, la Providence Beige se retrouve a 2125, la Providence Russe B fait 490 et la C. 197,50, la Thv-le-Ch&teau s'inscrit a 2150 et la dividende Toula a 163,75. D'autre part, il y a vendeur en Athus ö, 600 et preneur en Cockerill ancienne ü, 1160. A noter aussi le cours de 220,en prior. Ateliers Métal-lurgiques.En valeurs charbonnières, les tendances sont assez indécises, sanf pourtant en Clievalières.qui progresse a 1310; Amercceur s'établit a 2000; Bonne-Fin est demandée a 860 et Centre de Jumet a 1720 ; La Lou-vière-Sars ne cote que 217,50 et Marcihelle-Nord se retrouve a 515-520. Willem-Sophia est assez animée encore et fait successivement 480, 477,50, 475, 485 et 492,50. Les petites rubriques sont tout aussi dépourvues d'intérêt que précédemment. En cap. Nitrates, on cote 89,50 et 495-492,50 en jouissance Overpelt ; il y a argent en ordinaire Nouvelle-Montagne 300 et vendeur a 315, acheteur en privil. Auxiliaire d'En-treprises Electriques a 480 et a 90 en dividende Union Electrique, mais il y a papier en cette dernière a 125. A noter aussi le cours de 18,50 en fond. Huile-ries d'Odessa. C'est 1'inactivité liabituelle qui domine au compartiment colonial, mais avec une nuance de fer- la meté pourtant. Ainsi il y a du mieux en ordinair es Ka tanga a 2280-2285 et en cap. Union Minière it 1250-1252,50. La Géomine reste offerte a 34Ö, la div: deude Siinkat est demandée a 397,50 et offerte tl- 402,50 et la Zuid Préanger est encore recherchée , a- 97,50. Enfin la Tanagnyika est [ertipreinte de fermet le a 74,25, 74,50, 74,75. et Les valeurs de plantation sont sans changemen n- apparent Fauconnier cap. et fond. sont demandée a- a 280 et 235, 1'Hévea reste a 150 et la Soengei Lipoe est offerte a 280. i- Aux diverses, il serait difficile de déterminer 1; li- tendanee, tant les affaires sont, restreintes. II y ; it preneur en Astra-Romana a 1520, en ord. Belgo-Ca is nadian Pulp a 880, en ord. Grosnyi a 2610, en privi] Grosnyi a 2730 et vendeur en cette dernière a 275C u La cap. Boryslaw se retrjuve a 42,50-43,50-45 et 1; 0, dividende ci 130-132,50-135. En Sucrerie St-Jean, oi i- fait 42,50 en cap. et 45, 47,50, 50 en fond. te. Transactions presque nulles au compartimen u étranger. On rencontre acheteur en Nitrate Rails ; le 362,50 et vendeur a 363,75, preneur en Québec Rail a 145 et a 200 en Nicolaïeff 2C catégorie a 200 ; Ligure i- Toscana est ;i 254 et Koloinna a 467,50-470. TIKAGES EN JUILLET 1916 le 8 juillet Bruxelles Maritime 2 % ; 10 » Anvers 1887 ; 15 » Bruxelles 1902 2 1/2 % ; 10 » Gand 2 % ; 15 » Liége 1897 2 % et Liége 1902 2 %. -Le tirage d'Ostende 1898 2 % est provisoiremen suspendu. COURS DU CHANGE •e Rotterdam, 8 juin. — Londres, 11. 11,43. Berlin, fl 44,30. Paris, d. 40,621/2. 1;' Amsterdam, 8 juin. — Londres, fl. 11,43 3/4. Berlin n 11. 44,32 1/2. Paris, li. 40,621/2. Suisse, fl. 45,67 1/2 e Vienne, fl. 30,87 1/2. Copenhague, fl. 72,—. Stockholn ,é 11. 72,20. BOURSE DE PARiS Paris, 7 juin 7 juin ! 6 juin 7 juin 6 juin 3% rente frangaise. 62 75 63 — Estfrangais. — Russie 1 R89,Con.4% 63 25 69 15 Rio Tinto, parts ,1780 — 1780 — 41/2% Russie 1909 78 10 ~!d '0 Mexique Int. 5% ' — Serbie 4% 1895 — — — Lots lurquie . — — —— Espagne 4%, Etr 98 35 99 — Change Berlin, cojrt Portugal 3% . . 61 20 Chg0s.Amsterd..couri 247 — 247 — 't Turquie 4% unifié . 60 51' 6!— Ch8«s.Londres,courl 28 15J/2 28 1 bH e 8anoue ottomane . — - Escompte ... | BOURSE DE NEW-YORK e i\'ew York 7 juin. 7 juin i 6 juin | 7 juin 6 juin . Hypothèques . 3—3'/2 !3—-31,2 Oolar oAWestern,or t* 27 V2 27 1/2 Changas. Londr. C.T 4.76.5 J L76 50 Nortnern Paci,'., ord. 114 5/8 1 H 1/8' ChgoR, Londr.60d.v 4,72 75 'A. ,2.7rj Norfo.KiWestern,ord '35 3/4 135 1/4 Changes. Paris vue. 5.91- 5.91 V-i Norf.<feWest.4%c.obl '27 1/4 1/!8 s Change s. Berl n . 76 '/4 76 3/8 Pennsylvania, ord. 58 V4 58 1/4 v Argent .... 66 5/8 66 7/8 Philad. & Read., ord. '05- >011/4 Philad.<£Read.,1epréi 42 1/2 42 - FONDS 6reatNortherr,loprél '21 1/2 '21 1/4 t- Amérigue 2 p.c.obl 99 1-2 !?9 1/2 TexasPacific,orci. |1 — !! — j. Atch. f. & S. F. 4% 104 !(2 i 104 3/4 Southern Pacif., ord. 9S 3/4 98 1/2 Aich.T.&S. F. a ord 1051/4 IU4 7/8 Southern Rail//., ord. 23 1/2 23 1/2 Atc.T.«£S.F.Mgb.4% 93 14 93 1/4 Southern Railw.,préf. 68 1/2 68 1/2 Atch. T.(6 S.F. a.prét. 100 % !: t'0 3/4 Union Pacific, préf. '37 7/8 '37 3/8 I Am.Car<ÊFoundryor. 59 5/8 59 3/8 UnionPacif.4%, obl 97 1/4 97 1 rf ■ Baltim. & Ohio, ord. 915/8 3'3/8 Wab.S'LouisiPac ,0 '45'8 '4 1/2 Canad. Pacific, ord. 176 1/2 173— Wab.S''LouiS(£Pac„pr 50 — 49 *k Chesao & Ohio, ord. 64 1,2 64 1/8 Amalgamat.Copper.o - - Ühic.iNorthVVest.o. 129 - '28— AnacondaGopper, n. 83 7/8 83 3/8 e Chic.Milw.iSt.Paulo 98 b/8 98 3/8 U.S.SteelCorp..ord. 8<: 1/4 R3 5'8 i- Reek Island ord. .. 20 1/8 2J 1/8 U,S. Steel Corp.,préf. '17 5/8 117 3/4 Am.Smelt<£Ref.C°,o. 98 - 97 1/4 U.S. Steel Corp. 5% Belhl. Steel Corp., ord 435 - 450 - 2a H. Obl. '05 1/4 105 1/4 Denv.<feRio Grande,0. 13— 13 - Americ.8eetSug.,ord 8.3/4 8' — 1 ErieRailway, ord. . 38% 38 1/4 American.Can. ord. 55 3/4 56 1/4 r Erie Railw., la préf. 53 3/4 53 1/2 Unit. SugarCo, ord. 58 - 58 1/8 Erie Railw., 2a préf. 46 1/2 45 1,8 Amer.Hide^Leath.,pr 50 - 50 - Erie Railw. Gen. Lien 7b- 74 S/4 Amer. Tei-têTel.,ord, 123 3/4 129 7.9 Illinois Central,ord, 107 1,2 105 - Am.Tel.4%conv.obl. !C0 - 100 — Kans.CilySouth.,ord 26 1'8 ^6 1'8 |ntern.Cont.Rubb«',o '2— '21/4 e Kan-.CitySouth.,pr. 60 — 60 - |nterr.Merc.Mar.,ord 251/4 24 3/4 Louisv.<£Nashv.,ord. '33 — ,32 3/4 ntem.MefC.Mar., pr. 95 ^8 94 1/2 Nat.Rlw. of Mex.,1 pr. 23 - 23 - |nt. Merc. Marine Nat.Rlw.ofMex.,2pr. 7 3/4 7 3-4 41/2 %, obl. 104 5/8 104 - Miss.Kans.&Tex.,ord 4 1,4 4 V4 Pittsburg Coal, ord. 26 - 26 1/2 4 Miss. Kansas iTexas Central Leather, ord. 541/4 54 1/4 •'«• 44 1,2 45 — lnterbor.MetroD.,préf 75 3/4 751/2 MISw°nUri. »c.'. ,,,or(1 5 1/2 3 7/8 lnterbor.Metrop.,ord. 17 7/8 18 N.-Y.Centr.<fcHuds.,o. 108— '.05 3/4 StudebakerCor.,ord. 138 1,2 138 3/4 ^ Monl.Doni.S'.Corfl _ Saint-Louis & San Francisco Railroad Cy O'apris cs que nous apprenons- la mise a exé-cution du plan de réorganisation. a êté ordonné par les Directeurs de la réorganisation. ^ Voici les derniers reiseignements au sujet de cette j eiLtreprise. ^ L administration judiciaire n'a pas été un mal pour la Saint-Louis & San-FrancisCo ; au contraire cetle oecurence lui a f Lt le plus grand bien, et cei nialgré le dommage mbral inhérent a la perte dé prestige et, de considëration qu'entraine habituelle-ment Piiisolvabilité. Depuis 1'entréè en fonctions des s administrateurs judiciaires, 1'exploitation a remar-^ quablement progresse, surtout gra.ee a la centralisa-tion de toute autorité entre les mains de la Cour. Cette dernière a coopéré avec les administrateurs I judiciaires de fagon a laisser a ceux-ci, toute liber-tc d'action pour la mise a exécution de leur pro-1 gramme de perfectionnement du réseau, et de 1'aug-, mentation de sa capacité de rendement ^ Le fait que les fonds qui auraient dü être réservés au paieinent des intéréts sur les obligations en défaut, ont, au contraire, été exclusivement consa-crés a relever 1'exploitation, est un des facteurs les , plus importants de ce programme. Uepuis la mise sous administration judiciaire, en ; mai 1913, le total des sommes dépeusées dans ce but a de beaucoup dépassé le niontant affecté aux mêmes fins durant chacune des 10 dernières années. , Toutes ces sommes ont été prélevées des recettes, i étant donné que les « Receiver's Certilicates » émis en 1913, ont été remboursés sur les recettes, et que 1 administration judiciaire na contracté aucune dette nouvelle pouvant grever les biens de la Compagnie.Les sommes prélevées sur les recettes pour frais d'entretien de la voie, et accessoires, se répartissent comme suit : 1914 1915 15.255.000 13.250.000 II a été en outre prélevé sur 1 les recettes, aux fins de perfec . tionnements complémentaires... 1.603.000 2.036.000 Total 16.858.000 15.286.000 Le renouvellement de traver- ses a été porté sur 3.268.562 1.366.960 cela équivaut a approximati-vement 900 nouvelles traverses par mille de voie en deux ans. En fait de nouveaux rails, la . . Compagnie a fait poser T. 13.082 37.685 Rails de 90 livres et balasté (milles de voie) M. 186,— 349,89 La construction de nouvelles voies de garage a comporté . .M. 15,75 21,17 Le nonibre de locomotives ré-parées d'après un classement établi, a été de - L. 684 882 Les frais de réparation de locomotives se sont montés a 2.675.000 2.379.000 Les sommes dépensées pour réparation au matériel affecté au transport de niarchandises ont été de.' 3.336.000 2.333.000 Pour réparation au matériel affecté au transport de voya- geurs 534.000 437.000 E11 dehors des frais de réparations 'usuels, la Compagnie a, depuis le 30 juin 1913, remis a neuf 4.336 véhicules couverts et 1.889 véhicules a charbon. Elle a renforcé 1.379 véhicules couverts et 1.328 véhicules a charbon. Elle a armé 5.884 wagons des ap-pareils de süreté modèle type américain, et renou-velé la voiture de 5.298 wagons de marchandises. Durant la même période, 8&000 dollars ont été dé-pensés en appareils de surchauffe, graisseurs auto-matiques, etc., pour équipement de locomotives. Et tout oeci ne forme qu'une partie de la t&che ac-complie sous 1'administration judiciaire. Aussi les résultats favorables de Papplication de ce program-me peuvent êUe, dès maintenant, considérés^coimne définitivement établis. Une des preuves les plus apparentes des progrès réalisés se trouve au chapitre des réclamations du chef d'accidents et d'avai'ies. En 1913 c'est-a-dire avant la mise,sous 1'adininis-tration judiciaire, chaque 1.000 dollars de recettes, se trouvait amputé de 17,40 dollars du chef de règlement de pertes ou avaries. Pour l'exercice en cours, cette amputation a été ramenée a 8,57 dollars par 1.000 dollars soit une ré-duction de plus de 50 %. En 1913 les locomotives de la Compagnie ne pou-vaient parcourir que 7.319 milles sans subir d'ava-ries graves ; en 1915 la distance moyenne paxcourue était de 17.666 milles, ce qui prouve un excès de rendement d'environ 60 %. Classées au point de vue de la distance parcoui^ue avant 1'entrée aux ateliers d'inspection et de répara- e tion, les locomotives pour trams de marchandise \ ne parcouraient, en 1913 qu'une distance moyenne c 42.805 milles; en 1915 la moyenne patrcourue fut c \ 56.000 milles. \ Au même point de vue, le nombre de milles coi j verts par les locomoti\ es pour trains de voyageurs, passé de 57.960 en 1913 a 83.468 en 1915, et les mach t nes de nianceuvre de 29.030 en 1913 a 52.000 en 1915. 5 Ces progrès sont cumulatifs dans leurs résultats, i t des perfectionnements de mênie importance ont él réalisés dans tous les domaines. de 1'exploitation. t Le rendement en tonnes résean ti-anspoi-tées, ! augmenité en 1915 de 2,41 % comparativement a 191-Par contre le coüt de 'la traction au mille réseau décliné de 9,42 % et le coüt du convoyage au ruil] ' réseau a décliné de 8,40 %. L II ne faut pas être nécessaireniönt un grand exjjej 1 en la matière ponr se rendre compte de 1'influeiic exercée par de pareils facteurs sur la réduction de I frais dexploitation. t Duran/t le mois de septembre dernier, la capaclt 5 de transport a rendement utiie avait augriienté d 28,3 % comparativement au mois de déoembre 191 alors que raugmentation de matériel utilisé n'a ét que de 12,2 % conséquence de plus fortes prises e charge. E11 décembre 1914, la recette moyenne nett par tram currespondait a, mie prise en chai'ge d 364 tonnes, alors qu'en décembre 1915, elle corre: une augmentation de 13,2 %. Les chiffres comparatifs pour le mois de décen t bre, s'établissent comme suit: Décembre I915 Déc. i9;4 Augmenta Tonnage brut en tonnes réseau 779.984.819 636.329.885 22,6 Recettes nettes en tonnes réseau 352.891.538 274.902.789 28,3 Tonnage brut par , train mille 910 843 7,9 Revenu net par train mille 410 262 13,2 Véhicules chargés sur le réseau 48.015 42.048 14,2 Véhicules chargés pro-venant des réseaux raccordés 18.784 12.256 53,2 Total des Véhicules réseau chargés .... 14.590.902 11.911.413 22,5 5 Véhicules réseau a vide 6.176.481 6.046.158 2,1 Total Général des véhicules réseau 20.767.383 17.957.571 15,6 Reudement par train réseau 856.749 754.394 12,2 'i C'est principalement par les résultantes des do nees ci-dessus que la Société Saint Louis & Sa Francisco, tout en mahitenan.t le préièvement su les 'recettes brutes (en faveur des frais d'entretien au même niveau pour décembre 1915 que pour d< cembre 1914, est parvenue a réduire d'environ 4 du brut, les frais de convoyage, et d'abaisser d'ei viron 6 % le coëfficiënt de 1'exploitation générale. II y ;i la un pont de la i)erte au proflt, aussi, I uiontant disponible au-dela des redevances fixej était, en décembre 1915 de S 857.000 que, en décen bre 1914, sur la même base de redevances fixes, 1 société accusait pour ce mois, 1111 déficit de 8 118.88J Pour la période de buit mois de 1'année 1915-K échéant le 29 février 1916, les recettes nettes accusen une progression de 8 1.163.000 sur la période coi respondante de l'exercice précédent. Contre la spéculation a Berlin. Une cornmuni cation offlcieuse de Berlin dit que le gouvernemen a rintention de frapper d'une imposition trés fort toutes les transactions boursières en actions pou refréner surtout la spéculation au jour le jour. Mal gré les fréquents conseils de modération émanan des cercles financiers dirigeants, et les instances ré pétées du gouvernement, le public s'est livré, pouss par le bénéfice énorme réalisé par nombre de so ciétés, ;ï une spéculation toujours répréhensible e certes indésirable actuellement. La plupart des va leurs industrielles ont, en effet, atteint, et large ment dépassé, leurs cotations d'avant la guerre Nombre d'entrejnases ayant pu xiroftter de la situa tion actuelle, ont pu encaisser des bénéflees tout i fait exceptionnels. Le gouvernement, voulant éinpêcher des excès d« spéculation, désire inciter le public a réserver toute ses disponibilités durant la guerre pour les besoin; de 1'empire. La Stavelotaine, Société anonyme pour la fabri caiion du cuir, a Stavelot. — Bilan dressé au 31 dé cembre 1915 et approuvé par 1'asseinblée générale li 11 avril 1916. Gréditeuirs divers, fr. 88.218,15. Charbonnages de Gives, société anonyme, ó, Give; Ben-Ahin lez-Huy. — Bilan au 31 déoembre 1915 Perte, fr. 4.715,65. Comptoir Général Financier SOCIETE ANONYME a ANVERS MoniteüR Belge des 10 déc. 1909 n° 68ö0 et 17-18 juin 1912 n° 4363 Messieurs les Actionnaires sont priés d'assister ó 1'assemblée générale extraordinaire de la société qu se tiendra a Anvers, rue Ommeganck, n° 49, lt SAMEDI 17 JUIN 1916, a 4 heures après-midi (H. C.) ORDRE DU JOUR : 1° Rapport du Conseil d'administration sur les exer cices 1914 et 1915 ; 2° Examen de la situation ; -3° Renouvellement statutaire du Conseil d'admi nistration et du Collége des commissaires ; 4° Divers. En vertu de 1'art. 30 des statuts les actionnaires qui veulent prendre part a 1'assemblée auront a dé-poser leurs actions au molns 5 jours avant la date de 1'assemblée an susdit local, 49, rue Ommeganck, a Anvers. Compagnie Commerciale et Agricole Anversoise SOCIETE ANONYME a ANVERS Messieurs les Actionnaires sont convoqués a 1'assemblée générale ordinaire qui se tiendra le LUNDI 19 JUIN 1916, a 1 heure de 1'après-midi, au Siège so-cial, Longue rue de 1'Höpital, 9, a Anvers. ORDRE DU JOUR : 1° Rapports du Conseil d'administration et du Commissaire ; 2° Approbation s'il y a lieu, du Bilan et du Compte des Profits et Pertes de 1'Exercice 1915 ; S° Nominatlon d'un administrateur. Messieurs les Actionnaires sont priés de se conform er aux prescriptions de Partiele 41 des statuts. LE SERVICE REGULIER ET DIRECT est encore toujours assuré entre Anvers, St-Nicolas, Lokeren, Gand, Bruges, Ostenae Blankenberghe, Heyst et tout le littoral BRUGES, GAND. ALOST ET BRUXELLES pour marchandises et petits colis J. SA.EYS - DE CALUWÉ A BRUGES Pour ANVERS s'aaresser 45, rue Nationale, 45, DÉPARTS TOUS LES MERCREDIS, A MIDI Peut-on faire une lessive sans savon ? Après les expérien'ces conchiantes faites a Liége et a Bruxelles, en présence de notabilités compéten-tes, au moven de la machine Vapora, due au génie inventif de 1'ingénieur agronome bien connu Mr Ri-gaux, une dónionstration expérimentale aura lieu dans notre ville. La date des essais sera portée pro-chainement a la connaissance du public. Pour renseignements s'adresser a Mr Henri Fla-mand, ingénieur-agricole, 44, rue de la Citadelle, a Anvert.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Add to collection

Periods