Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires

612 0
20 November 1918
close

Why do you want to report this item?

Remarks

Send
s.n. 1918, 20 November. Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires. Seen on 27 November 2022, on https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/en/pid/n58cf9k68p/
Show text

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

ANVERS, Mercredi 20 Novembre 1918 Le numéro 10 centimes Soixantième Année - No 18,161 IHRECTION & REDACTION : RUE VLEMINCKX, 14 ANVERS , ::D V : ABONNEMENTS : S'adresser au bureau du journal, Rue Vleminckx, 14, à Anvers. — — LLOYD ANVERSOIS Annonces • 50 centimes la petits lifne 75 ce>atiia« la ligae fi 1,58 la ligne sur double cabane Emmîods et Ànooiccs finsncièrss : 1 fraie la ligne Adresses Industrielles et Commerciales : Prix à convenir Les annonces sont mesurées au lignomètre.— Le» titres se paient d'après l'etpace qu'Us occupent A la Population de la Province d'Anvers L'heure de la délivrance a sonné ! Quatre années d'une guerre acharnée, quatre longues années d'occupation ont lourdement pesé sur la Belgique indépendante, la dépouillant d'un de ses privilèges les plus chers : La Liberté. Cette épreuve nationale aura du moins établi à la face du monde que Us Belges n'ont rien perdu de leur antique vaillance et que l'endurance dont il* .ont fait preuve les a maintenus à la hauteur des traditions de leur race. Le Pays, donnant libre cours à son enthousiasmes fêté l'heureux retour de ses Souverains bien-aimés. Il tient à témoigner, dans l'union de tous ses bons citoyens, son indéfectible fidélité à son Roi, personnification vivante de l'Honneur et sa respectueuse admiration pour sa Heine, image vénérée dç la Charité. I] aspire au moment béni d'acclamer avec fierté sâ valeureuse armée — les Héros de Liège, d'Anvers, de l'Yser — tout en s'inclinant, le cœur serré, an souvenir des glorieux disparus, tombés pour la Patrie. 11 attend' enfin avec impatience l'occasion d'exprimer tout haut sa reconnaissance aux Nations généreuses accourues à son secours et n'oubliera jamais - lé refus des armées alliées de déposérles armes avant d'avoir dicté les conditions que la Belgique fût «établie dans la légitimité de ses droits imprescriptibles et sacrés. En reprenant aujourd'hui, muni des pouvoirs que me confère la loi du A août 1914, l'exercice forcément interrompu de mes fonctions, j'adresse un pressant, appel aux Autorités, aux Fonctionnaires de tout rang, à la Population entière de la Province d'Anvers, les invitant à me seconder dans la tâche qui m'incombe, en premier lieu de veiller au maintien de l'ordre et à la sûreté des personnes. Messieurs les Bourgmestres ont été priés à cette fin d'organiser, dans leurs communes respectives, un corps de volontaires, destiné à constituer une police . v'éginale. .Des mesures sont prises pour que, toute infraction soit sévèrement réprimée. Je puis donner les garanties les plus formelles au sujet du ravitaillement dont le service reste assuré avec la participation du Comité National de Secours et d'Alimentation. Celui-ci, à travers les périodes, critiques que nous avons traversées, n'a jamais cessé de pourvoir aux besoins de la population, poursuivait sans' défaillance sa mission humanitaire et patriotique. L'opinion publique ne doit pas se préoccuper de la question de l'échange du papier-monnaie. Le remboursementdes marks sera fait sans préjudice pour )«s détenteurs, de façon à éviter la spéculation. J'engage donc tous nos concitoyens à persévérer dans le calme et la pa tience qui ont caractérisé jusqu'ici l'attitude du Peuple Belge, témoignant de son inaltérable-bons sens, de sa confiance absolue dans l'avenir et du sentiment stevé de sa dignité nationale. Que chacun s'inspirant de la gravité de l'heure présente, fasse loyalement son devoir et apporte son concours le plus dévoué au relèvement de la Patrie. Daigne Qieu protéger la Belgique ! VIVE LE ROI ! Le Gouverneur de la Province d'Anvers Baron G. Van de Werve et de Schii.de. "v Anvers le 15 novembre 1018. Ville d'Anvers - A la Population Pendant quatre années de contrainte et de privations la population s'est mon trée d'un calme et d'une dignité au dessus de tout éloge. Le Bourgmestre lui ex .'■■■ prim*sa vive"reconnaissance et lui recommande de persévérer dans cette attitude.La retraite du pouvoir occupant marque une journée historique, qui ne peut donner lieu à des excès. Ceux-ci pourraient avoir des conséquences déplorables et nuiraient ati bon renom de la population. Tôùt attentat à la sécurité des personnes et des biens, aussi des étrangers, expose les coupables à des poursuites judiciaires. Des troubles, avec dégâts aux propriétés, sont d'autant plus.à éviter que les • 'frais' tomberaient à charge de la caisse communale et seraient donc à supporter par la population. Quiconque détruit des objets délaissés par l'armée allemande, porte préju dice à l'Etat Beige, auquel ceux-ci appartiennent comme butin dé guerre. Le Bourgmestre fait un pressant appel à ses concitoyens pour qu'ils assistent la police dans sa tâche de protéger l'ordre public'. Il exhorte la population dans la manifestation de sa joie pour la liberté reconquise à se souvenir des héros qui ont sacrifié leur vie pour la Patrie, de son grand et héroïque Roi et de ses vai 1 limtefi troupes. ViVe la Belgique ! VIVE LE ROI ! Anvers, U novembre 1918. Le Bourgmestre, Jean De Vos. A nos Abonnés ,e eauehemar qui a peftf pendant plus (le quatre î sur \s* Belgique s'est dissipé.La liberté renaît.Les >rts héroïques de notre armée commandée par re Hoi bien-aimé à qui, suivant un illustre té ignagé, on a décerné le titre glorieux d'Albert le tnd, ont triomphé aux côtés de nos vail-ts alliés, de tous les obstacles et elles font ourd'hui aux acclamations délirants du peu , leur entrée triomphale sur notre sol libéré, i élans patriotiques dont s'est fait, l'organe l'hono -le gouverneur de la province, dans le manifeste-nous: publions plu* haut, expriment mieux que is ne pourrions le faire, les hommages émus de s les .cœurs au. Souverain et à l'admirable armée jes. Le commerce et l'industrie nationale vont rendre leur essor et notre beau fleuve, cette source icipaile de prospérité économique, va bientôt re quérir toute son importance. s droit et la justice étaient de notre côté dans la e formidable qui paralysa si longtemps les forces ïs de- la >nation, Confiante, sans aucune défail >e, en l'issue du conflit, l'administration du Li.oyd ersois avait voulu rester sur la brèche jusqu'à ure de triomphe : elle a continué la publication journal pendant l'occupation, à la satisfaction de îornbreuse clientèle, à qui nous avons fourni tous renseignements utiles dans les circonstances dif-les où se trouvait la population. ins les premiers jourà de l'année courante, nous ns été victime d'une mesure arbitraire que rien justifiait et nous avons été brutalement suppri-du jour au lendemain pour ne pas avoir voulu s soumettre aux ordres de nos maîtres. Il a i se soumettre. Aujourd'hui que la Belgique reprend en Europe >lace que sa position géographique et son rôle pellent à y occuper, nous reprenons notre tftche, i Lloyd ànversois reparaîtra régulièrement. iendant la période transitoire où nous venons trer, et durant, laquelle se feront les préparatifs issàires pour la mise en activité des nombreux Lges de l'activité générale, il va de soi que le ières du journal resteront forcément restreintes, •us continuerons donc à paraître sur deux pages, me nous l'avons fait pendant une partie de l'oc-ttion, jusqu'à ce que l'importance croissante du c maritime réclame plus d'extension, us publierons aussi comme nous l'avons fait lis leur installation les communications du Co-Naîional, des Comités de Ravitaillement, ainsi les avis et proclamations du gouvernement et de la ville, le mouvement de la population, et noi y ajouterons, s'il y a lieu, tous autres renseigna ments d'utilité générale Nos Souverains à Anvers Le Roi Albert, accompagné de la Reine, du princ héritier et du Comte de Flandre, ont fait hier leu rentrée triomphale dans la ville d'Anvers. Celle-c avait reçu une décoration appropriée, de fort bo goût. Partout éclataient les couleurs nationale: alternant avec les drapeaux des nations alliées. il est superflu de chercher à donner une idée d l'enthousiasme qui .accueillit partout Leurs Majestés On peut dire sans exagération que tout Anvers c les habitants des communes environnantes étaiei: là pour souhaiter la bienvenue à nos hôtes éminent* Le Roi Albert, la tête ceinte aujourd'hui des lai riers de la victoire, a l'air martial et énergique sou l'uniforme de généralissime ; les traces des fatigue endurées pendant ces quatre années de guerre n se remarquent point, ou du moins ne se remarquer) plus siu* ses traits mâles. La Reine, de son côtd paraît rayonnante de santé, bien que, sœur de cha rité infatigable, elle ait eu largement sa part de épreuves que viennent de traverser le couple roya et la valeureuse armée belge. Le prince Léopold, sol dat au 12e régiment de ligne, — qui s'est couvert d gloire dans plusieurs occasions —. est la vivant image de son père. Un arc de triomphe avait été dressé au pont d< Burght. C'est par là que nos souverains sont arrivés et qu'ils ont été reçus par les autorités, pour se ren dre par les quais et ensuite par l'a venue" du Sud la plaine de Mal in es, la Longue rue de l'Hôpital, 1; rue des Tanneurs, etc., jusqu'à l'Hôtel de Ville, ma gniflquement orné, où attendaient MM. le gouver neur de la province et lés gouverneurs honoraires le baron Cogels et le comte de Baillet, les sénateur: Ryckmans, Van der Molen, Van Peborgh, les dépu tés de Meester, Van Cauwelaert, Duysters, les mem bres de la députation permanente, le procureur di Roi, le président du tribunal, le directeur de Ir Banque Nationale, M. Carlier, le ff. président de 1; Chambre de Commerce, plusieurs consuls, de-membres du Comité National de secours et d'alimen tation, des correspondants de guerre de journau> étrangers. A l'arrivée de LL. MM., M. le Bourgmestre, en touré de MM. le échevins Strauss, Louis Franck e Weyler, des anciens échevins Desguin et Gits, de> membres du Conseil communal, a conduit les hôte> royaux à la salle Leys, après que des fleurs eusseni été offertes à la Beine par Mme Osterrieth, Mlle.' Bunge et Soeten. En présence des invités de la Ville, mentionné> plus haut, des hauts officiers belges, français, anglais et américains qui avaient figuré dans le cor tège royal, M. De Vos adresse une vibrante allocu tion à LL. MM., dans laquelle en termes heureux il exalte l'héroïsme de notre armée et de son chef, l'inlassable dévouement de la Reine, qui ont fait l'admiration du monde. La défense de Liège, les combats autour d Anvers, la retraite stratégique l'armée tout entière, échappant à la serre de l'en, mi, les formidables faits d armes de l'Yser, et fii lement les triomphants assauts en Flandre, vo des exploits .glorieux qui, autant que nos luttes < temps passés, vivront ;'i jamais dans le souvenir < hommes. Après avoir rendu hommage aux armées allié l'orateur ajoute : Le magistrat d'Anvers atteste solennellement c la. reconnaissance la plus profonde pour nos bi aimés souverains et pour l'admirable armée be restera gravée dans le cœur de la population anv soise, qui n'oubliera jamais les héros tombé* champ d'honneur pour la défense de nos libert Votre peuple, Sire, a traversé de terribles épr ves ; longtemps pèseront sur nous encore les sui de nos malheurs ; bien du temps se passera av; que nous ayons recouvré notre situation prospère jadis. En,ce moment,nos cœurs, remplis de joie et fierté^nationale, n'ont qu'un vœu : celui de travail au relèvement du pays soiis l'égide d'une paix rnble et féconde, et de nous montrer dignes de ne famille nationale et de notre glorieuse armée. Vive le Roi I Vive la Reine ! Vive la famille .royale I Vive la Belgique ! v Le Boi a répondu, en se servant de la langue mande dans laquelle s'était exprimé le bourgmest « Je félicite les Anversois de la fidélité dont ils * fait preuve pour la cause sainte de notre indép » dance. » Puissent-ils. bientôt retrouver la prospérité d » ils jouissaient et voir dé nouveau des milliers » navires fréquenter leur port ! » De longues acclamations saluèrent ces belles rôles. Puis les fenêtres s'ouvrirent, le Boi Albert, noble compagne et ses aimables enfants s'avancèr sur le balcon et se montrèrent à la foule qui ] milliers remplissaient la Grand'Place et les rues jacentes. Et les délirants applaudissements c vrirent les accents de l'hymne national, tandis qu agitait chapeaux et mouchoirs. Le Boi et la Reine s'entretinrent amicalement a quelques personnages de marque, parmi lesqi nous pouvons citer MM. le gouverneur et ses di devanciers, l'échevin Louis Franck, le consul d' pagne, le sénateur Ryckmans. La signature au Livre d'Or termina cette in bliable solennité. Puis on se rendit aux avenues pour le défilé troupes. Sur tout, le trajet, des fleurs pleuvaient l'automobile royale, des balcons et des fenêtres s'entassaient les habitants, et des applaudisseme incessants allèrent aux Roi, aux chefs des arm étrangères et aux-détachements de troupes qui vraient et qui fermaient la marche. Avenue des Arts, à la hauteur de la rue Baecl mans, une estrade richement drapée avait été éle\ La famille royale et les autorités provinciale et et munale, ainsi que d'autres personnes de distinct y prirent place : pendant plus d'une heure et dt dura le défilé ; l'attitude des troupes, très cra excita la plus grande admiration ; le popula s'émerveilla surtout, des mitrailleuses ornées festons avec leur attelage de chiens militaires, des canons portant en gros caractères les noms in bliables de l'Yser, de Xieuport et de Reigersvliet. Dans l'après-midi, le cortège royal s'est, rendu à cathédrale, où a eu lieu une imposante cérémo religieuse conduite par Mgr Mercier, cardinal-arc véque de Malines et qui a clôturé dignement c< journée unique dans nos annales. Conseil Communal d'Anvers Lundi après-midi, à 3 heures, le conseil commu s'est réuni. Tous les membres sont présents èxce AL l'échevin Cools, en mission à Bruxelles. Le bourgmestre ouvre la séance en déclarant cc bien il est heureux de voir à nouveau le Coll< réuni pouvant librement exprimer toute opinion s; aucune contrainte. M. De Vos salue le retour d« MM. Strauss Franck revenus de leur exil. Messieurs, dit le bourgmestre, nous écrivons ce moment l'une des pages les plus glorieuses notre histoire. A ceux qui furent les artisans de c< gloire, ;i notre GrandTU)i que nous aurons l'honni de recevoir demain, à notre valeureuse armée, ceux qui sont tombés au champ d'honneur no plus profond respect et nos pensées les plus chèi Vive la Patrie ! Vive le Roi ! Cette partie du dicours est longuement applau par tous les membres du Collège et par le public Le bourgmestre passe ensuite en revue les évé ments qui se sont déroulés pendant ces qua années de guerre. L'orateur rappelle la création de la Commission tercommunale. Le Roi avant.son départ a reçu Bourgmestre et M. Franck, préident de la Conur sion. Il exprima à ces Messieurs toute sa solliciti pour notre Ville. M. De Vos dit ensuite que pendant toute la du de la guerre,le Collège tint chaque jour deux séan et jusqu'à sa dernière réunion le Collège travai d'accord avec MM. Franck, président ; Alf. By mans, vice-président ; Carlier, directeur de' Banque Nationale, et Bunge, négociant, tous me bres de la Commission intercommunale. Le bourgmestre fait ensuite un tableau saisiss? des grandes difficultés qu'il fallut surmonter pc les réquisitions faites par l'ennemi pour le ravit; lement de ses troijpes. L'orateur s'étend ensuite longuement sur le s vice communal de ravitaillement et rend un chah reux hommage au Comité National. Au milieu de l'enthousiasme général le bon mestre annonce que la Yille^a décidé d'accorder droit de civisme au nom de la Ville d'Anvers à M le marquis de Villebois, ambassadeur d'Espagi Brand Whitloek, ambassadeur des Etats-Unis, Y Vollenhoven, ministre résidant des Pays-Bas, et Herbert Hoover, président de la Commission 1 Belief in Belgium. Le bourgmestre dit ensuite combien sont gran les services rendus par le bureau d'achat, dirigé r M. Herkens. Le service de ravitaillement a pris une gran extension et il sera, utile d'en faire ressortir l'ïmpi tance en disant que jusqu'à ce jour la somme ci transactions atteint 7 millions de francs. La période de transition entre la situation temps (te guerre et la situation normale sera dii cile et embrouillée. Je préviens tout le monde que ; soucis, les difficultés ne sont pas encore finis. Tout ce que la Ville peut faire pour procurer < travail sera. fait. Des ordres en conséquence so donnés à tous les services. La Bourse du Travail < rouverte et nous ferons tôt ce qui nous est possib mais nos moyens se trouvent amoindris par les c. constances actuelles. Notre port attire en premier lieu toute notre atte tion. 11 est notre orgueil et notre espoir. Dans quel état se trouve-t-il ? Malgré toutes les réquisitions nous avons pu co server nos bassins et leur outillage ; nous n'atte dons plus que la reprise du commerce par la na.1 gation. Les nouvelles installations, construites la veille i la guerre, sont achevées et outillées, pour auta que cela ait pu se faire sans venir ainsi en aide l'ennemi, et ses installations augmenteront envirc d'un tiers la capacité des anciennes. Les passes de l'Escaut sont navigables. Toutes les démarches nécessaires seront d'ailleu faites, en cas de nécessité, auprès des autorit compétentes. Avec le port'notre enseignement doit être.not plus grande préoccupation. L'orateur fait ensui ressortir tout ce que notre jeunesse a souffert. Le bourgmestre dit toutes les souffrances qu'a e durées la petite bourgeoisie et dit que les organi mes officiels ne négligeront aucun effort pour ven en aide au petit commerce. Le bourgmestre termine en déclarant que la. tâcl n'est pas terminée et que davantage doit être fa Des temps nouveaux exigent, des mesures nouvelle Un grand port doit tenir compte du progrès et < sera notre tàc-he et la vôtre de veiller à ce que noi ne nous laissions pas entraîner par les habitudi administratives, mais de toujours tenir compte d progrès et d'arriver à une organisation pratique. Tous les efforts seront indispensables pour accor plir cette grande tâche. Tous les bons citoyens sans distinction d'opinic seront les bienvenus pour accomplir la grandio; tâche qui consistera à refaire de notre ville ce qu'el fut dans le monde. La séance est levée au milieu de l'enthouiiaeii général. k- Astronomie 21 Novembre Communiqué ptr rObMrv?'e:re Royal d* Belgique i Ucclo lez-Bruxelles) l(-s Lever d»soleil 7 b. 7m, Dern. quart,!e 25 nov. 10 h 25 jes Coycher du soleil.... 15 „ 50 H Nouv. lune 1« 3 déc. 15 « 19 Lever dt la lune .... 2 „ 9 „ Prcœ.quart.le il déc. 2 . 31 )>s Coucher de la lune... 19 . 4 . Pleins lune I* 17 déc. 19 » 17 ;ue Haute marée I Anveri ■Mtfin «M» 21 no». ... 5h25 * I 21 no» ... 17 h 46 ai. 22 . ... 6. OS . . 22 , .. 18 . 29 . jf" 23 . ... 6 .50 . | 23 . 19 . 9 . Observations météorologiques tut tic M. Agth#, opticien rue Leopold 51 de Anvers 20novl9i8, 10 h. du matin. — B*romètn 775. — ('i: Thermomètre cent (mail + 6. — Thcrmom. cent, (min), 1. — |lu Pluviomètre : -- m/m. — Vent: N.-N.-O — Prévision : «aageux. l re, =— Ir . PLUS «RANDES MAREEê DE L'ANNEE 1918 Coefficient Fort Anvers de hauteur Philippe HauteOr de la marée Hauteur % dâKmto» • y,7© l,f7 1 U0 la- * » • #,96 K,M 2,11 •e : mt m Homr«ll« lun*. en- ^ rtoin* lune. ont » Pt Port d'Anvers ARRIVAGES DU 16 NOVEMBRE ^ Remorqueur Hansa 2, de Ter monde. ):)I. » Président Arm. Grisar, de Turia***». .uj Bateau-moteur Adila, de Gand. 'm Allège Càmulus, de Hemixem. •on » Scjîrapnell, de Hemixem. » WiLHELMiMi,.de Baesrode. ^ec » Fina, de Niel. els » Vlaanderen Vlaamsch, de fta4 l|JX » Leon-Marie, de Gand. r,«s » Althée, de Gand. " » Insude, de Gand. » Vigilance, de Beerendr##*. » Picolo, d'Alost. » Vezère, de Gand. » Rem y I, de Terinonde. » Mon Idéf., de Termonde. fs » Stella Juvans, de Termoadr • , » De Jonge Auguste, de Wettar» » Leon-Marie, dë Gand. » Vlaanderen Vlaamsgh, dt Gm*4 , * Sophie-Thérèse, de Gand » Altheé, de Gand. * Latude, de Gand. | !' » La Duchesse, de Garni. » Pierre, de Gand. » Quatre Sœurs, de Gand. i ' » P. P. Rubens, de Gand. , » G aï a, de Gand. t » Flandria, de la Holland». ' » Gusie, de la Hollande. u » Vii.na, de la France. » Charbonnière, de l'Alloua§■•. (ije * Pa.x, de l'Allemagne, he- DU 17 ,tt« Bateau-moteur Odila, de Garni. Allège Troisième génie, d'Àth. — DU 18 •_ Steamer Souvenir'd'un ami, de MerM«t. Remorqueur Frederick Wii.helm, de Mmkmb, îal » Pieter arent, de Merxefn. |(t^ » Jupiter, de Liège. » Den Beer,' de la Hollande. ,m. » Infatigable, de la Hollaud*. U).e Bateau-moteur Artois I, cie Louvai**. mi De Volharding, do Taoua». » Anna, de Hemixem. #l » J'Espère, d'Alost. » Celestlnl, de Gand. en > Marie, de Gand. de » Prima, de Gand. tte » Messagerie, de Gand. l|ir » St-Gerard, de Gand. ' à > Petit Canon, de Gant. tre » Le Probe, de Gand. ,»9 » Alphee, de Gand. » Voi.harding, de Gant. jje » Belgica, de Gand. » Mitaleh, de Gand. [ie. » Louis, de Merxem. tre > Ulisse, de Merxem. > Licht tevreden, de M in. » St-Jean, de Merxem. je » U. D. E. 5, de Merxeiw. i, » La Bonne Espérance, Qe im (j(. » Gora, de Merxem. > Landgraf, de Merxem. •ée * Bernard, de Merxem. •es > Emile, de Merxem. ha » Marguerite 6, de Me*xe«a. •i<. » Elise 5, de Merxem, ja » Emile, de Merxem. m. » Beresina, de Merxem. » Sidonie, de Herenthals. Lllt » Robert Mols, de HerenUial# ,ir » Annie, de Herenthals. lj], » Suzanne, de Grobbendonek. » Vairon, de La Louviôre. er. » Belgica 3, de Moll. » Leonce,'de I.iége. » Euvieux, de Charlerol. •g. » Grinthandel 2, de la IIollawA* 7c> » Jonker 2, de la Hollande M » Nootha, de la France. ip. » Botha. de la France, un DU 19 M Steamer Union I, de Bruxelles. or Bateau-moteur Marie, de Boom. Allège St-Joseph, de Tamise. (,s » Elsasse 2, de Gand. ar » Le Courageux, de Gand ' » Elsa, d'Ostende. » Charbonnière 22, de l'Allemasti# ))' es DEPARTS DU 16 NOVEMBRE Steamer Telegraaf V, pour la Hollande, lu Remorqueur Brabo, pour Turnbout. fi- Allège Neptune, pour Merxem. es » Wii.helm, pour la HollamH DU 17 llJ Allège. Margot, pour Bruxelles. !St DU 18 e, Remorqueur L'Avenir, pour ir Allège Thérèse,.pour Merxem. Alexandre, pour Moll. n- » Grâce de Dieu, pour CbarleroL • Aline, pour Cbarleroi. » Twee Sœurs, pour Cbaiierot. n » Olympia, pour Liège ri » Lf.opoi.d, pour la Hollande, i - Nouvelles de Mer Koninklijke Hollandsche Lloyd Le et. t Holuandia », allant d'Amsterdam à New-|i; York, a passé Stavanger le 12 courant. Le st. «Deli-land» allait d'Amsterdam à New-York, a passé Stavanger le 12 courant. re ^ le Evénements de mer :s', Bernlsse. — Calmar, 8 nov. — Le steamer Bernis-se a coulé à la suite d'une explosion. L'équipage a été sauvé. La position du navire présente du danger pour la. navigation. Le bateau pilote Calmar a établi s' une bouée, indiquant cette position '.0 Hermanus. — Enkbuizen, 14 nov. — Le bateau IS Hermanus, batelier KalScb, chargé de charbons, al-.s lant de Rotterdam à Delfzijl, a coulé eett.e nuit. ,, L'équipage a été sauvé. avis n En suite À la décision pris» h l'unanimité par la e Corporation de Agents de Change, la Bourse restera fermée jusque Jeudi prochain. e La même dévision a été pi^ee powr Ir Bww éê bxteneur HOLLANDE Une dépêche de Rotterdam, du 16 novembre, an nonce que le service régulier de la firme 1). Burgei et Fils,entre Rotterdam et Stockholm, sera incessant nient, repris. On présume que le premier départ a u r. lieu dans les premiers jours de décembre. Nederlandsche Handels Maatschappij. Oi en nonce d'Amsterdam que cette Société a comvoqin: ses actionnaires en assemblée extraordinaire pour > décider l'augmentation du capital social de 75 i 100 million- de florins. FRANCK Hotchkiss. — L'assemblée extraordinaire * vei-l'augmentation du capital de 8 à 16 .millions. Cetk opération sera réalisée par un prélèvement do .<■ million^ sur les réserves pour permettre une répar titi >n exceptionnel le de 100 francs par action >. om bmée avec l'émission au. pair .de 80.000 actions de l'r. loti offertes en souscription par préférence, litre 1" ur titre; aux actionnaires actuels. ESPAGNE Dividendes Ba«caires. — De Madrid om annonce les dividendes semestriels suivants : Banco de Bilbao 7 % inchangé ; fianco de Bar celona 16 pesetas contre M % ; Banco Meroantil 5 % contre 4 % ; Banco de Santand-er 6 % inoliangé Banco Gui«puzcoano i % contre 4 1/2 % ; Banco d* Vizcaya 6 % inchangé. Commerce extérieur. — Pendant les 0 premier* mois de cette année les exportations ont été df 332 1/2 millions de pesetas contre 554 .millions d( pesetas pendant la même période en 1017. iLes im portations de 218 millions contre 354 1/2 millions d< pesetas. informations financières Banque Générale Belge. — La situation de la Ban que est établie de façon à pouvoir faire face à toute: les éventualités si graves du lendemain de la paix Le total de ses fonds de réserve et de prévision n< s'élève pas à moins de 7,012.749 francs ; de plus i lui reste à appeller eovirnn 14 millions de son capita il y a là de quoi faire face à des éventualités que le commercial de la banque ne la force d'ailleurs pai à envisager. Le compte de profits et pertes ci la répartition Ai solde bénificiaire s'établissent comme suit : Le bénéfice, déduction faite des amortissements, est -de U\ 1,615,335.7! A déduire : Réescompte du portefeuille . fr. 11,0©0.35 Frais généraux 376,042.76 Intérêts sur le fonds de prévision .78,746.60 Intérêts aux actionnaires sur versements anticipés . . 59,670.00 Prévision pour patente .... 60,000.00 *85,X».7 C.e qui Mmène le bénfAse •«* *« l'Mufte à fr. l,03f,777.0! Répartition : 5 p. e. au fonds de réserve . : U. 51,4S« tta Aux actionnaires : dividende ét i p. e. sur le capital appelé ee&.wo.wf De l'excédent fr. 353,288.17 : Tantièmes satutaires au Conseil d'administration et au Collège des «oinmie- saires I5.Î01.Î! Il reste disponible une somme de . . . J§t!o86.8i portée au fonds de réserve extraordinaire. Le dividende de 5 p. c. du capital appelé, ou fr 12.50 par action, est payable contre quittance poui les titres nominatifs et contre remise du eoupon n* i pour les titres au porteur. Charbonnages de Grinchino Société An'onymi Siège eeelal : 19, rue du Gouveraeaient Provisoire, h Bruxelles MM. les actionnaires sont avisés que r*s>Mubloi générale ordinaire annuelle se tiendra au siège »>) cial,le mercredi 20 novembre 1918, à 2 h.W l'iprés midi. ORDRE DU JOi4R : Nominations statutaires Pour pouvoir assister à cette léunion, Mât. le> actionnaires sont priés de déposer leur Titras si siège social, avant le 13 novembre 1918. Fours Burdons à Gaz d'Huile Société Anonyme Siège social : 19, rue du Gouvtrftemsnt Provisoire, à Bruxelles MM. les actionnaires sont avisés de ee cpie l'assew blée générale ordinaire se tiendra au siège social 1< mercredi 20 novembre 1918, à 4 h. de l'après-midi. Les documents nécessaires n'étant pas parvenui au siège social, il n'a pu être dressé ds bid»a p®in l'exercice 191.7-1918. ORDRE DU JOUR : Nom i n a tion s st atuta ires. Pour pouvoir assister à cette réunion, MAI. lea actionnaires sont priés de déposer leurs titres au siège social, avant le lf novembre 1918. LA SUCRIÈRE Anciennement Herm. HEIDEBROEK A the Société Anonyme à Anvers MM. les actionnaires sont priés • assister à l'AS SEMBLEE GENERALE ORDINAIRE qui se tiendra le 7 décembre prochain, à 12 heures, aux bureaux de Bruxelles, 48, rue de l'Ecuyer. ORDRE DU JOUR : "!• Rapport du Conseil (l'Administration et du Cem missaire ; 2* Approbation du bilan et du compte de j^ofite et pertes arrêtés au 31 août 1918 ; S* Divers. Pour être admis à l'assemblée générale MM. les ( a.ctionnaires doivent se conformer l'article i? des statuts. Soc. Anon. Belge pour l'exploitation des Charbonnages du Centre du Donetz (Almaznaïa) Siège social à Seraing (Belgique? Constituée le 29 août 1894 par acte passé devant M* Van Halteren et publié au Moniteur Biîi.et le 15. 16, 19. 20 et 21 septembre 1894 Le Conseil d'administration & l'honneur de con . voquer MM. les actionnaires : 1° En assemblée générale ordinaire annuelle qui aura lieu le LUNDI 2 DÉCEMBRE 1918, à 4 heures, au siège social, à Seraing, à l'effet de délibérer, et statuer sur l'ordre du jour suivant : Nominations statutaires. I,a société n'ayant pu recevoir du siège d'exploitation les pièces nécessaires à l'établissement du bilan «u 30 juin 1918, le Conseil d'administration se trouve dans l'impossibilité de présenter un rapport sur les opérations de l'exercice, ni le bilan au 30 juin 1918 ; 2° En assemblée générale extraordinaire, qui aura lieu à l'issue de l'assemblée générale ordinaire, à l'effet de délibérer et statuer sur l'ordre du jour suivant : Modification de l'art. I des statuts (transfert du siège social). Cette assemblée générale extraordinaire pourra délibérer et voter régulièrement quelque soit, le nombre d'actions représentées, une première assemblée générale extraordinaire convoquée pour le 28 octobre 1918 n'ayant pas réuni le nombre d'actions voulu pour statuer valablement. Pour être admis à ces assemblées générales, MM. les actionnaires devront se conformer à l'art. 31 des statuts. Les dépôts d'actions au porteur peuvent être opé rés au siège sociàj ou auprès des maisons de banque ci-après, cinq jour au moins avant l'assemblée : CREDIT GENERAL DE BELGIQUE, à BRUXELLES : MM. CASSEL & Co, à BRUXELLES; MM. NAGELMACKERS FILS à Co, * LIEGE ; BANQUE DE HUY, ù HUY ; BANQUE DE L'UNION ANVBUSÛMB, C «Np*M

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software. 

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
This item is a publication of the title Lloyd anversois: journal maritime emanant des courtiers de navires belonging to the category Financieel-economische pers, published in Anvers from 1858 to 1979.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Add to collection

Location

Periods