La Libre Belgique

1630 0
20 november 1918
close

Waarom wilt u dit item rapporteren?

Opmerkingen

Verzenden
s.n. 1918, 20 November. La Libre Belgique. Geraadpleegd op 25 oktober 2021, op https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/nl/pid/b853f4mk6s/
Toon tekst

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

10 Centimes le numéro BBB Mercredi 20 Novembre 1918, RÉDACTION ET ADMINISTRATION: BRUXELLES 12, JIonlagnc-au\-Hcrbes-Polagères, 12 Les annonces sont reçues exclusivement au lmream du Journal, rue Montagne-aux-Herbes-Potagères, 12, H à l'Agence Havas, place des Martyrs, 8, à Bruxelles N. 175, ANNONCES: DEMANDES et OFFRES D'EMPLOIS et de SUJETS, 1 à 3 lignes . . 1.00 Chaque ligne supplémentaire 0.40 PETITES ANNONCES : la ligne0.80 \MFS avant les annonces : la ligne . . 2.00 FAITS DIVERS : la ligne. . . . 6.00 5.00 4.00 NECROLOGIES :1a ligne2.50 Leur apparition fut aussi brusque que notre attente fut longue. On les a vu surgir sous mille formes diverses. Qu'ils mettent leurs flammes chaudes aux far;ides de nos demeures, qu'ils fleurissent les boutonnières, qu'ils ornent les chapeaux ou qu'ils s'agitent au bout du bras de nos enfants, tous font tressaillir également en nous la fibre patriotique. L'esprit de beaucoup s'est ingénié aux combinaisons tricolores les plus disparates; et si certaines sont maladroites, si d'autre*mrmquent de goût, peu importe, on passe, indulgent, ému quand même, ne tenant compte que du sentiment sincère qui est â la source de ces arrangements plus ou moins réussis. D'aucuns auraient pu penser que la pénurie générale était peu propice à un pavoiseraent général. Eh bien, ceux-là se seraient trompés, car voilà qu'avant môme le départ de l'ennemi, avec une rapidité et une prodigalité qui tiennent du prodige, les façades, les vitrines, les tramways, les voitures, les habits, les chapeaux, se sont couverts d'insignes patriotiques. C'est que si ce fut le jour de la délivrance qui les vit apparaître, ce furent les longues journées d'attente qui les créèrent, sous les mille formes qui, â présent, éblouissent nos yeux.et réjouissent nos cœurs. C'est que, aussi, notre cher Drapeau national, qui n'a pas pu flotter durant ces interminables années de guerre, symbolise si vivement nos sentiments patriotiques. Le Drapeau est devenu partie intégrante de la vie de chacun de nous. Il s'est trouvé associé à tant d'angoisses, à tant de colères réprimées, à tant de larmes versées, à tant d'espérances ardentes, à tant d'émotions saintes, qu'il est devenu, semble-t-il, l'incarnation de nos sentiments et de nos aspirations les plus chers. R. V. LA FORÊT D'HOUTHULST Ce fut un exploit hors de pair, nous diton, que l'attaque de la forêt d'Houthulst. El'e fut prise par nos troupes, d'un seul élan impétueux et irrésistible. En deux heures, le bois entier tombait en nos mains. Le fait était si incroyable que le maréchal Foch, à qui on l'annonçait, télégraphia par trois fois, demandant si l'on ne se trompait pas, si c'était bien de la grande forêt d'Iloutil s'agissait. bien elle. Mais quel beau témoignage pour nos troupes que ces trois télégrammes de Foch ! Les problèmes qui se posent Les terribles événements que nous avons ifcraversés -n'ont pas seulement bouleversé de fond en comble notre vie économique jadis si bien ordonmtée et si prospère, ils ont faussé Ils ont dévoilé à la face du monde entier toutes les pourritures morales cachées sous le masque de la Kultur. Ils omt ouvert les écluses à la iboue allemande. La boue a passé sur la Belgique* l'a couverte de ruimes, sans la submerger. Le flot a pu entraîner avec lui quelques épaves, mais l'armature morale de la nation est restée intacte. L'heure de la restauration est venue. Ce sera la «besogne de notre gouvernement et de nos Chambres législatives. Or, quelle est la situation du Parlement î Nous nous trouvons ici en présence de tihèses diverses et contradictoires, que nous exposerons, en peu de mots, de ia façon la plus objective qu'il est possible, •quitte à y revenir en temps voulu pour en peser la justesse ou le défaut. - Les uns, appliquant à notre droit public les règles juridiques de la force majeure qui exerce dans les affaires privées son pawvoir suspensif, déclarent que de par la guerre, qui a empêché les sénateurs et les députés d'exercerleur mandat, ce mandat resté en suspens pendant quatre années reprend de par la paix toute sa puissance. Le Parlement se retrouverait donc dans l'état où il se trouvait en août 1914 et son action s'étendrait légitimement jusqu'en il920. Les autres disent que le mandat des parlementaires est révolu, qu'il n'y a plus dej Chambres, que les Ghambres actuelles n'ont plus aucun pouvoir. Cependant,puisqu'il faut bien un parlement, ils admettent qu'il continue à sieger le temps nécessaire pour préparer de nouvelles . élections et, par là, de nouvelles Chambres. Un second problème est celui de la revision de la Constitution. Il semble que l'unanimité soit faite dans le pays sur le point de la nécessité, ou tout au moins de l'opportunité de la révision. Personne ne le contestera. Les divergences d'opinion apparaissent seulement sur la question des modalités de cette révision. Les uns préconisent la procédure habituelle. La Constitution est là, q.ui a réglé elle-même les étapes à ménager : la prise en considération, la dissolution des Cham

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dit item is een uitgave in de reeks La Libre Belgique behorende tot de categorie Katholieke pers. Uitgegeven in Bruxelles .

Bekijk alle items in deze reeks >>

Toevoegen aan collectie

Locatie

Onderwerpen

Periodes