Le bruxellois: journal quotidien indépendant

1058 0
close

Waarom wilt u dit item rapporteren?

Opmerkingen

Verzenden
s.n. 1917, 28 Maart. Le bruxellois: journal quotidien indépendant. Geraadpleegd op 23 juli 2021, op https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/nl/pid/jq0sq8rh5f/
Toon tekst

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

ABONNEMENT POSTAL, ÉD. g Bruxelles - Province - Etranger 3 mois : Fr. 4.à0. - Mk. 3.60 Les bureaux de poUe en Belgique €t à l'Etranger 11 acceptent que c es abonnement -TRIMESTRIELS; ceux-ci prennent cours les .1 Janv. 1 Avril 1 Juillet 1 Octob. On peut s'abonner toutefois pour les deux dernier* mois ou in^niepourle dernier mois de chaque tiimestre au prix de • 2 Mois ! Mors Fr.3.00-Mk.2.40 Fr1.50-Mkl.20 TIRAQE : 110.GOO PAR JOUR ANNONCES — La ligac S Faits divers et Echos . fr. 5.00 r Nécrologie . 3.00 Annonces commerciales . 1.E0 . » financières. . . 3 .'Al ) PETITES ANNONCES y La petite ligne 0.50 La grande ligne 1-CQ * TSRAGEïSîO.COO J PAR JOUR j a learnal QKSlhileœ leâêpeied^ist sa |a'SSST: 1 DERNIERS COMMUNIQUÉS OFFICIELS La? fe * m ALLEMANDS BERLIN, 27 mars. — Officiel, midi : Théâtre de la guerre à l'Ouest. Par suite du temps pluvieux, l'action es! demeuré minime sur tout le front. Sur les routes condulsai àe Bapaume vers le nord-est, des engagements 01 eu lieu sur la ligne (les avant-postes Noreuil-Lagn; court, ainsi que p'ès d'Equancourt au nord-est d Pêronns. Après une pouss/'e renouvelée plusieurs fois, R° sel, sur le ruisseau de Colonne, a été occupé p* l'ennemi. Dans les bois, entre l'Oise et Coury-h Château, des effectifs français assez importants s sont rencontrés avec nos postes de. couveiture, q. ont infligé de sérieuses pertes à l'adversaire et qu ensuite, devant l'enveloppement menaçant, se so» repliés. Théâtre de la guerre à l'Est. Groupe d'armée du feldmaréchal général prince Léopold de Bavièrer: Des eniteprises de nos détachements d'atiaqu >>rès d'Illuxt ont ramené au cours des deux demiï res journées 30 prisonniers; le inertie nombre«£■' Russes ainsi qu'une mitrailleuse ont été ramené hier près de Smorgon des tranchées ennemies. A l'est de Baranowîtsrhi,une poussée bien déet-n ehêe et énergiquement ex'cutce a réussi. Les post lions russes situées sur la rive ouest de la Schtsch. ra entre Darovo et Labusy ont été prises d'assau plus de 300 Russes ont été faits prisonniers, quatr mitrailleuses et s:pt lance-mines orft éii capturés. A l'ouest de Luzk, au nord de la voie ferrée Zloc zow-Tarnopol, et près de Brzezanow, des bataillon russes, après de violentes rafeles de feu, ont attaqué Us ont étéjc poussé s en essuyant de nombreuse pertes. Front d'armée de l'archiduc Joseph: Au sud de la vallée du Trotosul, notre, feu de di fense a déjoué une attaque qui se préparait; des e\ fectijs russes qui s'avançaient contre la crête d Magyarus, ont été repoussé s. Groupe d'armée du feldmaréchal général von Mackensen : Pas d'événements ess nticls. Front en ÎFacédoine : Au nord-ouest de Monasiii, les Français ont n nouvelé leur attaque. Plusieurs vigoureuses pou: sées on échoué, au cours de corps « corps. A Voue N de Trnova l'ennemi a pris pied dans un étroit été met y c BERLIN, 26 mars. — Officiel du soir : Des combats ont eu lieu entre avant-postes pre de Lagnicourt, au nord-est de Bapaume, et près d Roisel. à l'est de Péronv.e. A part cela, il n'y rien de particulier à l'Ouest, le temps étant loi fours mauvais. La guerre sous-marine. BERLIN, 26 mars. — Officiel : Il résulte d'informations complémentaires qui parmi les succès de nos sous-marins publiés en mari figurent aussi les navires coulés dans la seule joui née du 25 mars, notamment les suivants : 1) Navires anglais : les vapeurs armés "Dvnbai moore», jaugeant brut 3,651 tonnes, charge de cérti les; «Bray Head», brut 3,077 tonnes, chargé de mai chandises diverses; «Norragansel», 9.196 tonne biutcs, vapeur-tank chargé, d'huile; uRora Pr brut 4,416 tonnes, chargé, de peaux; «Fenax Lodge (3,223 tonnes), changé de bois; «Rosalie» (4,666 brut), chargé, d'huile de chauffage pour la France le quatre-mâis «Inveriogie» (2,347 tonnes brut chargé de cfiarbons; le voilier «J.Cropley», char£ de briquettes; le «Mediterrançon», chargé de clia bon, et l\<Elisabelh-Elecnore». 2)Navires français : le vapeur armé «O'iio» (8 71 tonnes), chargé de munitions et de colon, et le ni vire de plein chnrgemenl iJules-Gomez» (brut 2,59 tonnes). 3) Navires russes : le navire de plein chargemei vPera» (brut 1,737 tonnes), chargé de maïs; le vo lier a Aima», chargé de pain Johannis. 4) Navires norvégiens : les vapeurs «Edvai Grieg» (983 tonnes); «Storstad» (6,026 tonnes, chargé de maïs; le voiiier «Sparton» (brut 2,287 t./ vCollingwood» (1,042 tonnes), chargé de maïs, < nSilas» (750 tonnes). 5) Les navires américains «Vigilance» (4,115 t. chargé, de vivres poui la France ; « Algonquin » (2,8, tonnes).chargé d'huile ; le trois-mâts suédois «Dag chargé de bois; le vapeur danois «Roscmborg»; h vapeurs de pêche hollandais «Très», «Fraks» uMargaret». 6) Des navires dont le nom n'a pu être établi T suite de l'obscurité ou ne portant pas de dénomin lion à l'avant, notamment : un vapeur armé anvla d'environ 3,500 tonnes; un vapeur armé, angii d'environ 4,000 tonnes, chargé de charbon; un v peur anglais armé d'environ 3.000 tonnes; un vape: anglais^armé d'environ 4,000 tonnes; un vapeu transport anglais armé de 10,000 tonnes au moin un vapeur anglais armé de 5,000 tonnes, chaigé , minerai ; un vapeur anglais paraissait êtie le vapei «Hysarnia» et un voilier angl is d'environ 2,000 to nés, chargé de clwbon. AUTRICHIEN, VIENNE. 26 mars. — Officiel : Théâtre de la guerre à l'Est. Au nord de la vallée de Czobanos, une «ttaqi russe, a échoué ; à part cela, rien d'intéressant. Théâtre de la guerre italien. .et Théâtre de la guerre au Sud-Est. Aucun événement pariicuU r. TURCS CONSTA.Y77NOPLE, 26 mais. — Officiel du 2. Front Persan : La situation es ; inchangée, L s Russes son h rest inarliie >3 h f v r -J ^ W' Front du Tigre: Sur l'aile gauche, combat d'artillerie. Une attaque d'infanterie ennemie s'est écroulée devant notre feu. e Front de l'Euphrate : L'ennemi a évacué de nouveau la rive droite, qu'il jf avait occupée précédemment. Front du Sinaï : e Une forte partie de cavalerie ennemie s'est emparée de nos postes, mais s'est retirée sans engager le L combat. r Front du Caucase: Sur l'aile gauche, des attaques de quelques pa-e trouilles de reconnaissance ennemies, ont été repous-ii sées. Sur l'aile droite, nos patrouilles de reconnais-\ scince ont prononcé une attaque et occupé l'imyor-[t tante position d'un poste avancé ennemi en capta-rani quelque matériel. Sur les autres fionts, il n'y a rien d'essentiel. BULGARES e SOFIA, 26 mars. — Officiel du 25 mars : Front en Macédoine: e Faible activité d'artillerie sur fout le front. L'a-s près-midi l'ennemi a bombardé la hauteur 1050 par un feu violpni d'artillerie. Dans la vallée du Vardar et dans la région de Draina, vive activité aérienne. Front en Roumanie: Le calme prévaut. SOFIA, 26 mars. — Officiel du 24 mars : e Front en Macédoine: Entre les lacs d'Ochrida et de Prespa, ainsi que dans la région de. Bitolia, feu intense et intermittent 6 d'artillerie ennemie. Sur le restant du front, faible activité d'artillerie. Une compagnie anglaise, qui s cherchait à s'avance? contre nos postes sur la rive septentrionale du lae. de Doiran, a été dispersée par noite feu. Vive activité aérienne dans la vallée du Vardar et dans la région de Dratna. Front en Roumanie: Rien à signaler. SOFIA, 26 mars, — Officiel du 25 mars : Front en Macédoine: .Sur la rive orientale du lac d'Ochrida, escarmouches entre patrouilles. Sur les deux rives du lac de Prespa, faible fea d'artillerie. L'adversaire a bombardé Tschervina'Shna par un violent feu d'artille-t rie, ainsi que les villages de Tarnova et de Magarera. li En cet end'lit, des trouves bnlpnres e* dllcmon''es s'avancèrent et s'emparèrent des premières tranchées ennemies, d'où ils chassèrent les Françals.Sui s le restant du front, faible activité d'artillerie, e Front roumain : a Le calme prévaut. RUSSE » PETROGRAD, 25 mars : Dans les enviions de Mojeiki, au front de l'ouest, au nord-ouest du bourg de Postawy, l'ennemi a hché des gaz vénéneux, sans occasionner' des dégâts. Sur les autres fronts feu réciproque et rencontres entre écloireurs. En Roumanie feu réciproque et entreprises de iach'-'ments de reconnaissance. f- PETROGRAD, 24 mars : Echange de feu et reconnaissances .Au sud-ouest S de Dunabourg, un de nos avions a engagé v combai avec un appareil ennemi. Après des coups de mitrail-» le uses, les deux appareils sont rapidement '■ dus dans les lignes ennemies à l'est de Nows Alexan-! drowsk. L'ennemi a attaqué nos positions entre la Svlta et le Ssabanos (petits aflUients du Tiotus), à < 20 verstes à l'ouest de Moinesci. Sous la picssion de l'ennemi, nos troupes se sont repHées vers des positions, situées à une verste plus <l t'est. p FRANÇAIS 5 PARIS, 26 mars. — Officiel, 3 h., p. m. : Entre Somme et Oise pendant la nuit l'ennemi p renouvelé à plusieurs reprises ses attaques sur le i- front Essigny-Benay. Toutes ces tentatives ont été arrêtées par nos feux ou repoussées par nos contre-l_ attaques. Des pertes sérieuses ont éfA infligées à I l'ennemi. Nous avons intégralement maintenu nos positions conquises hier. Au sud de l'Oise no'rc ,/ avance s'est poursuivie en dépit de l'état du terrain et du mauvais temps. Nous Mrons poussé nos ) patrouilles au-delà de Folembray, au sud de la basse ■j forêt de Coucy. Au nord de Reims le feu de nos , batteries a fait siuter un dépôt de munitions ennemi s à l'est de la ferme du Godai. Nuit calme sur le reste du front. PARIS, 26 mars. — Officiel, 1 lh., p. m. : n ' Jtli nord de la Somme pas de changements essen 7_ tiels. Entre la Somme et l'Oise notre artillerie a js dispersé des rassemblements ennemis entre Renev e-i [s Urvillers. Au sud de l'O'^e nous avons réalisé d'ini-portants prog'ès dans la basse forêt de Coucy, malgré ;j les difficultés du terrain et la vive résistance de l'ennemi. Nos troupes ont occupé Folembray et h Fcuillée. Au nord de Soi s son s notis avons égile-;'c ment progressé dm s la région de Vrégny. Rien à u signaler sur le reste du front. i ITALIEN ROME, 25 mars. — Officiel : Le 24 mars, par temps continuellement mauvais. I action d'artilierie n'était que restreinte.Sur les versants du Monte Sief (haut Cordevole), nous avons repoussé un détachement de reconnaissance ennemi. A la tête de la vallée du Vidcndi (Piave), un dé. lâchement ennemi a tenté, favorisé par un épaix brouillard, d'assaillir nos positions; il a été cependant nettement rejeté. Au front des Alpes Juliennes, la lutte d'artillerie s'est poursuivie hi"r; des cbus sent encoie tombés sur Gsirilzia.en causant des dégâts, sans cependant faire des victimes. Sur le î. Kcrst, des détachements ennemis ont tenté, après une vigoureuse préparation a'at tille rie, une invasioi dans nos lignes dans le secteur de Lucati; ils ont éh repousses et dispersés avec des perles sensibles. m m y ' « * » - * ANGLAIS LONDRES, 25 mars. — Offk c? ; Une attaque à coups de met.aies à main prononcée à l'ouest de notre position à proxrmil ' de Beau-metz-'ez Cambrai, c été repouiiée au cours de la nuit. Nous avons améliuté n tte position à l'ouest de Croise-Iles et avons pénétré hier, dans la nuit, dans les tranchées ennemies nu nord-est de Loos. Plusieurs prisonniers, ainsi qu une mitrailleuse, ont été capturés. L'ennemi a pénétré dans nos tranchées à l'ouest de HuUueh. mais e> a toutefois été reieté avec pertes, en laissant quelques prisonniers en nos mains. Quelques-uns de nos hommes sont portés manquants. Dernières Dépêches La Révolution en Russie Amsterdam, 2ô mars. — D1 St-Pé.iersbeurg au «Telegraaf» : A.p.»ès line courts délibération entre le ministre de !a guerre et le général Kornilcff, il a été décidé que ce demie; assisterait personnellement aux assemblées des dé'é,- :i-'s ouvriers et des soldats et exposerait aux députés ou'!''? ont à choisir entre continuer la guerre ou se soumettre à l'Allemagne, et qu'une guerre est impossible s'ils continuent leur agitation parmi les soldats et demandent au peuple de ne pas signer l'emr unt de guerre. Berlin, 27 mars. — De Génère au «"Berliner Lo-kal Anzeiger » D'après des infrrirations de Russie, le général Everth a remis sa démission au gouvernement provisoire. On attend d,< son successeur le général Lestschinsky une influence décisive sur le corps des officiers ayant appartenu à l'ancien groupe d'armée d'Everth. Berne, 26 mars. — Une dépêche de St-P'ters-bourg au « Corriere délia Sera » «'nonce que non seulement la Finlande, rmis aussi TEsthonie réclamerait l'autonomie. Les dérutés d'Esthonie. <-"—îent déjà arrivés à St Pétersbourg afin d'élaborer un projet d'autonomie pour leur pays. De même les pouples du Caucase et surtout les Geoîp.iena, qui eurent le plus à souffrir de l'ancien régime, ont entamé un mouvement b"sé sur ie principe des neutralités pour demandei- l'autonomie. La transformation de la Russie s'orère r<tp* p "heu'"' ac tuelle. Au conseil municipal de P'-P^tersboure, des femmes siègent défît cans avoir été élues,av°c jouissance de tous les droits, tv>tamm»!tt Mme Mi'ioùkoff. Paris, 26 mars.— De St-Pétersbourg au «Temp*»: Les comités d'ouvriers et de s/1'»1? continuant des appels concus dans le style le plus vWent, don» 1° programme cause de l'inqui ' ude. Komiloff a déibé-ré avec les comités, afin d'attirer leur attention sur le danger qu'une action'prolongée pourrait provoquer en Russie. Copenhague. 26 mars. — D'après une information télégraphique de St Pétersbourg, le commandant en chef A'exeïeff a'nsi que les autres c'Ws d'armée ont annoncé au ministeie. que toute l'armée a juré fidélité à la patrie et au nouveau gouvernement. Sur l'instigation du ministre de la guerre on a élaboré un projet de réforme de 'a direction c.r.rèTie de l'armée, copié sur le modèle de celle de la France. Un comité de guerre, composé des ministres de la guerrê et des finances, du ministre des affaires étrangères et des délégués des mlr'^tres des communications et de l'agriculture, aurait ainsi la direction et la décision suprême sur toutes les questions de l'armée, d'ordre purement stratégique, et accorderait au commandant on chefs des pouvoirs illimités pour atteindre selon ses moyens les buts que se propose la commission de guerre. Stockholm, 26 mars. — D'après le « Journal de Suède », la censure des lettres a été introduite à nouveau en Finlande depuis samedi. Le même journal apprend qwe les prisonniers qui avaient été mis en liberté ont de nouveau été emprisonnés. En ce qui concerne le nouveau gouvarnement en Finlande, il serait composé principalement d'éléments civils. Somme toute, la situation paraît encore peu claire, vu que les ordonnances succèdent les unes aux autres, et personne ne voit clairement, jusqu'à quel point la promesse de liberté est sérieuse. Amsterdam, 26 mars. — Du « Telegraaf » : On mande de St Pétersbourg au « Times », à la date du 22, au sujet des réformes projetées dans l'armée russe, qu'à l'avenir les contingents 93 ravitailleront eux-mêmes. A cet effet chaque compagnie élira une commission de 8 soldats et aura ses propres fournisseurs ainsi qu'un comptable. Les officiers auront toutefois le droit de contrôle. On supprimera l'office de protection qui a régné jusqu'ici parmi le corps des officiers. Les vieux généraux qui ont dépasse la limite d'Age, serent pensionnés. Les armées au 1" 1 ont et celles dans les positions de repos, seront amen; es en contact plus intime et leurs besoins se trouveront en plus grande concordance. Berne, 27 mars .— La colonie socialiste russe de Genève a adressé au comité ouvii r de Pétrograd, ainsi qu'au ministre die la justice, M. Kersnski, un télégramme dans lequel elle demande le rappel du consul rurse de Genève, qui est un représentant de l'ancien régime. Des manifestations ont eu lieu devant le consu'at. Le « Journal du Peuple », de Paris, apprend de Pétrograd que les délégués des comités mixtes, surtout les révolutionnaires,demandent que le tsar et sa famille soient mis en accusation. Le « Bonnet Rouge », annonce que le journal socialiste russe « Natchole », qui paraît à Paris, vient d'être sus-per.du p^ur un mois; cette suspension est assez surprenante, mainteinant qu'à Pctrograd la liberté de la presse a été rétablie. L' « Algemeen Bandelsblad » apprend d>e Pétrograd que le gouvernement provisoire a nommé une commission qui sera chargée d'enquêter sur les abug dont on accus: V:s ministres emprisonnés, et plus * wm tçj? U U y particulièrement sur les concussions er\ matière de ravitaillement, au'on leur reproo^" .Le ravitaillement qui dér>°nclalt ci-devant du ministère de l'intérieur et d'une comml^ion spéciale, sera assuré dorénavant par le ministère d» l'fpHcuîn're, tant pour l'élément civil que pour l'armée. Ministres de l'Entente à Pétrograd. Pétrograd, 2G mars. — Les ambassadeurs d'Angleterre, de France et d'Italie se sont rendus aujourd'hui à la mairie, où le conseil des ministres siégeait. Ils ont salué le pouvern 'ment provisoire au nom de leur gouvernement. Dans l'armée russe. Copenhague, 26 mars. — Le général Lestschinsky, qui s'est distingué pendant l'hiver de l'année écoul'.e dans les combats dans la Galicie méridionale, a été nommé d'après une nouvelle d" Pétrograd, chef d'un groupe d'armée au front est russe. Attaque aérienne sur Sofia. Budapest, 27 mars. — « Az f » —>r ' ' • Sofia: Ce matin vers 8 heures sept avions ennemis ont fait leur apparition sur S' î!a, venant de la direction du sud. Ils ont été forcés à la retraite par le feu de nos batterie? de cl 'fense. Après 3 '4 d'heure, un at^tre aviateur ennemi est ar.paru, qui cga'emf-nt a dû s'en retourner sans qu'il ait réussi à jeter des bombes.La retraite à l'Ouest. Londres, 27 mars. — Le corresr p^ant du « Daily Telegraph » annonce de France que la mise en état militaire de la région française, évacuée par les Allemands, demande au moins deux milliards et demi de dépenses. Incendie à Vladivostok. Stockholm, 26 mars. — On annonce de Pétrograd: Un incendie qui a pris des r report! t* considérables, a éclaté le 21 mars dans les installations maritimes de Vladivostok. D'après les nouvelles reçues. 1^0 POo balles de coton ont été détruites par les flammes : une grande quantité de cartouches, valant des millions de roubles ont explosé. I.e vap >ur 'sp'^ai^ « Nagasaki Maru», chargé de munitions d'artillerie, a sauté. On croît que l'inrer.-'ie a été -v-evoqué par des fonctionnaires de la gendarmerie. De nombreux gendarmes, même ceux au service du nouveau gouvernement, ont été arrê'és. Les projets de M. Ribot. M. Ribot. président du conseil français des maris très, a déclaré hiier, à un correspondant du «Times», que lorsque, comme c'est le cas actuel, deux grandes armées alliées combattent sur le territoire de l'une d'elles, la pi-tnière — '••n était qu'une union plus étroite existe entre elles. Le président du conseil a déclaré : Ce que nous poursuivons c'est une perfection toujours plus comp'ète et 51 sera peut être nécessaire de placer toute l'action col'- iv ; sous une direction générale centralisée ou de modifier l'excellent règlement entre les armées de Haigh et de Nivelle conformément aux'exipences des opérations militaires. Pour le moment nous pouvons dire que le règlement intervenu à la dernière c férence de Londres a donné de bons résultats. Si la fraternité d'armée est basée sur l'Idéal commun de la liberté, il n'exige pas de motifs de froissement. La situation militaire est satisfaisante à tous les points de, vue. Tous les gouvernements doivent porter leur attention spécial sur les Importantes questions économi ques de la guerre mondiale N^tre exportation ne correspond pas de près à notre importation, de ma nlère que ce!'; cl devra être nécessairement réduite. Nous avons l'Intention de le faire aussi radicalement que possible. La plus grandé partie des dépenses pour l'Importation revient aux vivres. A ce point de vue II peut être économisé beaucoup par une stricte économie personnelle et par la culture Intensive de notre propre sol. Le gouvernement veut augmenter la production de vivres par tous les moyens dont il dispose. Pertes françaises. Berlin, 27 mars. — On annonce de Genève au « Berliner Lokal Anzeiger » : En dehors de leurs propres pertes aériennes considérables de la semaine dernière, les Français ont également à îegretter celles du détachement volontaire américain, parmi lesquelles 'e pilote le plu® habile, Mac Connel, Berne, 26 mars. — D'après une nouvelle de la « Dépêche » de Lyon, l'aviateur militaire Charrière a fait une chute mortelle près de Chartres. Préparatifs américains. Washington, 26 mars. — Le département de la guerre publie la levée de 14 régiments de la garde naiionale de divers Etats pour le service militaire de l'Union. Le président a signé l'ordre augmentant le personnel de la flotte à 87,000 hommes. Washington, 26 mars (Reuter). — En dehors des troupes levées hier, 20 autres régiments et £ bataillons de la garde nationale ont été levée au service militaire de l'Union, afin de pr^t^er les propriétés en cas de troubles à l'intérieur. Les troupes ont été retirées de 18 Etats de l'ouest central. Enigmes tactiques et stratégiques. Bàle, 27 mars. — Luigi Barzini annonce, du front anj.ais au « Corriere dejla Sera », que les Allemands bombardent les localités évacuées de leurs positions d'artillerie inconnues et changent constamment de place. Genève, 27 mars. — Une note de Havas estime que le plan du front de l'ouest de Hindenburg est impénétrable. Le critique du « Matin » fait ressortir l'achèvement des positions allemandes actuelles en forme de fortifications. Disette en Moldavie. D'après des nouvelles arrivées à Vienne, la disette régnerait à Jassy et dans d'autres villes de la Moldavie. Le président du conseil des ministres, M. Bratiano, a lancé un appel à la population, dans lequel i! exhorte cette dernière à l'économie et à la pstience, en ajoutant que dès que le temps s'améliorera, une grande partie de la population sera trans- vi 1 mm 1 m /érée dans des régions spécialement préparées ; cette fin en Russie, où ralimenta,"^n e~; tnebîe Ministre autrichien à Berlin. Berlin, 26 mars. — Le ministre des affaires étrangères austro-hongrois, comte C -■ est arrivé à B-rlin, accompagné du conseiller de Icga : m, cant» Colle rodo-Ma nnsfeld. La guerre sous-marine. Rotterdam, 26 mars. — Du «Maasbcde» : Le gouvernement anglais se refuse à perquisitionner à l'avenir à bord des navires hollandais à Haliîav.IlS devront de nouveau accoster un port anglais.Par suite de cette décision quelques bateaux céréaliers qui se disposaient à se rendre en Amérique, sont testés à Rotterdam. Christiania, 26 mars. — Los du ticLire du 'vapeur «Pollux», 8 hommes de l'équipage ont p ■! i. La vapeur «Attika» de Farsund, qui se rendait de Bar-ry en Floride a étc coulé par un sous tua ri 1 aile- . mar.d. 10 hommes sont portés manquants. DEPECHES (Reproduite4 de l'édition ;)rt, é.dente.) La Révolution en Russie Aspirations républicaines en Russie. Copenhague, 26 mats. — De Haparanda au «Ber-lingske Tidende» : La « Russkaia Wolja » estime que la République doit être considérée comme une nécessité, à divers points de vue nationaux; c'est un devoir d'assurer une existence autonome aux petites nations opprimées ; ceci ne pourrait se taire que par une république fédérative, qui est une condition d'existence pour l'existence de là Russie. Liberté... Egalité. Copenhague, 26 mars. — Du journal moscovite « Russkoie Slov/o » ; Le grand-duc Michel Alexan-drowitch ayant voulu se rendre ces jours ci de Gat-schina à Pétersbourg, il reçut un avis du Comité ouvrier auquel il avait, paraît-il, demandé un sauf-conduit, par lequel on lui signifiait eue, tout comme n'importe quel autre citoyen russe, le concitoyen Michel Romanoîf n'avait pas le moindre droit à n'importe quelle faveur, telle que train spécial ou voiture spéciale, et qu'il pouvait, s'il le désirait, se procurer un tidkct de cK:r»r de fei au guichet. Pour le reste, les délégués ouvriers lui assuraient la sécurité de son voyage à St-Pétersbourg. Berne, 26 mars. — De St-Pétersbourg au « Petit Barisien » : Actuellement, un parti républicain démocratique 9erait en voie de formation ; ce serait un parti gouvernemental, qui grouperait ses forces en vue des élections pour l'Assemblée constituante; il ajournerait l'étude des questions sociales, jusqu'après les élections, et aurait uniquement une activité politique ; il jouerait un rôle, important dans la situation embrouillée actuelle de la Russie et mettrait l'équilibre entre les partis extrêmes très agités et aurait un organe spécial intitulé « La République ». Jour de fête national russe. Saint-Pétersbourg, 26 mars. Ag. télég. St Péters-* bourg ) — Le 23 mars a été déclaré jour de fête nationale et sera inauguré par une salve tirée de ja forteresse de Pierre et Paul. La situation en Finlande. Copenhague, 25 mars.— De Stockholm au « Ber-lingske Tidende »: On se montre généralement mécontent en Finlande de ce que les fonctions de secrétaire du ministre d'Etat et de gouverneur général pour la Finlande ne soient pas remplies par de9 Finlandais. Ces jours-ci des assemblées ont eu lieu à diverses reprises Où l'on exigeait qua la Finlande fut administrée par les Finlandais. La Suisse reconnaît le nouveau gouvernement. Berlin, 26 mars. — On mande de Berne à la « Gazette de Voss » que le'conseil fédéral suisse, autorise l'ambassadeur à St-Pétersbourg à nouer des relations officielles avec le nouveau gouvernement russe. Le sort du prince Frédéric Charles. Berlin, 26 mars. — D'après des nouvelles complémentaires, le prince Frédéric-Charles est tombé en effet en captivité anglaise. Il a essuyé au cours d'un combat aérien un coup de feu d.;ns le ventre et uu autre dans le bras. La grave blessure a rendu urgente une opération immédiate. Le prince a été transporté à cet effet dans une ami'i-fnce anglaise toute proche derrière le front, où il se trouve encore aciuellement. L état de santé du prince est considéré comme grave. Klein Glinîecke, 26 mars. — Le roi d'Espagne a télégraphié au prince Frédéric-LéopOld de Prusse : « Je viens de recevoir un télégramme de Paris et je regrette infiniment de devoir t'annoncer que ton fils est grièvement blessé. Il a reçu une balle dans l'estomac et a dû être opéré ce matin. Je regrette profondément de 11e pouvoir annoncer à Sophie, à Louise et à toi une meilleure nouvelle. J'espère-que l-rés-déric-Charles sera rétabli bientôt et je t'envoie mes souhaits les plus cordiaux. » D'après un télégramme de Londres, arri-é ici via la Suède, une légère amélioration seiait survenue dans l'état de santé du prince Frédéric-Charles. -L'ambassadeur chinois à Berlin réclame ses passeports. Berlin, 25 .nars. — L ambassadeur chinois a demandé ses passe-ports sur l'ordre de son gouvernement.La disposition d'esprit en France. On mande de Berne à la « Gazette de Francfort »: On peut conclure de divers indices autorisés, qu'on espère sérieusement en France qu.'une paix rapide interviendra cet été. Les gens d'aftai-res suisses, récemment rentrés de Paris, confirment cette opinion. La preuve combien 011 croit sérieuse celle-ci, c'est qu'au cours de divers Importants contrats d'affaires, il a été tenu compte de cette possibilité. 4ms Année - N. 897 - Ed. 8 C1HQ CENTIMES Mercredi 28 Mars 1917 0L. WMWrtw—■! Il ■ ni tm-* rffe. -

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Toevoegen aan collectie

Periodes