Informations belges

858 0
close

Waarom wilt u dit item rapporteren?

Opmerkingen

Verzenden
s.n. 1918, 06 April. Informations belges. Geraadpleegd op 24 mei 2024, op https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/nl/pid/pv6b27qq5m/
Toon tekst

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

N° 655 6 Avril 1918 INFORMATIONS BELGES Observation important© Les difficultés inhérentes à l'état de guerre rendent actuellement impraticable le contrôle régulier des nouvellei de presse concernant la Belgique occupée ; lorsqu'il s'agit de nouvelles indirectes, il est seulement possible, er certains cas, de s'assurer de l'exactitude de leur texte ou de leur substance, par un contrôle de leur source premièr» <ie publication. On anrn donc égard aux classifications ci-après : (x) signifie : Information indirecte et qui, tout en présentant des caractères suffisants de vérité n'a pu être contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xx) signifie : Information indirecte qui a pu être contrôlée sur texte de presse ou sur document. (xxx) signifie : Information de source officieuse ou officielle belçe. Les notes d'information directe et personnel!e ne sont précédée# d'aucun sipne Adrcaaer lea oommuQioatlonii do >erTio« : 29, rue Jacques-Louer. L.M HA VKiSS (^tor-!n(érl«ur«) l'ranc» Télégramme de M. Clémenceau, président du Conseil, ministre de la Guerre de France, à M. de Broqueville, chef du Cabinet belge. L'armée française sera très sensible aux témoignages d'admiration que vous voulez bien lui adresser. Je vous remercie en son nom. Elle combat avec la ferme volonté d'assurer l'Indépendance des peuples et de garantir le respect du Droit. (s.) Clemenceau. * * Télégramme de Lloyd George, chef du Gouvernement britannique, à M. de Broqueville, chef du Cabinet belge. Veuillez accepter les remerciements les plus cordiaux pour votre télégramme. L'armée britannique • est fière de recevoir une telle marque d'encouragement d'un pays qui a fait de si grands sacrilices pour la cause de la liberté et de la justice dans le monde. (s.) Lloyd George. (xx). — La générosité canadienne sa manifeste au profit des Orphelins de Belgique. — Une nouvelle œuvre, « La Feuille d'Etain », vient d'être créée au Canada par le journal Pro Belgica, au profit des « petits orphelins de Belgique ». L'œuvre est recommandée dans les écoles aux enfants qui doivent être actifs collecteurs ; elle est recommandée dans les églises, des boîtes sont déposées dans certains magasins, des articles sont insérés dans des journaux locaux. Un groupe de jeunes filles a créé à Sorel un Comité en vue d'aider cette œuvre nouvelle qui est assurée des sympathies de toute la population. Le travail militaire forcé en Belgique occupée. — Nombreux morts au front. — On signale que les habitants de Moerkerke ont été forcés par les Allemands à creuser de nouvelles tranchées aux environs du village. Des déportations ont eu lieu à Stroobrugge et Maldegem. A Lichtcrvelde, Ardoye et Thourout, les familles fournissant des travailleurs au front pensent rester chez elles : les autres familles sont transportées à Baelen. Plusieurs jeunes gens ont été envoyés au front ; beaucoup sont morts. Saisie de carrières en Belgique occupée. — D'après le Telegraaf, d'Amsterdam, les Allemands, en Belgique occupée, mettent la main sur les carrières de pierre de taille, outillage compris, et en interdisent l'accès aux propriétaires. (xx). — L'« As » belge Thieffry ne serait pas mort. — D'après une nouvelle parvenue au département de la guerre, le sous-lieutenant Thieffry, le vaillant aviateur qui tomba le 1er mars dans les lignes allemandes au cours d'un combat aérien, n'a été que légèrement blessé et fait prisonnier par les Allemands. On ignore l'endroit où ceux-ci ont transféré le courageux officier. (xx) — Les Belges du territoire envahi et l'offensive allemande. — Espoir .. — Malgré les multiples souffrances qu'ils endurent, les Belges du territoire envahi ne perdent ni leur patriotisme ni leur foi dans la victoire: à preuve ces quelques lignes d'une feuille bruxelloise teutonisée : « Le nombre des gens qui ne veulent ajouter aucune foi aux informations qui nous sont transmises par les communiqués officiels est encore considérable. J'entendais dire hier, dans un milieu qui était loin d'être exclusivement composé d'imbéciles, que « tout ça, c'était du bluff, qu'il était sans doute possible que les Allemands eussent avancé de quelques kilomètres et pris quelques villages, mais qu'il lai-lait n'attacher à cela qu'une importance extrêmement relative... » (xx) — La protestation des Belges contre la manwuvre séparatiste allemande. — La grève des fontionnaires. — Une note parue dans une feuille teutonisée de Bruxelles, dans laquelle les fonctionnaires des « Bureaux, du grand livre de la dette publique » de Belgique sont violemment pris à partie, montre combien la grève des fonctionnaires belges, qui refusent de pactiser avec l'envahisseur et ses agents « aktivistes », gêne les Allemands. Le départ des fonctionnaires entraine la fermeture des bureaux ; ils ont clos leurs portes le 11 mars 1918. Pourtant, de l'aveu de l'organe de la « Kommandantur », le personnel de la « Dette publique », malgré la présence de l'Etranger, avait

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dit item is een uitgave in de reeks Informations belges behorende tot de categorie Oorlogspers. Uitgegeven in Le Havre van 1916 tot 1919.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Toevoegen aan collectie

Locatie

Onderwerpen

Periodes