L'écho d'Anvers

794885 0
12 October 1914
close

Why do you want to report this item?

Remarks

Send
s.n. 1914, 12 October. L'écho d'Anvers. Seen on 19 September 2019, on https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/en/pid/416sx64x09/
Show text

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

No. 3. Lundi 12 Octobre 1914. 10 centimes. L'ECHO D'ANVERS Direction=Rédaction : ARTHUR de GERS. Bureaux: Bergen=op=Zoom, Boschstraat 68. La Situation. Il faudra encore atteindre quelques jours avant que se fassent jour les conséquences de la prise d'Anvers, en d'autres ternes avant que les Allemands aient retiré les troupes qui ont pombattu contre notre ville et les aient envoyées à nouveau Contre les alliés. En ce moment il s'agit surtout de savoir :s'ils veulent également s'assurer toute la pôte de la mer, dans la direction de Gand et d'Ostende, où se prouvent les forces Anglaises et Relgtes. Si les ennemis iréussisisent a occuper Ostende, ils étendront probablement leur front le long de la mer, vers te 'Sud, avec en perspective une bataille à Jhinkerque. En jetant un coup d'œil sur la carte, et en cas1 de {réussite du susdit mouvement, la position des Allemands au nord de la France (la bataille aux environs de Lille et d'Atrecht continue ferme) devient sensiblement meilleure, comparativement à la situation d'il (y a quelques jours, lorsque la garnison d'Anvers pouvait menacer }e front Louvain—Bruxelles—Alost par ses sorties répétées et la côte avec le Nord Ouest Belge en possession des alliés. Est-ce que les 'Allemands réussiront à .conquérir .cette position meilleure? Voilà ce que seuls le s événements futurs pourront dévoiler.En attendant les communiqués Anglais semblent expliquer clairement que les dernières £4 heures (ces heures de bombardement terrible et de fuite éperdue ,des habitants de la Ville) pnt (plutôt servi à protéger les années en retraite par l'Ouest. En effet nous avons appris que la retraite fut même poupée à environ 2000 Anglais, qui furent forcés d'entrer dans la, FJLandre £ee-landaise.Di'aprés les avis qui arrivent de l'Est, on peut conclure que les Russes ont momentanément dù reculer en Galicie, sans fivoir pu jusqu'à présent prendre Premyszl. Si les Autrichiens tiennent bon, .ce succès aura évidemment une répercussion formidable sur les troupes .combattantes; par contre si Premyszl tombe aux mains des Russes, la démoralisation sera complète. (N. R. ,Çt.) La Chute d'Anvers. LONDRES, 11 octobre (R. 0.) Plusieurs vapeurs sont arrivés hier à Folkestone avec des réfugiés d'Anvers ; parmi eux se trouvent 600 blessés Anglais; pes derniers furent conduits par auto ambulance à Ramsgate. BRUXELLES, 11 oct. (Wolff.) Generaal von Beseler, commandant supérieur des troupes assiégeantes d'Anvers, a affiché la proclamation suivante : „Les soldats Allemands sont entrés aujourd'hui en vainqueurs „dans votre ville; aucun die vos „citoyens ne sera maltraité, aussi ^longtemps que vous vous abstenez „de tout acte hostile. Tout rébellion pourrait amener une punition sévère et la destruction de „votre belle ville." BRUXELLES, 11 oct. (Wolff.) Les affiches émanant du 'Gouvernement militaire Allemand annonçant la prise d'Anvers, a fortement impressionné les habitants de Bruxelles, qui ont été trompés par les communiqués des journaux Belges, Français et Anglais et qui jusqu'au dernier moment ont toujours cru à l'impossibilité de la prise d'Anvers. PUTTE, 11 oct. (Maasbode.) Nous avons à nouveau visité la ville occupée ; peu de personnes sont rentrées ; tous les hommes valides craignent d'être incorporés dans l'armée Allemande. C'est une profonde erreur. Malheureusement on ne saurait — par aucun moyen — convaincre les réfugiés Anver-sois.A Anvers on constata un peu plus de mouvement qu'hier. [Tout est fermé excepté quelques pafés. Ce soir une jîartie de la ville était éclairée; les canons qui se trouvaient sur les boulevards ont été retirés. Au delà de l'Escaut, dans les Flandres, on pouvait percevoir im grand mouvement des troupes Allemandes. Beaucoup de hussards de la mort sans monture. Un avis de Bruxelles envoyé au Kôlnische Zeitung informe que le nombre de soldats Allemands devant Anvers, avant le bombardement, s'élevait à 120.000 hommes. El? Bosnie. VIENNE, 9 OcÈober. L'action tendant à repousser l'ennemi en Bosnie continue. Outre les succès déjà remportés, un coup décisif fut porté refoulant la colonne Nord de Srebenice dans la direction de Bajna Basta audela de la Drina, où les munitions des Serbes tombèrent aux mains des Autrichiens. Des forces commandées par le général Mylos ont été refoulées par nos combattants à Romania Planina, aprè3 deux jours de lutte. Un bataillon du lime régiment fut capturé, y compris de nombreux canons. Les livrets d'épargne Belges. Les réfugiés sont informés que ceux qui possèdent des livrets d'épargne Belges peuvent obteniur des avances d'argent à tous les bureaux de poste du Pays. Blessés Belges à Middelburg. A l'hôpital militaire: Victor van Grombrugge, Jules Bernard, Emile Eyland, Joseph Ghuesquier, Marc Samain, Hendrik Michielsen, Aug. van Herk, Edmond de Home, Servais prévôt, Henri Guissart, Louis Deanscutter, El. de Smecht, George Bervoeis, Charles Paquot, Maurice Demet, Charles Haydon, Gillade Clément, Constant Borremans, Antoine Apo-tekers, Edouard Suys, Gu. He-laers. Pierre Léc lard Roenen, Pierre van Geirt, Frans Dressel-aerts, Gustave v. Vanhouche, Charles van de Winckel, Joseph Larein. A' l'ambulance: Lieutenant Boulanger, Sous-Lieutenant Habarn, Sous-Lieute-nant Van Decopelle, Sous-Lieutenant Kort. Les dégâts à Anvers. A lire certains journaux, toute la ville d'Anvers (était en feu : qu'on nous épargne donc les exagérations malencontreuses, et qu'on ne nous dépeigne pas la situation plus grave qu'elle n'est effectivement. En réalité le côté Sud de la ville a souffert le plus : une maison rue Brederode; trois rue du Compromis; beaucoup de demeures rue du Palais, rue Anselmo, rue Fourment, rue Ballaer, rue du Peuple, marché aux souliers. La tour de la cathédrale est .intacte ainsi que celle de l'église Saint Jacques. Les maisons situées aux trois coins de la rue de l'Escaut, rue des Gueux, rue du Peuple ont été fortement endommagées. Le Docteur François d'Anvers doit nous revenir demain, pe qui nous permettra de donner des renseignements complémentaires. La Prise de Gand. SAS VAN GENT, 12 oct. Les Allemands sont entrés dans la ville de Gand. AVIS. Nous informons en réponse aux lettres que nous avons reçues de divers lecteurs en cette voile, que nous reproduisons les nouvelles telles quelles, aussi bien de Source Allemande que celles des alliés. Après chaque dépèche nous indiquons la Source. A. de G. Nos Télégrammes PARIS, 11 Octobre. La cavalerie Allemande qui avait été défaite à l'Est de l'Aire, se retire dans les environs d'Ar-mentières.Entre Arras et l'Oise de violentes attaques de l'ennemi ont été repoussées avec succès. Au nord de l'Aisne, nous avons fait un léger progrès, surtout au Nord Ouest de Soissons. Entre Craonne et Reims les sorties de nuit des Allemands ont été gagnées. Aprimont, pris et repris, est resté entre nos mains après une lutte acharnée. A l'Aile droite, en Lorraine et dans les Vosges, rien de bien saillant. En résumé, nous avons conservé partout nos positions. VIENNE, 11 Octobre (W.B.) Notre vif assaut délivra Premyszl du siège ennemi ; nos troupes entrèrent dans la ville ; là où les Russes voulurent résister, la défaite fut complète ; dans leur fuite au delà des fleuves Sieniawa et Lerajsk, les prisonniers se comptent en nombre incalculable. CETTINIÉ, 11 Octobre (R.O.) Avant hier l'armée Monténégrine, en route sur Serajevo, mit en déroute une armée de 20,000 hommes. Les Autrichiens perdirent dans ce combat 1500 soldats, et pendant leur retraite sur Kalinovski 500 combattants furent fait prisonniers. En outre, les Monténégrins capturèrent de nombreux canons. BERLIN, 11 Octobre (W.B.) Le prince Joachim est guéri de sa blessure et est retourné au front. LONDRES, 11 octobre. Le gouvernement Anglais a accepté l'offre du gouvernement Australien, soit l'envoi d'une nouvelle brigade de cavalerie légère. C'est le troissième corps Australien que la colonie expédie. SAS VAN GENT, 11 petobre. Dans les Flandres les pombats entre Allemands et Belges-Anglais continuent; il paraît que les alliés ont l'avantage, et d'après les bruits qui nous parviennent de divers côtés, les Allemands auraient été repoussés jusque Saint Nicolas. Il est certifié que Gand est toujours occupé par les troupes Franco-Anglaises. Les Belges ont détruit les ponts électriques près de Selzaete. Le long de la frontière Hollainc daise, de forts détachements continuent à patrouiller, dans Je but de capturer les troupes Belges éparpillées dans leur retraite pu bien de les forcer 'de franchir la frontière Hollandaise. A Koewacht arrivèrent de nouveau 1500 soldats Belges: ils furent aussitôt désarmés. Les réfugiés également continuent à affluer au Sas van Gent. PARIS, 11 octobre. (Reuter). Deux aviateurs Allemands ont jeté une vingtaine de hombes sur différentes sections. Trois personnes furent tuées et quarantée blessées, notamment au faubourg Saint Anto,ine et Rue Lafayette. Les dégâts sont insignifiants. Une bombe tomba sur la toiture de l'église Notre Dame, sans éclater. Plusieurs aviateurs Français privent le vol à la poursuite de l'ennemi.V DU. PORTUGAL. Le Kôlnische V.olkszeitung à reçu un télégramme de Rome que la déclaration de guerre du Portugal à l'Allemagne peut être attendue à tout moment. M. Baer, consul général à Francfort sur Main a été déjà quitté. 1, BUCHAREST, 10 o.ctobre. Le parlement se réunira demain. Le prince héritier Fernand prêtera serment devant les représentants"; ensuite, il sera pro.clamé Roi de, Roumanie et la princesse héritière Marie, Reine de Roumanie. Le Prince Charles prend Je titre de Prince héritier. 's GRAVENHAGE, 12 o.ctobre. M. Ruijsch de Beerenbroeck, vice président de la commission Royale des réfugiés, a été désigné par le ministre Corth van der Linden comme commissaire délégué du po-mité pour la défense des intérêts des réfugiés. Ce matin, par l'énorme pohue, le transport des réfugiés ^ été Momentanément interrompu. LA HAYE, 12 octobre. Les dépôts de Leeuwarden et Groningen, spécialement affectés aux prisonniers Anglais, sont actuellement sous le commandement des lieutenants-colonels J,. Termaat en JP. van Trooijen. En ce moment il y a en tout 22.000 soldats prisonniers en Hollande.Ce matin, à 6V2 heures, un train nous apporta 1600 Belges formant partie de la garnison d'Anvers. Ils furent expédiés à Ockenburg, près de Loosduinen. PARIS, 11 o.ctobre (officiel) 11 heures. Il n'y rien d'intéressant à signaler. ^ Un drapeau ennemi a été pris. La situation générale cl'hier est satisfaisante. BERLIN, 11 octobre (officiel.) Le 10 octobre, à l'ouest de Lille, une division de cavalerie Française a été décimée près de Hasenbrouck. Une autre division fut repoussée avec des pertes énormes. Les attaques sur tout le front n'ont pas encore donné de résultat. TERNEUZEN, 11 octobre. (N. R. Ct.) L'arrivée de soldats fuyards pon-tinue ; d'après les estimations, leur nombre s'élèverait à 15.000. Les boulangers et les magasins de vivres sont franchement surmenés pour pourvoir aux besoins de tous. Pour obvier à la famine qui pour rait sévir temporairement, Rotterdam nous envoie de nouveaux convois. Les frontières sont devenues d'immenses arsenaux comblés de fusils et de munitions de guerre. Les ambulances ont reçu quelques nouveaux blessés. J'apprends que les Allemands n'ont pas encore poussé leur marche en avant dans la direction de Gand; ils ont échoué dans leur tentative grâce à la présence des troupes Franco-Anglaises. Des voyageurs d'Ostende annoncent que de nouveaux renforts Anglais sont attendus" aujourd'hui par mer. ANNONCES. Bericht aan de Nlerxemenaren. Aile dagen vergadering van 10 tôt 11 en van 3 tôt 4 uur in het lokaal „Koren-beurs" Potterstraat 1 73. Avis aux Merxemots. Réunion tous les jours de 10 à 11 et 3 à 4 heures un local „Korenbeurs" Potterstraat I 73. Le Comité : Les président: Victor Cordemans. Dr. B. Timmerman. Les secretaire : Léonard Beijsens. Henry Van Buyten.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
This item is a publication of the title L'écho d'Anvers belonging to the category Oorlogspers, published in Bergen-op-Zoom from 1914 to 1915.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Add to collection