Informations belges

141 0
close

Waarom wilt u dit item rapporteren?

Opmerkingen

Verzenden
s.n. 1918, 20 Maart. Informations belges. Geraadpleegd op 21 november 2019, op https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/nl/pid/tq5r78943w/
Toon tekst

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

N" 639 bis 20 Mars 1918 Informations Belges L'Œuvre du Gouvernement belge pendant la guerre. — La restauration économique ^u pays. — (Eclaircissements donnés par M. P. Poullet, ministre des affaires économiques.) — La tâche du ministère des affaires économiques se caractérise par sa complexité et son ampleur. L'histoire offre peu d'exemples d'un pays aussi prospère que la Belgique et qui fut aussi dévasté. Théâtre des opérations militaires, depuis près de quatre années, elle a été en outre, derrière le front, méthodiquement exploitée par l'autorité occupante allemande. Toutes les matières premières, que renfermaient ses magasins, ont été enlevées. Les parties essentielles de l'outillage de ses usines ont été démontées, emportées en Allemagne ou détruites systématiquement. Le ministère des affaires économiques a pour mission de veiller à ce que ces ruines soient prompte-ment relevées et d'assurer la restauration économique du pays. Les destructions sont si considérables, que le désastre pourrait paraître tout d'abord irréparable. Il n'en est rien heureusement. Malgré ses efforts, l'ennemi n'a pas pu atteindre les sources permanentes de prospérité du pays. Placés à l'un des principaux carrefours du monde,la Belgique reste un pays, dont la population, d'une extrême densité, se caractérise par son esprit entreprenant, sa grande expérience de l'industrie et son indomptable énergie. Dès maintenant, malgré les épreuves, malgré la guerre et l'occupation ennemie, les Belges sejpréparent à refaire la prospérité de leur pays. La création du ministère des affaires économiques est récente. Elle date du 12 octobre 1917. Ce n'est pas que l'œuvre du relèvement économique n'ait commencé qu'à ce moment; au contraire,des efforts importants avaient déjà été accomplis, mais ils étaient dispersés. Le ministère des affaires économiques a été chargé de les coordonner suivant un plan d'ensemble, et, à la dernière phase de la guerre, de leur imprimer une vigoureuse impulsion. A des problèmes si nouveaux, par leur complexité et leur ampleur, — la restauration économique de tout un pays, — il fallait appliquer des méthodes nouvelles. A côté d'une administration centrale, comprenant des personnalités formées à l'école des affaires, un « Conseil Economique » a été créé, où sont réunis les représentants les plus éminents de l'industrie, du commerce, des finances et de l'armement se trouvant actuellement hors du pays. Tandis que, d'une part, il dirige son administration, le ministre préside, d'autre part, le Conseil Economique. Il est, grâce à celui-ci, en contact avec les forces vives du monde des affaires. L'administration centrale et le Conseil Economique collaborent intimement. Les membres du Conseil Economique sont éparpillés à l'étranger.Trois noyaux importants sont réunis à Paris, à Londres et à La Haye. Le Conseil s'est divisé en Commissions pour l'étude des principales questions qui ressortissent à sa compétence ; chacune de ces Commissions s'entoure de spécialistes et de techniciens chargés de l'éclairer dans ses travaux. La tâche du ministre des Affaires économiques présente quatre aspects essentiels : l'aspect industriel, commercial, financier, enfin celui de la réparation des dommages de guerre. A chacun d'eux correspond, au sein de l'administration centrale, un office oarticulier. Un organe, chargé des études économiques et delà documentation générale, se trouve au centre même du Département. Son rôle propre est d'assurer la liaison entre les différents offices ; un Bulletin de documentation économique, rédigé par ses soins, relève régulièrement les faits princi paux dont la connaissance est nécessaire pour l'orientation de la politique économique belge. La tâche la plus urgente de l'Office des Questions industrielles, est d'assurer le réoutillage et le réapprovisionnement du commerce et de l'industrie. Dans ce but, cet office a étudié, en étroit accord avec le monde des affaires, la création d'un organisme central d'achat. Ces études ont abouti à une excellente formule ; une Société coopérative dénommée « Comptoir National » pour la reprise da l'activité économique en Belgique est en voie de constitution. L'accueil que cette Société a rencontré auprès des intéressés, permet de croire qu'elle réunira la généralité de ceux-ci. Elle servira d'intermédiaire, pour les achats faits en vue du réoutillage ou du réapprovisionnement du commerce et de l'industrie, soit par l'Etat, soit par les intéressés eux-mêmes. Elle fonctionnera sous le contrôle de l'Etat. VOffice des Questions commerciales s'est principalement occupé de la restauration commerciale, qui doit être parallèle à la restauration industrielle.Dans son premier rapport dressé au Congrès, la « Tariff Commission » des Etats-Unis signale qu'elle rassemble et tient à jour une documentation comprenant, pour chaque numéro du tarif, des renseignements sur l'importance des chiffres des importations et exportations, sur les conditions de production, sur les conditions de la concurrence entre les produits de fabrication indigène et étrangère. Une documentation analogue est réunie à l'Office des Questions Commerciales. Elle comprend notamment les éléments fournis par une enquête approfondie entreprise auprès de tous les hommes d'affaires belges qu'il a été possible d'atteindre La sympathie que la Belgique a acquise dans le monde entier, lui permet d'espérer que les relations commerciales se développeront avec la plupart des pays, et qu'elle assurera, ainsi, sa complète indépendance économique.L'Office des Questions financières est chargé de résoudre toutes les questions financières que pose la restauration économique de la Belgique : modalité financière de la réparation des dommages de guerre, avances aux sinistrés, escompte des indemnités, etc. ; crédits nouveaux pour assurer le réoutillage et le réapprovisionnement de l'industrie et du commerce, relèvement du change belge, rétablissement de la situation fiduciaire normale, mesures de crédits intérieurs, eic. Plusieurs propositions d'un grand intérêt, ont déjà été faites au Gouvernement, en ce qui concerne les crédits destinés au réoutillage et au réapprovisionnement. Elles démontrent la confiance que les capitalistes étrangers ont dans le relèvement rapide de la Belgique. UOffice des Dommages de guerre est chargé de dresser une statistique des dommages de guerre. Un bureau de réclamation y a été institué ; des formules-circulaires vont être mises à la disposition de tous les Belges non soumis à l'occupation allemande; elle leur permettront d'établir d'une façon uniforme et avec toutes les garanties d'un contrôle minutieux, l'importance des dommages qu'ils peuvent avoir subis. Le même office achève l'étude d'un projet de constatation et d'évaluation des dommages de guerre, comportant l'institution d'une juridiction spéciale et d'une procédure contradictoire. 11 se consacre enfin, à l'élaboration d'un projet complet de réparation, destiné à être soumis aux Chambres législatives, dès que les circonstances le permettront. La tâche accomplie jusqu'à présent laisse entrevoir avec certitude, malgré toutes les ruines, le relèvement complet de la Belgique.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dit item is een uitgave in de reeks Informations belges behorende tot de categorie Oorlogspers. Uitgegeven in Le Havre van 1916 tot 1919.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Toevoegen aan collectie

Locatie

Onderwerpen

Periodes