Informations belges

178 0
26 November 1917
close

Why do you want to report this item?

Remarks

Send
s.n. 1917, 26 November. Informations belges. Seen on 25 February 2020, on https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/en/pid/n29p26r01p/
Show text

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

N° 527 26 Norembre 1917 Informations Belges Observation importante de publication. On aura donc égard aux classifications ci-après : (x) signifie : Information indirecte et qui, tout en présentant des caractères suffisants de vérité, n'a pu être contrôlée sur source. (xx) signifie : Information indirecte qui a pu être contrôlée sur source. (xxx) signifie : Information de source officieuse ou officielle belge. Les notes d'information directe et personnelle ne sont précédées d'aucun signe. Adresser les oommunioations de service : 39, rue Jacques-Louer, tiE HA.VR.E (Seine-Inférieure) France. (xxx) — Dans l'Est africain allemand. — Nouveaux succès des troupes belges. (Communiqué du Ministère belge des Colonies du 24 Novembre I9Ij) — Les succès remportés par l'offensive des troupes alliées dans la région de Mahenge ont porté leurs fruits. Chassé de Mahenge par nos troupes, l'ennemi fut obligé à la retraite ; menacé dans toutes les directions par les colonnes alliées, il précipita sa marche vers le sud. Une colonne légère de troupes belges venant du plateau de Mahenge, coopérant avec une colonne britannique, fut lancée à la poursuite des forces allemandes en retraite vers la route de Songea à Liwale. Au cours de cette poursuite, d'importantes captures en personnel européen, en soldats indigènes et en matériel furent faites par les troupes alliées. Le 16 novembre, une compagnie détachée du groupement belge de Liwale eut un engagement avec une force ennemie. Elle captura le chef du détachement ainsi que 5 soldats noirs et mit en fuite le restant de la troupe. L'ennemi abandonna sur le terrain une mitrailleuse, du matériel et un hôpital contenant deux officiers allemands et une vingtaine de soldats blessés. Plus au sud, près de la frontière portugaise, l'action des troupes britanniques se poursuit avec succès. Militaires français décorés par le roi Albert.— (Front belge, 24 novembre 1917). — Le roi Albert vient encore d'accorder les distinctions suivantes à des militaires français' qui se sont particulièrement distingués alors qu'ils se trouvaient en service sur le front belge. Sont cités à l'ordre du jour de l'armée et décorés de la Croix de guerre : Fernand Baudinet, jeune téléphoniste, courageux, grièvement blessé ; Pierre Ferry, canonnier, agent de liaison, tué ; Armand Maze, brancardier, très courageux, blessé en allant au secours d'un homme blessé très grièvement ; Emile Gessler, téléphoniste dévoué et courageux, blessé ; Maurice Ribaud, canonnier, gravement blessé ; Lanrent Maurel, canonnier courageux et d'excellente conduite, tombé en brave ; André Huguet, très bon canonnier, très brave au feu, blessé. Le moral au front belge. — Deux anecdotes . — {Front belge, novembre 1917 : d'un témoin oculaire). — Vous me demandez des anecdotes du front. Je puis vous en raconter... évidemment. Mais le choix est difficile. Entendez par là que j'ignore le genre qui vous plaira. Voici une anecdote qui date d'hier. Une forte escadre de gothas est allée bombarder un village de la côte flamande. Elle était protégée par des avions de chasse,plus légers et plus rapides, qui volaient au-dessus et tournaient autour comme des chiens de berger autour d'un troupeau. Dans le ciel pur d'une belle journée de novembre, le spectacle de cette flotte aérienne toute entourée de flocons de shrapnells par nos batteries contre avions, est prestigieux. Le bombardement dure quelques minutes, puis les Allemands se tirent des ailes. Il y a eu des victimes. C'est ce qu'un soldat wallon raconte à la vieille veuve westflamande chez qui il est en logement,en un parler bilingue. Il exagère l'importance des dégâts, car la rumeur publique a tôt fait d'amplifier les faits et il rapporte ce qu'il a entendu raconter : Une bombe est tombée dans une auto où il yavait trois personnes. Elles ont été tuées ? interroge la vieillefemme. Savez-vous ce que c'est qu'une mallepanier,fait le soldat en une question-réponse inattendue « 999 — Une malle... un panier... un panier qui sertde malle. .. . — « Eene mande »... un panier...Oui,je sais. — De ces trois personnes, il n'est pas resté assezde chairs pour remplir une malle-panier. Silence. Tous deux s'abîment quelques instants dans leurs réflexions. Puis la conversation reprend. La femme et le soldat parlent de la cherté sans cesse croissante de la vie. .. L'anecdote n'est pas « plaisante » peut-être, mais je vous en garantis l'authenticité absolue. En voici une autre, plus gaie, et qui n'est pas moins authentique. Elle se rapporte à un bombardement de ville française — très généreusement arrosée ces temps derniers — et qui a eu lieu le même jour. Dans un mess d'officiers, au souper. Le menu est vivement critiqué.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
This item is a publication of the title Informations belges belonging to the category Oorlogspers, published in Le Havre from 1916 to 1919.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Add to collection

Location

Subjects

Periods