Informations belges

268 0
15 december 1916
close

Waarom wilt u dit item rapporteren?

Opmerkingen

Verzenden
s.n. 1916, 15 December. Informations belges. Geraadpleegd op 23 oktober 2019, op https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/nl/pid/0k2697341b/
Toon tekst

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

15 Décembre 1916 Informations Belges Observation importante Les difficultés inhérentes à l'état de guerre rendent actuellement impraticable le contrôle régulier des nouvelles de presse concernant la Belgique occupée ; lorsqu'il s'agit de nouvelles indirectes, il est seulement possible, en certains cas, de s'assurer de l'exactitude de leur texte ou de leur substance, par un contrôle de leur source première de publication. On aura donc égard aux classifications ci-après : (x) signifie : Information indirecte et qui, tout en présentant des caractères suffisants de vérité, n'a pu être contrôlée sur source. (xx) signifie : Information indirecte qui a pu être contrôlée sur source. (xxx) signifie : Information de source officieuse ou officielle belge. Les notes d'information directe et personnelle ne sont précédées d'aucun signe. Adresser les communications de service : 52, rue des Gobelins, LE IIWIl 10 (Seine-Inférieure) France. (xx). — 4,000 Courtraisiens déportés près de Sedan. — D'après le Telegraaf (13 décembre 1916, édition du soir), 4,000 civils de Courtrai ont été emmenés aux environs de Sedan et y sont contraints d'abattre des arbres,qui doivent servir pour les tranchées et à travailler au nouveau chemin de fer stratégique.(xx). — Fière réponse d'un Magistrat belge.— L'Indépendance belge (13 décembre 1916) rapporte qu'une patrouille allemande s étant présentée à l'hôtel de ville d'Anvers, au cabinet du bourgmestre JandeVos, pour réclamer la liste des chômeurs, reçut cette fière réponse : « Ni à vous, ni à personne, dit-il. Cette liste est ici et restera ici. Peut être la prendrez-vous par la force, mais il ne sera pas dit qu'un magistrat belge vous laura remise. Je représente la ville d'Anvers. Je n'ai pas même à communiquer cette liste au gouvernement belge. Moins encore, vous en conviendrez, au gouvernement allemand. » En disant ces mots, le premier magistrat communal était très pâle, mais toute son attitude témoignait de la plus énergique résolution. (xx). — Une nouvelle horreur allemande ? — L'information ci-après, publiée par une feuille belge de Maestricht, représente les Allemands sous un jour si odieux, que, malgré tout ce qu'on leur reproche à juste titre, il convient d'accueillir la nouvelle sous réserve : « Vous avez annoncé que les hommes de 17 à 55 ans des communes belges environnant Maestricht, dit l'informateur du journal, doivent se présenter vendredi à Lanaeken pour la déportation en Allemagne. Plusieurs de ceux ci étaient passés en Hollande pour n'avoir pas à se soumettre à ces monstrueuses exigences. Les Allemands viennent de faire savoir que s'ils ne se présentent pas vendredi avec les autres, ils se saisiront à leur place de leurs femmes et de leurs enfants. On conçoit l'angoisse que ces menaces ont jetée dans la population, déjà si remuée par l'annonce des déportations. » De tels procédés seraient, tout simplement, diaboliques. (xx). —' Comment les Allemands procèdent au recrutement « volontaire » des Belges. —En vue d'activer, dans un intérêt militaire, le trafic sur les canaux et les rivières du pays occupé, les envahisseurs ont fait afficher, dans de nombreuses localités, l'avis que voici : « On engage immédiatement ou on inscrit en vue d'un engagement ultérieur, des ouvriers pour le service d'exploitation des canaux et le batelage dans d'autres localités. Les intéressés qui désirent obtenir des renseignements sur les conditions peuvent s'adresser : « A la Militair Kanal Direktion, Direction militaire des canaux, Bruxelles, 76, rue Billard ; « Aux chefs de bureau d'exploitation des canaux à Gand, Lille, St-Quentin et Sedan: « Aux chefs des services des ports, à Gand, Ter-monde, Boulers, Menin, Lessines, Espières, Lille, Meurchin, Douai, Cambrai, Valenciennes, Marchin, St-Quentin, Voyennes, Chauny, Anizy, Etreux, Ber-laimont, Revin, Charleville, Pont-de-Bar, Autre-court, Dun, Rilly, Charleroi, Namur, Huy, Liège, Visé, Renory, Bruges, Anvers, Mons ; « Au service du trafic à Anvers, et à tous les chefs de gare et piqueurs. « Les ouvriers engagés ou inscrits en vue d'un engagement ultérieur, reçoivent des certificats qui les dispensent d'assister aux contrôles des chômeurs de nationalité belge. » De quelle liberté jouissent donc des ouvriers que l'on menace de déportation, s'ils ne s'inscrivent pas « volontairement » ?... Tous savent aujourd'hui, en Belgique, ce que signifient ces mots : «Etre dispensé d'assister aux contrôles des chômeurs ». Quand on se rend au contrôle allemand, on n'est jamais assuré d'en revenir. (x).— L#s sucreries belges dépouillées. — On apprend, en Hollande, que les Allemands procèdent à la saisie de tout le cuivre que renferment encore les sucreries belges. Ils ont tait savoir à Gembloux, qu'aussitôt la campagne sucrière terminée, tous les objets en cuivre devaient être livrés. Il résulte de ce fait que, si la présence des Allemands se prolongeait un Belgique jusqu'à la campagne sucrière prochaine, les sucreries belges se trouveraient dans l'impossibilité de travailler. j/ ».

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dit item is een uitgave in de reeks Informations belges behorende tot de categorie Oorlogspers. Uitgegeven in Le Havre van 1916 tot 1919.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Toevoegen aan collectie

Locatie

Onderwerpen

Periodes