La semaine politique: journal socialiste hebdomadaire

327 0
25 januari 1914
close

Waarom wilt u dit item rapporteren?

Opmerkingen

Verzenden
s.n. 1914, 25 Januari. La semaine politique: journal socialiste hebdomadaire. Geraadpleegd op 15 september 2019, op https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/nl/pid/gq6qz2384v/
Toon tekst

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Troisième Année. — n° 4 Dimanche 25 janvier 1914 Le Numéro : 10 Centimes JOURNAL SOCIALISTE HEBDOMADAIRE La Semaine Politique flDlVIIJSlISTIÎflLTlOrl : Antony Neuckens 43, rue de l'Education, Bruxelles î*ÉDfl.CTIOM ; Max HALLET et Camille HUYSMANS 17, rue Joseph-Stevens, Bruxelles RBOfiriElVlEflTS : Belgique : 5 fiancs par an. Etranger : S francs par an. SOMMAIRE : Conception différente, de la mission du Conseil les Hospices. — Chronique de la Semaine. — Comment les révolutionnâmes chinois furent trahis ;t vendus (U.-L. Harm.vg). — Thé >tres. Demandez tarif des annonces à l'Ad-nlnistration : 43, rue de l'Education, Bruxelles. Conception différente de la Mission du Conseil des Hospices Ancien Conseil : Ne faire les dépenses que lorsque les ressources le permettent. Nouveau Conseil : Faire les dépenses si elles sont indispensables, même quand les ressources habituelles sont insuffisantes. * * m Le nouveau Conseil est critiqué parce qu'il dépense plus que l'ancien. Pouvait-il en être autrement? Non. Pour le démontrer, on peut se servir d'un rapport de M. le Dr Vandervelde, rapport élaboré par une Commission composée de MM. les D™ Depage, Jacques et Vandervelde. Ce document est d'autant plus intéressant qu'il a été publié en 1904, c'est-à-dire à la veille de l'entrée en fonctions du nouveau Conseil des Hospices. M. le Dr Vandervelde disait tout d'abord : « La vétusté des locaux, leur insuffisance permettent d'affirmer que les frais de réparations iront en augmentant chaque année. » Le nouveau Conseil a reconnu la vétusté et l'insuffisance des locaux et il a fait les dé-Denses nécessaires. A propos des dépenses relatives aux « médicaments », M. le Dr Vandervelde disait, en-:re autres: « Quant aux spécialités pharmaceu-:iques, il est impossible, selon nous, d'en -éduire actuellement l'emploi... (( Faut-il chercher à réaliser des économies sur les produits employés pour la désinfection? Poser la question, c'est la résoudre, et nous cesserions de mériter la confiance du Conseil des Hospices si nous n'avions pour préoccupation constante de compléter et de perfectionner nos moyens de désinfection. » S'occupant des instruments de chirurgie, appareils, etc., le rapporteur dit : « Nous renvoyons, à cet égard, nos collègues au rapport de Depage (1903). La lecture de ce travail démontre péremptoirement que, de ce côté encore, il est impossible d'espérer aucune réduction de dépenses. » Dans son rapport de 1903, M. le Dr Depage critiquait le mode d'achat des instruments, ainsi que le retard apporté dans l'exécution des bons des chefs de service. Le nouveau Conseil a donné satisfaction à M. le Dr Depage. Actuellement, les chefs de service disposent de crédits annuels à l'aide desquels ils assurent directement l'achat et l'entretien de leur matériel. Sur les instances des chefs de service, ces crédits ont été augmentés à diverses reprises. Résultat: Les dépenses ont augmenté! Parlant ensuite du laboratoire des recherches et du laboratoire de radiologie, M. le Dr Vandervelde s'exprime ainsi : « Ici, plus qu'à tout autre poste, les dépenses SONT APPELÉES A CROITRE. Le rapport de Van Enge-len (1902) établit l'insuffisance des installations actuelles... » Le nouveau Conseil a reconnu le bien-fondé des réclamations des chefs de service. Il a acquis des appareils nombreux et coûteux.Conséquence: Les dépenses ont augmenté. Les nouveaux appareils permettent de faire des radiographies et des radioscopies qu'il était impossible de fournir à l'aide de l'ancien matériel. Résultat : On fait beaucoup plus de radiographies, radioscopies, etc., et, naturelle ment, on dépense beaucoup plus que précédemment.A propose de l'alimentation, M. le Dr Vandervelde constate, avec M. le Dr Stiénon, « que le régime ordinaire de l'hôpital n'a subi aucune modification depuis 18801 » M. le Dr Vandervelde rappelle que M. le Dr Stiénon a mis en relief une série de critiques relatives à la qualité, la préparation et la présentation des aliments : les repas sont présentés d'une façon malpropre, la viande est souvent d'une fraîcheur insuffisante, etc., etc. » M. le Dr Vandervelde ajoute: (( Y a-t-il lieu de prévoir une réduction sur le poste « aliments » ? (( Malheureusement non. ICI ENCORE UNE AUGMENTATION S'ANNONCE, et la Société des chefs de service a le devoir de poursuivre auprès du Conseil les revendications formulées dans les rapports de nos collègues Stiénon et Lorthoir... » Le nouveau Conseil a : 1° Remplacé les servantes-cuisinières par des cuisiniers; 2° Installé à grands frais des chambres frigorifiques;3° Aménagé des réfectoires pour les malades et pour le personnel; 4° Mis en service, à l'hôpital Saint-Jean, des petites tables permettant aux malades alités de prendre leurs repas d'une manière décente. En 1914, cette mesure sera étendue à l'hôpital Saint-Pierre. 5° Fait l'acquisition de porte-mangers perfectionnés pour empêcher que les aliments parviennent dans les salles complètement refroidis; 6° Remplacé la morue et la merluche par du poisson frais; 7° Remplacé la bière de « mars » (6 centimes) par de la brre brune ( 11 cent.). Depuis longtemps, le Conseil n'a plus reçu de plaintes concernant la nourriture.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dit item is een uitgave in de reeks La semaine politique: journal socialiste hebdomadaire behorende tot de categorie Socialistische pers. Uitgegeven in Bruxelles van 1912 tot 1914.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Toevoegen aan collectie

Locatie

Onderwerpen

Periodes