Marie, Irène et Petite Curie

Marie, Irène et Petite Curie

Photo de profil de Redactie
Redactie 01 septembre 2017 100

Marie Sklodowska Curie (1867-1934) était une chimiste et physicienne franco-polonaise. Elle est l'une des femmes scientifiques les plus influentes de l'histoire. Avec son mari, Pierre Curie, elle fut une pionnière dans le domaine de la radioactivité. Elle fut la première femme à obtenir un prix Nobel : pour la physique en 1903, puis pour la chimie en 1911. En 1906, elle devint la première femme à enseigner à la Sorbonne, l'université de Paris.

La radiologie médicale en était encore à ses balbutiements lors de l'éclatement de la Première Guerre, mais Marie Curie en saisit le potentiel. En regardant à l'aide de rayons X où une balle de métal ou une pièce de shrapnel s'était logée dans le corps d'un blessé, le radiologue était en mesure d'assister le chirurgien, œuvrant à la réussite des opérations.

Irène et Marie Curie en 1925. Irène a obtenue le prix Nobel pour la chimie en 1935.

Marie Curie se rendit pour la première fois sur le front français et belge en novembre 1914. Sa fille Irène, âgée de dix-sept ans, suivit une formation accélérée d'infirmière et l'accompagna. La mère et la fille examinèrent des centaines de patients dans des hôpitaux derrière le front de l'Yser. En août 1915, Marie Curie séjourna quelques semaines en Belgique, notamment à Poperinge et à La Panne. Irène se chargea de la radiologie au Belgian Field Hospital de Hoogstade, un grand hôpital sur le front belgo-britannique.

Marie et Irène installèrent des appareils de radiologie dans les hôpitaux du front et formèrent des médecins et infirmiers à leur utilisation. Elles récoltèrent en outre de l'argent pour financer ces onéreux appareils. Elles avaient de solides arguments pour convaincre les sponsors : la radiologie sauvait en effet des dizaines de vies.

Outre un peu plus de 200 appareils fixes, Marie Curie pourvut une vingtaine de versions mobiles plus petites, les Petites Curies. Celles-ci étaient placées dans des camionnettes desservant les hôpitaux de campagne sur le front. Les médecins pouvaient ainsi traiter les blessés sur place. Marie Curie se déplaçait elle-même au volant d'une de ces camionnettes. En Belgique, il y avait trois Petites Curies actives.