Le quotidien

528218 0
31 januari 1916
close

Waarom wilt u dit item rapporteren?

Opmerkingen

Verzenden
s.n. 1916, 31 Januari. Le quotidien. Geraadpleegd op 19 april 2024, op https://nieuwsvandegrooteoorlog.hetarchief.be/nl/pid/zg6g15vp5s/
Toon tekst

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

^^■^M Le Numero 5 centimes Lundï Ji janvier 1916. As. n° 30. :cr toutes les cemmunications Adrcs A LA glrection fi^rale du "CuotidieB,, W5, boulevard Militaire $manuscrits non Insérés ' nefont pas rendus. A. BOGHAERT-VACHÉ, Rédacteur en chef. Alfbed-W. GASPART, Directeur de la Rédaction, Gaston BONNET, Directeur général*. Grandes Facilités - Location Angelus - Auto - Pianos -anties - 10, rue du Con°rès Linkebeek MLS bes variétés: [ïes var. prfr. 14.UO. 6 » » 8.00. pièce. ■Charbons à nor re (1135c5 Irnaments. pratique. Ex - direetrld maternité. Pension tow! époque. - Consultation, secretes. Prix modéré, M*V*DeV,«ch; 91 rue de la Victoire fil ;PortedeH&i),BruxeU« loi* -:- ACHAT * Or et Brillants Avances. - Degauemem jut-p. 74, Rue Croli-ûe-Fer, u Sonnez, l"éia8c11(B ViNSi rès les i irre. en bouteilles 122, me de TBseaut ELLE = BRUXELLES ~ (Gare Mariüme) selles Massage 10814a MANUCURE, ioàl2j| l à 7 h. t7, pi&ce baintftGuduie, ent. directe. 113m FUMEURS! Le Comptoir Lavana 51, ru© du Fosséaux-LoupsBRUXELLES 8wi 70113 r5C3ïï32C(l5 IOC délicieux cigare réclame LE BB1NITÂS, 6 îr. !a caisse de 100 Des agents sérieux sont demandés partsui. PËMBiM vous qsi Ôfc» atteiats d'asthme en d'ano affeotioo de la poitrine, de 1& gorge om des poa»«*J si vous aves en rain demandé la gnomon ■ quantité de ramèdes. Von» n'avo* pes paw» guérir parée eue vous n'aviez mis la main but fe nm&à qn'il voua fallait employer. Youi vor.n fraérirea sûrsroeni par l'emploi dn wrop de PALbaje, le merveilleux elinfaillible »uw» dot poumons. Le 8iroVde l'Abbaye no donne jamais de mécomptes, il a a aueua effetniu« ble et de très aoabrsMt poiînaaurca lui doivent la saaté. LenIe27 janvier, nos avions ont lancétes borates sur un monitor qui tirait, sanssuccès, dans la direction d'Akbacke; troistombes ont atteint l'arrière-pont du navirej* y ont provoqué un incendie. Entouré de[tommes, le monitor s'est sauvé tant bien m mal vers la bais de Kepkalos, près de 'He i'Ombros. Nos avions ont poursuivijm navire de guerre ennemi et trois contreItaiaccourusausecours du monitor; , d ^ccntre-t»rpilleurs a été atteint d'une e. Un de nos avions a lancé plusieurs sur un grand transport ennemi qui f trouvait dans la baie de KefkaLos. Constantinople, 30 janvier. — Le quar- W general mande : ^ keutenant-avialeur Buddecke a des- •c-' plusieurs avions ennemis qui survo- * les Dardanelles. Près de Sedd-ul- un avion piloté par le lieutenant Ail »ty a, au cours de la môme journée, °ttiGii deux avions ennemis. BULLETIN ANGLAIS jf1*1^, 28 janvier. — Du War Office : ;;, -r'S les dernières heures de l'après- |j â^rf-"iir" d'un feu de mousquete- i '^ffJîriUîoiises et d'artillerie, l'ennemi a tenté des attaques d'infanterie contre l'éperon de notre ligne de retranchements au nordest de Laos. L'attaque s'est écroulée sous n«tre feu. La nuit dernière, l'ennemi s'est montré actif à l'est d'Armentières; notre artillerie a répliqué. L'action d'artillerie a été vive au nord de Mariceurt, entre Loos et le canal de La Bassée, de même qu'en d'autres endroits. Nous avons répliqué et avons endommagé les retranchements ennemis en plusieurs endroits. ■^-^s-^^-^r BULLETIN FRANCAIS Paris, 29 janvier. (15 heures.) En Artois, à l'ouest de la côte 140, nous avons repris ce matin, par une contre-attaque, une partie des éléments de tranchées •ecupees hier par l'ennemi. Au sud de la Somme, après un violent bombardeai^iit, l'ennemi a attaqué hier nos positions, sur un front de plusieurs kilomètres, à partir do l'embouchure de la Somme à Frise et plus au sud. Dans leuke la partie sud, son attaque a co ni pi element échoue ; elle n'a réussi que sur le bord Même de la Somme, centre le village de Frise, adossé à la rivière, qui était tenu par une de nos grand'gardcs. L'attaque ennemie est actuellement enrayée et les premières centre-attaques eiïeeiuées nous ont permis de reprendre quelques-unes des tranchées enlevées par i'enneàli. Dans la rlgion de Lihons, l'ennemi a dirige une attaque au cours dé la nuit, qui a été immediaUîttCiU arrêtée. Dans la 'vallée de la Fecht, à l'est de Munster, le tir de notre- artillerie lourde a provoqué un incendie dans une usiine transfermee en un dépôt de munitions. De nombreuses explosions ont été entendues. Paris, 29 janvier (23 heures). — En Artois, à l'ouest de la cote 140, nous avons continué à réoecuper successivement les éléments do tranchées enlevées hier par 1 ennemi. Au cours de ces actions, nous avons délivré une cinquantaine de soldats faits prisonniers par l'ennemi. Au sud du chemin de la Folie, l'ennemi a tenté de reprendre les deux entonnoirs reconquis par nous. Son attaque a été repoussée. Entre Somme el Oise, grande activité des deux artilleries. Dans la région d'Armancourl, au sud de Lassigny, nous avons dispersé un convoi de ravitaillement et détruit un observatoire ennemi. Au nord de l'Aisne, notre artillerie a démoli des observatoires à la côte 108 (sud de Berry-au-Bac) et . bouleversé des organisations ennemies du plateau de Vauclcrc. En Lorraine, tir efficace de noire artillerie sur les ouvrages ennemis entre Nomeny et Epty. BULLETIN ITALIEN Rome, 28 janvier. — Du généralissime italien : Action d'artillerie particulièrement violente dans quelques secteurs de la frontière de Carinlhie. Dans la soirée du 27 janvier, après uiîj forte préparation d'artillerie, l'ennemi a tenté au moyen de forces considérables, de nous rejeter des positions situées sur le Peut Javorcelc (Haut Isonzo), mais a été rejeté à la première tentative. Il a renouvelé son attaque avec des troupes fraîches, une deuxième et troisième fois, mais a été rejeté et a subi des pertes importantes. Sur les hauteurs à l'est de Gôrz, nos troupes ont occupé une partie du terrain qu'elles avaient dû céder dans la nuit du 25 janvier, et y ont pris pied ferme. Dans ce secteur il n'y a eu hier qu'un combat d'artillerie, un feu de mitrailleuses et des combats de grenades û main. On ne signale du Carso, une attaque par surprise d'un de nos détachements, contre les retranchements ennemis au sud-ouest de San Martino. ■>•—'"-" Ve—' — ^- BULLET8?! RUSSE Petrogran» 28 janvier. — Du grand êlalmajor : Dans la région de Riga, feu d'artillerie. Au cours du bombardement do Schloch, les avions allemands qui guidaient le feu ont jeté des bombes sur plusieurs endroits. On signale de Dunabourg et de Pulkarn le feu efficace de notre artillerie. Dans la région de Dunabourg plusieurs Zeppelins ont jeté des bombes. Dans la région du lac de Swcnien, le feu de notre artillerie a dispersé un détachement allemand important. Les Allemands ont fêté l'anniversaire de l'empereur Guillaume, toutefois, on n'a pas remarqué un mouvement spécial dans leurs lignes. Sur la Strypa moyenne, escarmouches fréquentes entre écîaireurs. Dans la nuit du 22 janvier, une automobile blindée s'est approchée des obstacles en fil de fer ennemis sur la roule de Baczacz et a ouvert le feu sur un poste et sur un grand nombre de travailleurs. Elle a infligé de grandes pertes â l'ennemi. Dans la région au nord de Bojan (frontière de Bessarabie) nos troupes ont chassé l'ennemi de trois entonnoirs, au moyen de grenades à main. Dans la même région, de petits détachements ennemis ont tenté une offensive, mais ont été repoussés toutefois par notre feu. Après la retraite de ces détachements l'ennemi a fait agir des gaz délétères^ A SALONIQUE Le fort grec de Karaburnu, qui domine l'entrée du port de Salonique, a été occupé jeudi par un détachement anglais, français, italien et russe, débarqué par les croiseurs Piemonte et Askold. LE BLOCUS DE LA GRECE L'agence télégraphique italienne mande de Rome : Toute la côte grecque est bloquée par la flotte des alliés. Les navires qui entrent ©u qui sortent sont visités par les alliés. Ces jours derniers les navires grecs Telemaihos, Gevapis, Machets, et Foannis, qui amenaient du blé pour compte du gouvernement, ont été retenus par des vaisseaux anglais. Les navires grecs saisis ont été amenés à Malte où ils se trouvent encore actuellement. La Grèce se trouve, en ce qui concerne l'approvisionnement des vivres, dans une situation inquiétante. La population de province réclame du blé au gouvernement. Celui-ci a adressé aux Puissances alliées une note où il réclame la remise des navires saisis. 0 Les Anglais ont installé un poste de télégraphie sans fil sur l'île de Salmina. L'agitation politique suscitée par les alliés en Grèce augmente sans cesso. UN DEMENTI SERBE L'ambassadeur serbe h Rome dément catégoriquement avoir entamé des négociatiens de paix avec l'Autriche. LE CORPS EXPEDITIONNAIRE EN ALBANIE On mande de Lugano : î^e commandant supérieur du corps expéditionnaire italien en Albanie est le général Botazzi. FERMETURE DU PORT DE BURGAS Les autorités maritimes roumaines ont été averties que la Bulgarie avait fermé pour la durée de la guerre, aux navires étrangers, le port bulgare de Bu/rgas. RAPPEL DE CLASSES GRECQUES Le Progrès de Lyon apprend d'Athènes que 5@,ooo hommes des classes 1889, 1890 et 1891 vont être rappelés sous les drapeaux. Ces recrues appartiennent à la catégorie soumise à un nouvel examen médical après une première revision. On a rappelé également les hommes des classes de 1889 à 1894 qui n'ont pas encore fait de sendee ou en ont fait moins de deux mois. UN ZEPPELIN ATTAQUE PARIS De l'agence PI à vas : Un Zeppelin est apparu audessus de Paris, samedi soir, vers 11 heures, par une brume épaisse et a jeté plusieurs bombes, dont quantité de personnes sont tombées victimes. En un endroit, quinze personnes ont été tués; en un autre^ un homme et trois femmes. Une maison a été détruite; d'autres dégâts matériels ont été relevés. La chasse, liviée au Zeppelin, a été vaine. Jusque une heure du matin, Paris a été plongé dans l'obscurité. LA GUERRE MARITIME U Associated Press «annonce que M. Lansing vient de soumettre à l'approbation des belligérants les stipulations suivantes» relatives à la guerre maritime : 1° Un non-combattant a le droit de voyager à bord d'un navire marchand battant pavillon d'une puissance belligérante et de s'appuyer, pour se protéger, sur les stipulalions du droit des peuples et do l'humanité; 2° Un navire-marchand de quelque nationalité qu'il soit ne peut être attaqué sans avertissement préalable; 3° Un navire-marchand d'une puissance belligérante doit donner suite immédiatement ù l'injonction de virer de bord; 4° On ne peut tirer sur un navire marchand, si ce n'est quand celui-ci offre résistance. Même dans ce cas, l'attaque doit être suspendue dès que la fuite ou la résistance ont cessé; 5° La destruction n'est seule justifiée que lorsqu'il n'est pas possible de pourvoir d'un équipage le navire saisi et de J amener, auquel cas les personnes qui se trouvent à bord doivent être mises en sécurité. M. Lansing aurait annoncé en outre aux belligérants que des navires marchands armés ne pourront pénétrer dans les ports américains que s'ils remplissent les conditions précises indiquées par les Etats-Unis. Dans le cas contraire ils ne seront admis qu'aux conditions en vigueur pour les vaisseaux de guerre. LE CONGRES MONDIAL DES NEUTRES? Un journal roumain avait annoncé qu'un «ongrès mondial des Etats neutres aurait lieu à Madrid le 15 mars 1916 et que 31 Etats y avaient souscrit. On ignore le fait à Beme et en tout cas si ce congrès doit avoir lieu réellement, aucune invitation n'a été faite à la Suisse. LA DEFENSE AERIENNE DE LONDRES Sir J. D. Rees a demandé au gouvernement, a la Chambre des communes, de 'aire savo/r qui était chargé d'organiser !a défense de Londres contre les attaques de3 avions et dirigeables ennemis. M. Tennant a répondu : « L'organisation de la défense aérienne de Londres est confiée à l'amirauté et le gouvernement estime qu'il n'est pas désirable, dans l'intérêt public, de faire actuellement d'autres atécîarations. » MORT D'UN AVIATEUR FRANÇAIS Le Petit Parisien annonce que le souslîeulenant aviateur Chausse a fait une chute en survolant Du Gay et Le Bourget. Il a succombé des suites de ses blessures* SE LES JOURNALISTES ANGLAIS ET LE SERVICE MILITAIRE Les journalistes anglais, attachés aux journaux et aux agences d'informations, ont été exemptés du service militaire. LE COURRIER POSTAL AMERICAIN Les journaux hollandais annoncent que le courrier néerlandais destiné aux Indes near landaises qui se trouvait à bord du steamer Rembrandt a été saisi en cours de route par les autorités britanniques. De même le courrier se trouvant sur le Zeelandia en route pour le sud de l'Amérique a été retenu par les Anglais. LE GENERAL LEMAN On annonce de Berlin que le général Léman vient d'être transféré à Blankenburg. Sa santé serait très bonne et le général passerait ses0heures de liberté à l'étude- des beaux-arts."" UN MARIAGE AU FRONT Nous lisons dans le XX* Siècle lies détails d'un mariage qui vient de se célébrer au front belge, entre un aviateur belge, le comte Harold de 't Serclaes van Rattendeel, et Mlle Knocker, une de nos plus dévouées inhrmières, récemment décorée de l'Ordre de Leopold. ►♦^ < ÉTRANGER LE VOYAGE DE M. BRIAND Le départ de M. Briand a été retardé. On l'attendra à Rome le 2 février. M. Salandra est parti dimanche soir pour Turin. CONSEIL SUPERIEUR DES MÏNISTES EN RUSSIE Le Temps annonce que le Conseil des ministres a résolu de former dans son réseau un conseil supérieur des ministres, qui s'occupera de toutes les questions relatives à la guerre. AU STORTHING NORVEGIEN Au cours de la séance secrète du Storthing norvégien, le ministre de l'intérieur a donné des éclaircissements sur la position en politique extérieure et notamment sur le traité d'intégrité. La séance a duré heures. M. WILSON ET LES ARMEMENTS AMERICAINS. L'agence Reuter mande de New-York : Le président Wilson vient de partir en voyage. Il a donné trois conférences à New-York, où il a expliqué le programme du gouvernement qui a.pour but de préparer toutes les mesures militaires de manière à être armé pour une guerre future. LA REINE D'ANGLETERRE On annonce de Londres que la reine Mary d'Angleterre est atteinte d'un froid quin écessite quelques jours de repos. UN ATTACHE DE MARINE AMERICAIN A ATHENES Le gouvernement des Elats-Unis vient de fonder à Athènes un poste d'attaché de marine. LES BATEAUX DE PECHE HOLLANDAIS lie "bourgmestre d'Yminden a prié télégraphiquemeat le gouvernement hollandais de s'opposer à la vente d'un grand nombre de bateaux de pêche hollandais à la Norvège.La perte de ces navires serait un coup sensible pour le port et provoquerait une cessation de travail. LES MUSÉES ANGLAIS Le gouvernement anglais a déclaré au sujet de la fermeture des musées et galeries de tableaux que la mesure a été prise principalement en vue de mettre les locaux à la disposition des autorités. DEFENSE D'EXPORTER DES FRUITS On annonce de Londres que le gouvernement se propose d'interdire l'exportation des fruits. Les pommes, les oranges et les raisins tombent sous l'application de cette défense. Il est fa it exception pour les bananes. LA FLOTTE AMERICAINE On annonce de Londres : Des nouvelles de Washington mandent que les nouveaux bâtiments de guerre des Etats-Unis vont être construits de manière à être préservés des attaques de sous-marins. Depuis le début de la guerre, des spécialistes de la marine ont fait une étude spéciale du moyen de protection contre les torpilles et un nouveau système, qu'ils expérament actuellement, semble donner dés résultats convaincants. Les deux nouveaux suiperdreadnouights qui vont être bâtis cette année à Mare Island et à New-York vont l'être d'après ces nouveaux plans, ainsi que deux nouveaux croiseurscuirassés dont la construction va être également décidée. Les spécialistes sont convaincus qu'ils ont résolu la question de la protection des bâtiments de guerre contre les torpilles. Ces nouveaux navires seront aussi actionnés par des courants électriques, notamment le California, qui n'aura pas de turbines. On croit que le California sera achevé en septembre. BILL REJETE A LA CHAMBRE DES LORDS Lord Southwark a présenté à la Chambre des lords un projet de bill autorisant le gouvernement à faire procéder à des înyjçati'gations pour .découvrir la personnalité réelle des membres composant le conseil d'administration des sociétés industrielles ou financières en Angleterre. On soupçonne, en effet, que beaucoup d'associés de grandes firmes anglaises sont des Allemands ou des Autrichiens et qu'ils ont au début des hostilités masqué leur personnaiité en se faisant remplacer par des prêtenoms.- L'enquête ferait aisément découvrir la supercherie. Le noble lord déclare que le projet de kill est approuvé par tout le monde œinmercial et particulièrement par Y Associated, Chambers of Commerce. Le duc Devonshire dit qu'il était impossible au gouvernement d'appuyer la proposition. Lord Sumner déclara qu'à son avis c'était la proposition la plus extravagante qui ait été présentée à la Chambre des lords. Lord Palmoor ajouta que ce serait une mesure injustifiable, inquisitoriale et indigne du caractère anglais. Lord Joicey exprima la pensée que comrnercialemont le bill avait de l'intérêt et qu'il ne voyait aucune objection sérieuse à son adoption. La motion fut en définitive rejetée. ■ i''\>-o^t»-< ■ Information^ diverses DEPENSES MILITAIRES Un télégramme de Home annonce que les dépenses militaires pour l'année et poux la floite en Italie ae cont élevées pour le premier semestre 1915 à 3 mille Z'óo millions de lires, coutre 815 millions poux la période correspondante de 1914. LE CAFE BRESILIEN EN FEANCE Le LE BEURRE HOLLANDAIS Le Vaderland annonce que de grandes quantités de beurre provenant de la Gue-idre ont été tKpédiéus uaine dermère en Autriche. Le prix dö vente qui était de 230 iioruis les cent kiJos dépassait de quelques florins celui fixé pour les récentes exportations de beurre hollandais en Allemagno. UN HOPITAL BRULE Le Grand Hôtel, de Vimerous.. qui, depuis le début de la guertro, avait été transformé en hôpital pour les -blessés.anglais, a été complètement détî-uit par le feu. Les 56 blessés qui y étaient hospitalisés, ont pa être sauvés, grâco au sang-froid des docteurs et des infirmiers. UN NOUVEAU JOURNAL AU CAP Le journal nationaliste sud africain De Burger, annonce sou changement de titre. Il va paraître au Cap, rédigé entièrement en langue anglaise, sous le titre: The Interpreter. Ce journal n'abandonnera pas son programme nationaliste et ses rédacteurs restent lo3 mêmes : le générai Hertzog, l'avocat Roos, le docteur Maian et 10professeur Fremantlc. S'il se rédige maaitenant enanglais, c^est pour lier davantage le nationalismesudafricain avec la langue anglaise. MORT D'UN HOMME POLITIQUE ANGLAIS Un membre très oonau du parti unioniste irlandais, M. A.-L. Horner,- vient de mourir subitement. 11avait, aux élections de 1010, éviiioé son concurrent, M. T.-W. Russell, au siège de représentantde South Tirone. LES NOMS DES PROVINCES RUSSES Le Dien annonce que le gouvernement russe vient de décider de changer le nom des trois provinces bi'liiques : EsWnd, LyiUmd et Gotartande. Cellesci seront dorénavant appelées du nom de leur chef-lieu : Rêvai» Riga et MLÏau, noms que ces provinces portaient déjà du temps de Catherine II. LE COMMERCE EXTERIEUR EN FRANCE On publie à propos du commerce euténour en France les chiffres officiels suivants : La valeur de l'importation des articles d'alimentation et du matériel destiné à l'industrie ^s'élève, pour décembre 1915", à 873,117,000 francs contre 406,858,000 francs en décembre 1914. Le chiffre des exportations durant le même mois a été de 290,815,000 contre 265,643,000. Pour toute l'année 1916, la valeur des importations s'est élevée à 8,074,492,000 francs contre 6,402,169,000 francs en 1914. ' LES TARIFS POSTAUX Un projet d'augmentation des tarifs postaux vient d'être déposé au Parlement hollandais. Le projet ooncerne : 1° le port des lettres d'un poids supérieur à cent grammes; 2° les cartes posbales; 3° le port osé imprimés d'un poids de plus de 500 grammes; 4° les droits h percevoir sur les quittances postales et les mandate; 5° le port des colis postaux; 61* le tarif des cartes de visile et des lettres de faire-pari; 7° le tarif des télégrammes; 8,Jle tarif téléphonique. D'après les journaux hollandais, le projet déposé par le ministire des clvemins de fer, postes et télégraphes englobe dans la modification des tarifs, postaux, ceux relatifs au service ituernatie-rnal. Il y a la assurément une erreur. Les tarifs intorlaux ne peuvent subir de modification qu'après approbation par le Bureau international de Berne. Or, celui-ci a décidé, au début de la guerre, — au mois de septembre 1914, si nos souvenirs sont exacts — que toutes les propositions déposées seraient réservées jusqu'à la fin des hostilités. Rappelons, â ce sujet, que le Bureau de Berne était saisi, au moment de la déclaration de guerre, d'un projet de réduction des taxes posteJes inter- Liles, projet émanant de ia Fédération des philatélistes belges. UNE FAMILLE ASSASSINEE On mande de Cologne qu'un crime atroce vient d'être découvert dans le village de Rozkopaczowa (gouvernement de Lublm). La famille Cnsaberg, composée de huit personnes, ainsi qu'un voisin, qui avait passé la nuit dans la aiai.son, ont été trouvés assassinés. ADRESSER T«UT CE QUI CONCERNE IiA rUBIilCITÉ A ARTHUR LAURENT Administration pour la Belgique Bue du Midi, 70 (près de la Bourse) f.e journal décline toute responsabilité quant à la teneur des annonces. LA PRESSE A AMSTERDAM Mar^i prochain aura lieu à Amsteidam une no**, veile réunion de l'asseciation do La Presse pour discuter le cas du Telegraaf. LA RECOLTE AU CANADA La valeur de ia récelte du froment au Canada cal officiellement esbiméo à 201,59 millions de tonnes «t celle de l'avoine à 157,80 millions. Ces chiffres accusent respectivement une augmes* tatien de 133 et de 65 p. c. sur ceux relatifs a J* récelte de 1914. LES ETRANGERS EN SUEDE D'après un avis du Times1 , le gouvernement suédofe vient de prendre des mesuras sévères concernant lea voyageurs étrangers. Ceux-ci devront, à l'avenir,, faire une déclaration appuyée de documents officiel** concernant la durée et le but de leur voyage. LES MINES DE SOUFRE EN SICILE Le Times publie uno dépêche de Rome- annonçant que les raine» de soufre de Sicile vont devoir arrêta* l'exploitation par suite de la pénurie de combustibles^ Lo gouvernement italien prendra des mesures pom empêcher cet arrêt; environ cent mille ouvriers ■• trouveraient de ce fait sans travail. LE COMMERCE AMERICAIN Une récente statistique publiée par le ministère dtt commerce au Etats-U jus évalue à 171,842,000 de livres sterling la valeur des importations en décembre 1915 et à 359,301,000 de livres celle des exportation^ dura&t la même période (les chiffres de 1914 étaionè respectivement, 162,373,000 et 246,265,000 Livr ECHO JUDICIAIRE La quatrième chaaiöre du tribunal de commerce de la Seine, présidée par M. Katz, avait à donner son opinion sur ce qu'est un fonds de commerça, où comaience la déhniiion et où elle finit. Void quel était le problème : deux époux emploient 150 ouvriers; leur métier — aux employeurs et aux employés — consiste a terminer des vêtements remis coupes par des magasins. Les époux divorv eeftt. Doiton tenir compte, dans l'évaluation d« ija communauté, du u fonds de commerce » ? — Non 1 a répondu le tribunal. Il y avait iù un matériel simple de machines à coudre que les deux conjoints se sont partagées. Chacun a repris sa il-< feerté et chacun pourra continuer d'exercer son métier. II n'y a, en réalité, ni marohaiiüdses ni oüerttèle, et partant pas de fonds. >~«t+c»-e- EGHOS SPORTiFS Mort d'un champion. — On annonce la mort de Sang Me Mahoa, le champion du football, décédé mardi dernier à Glasgow. * * # Football. — Gabriel H a not, champion inteinationaido football, vient de renner eiil a prie part dimanche dernier au concours de i' Association sportive Française et c'est grâce à lui que ce club sortit victorieux de la lutte contre le Club Athlétique d'Enghien. i.3' ■Pf8> «^"" ECHOS LSTTERAiftfcS, ARTISTIQUES LT SCIENTBFîQUFS Sur Shakespeare. — Les éditeur» Constable, d* Leurres, viennent de faire paraître, avec grand luxe, uno étude très documentée de l'écrivain Alexander Cargill, intitulée: Shakespeare the Player/ ind other Papers Illustrative of tflmkespcare's individuality. « * # Les écrivains tués. — Le Mercure de France ajouta à la liste d*s écrivains français, tués à i'ennemu, Isa noms du romancier Joseph de Bonne et de deux jeunes conteurs, Albert Dumange et Léon Gignouz. **# Lus oeuvres posthumes de Tolstoï. — Lorsqae Tolstoi mourut, le 20 novembre 1910, il laissa ta propriété db ses œuvres à sa hlle et unique héritière, la comtesse Alexandra Tolstoï, il s'ensuivit ua procès, qui dura quatre ans. et fut terminé en mare 1915. La propriété littéraire dus œuvies posthume» de Telstoï fut tranchée par Le Sénat lusse. Toute» les œuvres du maître. «;ucore inédites, datant de» aimées 1895 à 1899, appartiennent maintenant à son ami et collaborateur ChertkoWj qui vient de lea faira paraître à Moscou. * * * Recherches radiologiqucs. ~ La Revue Médicale de Paris publie l'intéressant article suivant sur des expériences qui viennent d'être faites à l'Institut de physiologie : Les mouvements de l'intestion sont encore l'objet de nombreuses controverses. Les expériences de Magaus sur lo chat n'ont pas élucidé la question* Les auteurs ont donc entrepris des recherches sur des individus jeunes, sans lésions du tube digestif, auxquels ils ont fait ingérer des purgatifs divers, tels que séné, aîoès, huile de ricin, jalap, sulfate de magnésie et calomel. Les patients, à jeun depuis la veille au soir, évacuaient leur intestin par un clystère d'eau salée physiologique et ingéiTaient une bouillie bismuthée quelques heures avant le purgatif. Les mouvements du tube digestif étaient observés à l'écran et photographiés, s'il était nécessaire. L'emploi des purgatifs raccourcit la durée d'observation'et renseigne si» leur action physiologique. L'infusion de séné localisé se9 effets sur le gros intestin, réveille l'activité du cœcura, augmente le péristallisme et fait contracter les fibres longitudinales. L'aloès a fortes doses apporte en plus une contracture spasmodique. L'huile de ricin augmente surtout la motilité de l'intestin grêle et provoque quelques grands mouvements du gros intestin. La sécrétion de l'intestin grêle est considérablement augmentée par le jalap. Le gros intestin, qui contient alors un mélange de liquides et de gaz, s'évacue pour ainsi dire par simple repletion, bien qu'un effet irritant se produise sur ses parois Lea; drastiques sent donc à bannir de la pratique médicale à cause des douleurs et de l'irritation intestinale qu'ils entraînent. Quant aux purgatifs salins, ils n'ont aucun effet moteur. Les ingestions s'accompagnent d'une grande quantité de liquide intestinal, soit qu'il y ait hypersécrétion, soit que résorption aqueuse fasse défaut L'évacuation est liquide et passive. Le» matières solides ne sent rejetées que longtemps après. Le calomel serait \z purgatif idéal ai la résorption et les effets

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.

Over deze tekst

Onderstaande tekst is geautomatiseerd gemaakt met OCR (Optical Character Recognition). Deze techniek levert geen 100% correct resultaat op. Dit komt mede doordat oude drukken moeilijker te lezen zijn met software dan moderne. Dat betekent dat er onjuiste tekens in de tekst kunnen voorkomen. Er wordt gewerkt aan verbetering van de OCR software.

Er is geen OCR tekst voor deze krant.
Dit item is een uitgave in de reeks Le quotidien behorende tot de categorie Gecensureerde pers. Uitgegeven in Bruxelles van 1914 tot 1917.

Bekijk alle items in deze reeks >>

Toevoegen aan collectie