Informations belges

496825 0
close

Waarom wilt u dit item rapporteren?

Opmerkingen

Verzenden
s.n. 1918, 23 April. Informations belges. Geraadpleegd op 06 augustus 2020, op https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/nl/pid/kw57d2r576/
Toon tekst

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

INFORMATIONS BELGES ObsarTation Important* Les difficultés inhérentes à l'état de guerre rendent actuellement impraticable le contrôle régulier des nouvelles 4e presse concernant la Belgique occupée ; lorsqu'il s'agit de nouvelles indirectes, il est seulement possible, en CVtains cas, de s'assurer de l'exactitude de leur texte ou de leur substance, par un contrôle de leur source première de publication. On aura donc égard aux classifications ci-aprèi : (x) signifie : Information indirecte et qui, tout en présentant des caractères suffisants de vérité, n'a pu être contrôlée tur texte de presse ou sur document. (xx) signifie : Information indirecte qui a pu être contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xxx) signifie : Information de source officieuse ou officielle belçe. Les notes d'information directe et personnelle ne sont précédées d'aucun signe. AArasasr lss oommnnioations da aerrios : 59, rue Jacques-Loner. LB HA VRli (Selne-lnférieure) franc* Le théâtre dé la Reine au front belge. — Le 18 avril a eu lieu l'inauguration du Théâtre de la Heine. Aux frais et à l'initiative de la Reine quatre théâtres sont construits au front belge. Le premier est achevé et a été inauguré par une représentation de Conte d'avril, en présence de la Souveraine. On donnera dans ces salles de spectacles du vaudeville, de la comédie, de l'opéra, du cinéma. Lorsque les quatre théâtres fonctionneront,8à 10,000 soldats pourront assister journellement à une représentation cinématographique. Ainsi dans leurs cantonnements mêmes, les soldats belges, dont la plupart sont éloignés depuis si longtemps de leurs parents, de leur famille, trouveront des distractions qui leur feront paraître brèves et agréables les heures de repos, après les dangers des tranchées et les travaux de la défense de la patrie. L'initiative de notre bienfaisante Souveraine a été accueillie avec une gratitude enthousiaste par les soldats dont elle est ia « Mère ». A l'inauguration deux soldats ont interprété ces sentiments l'un en français, l'autre en flamand. Les drapeaux des régiments de la division dans le secteur de laquelle se trouve le théâtre, ont défilé, chaque régiment témoignant ainsi à la Reine, de son amour, de son dévouement, de sa reconnaissance Les soldats ont acclamé la Reine, que cette manifestation spontanée a visiblement émue. Elle est légitimement Hère du nom de « Maman », de < klein Moederken » que lui donnent nos soldats. Voici le texte du discours prononcé : « Madame, « Excusez mon émotion au moment où je prends la parole pour vous remercier au nom de tous mes camarades et en présence des drapeaux de nos régiments symbolisant la réunion de tous les soldats de la première division d'armée. Au moment où il me faut parler à Notre Reine, à notre bienfaitrice, un nom me vient aux lèvres, le doux nom de Maman que nous prononçons tous avec dévotion, qui est pour nous tout le passé, tout notre espoir. « Maman, « Vous qui tous les jours pansez de vos mains les blessés dans les hôpitaux, Vous qui venez à notre chevet nous réconforter, Vous êtes encore ici aujourd'hui pour nous donner cette salle de fête destinée à adoucir les jours que nous passons loin des nôtres. t Aussi c'est du plus profond du cœur qu'au nom de tous mes camarades, je viens vous présenter l'expression de notre admiration profonde, de notre reconnaissance émue et de notre absolu dévouement. Au nom de tous, permettez-moi de remettre à Votre Majesté ces quelques fleurs qui vous diront mieux que mes paroles, tous les sentiments de vos soldats, de vos grands enfants ». Le ravitaillement de la Belgique envahie par la « Commission for Relief». — Il résulte des renseignements publiés par la « Commission for Relief in Belgium » chargée d'assurer l'arrivée en Belgique des denrées nécessaires au ravitaillement que durant les mois de janvier et février 1918, cette Commission a exporté des ports américains, les quantités de vivres et marchandises suivantes : froment, 70,389 tonnes ; fèves et pois, 3 863 tonnes ; lard, saindoux et viande, 17,124 tonnes ; lait, 2,538 tonnes ; denrées alimentaires diverses, 200 tonnes ; vêtements et autres marchandises, 2,698 tonnes ; sucre, 2,550 tonnes, soit une moyenne mensuelle de 49.681 tonnes au total. Ces chiffres sont en diminution notable par comparaison avec ceux des mois précédents. La cause en est le mauvais temps qui retarda l'arrivée des bateaux et en bloqua d'autres, par les glaces, dans leurs docks. En mars, heureusement, la situation s'est améliorée : durant la première quinzaine, 47,000 tonnes de céréales et 7,700 tonnes d'autres marchandises ont été expédiées. Voici les quantités que l'on présume pouvoir livrer à Rotterdam : Pour avril : 80.000 tonnes » mai : 50.'000 « « juin : 73.000 » Les problèmes si épineux du ravitaillement et du transport, ont été considérablement simplifiés, grâce aux gouvernements alliés, qui ont admis le principe que la Commission de ravitaillement (G. R. B.) jouirait d'un traitement privilégié, au point de vue des approvisionnements de vivres, comme au point de vue du tonnage nécessaire à leur transport. * sk & La Commission for Relief (G. R. B.) a inauguré aux Etats-Unis une vigoureuse campagne pour rassembler des vieux vêtements. La Croix Rouge lui prête une collaboration efficace. La C. R. B. lui avait demandé douze millions de pièces d'habillements ; elle lui en a promis le double. Aussi est il permis d'espérer que d'ici quelques semaines une énorme quantité de vêtements sera distribuée en Belgique. * * * H* 072 23 Avril 1918

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dit item is een uitgave in de reeks Informations belges behorende tot de categorie Oorlogspers. Uitgegeven in Le Havre van 1916 tot 1919.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Toevoegen aan collectie