Reconstruire ou commémorer?

Reconstruire ou commémorer?

Photo de profil de Redactie
Redactie 08 septembre 2017 1
Après la guerre, de nombreuses villes flamandes furent confrontées à la même question. Devaient-elles renaître glorieusement de leurs cendres à l’identique ? Ou la reconstruction était-elle l’occasion de voir émerger de nouvelles visions urbanistiques ? Fallait-il honorer les morts en laissant les décombres en état ? Ou ériger de grands monuments en leur mémoire ? 
 
Les réponses à ces questions étaient très partagées. Une tension régnait entre partisans de visions tournées vers l’avenir et de celles plus axées sur le passé. Tant sur le plan matériel que mental, on hésitait entre se souvenir et aller de l’avant. 
 
Une question qui ébranla plus particulièrement le Westhoek. Les communautés d’habitation et les paysages y avaient été entièrement rayés de la carte. Ypres était presque complètement en ruines depuis mai 1915. Des Halles aux draps du treizième siècle, seul subsistait un pan du beffroi. 
 
Les Britanniques avaient perdu beaucoup de compatriotes au champ de bataille dans les environs et voulaient les commémorer. La ville en ruine devint un pôle d’attraction pour les touristes de guerre britanniques. Les habitants souhaitaient par contre avant tout récupérer leur ville et leurs maisons. Ils voulaient tourner la page. L’armée britannique s’opposa à la reconstruction et aux établissements pour touristes improvisés qui apparurent ici et là entre les ruines. Mais les habitants obtinrent gain de cause. On choisit de reconstruire la ville à l’identique, de la façon la plus fidèle qui soit. En guise de compensation, les Britanniques purent ériger un gigantesque monument, la porte de Ménin, avec les noms des plus de 50 000 militaires sans sépulture. 
 
Les Halles aux draps, dont la reconstruction ne fut achevée qu’à la fin des années soixante, abritent aujourd’hui le musée In Flanders Fields. Ce musée moderne et interactif raconte l’histoire de la guerre sur le front de Flandre occidentale et de la reconstruction d’après-guerre en mettant l’accent sur les expériences des contemporains.
 
Visite!
Musée In Flanders Fields
Grote Markt 34
8900 Ypres
Porte de Ménin
Menenstraat, 8900 Ypres