Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires

317 0
close

Pourquoi voulez-vous rapporter cet article?

Remarques

Envoyer
s.n. 1916, 18 Novembre. Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires. Accès à 22 octobre 2020, à https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/fr/pid/jh3cz3337k/
Afficher le texte

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

ANVERS. Samedi 18 et Dimanche 19 Novembre 1916 Le numéro 10 centimes Cinquante-neuvième Année - N° 17.769 direction & redaction : 14, rue vleminckx, 14 anvers ABONNEMENTS : Les abonnements pour la ville et les faubourgs sont acceptés au bureau du journal, 14, rue Vleminckx.— Pour l'intérieur et l'étranger on peut s adresser à la poste. LLOYD ANVERSOIS Seul Journal Maritime quotidien émanant des Courtiers de Navires Annonces : 25 centimes la petite ligne. — 50 centimes la doubl* ligué 1 franc la ligne sur double colonne Adresses industrielles 50 centimes Émissions et Annonces financières : Prix à convenu Les annonces sont mesurées au lignomètre.— Les titres se paient d'après l'espace qu'ils occupent. co——^^i—— AVIS Toutes les heures renseignées dans notre journal «ont indiquées d'après l'heure de la Tour. Observations météorologiques de M. F. Agthe, opticien rue Léopold, 51. Anvers, 18 nov. 1916, Il h. du matin. — Baromètre 736 — Thermomètre cent (maxl ■ 1.— Thermom. cent, (min.l — 3 — Pluviomètre : — m/m.—Vent. Est.—Prévision : Pluie ou neige. Astronomie 19 Novembre (Communiqué par l'Observatoire Royal de Belgique a Uccle lez-Bruxelles; Lever du soleil 8 h. 4ai. Nouv. lune le 25 nov 9 h.50m Coucher du soleil.... 16 52 .. Prem.quart, le 2 déc. 2 „ 55 „ Lever de la lune 3 „ Pleine lune le 9 déc. 13 ,,44 „ Coucher de la lune.. .13 56 „ Dern. quart.le 17 déc. 19 6 „ Haute marée à Anvers Matin Soir 19 nov. .. • 10 h.24 m 19 nov. ... 22 h 52 m. 20 „ •• • 11 .,21 „ 20 23 ., 54 „ 21 „ ... 12 29 „ 21 — „ — .. Hauteur du Rhin Cologne 16 nov. 2.84m. Strasbourg 16 nov. 2.82 m. Huningen „ 2.32 „ Lauterbourg „ 4.6 > „ Kehl „ 2.89 „ Maxau „ 4.38 „ Mannheim „ 3.73 „ Germersheim „ 4.23 „ Caub „ 2.43 „ Mayence „ 1.33 „ Ruhrort „ 2.13 „ Binjjen „ 2.11 „ Duisbourg „ 1.76 „ Coblence „ 2.70 „ Waldshiit „ 2.72 „ Diisseldorf „ 2.62 „ Lobith m ' 1-82 „ Hauteur du Main Hauteur du Neckar Francfort 16 nov. 2.35 m. Heilbronn 16 nov. 0.54 m. Hauteur de la Moselle Hauteur du Bodensee Trêves 16 nov. 1.30 m. Constance 16 nov. 3 58 m. Port d'Anvers I ARRIVAGES DU 17 NOVEMBRE S'pâmer Wilford iti, de Tamise. Tf.legraai iii, de la Hollande. Remorqueur H. C. W. Schruder, de Gand. » Parsïfal, de Gand. » Prés. Arm. Grisar, de Gand. » Mercedes, de Gand. » Actif, de Gand. Bateau-moteur Min. Paui. Segers, de Boom. » Marte, d'Eckevliet. Rincrose III, de Bruxelles. Allège Julia, de Burght. Mannheim 70, de Hemixem. » Octavie, de Malines. » Morgenster, de Willebroeck. » Maurice, de Willebroeck. Den Smallen, de Willebroeck. De Vlaming, de Bruxelles. » AlertEj de Gand. Roma, de Gand. Maria, de Gand. Caroline, de Merxem Semois, de Schooten. Jeune Pierre, de Liège. V irginie, de Liège. : » Eurêka, de Liège. ] » Emile, de Liège. : » Vrouw Louisa, de la Hollande. i Matiiilde, de la Hollande. i » Gooii.and, de la Hollande. t » Arnoldus, de la Hollande. » • Beveland, de la Hollande. i » God met ons 3, de l'Allemagne. < DEPARTS DU 17 NOVEMBRE Steamer Wilford III, pour Tamise. » Souvenir d'un ami, pour Hamme. Remorqueur Renfort, pour Merxem. Bornhofen, pour Loosen. Bateau-moteur René I, pour Boom. Allège Robert Bertrand, pour Hoboken. » Matiiilde, pour Hoboken. » Rachel, pour Bruxelles. » Mon Désir, pour Bruxelles. ' » Enrique, pour Bruxelles. » Union, pour Bruxelles. 1 » Céline, pour Bruxelles. » Mac Kinley, pour Louvain. 1 » Julius, pour Gand. 1 » Amata, pour Gand. » Den Smallen, pour Schooteu. » Df. Vlaming, pour St. Léonard. » Julia, pour Loosen. Catherine, pour Turnhout. » Prudence, pour Liège. / >■ duo 3, pour Liège. ; » duo 4, pour Liège. c Armand, pour St. Ghislain. » Confiance en Dieu, pour St. Ghislain. f » Vereinigung 67, pour la Hollande. » Fendel 57, pour la Hollande. » De Zwerver, pour la Hollande. » Vrouw Johanna, pour la Hollande. , » Onderneming, pour la Hollande. » De Mossel, pour la Hollande. Jacomina Catharina, pour la Hollande. » Catharina Pieternella, pour la Hollande. » De Vrouw Lena, pour la Hollande. » Elizabeth, pour la Hollande. » Vrouw Johanna, pour la Hollande. ( arrêté*** ç concernant la perception d'impôts directs t et indirects dans la partie du territoire français de Givet-Fumay qui dépend du t Gouvernement général § lr. — L'arrêté du 3 janvier 1915, concernant l'ap- j plication des lois belges sur la douane et les impôts ;l la partie du territoire français de Givet-Fumay qui dépend du Gouvernement général (Bull. off. des lois et arrêtés, n° 29, p. 99), est abrogé en matière de contributions directes -et de droits de fabrication sur l les bières, droits de licence et droits de timbre de i quittance ; cette abrogation a effet rétroactif jus- | qu'au jour de la mise en vigueur dudit arrêté. La i législation française en matière des contributions et c droits précités rentre en vigueur avec effet à partir de cette dernière date. En ce qui concerne les 1 luis sur la douane, l'arrêté du 3 janvier 1915 reste £ applicable. c S 2. — Conformément à l'article 48 de la Conven- c tion de La Haye concernant la réglementation des s lois et usages de la guerre sur terre, les contribu- u tions prévues au § lr et dues en vertu des lois fràn- i . çaises seront perçues au profit de l'Administration 1 allemande pour la période commençant le lr janvier 7 1916. v § 3. — Les contributions directes seront perçues sur la base de l'imposition de 1914 de manière que Le q paiement du montant total des contributions de e l'Etat et du Département de chaque commune incom- d be à celle-ci. Le Chef de l'administration civile (Ver- d waltungschef) près le Gouverne.îr général pourra a réduire le montant total des contributions, en tenant e équitablement. compte, soit des dégâts résultant des . 1: événements de la guerre, soit d'autres circonstances 1 particulières. Le paiement de la part des communes se fera par termes^échéant le 15 janvier, le 15 avril, le 15 juillet et le 15 octobre de chaque année. Pour 1916, le Président de l'administration civile (Prâsident der Zivil-verwaltung) de la province .de Namur fixera les échéances. C'est à ce fonctionnaire qu'il appartiendra, le cas échéant, d'exercer des poursuites contre R les communes retardataires pour recouvrer les-armé-lés par voie de contrainte. . I1 Toutefois, 10 p. c. du montant réalisé des confcri- v butions directes de l'Etat et du Département sont 1' .iltribués aux communes à titre de frais de percep- ei tion et d'administration. § 4. — C'est aux communes qu'il appartiendra de répartir le montant total des contributions directes P de l'Etat et du Département entre les divers contri- si b;tables. Cette répartition sera soumise à l'approba- d tion du Président "de l'administration civile de !a province de Namur. Pour les absents ayant leur domicile ou possédant des biens dans la commune, les maires pourront nommer des curateurs chargés du règlement des f contributions. t£ Au besoin, des poursuites seront exercées en vue " du recouvrement des Contributions réparties ; les dispositions légales françaises relatives au recouvre- " ment et aux poursuites en matière de contributions 2 directes seront applicables dans l'espèce. . 01 S 5. — Les délais.de prescription relatifs à l'impo- e1 sition et la perception des contributions ne sont pas te valables pour la durée de la guerre actuelle. ?j 6. -- Les personnes soumises à des droits de u: licence devront les acquitter à concurrence du mon- et tant indiqué dans la dernière quittance, y compris le di timbre de quittancé ; le paiement s'en fera à la caisse communale, chargée de la perception des contribu- p. tions directes desdites personnes. vt m—M———P————Kggi— § 7. — Le Chef de l'administration civile près le . Gouverneur général en Belgique est- chargé de l'exécution du présent arrêté. Bruxelles, le lr novembre 1916. Le gouverneur général en Belgique, Frlir. von Bissing, Colonel-général. ~ chronique" judiciaire Réquisition de prêter secours L'art. 556, 5° du Cude pénal, dispose que seVont punis d'une amende de cinq à quinze francs, ceux qui, le pouvant, auront refusé ou négligé de faire les travaux, le service ou de prêter le secours dont ils auront été requis, dans les circonstances d'accidents, tumultes, naufrages, inondation, incendie ou autres calamités, ainsi que dans le cas de brigandages, pillages, flagrant délit, clameur publique ou d'exécution judiciaire. Des citoyens poursuivis du chef d'avoir sans motif légitime, refusé de faire le service ou de prêter le secours dont ils avaient été requis, dans le cas de brigandage, pillage ou autres calamités, — nous avons rendu compte de plusieurs affaires de ce genre,— furent acquittés pour le seul motif que la réquisition n'émanait pas du bourgmestre de la commune.l u des jugements a été attaqué par la voie de cassation ; la Cour suprême a examiné le pourvoi et décidé qu'est légalement motivé le jugement qui acquitte un prévenu, du chef d'avoir, sans motif légitime, refusé d'obtempérer à la réquisition prévue par l'art. 556 , 5° du code pénal, quand il est constaté que la réquisition n'a pas été faite par le bourgmestre ou par une personne qui peut être comprise parmi les fonctionnaires ou les agents de l'autorité ayant pouvoir de requérir dans les circonstances visées dans la prévention." L'arrêt s'exprime comme suit : Sur le moyen tiré de la violation de l'art. 556, 5° du code pénal, en ce que le jugement attaqué a acquitté les défendeurs de la prévention d'avoir, sans motif légitime, refusé de faire le service ou de prê-:er le secours dont ils avaient été requis, dans le cas :1e brigandage, pillage ou autres calamités, pour le >eiîl motif que la réquisition n'émanait pas du bourgmestre de la commune ; Attendu que l'existence d'une réquisition régulière ?st une des conditions essentielles de la contravention prévue par L'art. 556, 5° du code pénal ; Attendu que cette disposition ne détermine pas le caractère des personnes qui ont le droit de requérir; mais qu'il résulte de ses termes mêmes que la réquisition peut être légalement faite, suivant les circonstances, par un fonctionnaire ou un agent de l'autorité publique chargé de prévenir ou de constater les infractions, de prévenir ou de combattre les fléaux ou les calamités et de veiller au maintien le l'ordre public ; Attendu que le jugement entrepris relève que les défendeurs n'ont pas été requis par le bourgmestre du l'échevin faisant fonctions de bourgmestre, mais par une personne qui était sans qualité pour faire a réquisition ; Que le tribunal ne prononce donc pas l'acquitte-nent pour le seul motif que la réquisition n'a pas ité faite parle bourgmestre ; qu'il se fonde, en outre, »ur ce que d'après l'instruction à laquelle il a été xrocédé devant lui, l'ordre a été donné par une per-ionne qui ne peut être comprise parmi les fonction -îaires ou agents de l'autorité ayant le pouvoir de equérir dans les circonstances visées par la préven-ion ; Attendu qu'en statuant comme il l'a fait, le juge-nent attaqué n'a pu contrevenir ni à l'article 556, 5°, lu code pénal, ni à aucun autre texte de loi. O ii- njio rr>/->fifc ï\ûiotta Evénements de Mer SINISTRES, AVARIES, ETC. Barbara. - Londres, 16 novembre. — Le steamer frec Barbara a été coulé. Lckken. Londres, 16 novembre. - Le steamer ' iorvégien Lokken a été coulé, Torridal. — Londres, 16 novembre. — Le steamer iorvégien Torridal a été coulé. Ullvang. — Londres, 16 novembre. Le steamer orvégien Ui.lvang a été coulé. L'équipage a été déarqué. chronique industrielle Le zinc Il résulte de la récente séance du syndicat du inc, que le désir de certains participants de voir ugmenter le prix du zinc n'a jusqu'à présent anime chance de se réaliser. Là demande en zinc continue cependant a être très orte. L'industrie espagnole Profitant des grandes quantités de matières premières qui se trouvent sur place et de la force 1110-ice d'une grande chute d'eau du Tage. la S. A. 'ortland Iberica a érigé une importante fabrique de iment, qui pourra produire annuellement 60.000 on nés. La fabrique dont il est question est installée vec les perfectionnements modernes et est située 60 km. de distance de Madrid, près de la station le C.astillejo, sur la ligne ferrée Alicante-Tolède-:iudad Real-Badajoz. A La Malvarrosa, dans la province de Valence, on ontinue la construction d'une grande fabrique pour i production d'iode et de verreries. Déjà, en cet en-roit, on a mis en exploitation une fabrique de bri-uettes, dont la production annuelle atteindra 250.000 :mnes. » En outre, on trouve à San Andrés de Besos (Bar-elone), une tabrique d'acide chlorique, nitrique et 'ammoniaque, tandis qu'à Coruna on produit la ibre de bois. Le salpêtre L'industrie chilienne du salpêtre a, c'est entendu, l'ouvé une compensation pour la perte de ses four-itures aux puissances centrales, dans la vente à des ays de l'Entente et neutres, où le salpêtre sert à la manufacture d'explosifs ; elle a néanmoins besoin, o m me auparavant, de l'appui du gouvernement. La loi qui accorde des avances aux usines sur îurs stocks a été prolongée. Pour les stocks emma-asinés aux usines, l'avance atteint 3 pesos, et pour eux qui sont au port, 4 pesos au quintal. Les a vîmes sont accordées jusqu'à 15 millions de quintaux, ons cette condition que les usines en question s'en-agent à continuer leur exploitation dans des pro-ortions normales. En septembre, l'exportation vers Europe a comporté au total 214.500 toimes, contre L000 tonnes en septembre 1915, tandis que les alliages se sont élevés à 91.000 tonnes (56.000). La demande, depuis, a de nouveau baissé, parce ne la consommation pour l'agriculture est restée a-dessous des espérances, à cause des prix extraoï-inairement élevés, tandis que dans la manufacture es munitions des divers pays, les prix ne jouent ucun rôle. Sur les marchés anglais, le disponible st invariablement ferme, le salpêtre ordinaire est à v. st. 18/5 et le raffiné à liv. st. 18/10 jusqu'à liv. st. V5 la tonne fob Londres. EXTERIEUR PAYS-BAS Le fer et l'acier La Commision parlementaire, chargée aux Pays-as de surveiller l'exécution des mesures décrétées ir le gouvernement concernant les exportations, ient de proposer aux autorités de modifier son l'écédenl arrêté relatif au fer et à l'acier et à en npêcher de façon absolue l'exportation. Les pommes de terre Le ministre de l'agriculture et du commerce aux ays-Bas vient de décider la création d'une commis-on de surveillance pour la vente et la distribution îs pommes de terrp. ANGLETERRE Le ravitaillement Au cours des débats sur les prix élevés qu'attei-nent les vivres, le ministre Runciman a attiré l'at ntion sur l'inixiortance de la question de transport. dit que lorsque les chantiers anglais sont en !eiue activité, ils peuvent construire annuellement millions de tonnes. Depuis le début de la guerre 1/2 millions de tonnes ont été perdus. Des mesures it été prises pour augmenter encore le rendement, l'on prévoit qu'un demi-million de tonnes quit-ront le chantier durant le second semestre de 1916. M. Runciman insista sur l'utilité, de réunir sous le direction unique les services de ravitaillement, annonça la nomination prochaine d'un contrôleur i ravitaillement, qui jouira de pouvoirs étendus. En attendant la nomination du contrôleur, le Dé-irtement du Commerce jouira de ces différents pou-)irs. xxx La Commission Royale des Grains annonce que le (lOuverneinent des Indes autorise l'exportation de I 400.000 tonnes de céréales en Angleterre, en France et en Italie. 1 DANEMARK , Les Antilles danoises Le referendum populaire sur la question de la cession des Antilles danoises est fixé au 14 décembre i prochain. ( —O- T I informations financieres BOURSE OFFICIEUSE D'ANVERS < Séance du 17 novembre. — Les vaieurs caputchou- ( tières sont décidément en pleine faveur à notre, mar ché et c'est vers le coin où elles se traitent que se porte dès l.e début de la séance la grosse part de Uas$jstançe. Les tendances de ce groupe étant visi-blement bonnes depuis quelques jours, les vendeurs ( se font rares alors que les ordres d'achats par contre g arrivent nombreux et assez importants. Dans ces j conditions les cours devaient forcément s'améliorer. ( La hausse pour certaines rubriques a même été un t peu vive s.enible-t-il pour pouvoir se maintenir à la , même allure, car il serait regrettable que des exa , gévations i intempestives compromissent la bonne marche d'un groupe susceptible, entre tous, d'entre- , •tenir l'animation à nos séances. L'intérêt porté au e groupe des caoutchoucs fait que les autres départe- t ments de la Bourse se trouvent quelque peu abandonnés. l es fonds d'Etats entre autres ont été moins < activement traités ce qui n'empêche qu'en règle générale les prix obtenus soient fermes si pas en non 1' velle avance. i Rentes belges et lots se retrouvent soutenus à leur 1 niveau précédent. Belge :• % 71-72, émission anglaise | 79,50-80, Bon du trésor 4 % 1917 100,75-101,25, Annui- i tés 3 % 77-78, Anvers 1S87 80,60-81,60, Anvers 190:3 68,25-69,25, Bruxelles 1905 67,25-68,25. Gand 1896 62-63, 1 Liège 1897 62,50-63,50, Ostende 56-57, lot du Congo s 79,75-80,75. 1 Quoique les affaires aient été moins suivies, cer x tains achats pour compte étranger et l'absence d'of- 1 fres permettent de coter des cours en amélioration nouvelle en valeurs internationales. Les Cédilles ne c-sont pas les moins favorisées puisque' nous voyons les nouvelles portées a 109,50-110,75, les~L 116,25-117,25, (! les H 7 °0 117 A et les 1\ "> % 97 A., les or 5 % font 110,50-111,25. Les 4 1/2 sont seuls traités parmi les fé- 1 déraux argentins. L'intérieur cote 95;75-96,75, l'exté- :I rieur 95,50-96,50, le 4 1/2 1911 95,25-96,25. On ne s'oc-cupe pas spécialement, des brésiliens qui rencontrent 1 toutefois de la demande à des prix soutenus, Fini- e ding 1914 103-104, le 4 % 1889 71-72, Uruguay 3 1/2 invarié à 71-72, la Cédule a acheteur à 100 cours A. 1 Chili 5 % 1896 95,50-96,50, le 4 1/2 1889 88 A. sans offres <' au marché. s En dettes asiatiques les mêmes cours se présentent en Japon Railway, soit 106-106,75, le 4 1/2 1900 est demandé à 99.50-100, le Chinois 4 1/2 1898 se relève à 82,50-83,50. En dettes continentales on se borne à traiter quelques russes et un peu de roumain. Le Roumain 4 % a 1890 cote 77,75-78,75, le 4 CY, 1908/10 64-65, le 4 % 1894 j 66-67, le i 1/2 1913 70-71,25. le 5 1903 80,75-81,75,- q Russe 3 1859 62,50-63,50, le 4 % 1880 74,50-75,50, le v Nicolas 85-86, le 5 % 1906 94,25-95,25. A peine quelques cours parviennent-ils à s'établir .) en valeurs relevant des rubriques diverses. Peu de changement, en titres hypothécaires. La privilégiée 1-Banque Belge s'échange à 1.062,50-1072,50 et l.a priv. i) Crédit Foncier Sud-Américain fait les mêmes prix. î Sansinenal 962,50-967,50. On n'accorde qu'une attention distraite aux valeurs pétrolitères ou cependant l'Astra Romana s'améliore 2: doucement jusqu'aux environs de 1100, soit 1075-1100. L'ordinaire Grosnyi 11e rencontre aucune demande et est offerte à 265Ô. L Un véritable engouement se • roduit pour les valeurs cao.utchoutières qui s'échangent rapidement à 0 des prix variant constamment. Parmi les plus favo I risées se trouve encore la. Ser-nah qui débute à 62,50 jiour s'élever jusque 66 mais sans se maintenir au A plus haut, l.a capital Tjisalak se paye 57-60 et la J part s'élève brusquement à 145-157,50, Kuang Rub- V ber 64-67, Kalitenga 31,50-34, Galang Besar 4,50-5,60, ^ Financière 150-157,50, Deli Moeda 175 A. ' Actions Tanganyika 79-80,25, oblig. J90-191. BOURSE OFFICIEUSE DE BRUXELLES \ Séance du 17 novembre. — L'allure de la présente séance ressemble fort à celle de la réunion pré • •' dente. Les transactions ne manquent pas, en effet, d'une certaine activité, mais 'es nrises de bénéfice provoquées par les bons cours obtenus donnent à l'ensemble du marché des tendances- fort irrégulières. N'oublions pas, d autre part, que - 'est la dernière séance de'la semaine et .pie .relie ci se «. irac- i" Jérise souvent par une louvleii!- plus ou m- ins pro- I" l'c'ucée. * Nos rentes et lots de villes o.i? de irmveau un jx marché calme au possible. Voici les c au - . Rente p belge 3 °o, 69,75-71,50; Bons du tiésjr 4 1917, 10! : Crédit Comm. 4 % I91G. 94,25 ; Vicinaux 2 1/2 •%' 1885 lots, 98,50: Anvers 1887, 80,25; Bruxelles 1905, 67,25-67,50.En obligations industrielles, on relève de bons cours en 4 1/2 %. Crédit Foncier d'Extrême-Orient à 380, en 5 % Tramways du Caire à 50.5 et 011 recherche !.: les 4 1/2 Electricité d'Odessa à 425, les 5 % Electricité 1 de Rosario à 485. r Les titres bancaires, assez bien travaillés les jours ^ précédents font preuve d'un certain calme aujour-d'hui. Le Crédit Liégeois est bien à 430, 432,50, l'or- n\ dinaire Crédit National Industriel est demandée à ® 262,50 et offerte à 265 et la Part de Réserve est à 5900 papier. ^ Affaires très restreintes également en valeurs de transports. La dividende Bruxellois est discutée à 780, 770, la dividende Espagne Electriques est soutenue à 46,25, 46,75 et les Tientsin progressent, à 850 en cap. et de 1200 à 1245 en fondateur. I/es valeurs sidérurgiques n'enregistrent que de B rares cours. A noter toutefois de bonnes cotations 2G en Providence Russe B de 620 à 627.50, en C de 262,50 in à 270, en jouissance Olkovaïa à 325, 335 et en jouis- ht sance Tôleries de Konstantinowka à 2550. La divi- d< dende Estampage du Donetz est bien aussi à 455 et e< là capital Monceau est lourde à 190. Au groupe charbonnier, il n'y en a encore que pour les titres à étiquettes hollandaises. Toutefois, les hauts cours atteints attirent, comme il fallait s'y attendre, des prises de bénéfices, qui entament les te cours des jours précédents. La dividende Laura se ç retrouve de 840 à 801,25 et h Wiilem-Sophia se tasse de 950 à 925, eh attendant, semble-t-il, qu'une nouvelle couche d'acheteurs vienne relever les prix. La Biélaïa se soutient à 15,50, Aiseau-Presles est offerte hc à 860 et Produits au Flénu est à 4200 papier. de Les petites rubriques sont bien négligées pour le d; moment. Bacarès garde sa bonne allure à 82, 80, 81, )K e! c'est tout pour cette partie de la cote. uj La plus grande partie de l'activité se concentre sur fa les valeurs coloniales, qui en profitent pour amé- ?! liorer leurs cours. Ainsi la capital Union Minière 9 progresse à 1540, 1530, 1550, 1545, 1560, 1580, 1570 et la _ dividende s'avance à 1460, 1470. L'ordinaire Katanga se tient bien à 2335, 2330, 2320 ; il en est de même de J la privilégiée à 2455, 2-445, 2'.70. En dividende Sim-kat, il y a acheteur à 360 ; en Plantations Lacourt, on fait 425 à' 430 en Capital et 445 à 455 en fondateur. En Tanganyika, 011 est ferme de 78,75 à 79 7/8; le plus l>as cours atteint hier est, paraît-il, ,79,75. Au groupe des plantations, les tendances restent favorables. Fauconnier est. demandée à 360 en capital et à 260 en fondateur ; Hévéa débute bien à 240 pour .. faire 227,50, 230 après ; Selangor ouvre à 335 pour , terminer à 327,50 après 330, la Sennah est mieux à 51,50, 62 ; Soengei-Lipoet se maintient à 405, 395 ; la capital Culture à Java continue à progresser à 120, s" 122,50 sur des demandes importantes et d'excellente r1 qualité, les capital Huil. de Sumatra font 85, 86,25 et les Plantations Annamites font 95. Aux diverses, toute l'activité est encore pour les so titres sucriers, qui, eux aussi, font mine de se tasser sur des réalisations de porteurs empressés de (.tl monnayer leurs bénéfices. La Suerière Européenne - ' est donc indécise de 83 à 80,50 en capital et de 58 ne à 56 en fondateur. Les Sucreries Saint-Jean, de leur 3Ôté, se tassent de 111,50 à 105 en capital. E11 ordinaire Grosnyi, on est plus faible à 2625, 2620, 2610. ei La capital Brasserie du Hainaut est demandée à 46. so Pas de tendance bien déterminée en valeurs étran-gères. Les cours donnés précédemment en Kaïping 10 n:t été retirés. La Barcelona fait encore 80, la Rio-Light 2° est demandée à 390, l'Agricole d'Egypte ca-pital est recherchée à 20 et l'obligation à 150. ra Lujar, ex-coupon de 12 francs, est quelque peu bousculée'de 722,50 à 695 pour finir à 700, la Rajah m est mieux à 930, 940 ; la petite Prado est. demandée 1 6, l'obligation Port de Para est recherchée à 170, 1*8 la Métallurgique Russo-Belge fait. 2l70 et la Tagan-rog progresse de 550 à 562,50. m COURS DU CHANGE Ro'itkrdam, 16 novembre. — Londres, IL 11,63 ; Ber in, (1. 41,67 1/2 ; Paris, fi. 41,85. Amsterdam, 16 novembre. — Londres, 11. 11.63 1/2 Serliu, 11. 4-1,75; Paris, 11. 41,90; Suisse, fl. 47,30 ienne, 11. 26,27 1/2 ; Copenhague, tl. 66 ; Stockholm 1. 69,05. La Banque Nationale de Belgique, succursale (h luy. — A partir du 27 novembre, les bureaux et les aisses seront transférés aux nouveaux locaux qua ïautrebande, le transfert des coffres-forts se ferr ltérieurement. Charbonnages réunis Laura et Vereeniging. — Quelques faits précis extraits du rapport démontren [ue contrairement à une opinion qui eut cours, la rospérité de l'entreprise n'est pas exçlusiveinen lue aux circonstances, c'est-à-dire aux prix élevés tteints par le charbon. Le rapport mentionne de -nombreux travaux pré (aratoires et principalement des sondages entrepris [ans les régions Est et Nord de la concession. Les ondages ont décélé l'existence au niveau de 224 mè res d'un terrain houiller particulièrement riche misque sur les 14 couches de charbon ainsi préci ées, 8 on! été reconnues exploitables, quelques-unes 'entre elles présentant une puissance vraiment re îarquable. A n'en pas douter, la mise en exploitation de ce i ou veau massif ouvre aux Charbonnages de Lahra t Vereeniging des réserves qui ne sont pas près 'être absorbées même par une extraction aussi pous ée à son extrême limite qu'elle le fut au cours du ernier exercice. (Rappelons simplement pour mémoire que Te chif L-e d'extraction de cet exercice fut de 387.800 ton es, en augmentation de 43.700 sur l'exercice 1913 914, le plus rapproché qui permette la comparaison, uisque 1914-1915 fut complètement influencé par la mobilisation de l'armée hollandaise.) La société se dispose néanmoins à entreprendre de .ouveaux sondages dans la jonction Nord-Ouest de es concessions, et elle est d'autant plus incitée à oursuivre ces recherches que les charbons décou-erts au cours des travaux dont nous venons de faire îention, se révèlent d'une richesse en matières vola-iles supérieure à celle des veines exploitées jus-u'ici.C'est assez dire que de longtemps notre marché ne esséra de s'intéresser à cette entreprise. Glaces d'Auvelais. — Le bilan au 30 juin 1916 fait essortir une perte de frJ 260.429,78, dont 98.913,13 est ttribiïable à l'exercice précédent. La situation finan-ière de la société reste bonne heureusement ; Tactil éalisable atteint fr. 2.889.247,53, alors que le passil xigible ne monte qu'à fr. 670.171,55. Gelsenkirchen. — On annonce que la Siegerlandei ;isen-Berg\verk Gewerkschaft Vereinagte Henriette, c Niederschelden, est devenue la propriété de la Gel-enkirchener Bergwerks A. G. VILLE D^ANVERS NOS TRAMWAYS Par suite des travaux de reconstruction des égouts u Marché St. Jacques,le service de la ligne 10 se fera ar les Courte et Longue rues Neuve, tant à l'aller u'au retour. Les voitures partiront dans la Courte ue Neuve, à hauteur de la rue Suderman. Le service de la ligne 11 se fera par le Marché St. icques jusqu'à proximité des chantiers. Les voyageurs se rendant vers le centre de la ville ourront changer de voiture à là place de la Commue pour continuer leur voyage soit- par la rue îeuve ou par le Marché St. Jacques. LE SON La prochaine distribution de son se fera le jeudi } courant au Queen's Hôtel. AUX MAGASINS DU COMITE NATIONAL es rations pour la seconde quinzaine de novembre Distribution du service pour la seconde quinzaine u mois : uiidi 20 nov. A. B. Iardi 21 » C. D. jusques et y compris De L. lercredi 22 » 1). à commencer par De M. Midi 23 » E. F. G. H. I. endredi 24 » .1. K. L. N. ainedi 25 » M. P. midi 27 » R. S. Iardi 28 » O. Q. T. U. V. jusques et y compris Van der H. lercredi 29 » Van der I. jusques et y compris Van U. îudi 30 » Van V. W. X. Y. Z. Vendredi lr et samedi 2 déc., pour les personnes qui n'auraient pas reçu leurs rations pendant le mois courant. On peut se procurer : Céréaline. — 100 grammes, à 6 centimes, pour les irsomies qui n'ont pas acheté cette-marchandise îndant la première période. Saindoux. — 400 grammes, à 92 centimes, pour les irsonnes. qui n'ojit pas acheté cette marchandise îndant la première période. Riz. — Une ration de 400 grammes par personne, 27 centimes. Les rations pour le mois de décembre Les rations pour le mois de décembre ont été fixées mime suit : 500 grammes de riz, par personne, à tison de 66 centimes le kilo ; 200 grammes de cêréa- ii e, à 55 centimes le kilo ; 500 grammes de haricots ancs, à I franc le kilo ; 300"grammes de saindoux, fr. 2.30 le kilo ; 250 grammes de toréaline (seigle irréfié, eu paquets-de 500 grammes), à fr. 1,— le 10 ; 1 brique de savon blanc dur (pesant 40 à 50 •animes) pour deux personnes, à raison de 20 centi-es la brique. Sont exclus de- la distribution de saindoux : les nichers, les charcutiers, les marchands de lait et s beurre. COMITE POUR L'ALIMENTATION DES POULES Siège : Café des Arcades, 19, rue Van Ertbom Les propriétaires de poules d'Anvers, Bérchem et jrgerhout qui se sont fait inscrire les 23, 24, 25 et octobre dernier, pour l'obtention de criblure, sont stamment priés de venir la prendre, munis de leur >n, à la « Criée», 21, rue Van Ertborn, de 9 à 1 et 1 3 à 5 heures (H. T.). La distribution est fixée mme suit : Lundi 20 novembre 1916 : les bons de 1 à 350 ; Mardi 21 novembre 1916 : les bons de 351 à 700 : Mercredi 22 novembre 1916 : les bons de 701 et plus. 11 faut se munir des sacs nécessaires pour empor r la criblure. OCIETE PROTECTRICE DU PIGEON-VOYAGEUR Siège Chaussée de Malines, 15 Les colombophiles d'Anvers, Bercliem et Borger-iiit, qui sont inscrits pour de la criblure en octobre rnier, et qui sont en possession d'un bon non ité, ainsi que ceux qui sont encore en possion d'un m daté et qui n'ont pas été servis lors de la dèr-ère distribution, sont priés de venir prendre sans ute la criblure, munis de leur bon, à la «Criée.», , rue Van Ertborn, le jeudi 23 novembre 1916, de ii 1 et de 3 à 5 heures H. T.). Magasins communaux des cantons de Borgerhout, Berchem et enviions Société Coopérative à Borgerhout COMMUNE DE BERCHEM Service de ravitaillement La vente de sucre, chicorée, lait condensé et sou-:rs-sabots aura lieu aux jours indiqués ci-dessous, aque fois de 9 à 1 et de 3 à 5 heures (H. T.). Sucre. — Une ration par personne. La ration de cre se compose uj : 460 grammes sucre rangé et 100 animes cassonade, soit 560 grammes ensemble à centimes. Chicorée. — Une ration de 125 grammes par per une au prix de 9 centimes la ration. Lait condensé. — Marque « Monarch » et « Her-le » au prix de fr. 1,70 la boite. Les ménages de 1 à lersonnes obtiennent 1 boîte, ceux de 5 à 8 person-s 2 boites et ceux de 9 et plus de personnes 3 boîtes. Souliers-sabots. — Semelles en bois, couverture toile à voile vernie. Les prix des souliers-sabots lit. fixés comme suit : numéros 27 à 29, fr. 3,20 ; « 30 à 35, fr. 3,50; n»' 36 à 40, fr. 3,65 ; n08 41 à , fi1. 3,80 ; nos 40 à 48, fr. 4. La vente se fera comme suit : Lundi 20 novembre, le matin, pour les livrets dé tionnernent de 1 à 600 ; l'après-midi, de 601 à 900 ; Mardi 21 novembre, le matin, de 901 à 1500 ; l'après-idi, (le 1501 à 1800 ; Mercredi 22 novembre, le matin, de 1801 à 2400; près-midi, de 2401 à 2700 ; Jeudi 23 novembre, le matin, de 2701 à 3300 ; l'après-idi, de 3301 à 3600 ; Vendredi 24 novembre, le matin, de 3601 à 4200 ; l'après-midi, de 4201 à 7i500 ; Samedi 25 novembre, le matin, de 4501 à 5100 ; l'après-midi, de 5101 à 5400 ; Lundi 27 novembre, le matin, de 5401 à 6000 ; l'après-midi, de 6001 à 6300 ; Mardi 28 novembre, le matin, de 6301 à 6900 ; l'après-midi, de 6901 jusqu'à la fin. Il faut se munir du montant exact. Les bons libres . du Comité sont admis en paiement. La distribution des bons se fera par le Hoogeweg, à côté du numéro 75. Chacun doit apporter le nouveau livret gris de rationnement.Les marchandises achetées doivent être prises chez le boutiquer de son choix. Les rations ne sont pas obtena.bles autre part. On doit pouvoir également montrer, dans le magasin, le nouveau livret de rationnement. Les marchandises doivent être prises endéans les sept jours. État-Civil VILLE D'ANVERS Déclarations de décès du 17 novembre 1916 Sexe masculin : T. Nissen, s. p., 71 ans. ép. de M. Thonoii, Longue rue Van Bloer, 64. — J. Asselbergh, ouvrier, 47 ans, ép. de M. De Wolf, dom. à Terliae-gen. — P. Jespers, journ., 70 ans, ép. de M. Pulinckx, Longue rue des Choux, 78. — S. Van Meerbeeck, journ., 51 ans, ép. de L. Breugelmans, Courte rue de la Chapelle des Bateliers, 11. Sexe féminin : M. Guns, 51 ans, ép. de P. Hen-drickx, rue de la Petite Ourse, 18. — H. Schrnidt, 13 ans, Vieux Marché au Blé, 68. — A. Van de Wiele, servante, 39 ans, Longue rue d'Argile, 249. — B. Gy-seîs, 40 ans, ép, de E. Verheyen, rue Quellin, 3. — M. Van Ael, 53 ans, ép. de C. Boone, Rempart des Béguines, 18. > Décès. — Sexe masc. : 4 ; sexe fém. : 5. Total : 9. Naissances. — Sexe masc. : 5; sexe fém. : 3. Total : 8. Publications de mariage du dimanche 19 novembre 1916 G. De Paepe, batelier, rue de Londres, 6, et S. Van Reetb. s. p., rue de Bordeaux, 3. G. Germer, commis, à Borgerhout, et L. Ensch, s. p., rue de l'Enseignement, 46. L. Vanwesenbeeck, employé aux Chemins de fer, à Calmpthout, et B. Milliau, servante, rue du Lim bourg, 58. E. Schnell, directeur de fabrique, à Mannheim. et E. Siemes, s. p., place de Meir, 93. E. Guelinckx, marin, rue Edouard Pecher, 49, et J. Van Alplien, tailleuse, rue Edouard Pecher, 49. •L Hupez, ajusteur, rue Kronenburg, 84, et M. Clau-waert, journ., rue Egmont, 5. F. Siemons, boulanger, rue St. Roch, 66, et M. Kestemont, couturière, rue St. Roch, 66. J. B. Engelen, cigarier, place des Courtiers, 14, ei M. Allaert, journ., quai Flamand, 73. L. Crouwels, journ., rue du Paradis, 29, et M. Vos, servante, Marché aux Bœufs, 1. U. Kampen, maçon, Longue rue des Champs, 74, et H. Van Hovorst, couturière, rue St. Job, 16/18. E. Arekens, confiseur, rue des Vieillards, .18/2, et C Heirweg, journ., rue de l'Aviron, 12. X. Schoenniaekers, journ., Canal Falcon, 12, et P. Bijnen, journ., Canal Falcon, 12. G. Van de Velde, journ., Longue rue aux Choux, 72, et E. Lafaille, journ., Courte rue Stuivenberg, 7. G. Lauwers, forgeron, à Malines, et R. Merteus, s. j)., avenue de l'Industrie, 66. P. Moeneclaey, commis, Longue rue Scholiers, 13, et A. de Metz, s. p., Longue rue Scholiers, 13. E. Colleman, chauffeur, rue du Gaz, 66, et C. D'hooghe, journ., rue du Gaz, 66. C. Rôttger, journ., rue du Couvent, 57/3, et J. de Freitas, journ., rue du Couvent, 57/4 K. Hansen, ajusteur, rue Reynders, 37, et P. Dzier-zanowski, s. p., rue Reynders, 3?. COMMUNE DE BERCHEM Déclarations de décès du 10 au 17 novembre 1916 Sexe masculin : 1 enfant en-dessous de 7 ans. Sexe féminin : M. Peeters, s. p., 58 ans, ép. de J. Springael, à Contich. — 1 enfant en-dessous de 7 ans. Naissances. — Sexe masc. : 3; sexe fém. : L Total : 4. Mariage annoncé .1. B. Goyvaerts, employé au tram, rue Delescluze, * 7:j, et I-'.. Denhaere. repasseuse, Hoogeweg, 50. COMMUNE DE BORGERHOUT Déclarations de décès du 10 au 16 novembre 1916 Sexe masculin : E. J. M. Gios, 7 ans, mie du Soleil, 55. — Fl. De Wever, diamantaire ,19 ans, rue Godts 43. — P. ' Verstraelen, s. p., 75 ans. veuf de M. Th. Celen, ép. de A. C. Sofferie, rue de la Fabrique, 24. — I enfant mort-né. Sexe féminin : A. Steurs, 60 ans, ép. de A. Van den Broeck, rue Montagne aux Chats, 39. — M. J. Ch. Peeters, 27 a.ns, ép. de C. Deprez, Chaussée de Turnhout, 191. — J. Coolens, s. p., 74 ans, veuve de L. Van de Wa'uwer, rue de la Victoire, 10 — P. Visser s 51 ans, veuve de C. F. Herts, ép. de J. B. Sleeckx. plaine Kruger, 23. — A. Fleuren, s. p., 86 ans, veuve de M. Van Langendonck, rue au Pommes, 26. — I enfant en-dessous de 7 ans. Naissances. — Sexe masc. : 2 • sexe fém. : 2. Total : 4. Mariages contractés C. F. N. Vercruysse avec H. M. Stuyts. — Ch. Wuyts avec J. R. Mertens. — F. M. J. Moorkens avec i. Naaykens. — H. V. Joncret avec V. Hochepied. — A. Van de Yel avec C. Van Hoydonck. — G. Ja sp. ter s avec L. Withaagen. Mariages annoncés P. Lassau, boutiquier, chaussée de Turnhout, 201. et J. Vander Veren, boutiquière, chaussée de Turnhout. 224. F. De Vos, confiseur, à Schooten, et A. M. De Laedt, s. p., rue Van Geert, 47. J. L. Janssen, cafetier, à Anvers, et M. E. F. Van Everbroeck, s. p., rue Longue, 15. memento de l'actionnaire ASSEMBLEES ANNONCEES 20 novembre Société anonyme Grande Boulangerie Wilmus, à 12 heures, au siège social, rue Dagnelies, à Charleroi. Charbonnages de Grichino, société anonyme, a 2 h. 1/2 de l'après-midi, au siège social, 19, -je du Gouvernement Provisoire, à Bruxelles. Garden City du Nouveau Parc d'Anvers, soc. ano-anonyme, à 2 h. 1/2 de l'après-midi, au Château d'Elsdonck, à Widryck. Société anonyme des Ciments de la Meuse, à Ri-vière-Lustin, à 4 heures de relevée, à la Banque Générale Belge, 2, rue' Saint-Loup, à Namur. 21 novembre Compagnie Générale de Mines, société anonyme à Bruxelles, à 3 heures, au siège social, 20, rue Mon-toyer, à Bruxelles. .Mines d'Etain d'Avelleda, société anonyme à Bruxelles, à midi, au siège social, place de Louvain, 10, à Bruxelles. Société anonyme Les Ateliers Richelot, à Nivelles, à. 10 heures du matin, au siège social, à Nivelles. Société Nouvelle des Produits Céraminques et Ré fractaires xle Vladimirovka, société anonyme à Bruxelles, à 11 heures, au siège social, 19, rue du Gouvernement Provisoire, à Bruxelles. Manufacture d'Epingles et d'Aiguilles, société anonyme à Anderlecht, à 15 heures, 16, rue J. 13. Meunier, à Bruxelles. Société d'Etudes des Entreprises Russes, société anonyme à Bruxelles, à 2 heures, au siège social, 19, rue du Gouvernement Provisoire, à Bruxelles. Crédit Foncier Sud-Américain Société Anonyme 9, Grand'Place, à ANVERS MM. les actionnaires sont invités à assister à l'as-semlbée générale statutaire qui aura lieu le LUNDI 27 NOVEMBRE 1916, à midi (H. E. C.), au siège social, 9, Grand'Place, à Anvers. ORDRE DU JOUR : 1° Rapports des Administrateurs et des Commissaires ; 2° Approbation du Bilan et du Compte de Profits et Pertes ; 3° Décharge de leurs mandats aux membres du Conseil général ; 4° Nominations statutaires. 5° Divers. Pouf pouvoir assister à cette assemblée, MM. les actionnaires sont tenus de se conformer à l'article 26 des statuts.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.  

Il n'y a pas de texte OCR pour ce journal.
Cet article est une édition du titre Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires appartenant à la catégorie Financieel-economische pers, parue à Anvers du 1858 au 1979.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Ajouter à la collection

Emplacement

Périodes